Entraide et conseils

Identifier et faire tomber le masque ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Entraide et conseils
  4. Identifier et faire tomber le masque ?
Identifier et faire tomber le masque ?
woodyle 07 septembre 2019 à 20:37

bonjour,
Je vais poster quelques ressentis que je vais décomposer en 2 ou 3 posts, désolé pour ce flood.
Et attention, je vais un peu vous raconter ma vie trépidante et déprimante.
(oui ces lignes sont un copier-coller du premier post ^^)

Vous avez tous entendu parler du faux-self.
J'en ai developper deux:
Un pour echapper aux idiots du village (j'habitais petit un tout petit village perdu au milieu de nul part) que je sortais quand j'allais prendre le car. Un masque froid, un masque "fais-pas-chier".
Un deuxieme à l'école (surtout au lycée) où je me suis aperçu que les "cancres" etaient plus intelligents que les autres car capable de mettre en place une stratègie machiavélique pour sécher les cours sans se faire
prendre pour aller faire un babyfoot. Ne buvant pas et ne fumant pas, j'ai developper une image de "cancre" gentil.
Mais quand la vie active arrive et avec le recul je me rend compte que cette image de cancre/froid ne m'a jamais quitter, pourtant à l'opposé de quand j'etais gamin.

Ce n'est qu'au bout de 20 ans de reflexion que j'en arrive à cette conclusion.
Comment se débarasser de ce masque ? Un masque ne peut-il pas être finalement définitif ? Ai-je vraiment mis un masque ?
Finalement je ne sais même plus à quoi ressemble mon masque, comment le voir ?

Bref, grosse interogation, et si tout ca n'était qu'un leurre ?
et désole pour les phôtes

Merlinle 07 septembre 2019 à 21:02   •  

Un masque ou une facette ? Selon mon expérience, les surdoués sont complexes et ont tendance à avoir un "réflexe caméléon" qui consiste à montrer telle ou telle partie de leur personnalité en fonction de leurs interlocuteurs. Les psy parlent de "faux self" mais je ne crois pas à la psy donc je passerai là-dessus.

Je pense que montrer l'intégralité de sa personnalité est impossible pour un surdoué, même à un autre surdoué (ok, un autre surdoué pourra voir plusieurs facettes) parce que nous avons de multiples différences. Donc en fonction des milieux, des personnes à qui l'on s'adresse, on va plutôt prendre un "angle" et ça va donner une image limitée de qui nous sommes, comme un instantané photographique... Pour nous, ce n'est que ça, un instantané. Pour ceux qui ne voient que ça, c'est une perception de notre personnalité qui est par essence incomplète. Faut-il y renoncer, changer d'attitude ? Je ne le crois pas, tant que cela nous convient. On peut décider de se montrer différemment si on le souhaite parce qu'on voudrait qu'une personne en particulier ait une vue plus large, c'est assez simple aussi.
Not sure I make sense ?

Strangerquarkle 07 septembre 2019 à 21:48   •  

Bonsoir @woody, je reconnais mes propres interrogations dans les tiennes. J'ai beaucoup copié les gens autour de moi, par petites touches, gommant mes différences et bizarreries sans aucun regret pendant des années, j'avais vraiment la volonté de devenir ce qu'ils étaient, de m'intégrer, de trouver la porte d'entrée du monde des "autres" qui m'était incompréhensible. J'ai longtemps attendu une sorte de révélation.

Aujourd'hui je suis bien embarrassée de savoir qui je suis vraiment. Certains aspects de mon "faux-self" ne sont pas tous bons à jeter, ils m'ont permis de faire du tri dans mes idées, de développer de grandes compétences sociales. J'essaye de ne pas être trop ambitieuse ni radicale dans ma quête personnelle, j'apporte des changements par petite touches. Quand je saisis une envie qui vient du plus profond de moi (lire ce livre plutôt que de passer la pause avec les collègues, écouter des podcasts en travaillant, être sincère parfois dans mes paroles même si je sais que ça peut interroger ...), je la suis et je vois où elle me mène. En respectant et en écoutant ce qui vient du plus profond de moi j'espère encourager inconsciemment l'émergence de traits de caractère, de désir, de talents primordiaux.

Après, une question : est-on le même toute sa vie ? Les HPI, en particulier, sont-ils les mêmes toutes leur vie ? J'ai tellement évolué, tellement eu d'épiphanies, de révélations qui ont eu des impacts forts sur mes rapports aux autres, à la vie, au cosmos, à moi-même ... Je vois ma vie comme un extraordinaire voyage intérieur, je n'y vois rien de permanent.

D'ailleurs les t-shirts à message m'angoissent, je n'en achète jamais, parce que si jamais je changeais d'avis ??? 😄

@Merlin tu parles comme s'il était possible de maîtriser toutes ces facettes, d'avoir la main sur ces différents masques sans se perdre soi-même, sans sentiment d'aliénation. Il faut une sacrée force mentale à mon avis 🙂

Merlinle 07 septembre 2019 à 22:04   •  

@Strangerquark ce n'est que pour les autres que ce sont des facettes. Pour moi, c'est juste une partie de ma personnalité qui fait surface en fonction de l'environnement et des sujets abordés. Pas besoin de "contrôle" intellectuel la plupart du temps, il suffit d'être soi, de faire confiance à qui l'on est et à son intuition... et de ne pas absolument chercher à faire rentrer ses propres facettes dans les cases que la société et les autres tentent d'imposer...

Juliette...le 07 septembre 2019 à 22:24   •  

Maintenant je vois les choses comme toi Merlin. Mais pendant très longtemps, je ne savais vraiment pas qui j'étais, à part celle avec qui je partageais le plus clair de mon temps, dans ma tête.
Je ne pouvais pas me voir en peinture, telle que j'étais avec les autres. Je n'étais pas moi-même.
On est un peu plus soi-même avec l'un, avec l'une et puis, petit à petit, en en parlant aussi, on se rapproche de ce que l'on est. Moi les psys m'ont quand-même beaucoup aidée.
Donc, effectivement, maintenant, je sers telle ou telle facette, me dispense de sortir telle facette avec telles personnes... Bref, tronquée, mais moi quand-même et ça, c'est vraiment le pied une fois qu'on le sait 🙂

Juliette...le 07 septembre 2019 à 22:29   •  

Woody, tu ne te sens être vraiment toi-même avec personne?

Juliette...le 07 septembre 2019 à 22:31   •  

Rencontre vite des APIE people, tu verras 🙂

Juliette...le 07 septembre 2019 à 22:46   •  

Et puis, faut m'excuser si j'ai l'air un peu légère pour parler d'un sujet si lourd. J'en ai trop bouffé 🙂
Je voulais juste dire que rien n'est définitif. Et puis, vraiment, rencontrer des gens d'ici me conforte dans la certitude de qui je suis 🙂

woodyle 07 septembre 2019 à 23:35   •  

@Juliette "Woody, tu ne te sens être vraiment toi-même avec personne?"
oui. je suis toujours dans le feutré, pas de vague, bouge pas trop pour pas te faire remarquer, toussa.
mais maintenant que j'ai compris ça et que je me dis, allez on s'en bat, ben je suis incapable de savoir comment je suis vraiment...

(et pas d'inquiétude pour la légèreté, au contraire, trop de sérieux, c'est pas moi ;) )

Juliette...le 08 septembre 2019 à 14:40   •  

Woody, qu'est-ce que tu aimes? Quel humour te fait sourire, rire? Quelles musiques, quelles atmosphères, quelles lectures, quels regards, quelles idées, quelles luminosités, quels combats, quels chants, quels voyages, quelles réflexions, quelles nourritures... abreuvent tes récepteurs de plaisir?
De quoi rêves-tu? De qui? Pour faire quoi? A quel rythme? Dans quel paysage?
Parmi les autres, en groupe, tu te sens dans le feutré, ne pas faire de vagues..
Et si tu partais en voyage, ou même une journée, ou quelques heures, ailleurs, un endroit où tu ne connais personne, où tu n'as pas d'habitudes, d'empreintes comportementales, pour en faire des vagues? Enfin, juste pour faire tes vagues. Face aux gens que tu rencontrerais, tu te laisserais être dans ton plus simple appareil mental, en t'efforçant d'en rajouter le moins possible pour ne pas déplaire, ne pas choquer. Tu essaierais d'ôter les filtres qui nous font croire que les gens nous voient comme ci, ou comme ça, les filtres qui nous font voir les gens comme ci, ou comme ça. Et ta seule mission serait de faire en sorte de prendre du plaisir, tout simplement, le plus naturellement possible.
Tu crois que c'est faisable Woody?

InconvenientTruthle 08 septembre 2019 à 15:12   •  

@woody
"Es" - tu ou "joues" tu le "feutré" ?
Si tu t'en bats, comme tu te dis, que reste-t-il une fois le "feutré" enlevé ? Quelqu'un d'encore plus feutré ou le contraire ?
Il ne reste pas rien quand même ?

Ton faux-self emprunte-il plus au côté "faux" ou au côté "self" ?

Pour ma part, il y a des choses qui sont "policées" : elles ne sont pas "fausses" mais peut-être moins abruptes qu'elle ne le sont de manière "naturelle". Certains entendront ici "arrondir les angles". Parfois, oui. Mais la question qui m'intéresse est surtout : "pourquoi ?"
Pourquoi rendre plus arrondi tel ou tel aspect ? Cela rejoint selon moi, en partie, la réflexion sur la politesse qu'a créé le fil de ouestlebonheur.
Arrondissez-vous les angles pour préserver votre image sociale ou bien pour épargner les gens ?
Je n'ai rien contre le plan "Je suis qui je suis et j'emmerde le monde" mais si vous êtes quelqu'un qui prête "attention" aux gens autour de vous, dans le sens positif du terme, dans un réel souci altruiste, ou dit autrement, à l'opposé du sens qui consiste à prêter attention pour se laisser "influencer", être soi à 100 %, quand on sait qu'on va faire mal à l'autre, est-ce une "bonne" solution ?

Si votre objectif est d'être vous avant tout, pas de souci à appliquer ce "plan" où vous "passez" en premier. Si votre objectif est de partager et de ne pas nuire aux autres, il ne me semble pas aussi simple d'être soi totalement, surtout lorsque l'on sait que telle ou telle pensée va facilement blesser des gens, d'autant plus facilement qu'ils ne peuvent pas entendre les choses.

Ce "totalement" me fait d'ailleurs rejoindre la réflexion de Merlin.
Totalement veut-il dire "toutes les facettes" ? Totalement veut-il dire "100 % de cette facette" ? A vous de "juger".
J'aurais tendance à partager l'avis de Merlin : difficile de montrer toutes les facettes, chacune à 100 %. Et au fond, est-ce "grave" ? Est-ce grave d'avoir laissé "de côté" telle ou telle facette "mineure" quand vous avez partagé avec l'autre les facettes les plus "importantes" ? Est-ce "grave" de n'avoir partagé que cette petite part de vous quand vous n'avez pas "triché" sur le reste, même si vous n'avez pas montré le reste ?

Pour finir, même s'il y aurait bien d'autres choses à dire, je suivrai Juliette... dans toutes ces questions.
Imaginons qu'il n'y ait personne devant qui "jouer" le "faux-self" : "de quoi" es-tu fait ? Qu'est-ce qui te motive ?

woodyle 08 septembre 2019 à 18:45   •  

@Juliette...
je note ta liste, bien que difficile à répondre car je suis assez changeant, l'exemple le plus flagrant c'est la musique,
je vais passer plusieurs mois sur un style et puis je finis par l'abandonner pour changer de style.
Par contre il m'arrive de faire tourner, c'est à dire revenir sur un style que j'avais abandonné plus tot.
il faudrait que je trouve les points communs.
autant sur la musique, l'humour et la reflexion je trouve rapidement, autant le reste, il faut que je me questionne.

par contre les rêves, est-ce que j'en ai ?
bien enfoui je pense.

le probleme des voyages pour moi c'est que je m'ennui vite. du coup, je pars plus vite que les autres et j'ai pas le temps
de rencontrer du monde, ou si j'en rencontre, ben je retourne dans le feutré parce que ce qui ce dit je l'ai vu plus tot dans
la journée et ca ne m'interesse plus, donc plus de plaisir.
(oui c'est compliqué)

@InconvenientTruth
" "Es" - tu ou "joues" tu le "feutré" ? "
en fait c'est là que je pêche, suis-je ou ne suis-je pas ? (ca me rappel un truc lol)
dans la musique (parce que j'etais musicien), on disait de moi que j'etais calme et stoique, le pilier du groupe.
autant etre le pilier est un compliment, mais suis-je reellement moi quand je joue de la musique ?
c'est chaud en fait.

" Si votre objectif est de partager et de ne pas nuire aux autres "
je pense que je rentre plus dans cette case, je n'ai pas envie de nuire. mais est-ce pour ne pas nuire ou pour ne pas être jugé/rejeté ?
dans ma quête de moi, j'en parle peu à mon épouse car elle a tendance à se rabaisser et du coup je ne veux pas me "lacher" pour ne pas lui nuire
(pour anecdote, c'est la seule personne qui au lieu de me dire de changer de métier lorsque je lui ai dit ma douance m'a dit qu'elle ne ferait pas plus de 80 au score de QI (et ainsi se rabaisser))

"de quoi" es-tu fait ? Qu'est-ce qui te motive ?"
effectivement, il me faut prendre une feuille et un crayon et mettre ca sur papier (même si j'aime pas ca, il faut se rendre à l'évidence que ca devient nécessaire)

en tout cas, merci à vous deux, j'ai pleurer en lisant vos réponses mais c'est un pleure qui me fait avancer, j'ai l'impression d'être compris et rien que ca c'est énorme...
coeur, coeur, coeur ^^

Juliette...le 08 septembre 2019 à 19:44   •  

🙂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?