Entraide et conseils

Dépendance affective

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Entraide et conseils
  4. Dépendance affective
Dépendance affective
Spartale 26 mars 2020 à 06:44

Bonjour, je suis nouveau sur ce site. J ai été diagnostiqué HPI il y a 3 ans maintenant mais je prends la mesure des implications qu aujourd hui...lors de ma séparation de 15 ans de vie de couple...Je me rend compte avec douleur que j étais complètement dépendant affectivement (prise de conscience en grande partie permise par des lectures sur ce site) et du poids et de la toxicité que ça a fait peser sur mon couple...
Avez vous des conseils pour travailler là dessus et ne pas reproduire les mêmes erreurs dans le futur?

Merlinle 26 mars 2020 à 07:06

Bonjour et bienvenue.

Je ne pense pas que ce soit simple et chaque situation est particulière. L'étape essentielle, je crois que tu l'as franchie : c'est identifier les sources du problème, analyser les comportements qui le provoquent. La meilleure manière d'avoir des réponses c'est de se poser les bonnes questions !
Après cela, il faut en tirer les conclusions et prendre les décisions (parfois difficiles) pour aller de l'avant et viser une nouvelle situation qui pourrait potentiellement rendre plus heureux.
Je ne crois cependant pas qu'il y ait une recette pour ne pas reproduire des erreurs (ce serait formidable si elle existait). Ne dit-on pas que l'expérience, c'est reconnaître une erreur lorsqu'on la fait de nouveau ? ;)

Bon courage !

Berengerele 26 mars 2020 à 07:24

C'est souvent très long de sortir de la dépendance affective. C'est un travail de longue haleine mais qui est essentiel pour mieux vivre ces relations. Je dirais qu'il est nécessaire d'arriver à se remplir soi-même pour ne plus attendre que l'autre nous remplisse. Cela demande parfois un travail thérapeutique qui va aider à revenir aux causes : restaurer l'estime de soi, prendre confiance, identifier ces peurs, cerner ses besoins et les moyens de se réaliser d'abord seul.

Spartale 26 mars 2020 à 12:36

Je te remercie merlin pour ton commentaire. C est déjà un de tes commentaires sur un autre post qui ont été le début de mon déclic...J ai l impression d une délivrance d avoir compris ça déjà...

catmissle 26 mars 2020 à 21:11

Je pense, de ce que j'ai fait comme travail sur moi au fil des années, qu'il faut être conscient que l'autre, même si c'est qqn que l'on aime très fort,et quand bien même la relation serait vécue de façon fusionnelle, ne peut pas être La Personne parfaite 😇 qui aura réponse à tout au fil du temps, qui saura nous "driver" dans tous les aspects de notre vie, qui pourra et saura anticiper toutes nos attentes et nos besoins, qui ne nous décevra jamais... 🙁
Tout comme nous nous ne pouvons être La personne parfaite pour le/la conjoint-e, même si dans les premiers temps d'une relation on peut faire illusion aux yeux de l'amoureux-se... un temps seulement, avant les premières crises.... l'autre garde toujours une certaine part de mystère, chacun entretenant un jardin secret qui échappe à l'autre, d'où parfois incompréhensions, non dits, crispations, conflits...
La dépendance affective c'est croire que l'autre nous est indispensable pour fonctionner et vivre, alors que quand une relation amoureuse prend fin, même si c'est dur au début, la vie reprend son cours au bout d'un certain temps et l'on reprend son chemin en solo, tant bien que mal, mais parfois pas si mal que ça avec d'autres types de "nourritures" (passions/loisirs, relations amicales, investissements sportifs, associatifs...) et tout le champ des possibles que le célibat apporte...

Et comme le dit le dicton "il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier", et donc avoir des attentes déraisonnables, voire idéalistes de perfection vis à vis du conjoint. Il faut savoir se déscotcher de son double. Entretenir ces autres aspects de la vie qui nous nourrissent. Une passion, ...moi c'est le spectacle vivant qui me fait vibrer par exemple. C'est mon violon d'ingres que j'entretiens et qui me fait du bien en cas de coup dur.
En tant que femme, avoir des copines que j'aime et qui m'apprécient tout autant, des frères et des soeurs qui me soutiennent et me donnent de l'affection chacun à leur façon , m'accordent du temps et de l'écoute en fonction de leur disponibilité et des aléas de la vie, me permet de "diversifier" mes objets d'affection et tout autant mes sources d'affection en retour. Ce sont des relations-relais qui permettent de moins souffrir en cas de crise dans le couple; parce qu' en fait je pense, on n'est pas "abandonnés" par ses amis et sa famille , comme on peut parfois en avoir le sentiment lors de crises profondes au sein de la relation privilégiée avec son conjoint-e.
D'où, à mon sens, l'importance de s'aérer avec toutes ces relations affectives que l'on aura su faire vivre et entretenir au fil du temps...

Et puis, dans les cas où ça se passe en bonne intelligence, un ex conjoint peut devenir un proche ou un ami que l'on continue de voir régulièrement, ne serait ce que pour les enfants parfois. Le contact n'est donc pas totalement rompu, il faut juste accepter qu'il se décline différemment. 😉

Spartale 26 mars 2020 à 22:21

Merci pour ce retour...j ai encore un peu de chemin à parcourir...

catmissle 27 mars 2020 à 12:44

@Sparta: tu es encore jeune, et c'est tout à ton honneur de te remettre en question, et, peut être de prendre ta part dans la rupture que tu viens de vivre...

Histoire de ne pas être amené à souffrir autant dans le futur déjà... "mieux vaut prévenir que guérir" comme on dit .

Spartale 27 mars 2020 à 14:34

Me rendre compte de ma dépendance affective et que mon amour n était pas un amour véritable de part mes peurs et mes motivations m à effectivement aidé à prendre conscience dans ma responsabilité dans la rupture. J avoue qu avant j avais l impression de bien faire et de ne pas comprendre.

catmissle 28 mars 2020 à 11:23

@Sparta: petite note d'humour, je précise : j'espère que ton ex ne surfe pas sur ce site, sinon elle sera contente d'apprendre que ce n'était pas un amour véritable pour toi votre relation de long terme...LOL! 😉

A mon humble avis, il n'y a pas de relation parfaite, surtout sur le long terme... Il faut faire avec la part d'ombre de chacun. Peut être que la tienne c'est la dépendance affective, mais peut être que ta dépendance ne se manifestera dans ta vie que dans cette relation là, d'une part parce que chaque interaction est unique et nous révèle d'une façon singulière à nous même et aux autres, et parce que tu auras pris ta part dans l'échec rencontré et fait le travail sur toi pour éviter de tomber dans les mêmes écueils dans le futur. Comme le dit le très sage Merlin, chaque situation est particulière. Chaque couple est unique.

Et puis l'Amour a ses raisons que la Raison même parfois ignore...

Spartale 28 mars 2020 à 11:46

Effectivement catmiss je préférerais qu elle ne tombe pas dessus...ayant pris conscience de ma dépendance je m interrogé sur son origine et son début. Je pense que cette dépendance c est créée au fil du temps. Aujourd hui je fais une introspection pour savoir qu est ce qui m a amené à l aimer...j ai eu peur pendant un temps de ne l aimer que pour l amour qu elle me donner mais cela n est pas possible...même si toutes les situations sont différentes je veux essayer de comprendre pour ne pas reproduire les mêmes erreurs


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?