Entraide et conseils

Amour

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Entraide et conseils
  4. Amour
Amour
Airbusle 14 octobre 2023 à 12:14

Du point de vue d'un homme bien :
Les bons mecs se dévalorisent sur les réseaux car ils ne veulent pas faire miroiter un rêve à leur future compagne. Cependant ils aspirent tous à une femme jeune et jolie.
Les femmes font leur shopping sans se rendre compte que leur horloge de beauté va sonner minuit.
Au final, l'homme rencontre une femme trop vieille pour lui qu'il va rejeter ou accepter sans véritablement l'aimer.

(Elles attendent de la gentillesse car elles associent cela à l'amour, alors que la gentillesse peut être très hypocrite.)

A méditer : on a abaissé les standards (médiatiques) de séduction, alors la séduction a diminué car les attentes sont plus élevées que ce qu'on voit.

Fropople 14 octobre 2023 à 12:25  •   104579

Tu es en droit d'exprimer là ton point de vue et tes pensés @Airbus, mais je suis gêner quelque part par tes propos car j'y ressent un généralisation de l'homme et de la femme alors que chacun est unique. Je trouve ces idées de l'homme et la femme très réducteur en particulier quand tu dis que
citation :
"l'homme aspire à une femme jeune et jolie"

et que
citation :
"Les femmes font leur shopping sans se rendre compte que leur horloge de beauté va sonner minuit."

Je trouve que dans ce discours la femme est réduite à sa beauté, qui bien que cela soit un critère pouvant avoir sont importance, je perçois cela comme un manque de considération et de respect de la femme dans toutes sa complexité humaine.

J'avoue être curieux de l'avis que certaine femme de ce forum pouraient comme réactions face à ces propos🤔

Airbusle 14 octobre 2023 à 12:28  •   104581

Je pense que tu te trompes @Fropop et que même inconsciemment les jeux de beauté ont un sens dans la société. Je te parie que même toi tu y es sujet (soit sans le savoir, soit en le dissimulant).

Hinenaole 14 octobre 2023 à 12:36  •   104583

Salut @Airbus. 🙂
J'embarque avec toi pour un vol en direction des provinces russo-chinoises. (ref: > le fleuve Amour)
J'espère que la météo à 8000 pieds est clémente. Et oui, j'ai bien attaché ma ceinture pour le décollage.

citation :
Du point de vue d'un homme bien :

Un homme bien, un homme respectueux, un homme doux, ou un homme de biens? 🤔 Bref, déjà rien que ça, ça en fait des bonhommes. 😄

citation :
Les bons mecs se dévalorisent sur les réseaux car ils ne veulent pas faire miroiter un rêve à leur future compagne.

Ça, c'est peut-être pas complètement faux, et peut-être même inconsciemment pas maîtrisé non plus chez ces hommes-là. Mais, c'est sans doute en réactions - en miroir, donc - de tous ces autres hommes qui cherchent sans arrêt à achalander la vitrine de leur égo avec des produits plus beaux que ce qu'ils sont, en réalité. Bref, si tu vires la catégorie des mecs relous qui se prennent pour des "alphas" à grosses coui**es, sûrement que les autres, les auto-dévalorisés n'auraient pas besoin de cette "technique" pour se donner de la visibilité auprès des femmes.

citation :
Cependant il aspirent tous à une femme jeune et jolie.

Ça, je crois que c'est à la fois la nature 'animale' profonde qui te l'impose, et aussi le formatage social. Et ce n'est pas nécessairement faux de dire que la jeunesse a un plus fort pouvoir d'attraction sur les hommes. Egalement, et sans que ça ne soit de leur faute, il y a peut-être un petit faisceau de responsabilités des femmes que la société, question de moeurs, ne pousse pas toujours à se mettre en avant, notamment pour toutes les autres qualités qu'elles ont hors de la beauté physique. Bref, les temps changent, mais si les femmes étaient plus dans "l'action"*, ça donnerait peut-être envie aux hommes en recherche de se détourner des promesses de la jeunesse pour y préférer la maturité, l'expérience, voire l'aura dans le cas d'une personnalité féminine qui aurait un parcours de vie particulièrement admirable (pour tout un tas de raisons)

* Terme large. Je peux développer, si besoin. Là, je ne l'ai pas fait pour ne pas encombrer la phrase. Mais oui, le mot "action" regroupe une très grande diversitée de comportements ou de choses.

citation :
Les femmes font leur shopping sans se rendre compte que leur horloge de beauté va sonner minuit.

Peut-être vrai. Peut-être pas vrai. Aller, je vais dire "vrai" pour me fixer sur un postulat de départ, pour la présente réflexion. Dans ce cas là, faudrait concrètement regarder depuis combien de temps les femmes ont légitimité à faire leur shopping. Peut-être que seulement, maintenant, elles testent des libertés qui leur ont été maintes fois refusées avant, et donc, elles ont peut-être le droit d'être dans l'erreur. (Un peu comme les féministes qui virent machos comme des mecs parce qu'elles ont la rage. Dans 200 ans, est-ce que cette rage sera encore d'actualité? 🤔)

citation :
Au final, l'homme rencontre une femme trop vieille pour lui qu'il va rejeter.

Sans doute parce que le train de la vie se prend tôt et que, passé quelques gares, c'est déjà plus difficle pour s'accorder... Mais, j'aurais bien envie de tempérer. En effet, il doit y avoir aussi tout un tas de cas où ce que tu avances ne correspond à rien. Car il n'y a pas de modèle unique de rencontre entre les femmes et les hommes. Ça reste de l'histoire individuelle.


A plus tard.


Hiné
(zéro dragueur, mais grand amoureux des femmes et du féminin. Et qui a réussi à rencontrer LA perle rare.)

Hinenaole 14 octobre 2023 à 13:16  •   104584

Ajout:

citation :
Je pense que tu te trompes @Fropop et que même inconsciemment les jeux de beauté ont un sens dans la société. Je te parie que même toi tu y es sujet (soit sans le savoir, soit en le dissimulant).

Perso, je valide partiellemment cette réponse. Mais il faut explication complémentaire, sinon, ça reste une pierre brute inexploitable. (et désolé, je vais encore parler de moi... Pardon par avance.)

Perso, je suis effectivement très sensible à ce que tu nommes le "jeu de la beauté". Et je dirais même que tout cela est regulièrement renforcé par mon activité professionnelle où il n'est pas rare qu'on* me demande de produire un dessin qui représente une idéalisation (entre mille) du féminin. Ainsi, par besoin technique mais aussi par plaisir tout personnel, je reste sciemment conditionné dans un certain angle d'observation de la Femme. D'ailleurs, pour rigoler, par le passé, j'ai même déjà dit à plusieurs de mes connaissances intimes et respectueuses (dont des femmes!) que j'ai une nette tendance naturelle (à prendre au sens figuré et littéraire, évidemment) à voir les femmes en couleurs et les hommes, plus fadement, en noir et blanc. Arbitrairement! C'est donc dire l'importance majeure que j'accorde au féminin, alors que rien ne m'y pousse jamais, et même que rien ne m'a clairement éduqué dans ce sens là. Bref, tout respectueux que c'est dans la forme, c'est quand-même de l'ordre du passionnel. Et ce qui est passionnel n'est pas toujours de raison. C'est logique, normal, et bien connu.

* Bon à savoir: Dans ce "on", il y a étonnamment une grande majorité de femmes pour qui il est naturel de porter, en tattoo, une représentation de femme.

Toutefois, bien que je suis habillé de ce biais - dont je souhaite me défaire nullement - je sais aussi que cela doit aller de paire avec l'adjonction d'un filtre mental suplémentaire qui doit de temps en temps permettre de rectifier la "colorimétrie" de mon esprit. Et ainsi me permettre de sortir à volonté, tout autant de fois que je le veux, de ce côté adorateur pour ce genre profondément aimé. Par conséquent, dans mon quotidien, mais sans que je n'y pense concrètement, je passe tout le temps de la position d'observateur de la femme-beauté à la femme-humain, ce qui me permet au final d'avoir une position ambivalente, et je pense, judicieusement plus réaliste.

Par conséquent, si moi j'y arrive, en grand passionné sans désir de "soigner" l'addiction, je ne vois pas pourquoi d'autres hommes (cisg-bi-q-p) ne pourraient pas y parvenir, eux aussi, tout en se sachant pré-conditionnables par l'amour - et toutes les fommes de désirs sains - que représente le fabuleux sexe opposé? 🤔 C'est donc en ça que je ne suis pas partiellement d'accord avec l'autre pan de ta réponse à @Fropop. Quand on a une tête, on s'en sert pour reflechir et se remettre en question. Sinon, ça voudrait dire que nous n'avons absolument aucune emprise sur nos psychés masculines. (et j'espère vraiment que les femmes puissent nous voir autrement que comme des "obsédés immatures", ce qui n'est qu'une grosse caricature, en fait. 😅)

A plus tard.
J'ai du pain à faire. Un truc d'homme! (ironie)


Hiné.

Airbusle 14 octobre 2023 à 13:21  •   104585

MàJ

Hinenaole 14 octobre 2023 à 13:31  •   104586

Je 'réagis' à la mise à jour. 🙂

MàJ >
citation :
(Elles attendent de la gentillesse car elles associent cela à l'amour, alors que la gentillesse peut être très hypocrite.)

A méditer : on a abaissé les standards (médiatiques) de séduction, alors la séduction a diminué car les attentes sont plus élevées que ce qu'on voit.


La gentillesse > que devraient-elle attendre plutôt à la place? Tout le monde a besoin de sa dose de gentillesse.

Standard de séduction > Où, en Europe? En France? 🤔 Si tu echantillonnes, par exemple, avec le Magheb ou bien le Japon (terre emblématique du sur-complexe masculin, par excellence), tu ne pars déjà pas sur le même pied de comparaison. J'aurais presque l'impression que tu parles là de la Chine où ce que tu exprimes colle carrément mieux à la réalité qu'ici. (Je précise que je ne suis pas à charge. Pas énervé non plus. Tout va bien, tout est cool. Juste dans un leger contre-avis, rien de plus. Des bisous! 😉)


A plus tard. Faut vraiment que j'aille faire mon pain à présent! 😄

---

Ajout de dernière minute.
(Faute d'avoir pu retrouver le dit reportage Arte que j'avais vu sur Youtube en entier, l'année dernière.)
voir la vidéo
J'ose même pas vous dire comment j'avais reçu en plein coeur le développement des trajectoires de ces quelques femmes. Elles étaient trois, de mémoire. Il y a des moments super forts et touchants dans la version longue. 🥲

Airbusle 14 octobre 2023 à 13:43  •   104587

(Le Japonais voit des standards occidentaux hyperdégradés, alors il dit : "vas te faire foutre Japon !")

Airbusle 14 octobre 2023 à 14:32  •   104588

Tout faux ?
Je réalise que j'ai peut-être des idées dépassées et que la société a muté... 😅

Hinenaole 14 octobre 2023 à 15:04  •   104589

Non, tu as simplement des idées. Pourquoi dépassées? 🤔
Et même qu'elles le seraient, je ne pense même pas qu'elles le seraient dans leur entièreté.
C'est souvent difficile de refuter un tout dans un concept, en y adjoignant à la fois le corps du propos, les annexes subsidiaires et les bases.
(sinon, ton fil n'aurait pas fortément fait écho chez moi, ce midi, et je ne m'y serais pas reconnu sur au moins un fragment. Bon ok, je ne suis certainement pas le maître-étalon qui permet de mesurer tout ce qu'il y a dans l'Univers 😅. Je ne suis en rien central. Nulle part. Mais je ne dois pas être le seul non plus à me sentir à cheval sur la barrière [attention, à l'entre-jambe!] du propos que tu as voulu introniser ici.)

---

Et sinon, j'avais pas vu... j'étais passé "par dessus", en lecture. 😅
citation :
J'avoue être curieux de l'avis que certaine femme de ce forum pouraient comme réactions face à ces propos

Moi aussi. Mais je t'avouerais bien, cher @Fropop, qu'on va risquer d'être "déçus". En effet, je m'avance peut-être, mais je crois que 'les' femmes sont blasées de ce genre de thématiques répétitives (c'est la faute de... c'est par elles que le mal arrive... toutes les mêmes, etc, etc...) Elles ont sans doute plus envie d'air frais et d'autres sujets ô combien novateurs et inspirants. Donc, peut-être que "l'armée" des intervenantes ne va pas se rassembler comme on pourrait s'y attendre. Tout au plus viendront quelques habituées, prenant des airs de passantes à peine sidérées.


A plus tard.

Kobayashile 14 octobre 2023 à 20:14  •   104608

Ah, voilà un parfait exemple de la pensée d'aujourd'hui; autrement dit le désastre que l'ouverture d'internet contribut à éclairer !

A la base, la femme est amour, l'homme suscite l'amour de la femme et lui renvoit, etc.
Mais, peu de gens ont cette conscience limpide, alors que quelques un.e.s perçoivent en partie leurs natures véritables. Cela crée des décalages.
Le reste n'est qu'apparences et illusions, alimentées par les tendances de vie de chacun.e.

On peut aussi voir cela au niveau des énergies. Et le constat reste le même, beaucoup naviguent au niveau zéro, avec plus ou moins de bonheur. Itou pour le sexe, etc, etc.

Notre histoire occidentale nous a enferré dans l'ignorance de nos natures véritables, depuis au moins l'an 1000. Les volontés successives des unes et des autres de vouloir formater l'huminanité a créé du malheur avéré ou sous-jacent.

Enfin en français, le mot amour est polysémique. Cela fait sans doute le charme du romantisme de salon (qui reste une rêverie), mais cela crée surtout beaucoup d'incompréhension dans le quotidien , faire l'amour, avoir de l'amour, mon amour, etc.

Bon, une note d'optimisme, car je crois que nous sommes à la fin du début de l'humanité. La suite ne sera que mieux !

Sandcoeurle 14 octobre 2023 à 23:57  •   104619

Un homme bien pour une femme ne le sera pas pour une autre femme , donc déjà perso un homme bien pour moi ça ne veut rien dire .

Les critères physiques ... malheureusement par expérience la petite boulotte que je suis à été confontrée bien plus souvent au " baisable mais pas sortable" qu'au " j'aime tes rondeurs " ça je n'en fais pas une généralité mais la femme " trophée" à montrer à sa famille ou à ses copains c'est bien ancré ...
Mais les femmes sont pas vraiment mieux je pense ...
On pourrait aussi parler des critères sociaux , le mec qui est en foyer a bien moins de chance de plaire que le cadre sup ...

Mais quand je regarde autour de moi je vois des gens de forte corpulence en couple , je vois des gens de différents milieux sociaux en couples , des gens handicapées en couple avec des valides .

Si l'on met tant de critères n'est ce pas pour se rassurer de ne pas trouver la personne à aimer et être aimé en retour ? Et lorsque l'on met autant de critères , peut on parler d'amour ou de convenance ?


Les bons mecs se dévalorisent .... j'ai vu plus d'hommes sûr d eux que d hommes qui se dévalorisent , et les dévalorisations d'un genre " je suis honnête je ne peux rien te promettre "ou le " je ne suis pas fiable" ça sent plutôt le prétexte à 2 balles pour le jour où il voudra aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte ....

Je n'ai jamais été fan des sites de rencontre virtuel , il y a ce qui est noté , dit et la réalité qui est souvent bien différente . Peut on être amoureux d une personne sans l'avoir rencontrée et avoir passé un certain temps avec . On peut avoir des affinités , voir un sentiment amoureux pour la personne mais de l'amour ..... L'amour se construit et cela prend du temps .

J'ai certainement une vision archaïque , ou romantique , voir utopique de l'amour , j'ai eu ma période " consommation" , ou "amour sexuel" certainement que j'en avais besoin à une période , mais au final ça a amené à quoi ? Cumuler des échecs ( quand on pas ou peu d'estime d soi c'est pas génial ) ou se trouver dans la difficulté de blesser une personne qui voulait s'engager et pas moi ....

Il y a des hommes et il y a des femmes , des hommes qui rencontreront des femmes ou des hommes qui leur conviennent et vice et versa ...et qui s'aimeront !
Je vieillis et ça ne me pose aucun problème , je ne sais pas combien de temps il me reste à vivre , même si au fond de moi j'aimerais rencontrer encore l'amour , parce que ça fait du bien de se sentir aimé faut pas se mentir , je n'ai pas de peine à penser que je ne le rencontrerai plus .



Il y a plein d'autre forme d'amour qui nous entoure .

paradoxle 15 octobre 2023 à 00:43  •   104622

@Sandcoeur C'est bien beau, ce que tu as écrit là.

Sandcoeurle 15 octobre 2023 à 02:33  •   104627

@paradox merci ...

Juliette.le 15 octobre 2023 à 06:27  •   104628

J'ai pensé la même chose hier en te lisant @Sandcoeur. Qu'il n'y avait rien à ajouter.
J'insisterai simplement en disant que, tant que l'on aime se nourrir de leurres, on n'est pas dans l'Amour. Non, c'est pas simple de rencontrer quelqu'un de bien (pour nous), mais moi aussi j'ai envie de garder une petite lucarne d'espoir là-dessus. Et cette petite ouverture-là, elle ne doit être obstruée, ni par des réflexes hérités de vieux démons, ni par des miroirs aux alouettes. Sinon, à quoi bon?

Juliette.le 15 octobre 2023 à 08:04  •   104631

@Hinenao, oui, moi j'aimerais bien en fait, que tu développes ce que tu entends par "si les femmes étaient plus dans l'action ". Ou, si c'est plus simple pour toi, que tu nous dises à quoi correspondrait l'inaction de certaines femmes...

Rothle 15 octobre 2023 à 08:11  •   104632

citation :
leur horloge de beauté va sonner minuit.

absolument pas d'accord, et ça touche au moins autant si ce n'est plus les mecs que les femmes.
Par contre une horloge va bien sonner minuit chez elles, et bien plus tôt que les hommes: l'horloge biologique.
Et en fonction des aspirations de vie des uns, ça va effectivement poser des problèmes de compatibilité avec les autres.

Par ailleurs ce que tu décris dans l'ensemble de ton post initial est éventuellement vrai dans le virtuel (au passage je trouve que c'est une vision super désabusée, et tu te mets d'office par dans les meilleures dispositions d'esprit pour accueillir une rencontre ou un échange avec quelqu'un qui te plairait).
Mais il reste encore du réel, où ça peut se passer sensiblement différemment, au moins pour tout le début.

Il va de soit que le préalable est d'être ouvert, mais pas dans une optique de rencontre, de séduction, de drague, pour que ce qui suit puisse opérer.
Imagine que par la magie de la communication (et éventuellement une attirance inconsciente, mutuelle probablement, et à quelque niveau qu'elle se situe), tu te retrouves à avoir un échange ou tout se passe fluidement, et qui fasse passer au dernier degré l'intérêt pour le physique de ton interlocutrice - quand bien même quand tu t'intéresses usuellement à quelqu'un c'est la première chose qui peut te donner envie à un moment ou à un autre de passer le cap du et plus si affinités -.
Au point de ne pas t'apercevoir sur le moment, ou tardivement dans l'échange, que la femme avec qui tu discutes est en fait tout-à-fait le genre de femme qui pourrait te plaire. Et qu'elle a complètement laissé de côté un bon moment la ou les personnes qui l'accompagnaient pour ces quelques instants passés en ta compagnie.
Après, c'est à toi d'écrire la suite de l'histoire, selon le contexte, ce dont tu as envie, les moyens à disposition.

Ce type d'échange, tu peux être aussi sincère que tu veux en virtuel, et avoir l'impression (ou donner le bénéfice du doute à l'autre) que l'autre l'est, tu ne peux pas le vivre.
Et c'est pourtant sans doute une base plus solide et fiable pour la suite, quelle que soit la tournure (amicale, et plus si affinités, ou simple rencontre de quelques instants) que ça prend ensuite.
ll y a des signaux plus ou moins implicites, le langage du corps, de l'intonation, l'expression du visage, le rythme de parole, qu'on n'a absolument pas en virtuel. Et quand bien même toi tu ne les captes pas consciemment (en raison d'un trouble neurodéveloppemental ou simplement parce que tu ne les vois pas sur le moment), je pense que ton inconscient les voit, sinon de toutes façons l'échange ne pourrait pas être aussi fluide.



@Sandcoeur:
citation :
Les critères physiques


le critère physique ultime je pense c'est quand quelqu'un te plaît physiquement - faut quand même un minimum !! -, et que, mais que, des détails que tu n'aimerais pas chez quelqu'un d'autre, voire qui seraient "éliminatoires" - pas très élégant, mais je ne vois pas bien à l'instant comment tourner ça autrement - deviennent au pire pas important du tout, au mieux des éléments consittutifs de son charme et de sa spécificité.

citation :
L'amour se construit et cela prend du temps

jusqu'au jour où tu rencontreras quelqu'un à un moment et dans des conditions qui feront que cet amour sera né avant même que tu aies pu te rendre compte qu'il pouvait émerger.

Airbusle 15 octobre 2023 à 08:31  •   104634

Oui @Roth, peut-être que la CHANCE de se rencontrer plus tôt existe (et je me demande à quel pourcentage elle se monte en général dans la population).

Rothle 15 octobre 2023 à 08:44  •   104635

@Airbus

si tu veux un bon conseil:

n'essaye même pas d'évaluer le nombre de femmes susceptibles d'entrer dans la catégorie "Femme libre et célibataire de 25-40 ans, que je pourrais rencontrer dans ma région et susceptible de me plaire", ça te démoraliserait d'avance.
Et oublie aussi le critère QI> 115 (120). Ne parlons même pas de 130.

Une chose est certaine: que ce soit virtuellement ou IRL, c'est en multipliant les occasions de rencontres, que la rencontre arrive tôt ou tard (ou pas ... certes).
Et le pire est sans doute d'en faire une sorte d'obsession, de passer tout échange, toute rencontre au travers de ce prisme, alors que c'est plutôt le contraire qui doit se passer. Ne rien espérer, rien attendre, et si quelque chose se goupille, il sera temps d'évaluer la situation.

Juliette.le 15 octobre 2023 à 08:54  •   104636

Oui. Et puis, tu sembles considérer l'amour comme un truc à sceller, le plus tôt possible et pour l'éternité. Il vaudrait mieux l'envisager comme du partage.
J'imagine que la question de parentalité est peut-être une souffrance pour toi. Moi je l'ai bien côtoyée cette souffrance-là. Jusqu'au jour où un enfant est arrivé par surprise. Je sais que je ne peux pas (ou plus) évoquer le fait de ne pas être parent, mais je peux dire que beaucoup d'enfants ne naissent pas d'un amour-à-vie...

Airbusle 15 octobre 2023 à 09:56  •   104641

citation :
moi j'aimerais bien en fait, que tu développes ce que tu entends par "si les femmes étaient plus dans l'action ".

Les femmes ne savent pas utiliser un bouclier, car elles ne savent pas utiliser une épée. (Moins aujourd'hui, mais encore cruellement absent.)
Dans une SOCIETE LIBERALE, l'attaque (qui respecte son ennemi) est la mère des protections (et de la "fortuna"). (Parce qu'avec la mondialisation, les dégradations sont constantes.)

=> Elles doivent développer des capacités d'autosatisfaction. (Ce qu'elles font de plus en plus.)

(Cependant, il peut y avoir une difficulté historique pour les femmes qui explique ce manque d'attaque : l'enfantement, mais pas insurmontable il me semble.)



(#paternalisme => mais on pourrait arrêter de s'attaquer avec l'ONU et changer nos sociétés "patriarcales".)
=> Dilemme du prisonnier.
----------------------------------------------------------------------------------------------------



Autre phénomène inverse : la spécialisation (genrée) : masculin VS féminin.

=> Nuances.
Soit tu attaques, soit tu engages un protecteur (tendance actuelle). #archétypes

Airbusle 15 octobre 2023 à 10:58  •   104645

(Au passage, avec cette CONCURRENCE ACHARNEE ou l'homme échoue plus facilement, beaucoup d'hommes souhaiteraient engager des protectrices. A vérifier : mais celles-ci sont souvent orientées vers l'hypergamie et retrouvent une position SOCIALE "féminin".)

Hyperminoritaires mais manquant. => "Beaucoup".

Surderienle 15 octobre 2023 à 14:09  •   104652

.
@Airbus
Ce que tu ex-primes fait un peu cliché.
Çà dualise dur.
La vérité est si choquante.
Les femmes sans les hommes ne sont rien. Elles ne peuvent pas faire d'enfant toutes seules et ne savent même pas lire une carte routière !
Tristes amazones...
Mais elles n'arrivent pas à l'admettre...
Faut pas leur dire.
Faut pas leur écrire.
Ellles nous reprocheraient fôte grave...


Il y a des jours où je suis si heureux d'être un homme...
Encore que.
😜

Airbusle 15 octobre 2023 à 17:21  •   104654

Moi, personnellement si j'étais une femme, je souhaiterais mon indépendance vis à vis du sex masculin. Mais c'est une pensée d'homme... 🥰

Elles sont très fortes en pouvoir défensif (et souvent nulles en attaque).
Ils sont très forts en pouvoir offensif (et souvent nuls en défense).

Mais si on garde cette logique, tant que le monde sera un dilemme du prisonnier (où l'attaque protège), l'homme aura l'avantage malheureusement.

:Y:

Airbusle 15 octobre 2023 à 18:26  •   104657

Si on en revient à l'intro, en jouant le jeu de la spécialisation : les top models arrêtent souvent leurs carrières avant 30 ans, alors que les militaires vont au delà de 60 (malgré le fait qu'ils soient tactiquement HS, car aujourd'hui il y a abondance d'informations de retour d'expériences). => Horloge féminine. Le tout avec des gens qui se disent "je trouverai mieux" car dans un marché médiatique où la beauté a été dégradée .

+ Un truc qu'il me semble à démontrer (sans toutefois généraliser) :
Les femmes se détestent entre elles, sont indifférentes des hommes et aiment occasionnellement.
Les hommes sont indifférents entre eux, aiment les femmes et détestent occasionnellement.
=> Les femmes recoivent plus de variations que les hommes. => ...

(Formez les bataillons Mesdames ! ...Ou malheureusement trouvez un homme qui ne se dissimule pas derrière la gentillesse.)

Actuellement avec la raréfaction des ressources (et surpopulation), il ne faut pas pacifier l'homme mais élever la femme au rang de guerrière.
(Ce n'est pas pour autant qu'il faut faire la guerre, mais la hausse des prix est bien présente !)

Eternelle féminité masochiste a contrario ?
Certaines diront oui, d'autres stop. (Selon position de pouvoir.)

Hinenaole 15 octobre 2023 à 20:01  •   104658

Salut. 🙂

Mon actualité me rattrape*, mais je vais faire passer tout de même cette réponse avant toutes les autres, que 'je dois' notamment un peu à droite, à gauche. Mikaa, Paradox & Co.

* Pour ceux/celles qui avaient suivi. Pas de semaine de "vacances", comme exprimé sur le fil Humeur. Une commande sérieuse vient de tomber. Une vraie, une rentable. Je remettrais donc à plus tard ma déception et le coût financier qui lui incombe.

citation :
@-Hinenao, oui, moi j'aimerais bien en fait, que tu développes ce que tu entends par "si les femmes étaient plus dans l'action ". Ou, si c'est plus simple pour toi, que tu nous dises à quoi correspondrait l'inaction de certaines femmes...

Pas de problème @Juliette. . Justement, si j'avais formulé l'invite de proposition à me demander de plus amples détails, c'est que je suis bien conscient que l'usage du mot, en lui seul, ne peut être que largement insuffisant par rapport à l'envergure de la charge que j'ai souhaité lui faire porter. Un peu comme une longue planche en équilibre sur un pauvre caillou, ou bien encore une armoire normande qu'on aurait réussi à glisser, par un tour de magie, dans une valisette de voyage. Mais en premier...

citation :
Airbus a dit: "Les femmes ne savent pas utiliser un bouclier, car elles ne savent pas utiliser une épée."

Hummm... Pas convaincu de cet angle analytique. 🤔 S'il pourrait être vrai que 'les' femmes ne savent pas se servir d'un bouclier, aujourd'hui, c'est peut-être parce qu'encore, elles découvrent certaines facettes du maniement de l'épée. Et il n'est pas évident que ça soit facile, cette affaire là! 'Les' hommes ne veulent pas toujours non plus leur filer le bon mode d'emploi. Dire qu'elles ne savent purement et simplement pas, c'est comme les reléguer encore aux périodes où elles n'avaient droit de rien. [pour mémoire, grosso-modo, entre l'an 1000 et la fin de la royauté, en France, la plupart des femmes ont eu des droits sensiblement paritaires avec le genre masculin plus grands qu'à partir de la période Napoléonienne, sédiment culturel et doucereusement rétrograde qui entrave encore notre époque et notre façon de penser (y compris chez les femmes, par habituation). Ainsi, depuis tous temps, jusqu'à Bonaparte proprement dit, au contraire, elles savaient manier l'épée ET le bouclier, puis aussi les ficelles de leurs métiers, les affaires familiales (comprendre un business-maison artisanal, pas la fameuse popote et les mioches à torcher), etc. etc...] Donc bon... 😅

Ainsi, je reviens à présent à mon propos, et je vais me compléter.

citation :
J'ai dit: "Egalement, et sans que ça ne soit de leur faute, il y a peut-être un petit faisceau de responsabilités des femmes que la société, question de moeurs, ne pousse pas toujours à se mettre en avant, notamment pour toutes les autres qualités qu'elles ont hors de la beauté physique."

Bref, ça, ça relève de la fameuse pression sociale posée sur le dos du genre féminin et qui se retrouve avec, quelque part, l'obligation de se plier à l'injonction "naturelle" de devoir suivre d'abord en premier lieu les voies proposées, et seulement ensuite, d'avoir l'option de tracer son proche chemin. Cela a notamment le "coût" individuel d'obliger à reporter pour plus tard les premiers vrais choix importants de vie et donc peut faire perdre potentiellement des années, voire quelques décennies à celles qui envisagent un jour l'émancipation totale.

Important à comprendre aussi tout de suite: Je ne cherche pas à généraliser ce report situationnel à toutes les femmes. Car en réalité, les profils différents sont légions et donc chacune peut très bien ne pas se retrouver automatiquement dans ce schéma. (et même pas du tout, ça serait carrément le top! 👍) Mais la vie est ainsi. Le genre peut subir les tendances sur des contraintes longues, et isolément, pour quelques autres personnes, ça ne marche pas du tout. Pas de contraintes. Pour ça notamment, que j'écris les femmes avec un >les< entre apostrophes, car je ne suis même pas d'accord avec moi de l'usage de ce mot-article bien trop englobant pour être pris comme véritable vérité.

NB 1: > 'les' vs "les". Tiens, parlons-en...
Spoiler (cliquer pour lire)
Pour les curieux et les curieuses, puisque j'y pense là, spontanément... Si vous vous demandez parfois pourquoi je mets des mots entre parenthèses et parfois entre apostrophes, c'est que la destination de l'usage est évidemment différente. Voire très. Entre parenthèses, c'est là la manière commune de faire de tout le monde. Comme une sorte de convenance lexicale, on place alors un mot en encart, en espérant que le flou relatif de sa définition retoquée soit suffisamment malléable pour que tout le monde comprenne. Et pour les apostrophes, c'est plutôt du entre-moi et moi-même. Cela signifie tout simplement que je fais usage d'un mot pour lequel je ne suis pas nécessairement en accord avec mes opinions et/ou ma propre psychologie. J'ai donc parfois pas trouvé mieux - même en cherchant longtemps - et parfois aussi, je me dois contre ma volonté de l'utiliser puisque c'est un code cultuel commun qui va faire normalement sens chez toute autre personne qui me lira... Mais, ça reste un mot que je me refuse à valider. Les HP, les codes à casser, toussa, toussa. Miss Smith à l'horizon. Sujet en vigueur en ce moment sur un autre fil tout neuf. Là, on a carrément un pied dedans. 😄 Bref, passons...


Ce qui m'amène en-fin à renseigner ce pourquoi il fallait une ouverture placée sur un mot. Comme une porte à pousser.
citation :
J'ai dit: "Bref, les temps changent, mais si les femmes étaient plus dans "l'action"*, ça donnerait peut-être envie aux hommes en recherche de se détourner des promesses de la jeunesse"

J'ai cette chance là d'avoir autour de moi tout un 'bestiaire' de femmes [ <<< ça y est, vous l'avez le principe du sens du mot contre-ma-propre-volonté ^^. Oui, là j'ai fait caricatural tout exprès. Lire spoiler, si pas fait!], je disais donc que j'ai autour de moi un "panorama" de femmes, et notamment de tous les âges, et d'environ toutes les conditions sociales. C'est une chance. Et j'ai remarqué que parmi mes quelques copines, les plus heureuses sont celles qui ont des "couilles" (oui, passez-moi l'expression 😅)

Mais ça veut dire quoi avoir des couilles et passer à l'action? 🤔 Eh bien, au delà de ce que je disais plus haut, à savoir perdre du temps à se donner légitimité à faire ses propres choix, il y a aussi le fait d'oser ses propres choix justement**. En effet, car vouloir, être inspirée, c'est bien. Mais, parvenir à faire, c'est autre chose. Et certaines s'y refusent tout simplement parce que les conséquences parfois peuvent peser plus lourdement dans le quotidien que le fait de s'abstenir. Ainsi donc, pour résumer en un trait, (modestement) j'invite toutes les femmes de toutes les sensibilités à oser l'idée qu'elle ont en tête et, par conséquent, se moquer ouvertement des conséquences et des jugements qui puissent leur être collées à la peau.

** Et j'ai pas rajouté sciemment "... et de les assumer!", même si on pourrait y penser. Car, cela voudrait dire qu'il y aurait comme cadre le fait d'accepter de se faire punir par les moeurs à la suite des dits-choix faits. Fuck le fait d'assumer! Ras-le bol. Pas besoin d'un cadre alentour. Le mot "assumer", c'est aux censeurs/censeuses de se débrouiller avec, et/ou de se le foutre au fond de la poche, si ça leur fait plaisir... Voyez ce que je veux dire. 😄

- Femme: "Hé mec, mais tu penses qu'on t'as attendu pour le savoir ça?"
- Hiné: "Évidemment pas. Les suffragettes, par exemple, étaient déjà de ce monde quand je suçais encore mon pouce."

... Ce que je veux dire par là, c'est que si cette habitude mentale était générale, et normalisée dupuis un bail, bien des éléments liés à la situation relationnelle de l'autre (l'autre, c'est accessoirement l'homme, en cas de visée hétérosexuelle. Et selon le sujet du topic qui nous concerne) seraient différents. Bref, qui ose finit par obtenir, la majeure partie du temps (des fois, ça rate. Oui.). Et qui regarde "le train passer" ne monte jamais dedans.

- Femme: "Rha, tu me fais rire, bonhomme! Parce que tu penses vraiment qu'on a pas déjà fait ce choix, pris cette direction?"
- Hiné: "Toi oui, sans doute, parce que tu le peux de manière éclairée. Tu as pu saisir individuellement l'opportunité par chance ou par défi. Et je t'en félicite!" 🤘 "Mais toutes, dans ta sororité symbolique, ne le peuvent pas. Du coup j'aurais bien envie de te chanter la fameuse chanson de Diane Tell, comme référence à ce que je te dis. Mais pas en t'invitant à imaginer que tu puisses être un homme trois minutes, le temps d'une mélodie. Sois-le vraiment! Tout le temps. Offre-moi des fleurs, emmène-moi en voyage, demande-moi en mariage, et achète-moi de beaux bijoux. (oui, parce que, personnellement, j'aime aussi les bijoux. Même si, si différents de ton style.) O capitaine, ma capitaine... Et t'occupe pas du tout de ce qui se raconte dans nos dos... On s'en fout..."

voir la vidéo NB 2: J'ai toujours aimé cette chanson que fredonnait parfois ma propre mère, lorsqu'elle repassait le linge familial, le dimanche, tout écoutant la radio (pendant que papa travaillais 7j/7j parce qu'on n'avait pas un radis). C'est vrai! c'est beau, c'est romantique, c'est adorable, c'est chou comme tout! Et même encore, je ne compte pas le nombre de fois où je peux remarquer que cette chanson est toujours un "best-seller" chez 'les' femmes qui y trouvent un sens. Même une inspiration parfois. Aux anniversaires, aux mariages, durant la fameuse "minute" des slows, et hop, on peut voir alors les paroles se glisser sporadiquement sur les lèvres restées silencieuses d'une partie des féminines de l'assistance. Du moins, celles qui connaissent, et ne sont accessoirement pas nées largement après le bug de l'an 2000... ... ... En même temps, moi-même, dès mon plus jeune âge, je me suis toujours interrogé sur le fait que c'est une chanson dont les paroles sont terriblement à sens unique. 🤔 Alors que c'est tellement dommage de rester dans l'idée du "si". En effet, si je force le trait grossièrement, il y a eu des générations de femmes (notamment post Napo', pour rappel ^^) qui ont vécu leurs rêves de couple enfermées dans des cages mentales (Oh, bonjour grand-mère! 😘). Ce qui est assez triste à constater, lorsqu'on est homme justement et qu'on peut voir la société dans son ensemble par le prisme de: "Pour toi, mâle-blanc-hétéro-européen, tout est permis, tout est possible. Tu es né pour tes ambitions. Le Monde est même taillé à ta mesure." Pourquoi? Parce qu'il n'y a pas de serrures aux cages, jamais. Le verrou a fini par s'installer dans les têtes, avec la complicité parfois totalement passive des prisonnières elles-mêmes, mais n'existe absolument pas, dans la réalité. 🙄 Et quand on est "peut-tout-tout-le-temps" et inclusif au max, on peine à comprendre parfois le "peut-pas-jamais-pas-le-droit". Toutes celles - en recherche de relation et d'amour - qui l'ont comprises ont sûrement réussi à atteindre leurs buts plus vite que les autres. Mais ça, en retour, il n'y a que des paroles de femmes pour le dire... ou le/me contre-dire. 😄



(Humour > Et là, normalement, c'est là que je commence à me faire allumer. Tous aux abris!!) 😜



A plus tard.
Des bisous.


Hiné.

Airbusle 15 octobre 2023 à 20:28  •   104659

(Comme dit plus haut, le bouclier elles savent le manier à la perfection mais il leur est inutile. Le phallus, j'en doute ; et c'est justement le meilleur bouclier qu'elles ont difficulté à manier. Les techniques militaires, économiques et sociales d'aujourd'hui, celles du libéralisme, sont celles de l'attaque absolue. Les pertes étant constantes, il faut constament chasser pour stabiliser un brin de défense et percer celle des autres. Entendu même la meilleure défense ne tient pas.)

Hinenaole 15 octobre 2023 à 20:34  •   104660

Et avec un katana? 😄
Parce qu'avec un katana, tu ne peux pas utiliser de bouclier. (because, manche à deux mains, et lame réservée à la taille, pas à l'estoque.)

Bon, je te cherche un peu, je te taquine. 😄
Mais pourquoi autant leur refuser l'épée? 🤔
Si l'épée, c'est symboliquement le phallus, alors il y a des moyens pour compenser.

Juliette.le 15 octobre 2023 à 20:35  •   104661

Bien dommage que je t'aie fait perdre du temps @Hinenao, ou que mon apostrophe t'ait conduit à répondre ici pour remettre à plus tard des interventions qui t'auraient été plus agréables. Parce que je n'avais besoin que d'une chose, que tu admettes que nous n'avons pas toutes les mêmes armes. Ce que tu as fait.

(Oui, moi je fais plus court.)

Airbusle 15 octobre 2023 à 20:37  •   104662

citation :
Si l'épée, c'est symboliquement le phallus, alors il y a des moyens pour compenser.

Biensûr, mais c'est une minorité qui savent le faire. Et attention à ne pas compenser par une arme défensive !!!
(Mes généralisations entendent une moyenne, pas la totalité.)

(Au passage, les guerres actuelles que nous subissons sont le résultat de telles méthodes. C'est lié à la mondialisation et aux capacités de MAD. Le danger, c'est l'escalade jusqu'à la saignée. => D'où le besoin de respecter son ennemi et une paix top-down. => Guerres limitées comme outil politique.)

Depuis 1945, les fractures remontent bottom-up un environnement de paix top-down. (WW3 = propagande)

Dans le monde économique, l'attaque est préférable (les riches la ségmentent pour engrenger des profits toujours croissants) car la faillite ne coûte pratiquement rien.

Quand au social, personne n'est dupe et le constate dans ses relations (sans toutefois comprendre).

Hinenaole 15 octobre 2023 à 20:55  •   104663

citation :
que tu admettes que nous n'avons pas toutes les mêmes armes. Ce que tu as fait.

Je n'ai pas eu besoin de l'admettre. Me suis alors trompé si un jour j'ai écrit sur Apie le contraire.
Je suis en effet né avec cette idée. Ma mère était une femme assurée, jeune. Ma grand-mère était une ombre, effacée.
Ce fort différentiel entre elles m'a toujours troublé. Il est même acte fondateur de ma relation aux femmes. Chérir et respecter.
Et pour les modèles masculins, j'ai eu à la fois d'un côté un tueur de bêtes, un tabasseur, et de l'autre, un anti-chasse farouche et progressiste.
Pareil, de quoi se poser des tas de questions durant l'enfance. "C'est quoi qu'est mieux finalement quand je deviendra_ grand?" 🤔 Toussa, quoi.

Des bisous. 😉

---

citation :
C'est lié à la mondialisation et aux capacités de MAD

MAD? Quézako? 🤔 Le gars qui court après L'inspecteur Gadget et qui a tout le temps un chat un peu cynique dans le creux de sa pogne?... Naaan... Peut pas être lui?! 😅

Airbusle 15 octobre 2023 à 21:02  •   104664

Mutual Assured Destruction, l'apocalypse nucléaire. (L'humain est devenu un Dieu/force absolue et cela a changé son rapport au monde et donc ses relations.)

Ces relations se sont propagées à l'économie (prise de risque, etc.) puis au social (masculinité, bla bla bla). Les conséquences sont devenues tellement néfastes (harcèlement, etc.) qu'on appelle à la féminité des hommes.
(La féminité est devenu masochiste : défense et souffrance.)

Hinenaole 15 octobre 2023 à 21:23  •   104666

Merci @Airbus. 🙂

[humour >] Donc, c'est bien ce que je disais! MAD, c'est ce fameux gars avec le chat. Au moins, à présent on connait son visage.
"Hell, Oh! U'r du-yu-du?"

... Le seul peut-être à croire encore, car définitivement bloqué dans le milieu du 20eme siècle 😒, qu'il peut être le plus fort dans une course à l'armement. (laquelle?)
Car si un jour ça pète, tout le monde perd. Absolument tout le monde. Expression à prendre au pied de la lettre.
Et va donc ensuite tenter de gérer un restant carbonisé de pays irradié. 🥴 Te reste plus alors que tes larmes de sang pour pleurer. (pas longtemps avant la perte des premiers cheveux.....)


Bon ok, je sors...
J'ai bien aimé faire mon grand post d'aujourd'hui pour Juju. (que j'ai écrit avec sincérité 😇)
Mais là, je commence à raconter vraiment que des conneries. 😅


A plus tard.
(non en fait, faut que je me motive. Faut que je bosse. Je dois à présent laisser Apie tranquille.)
[Aller, poussez-moi dehooooors, que diable!]

Kobayashile 15 octobre 2023 à 21:29  •   104667

Juste une question en passant... quid du 'coup de foudre' ?
😜

Airbusle 15 octobre 2023 à 21:30  •   104668

Statistiques du coup de foudre ?
Libido dans un monde néfaste ?
Rationalisation croissante des émotions ?
Numérisation des relations ?
(Théoriquement cela n'a pas disparu, mais c'est presque un rêve inatteignable aujourd'hui il me semble...)
Avec 5 shots de Vodka, peut-être oui.

Théories peut-être foireuse, j'admets (je ne me fonde sur aucune étude).

Recensons les coups de foudre depuis 2010 et comparons avec les années précédentes... (sachant que les exceptions ne confirment pas la règle.) + Comparer dans le temps les intensités de ce qu'on nomme coup de foudre.

Mes constatations :
- La fécondité décroît. (Peur collapso, OK.) => jeunesse invisible ?
- Le célibat augmente. (Liberté, OK.) => beauté médiatique dégradée ?
- Les faits divers se multiplient. (Parole libérée, OK)
- L'intensité de la violence croît.
- Le mécontentement se généralise.
- LES RESSOURCES VONT MANQUER.
- Les prix augmentent. (Corollaire, OK)
Raisonnement : relations politiques => relations économiques => relations sociales => relations sexuelles <= expériences personnelles

En même temps, l'IA nous fait évoluer et il n'est pas impossible que chacune de nos vies soient améliorées individuellement. (Sauf la mienne ???)

Je ne comprends pas pourquoi on se priverait de faire des enfants (hypothèse "gouvernementale") alors que les autres en font...

Autre constat : j'ai l'impression que nos gouvernants connaissent ces problèmes, mais que les bonnes explications n'ont pas été trouvées pour les bonnes politiques.

Juliette.le 15 octobre 2023 à 22:13  •   104677

Je sais @Hinenao que tu es ouvert.
Simplement, certaines femmes se bougent énormément mais partent de si loin que ça ne saute peut-être pas aux yeux. Difficile de dire qui est dans l'action de se prendre en mains parfois... Et pas toujours évident de faire d'énormes enjambées d'un seul coup, surtout si on est du genre très sensible, empathique et tout et tout... Mais ça vaut pour les femmes comme pour les hommes tout ça.

Ne t'inquiète pas @Hinenao, je bondis parfois pour un simple mot. 🙄 Ça m'apprendra à mettre mon grain de sel.

Par contre, il y a des hypothèses énoncées ici par Id euh @Airbus beaucoup plus troublantes...
Mais bon, là, je lâche l'affaire.

Airbusle 16 octobre 2023 à 12:29  •   104699

😉
En même temps, ce qui semble logique n'est pas forcément vrai. (Je l'ai compris bien trop tard.)

Sandcoeurle 16 octobre 2023 à 12:37  •   104701

Wahou épée , bouclier , défense , catana... j'ai dû me tromper en lisant le titre j'ai lu AMOUR et pas A.M.O.U.R. ( Arme Militaire Organisant Une Relation )

Juliette.le 16 octobre 2023 à 12:47  •   104703

@Airbus, je souffre d'une grosse insuffisance de logique... 😄
Et il y a plein de choses intéressantes dans ce que tu dis. Faut juste que je le lise dans le bon sens...

RodKimblele 21 octobre 2023 à 20:31  •   105091

Arg, j'allais regarder un film et j'ai lu ce post ... @Airbus tes affirmations devraient devenir des questions, car tu prouve ici que tu n'a pas vraiment compris le sujet... si tant est que ce soit un sujet... Et j'ajouterait que ces femmes et ces hommes dont tu parle semblent tous identiques et limite humains...

Je commence par les femmes et cette histoire d'action, c'est comme les hommes ça dépend de la personnalité, j'ai connu des femmes très timides et sur la défensive, des femmes timides mais peu sur la défensive, des femmes qui dès qu'elle ont jeté leur dévolu tu n'a que peu de chances de t'en sortir...etc Donc ça dépend de la personnalité et en plus ça peut varier dans le cours d'une vie...

Et donc pour la suite de tes arguments c'est pareil, ça dépend de tout ! C'est sure que la jeunesse et la beauté c'est plus attirant, pour les femmes aussi.
Il m'est arrivé d'avoir des aventures avec des femmes que j'avais idéalisé physiquement (une période stupide de ma vie), finalement c'était un échec total.
L'amour n'est pas rationel, n'a aucun critère prédéfinit et ne se commande pas... et sur le coté attirance physique, crois moi que l'amour crée quelque chose que tu ne peux pas retrouver avec quelqu'un qui représente juste un idéal physique. Tu ne peux pas expliquer ça, il n'y a rien de logique, c'est l'amour et c'est tout !
Quant aux mecs bien, qu'en est-il des femmes bien?

PS: @Airbus tu n'aurais quand même pas tenté des propos provoc pour nous tirer les vers du nez?

Juliette.le 21 octobre 2023 à 21:27  •   105097

On s'est tous, toutes, faits piéger par l'attirance d'un simple physique.
Il doit y avoir une attirance pour l'esprit (les idées, les désirs, la considération, la capacité à se remettre en questions...) et l'incarnation.
Du côté de l'esprit, si quelque chose semble rédhibitoire, faut savoir s'en assurer. C'est à dire que quelqu'un peut nous déplaire parce qu'il semble fermé sur tel point, mais en creusant un peu, donc si on se sent vraiment attiré outre mesure, on peut se rendre compte que cette "fermeture " est dûe à ceci ou cela. C'est plutôt ce ceci ou cela qu'on doit alors interroger... Est-il soulevable? Muable? Si oui, qu'est-ce que ça requiert? En a-t-on l'énergie ? Une réelle envie?
Ça dépendra certainement de l'incarnation que l'on a en face de soi. Parce que c'est bien une incarnation qui nous charme profondément, pas un physique.
Pour tout ce qui semble rédhibitoire quant au physique, à la voix, ou à je ne sais quel critère "d'apparence", je crois que ça peut sauter très facilement si l'esprit est convaincant et charmant...

Pour tout le reste, l'âge, la distance géographique, le salaire 😂 (heureusement ici je n'ai jamais entendu parler de ça !), à mon humble avis, ça saute aussi quand il y a tout le reste...

Hinenaole 21 octobre 2023 à 21:39  •   105099

@Airbus
@Rodkimble
@Juliette.

(Désolé, pas le temps de faire un long post, ce soir. Alors, je vous fais des bisous... et des pouces. 😚)

citation :
Rob' a dit: "tes affirmations devraient devenir des questions, car tu prouve ici que tu n'a pas vraiment compris le sujet"

👍 👍 👍

citation :
Juju a dit: "Parce que c'est bien une incarnation qui nous charme profondément"

👍 👍 👍 Oh que oui!

RodKimblele 21 octobre 2023 à 22:37  •   105101

Jolie fille ...

Une fille superbe juste pour moi?
Soyons réaliste ça n' existe pas.
Un ange, un havre de paix, de douceur,
Toucher, sentir sa peau en laissant vibrer mon coeur?
Prendre mon rêve pour une réalité au moins une fois?
Diminution verbale d'un coeur qui a perdu la voie...
Il n'ira plus ici et là, il ne dessinera plus de sublimes aventures,
C'est le destin d'un papillon qui ne sait plus comment mourir.
Condamné à vivre et se décolorer les "elles",
Qui fait tanguer le verbe comme l'ivrogne dans la ruelle...

Juliette.le 21 octobre 2023 à 23:13  •   105107

C'est beau, et moche en même temps.
"C'est le destin d'un papillon qui ne sait plus comment mourir." En substance, quelqu'un (qui me touche, et qui se reconnaîtra peut-être) m'a dit la même chose il y a peu.
Moi j'ai compris que je n'aurais jamais ce que je m'étais figuré, ni plus ni moins qu'une fusion. Eh oui, je pars de loin... (Attention les parents ! Et moi la première...)
Mais maintenant que je n'ai plus envie que de partager et que chacun se tire mutuellement vers le haut, pas question de dire que je m'interdis d'aimer une personne en particulier si ce coeur-là m'en dis...

RodKimblele 22 octobre 2023 à 09:50  •   105114

@Juliette. Je t'en prie ne décortique pas ce poème qui représente une partie difficile de ma vie. (je regrette de l'avoir publié)
Et d'ailleurs ton analyse n'a rien à voir avec ce que j'exprime dedans. Et ce vers sorti de son contexte n'est plus à sa place...
Je ne suis pas certain que me dévoiler ici soit une bonne idée.

Hinenaole 22 octobre 2023 à 10:35  •   105118

@rodkimble
(message ecrit sur un bout de trotto ir. Pas mis en forme par mes gros diogts handicapes, donc peut etre percu comme sec.)

pourquoi regretter rob. elle est tred bien ta prose. Et pour le fait de se laisser aller a se confier, fais aussiconfiance a la bienveillance du groupe. Ne te colle pas une honte toxique sur les epaules qui n aurait pas lieu d etre.

a plus tard charmant papillon.

hine.

Juliette.le 22 octobre 2023 à 10:42  •   105119

Ah oui, désolée @RodKimble. Je n'aurais pas dû rebondir sur ton poème...
Tu sais que, au cas où, tu peux ouvrir un fil dans "vos réalisations...." ?

paradoxle 22 octobre 2023 à 13:43  •   105128

Plein de belles choses ici !

Mais j'aimerais contredire un truc :
"la jeunesse [...] c'est plus attirant".
Comme si c'était l'âge qui faisait la beauté ! La beauté (j'ai comme l'impression de me répéter), ce n'est pas l'esthétique.

Timide02le 22 octobre 2023 à 14:50  •   105134

Heu!

Petite épreuve de philo :
"La beauté est-elle dans le regard ou dans l'objet regardé" 😄

Vous avez 2h

Si vous avez besoin d'aide, @zozotte peut eventuellement être de bon conseil

o0o1le 22 octobre 2023 à 16:05  •   105147

La beauté est au milieu, entre l'objet regardé et le regard. C'est un filtre, fenêtre et reflet, que l'esprit crée à partir de son interaction entre son environnement et son intime. C'est un filtre qui nous rend la vie plus supportable.

RodKimblele 22 octobre 2023 à 20:43  •   105163

@Hinenao "pourquoi regretter rob. elle est tred bien ta prose. Et pour le fait de se laisser aller a se confier, fais aussi confiance a la bienveillance du groupe. Ne te colle pas une honte toxique sur les épaules qui n aurait pas lieu d'être."

En fait ce qui me gêne c'est de ne pas vraiment savoir à qui je me confie, j'ai peur que sur des choses affective, certaines personnes viennent proposer des raisonnements intellectuels que je n'aime pas. Ici ça m'est arrivé par MP et dans un post hier, il m'a fallut la journée pour m'en remettre et une série de développements couleur. (développer des films argentique peut ressembler à une forme de méditation...)

En fait je suis tellement habitué à ramasser des problèmes à cause des incompréhensions que j'ai toujours peur de ces échanges... J'ai tellement avalé de "il faut", "tu devrais" etc... que j'en ai fait une phobie lorsque je partage quoi que ce soit qui vient de ma bulle.
Ici tu vois comme se crée un problème émotionnel juste avec un poème. C'est vraiment compliqué avec moi, si je n'avais pas adopté un chien (-> obligation de rester en vie) je ne serais surement pas là pour en parler. J'ai énormément de choses à dire et j'ai l'impression que tout s'est crypté depuis hier... bref j'ai peut être seulement besoin d'être écouté sans avoir d'analyse en réponse, je le préciserai si des-fois l'envie de partager se manifeste, en attendant ça reste coincé.

@Juliette. Merci pour tes excuses, c'est un peu mal tombé, c'est un mauvais jour.

Timide02le 22 octobre 2023 à 21:10  •   105165

@o0o1 👍

je comprends enfin pourquoi je n'évalue pas toujours la beauté comme tout le monde.
Ca doit être à cause de mon filtre perso qui pose problème : Myopie + Presbytie + Daltonisme 😄

Surderienle 22 octobre 2023 à 21:15  •   105166

.
@RodKimble
Tu peux créer un fil spécial, ton journal perso, en demandant que l'on n'y fasse pas de commentaire ou alors sur un autre fil dédié aux commentaires
C'est ce qu'a fait @Bruine sur son fil Traversée ;
😉
https://www.apie-people.com/forum/communaute/presentations-temoignages-questions-sensibles/la-traversee-101464#101497

zozottele 22 octobre 2023 à 21:22  •   105168

@rodkimble tu es au bon endroit,il faut juste arriver à accorder nos violons,nous ne sommes pas des sauvages.🙂
Et les conseils de @Surderien sont aux top, comme toujours !
Sinon @Timide02 je reviendrai peut être pour l'instant philo alors !

RodKimblele 23 octobre 2023 à 10:35  •   105190

@Timide02 a dit "Petite épreuve de philo :
"La beauté est-elle dans le regard ou dans l'objet regardé" ?"

Je vais tenter de définir la beauté, il s'agirait tout d'abord du résultat d'une perception liée à l'esthétique. Donc par la vue pour voir ce qui est beau et par l'ouïe pour entendre ce qui est beau.
Les autres sens de la perception sont plus liés aux goûts, j'en parlerai plus tard mais dans l'absolue on peut s'accorder à extraire ce type perception.
Donc ce qui est beau nous apporte du plaisir dans les perceptions visuelles et auditives.

Ensuite qu'est ce qui construit cette beauté dans nos perceptions ?
Des normes et dans ce terme je penses en matière de cahier des charges, tant pour définir un style, une culture, une technique, une ou des émotions, une éthique, un idéal etc...
L'art est ponctué de ces normes, ce qui pourrait être expliqué par le fait que dans la créativité la contrainte (toujours la notion de cahier des charges) est un facteur qui améliore la créativité (il y a une étude à ce sujet, Samah Karaki en parle sur france Culture, je vous laisse chercher).
[La contrainte étant une cause d'un meilleure créativité n'est pas pour autant une intention dans ce sens, c'est aussi parce que ça nous convient ainsi et pour que d'autre transgressent ces normes (ce qui deviendra une norme ensuite) il faut des normes...etc]
Pour le sens de la vue ou de l'ouïe, lorsque l'on a conscience de cette perception nous somme déjà dans notre mémoire et donc avec les filtres de notre histoire, notre culture et ses normes, notre humeur, notre santé et nos différences physique de perception (exemple le daltonisme). Mais aussi l'attachement à la personne ou l'objet/sujet dont on apprécie la beauté. Ce sont autant de critères qui vont modifier notre perception et la conclusion esthétique qui en découlera.

Ensuite la beauté pour ce que la personne ou l'objet / sujet nous apporte physiquement et émotionnellement. Jean Pierre Marielle illustre bien cette beauté dans le film Calmos lorsqu'il admire ce morceau de pain avec du pâté dessus et ce verre de vin... et oui c'est beau parce que c'est bon. La beauté d'une peau douce et chaleureuse, la beauté d'une voiture parce dont la conduite nous grise, un bel orage parce qu'il nous pétrifie par sa puissance... etc

La beauté vue par les autres et partagée, là encore les divers filtres de la perception et de l'appréciation chez "l'autre" (ou les autres) vont venir s'additionner aux nôtres. Soit ils vont se contredire, se confirmer, se remplacer et peut être se neutraliser...
En plus de tous ces filtres viendra s'ajouter le grégaire dans tout ce que ça implique, éthique religieuse, politique, culturelle et affective. Et oui le dessin d'un enfant de 3 ans est beau parce qu'on aime cet enfant, parce que l'on sait qu'a son âge il apprend etc... c'est l'affect qui nous donne la beauté.

De manière absolue il n'est pas possible d'apprécier la beauté sans la percevoir, et je parle aussi des souvenirs. Par contre la beauté semble être là sans la percevoir à travers les normes, c'est ambiguë de comprendre ces normes culturelles comme étant seulement des filtres ou un définition de la beauté par défaut. Il semblerait que selon la culture ces normes sont plus ou moins dogmatiques, mais reste influentes tant sur notre évaluation esthétique que sur notre créativité.
Il est certain que quelque soit la culture, les normes et les autre filtres, l'intelectualisation avant et après l'apréciation de la beauté influe également. Mais les sentiments aussi, reprennons ce dessin d'enfant, quel qu'il soit il est beau par défaut, on pourrait ne pas le regarder il est beau quand même.

RodKimblele 24 octobre 2023 à 15:38  •   105276

@zozotte et @Surderien merci c'est très gentil, j'avoue que pour l'instant je ne sais pas si j'irais juqu'a des choses perso comme j'ai un peu commencé à le faire.
Je vais m'en tenir à des échanges intelectuels si tant est que j'en sois capable, je redoute beaucoup trop les erreurs de jugement. Ici certains raisonnements me gênent, je ne comprends pas, j'aimerai donner mon avis qui serait parfois contradictoire mais je crain de déranger car j'ai vu que c'est souvent vérouillé ou alors je suis mal compris (ou mal lu) et je dois reformuler...
Et puis rien ne presse, d'ailleurs je n'ai pas le temps et je dois m'organiser pour être vraiment disponnible plutôt que de venir en coup de vent comme je le fais là.
Je ferais surement des posts sur les sujets qui me dérangent et ça m'évitera le coté confrontation, ça sera ce que je propose et non une réponse à une afirmation.

zozottele 24 octobre 2023 à 15:49  •   105277

@rodkimble tu as raison rien ne presse,et l'important surtout, c'est de se sentir à l'aise et d'y prendre du plaisir.
Après le reste, chacun fait comme il peut et veut.
Quant au côté intellectualisation,tu en es largement capable tu sais.🙂

Kobayashile 24 octobre 2023 à 22:17  •   105314

L'amour et la beauté, ah, bigre, voilà deux concepts mouvants et culturels, voire historiques 😂
Je crois qu'en France, le plus compliqué, c'est le mental que nous avons. Et je reviens à la polysémie de la langue, qui n'est que le reflet de plusieurs siècles de cultures et de traditions, principalement religieuses.

Si je caricature, le mot "amour" n'existait au moyen âge que dans l'adoration divine. Ca forniquait gaiement dans tous les sens et ça allait pas trop mal. On so'ccupait des enfants des unes et des autres sans se poser de questions.
Puis, il y eu un durcissement de la religion face aux attaques philosophiques, résurgences de la Grèce antique, entre autres amplifiées par l'imprimerie. Cela a augmenté avec la Renaissance, où la science en a remis une couche, qui existe toujours.
Entre temps, l'amour qui s'était perdu a resurgit dans la littérature romantique du 19ème, créant une sorte de mythe qui existe encore.

Bref, notre mental est écartelé entre toutes ces tendances de la société. Qu'il y ait choix ou non choix, le résultat est une dissonance majeure qui ressort invariablement au fil du temps dans les histoires de couples.

Et je n'ajoute pas les cas psy, qui complique encore la situation !

Bref, le couple idéal est une utopie, une chimère dont se repait la presse, la littérature et le cinéma. Comme il n'y a aucun contre modèle affiché hors religions, cela ajoute une tension supplémentaire dans la société.

Au passage, le beau a volé en éclat, et l'amour s'est dissout dans la multitude ! 😛

Serena369le 25 octobre 2023 à 09:58  •   105351

Wow... je ne m'attendais pas à un tel étalage de clichés sur les femmes autant que sur les hommes sur ce forum et sur ce site... comme quoi être HP ou autre n'empêche pas le conditionnement sociétal et surtout de dire autant de conneries... tu aurais dû intituler ton forum "relations de couple" et non "amour"... l'amour couvre bien plus de choses que cela Airbus qui n'a pas encore crashé... bonnes rencontres et peace and love 🧡

RodKimblele 25 octobre 2023 à 10:58  •   105354

@Kobayashi "Puis, il y eu un durcissement de la religion face aux attaques philosophiques"
Si tu parle de l'inquisition c'était un poil au dessus de l'idée d'un durcissement non? ou tu voulais donner un ton ironique?
Parce que bruler des femmes et une ribambelle d'atrocités pour des idées religieuses, c'est une période, aussi courte soit-elle, qui était très très violente.
Et même avant le droit de cuissage pouvait surement décrire la condition des femmes à cette époque et surement des prémices de l'inquisition résidaient déjà dans les moeurs. Je suppose car je ne connais pas bien l'histoire.

@Serena369 c'est justement parce que nous sommes ici que @Airbus pose ce type [S]de questions[/S] d'affirmation. C'est peut être difficile pour lui de comprendre et intellectualiser ce que représente l'amour et les femmes et l'amour des femmes... etc Beaucoup d'entre nous ont un coefficient émotionnel assez bas donc beaucoup de sujet qui ne concernent que les émotions peuvent être traduits par un travail intellectuel... et parfois avec maladresse d'ou le besoin d'en parler... Visiblement beaucoup de gens semblent s'inscrire ici parce qu'ils ont un idéal spirituel et qu'ils sont à fond dans le développement personnel, qui pensent que le surdoué, l'atypique, est un être pour qui la vie est super facile...etc Ben oui, mais non et il y a l'autisme aussi, il y a les hyperactifs, les bipolaires etc... et aussi ceux qui n'ont pas de nom d'oiseau mais qui restent des gens différents, et au final c'est rempli de souffrances diverses dont celle des difficultés émotionnelles.
C'est ce que nous faisons ici et Airbus ne va pas se cracher en tout cas tant qu'on ne lui crache pas dessus.

Airbusle 25 octobre 2023 à 12:13  •   105356

J'ai pigé un truc.
(Pour ma défense), les gens associent amour et bonheur. Moi je les dissocie complétement.
Comme d'hab, c'est un comportement atypique de ma part.
Je ne vais pas développer, car cela va choquer encore plus ("la beauté démolissant l'amour")...

C'est probablement une question de définition.
(Selon moi on peut aimer la beauté sans être heureux, cela reste de l'amour.)

Et effectivement, c'est une conception très peu émotionnelle. 😉

Vous : (amour = bonheur) VS beauté ; on aime ce qui nous fait plaisir.
Moi : bonheur VS (amour = beauté) ; on aime ce qui nous attire.

🧡 :Y:

paradoxle 25 octobre 2023 à 12:50  •   105358

@RodKimble Le droit de cuisage est remis en question par les historiens. Le moyen-âge, d'après eux, était loin d'être un âge obscur tel que les Lumières l'ont dépeint et qui reste dans les livres d'histoire depuis. L'inquisition, c'est pendant le début de la Renaissance.

Timide02le 25 octobre 2023 à 14:30  •   105361

Je ne suis pas du tout spécialiste de ces questions relatives à l'Amour et aux relations de couple.
je me demande juste si il n'y aurait pas une corrélation entre l' Amour de la nature (et des arbres en particulier) et les relations de couple, pour la raison suivante
- Dans les relations de couple, lorsque l'un est un peu plié, l'autre fait le boulot

RodKimblele 25 octobre 2023 à 14:37  •   105362

"Vous : (amour = bonheur) VS beauté ; on aime ce qui nous fait plaisir.
Moi : bonheur VS (amour = beauté) ; on aime ce qui nous attire."

@Airbus non plus ce n'est pas ça, relis ce que nous avons écrit l'amour est tellement plus nuancé.
Les choses ne fonctionnent pas de manière aussi linéaire que tu le décris, tant dans le fond, la forme et la temporalité.
Une personne peut vivre l'amour différement à des moments différents de sa vie, il s'agit d'émotions c'est tellement loin d'une simple théorie binaire.
Au niveau émotionnel ça fonctionne comment pour toi? (si je suis indiscret n'hésites pas à me le dire)

@Timide02 surtout ne pas abattre l'autre sous peine de finir à Fresnes... ça ne vaut las le coup pour une Amourette avec une fille qui à du Charme. 😉

Kobayashile 25 octobre 2023 à 21:51  •   105385

@RodKimble, non, c'est plus profond et général que cela, par exemple ce qui c'est passé avec les Cathares. Ce n'est pas une période de l'histoire bien enseigné dans le programme scolaire. La censure s'exprimait à tous les niveaux. Entre autres, cela a fait éclore le quartier latin et la Sorbonne à Paris, et les premiers libertins, dont le dogme étaient la remise en cause des faits religieux pris pour argent comptant.

RodKimblele 25 octobre 2023 à 22:49  •   105394

@Kobayashi merci pour ces infos, j'avoue que je connais peu l'histoire et finalement c'est dans les détails et les subtilités que je commence à apprécier. La le fait d'en parler m'amènera surement à chercher sur le sujet.
On est quand même tenté d'imaginer une certaine dureté dans ces époques car ce que l'on voit aujourd'hui dans une société structurée (ok cette formule est limite inadéquate mais on garde l'illusion que...) nous donne le ton sur une société sans les interdits aussi précis que aujourd'hui. Les actes cruels semblent faire parti de l'humanité à toutes les époques et les civilisations contemporaines les plus organisées autour de la religion sont les plus violentes. C'était un peu ça mon raisonnement à la base, mais c'est peut être une erreur.

A propos de ce qui n'est pas à propos, est-ce que ton pseudo est en référence au film de Wes Anderson? "L'ile aux chiens"?

Airbusle 26 octobre 2023 à 18:14  •   105422

Piste de recherche :

ON (je sinon) SOUS ESTIME LE SEX OPPOSE, ALORS QU'EN FAIT IL FAUT OBSERVER LA BETISE DU SEX SEMBLABLE.

RodKimblele 26 octobre 2023 à 20:29  •   105430

@Kobayashi j'ai écouté ce recit decritif fortninteressznt sur le mariage.
voir la vidéo

Kobayashile 26 octobre 2023 à 22:05  •   105435

Oui sans doute, mais ce rappel historique ne concernait qu'une fange très étroire de la société, et bien connue grâce aux différents écrits.

Ce que j'évoque est plutôt la vie commune celle qui ressort dans les tableaux de Bruegel l'ancien.
L'amour n'avait pas la place ni le sens d'aujourd'hui. C'était direct et naturel, avec sûrement des tords, et surtout très libre de la religion qui n'a mit son sceaux que plus tard, dès la "renaissance" du 13ème siècle, début des inquisitions sur ordre du pape Grégoire IX.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?