Entraide et conseils

Comment faites-vous pour ne pas péter un cable ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Entraide et conseils
  4. Comment faites-vous pour ne pas péter un cable ?
Comment faites-vous pour ne pas péter un cable ?
Gwenouillele 28 juin 2019 à 12:42

Bonjour,

Ca fait déjà quelques temps que je sens que la cocotte minute chauffe de plus en plus. J'ai l'impression de ne plus avoir de temps pour moi, et dans les rares moments où je l'ai, je n'arrive pas à me poser et à récupérer mentalement.
J'ai beau tourner la situation dans tous les sens dans ma tête, y' juste trop de choses, je me sens submergée, un peu comme une centrale d'information. J'ai juste envie d'appuyer sur stop, ou plutôt sur avance rapide. Du coup j'adopte la technique que j'utilise à chaque fois et qui d'habitude fonctionne plutôt bien : la technique de l'autruche. Je vis à la minute sans penser à après, et avant que je m'en rende compte, je suis déjà le lendemain. Oui, sauf que là j'ai l'impression d'avoir une montagne devant moi : déménagement au boulot avec beaucoup de changements qui m'angoissent énormément (traits autistiques). Réduction de service à venir, et là encore ma boss me soutient et si on doit finir à 2 au lieu de 4, elle veut qu'on soit ensemble. Seule pb : j'ai une des deux collègues qui est maline et qui va faire du forcing en allant se plaindre à droite à gauche, et j'ai peur qu'au final elle ait gain de cause parce qu'on finit toujours par tout lui céder, et que c'est moi qui doive changer de service. Tout ça parce qu'elle a sale caractère, et que je cause moins de soucis, je suis donc plus facile à "recaser". Je me suis donc dit que si ça arrivait, je devrais changer d'emploi. Seulement peu sont aussi bien payés, et je suis une flippée du changement... Connaissant les service, je sais que je serai incapable d'y bosser vue l'ambiance qui y règne. Du coup je risque de finir en arrêt, alors que j'avais enfin trouvé un équilibre...
Bref je suis en totale panique :s Je devais faire mon second enfant et acheter une maison, et reprendre mes études. Et là je réalise que je risque de devoir encore attendre 10 ans à cause de cette merde. Je suis épuisée émotionnellement parlant. On s'est battu très longtemps avec mon mari pour avoir le peu qu'on a (sachant qu'il est encore en étude et aura son boulot l'année prochaine). On allait enfin avoir un semblant de vie stable, et là je me dis que tout va de nouveau s'effondrer. Seulement je n'ai plus la même endurance qu'à 20 ans. Et avant ce boulot, je n'étais pas capable de tenir un plein temps :s
Je suis dépitée...

Vous avez des conseils à me donner pour parvenir à relativiser ou à organiser tout ça, ou des solutions ? Je crois que si on me change de service, je n'aurai pas d'autre choix que de quitter mon boulot :(

Elentirle 28 juin 2019 à 13:36

Bonjour !
Quand je me sens très très stressée je me crée une île. En gros je ferme les yeux, je prends de grandes respirations et j'essaie de m'imaginer dans un endroit où je me sens bien : la plage, une bibliothèque, une forêt .. c'est bête mais ça me permet de retrouver un peu de calme et du coup de relativiser.
J'imagine que ça doit pas être simple mais tu devrais peut-être expliquer à ta hiérarchie que tu ne peux pas pour raison de santé changer de service.. ou alors il faut qu'ils te trouvent des solutions. Je ne sais pas dans quelle branche tu travailles, mais tu dois être protégée, il doit y avoir des conventions pour ça, peut-être.
Bonne journée !

Petitecoople 28 juin 2019 à 13:44

Bonjour, je te conseil de rencontrer la médecine du travail et les instances du personnels.

mcardboardle 28 juin 2019 à 13:48

Bonjour ! Je ne sais pas si je vais pouvoir bien te conseiller, car ma situation est différente, mais je vais essayer. Je change souvent de cadre employeur. C'est lié à la nature de mon travail. Du coup, il m'arrive très souvent de tomber sur des environnements très peu adaptés, ni à ma personnalité, ni ma méthodologie. Avec le temps, je me suis constitué une sorte de kit personnel de survie pour tous milieux qui me permet d'être très autonome dans mes réalisations. Comme j'arrive sur site avec "mes gros paquets de trucs" (dans des boîtes ou des sacs), les gens comprennent que j'ai ma méthode de travail qui est rodée et difficilement convertible à toute autre forme d'organisation. Les gens me laissent alors tranquille. On me ménage un espace dédié (où je peux mettre tous mes trucs sans gêner). Il m'est arrivé même d'inspirer des changements dans les méthodes de travail, notamment avec mon truc des boites/kit par postes ou thématiques ou opérations. Voilà. N'abandonne pas. Va-y avec un blindage, avec des trucs qui te réconfortent. Moi, ce sont les boîtes de classement et mon matériel perso (que j'ai choisi spécifiquement), pour d'autre, çà va être simplement une plante ou un objet symbolique sur lequel se concentrer en cas de panique.

Eliot_Guinessle 28 juin 2019 à 18:50

Si tu te retrouves prise dans une problématique qui te ronge, fais exploser cette problématique.
La médecine du travail est une solution, mais ça peut être long. Les arrêts si tu te sens mal aussi , histoire de montrer le problème et de souffler.
Sinon, fixe toi une date, du style 1 mois après le déménagement pour voir. Si ça ne te convient pas , et que cela te pourrit la vie, change. Les échéances permettent de tenir bien plus facilement que quand on se laisse submerger par tout les futurs potentiels (en général futurs catastrophiques tant qu'à faire, quand on est anxieux c'est la base 😬
Je sais que c'est facile à dire. Mais au final , les solutions sont limitées :
- Prendre sur soi (et en pâtir)
- Faire l'autruche (avec à terme un risque d'explosion)
- Changer la problématique
J'ai eu le même cas de conscience, j'ai plaqué un taf très bien payé pour me retrouver au chômage avec un crédit sur le dos et mon ex en dépression qui refusait de bosser. Donc en terme d'inconfort, c'était pas mal. J'en ai chié , mais aujourd'hui les choses se sont eclaircies, on a pas idée des dégats que peut occasionner le fait de prendre sur soi sur le long terme.
Ménage toi, et écoute tes besoins profonds. Bon courage

Pacaloule 28 juin 2019 à 20:00

Yep !
Tu peux ptetr aussi tenter d'expliquer certaines choses à tes supérieurs, en mettant l'accent sur l'intérêt qu'aurait la structure à te préserver à ce poste plutôt qu'à te changer de dpt, car c'est là où tu es la plus performante etc etc, et non pas en présentant les choses du point de vue de ton intérêt à toi.

Sophiale 28 juin 2019 à 20:58

Moi je picole. chacun son truc. ;)

Gwenouillele 29 juin 2019 à 07:17

Merci pour tous vos conseils ! La médecine du travail je n'y avais pas pensé et ce serait presque mal perçu par ma boite. Vous comprenez, ils viennent d'augmenter spécialement notre salaire pour faire de nous ce qu'ils voulaient :p Mais moi je ne marche pas trop à ça... Et un arrêt serait catastrophique en terme de salaire, je ne peux pas me permettre cet arrêt sachant que mon mari sera en fin de droit de chômage sur la fin de sa formation et que j'ai un enfant à charge... Mais si vraiment je n'ai pas le choix, ben je n'aurai pas le choix...
Par contre me fixer une date butoir est une bonne idée. Si vraiment ça se passe mal, je suis bien du genre à ne pas aller me plaindre mais à poser directement une démission. Ma seule peur serait de ne pas retrouver un emploi en bureau car j'ai un diplôme dans la musique donc pas très utile...
Essayer de penser à un endroit où je me sens bien ne fonctionne pas car j'ai bcp de mal à me projeter. Et je ne bois pas d'alcool non plus, donc ça ne va pas m'aider XD
Pour les méthodes de travail, malheureusement c'est assez limité chez nous. Tout est procédural jusqu'à la couleur du stylo avec lequel tu dois signer... :/

Pacaloule 29 juin 2019 à 08:12

Courage Gwenouille 😉

Merlinle 29 juin 2019 à 08:28

Une idée idiote peut-être, je ne connais pas ton environnement professionnel... mais as-tu la possibilité de faire courir le bruit que tu pourrais partir si on te changeait de service ? Genre en parler en confidence à la pipelette du bureau, ou le laisser entendre (sans le dire vraiment) autour de toi ? Il serait intéressant que cette information parvienne de manière officieuse aux réorganisateurs, parce que si tu es précieuse dans ton job, qu'ils veulent te garder, cela les éclairera sur l'avenir possible ou pas pour leurs plans. Et cela pourrait contrecarrer les actions de ta collègue "mauvais caractère" : perdre un bon élément pour satisfaire un élément capricieux, ce n'est pas un bon calcul de management.
(Juste une idée en passant)

Petitecoople 29 juin 2019 à 09:53

Bonjour, tu peux avoir un entretien avec la médecine du travail sans en informer ton entreprise. Le médecin du travail est soumis au secret professionnel. Courage à toi

sweetdreamle 02 juillet 2019 à 16:50

bjr mon avis gwenouille c'est que tu aies foi en toi, en tes compétence, en l'avenir aussi, soit positive et tu verras tout ira pour le mieux parfois c'est ce qu'on redoute le plus qui nous offre les meilleurs opportunités

Gwenouillele 04 juillet 2019 à 12:58

Bah j'ai essayé de bien le faire comprendre @Merlin, et je pense que c'est de toute façon ce qui se passera...
Là on vient de déménager ce matin : ma boss ne fait que râler, comme elle est contrarié elle a décidé de ne pas y mettre du sien, et pire, de compliquer les choses pour qu'une situation déjà pénible pour tout le monde le soit encore plus. Elle est sympa, mais quand elle est contrarié, on dirait une gosse qui boude. Et elle trouve de la merde et des trucs à critiquer là où il n'y a rien à critiquer. Résultat : tout le service est sur les nerfs. Pour arranger le tout : personne ne nous a rien demandé ni sur les meubles dont nous avions besoin, ni sur l'organisation de notre travail. Donc on a des bureaux tout neufs, et pas de tables. 2 armoires pour en remplacer 8. Mon nouveau bureau est situé dans le pire endroit qui soit : avec le couloir dans mon dos dans lequel se trouve une kitchenette (dont la machine à café), mon N+2 dans le dos avec bureau en baie-vitrée, et vue plongeante sur mon écran. Le passage du service du perso à la photocopieuse à gauche, et la meilleure amie de mon N+2 dans le couloir aussi, avec qui il hurle à travers la cloison pour communiquer - en temps normal. Si vous ne me voyez plus d'ici 2 mois, c'est que j'aurai fait une crise cardiaque à force de sursauter toute la journée.
Heureusement, je suis en vacances vendredi soir, ce qui retardera l'échéance du drame de 3 semaines.

Petitecoople 04 juillet 2019 à 13:38

bonjour @Gwenouille,
je te suggère de faire passer les membres du CHSCT (si vous n avez un dans votre entreprise) accompagner de la médecine du travail pour voir tes conditions de travail. je t'informe qu'il est obligatoire que les instances du personnel soient consulté avant tout changement de condition de travail.
je suis à ta disposition pour ces questions de droit du travail.

Nanou84le 21 juillet 2019 à 09:59

Bonjour @Gwenouille
J'ai été attirée par le titre du forum et j'ai lu ce que tout le monde avait écrit.
Je me suis demandée si tes vacances étaient terminées et si tu avais pu réintégrer ton job malgré les conditions que tu expliquais?

MaTRiXle 22 juillet 2019 à 19:33

Je prêche un peu pour ma paroisse car c'est en partie mon job, mais tu as pensé à aller consulter un coach professionnel? Il t'aidera à bien définir la situation et ce que tu souhaites/ne souhaites pas et ainsi être à l'aise avec le fait de prendre une décision et de l'assumer.
Je ne dis pas qu'un coach est indispensable, mais que dans des situations vraiment critiques, il peut aider à percevoir la petite lumière au bout du tunnel 😉

Pierrele 27 juillet 2019 à 11:05

Bonjour Gwenouille.
J'ai lu tous les commentaires ; je donne raison à Petitecoop ... Par ailleurs, je ne crois pas au hasard ; probablement as-tu à vivre ce que tu vis pour "progresser", pour "gagner en conscience"... Ta formation musicale ne pourrait-elle pas être valorisée, voire transposée ... ? Ne serait-il pas possible de travailler depuis le domicile, en partie ou en totalité ... ? Je me risque à écrire ce qui suit : je crois en une "intelligence (...) supérieure" ; peut être qu'en formulant avec conviction une demande du genre "Intelligence suprême, je souhaite occuper la fonction me correspondant le mieux possible, à tout point de vue, me permettant de recevoir, de façon parfaite, d'importantes sommes d'argent, de bénéficier d'avantages mérités, de reconnaissance justifiée ...", quelque chose se produira ... Je crois important de demander à la vie ce qui nous Correspond le mieux, en précisant "de façon la plus parfaite possible". Je suis, "hélas", trop atypique pour pouvoir vivre ta situation actuelle ; l'optimisation de la forme et du fond étant chez moi comme une seconde nature ... Ma conclusion sera l'introduction de mon commentaire : CHSCT, médecine du travail, ...

ouestlebonheurle 27 juillet 2019 à 11:26

Hello !
Je viens de lire tous les messages et 2 choses m'interpellent sûrement lié à mon job de chef d'équipe 😶
D'une que tu te sentes mal dans ce changement et que personne ne prennent le temps d'expliquer et de transmettre un minimum de sens à tout cela ...
De deux que ta chef ne gère pas le changement correctement ! Même si elle n'est pas d'accord c'est son job de faire en sorte que ça se passe bien pour l'équipe ...
Et je ne suis pas d'accord avec @Merlin sur faire partir un ragot de démission dans ce cadre là ... Techniquement tu fais un entretien avec ton manager pour lui expliquer tes problématiques et tes doutes, jusqu'au ça va dans ta tête et ensuite tu vois avec eux si ton profil est le plus pertinent pour rester ou changer de service
Tu sais le changement n'est pas que mauvais... Il n'y a que ça dans la vie et ce que tu appelles une situation "stable" n'est qu'une illusion de la société ...
Si tu as besoin de routines et d'éléments intangibles pour te sentir rassurer, je rejoins @elentir sur le fait que tu dois te créer toi même ta bulle !
Le monde du travail n'est pas un monde de Bisounours mais ce n'est plus un enfer lol 😂
Et dans mon environnement professionnel où on change régulièrement de mission, on préfère tous prendre les devants et choisir sa nouvelle mission plutôt que d'accepter un poste qui nous correspond pas 😱 j'ai de la chance à ce niveau là.

Courage à toi et viens donner des nouvelles !

Gwenouillele 28 juillet 2019 à 15:08

Tout d'abord merci à tous pour votre implication :) Ca me permet d'avoir les idées plus claires car comme dit dans d'autres postes, j'ai beaucoup de mal à mettre des mots et à réaliser mon état émotionnel. Je viens de rentrer de vacances et ça m'a permis de comprendre deux choses :
- J'ai pensé trop de fois à mon boulot pendant les vacances pour parvenir à réellement couper, ce qui veut dire que ça commence à devenir obsessionnel et que si je ne trouve pas un moyen de faire rebaisser la pression au plus vite, ça va aller de pire en pire. Je connais les signaux pour les avoir déjà vécus. Si j'arrive pas à déconnecter le soir et que je reste 24h/24 connectée à mon job, y'a un moment ça va forcément lacher.
- Quand j'ai entendu parler que mon beau-frère qui avait changé de job, et de ma soeur qui avait quitté le sien, j'ai fortement pensé " et moi" ?

Maintenant, en partant de ce constat, c'est compliqué car avec moi rien n'est jamais simple dans le sens où je suis une personne très fortement angoissée (d'après les autres). Y'a des choses qui me sont très compliquées à faire : @Petitecoop tu as mentionné le fait de faire passer les membres du CHSCT. Si je le fais et que le problème remonte, on saura que c'est moi, et ça va vraiment pourrir mes relations avec mes supérieurs. Et que je ne suis pas capable de travailler dans une entreprise où je me sens coupable :s La situation va devenir invivable pour moi. Certains peuvent se sentir bien dans un tel environnement, moi j'aurais l'impression d'avoir planté un couteau dans le dos de ma boss... :s Même si je comprends dans l'absolu que ça puisse être une solution, je crois que ce n'est pas une solution faite pour moi : on vient de déménager dans des locaux tous neufs, je suis la préférée de ma boss, j'ai été augmentée de 300 euros net y'a 3 mois, je ne suis pas en "droit" de me plaindre. Officiellement oui, officieusement non.

@Nanou84 je reprends le boulot demain et j'ai une grosse boule au ventre. Me connaissant, je suis en train d'éviter la situation au maximum en essayant de pas y penser pour pas craquer.

@MaTRiX je pense que j'aurais en effet besoin de beaucoup de soutien sur ce point et que si j'avais quelqu'un qui me soutenait au fil des semaines ce serait plus facile pour que je comprenne et pour avoir le courage de faire ce que je veux. Actuellement je suis assez coincée, dans le sens où mon mari veut vraiment acheter une maison, que j'ai un CDI, que après on veut faire notre 2e enfant que je veux vraiment et que je ne pourrai pas repousser indéfiniment. J'aurais volontiers laissé la grossesse à mon mari, mais ce n'est biologiquement pas encore possible... ;( Néanmoins ces vacances en Chine m'ont fait comprendre que j'ai vraiment besoin de donner du sens à ce que je fais. Ca fait 3 ans que je suis dans la boite, depuis 3 ans je n'arrive toujours pas à m'identifier à cette boite. Certes y'a peut-être des choses bien mais ce n'est pas moi. En même temps combien de gens ont réellement le loisir et l'énergie de faire ce qui leur plait ? Là j'ai l'impression de contribuer à ruiner cette planète. Si encore j'avais fait des études utiles, je pourrais changer de job. Actuellement avec une licence de musique et travaillant dans la gestion commerciale, je suis coincée. Le commerce ne me correspond pas du tout dans la mentalité, c'est même tout mon opposé. J'aimerais faire un truc qui serve au monde, au lieu de quoi je fais des trucs et toute la journée je gère des pb dans l'ingratitude générale. Tout ça pour que le boulot que je fais ne soit même pas reconnu ni par mes pairs ni par la plupart des personnes, quand on ne me dit pas en plus le soir même qu'il faut tout que je recommence. J'ai honte de présenter mon boulot aujourd'hui. Néanmoins je ne suis pas certaine de pouvoir postuler à autre chose, où du moins je ne m'en sens pas légitime. Je vais quand même aller voir les annonces. Enfin, sache que je ne serai pas capable de déménager... :s J'ai trop besoin de mes repères. Ca coûte cher un coach ?

@Pierre je crois aussi en des gens très intelligents, mais je ne me sens absolument pas dans cette catégorie. Par rapport à tous les gens testés haut potentiel, je me sens même très bête :s Les gens vraiment brillants en général réussissent dans leur carrière, moi j'ai l'impression d'avoir tout loupé...

@ouestlebonheur Je suis d'accord avec toi concernant ma boss. Je lui reprocherais parfois de ne pas trancher et de ne pas dire "stop" à certaines de mes collègues de peur de les froisser alors même qu'avec moi elle ne prendrait pas de gants. Le changement a été maintes fois expliqué. Seulement j'ai l'impression d'être dans une voie sans issue et je panique complet... Le vendredi avant mes vacances, nous avons déménagé, et j'ai donc écopé de la pire place possible. Dos au couloir. Personne ne voulait changer de place, j'ai voulu récupérer une plante pour couper l'espace, mais ma boss elle s'est barricadée dans son coin avec ses armoires et la plante en question pour ne pas que les gens passent sans cesse dans son dos. Les solutions que j'ai proposées pour aménager l'espace ne lui conviennent pas. Je pense que je vais chercher ailleurs pour voir si y'a d'autres offres qui me correspondent plus auxquelles je pourrais éventuellement prétendre.

ouestlebonheurle 28 juillet 2019 à 15:51

@Gwenouille
C'est compliqué la gestion des places physiques 😵 moi aussi j'ai vécu d'être à la mauvaise place on passe tous par là et faut arriver à se détacher de tout cela car malheureusement nous ne sommes plus des enfants faisant un caprice 😱 et dire aux employés que le 1er arrivé est le mieux servi est pour moi un non sens ... J'essaie que les gens se concertent pour l'attribution des places et si ça va pas je tranche : la plus mauvaise place est pour le stagiaire ou le débutant. C'est arbitraire je le conçois ?
Tout ça montre bien l'importance du bien être au travail mais il faut arriver à relativiser. Soit tu as des conditions de travail décentes soit tu remontes le problème à la hiérarchie ou CHSCT... Et depuis quand une augmentation musele les employés ???
Par contre si les conditions sont décentes et que tu te sentes trop mal pour bosser alors soit c'est profond ton mal être et à toi de voir si tes projets perso sont plus important que tes projets professionnels. Il y a un risque que tu ne pourras pas mener tout de front si tu es déjà épuisée moralement maintenant ?
Soit tu as des TOC ou autres pathologie, et après tu te soumets à la bienveillance de ton équipe/chef pour ton bien être. Sinon le faire reconnaître par médecin du travail qui imposera un aménagement obligatoire de ton poste ! C'est la loi et tu as le droit !
On s'en fout de ce que pensent les autres. S'oublier c'est le meilleur moyen de culpabiliser et déprimer en sachant que les autres eux dorment bien hein ...

Gwenouillele 30 juillet 2019 à 08:41

@ouestlebonheur La situation avance : retour au boulot hier... :/ J'en ai appris des vertes et des pas mûres. En fait ceux qui ont conçu le bâtiment sont cons, tout simplement. Pour te donner une idée, on au au rez de chaussée tout le service admin (15 personnes ?) qui récupèrent la moitié des locaux, qu'on partage avec l'entrepôt (et donc tous les préparateurs de commande, ils sont au moins une centaine). A l'étage ils ont le service immo et le service vente qui récupèrent tout l'étage pour 18 personnes, avec des bureaux de 30 m carré :D Tu vois déjà un soucis : monter d'un étage c'est un peu comme recevoir une promotion alors qu'on est au même niveau de compétences XD
Bref, on a un super ascenseur pour monter, et tu dois traverser tous les bureaux immo pour arriver à une sale de formation géante qui doit faire 200 m carré (on forme les personnes 50 par 50). Et encore plus loin, tu as les archives, dont les notre :D Eh bien les nana de l'immo qui sont du coup pour la première fois de leur vie en open space, ont trouvé une vieille procédure qui date de Rhamsès II, disant que personne n'a le droit de traverser leur service. Ca a été validé par le directeur régional. Du coup on a un super ascenseur qui ne sert quasi plus à rien XD On doit prendre l'escalier extérieur (et vu la taille du bâtiment, le plafond n'est pas à 2m50). Pendant mes congés, quand ils ont apporté les plateaux repas pour toutes les personnes en formation, ils ont dû les monter un à un par l'escalier pour leur faire traverser le bâtiment par l'escalier extérieur.
Entre temps, nous on a nos archives là-haut. On avait récupéré un mini salle au rez-de-chaussé (je rappelle qu'on nous a fourni 2 armoires pour stocker l'équivalent de 8 armoires et qu'ne plus on a pas le droit de laisser traîner les affaires dans le couloir, du coup c'est notre responsable admin qui a un bureau de 50m carré qui récupère toutes les affaires et qui bosse dans une sorte de gare de stockage). Eh bien le responsable entrepôt cherche à nous faire virer de nos affaire de cette mini salle pur la récupérer pour faire des entretiens. J'ai dit à ma bosse que du coup, comme je gère nos archives, il était hors de question que je transferts toutes les boites d'archives à pied par l'extérieur en me tapant x aller-retour par l'escalier extérieur (comme on ne peut pas prendre l'ascenseur et traverser le service immo ^^).
Bref, pendant mon absence, ma boss a pété un cable. J'ai fait une journée "calme" hier et c'est insupportable déjà. La femme de ménage qui fait la vaisselle à côté pendant que tu bosses, impossible d'avoir une conversation privée pour le service. Tu bosses toute la journée avec des gens qui traversent le service. Hier on avait 2 portes ouvertes qui donnaient sur notre service. Le chef et le service du perso qui refusaient de fermer leur porte. Du coup on n'entend plus rien au téléphone. Bref ma boss qui s'est même demandée si elle devait changer de boulot est allée voir le N+2 et il est d'accord pour qu'on essaie de rajouter des murs. Du coup la prochaine étape c'est d'obtenir l'aval du directeur régional... ! Mais voila on est déjà 3/4 dans le service à trouver ça vraiment pénible.

ouestlebonheurle 30 juillet 2019 à 12:26

Ouh là mais c'est la bereniza votre truc !
Clairement ça va plus loin que ta convenance personnelle.
Votre employeur vous doit des conseils de travail décentes. C'est le CHSCT qui doit prendre le relais maintenant ... Bizarre qu'ils n'aient pas encore réagi ???

Gwenouillele 02 août 2019 à 23:55

Hier pour rire j'ai compté le nombre de passages :D 210 passages en 7h20. Et encore j'en ai loupé car absorbé par mon taf.
Boarf, la porte pour sortir du service ne fonctionnait plus, du coup tout le monde passe par les toilettes (seconde porte qui donne sur le hall). Sans quoi on serait sortis par les fenêtres :D Et là ils vont se battre car on a une petite cafetière à genre 15 euros, mais non assermentée par le siège. Donc on risque d'être obligé de demander un distributeur de boissons chaudes qu'il faudra payer une fortune, où les cafés couteront une fortune. Ou au choix avec des cafés gratuits, mais dans ce cas il faudra expliquer aux préparateurs de commandes pourquoi eux n'y ont pas le droit. Ou alors on nous remplacera la machine par une machine nespresso à 40 cts la dosette. Ou comment inciter les gens à payer plus dans un monde de surconsommation, alors que cette putin de cafetière à 15€ fait le bonheur de tous !

On marche sur la tête, je vous dis !

Juliette...le 03 août 2019 à 07:59

Ah, on pourrait créer un fil avec tous ces trucs à la con.
A Menton, pendant le festival de musique, la petite place de la conception est lavée à fond, tous les matins vers 4h, à la voiturette, avec un produit bien corrosif et bien puant. Très peu de gens viennent à ce festival pourtant et cette placette est plus que propre.
Il a été décidé qu'on la récurerait chaque nuit et point barre. Que les belles pierres se prennent du chimique à gogo dans la gueule et que les riverains soient excédés n'y fait rien.
La place doit être irréprochablement « propre » pour accueillir de grands musiciens. Beurk!

Gwenouillele 03 août 2019 à 15:01

Haha dans le genre absurdités... et tu crois qu'ne période de canicule ils nettoient quand même ?

Ici un des services a trop réparti de surgelés sur les magasins. Les magasins ne vont pas pouvoir stocker mais ils ont pour interdiction de renvoyer le prestataire avec la marchandise. Le cadre sup te sort "les magasins se démerdent". Résultat on force les magasins à accepter des milliers d'euros de surgelés qui vont partir à la poubelle en sachant très bien que ce sera de la pertes pure. Mais on préfère payer et produire trop puis jeter que de produire ce dont on a besoin. Eh oui, à l'heure où la planète se meurt - et avec elle quelques milliers de personnes qui crèvent de faim - on en a rien à carrer !!! L'important c'est la croissance, et le profit ^^

Dendaemole 08 août 2019 à 18:05

Tu es autiste, accélère sur le diag en passant par le privé, fais ta demande de RQTH (délai moyen 4 mois) et sur ce job ou le suivant sers t'en pour demander les aménagements nécessaires (bruit, son, etc.) de ton poste de travail. Ca c'est dans l'optique ou aller discuter du problème sans attendre, sur la base de l'impossible concentration requise pour ton job dans de telles conditions, est hors d'atteinte.

Pour la ventilation des émotions la méditation est une piste, 15 minutes par jour, seule, ça peut t'aider à retrouver ton centre et à le garder ensuite quand l'environnement est délicat. Si après le diag tu poursuis avec une thérapie (ACT, Mindfullness, etc.) tu la retrouveras de toute manière en parallèle des outils pour les habiletés sociales et pour la souplesse de pensée. Donc tu ne prends pas grand risque à anticiper un peu.

Gwenouillele 18 août 2019 à 15:18

@ouestlebonheur Petite mise à jour du topic !
Donc pour continuer sur la lancée et pour ceux qui ont suivi : toujours énormément de passage, du bruit (le lave vaisselle qu'on vide, la machine à café, la badgeuse, la porte du service qu'on ne peut pas fermer, car sinon on ne peut plus la rouvrir et on est obligé de passer par la seconde porte qui en fait donne sur les toilettes qui eux donnent sur le hall. Bref, mon N+2 est raccord pour dire qu'il s'agit d'un véritable moulin ou de la place du marché, car du coup on a aussi tous les employés, livreurs et personnes en tout genre qui débarquent dans le service car forcément on est la seule porte ouverte du hall...

De ce fait, ma N+1 n'en pouvant plus, on a fini toutes les 4 en réunions dans le bureau du N+2 pour discuter de l'avenir de ce bureau. Et là ce fut une profusion de mauvaise foi en série. L'idée serait de tourner les bureaux pour gagner de la place et pouvoir faire un mur d'armoire pour créer une sorte de couloir artificiel et organiser le passage. Vous voyez, c'est déjà simple... !

Oui mais, on a une collègue en mode "moi franchement, ça ne me dérange pas". Donc ma boss sort "de ce fait je suppose que ça ne te dérange pas d'échanger ta place avec gwen ?" Moi en mode "bah oui parce qu'aujourd'hui, y'a une place vraiment plus merdique que les autres et personne ne la veut", c'est celle qui donne sur le couloir ou niveau bruit, courant d'air, c'est la merde, et en plus tout le monde arrive dans ton dos et mon N+2 a vu plongeante sur tout ce que je fais (comprendre sur mon écran de pc).

Du coup pour régler le pb de passage et de bruit, on voulait fermer les bureaux. Mais non, mesdames en face ne veulent pas être confinées. Y'a 6 bureaux autour de nous, tout le monde est confiné mais non, elles ne trouvent pas ça normal. Le coup de grace : si on tourne les bureaux pour mettre des murs, celles qui seront face à la fenêtre (et non dos à la fenêtre, qui sont des baies vitrées géantes à la manière des buildings ultra moderne avec mini 3 mètres de plafond hein) n'auront pas de luminosité. De ce fait ma N+1 a dû faire un cours pour expliquer comment fonctionnent les lumières qui elles aussi sont ultra modernes et sont intelligentes, et s'allument automatiquement en fonction de la luminosité.

Bref, ce fut une profusion de mauvaise foi. J'ai donc dit à ma boss qu'on s'y était mal prises (car l'autre collègue en question change de discours en fonction des personnes avec qui elle se trouve. Quand elle est avec nous, elle n'aime pas le passage, quand elle est avec sa copine, elle aime ça.) et qu'il fallait attendre qu'on ne soit plus que 3 dans le service et que si on était trois bah on pourrait finir par fermer le bureau.

Voila l'ambiance : guerre de tranchées : 2 contre 2. D'un côté les deux collègues qui, dès que ma N+1 s'est tirée, se jettent sur les fenêtre pour fermer les rideaux (alors même qu'elles ont balancé dans l'après-midi qu'on manquait de luminosité) et sur la clim (il fait trop chaud comprenez, 22 degrés dans le bureau, c'est intenable, donc on met la clim à 19, comme ça je me prends la clim à 10 degrés qui est au dessus de ma tête dans la tronche.)

Depuis une semaine elles nous font la gueule. Le pire c'est qu'on ne sait même pas pourquoi. Je sais juste que quand ma boss est pas là, je n'ai même plus le droit à un "au revoir".

Et donc maintenant l'idée c'est d'attendre la fin des congés de ma boss, c'est à dire le 14 sept, pour savoir laquelle des deux va virer du service. Normalement ça devrait rétablir un certain équilibre car quand elles ne sont pas ensemble, elles ont une toute autre personnalité.

ouestlebonheurle 18 août 2019 à 18:00

@Gwenouille Oui bref ça n'a donc rien à voir avec toi et ta personnalité.
Rien à te reprocher même si c'est toi qui subit :( si pas de solutions d'ici le 14/09 je t'invite quand même à alerter la CHSCT pour des conditions de travail non acceptables !
Bon courage !

Gwenouillele 18 août 2019 à 20:41

Mm rien ne changera avant le 14/09 car le délai est trop court. Des choses sont faisables, dans l'absolu je pense, mais de toute façon avec la boss en mode électrique ça ne va pas rester comme ça. Après je suis dans une grande structure donc ça bouge lentement car y'a 10000 autorisations à avoir...


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?