Entraide et conseils

Construire et garder des liens durable

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Entraide et conseils
  4. Construire et garder des liens durable
Construire et garder des liens durable
Astile 22 mai 2021 à 08:53

Bon voilà un sujet où j'aimerais lire vos témoignages, avis, conseils.

Toute ma vie, la question du lien a été problématique et principalement pas à cause de mon atypisme. Dès tout petit, je me construis dans la méfiance de la relation et dans un mode défensif (ne pas s'engager) : peur du rejet, de l'abandon et de la trahison. A un certain point, j'avais un côté misanthrope.
Je suis resté très collé à ma famille mais la vie et l'autonomie c'est d'aller vers l'extérieur.
J'ai bien eu une belle période, celle d'étudiant. Ma bande de potes de jeux de rôles. J'étais enfin accepté et faisant parti d'un groupe (pas forcément d'atypique). Mais la vie a fait que nous ne nous sommes éloigné. Aujourd'hui, je n'ai gardé qu'un seul ami. Mais nous sommes loin et il est peu disponible.
Et je ne parle pas de la question de la relation amoureuse. J'ai pendant très longtemps eu une peur immense de la femme (de mon désir...).

Alors, dites moi comment ça se passe chez les atypiques ? Comment on se fait des amis ? des rencontres amoureuses ? dites moi tout.

Heirrynnle 22 mai 2021 à 10:34   •  

J'ai eu peut d'amis dans ma vie , j'attire généralement des personnes hors norme , qui sont pas dans les clous. Certainement parce que je suis moi-même un espèce de monstre ou d'extraterrestre. J'ai toujours partager des lien fort avec des gens beaucoup plus âgés que moi , d'une tranche d'âge supérieure à la miennes. Les conversations vont naturellement rien de forcer. Je vois pas l'intérêt de se forcer quand sa ne passe pas .Du coup j'écarte vite les personnes dont les comportements et les paroles ne me conviennent pas . Je suis capable de comprendre , car très empathique. Mais cela ne veut pas dire que je valide. Je fuis le groupe , je trouve l'être humain stupide en troupeaux , donc je sélectionne soigneusement les personnes susceptibles de me convenir pour profiter seul à seul d'une conversation pour ne pas être dérangé par les interventions idiotes du groupe. En amour , bha je sais pas juste au feeling , au ressenti. Le physique n'étant pas un critère valide pour moi , je cherche chez l'autre de la générosité , gentillesse , de la curiosité . Qu'il me permette d'évoluer de manière positive , d'être aussi de mon côté utile à sont évolutions . Je suis quelqu'un d'entier , donc je donne tout pour la personne avec qui je suis , j'attends peut des autres , pas de retour de truc du genre sa évite la déception. J'aime que chacun respecte l'individualité de l'autre, le laisse libre d'évoluer à sont rythme selon c'est besoin et désir. Sa fait dix ans que je vis avec la même personne , donc je pense que sa fonctionne pas tros mal . Voila voila

Heirrynnle 22 mai 2021 à 12:17   •  

Je ne crois pas en la durabilité de quoi que se soit. Je pense que tout est éphémère. Et que l'encrage n'est que mémoriel.

Nevromonle 22 mai 2021 à 13:13   •  

Si la relation a du sens pour les membres de celles-ci, ce que tu peux faire toi, c'est de prendre de leurs nouvelles, noter (au moins mentalement) les échéances importantes pour eux (fin d'un boulot, par exemple), et le jour de cette échéance, leur en parler : cela montrera ton attention. Ce que je fais, aussi, c'est de noter dans un carnet les allergies, goûts et dégoûts alimentaires de chacune et de chacun : ça amuse les gens, ça simplifie les choses pour des repas communs, et les gens se sentent pris en compte, je peux ainsi les chouchouter de temps en temps.

Astile 22 mai 2021 à 14:29   •  

@Heirrynn tu m'as l'air de nager comme un poisson dans l'eau ^^ Où fais-tu toutes ces rencontres ? qui initie la relation ?
Oui tout est impermanent. Mais, on peut agir pour rendre la relation plus durable (sans évidemment 100% de réussite, ne serait-ce que la mort peut cueillir l'autre à tout moment).
@Nevromon Oui, avoir des attentions pour l'autre. Je ne sais pas trop faire, je me considère un peu comme un handicapé de la relation, d'où je me pensais Asperger. Souvent, je me dis qu'il me faudrait intégrer une école pour apprendre l'habilité sociale (je ne sais pas si ça existe) ou un coach. Le coup du carnet, pourquoi pas ^^

Heirrynnle 22 mai 2021 à 17:42   •  

@Asti Je laisse juste les chose aller bon train. Je prévois jamais à l'avance se qui va se dérouler , je laisse la surprise agir. Je reste juste abordable, ouverte. J'aime le partage, les visions différentes. Non je nage pas comme un poisson dans l'eau. Je peut rester des années sans contact réel, j'aime aussi ma tranquillité ma solitude .Quand les gens suivent leur chemin, je suis juste heureuse que la vie mes permise de partager un bout de route en leur compagnie. Je suis pas particulièrement sociable, ou asociale. Je trace ma route, et je laisse chacun faire et vivre comme bon lui semble.

Nevromonle 23 mai 2021 à 08:44   •  

@Asti : Ce qui est compliqué, c'est que je vais relativement peu souvent penser à avoir des attentions pour l'autre, et quand c'est le cas, une partie de moi va les disqualifier en se disant : "Ouais mais tu vas embarrasser la personne...". Mais ce n'est quasiment jamais le cas, parce que je "justifie" l'attention au cas où : "Tu as fait ça pour moi et ça comptait - et merci, d'ailleurs - alors je me suis dit que je pourrais t'aider en retour pour te montrer ma reconnaissance. D'ailleurs, n'hésite pas si tu as besoin, je suis là. ". L'attention, le cadeau devient alors le support d'un double message : celui-ci, et le fait que tu as conscience du mécanisme social et relationnel antédiluvien du don amenant un contre-don (cette dynamique de réciprocité).


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?