Entraide et conseils

Et si on parlait aussi des violences faites aux hommes?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Entraide et conseils
  4. Et si on parlait aussi des violences faites aux hommes?
Et si on parlait aussi des violences faites aux hommes?
Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 11:58

La violence que l'on porte à l'autre est insoutenable.Il n'y a pas que les femmes qui la subissent...Certains hommes trop gentils,respectueux se retrouvent face à des femmes particulierement agressives et qui les humilient comme par jeu....Ils ne veulent pas se défendre ,hausser le ton pour que cela cesse.L'atteinte psychologique est bien là.En tant que mère de 2 jeunes gens,(et d'une fille)qui s'assument sans ce problème,J'avoue avoir pensé à leur apprendre eux aussi à dire NON à certaines attitudes femininesPeut-être faut-il aussi en parler?Non?

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 12:15   •  

voir la vidéo

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 12:25   •  

voir la vidéo

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 12:27   •  

voir la vidéo

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 12:43   •  

voir la vidéo

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 12:55   •  

voir la vidéo

Sebunkenle 10 décembre 2019 à 17:08   •  

Je trouve que c'est une bonne chose que tout le monde soit reconnu à égalité face aux violences. Même si c'est vrai qu'il y a plus de femmes battuent que d'hommes évidémment. Cela ne veut pas dire qu'il faut ce moquer ou ne pas prendre au sérieux les hommes battuent. Car socialement un "homme" qui fait partie du "sexe fort" est sensé ce comporter comme un "bonhomme" un vrai. A cause de ca beaucoup d'homme n'osent pas porter plaintes ( Tout comme les femmes ) car ils ont hontes pour leur "virilité" Je pense que pour qu'il n'y ai plus ce diktat de la société sur la ( masculinité virile/sexe fort )qui empéche de prendre au sérieux et d'accepter qu'un homme aussi peut ce faire taper par une femme et que ce n'est pas une honte. Il faudrat encore beaucoups de générations je pense.

D'ailleur j'ai toujours pensé que les asso contre les violences faites aux femmes devraient êtres beaucoups plus inclusive et être plutôt des asso contre les violences "conjugales" qui regroupent femmes,hommes, et enfants.

Berengerele 10 décembre 2019 à 17:40   •  

Ha! Enfin! Merci @Evaderhaindi...
Une référence de 2015....mais je ne pense pas que ça aille mieux en 2019.
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/10/hommes-battus-des-chiffres-pour-comprendre-une-realite-meconnue_4613224_4355770.html

Sebunkenle 10 décembre 2019 à 17:59   •  

Salut @Berengere

Je vien de lire ton article. Je ne comprend pas pourquoi ils disent que la plupart des femmes battues sont à faible qualifications et les hommes à hautes qualifications. Je n'arrive pas à faire le lien.

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 18:00   •  

Totalement ok avec toi Sebunken...femmes,hommes,enfants,et Les animaux en auraient tellement besoin d'être un peu à l'abri,de détraqués cruels...La méchanceté et la bêtise me révoltent.Si ce post pouvait soutenir ceux qui se taisent et souffrent en silence,je serais heureuse.@ Vous aviez bien compris que je ne fais pas de' concurrence de post' et je suis sûre connaissant l'empathie de Siryak(qui fait le même post pour les femmes) ,qu'il cautionnerait aussi cette défense masculine.
@Juliette Te connaissant un peu plus par tes interventions,je ne m'étonne pas que tu sois d'accord avec la défense de TOUS les êtres qui souffrent.. J'aime bien ton avis sur mes differents posts.Une liberté d'être sans compromissions!
Ça me va! 😉
Eva

Cheshirele 10 décembre 2019 à 18:04   •  

Le soucis @Sebunken c'est que, justement, les violences servent d'alibi identitaire aux infemmes (aux féministes hardcore lobotomisées par 50 années de propagande américaine, si tu préfères). Si tu inclus hommes et enfants, tu les dépossèdes de leur posture victimaire. D'ailleurs les associations qui luttent contre les violences familiales ou conjugales existent depuis belle lurette.

Ce sont bien, quoi qu'il en soit, ces violences-là qui devraient être sur la sellette et faire l'objet d'un débat de fond.

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 18:12   •  

Quand on entend le débat avec Roselyne Bachelot ,on se rend bien compte qu'elle parle prioritairement de défense des femmes alors que le thème du débat porte sur les violences faites aux hommes.Je ne peux concevoir qu'il n'existe pas ,un ministre des droits de l'homme ,de la femme,et de la famille.

Eiramle 10 décembre 2019 à 18:14   •  

@Cheshire, je ne pense pas qu'un combat chasse l'autre et je trouve que ta phrase sur l'alibi identitaire est trop fermée et à nuancer, trop généraliste si tu préfères. Je comprends bien ce que tu dis, j'ai même déjà pensé la même chose mais il me semble dangereux de nier la forte proportion de victimes femmes. Etre victime n'est pas se victimiser. Etre reconnu.e comme victime n'est pas être victimisé.e. C'est seulement une étape dans le reconstruction de soi, un état intermédiaire mais indispensable souvent. Pour les femmes comme pour les hommes, a fortiori les enfants. Mais les évolutions sociétales se sont presque toujours faites par identification identitaire des problèmes à régler.
Mais je suis d'accord que c'est la violence dans sa globalité qui doit être réglée.

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 18:21   •  

Et si d'ailleurs cela pouvait se nommer plutôt ministère de la maltraitance''..cela me conviendrait davantege...Les petits vieux en maisons de retraites ou chez eux, pourraient aussi y trouver une oreille attentive et des sanctions à la clé pour les défendre.

Sebunkenle 10 décembre 2019 à 18:28   •  

@cheshire
@Eiram

Hmmmm 🤔

Berengerele 10 décembre 2019 à 18:36   •  

@Sebunken, même interrogation que toi ! A fouiller et à réfléchir !

Je m'intéresse aux inégalités et aux violences en général. Mais surtout à l'être humain. Le débat homme/femme m'intéresse peu même si certains faits et statistiques peuvent nous aider à réfléchir aux moyens de lutter contre ce qui nous semble injuste et révoltant.

@Evaderhaindi, pourquoi créer un ministère de plus? Je n'en vois pas l'intérêt. On a tout ce qu'il faut pour agir.....sauf peut-être la bonne volonté de tous !

Sebunkenle 10 décembre 2019 à 18:47   •  

@Berengere
La volonté de tous ou surtout voire au delà de ses propres intérêts. 😋

Cheshirele 10 décembre 2019 à 18:50   •  

A propos de violence, pour moi, l'écriture inclusive @Eiram s'en est une - outre le fait que cela soit aussi ridicule et qu'inepte.

Parler de "féminicide" est du même ordre, sachant que "homicide" désigne le meurtre d'êtres humains adultes (et non pas d'homme). Il y a donc bien de la part de personnes illettrées et manipulatrices une volonté de victimisation ou de s'approprier vulgairement un phénomène très complexe.

Tu parles d'évolutions sociétales. Je réponds qu'il s'agit, en l'occurrence, de régressions sociales comparables à celles qui ont minés l'empire Romain (Pax Romana). La différence fondamentale avec les évolutions dont tu parles, c'est qu'elles étaient le fait de minorités culturelles réelles ou de majorités oppressées. Il n'y a pas de culture féminine, pas plus qu'il n'y en a de masculine, d'homosexuelle ou que sais-je encore. Il y a un concept intéressant qui est en train d'émerger dans le monde des idées qui est celui des "identités nomades" (Michel Onfray) ou des "communautés illusoires" (Marc Augé). Ce morcellement de la société est symptomatique consumérisme, n'en déplaise à tous les intellectuels soixante-huitard qui ont collaboré activement à cette destruction de "masse" et qui n'ont de cesse de diaboliser tous ceux qui tirent ou ont tiré sur la sonnette d'alarme (comme Philippe Murray)

Tout ceci nous mènera inexorablement, lentement, à la violence.

Bettyle 10 décembre 2019 à 19:06   •  

On en parle..... on en parle ...
Et sinon? On fait quoi?
On fait comment ?

Sebunkenle 10 décembre 2019 à 19:11   •  

@cheshire
"Parler de "féminicide" est du même ordre, sachant que "homicide" désigne le meurtre d'êtres humains adultes (et non pas d'homme). Il y a donc bien de la part de personnes illettrées et manipulatrices une volonté de victimisation ou de s'approprier vulgairement un phénomène très complexe."

J'ai toujours trouvais ça assez absurde et victimisant aussi d'employer des térme à la base mixte exclusivement pour les femmes. Pour moi ca met les femmes et les hommes appart. Comme si les femmes et les hommes n'étaient finalement pas pareils ( ce qui est le cas bien sur ) ou même isolant et exclusife. Comme si les femmes étaient des être "appart" qui devait avoire un traitement différent ou même de faveur comparé aux hommes. Pour moi ca n'a rien à voire avec de "l'égalité"

Cheshirele 10 décembre 2019 à 19:18   •  

Nous sommes bien d'accord @Sebunken.

Cheshirele 10 décembre 2019 à 19:21   •  

On fait comment @Betty ? On aborde les problèmes en tâchant d'aller au fond des choses, en se gardant de la religion des idées ou des modes.

Bettyle 10 décembre 2019 à 19:24   •  

Oui je suis bien d'accord , on creuse le problème, on théorise ... mais après? On fait comment après ? Concrètement ?

Eiramle 10 décembre 2019 à 20:10   •  

@Cheshire : je m'étais promis de ne pas intervenir sur les sujets sérieux/polémistes donc je vais me retirer.
Juste, ne te méprends pas, j'entends et je comprends ce que tu dis, j'avais le même discours il n'y avait pas si longtemps. Je suis aujourd'hui moins catégorique...C'est tout.
🙂

Berengerele 10 décembre 2019 à 20:18   •  

@Cheshire : pourquoi l'écriture inclusive est-elle une violence ? Et les règles d'orthographe du style le masculin l'emporte, c'est de la violence pour toi?
Je veux juste comprendre hein...;)

Cheshirele 10 décembre 2019 à 20:20   •  

Désolé @Eiram, même si le sujet de l'écriture inclusive me crispe un peu, je ne suis pas pour autant en colère contre toi ou je-ne-sais-quoi.

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 20:38   •  

.@..Eiram..Désolée que tu nous quittes Reviens t'expliquer....Ce sont "les idées" que nous brassons!Cheshire, n'est pas fermé à la discussion ne te méprend pas.Plus on discute plus on éclaircie nos propres façons de penser.C'est positifs.Biensûr si cela te chagrinne ,je comprends mais,toutes les réflexions m'interessent sur ce post,y compris la tienne!
Eva 🤔

Juliette...le 10 décembre 2019 à 20:42   •  

Nous sommes ici nombreux, je pense, à ne pas attendre qu'un sujet, un problème soit mis sous les feux de la rampe pour avoir à y réfléchir. Ceux qui ressortent ces problèmes comme les vieux secrets de famille, tout d'un coup, gerbés sur le banquet de Noël, et donc ultra énervés, et pressés bien sûr, d'avoir raison?! Quel intérêt?
Est-ce qu'on peut, ici, prendre le temps de bien étaler toute la matière? Il n'y a pas plus d'urgence aujourd'hui qu'hier. Et tant que les débats seront menés de cette manière, les politiques et tout un chacun continueront à traiter le problème par le petit bout de la lorgnette élective, gagnante, dominante, bref, perdante.

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 20:43   •  

@Betty.Il y a de plus en plus d'associations d'aides.Le problème qui se pose ,est la méfiance des victimes à livrer leurs souffrances.S'il existait

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 20:48   •  

Au moins quelques personnes pour les guider face à leur plainte a saisir la justice,ce serait super.Ça existe déjà comme dirait juliette 😉 , mais pas sûre pour les hommes?Je connais SOS
papa,mais rien d'autre de plus ciblé!

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 20:52   •  

J'ai vu qu'il existait un facebook...

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 20:55   •  

SOS hommes battus france association.( facebook)

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 20:59   •  

Revenons à notre discussion, non?

Cheshirele 10 décembre 2019 à 21:00   •  

Vaste sujet @Berengere...

On peut déjà commencer par mettre en évidence l'absurdité de la chose. Quant tu dis, par exemple, "les Belges sont européens". Tu inclus les Belges (hommes et femmes) dans leur ensemble. "Belge" n'est ni masculin, ni féminin. Si tu veux faire une distinction tu précises le sexe de ceux que tu désignes. Tu ne dis pas : "Les Belges et les Belges sont européens" ou pire "Belges et Belge.es sont européens".
Aussi, quand tu dis "Les Français sont européens", tu englobes tous les Français. "Français" est neutre. Ce qui démontre que quand les politiques disent "Les Français et les Françaises sont européens", ils font délibérément une faute de français par pure électoralisme.

Ce que je tente de démontrer, dans un premier temps, c'est qu'en dépit des apparences le genre masculin est aussi un genre neutre. Le genre féminin peut l'être aussi, mais plus rarement. Quand tu dis, "J'ai engagé une nouvelle recrue", tout le monde comprend que "recrue" est neutre. Si nous devons sexualiser tous les mots (pour des raison d'ego sans trique (Arf! Quel jeu de mot hein ?! 😋 ), on n'a pas terminé de charcuter le Larousse...

Ensuite, si je parle des politiques, c'est pour mettre en évidence les réels enjeux. C'est aussi une façon d'enterrer les problème de fond et de faire usage d'une forme de corruption sémantique. Les années Mitterrand ont été marqué par l'apparition d'une foultitude de néologismes. Comme le moque avec génie Pierre Desproges dans un épisode du Tribunal des Flagrants Délires, on s'est mis à remplacer "éboueur" par "technicien de surface", "aveugle" par "non-voyant", "mongolien" par "trisomique", "vigile" par "agent de sécurité", "noir" par "Black", "homosexuel" par "gay", "immigré" par "migrant", etc. L'enjeu étant de résoudre les problèmes, là encore, par les formes et non par le fond quitte à vendre son âme aux diables d'anglo-américains.

Tout ces artifices dispense de penser. Elles vont jusqu'à travestir le réel. Voilà tout.

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 21:16   •  

@Juliette pour te répondre,il ne s'agirait pas de créer un nouveau ministère mais d'ouvrir ce ministère à des fonctions supplémentaires et groupées, Un centre qui accueillerait les plaintes des personnes concernées , tutorées par les associations d'aide .Il y a parfois des personnes qui ont du mal à s'exprimer de part le fait qu'ils sont étrangers.Autant d'obstacles qui permettraidnt d'être surmontés en groupe.

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 21:30   •  

Euh excuse moi ...Désolée Juliette.C'est à Bérangére à qui je répondais sur le ministère

Tangle 10 décembre 2019 à 22:40   •  

@Cheshire merci pour tes explications comme souvent très intéressantes.
C'est vrai qu'on vit dans un monde qui donne de plus en plus d'importance aux choses futiles...pour éviter de parler du fond...

Berengerele 10 décembre 2019 à 22:42   •  

@Cheshire Ha ! D'accord, je comprends ton point de vue. Mais je ne suis pas d'accord avec tout. Ce n'est pas une faute de français de dire que les Françaises et les Français sont européens mais effectivement c'est électoraliste. Le genre masculin n'est pas un genre neutre puisqu'il est masculin justement. Il n'y a aucune volonté de sexualiser tous les noms. On parle surtout des noms de métiers ou de fonctions. Je trouve normal que l'on parle d'une soldate comme d'un sage-homme ! ;). Le Larousse est charcuté par des tonnes de néologismes chaque année et cela n'a rien à voir avec le fait de sexualiser. Les néologismes dont tu parles dans les années Mitterand sont appelés des euphémismes, utilisés pour éviter de choquer, pour atténuer. Les politiques ne parlent pas des vieux mais des personnes âgées. Je peux comprendre que le terme mongolien ait été remplacé. Technicien de surface remplace homme de ménage et non pas éboueur. Quant à black et gay, ils appartiennent à un autre niveau de langue qu'homosexuel. On utilise donc l'un ou l'autre selon les différents paramètres de la communication. Certes, la langue évolue. Mais je ne pense pas que l'on résoudra les problèmes par les changements orthographiques. Je ne pense pas non plus que ces artifices dispensent de penser.
Bref, je ne sais pas pourquoi on part de la violence envers tous les êtres humains pour en arriver à l'écriture inclusive ou la féminisation des noms ! Mais ce n'est pas grave, c'est intéressant quand même ! Au fait, on n'a pas encore trouvé le féminin de "sapeur-pompier" !!!! ;) Mince alors !
Allez, plus sérieusement, le débat (en Belgique en tous cas) porte surtout sur le concept de genre. On parle du sexe
social, construit socialement par la socialisation, et qui induit certains comportements
ou certaines attitudes.. Et là, peut-être, ça pourrait créer des pistes pour lutter contre certaines inégalités et violences.

Cheshirele 10 décembre 2019 à 23:03   •  

Mon point de vue se discute @Berengere, c'est vrai, notamment par rapport à pertinence des néologismes ou euphémismes. Reste que la neutralité du "masculin" est avérée ; c'est en effet une règle élémentaire de grammaire. Une preuve ? Bon ok, ok... 🙂
Quand tu dis "Il pleut", c'est quoi ? Neutre, non ? Pour preuve, il serait absurde de dire "Elle pleut".
Bref, pour des raisons très complexes (là encore) remontant à l'antiquité et donc aux racines de notre langue, le masculin à pour vocation d'être à la fois masculin et neutre. Pour le coup j'avoue, j'ai la flemme d'expliquer en détail.

Chandrale 10 décembre 2019 à 23:20   •  

Homme ou femme, subir la violence .
Pourquoi y mettre un genre ?
Le problème n'est il pas plus profond.

Les violents, qui sont ils.
Des humains ? Oui,
Hommes ou Femmes, les conséquences sont les même.
Je ne rentre même pas dans un débat féministe.
Comment peut-on aujourd'hui évaluer le nombre de femmes qui subissent des violences psychologiques et corporelles
Beaucoup se taisent.
Idem, pour les hommes, comment peut on savoir ?
Que les tabous tombent !
Qu'on les écoutent , qu'on les prennent en considération.

Il me semble que les violences sont le fait même de l'être Humain.
Alors on peut y mettre un féminin ou un masculin. Mais au final ça change Quoi ?
Bon, ok , nous avons ici un sujet sensible.
Qui doit résonner chez beaucoup d'entre nous.
Le débat ne devrait pas t'il porter sur la violence en général.
Cette violence qui se dégage de la civilisation humaine .

Berengerele 10 décembre 2019 à 23:26   •  

@Cheshire, je n'oublie pas surtout que la grammaire et ses règles ont été créées par des hommes, pas par des femmes ! ;) . Pourquoi avoir choisi que le masculin puisse être aussi le neutre ? Quand je dis "il pleut", le "il" est surtout impersonnel !
Pas besoin d'expliquer, je suis dans le domaine ! Grevisse, je connais, Wikipédia, pareil!
Allez, bonne flemme donc ;)

Berengerele 10 décembre 2019 à 23:43   •  

@Chandra, pourquoi ne pas lancer le débat sur la violence en général? Effectivement, il y a des choses à dire : violence économique, sociale, religieuse, sexuelle, .....;)

Chandrale 10 décembre 2019 à 23:54   •  

Pourquoi les hommes se font la guerre ?
Pourquoi on ne s'aime pas suffisamment ?
Sérieusement, Je ne sais pas.

Par contre, on pourrait discuter de ce qu'on pourrait faire pour parvenir à un changement collectif.
On pourrait parler des causes, de la nature humaine, des bons , gentille aussi.

Mais pourquoi ne pas discuter de ce qu'on peut mettre en place.
Ici ensemble.
Après tout, nous les hypersensibles, les Atypiques ,on peut, peut-être déjà aider notre voisin, nos amis, notre entourage.
On peut s'aider soit même.
Et si on remplace le'mot aider par le mot aimer , ça donne Quoi ?
Ok, je paraît un peu fleurs bleues et Bisounours et compagnie.

Ce n'est qu'une proposition...
Il y en a tant d'autres.

A vous .....

Cheshirele 11 décembre 2019 à 00:27   •  

Bon ok @Berengere. Voici la version courte. Athéna a souhaité rétablir le déséquilibre de la création en accordant la primauté de la nomination à l'homme. La femme ainsi enfante. L'homme pose sa marque en nommant les enfants et les choses.
Athéna est la déesse de la sagesse et puis c'est marre ! Gloire à elle et à ses slips !

Berengerele 11 décembre 2019 à 00:28   •  

Punaise ! Je suis pliée ! @Cheshire

Cheshirele 11 décembre 2019 à 01:13   •  

A la bonne heure !

Juliette...le 11 décembre 2019 à 08:52   •  

Les maillots de bain sont de bonne qualité eux aussi 😄
Je suis d'accord @Chandra, tentons déjà de rogner la poutre qui, en plus, commence à nous faire rudement mal à l'oeil celle-là 😭
Et puis, oui, tous nos faits et gestes entrent dans la danse et se propagent à l'infini par les mains qui se tiennent dans cette ronde...

Chandrale 11 décembre 2019 à 10:44   •  

@Juliette,
Belle image .
Dansons ensemble, la danse de la joie. ?
Encore une idée magique

Evaderhaindile 11 décembre 2019 à 12:17   •  

C'est bien d'ëtre optimistes... 😶

Evaderhaindile 11 décembre 2019 à 12:21   •  

Juste...euh...??
On s'égare pas un peu du sujet?
C'est vous qui voyez... 🤔 😉 😉

Evaderhaindile 11 décembre 2019 à 12:23   •  

ET DONC;
@Chandra, En dehors d'une association tu verrais quoi pour les violences faites aux hommes?

zebreperdule 11 décembre 2019 à 12:49   •  

@ Berengere, Pour sapeur pompier, je propose soldate du feu(e) 😉
Bonne journée à toutes et tous

Chandrale 11 décembre 2019 à 13:25   •  

@Evaderhaindi,
Ben, en fait, la même chose que pour les femmes.
Je le disais dans mon post plus haut.
Pourquoi faire une différence de genre .
C'est peut-être être en mettant cette différence de côté que les personnes pourront s'exprimer.

Seble 11 décembre 2019 à 18:16   •  

Honnêtement pour ce thème, il suffit d'admettre une chose toute simple dans l'opinion publique: on a interdit à l'être masculin d'exprimer sa souffrance psychologique/spirituelle. Comment le résoudre? Simplement en apprenant aux hommes qu'ils ont le droit de dire qu'ils ne vont pas bien sans qu'on les taxent de faibles et qu'on les expose comme des bêtes sur la place publique.
Et quand tout le monde saura dire qu'il a besoin d'aide et trouvera une oreille attentive on aura comblé une grande lacune de nos sociétés
Accessoirement, je veux juste donner un chiffre: Pres de 80% de suicides sont commis par des hommes...

Sebunkenle 11 décembre 2019 à 18:23   •  

@Chandra
@Seb

J'aurai pas dit mieux.

Evaderhaindile 11 décembre 2019 à 20:02   •  

Suis pas très d'accord avec la façon dont tourne ce débat...Je suis très claire.Pour moi Hommes-Femmes-Enfants c'est le même combat!Je ne me trouve dans aucun camp que celui de personnes qui souffrent.Je suis totalement d'accord avec Seb.Si cette discussions incommode certains c'est désolant.je me suis sentie un peu accusée de ce que je ne suis pas.A savoir quelqu'un qui militerait pour une cause plutôt qu'une autre.Ne pas arriver à se faire comprendre renvoie toujours au fait de ne pas s'exprimer au mieux en tête à tête.On ne m'y reprendra plus pour des sujets sensibles.je souhaiter simplement rétablir une injustice pour les hommes de même que je trouve débile la journée de la femme si il n'y a pas la journée de l'homme!
A plus tard ...
Pour jouer..ce sera moins sérieux!
Eva
Merci à tous de m'avoir faite cheminer avec ces questions réponses.

Tangle 11 décembre 2019 à 21:49   •  

@Seb

Je suis totalement d'accord.
Les jugements de valeurs crées par la société donnent une image de ce que devrait être un homme (pour faire la caricature qui devrait presque tendre vers le super héro).
Il est beaucoup plus difficile pour un homme d'avouer ses "faiblesses", et ainsi d'évacuer ses émotions.
Il pensera qu'il peut (de par sa virilité, sa force) trouver les ressources pour s'en sortir. Par exemple il ne va pas forcément se diriger vers un psychologue spontanément puisque ce sera avouer son mal être. Il préférera fuire la réalité à travers d'autres pratiques jusqu'à perdre pied complètement.

Alors déjà que pour beaucoup d'hommes c'est difficile d'avouer ne pas aller bien, alors avouer se faire violenter et être sous l'emprise de sa femme, je n'imagine même pas (le chiffre des 3% dans l'article partagé par @Berengere est assez évocateur)...sujet compliqué

https://www.planetesante.ch/Magazine/Autour-de-la-maladie/Depression/En-proie-a-la-depression-les-hommes-compensent-souvent-par-un-exces-de-virilite.

Juliette...le 11 décembre 2019 à 22:14   •  

Alors là, sans même ouvrir le lien, je dis que je le pense moi aussi depuis longtemps. Que, notamment dans les "quartiers", où j'ai l'habitude de vivre depuis petite, la violence (au sens large) de certains n'est qu'un exutoire à cette impossibilité de parler, d'agir, d'être tout simplement soi!

Tangle 11 décembre 2019 à 22:19   •  

@Juliette

Oui ça me fait penser au film "Fight Club".

Juliette...le 11 décembre 2019 à 22:22   •  

Je ne l'ai pas vu mais je vois un peu le genre, me souviens de la bande annonce.
A ce problème, les clips et autres télé réalité n'arrangent rien. Punaise, quelle foutue crèche on a obtenue!

Etoilele 12 décembre 2019 à 09:45   •  

Je tiens à préciser que dans ce commentaire, je ne vise personne.
Je ne fais qu'exposer mon point de vue et ce que je comprends des interventions de chacun.

Et finalement, dans le fond, on est tous d'accord !!!

Le gros problème à la base, c'est la violence. POINT !

Les hommes, les femmes, les enfants, les animaux, la nature, soi même aussi (on oublie souvent la violence qu'on se fait subir à soi même), c'est pareil !!!!

Regroupons nous au lieu de rentrer dans le jeu que nous suggère la société : nous diviser.

Chandrale 12 décembre 2019 à 10:07   •  

Idem comme @Etoile.
Rien a rajouter

Eiramle 12 décembre 2019 à 10:21   •  

Ce serait difficilement argumentable d'être pour la violence en même temps... 😉

C'est effectivement la violence dans son ensemble qui est à attaquer, mais ce me semble un combat trop grand dans sa globalité pour qu'on y arrive sans s'en occuper petit à petit en fonction des inégalités constatées. Et ce n'est pas hiérarchiser en terme d'importance, juste avancer petit à petit (j'vous livre là un truc de procrastineuse ! ^^).
Et ça a commencé par le combat des violences aux femmes parce que c'était la population peut-être la plus à risque et à défendre à ce moment.
Pas mal de choses (avec certes plus ou moins de succès) ont été mises en place, et même si ça n'avance pas vite, il y a eu des améliorations.
Maintenant la violence faite aux hommes est en train de sortir du placard, c'est une bonne chose que les langues se délient, et c'est je pense une conséquence du batage du sujet violence aux femmes qui a permis l'émergence de ces hommes battus qui s'expriment.
Mais ! Mais je ne vois aucune raison de dire "arrêter de faire chier avec les violences aux femmes, regardez y'a aussi des hommes qui souffrent !". Parce que ok ! Personne ne se revendiquera pour la violence, quelle que soit la victime. Je pense par contre qu'au lieu de généraliser la violence, servons-nous de ce qui a été fait jusqu'à maintenant pour les femmes et appliquons le aux hommes. Appuyons-nous sur les précédents combats au lieu de vouloir les disqualifier.

Et ce n'est évidemment que mon avis. 🙂

Fropople 12 décembre 2019 à 10:22   •  

très bien formulé @Etoile
Je le formulerai pour ma part ainsi (j'aime trop jouer avec les mots 😋 )

Sans violence, Faisons nous violence pour la refuser.

Tangle 12 décembre 2019 à 10:35   •  

Parfois la violence (pas forcément physique) est indispensable pour survivre...justement @Fropop ce que tu dit est le meilleur moyen de somatiser et de favoriser le développement de maladies.

Il ne faut justement pas se faire violence, il faut exprimer ce qu'on a a exprimer.
Alors oui vous allez me dire qu'on peut le faire sans violence, j'ai envie de dire que parfois c'est très difficile, voir impossible.

Alors sinon oui on peut tous se regrouper dans le monde des bisounours mais cela ne fait pas avancer le sujet...

Evaderhaindile 12 décembre 2019 à 10:38   •  

Fropop,tu es sage.
Je suis bien d'accord,
Etoile ,Eram,Chandra avec vous,tous.
Charte que l'on devrait établir en point numéro 1
SANS VIOLENCE...
FAISONS NOUS VIOLENCE ,POUR LA REFUSER!
J'adhère.......................! 😶
Eva

Eiramle 12 décembre 2019 à 10:39   •  

Arf... juste je tiens à préciser que mon post précédent n'est absolument pas une attaque à l'auteure de ce topic, au contraire, chaque combat est à mener, mais de front, pas en les mettant en concurrence (et je ne dis pas que c'est ce que fait l'auteure...), juste en prévention...

Evaderhaindile 12 décembre 2019 à 11:34   •  

Mais je suis aussi de l'avis de Tang,dans le sens que je veux rester conforme à ma pensée.Ben oui parfois on n'est pas d'accord...Et parfois et bien pfittttt,ça se remarquera car on est pris par le sujet de manière,personnelle.Pour tout vous avouer,mon ami est encore et même après son divorce sous l'emprise d'une femme abusive,manipulatrice,et il est tellement gentil,qu'il n'a jamais voulu la trahir.Il reste bouche bée quand on l'attaque comme pétrifié et ne dis rien.Il l'appelle toujours MADAME,ce qui pour moi est lui faire bien des honneurs!La justice lui a donné tors parce que il a fait une tentative de suicide.Elle a tout gagné...Maison argent enfants.Il a été considéré comme un rebut de la société.Quelle injustice!J
e lui ai dit souvent tu aurais dû taper du poing sur sur la table,lorsque tu te sentais non respecté....Il m'a dit ......C'était ma femme...Comment faire alors face à la trahison?Comment dire 'Arrête 'et surtout "tu me veux du mal ?là?Se rendre compte que ce n'est pas annodin ...A quel moment,est -on capable de sentir la haine de l'autre dans son couple,pour y mettre un terme?Aterrir de son petit nuage du 'mais moi je l'aime je ne peux pas lui en vouloir?"Quand prendre la décision de se révolter?Quel deuil doit-on faire, en toute lucidité, pour prendre conscience que l'on n'a plus en face de soi la personne aimante que l'on a connue mais qu'elle s'est tout doucement transformée en tyran domestique et en harceleuse psychologique?Quand prendre la decision de dire ...Là non...je ne peux pas accepter ces mots ,ces actes,cette violence à mon égard?
Est-ce qu'il faut qu'il y ait une gifle pour réagir?Ne faut-il pas guetter les signes du NON RESPECT et recadrer ,de suite,la personne qui n'est pas à cette instant celle que l'on a tant aimée!
Mais bien sûr là c'est l'histoire d'un homme qui en plein plein la figure ,mais l'inverse est tout aussi dégradant...Une femme qui est non RESPECTÉE par un Homme.Ces limites sont tellement difficiles à percevoir que on ne sait plus si c'est réel ou si ce n'est pas qu'un cauchemard!En parlant de cauchemard,il en fait chaque nuit encore....C'est tellement regrettable....Comment ne pas s'énerver face à une telle injustice et les dégats engendrés par de tels actes ,sur la personne?
Alors oui,suis impulsive,mais des fois,je pense qu'il faut l'être!
Je dois dire que je me suis toujours imposée de ne pas faire de mal à plus faible que moi.C'est tellement ancré en moi que je peux me faire moi même du mal plutôt que réagir.J'ai toujours eu de l'autorité dans ma classe sans specialement m'imposer en cassant mes élèves.Je crois qu'il y a manière et manière de s'exprimer.On ne contrôle pas tout...En apparence...Car pour ma part même au plus haut de mes désaccords je claque la porte pour me calmer mais je ne m'affronte jamais et physiquement,et à chaud!
Donc Tang ...oui ...suis aussi d'accord avec toi.
Le respect de l'autre est fon-da-men-tal!

Evaderhaindile 12 décembre 2019 à 11:42   •  

Et poser des LIMITES,l'est aussi!

Tangle 12 décembre 2019 à 11:57   •  

@Evaderhaindi, on est d'accord.

Finalement les gens qui ne posent pas de limites ne se respectent pas eux-mêmes.
Ceux qui ne respectent pas l'autre ne se respectent pas eux-mêmes non plus.

On attire que nous même finalement...

Etoilele 12 décembre 2019 à 12:24   •  

Même si mes propos ont été interprété en Bisounoursterie, on est d'accord sur le fond : tout commence par soi... se respecter donc s'aimer revient à se faire respecter et à aimer les autres.
C'est pas des mouvements sociaux ou des lois qui vont changer quelque chose. La seule chose qu'on y gagnera c'est nous enfoncer un peu plus dans la dictature (et franchement ça suffit déjà là non ?).

D'abord, si on ne répond plus à la violence par de la violence, le monde s'en portera mieux.
L'Amour c'est ça la solution ! C'est tout un processus d'apprentissage (car oui, on nous apprend tout l'inverse depuis notre toute petite enfance). Apprendre à s'aimer soi plus que son égo serait un pas énorme pour l'humanité.
Répondre à la violence par de l'Amour.
Ah oui ça je sais, ce n'est pas facile, pas du tout. Mais elle est là, LA solution.

Evaderhaindile 12 décembre 2019 à 13:12   •  

J'adore ton mot Bisounoursterie...Moi aussi j'aime ce monde là....MAIS...attention...C'est quand même balot de donner des perles à des cochons.....
Bien sûr les cochons ne sont pas les interlocuteurs que j'aie eu sur ce poste...J'espère que vous aviez deviné!
Non je parle de gens réellement malsains,dangereux,tordus....Parceque cela existe....Méme certains enfants peuvent contenir de la haine,de la méchanceté,et vomir des paroles et des actes qui crèvent le coeur!Il faut aussi se proteger.Et non,il y a des violences en face desquelles il faut réagir!Instinct de survie en numéro 1 !;...LA FUITE...!!!!
Ce que je choisis pour ma part comme une cigogne qui se percherait tout en haut dans son nid....J'ai vu des affrontements sadiques...Oû l'un parle avec coeur et sentiments et l'autre parle froidement...Sans se préoccuper du mal qu'il fait...Sans remords...Sans se retourner...Laissant au sol une victime!
Cela n'a rien à voir avec des discussions où l'on peut s'excuser à tous moment d'avoir peut-être un peu dépassé sa pensée et s'en excuser si l'on sent la personne tristeCe que l'on ne souhaitait pas!C'est tellement à l'opposé d'une discussion ou d'une dispute ...sans émotions...Où,l'on est pris pour une CHOSE!...Une bataille vide de sens où on est sûr que c'est le plus gentil des deux qui sera touché en plein coeur.Faire du mal est aussi le grand Graal de certains.Ils sont autour de nous ceux là.Sans devenir paranoïaque,moi qui donne toujours le bénéfice de la bonne foi aux gens,je me sens parfois bien naïve et idéaliste.Je vous laisse réfléchir sur ce qui m'interpelle et me boulverse...2 vidéos qui me font penser qu'un passif de mal-traitance fait des dégats considérables et que malheureusement on le retrouve en analyse chez certains psychopathes...
Et encore une fois rien à voir avec les relations que nous entretenons ensemble sur ce forum!
Vidéos suit
Eva.

Evaderhaindile 12 décembre 2019 à 13:17   •  

voir la vidéo

Evaderhaindile 12 décembre 2019 à 13:28   •  

voir la vidéo

Evaderhaindile 12 décembre 2019 à 13:29   •  

Ames sensibles...S'ABSTENIR......
Non hélas ici ce n'est pas AMORIA...!
Eva

Sebunkenle 12 décembre 2019 à 13:43   •  

@Etoile

"Répondre à la violence par de l'Amour.
Ah oui ça je sais, ce n'est pas facile, pas du tout. Mais elle est là, LA solution."

Heu..... are you really sure ?

On est hélas obligé d'être de temps en temps un peu incisif parfois quand on nous maltraite physiquement ou mentalement. Ne serait ce que pour ne pas ce faire manger. Je pense qu'une réaction complétement contraire à ce que l'on devrait s'attendre normalement. Comme donner de l'amour à une personne qui nous fait du mal. Peut désarconner voire désarmer un agresseur. Mais la plupart du temps ce genre de réactions serait pris pour de la soumission et peut être même une incitation à Continuer. Sinon oui je pense que l'amour peut rendre une personne non violente. Mais malheureusement même si son comportement change. Sa nature profonde ne pourra jamais changer. Une personne peut ce remettre en question et changer. Mais la nature d'une personne reste.

Etoilele 12 décembre 2019 à 13:53   •  

Je me suis mal fait comprendre....
Tanpis... j'abandonne... ce sujet m'épuise... ça réveille trop de choses.

Eiramle 12 décembre 2019 à 13:57   •  

Si tu t'aimes, tu ne te laisse pas maltraiter.
C'est comme ça que je comprends @Etoile.
L'Amour pour empêcher la Violence.
L'Amour de soi (nous) fait fuir la Violence.

Etoilele 12 décembre 2019 à 13:58   •  

En tout cas je n'ai pas dit qu'il fallait faire des gros poutoux avec un grand sourire et un gros "je t'aime" à celui ou celle qui est en train de nous faire du mal. Ce que je dis est bien plus profond. Je parle de la base. De l'amour envers nous mêmes. Que personne ne s'en prendrai à nous si nous nous aimions vraiment, nous nous respecterions, ce qui amène automatiquement l'effet miroir. Tu te respecte = on te respecte. Ca marche comme ca. C'est énergétique. Une question de fréquence. On attire ce que nous émettons. C'est pas moi qui l'invente ça, et je peux vous dire que je l'ai expérimenté plus d'une fois...

Voilà, c'est tout pour moi.

Etoilele 12 décembre 2019 à 13:59   •  

Voilà @Eiram. Merci.

Canhelele 12 décembre 2019 à 14:09   •  

D'accord avec toi aussi @Etoile
Dans l'un des extraits, si l'homme refusait d'être ainsi dévalorisé devant tout le monde par sa femme (je sais c'est fictif, mais c'est un exemple), il lui renverrait dans la figure toute la honte et les ondes négatives qu'elle lui procure - parce qu'il s'estime (s'aime) trop pour accepter 'ça'.

Tangle 12 décembre 2019 à 14:28   •  

@Evaderhaindi merci pour les vidéos, je n'ai regardé que la première, très intéressant et émouvant.

Après oui je pense qu'on s'est un peu emmêlé les pinceaux.

Pour des relations, évidemment l'amour de soi va déterminer si oui ou non on se laisse faire.
Je crois que @Evaderhaindi voulait aussi dire que finalement dès fois on reçoit de la violence gratuitement, juste parce qu'on était là au mauvais moment.

Comme disait @Cheshire, chacun déverse sa violence sur plus faible que soi. Comme dans le reportage, la fille déverse sa violence sur son petit frère, sur des animaux, etc...

Le problème vient aussi du fait que cela se produit souvent de façon inconsciente. Les gens ne pensent pas forcément ne pas s'aimer, même s'ils se mentent à eux-mêmes. Donc forcément il y a toujours un apprentissage qui prend du temps...et pendant ce temps, la violence est inévitable.

Le syndrome de Stockholm nous montre bien comment l'esprit humain peut être complexe.

Fropople 12 décembre 2019 à 14:32   •  

@Tang De mon point de vue, le syndrome de Stockholm n'est qu'un mécanisme de défense pour se préserver, dans une situation où l'on n'a aucun contrôle et où s'opposer au ravisseur est dangereux, c'est une façon de minimiser le choc de la violence subie (puisqu'on pardonne pratiquement tout quand on aime) et d'éviter ainsi d'autres potentielles violences.

Sebunkenle 12 décembre 2019 à 14:38   •  

@Etoile.

Oups. Au temps pour moi alors.

Mais oui j'ai finalement compris aprés. Sorry.

Tangle 12 décembre 2019 à 14:39   •  

@Fropop oui sauf que ces personnes là, dès qu'elles sont libérées ne réalisent pas tout de suite que c'était un mécanisme de défense, même quand le danger a disparu !

Fropople 12 décembre 2019 à 14:48   •  

@Tang
Parce que je pense que cet amour "chimique" (c'est comme ça que je l'imagine mais je ne sais pas comment cela fonctionne en vrai) dans le cerveau est le même que le vrai (bien qu'il est été déclenché pour se défendre). La cause, l'origine, est différente mais la manière dont il nous fait "fonctionner" doit être similaire à mon avis. Mais je ne sais pas comment cette "chimicité" de l'amour cesse donc comme nous l'avons probablement déjà expérimenté, nous n'avons pas le contrôle de qui l'on aime et de quand on cesse d'aimer, et je suppose que le corps n'en a guère d'avantage le contrôle ici (pas d'identification d'un retour à la normale et donc d'une possibilité de baisser sa garde).
D'ailleurs la plupart des mécanisme de défense ne se défont pas d'eux-même, cela demande souvent un gros travail sur soit et une aide extérieur pour nous faire réaliser que ces défenses sont excessive.

Eiramle 12 décembre 2019 à 14:58   •  

Laisser tomber ces barrières qui nous ont protégé n'est pas chose aisée. Constater que nous n'avons plus besoin de ces barrières l'est aussi peu. Se rendre compte de nos barrières n'est pas plus facile non plus.

Evaderhaindile 12 décembre 2019 à 16:22   •  

Ce que je voulais illustrer avec ces vidéos ,c'est que bien souvent ces réactions agressives ne peuvent être contrées ou calmées ,avec SEULEMENT,de l'Amour....S'il suffisait d'aimer?( Goldman)Ce serait trop simple.
On arrive à la conclusion que des enfants maltraités , deviendront,(ou pas )des hommes,ou des femmes qui ne pourront, PAS TOUS ,faire autrement que de reporter la rage. qui les a brisée petits...
Sans un réapprentissage, très encadré ,,des émotions,de l'affection,de l"'estime de soi.". par des institutions specialisees dans lles troubles de l'attachement.Et là je rejoins tout à fait @Etoile...Et bien l'amour, ne serait pas suffisant pour se préserver de leurs coups et qu'ils se préservent eux mêmes.Le nécessaire accompagnement thérapeutique", à l'issue' duquel ,,l'amour sera "complémentaire",reste indispensable me semble -t-il?Le soin ,sera obligatoire, pour certains!
Tout ça pour dire qu'il faut parfois pouvoir déceler ,soi même. des réactions qui sortent un peu de l'ordinaire face à une conjointe,(selon mon thème),
S'interroger?En parler à un thérapeute, pour avis, dès les premiers signes troublants.Ensuite exiger de l'autre qu'il se soigne,.,en exprimant clairement son désaccord sur les réactions d'agressivités même verbales ..L'alarmer,sur l'impact désastreux ,sur les enfants...Si il y en a...Si rien n'y fait?Prendre ses jambes à son cou...et ses enfants sous le bras( Et là c'est une sacrée décision!).pour se protéger TOUS.
C'est ce que je crois.

En passant,avez vous remarqué, cette extraordinaire capacité à faire d'un drame ,un moyen de déployer son amour? La maman ,du petit, qui a été assassiné me rassure, toujours ,sur les êtrres humains...
Le problème de la protection des enfants face a une mère violente est à décortiquer.Je ne connais pas ,selon la LOI ,ce qui serait autorisé à faire ou PAS, dans ces cas là,??A part la" main courrante "pour l'acte.
Y a t'il des avocats dans l'auditoire?
Je réflechis....
A+

EG

Berengerele 12 décembre 2019 à 19:16   •  

Oui mais il me semble qu'il ne faut pas généraliser même si je comprends ton propos. J'ai été gravement maltraité et je ne suis pas maltraitante.
Quant à la maltraitance dans le couple, cela paraît complexe. Les victimes de perversion par exemple ne peuvent ouvrir les yeux facilement, et les conjoints ou conjointes battues ont du mal à quitter leur partenaire. Dans tous ces cas, les personnes paraissent en incapacité d'aller chercher de l'aide à l'extérieur.

Vizualle 12 décembre 2019 à 19:28   •  

Tres vrai et et empli de sagesse je trouve @Etoile :)

En complément de ce qui a été dit plus haut, je dirai qu'il serais grand temps que l'homme ce réconcilie avec son masculin sacré :)
La violence faite au autres est souvent le fruit de sa propre violence interieur, masculine comme féminine du reste

A quand une introduction des notions de masculin/feminin sacré a l'école? :)

Chandrale 12 décembre 2019 à 20:07   •  

Se réconcilier avec soi même pour commencer, accepter ses blessures pour ne pas faire souffrir.

En accord avec toi Vizual,

la violence s'est d'abord une souffrance.
Attention, je ne défend absolument les violents. J'ai juste remarqué que les personnes qui décharge leurs haines sur les autres sont souvent emprisonnés par leurs propres démons.
Ils ne souhaites pas les affronter, sans doute est-ce intolérable pour eux et préfére le déni en accablant les autres.
Pour autant, cela ne justifie pas les agressions, on peut accorder a soi même de l'amour.
Éviter de rentrer dans une relation toxique.
Éviter que ce poison rentre dans nos vies et devienne presque une drogue. ( Je parle là de cette difficulté a échappé à son agresseur) , une chimie du cerveau sans doute.
Se soigner, et fuire les toxiques'
Qui aurait mangé un aliment toxiques en pleine conscience.
Faut-il déjà les reconnaître.
Alors pourquoi ne pas
Se soigner soi même si l'autre ne veut pas se soigner.
Mais faut il encore y croire
Savoir que cela est possible.
Car les vrais agresseurs n'iront pas, eux se soigner, être dans le déni ne permet pas de se remettre en question, remette l'autre en cause est plus facile.
Ce sont les victimes qui se retrouve dans les cabinets des psy ou autre thérapeute.
Si, on choisit l'amour, on choisit de l'amour de soi.
Et les victimes en ont grand besoin. Apprendre a s'aimer est un art. Parfois il nous est difficile de prendre conscience que nous sommes sous les effets secondaires de ces toxines. Les victimes vivent empoisonné en permanence, ils ont détruits , et ça commence souvent doucement. Se détacher d'une drogue, même si elle est néfaste, demande un sevrage. Afin de ne pas rester victime toute sa vie.
Évidemment, on doit permettre aux victimes de pouvoir parler, ne pas avoir honte.
Il faudrait dans doute revoir le système d'accompagnement qu'on propose.
Qui, à mon sens , aujourd'hui est assez archaïque.

En levant les tabous, on avance , on vole, libre de choisir.

Je lance d'ailleurs a cet instant une prière pour toute les victimes...

Tangle 12 décembre 2019 à 21:40   •  

"Oui mais il me semble qu'il ne faut pas généraliser même si je comprends ton propos. J'ai été gravement maltraité et je ne suis pas maltraitante."

@Berengere.

C'est important de ne pas généraliser comme tu le dis.
Cependant (sauf pathologies spécifiques minoritaires, je fais attention cette fois 😄 ), il est quand même FONDAMENTAL de comprendre que toutes les personnes violentes sont des victimes à la base.

Si certaines personnes comme toi ont réussi à s'en sortir, c'est qu'elles ont eu un espoir auquel se raccrocher (et qu'elles en avaient la force intérieure), malheureusement ce n'est pas le cas pour tout le monde.

Chandrale 12 décembre 2019 à 21:59   •  

@Tang .
Vrai, pas de généralité.
Les maltraités peuvent aussi devenir de magnifiques bienveillants

Tangle 12 décembre 2019 à 22:05   •  

Oui, heureusement, sinon je crois que nous ne serions pas là pour parler de ça 😂

Chandrale 12 décembre 2019 à 22:24   •  

😇

Juliette...le 12 décembre 2019 à 22:25   •  

Je suis bien d'accord avec toi @Tang, si on n'est pas prêt, pas capable, de voir que celui qui blesse est, dans la plupart des cas, un qui se sent blessé, si on n'est pas enclin à reconnaître en soi-même au moins une toute petite part de celui-là, je crois bien qu'on pourrait en aligner des paroles, avant que quoi que ce soit évolue.
J'ai pratiqué, avec mon père, quelque-chose d'hallucinant à ce niveau-là. En résumé, je lui ai "offert", apporté, tout l'amour, toute la considération, tout le soutien, d'une part, qu'il n'avait pas su, pas pu, pas voulu, qu'est-ce que j'en sais, m'apporter, d'autre part, qu'on ne lui avait jamais portés. Et pourtant, elles l'ont aimé toutes ces femmes! Mais pourquoi? Comment? De là, s'est ouvert en lui une petite fente, oh pas bien large, juste un fin interstice, par lequel, je crois, a commencé, à la fois à s'écouler un peu d'humanité et à la fois entrer un peu de lumière. Cela ne nous a pas rapprochés, en tous cas pas moi. Quoique.. Mais, en le traitant exactement de la même manière que j'essaie de faire avec tout être seul, cramé, en lui "montrant" simplement ce qu'on peut être capable de faire par humanité simple, sans jugement, sans chercher non plus à convaincre, à changer, juste parce-qu'on estime en avoir les moyens, juste parce-qu'on ne peut pas laisser son père à la rue, mal, même s'il nous a "blessé" à vie. Ce genre d' expérience, je le souhaite à tout le monde, pour tout le monde.
Je précise, ce genre d'expérience. Mon père ne m'a violée ni frappée.

Evaderhaindile 12 décembre 2019 à 22:40   •  

@Tang.Je peux penser, comme tu dois vouloir le dire,qu'une personne maltraitante ait dû souffrir ou souffre encore ,à cause de son passé.Mais ,il y a ceux qui ont souffert et qui par opposition ,à leur malheur ,d'avoir souffert ,vont, au contraire ,ne jamais être mal-traitants.....Même si souvent en psychologie on dit que lorsque l'on a été mal-traité ,on maltraite...C'est faux car il y a des exceptions...Celles -ci sont souvent ,des êtres hyper sensibles ,intelligents et qui ont pris conscience de l'horreur de faire le MAL.
Bon je vais me faire l'avocat du diable..Ne le prend pas mal Tang.Mais tu dis que ..".TOUTES les personnes violentes sont des victimes à la base".Sauf" exception "encore une fois..!.
Connais-tu par exemple la vie de Fourniré ( ortho.. suis pas sûre.).Le grand psychopathe, qui procedait en couple...Si tu regardes les raisons de ses actes et son passé,tu restes subjugué de ce qui l'incite à violer et tuer.....Il a été aimé,mais...Oh le pauvre...Sa femme n'était pas vierge et ça le contrariait au point de violer des petites filles et jeunes filles vierges et de les tuer...Non mais !????
Pour moi, LUI, n'est pas une victime..D'ailleurs ,souvent les vraies victimes ,d'un passé, vont droit à la case Hopital Psy.Lui ,fait de la Prison...

Ceci dit ,Tang je trouve que tu as raison en général,pour ce que tu dis.

Tous les cas sont particuliers et n'entrent pas toujours dans des cases....Pourquoi quelques enfants adoptés à la naissance ,sans vécu sur terre, qui sont aimés,par des parents biologiques trouvent le moyen ,parfois, d'être ,et là encore je nuance...PAS ..TOUS hein?de véritables délinquants ,ou assassins ,faisant rougir leurs parents biologiques de Honte?
Je crois qu'il y a, en plus ,une HEREDITÉ,que l'on ne peut pas nier!
Des marqueurs ,dans le corps, et l'esprit, programmant certaines déviances .MAIS miracle...Tous ne sont pas atteints de manière systématiques par leurs gènes...Il y en a qui échappent à cette loi de la nature ....OUF...

@ A Bérangère 😉
J'accepte la contradiction.Je ne vois peut-être les choses qu'à un certain niveau...Il y en a peut-être que j'ignore?
Bonne soirée
Eva 😉

Evaderhaindile 13 décembre 2019 à 13:28   •  

@Tang.
Comme je l'ai dit je suis allée éplucher les analyses psychologiques de Michel Fourniré...Bon ça va à ll'encontre de ce que je croyais..Tu as raison,Tang .On trouve dans son passé,l'alcoolisme,le choc de la rupture des parents,des images traumatisantes dans l'enfance.


Ce que je disais c'est que ce n'est PAS à elleSEULE ,la vie et le passif,qui implique le developpement oe la maladie mentale.Il faut y ajouter l'environement et l'hérédité.
Enfin c'est ce que je crois... 🙄

Evaderhaindile 13 décembre 2019 à 16:14   •  

voir la vidéo

Tangle 13 décembre 2019 à 16:29   •  

@Juliette très beau témoignage ! Quel belle preuve d'humanité et d'amour !
Effectivement je pense que c'est possible jusqu'à un certain point de non-retour (viol, etc...).

J'ai l'impression que les gens se pourrissent beaucoup trop la vie pour des choses passées . Comme s'ils avaient peur d'avouer leur faiblesses qui sont finalement propres à l'homme. On sait qu'on a pas été parfait, ça se voit, mais on préfère pas en parler...
Alors que mettre carte sur table dès le début, dire ce qu'on a ressenti, comprendre l'autre aussi, peut éviter bien des souffrances et repartir du bon pied 😉

Je pense que les gens ne se rendent pas compte à quel point les enfants (et dans une moindre mesure les adultes s'ils n'ont pas trop confiance en eux) sont vraiment des éponges. Si un parent ou un prof dit à l'enfant "tu es un méchant garçon" ou alors "tu n'es pas capable", forcément l'enfant va croire ce qu'on lui dit et tendre à se comporter ainsi. Alors que si on essayait vraiment de comprendre les gens c'est certain qu'il n'y aurait pas autant de paumés dans la vie.

Il faudrait que l'ensemble des métiers en contacts avec les enfants soient un minimum formés à la psychologie. Et même certains parents (enfin peut être c'est à eux de se prendre en charge aussi) qui n'ont aucune idée de la responsabilité énorme qu'est être père ou mère, et à quel point la façon dont ils vivent avec leur enfant impactera son avenir...
Certains vont dire que c'est leur problème...oui mais nous faisons tous face à certains dégâts collatéraux et c'est un cercle vicieux, même si cette violence refoulée peut resurgir des années après.
La loi contre les violences éducatives ordinaires a été votée cette année seulement, il était temps !

Quand on voit des reportages dans certains foyers, dans lesquels les éducateurs (qui d'ailleurs n'étaient même pas formés pour certains) peuvent frapper les enfants (qui sont déjà paumés), je me dis qu'on marche sur la tête. J'avais lu que les gens qui s'en sortent, et bien finalement c'est parce que à un moment de leur vie, ils ont eu une écoute attentive, à un moment de leur vie, quelqu'un leur à dit, je comprends que tu agisses ainsi, mais tu es quelqu'un de bien, tu es capable toi aussi de réussir et de trouver ta place, etc...

Beaucoup de gens basculent dans la violence puisqu'ils pensent vraiment ne pas être capable d'autre chose. Et forcément, plus on attend, plus le problème devient complexe et on se retrouve avec des gens comme Fourniré oui...(merci pour les infos @Evaderhaindi)
Oui plusieurs facteurs entrent en compte...de toute façon pour prendre du plaisir à faire souffrir des jeunes filles, je crois qu'il faut vraiment avoir un gros problème psy.

Ce que je veux dire par là c'est que même dans ces personnes il y a une part d'humanité, elles ne sont pas nées MAL. C'est que finalement cette part d'humanité n'a jamais pu prendre sa place, et qu'elle s'est laissée bouffer par le reste. Après il vient un moment c'est certainement irréversible. D'où l'intérêt de mettre en place des mesures préventives pour éviter ça, et surtout essayer de ne pas juger puisque cela pourrait accentuer la violence.

Il y a eu , il y a, et il y aura toujours des violences...mais nous connaissons de mieux en mieux le fonctionnement de l'être humain, pourquoi ne pas se servir de ça pour rendre le monde moins violent ?

Tangle 13 décembre 2019 à 16:39   •  

@Evaderhaindi oui l'hérédité joue un grand rôle aussi...mais il est totalement faux de tout remettre là-dessus, c'est bien plus complexe.

L'épigénétique nous apprend maintenant que ces histoires d'hérédité ont leurs limites, alors certes certaines personnes partent avec de lourds handicaps, mais c'est la plupart du temps réversible, cela dépendra de l'environnement, des relations , etc...

Pour les enfants il est clair que plus les traumatismes ont eu lieu dans la jeunesse, plus l'enfant va être marqué.
Mais encore une fois, c'est réversible, même si ça nécessite parfois des prises en charge spécialisées (comme la petite fille dans le reportage).

Malheureusement on ne dispose pas des moyens pour tout mettre en oeuvre...

Evaderhaindile 13 décembre 2019 à 17:31   •  

voir la vidéo

Evaderhaindile 13 décembre 2019 à 17:46   •  

Lorsque j'ai choisi ce reportage c'était volontairement pour rester sur l'Espoir.....
RIEN N'EST JAMAIS DÉFINTIF......
L'Etre humain est parfois étonant...
Il est ,comme certains enfants, plein de ressources.On peux souffrir et n'ètre qu'Amour en retour.C'est ce que je voulais exprimer et donc Tang et Juliette je suis comprends ce que vous voulez dire.

Je souhaite du courage,de la chance et de l'Espoir....pour penser que demain tout pourrait changer,pour le mieux.
........................

............... .........EVA

.....
.....
..............................Je crois que nous en avons dit assez.
A bientôt ,à vous tous ,qui m'avaient fait progresser ,dans ma réflexion.


ET RV SUR UN AUTRE POSTE!! 😉


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?