Entraide et conseils

Inquiétude quand à mon avenir.

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Entraide et conseils
  4. Inquiétude quand à mon avenir.
Inquiétude quand à mon avenir.
Sebunkenle 21 février 2021 à 09:51

Hello les apipeopléens.

Je me suis rendu compte que je faisais pas mal de topic sur moi même. Et ca peut peut être
paraître assez égocentrique. Mais si j'écris ce genre de topic c'est vraiment pour éssayer d'y voire plus claire en moi et mieux me comprendre. Pour moi c'est important en tout cas.

Voilà j'ai remarqué une chose en moi. Et c'est comme ca depuis que je suis tout petit. Je pensais que ca passerai ou s'arrengerai au moins en grandissant. Mais force est de constater que non bien sur. Ce problème est tout simplment que j'ai du mal à comprendre pas mal de choses que la plupart des gens arrivent à assimiler sans problèmes. En ce moment je suis en formation pour faire pépiniériste ou horticulteur. Et je n'arrive pas à suivre des consignes pourtant simples. J'interpète toujours tout à ma facon. Et par conséquent de travers bien sur. Je ne sais pas pourquoi. Mais je gogolise souvent pour des petites taches de la vie de tout les jours que tout le monde comprend intuitivement. Comme remplire un bordereau de chéque à la banque. Ce n'est pas la premère fois que je fais ca pourtant. Mais à chaque fois je me pose 3000 questions et m'emméle les pinceaux. Alors pour tout ce qui est administratifs je ne vous en parle même pas. J'ai déjà du mal à comprendre la logique et les térmes derrière ces univers cauchemardesques que sont les admininstrations. Mais en plus je zappe toujours des informations, n'arrive pas à comprendre certaines questions bètes, des difficultés à raisonner de manière sequentiel, linéaire et organisé. Enfin bref j'ai beaucoups de mal à organiser mes pensées et je suis complétement dénué de bon sens et de logique dans la vie de tous les jours. En faite je n'arrive pas à me mettre à la place des autres, comprendre ce qu'ils veulent éxactement. Si les consignes ne sont pas "précise" et "éxplicite" je bug directe. Et même quand elles sont ultra claires je trouve le moyen de faire n'importe quoi. Mais de toute facon j'ai toujours eu beaucoups de mal avec l'ambiguité en général. Sinon je me pose trop de questions et c'est une torture.

Bon après je sais que j'ai toujours été plus ou moins tête en l'aire et dans la lune. Donc c'est sur que ca n'aide pas. En fait j'ai vraiment l'impression que mon cerveau est un vrai bordel et je n'arrive pas à controler et organiser mes pensée. En général les émotions m'empèchent de me concentrer et de me focaliser. Mes problèmes doivent bien évidemment venir de ca. Mais même en temps normal j'ai du mal. Si on combine ca avec mes difficultés et ma maladresse social. C'est vraiment compliqué à vivre au quotidien. J'ai l'impression d'être un marginal complètement à côté de la plaque. Personnellement ca m'inquiète car je crois que je ne suis absolument pas fais pour la vie professionnelle. Depuis déjà plusieurs années je me demande vraiment si je vais parvenir un jour à être capable de garder un emploi. Ca m'inquète pas mal à vrai dire. En plus je pense que c'est pas mal important dans la vie de de savoir créer des liens avec les autres. Et de tisser des liens dans le monde professionnelle. Mais ca non plus ce n'est pas du tout mon fort. Bien au contraire.


En ce moment je ressens un profond dégout pour la vie et les gens en général. En faite j'ai juste envie de rester cloitré chez moi et de me vider l'esprit. Car les journée en semain sont très fatiguante, usante, stressante, et déprimante pour moi. Même si je ne le montre pas éxtérieurement. Ce qui est déprimant c'est que j'anticipe déjà comment ca va ce passer. Du coup je fais tout pour éviter de fair n'importe quoi. que ce soit socialement ou professionnellement. Mais non. Je reste toujours malgré moi prisonnier de mes inaptitudes. Quoi que je fasse. Enfin bon. Pensez vous que ca ai un rapport avec un fonctionnement neurologique de surdoué ou autres neuroatypie. Des éxpériences de vie qui m'ont forgé comme ca ou autre ?
Sinon je me demande juste si il y des gens qui tout comme moi ont ce genre de difficultés aussi.

Juliette...le 21 février 2021 à 10:24   •  

@Sebunken, ça fait toujours du mal de voir un jeune homme de 25 ans tristounet comme ça. Mais je comprends tout ce dont tu parles. Moi aussi je suis nulle pour plein de trucs. Comprendre le fonctionnement d'une photocopieuse, ou de tout autre appareil d'ailleurs, avec moi c'est laborieux. Je suis incapable de rester manger le midi avec les collègues, c'est juste au-dessus de mes capacités.. S'il faut que j'explique une leçon quelle qu'elle soit à un élève (je suis AESH, enfin, je sais pas pour combien de temps encore...), tu peux être sûr que je ne vais pas l'expliquer de la même manière que l'instit. Si ce n'est pas mon propre cheminement, je peux souvent paraître débile parce-que je suis comme hermétique à certaines façons de raisonner. Régulièrement, je me retrouve à demander de l'avis des autres parce-que je pige pas et, une fois que je l'ai eu et que je n'y ai rien compris, je peux revenir à la charge, et en tous cas, je dois faire une sorte de pirouette pour faire corréler l'explication avec ce que moi je pense de la question, et là, souvent, je finis par me dire "ben en fait, c'est vraiment tout con. Mais pourquoi est-ce qu'elle me l'a expliqué de cette manière?!". Je pense que, souvent, les gens ont comme "imprimé" une notice toute faite dans leur tête. Ils savent donc "lire" les choses en suivant cette notice à la lettre. Si tu leur amènes le truc différemment, ils n'aboutiront pas forcément au même résultat. Mais la notice, par contre, ils la connaissent sur le bout des doigts et sont dans une confiance de leur savoir ou savoir-faire extrême qui peut vite me dérouter. Bref, oui il doit y avoir une façon différente de raisonner, d'appréhender les choses, pour toi, pour moi. Et, effectivement, viennent s'ajouter les émotions, le manque de confiance en soi...
Tu fais sûrement des choses par toi-même qui pourraient te prouver que le problème, ça n'est pas toi. Mais tu ne le vois pas. Ce qui te saute aux yeux, c'est comme tu sembles être un grain de sable lorsque tu évolues dans "leur" machine, engrenage si bien huilé.
Je repasserai peut-être plus tard si je pense avoir des conseils judicieux... En attendant, j'aimerais tellement savoir que tu te détends, passes un moment tranquille, comme tu le mérites.

Sebunkenle 21 février 2021 à 10:57   •  

@Juliette

Ce que tu dis vient souligner une chose que j'avais oublier de mentionner plus haut. J'arrive à faire et organiser les choses par moi même. Mais dés que je dois m'adapter à une pessonne ou une situation extérieur c'est beaucoup plus compliqué. Après je pense que c'est un peut comme ça pour tout le monde.( enfin je pense ) Quelque par l'autonomie ou l'autodidactitude ( je ne pense pas que ce mot éxiste mais tant pis 😄 ) serait peut être mieux adapté pour moi.

En tout cas merci juliette. Je profite éffectivemeng bien de mon week end pour recharger mes batteries. 😉

Sakurale 21 février 2021 à 13:30   •  

Coucou @Sebunken , déjà, question importante : est ce que tu aimes le métier de pépiniériste que tu es en train d'apprendre ? Si tu aimes ce métier, c'est peut être juste la formation qui n'est pas adaptée à toi. Pour ma part, j'ai besoin de comprendre les choses, leurs fonctionnement pour pouvoir appliquer ce que j'apprend . Quand j'ai passé mon permis de conduire, je trouvais mon instructeur pas doué du tout ...il me demandait de faire des choses sans m'avoir expliqué avant comme si ça devait être inné de passer une vitesse .... ben non ...pas pour moi ...
En informatique pareil ... si j'ai un soucis et qu'une personne calée en informatique vient m'aider...et fait toutes les manip devant moi sans m'expliquer pourquoi il fait ci ou ça, ça n'ira pas, je serai incapable de le refaire .

Mais, si on m'explique pourquoi, comment.... alors là ça va !

C'est comme apprendre bêtement par coeur... j'en suis incapable . Soit je comprend ce que j'apprend et ça restera dans ma petite tête longtemps, soit je ne comprends pas et deux jours plus tard c'est oublié.

Donc...si tu aimes ton métier, essaie peut être de te former en partie en autodidacte... et de tenir jusqu'au bout de ta formation, pour, une fois diplômé peut être devenir autonome? Cela te conviendrait peut être plus ?

Nevromonle 21 février 2021 à 13:53   •  

Je tiens à souligner le caractère normatif et selon moi hyper violent symboliquement parlant de ces mots et expressions :
- "bon sens"
- "avoir un emploi"
Attention à l'épuisement, sinon...
Il existe des thérapies pour mieux gérer ses saturations émotionnelles (et non pour les faire disparaître), mon psychomoteur m'en a parlé, au sujet de ma dyspraxie, et "ma" neuropsychologue m'a parlé de stratégies d'adaptation. Tu as creusé en ce(s) sens?
Ensuite, tu peux travailler en tant que neuroatypique, mais je pense que c'est peut-être (un peu) plus facile si tu as un statut de travailleur "handicapé". Pour ma part, je n'ai pas (encore) ce statut, car je suis en train de mettre de côté des informations à destination du Centre Ressources Autisme, en attendant mon passage en test là-bas...même si ma dyspraxie suffirait, selon ce que j'ai entendu.
En tout cas, ce que tu dis me fait à la fois de la peine et me fait culpabiliser...pour des raisons injustes envers moi-mêmes, cela dit : je me dis que j'ai l'air d'avoir moins de difficultés que toi, ou en tout cas pas les mêmes, et que du coup, c'est particulièrement naze que je n'arrive pas forcément à avoir le sentiment de me dépatouiller tant que ça de mon côté !
Et c'est logique et peu surprenant, si tu es en pleine remise en question ou questionnement, que tu ouvres un certain nombre de sujets autour de ce que tu vis : tu creuses les choses. Et difficile d'être plus tourné vers autrui lorsque nos ressources mentales sont allouées à ce type de tâches.

Sebunkenle 21 février 2021 à 13:54   •  

@Sakura

Oui ce métier me plait. Ca c'est passé comme ca pour absolumment tous les stages, et les travaux que j'ai éffectué. Par contre dés que j'ai un TP avec des consignes structurées et claire j'arrive à faire du bon boulot au moins. Sinon le besoin de comprendre est trés important pour moi auss. Mais dés que je dois m'éparpiller dans plusieurs taches courtes et non structurés mesp roblèmes de compréhensions refont surface.

Sinon avant d'entamer certaines formations, stages, ou CDD, j'ai déjà vue et appris des tutos en rapport avec ce que j'allais devoir faire sur le terrain. Pour ne justement pas être à la ramasse durant le jour J. Mais voilà ca n'empéche pas la casse. Evidemment j'ai conscience que le manque d'éxpérience y est en partie pour quelque chose. Mais chez moi c'est vraiment pathologique.

Enfin bon. Je révise déjà pas mal tout les jours. Je vais caler des séances d'autodidacte comme tu me l'as conseillé. Ca ne sera peut être pas aussi concret que la pratique mais ca me donnera un petit coup de pouce aussi.

Sebunkenle 21 février 2021 à 15:07   •  

@Nevromon

Tu pense que le terme "avoir un emploi" aurait pu être blessant pour certaines personne qui ne peuvent ou ne veulent pas avoir d'emploi pour de multiples raisons ( idéologiques, personnelles, problèmes .. .....) Si c'est le cas je m'en éxcuse.

Sinon pour ce qui est du "bon sens" Je faisais surtout référence à moi même et le fait que parfois je ne fais par éxemple pas toujours les liens entre les choses etc.....

Aprés oui. Mon épuisement est surtout plus mental que physique. Mais je ne pense pas que ca risque de dégénérer en burn out. Du moins il y a peu de chances. En tout cas tu fais quand même bien de me prévenit malgré ça. Car ca peut arriver tellement insidueuesement et progressivement que l'on ne s'en rend pas forcémment compte. Je ferais quand même attention.

Sinon non je n'ai pas creuser dans le sens de la dispraxie. Pour ça j'avais prévu de prendre rdv avec une psychomotricienne. Quand j'aurai l'argent et le temps pour ça. Ensuite je pense que pourrais si j'ai vraiment une dispraxie avoir une reconnaissance handicap. Ca pourra quand même m'aider.

Mais qu'est ce que tu entend par travailler en tant que neuroatypique ?

Sinln ne t'en fais pas. Tu n'as pas à culpabiliser de ne pas avoir mes problèmes 😂

elsbzhle 21 février 2021 à 17:08   •  

@Sebunken
Je ne ressens pas ces problèmes à la même intensité que toi, mais je sais de quoi tu parles. Pour tout ce qui est paperasse, la seule chose que j'ai trouvé c'est de m'en "débarrasser" au plus vite, mais je ne peux pas prétendre y arriver tout le temps... J'ai aussi besoin de "sentir" que là, je suis dans une disposition d'esprit qui va me permettre de me confronter à des tâches administratives.

Pour ce qui concerne ta formation. Je me demande si tes incertitudes n'amplifient pas le phénomène. Une sorte de cercle vicieux : tu sais que tu as tendance à surinterpréter les consignes, donc ça t'angoisse, donc ton cerveau est confusionné (j'avais envie), donc tu comprends moins bien les consignes... Je pense que bosser en autonomie en amont, comme @Sakura le suggère, ça peut t'amener un peu de confiance en toi et apaiser le reste. Si tu te sens compétent, tu seras plus efficace et donc... plus compétent 😉

Prends aussi le temps de te ressourcer. La fatigue mentale, c'est épuisant aussi pour le corps. Passe du temps à dormir (voilà un conseil que je devrais m'appliquer plus souvent...), et passe du temps à faire des activités qui te feront te sentir bien, te sentir doué, te sentir apprécié. Le but de la vie n'est pas de savoir remplir un talon de chèque. C'est pénible d'avoir à se heurter à ces basses oeuvres du quotidien, mais ce n'est pas ça, le sens que tu veux donner à ta vie, n'est-ce pas ? Donc ne les laisse pas devenir plus envahissantes qu'elles ne le sont déjà ! Mets-leur un coup de Morgenstern en travers de la tronche et puis c'est marre !

Nevromonle 21 février 2021 à 17:57   •  

@Sebunken : Non, je n'ai pas été offensé quand tu as utilisé ces termes. Je les utilisais pour souligner le fait qu'ils véhiculent une vision que je n'aime pas..."avoir du bon sens" me semble très normatif et plutôt oppressant, et "avoir un emploi", lorsque l'on parle d'un humain, me semble très...déshumanisant. Utilitariste. Et le choix des mots, et le fait que certaines expressions soient répandues, ce n'est pas anodin (voir Franck Lepage et ses conférences gesticulées). Mais c'est "hors-sujet" !
Oui, c'est pas gratuit, le/la psychomotricien.ne... :/ Hum, sinon, je pense que tu peux 1) Certes payer pour avoir un bilan psychomoteur et si c'est valable, faire établir un diagnostic...2) Qui pourrait être utilisé pour monter un dossier auprès de la MDPH en tant que travailleur handicapé. 3) Obtenir des aides financières pour tes frais médicaux liés à ton/tes handicaps, notamment pour mettre en place des stratégies d'adaptation. Mais attention, je ne sais pas si tu es concerné par ce trouble, par contre ! Mieux vaut peut-être te renseigner auparavant à ce sujet.
Travailler en tant que neuroatypique, c'est si tu as la moindre particularité/handicap neuropsychologique et que tu travailles !
Pour compléter les conseils de Sakura et d'elsbzh, essaie de visualiser les tâches plusieurs fois, au calme (si possible) avant de les effectuer. Les sportif/ve.s font ça. Et je crois que le cerveau considère que si l'on est suffisamment concentré, c'est comme si l'on faisait vraiment la tâche que l'on visualise.
(les chèques bancaires, il n'y en aura plus dans quelques années, ai-je entendu ! )

elsbzhle 21 février 2021 à 18:17   •  

@Nevromon
Les conférences gesticulées de Franck Lepage sont un bon conseil même si ce n'était pas le propos ici.
Un clin d'oeil sur l'importance du vocabulaire : le 1er mai est la fête des travailleurs. Pas celle du travail. Et la différence n'est pas une nuance.

Sakurale 21 février 2021 à 19:13   •  

Et peut être aussi....faire une chose a la fois . C'est peut être bête de dire ça....mais quand je veux faire pleins de choses en même temps , je finis en général par faire une bourde 😱 pas plus tard que ce matin : j'ai fait cramer ma galette parcequ'en même temos je préparais du café, faisais la vaisselle, rangeais la farine ..... a vouloir trop faire, on fait les choses mal.

Ah... et tu sais quoi : il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas de bêtises 😇 , alors, c'est pas grave! Ca veut dire que tu essaies, que tu fais de ton mieux ^^

elsbzhle 21 février 2021 à 19:27   •  

@Sakura
Oh là là. J'ai fait cette erreur une fois. Depuis, je fais très très attention à ce que je peux me permettre comme tâches annexes, quand de la nourriture est en jeu !

@Sebunken
J'appuie le conseil de Sakura. Cloisonner les choses à faire, l'une après l'autre. Parce qu'il vaut mieux les réussir peu à peu et sereinement, qu'essayer de les mener à bien de front au risque de tout faire s'écrouler...

Nevromonle 21 février 2021 à 19:31   •  

(peut-être que ne réussir à se concentrer que sur une seule tâche est plus difficile...parce que TSA, Sebunken? )
@elsbzh : Je citais Franck Lepage plus de par sa déconstruction du langage, mais oui, c'est peut-être hors-sujet !

elsbzhle 21 février 2021 à 20:42   •  

(@Nevromon
J'avais bien saisi. C'était cohérent là où tu en as parlé. Et je me suis dit, tiens, un point commun, comme c'est étrange... Donc j'ai réagi dessus, mais ce n'était pas la préoccupation de base de Sebunken)

Sebunkenle 22 février 2021 à 08:51   •  

@elsbzh

Ha oui je ne peut que trop comprendre le cas de la "disposition d'esprit" je dois parfois être dans un bon mood aussi pour faire certaines choses.

Je me demandais si il n'y avait pas un peu de ça aussi éffectivement. Le fait de surintérpréter les consignes. Je comprends ces fameuses consignes. Mais dés fois je vois des détails qui n'ont pas été mentionnés ou pas dites de manière éxplicite. Du coup je me demande si je dois m'occuper de ces détails ou pas. Et c'est à partir de là que ça part en couille. 😄

Pour ce qui est de me ressourcer. Sache quand je renre chez moi aprés la formation j'ai pas mal de loisirs déjà qui me font relacher la pression.

Sinon ne t'en fais pas. Ces basses oeuvres du quotidien ne m'envahissent pas tant que ça la vie non plus. Mais oui le mieux à faire est clairement de les faire au plus vite à oup de morgenstern comme tu dis 😄 pour avoir la paix après. Sinon ça s'accumule.

Pour ce qui est de bosser en autonomie. Je peut clairement faire ça. Sans problèmes.

Sebunkenle 22 février 2021 à 09:18   •  

@Nevromon

Ca pourait surement plus m'aider que ce que je le pense. Ce "diagnostique". Sachant que m'a neuropsy lors du test du WAIS m'a dis que j'avais de fortes chances d'avoir une dyspraxie. J'ai été super étonné car je n'avait pas du tout l'impression d'être plus maladroit qu'une autre personne. Du coup j'ai fais des recherches sur ça. Et je suis tombé sur plusieurs formes de dyspraxies.

Celle que je pense potentiellement avoir serai plutôt la dyspraxie visuo spatiale.

https://dysmoi.fr/dyspraxie-visuo-spatiale-dvs/

Pour ce qui est de visualiser les taches pour mieux les faire. Déjà c'est une bonne idée. Mais en plus je pourrais trés bien demander au prof ce que l'on va faire comme tache pour le lendemain pour au moins pouvoir avojr le temps de me préparer psychologiquement à les faires et me répéter leurs étapes dans la tête.

Pour les chéques bancaires. Il n'y en aura plus dans le future alors ?
Tout ce fera à distance sur l'ordi ? ( Même si c'est déjà le cas )
Du coup je me demande bien comment feront les personnes qui n'ont pas internet ou ne savent pas s'en servir alors.

Sebunkenle 22 février 2021 à 09:22   •  

@Sakura.

Pour ce qui est de faire une tache à la fois. C'est déjà comme ça que l'on procède en formation heureusement. Après en stage je pense que ça devrait être pareil.

Pour ma part j'ai plutôt tendance à tout inverser dans ma tête. Comme me brosser les dents avec mon gel. Jeter les couvert à la poubelle et mettre les restes de nourriture dans l'evier etc..... Mais bon ça c'est plus dû à ma tendance naturelle à partir en astral ( car trop de pensées à la fois ) plutôt que le fait d'être surmener en matière de taches à faire.

"Ah... et tu sais quoi : il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas de bêtises ? , alors, c'est pas grave! Ca veut dire que tu essaies, que tu fais de ton mieux ^^"

🙂 😀

Sebunkenle 22 février 2021 à 09:31   •  

@Nevromon.

Tu pense vraiment que j'aurai peut être un TSA ?

En vrai je ne m'y reconnais pas beaucoups dans ce fonctionnement neurologique.

Ambre31le 22 février 2021 à 09:32   •  

@Sebunken, dans le prolongement de la phrase de @Sakura, je partagerais bien avec toi les deux cadeaux que ma mère m'a donnés, deux phrases qui reviennent dans ma tête très très souvent et m'aident beaucoup.
" Qui ne fait rien ne casse rien"
"Faire et défaire, c'est toujours travailler".
Elles pourront peut-être t'aider toi aussi 🙂

Sebunkenle 22 février 2021 à 09:40   •  

@Ambres31

Ha ben oui 😉

Nevromonle 22 février 2021 à 12:24   •  

@Sebunken : Et sens-tu suffisamment bien ton/tes enseignants pour lui/leur parler de tes difficultés au passage?
La dyspraxie visuo-spatiale, c'est mon truc. Je connais des gens qui semblent super bons en orientation comme @elsbzh, et qui aiment même faire des itinéraires, mais c'est un peu un mystère pour moi.

Voici plusieurs de mes stratégies d'adaptation pour m'orienter :
1) Faire un trajet nouveau au moins via Google maps - street view la veille, et repérer des points remarquables ("Ah, là, y'a une pharmacie, ok" : pour me rassurer ensuite à l'aide de ces points d'ancrage lorsque je fais le trajet physiquement)
2) Comme j'aime les jeux vidéos, me concentrer pour visualiser une flèche pointant vers ma destination, les éléments remarquables, à éviter, les quêtes annexes, etc...cela rend les trajets moins hostiles, stressants, et plus intéressants que de les "ludifier" (gamifier) ainsi !
3) En voiture notamment...lire les panneaux. Cela peut paraître bête, mais cela m'aide, car sinon, j'ai tendance à me concentrer sur l'environnement (très) proche uniquement lorsque je roule, ce qui "s'aggrave" encore au fur-et-à-mesure que je stresse.
4) En ville : intégrer et repérer la façon dont les villes sont organisées, en termes géo-spatiaux. Par exemple, si on te parachutait au milieu d'une ville inconnue occidentale, tu pourrais commencer par chercher une route ou autre. Les bâtiments et lieux peuvent te dire environ là où tu te situes. Exemple : les cimetières, stades et équipements sportifs de type piscines ont tendance à être surtout implantés en périphérie. Autre exemple : raisonne "Man versus wild" (une émission de survie dans la nature), mais en ville : cherche en priorité ici non pas un cours d'eau, mais un autre genre de cours écoulant du fluide, de "liquide" : les véhicules motorisés, liquide urbain, le sang des villes (ne dit-on pas des "artères urbaines"?) : une grande route, un grand boulevard : souvent, tu pourras y demander de l'aide plus facilement car ce sera plus fréquenté et la vue sera plus dégagée, pouvant te permettre de te faire une meilleure idée de là où tu te trouves, cela même si tu ne peux/sais pas lire les panneaux (pays dont la langue t'est étrangère, par exemple).
5) Le bon vieux gps. Mais quand il buggue, par contre, ça me désarçonne beaucoup et peut me faire paniquer, donc j'essaie de me repérer avec les stratégies précédentes pour me rendre un peu plus autonome. Si tu es en voiture, à coupler avec un radar de recul avec caméra éventuelle, pour t'aider lors des créneaux !

Je pense que les chèques bancaires disparaîtront, oui : il y a des pressions en ce sens, et c'est, je crois, une tendance. Je crois que soit tout va s'informatiser (ou presque), soit tout se fera à la main et l'on n'utilisera peut-être même plus d'argent mais plutôt du troc. Mais tu soulèves effectivement ce que l'on nomme "illectronisme" : l'illetrisme de l'électronique...
Hors-sujet : [pour avoir bossé en bibliothèque dans "la" ville la plus pauvre de France, de réputation, je me le suis pris dans la tronche comme une réalité, et une violence symbolique envers celles et ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas s'approprier l'électronique. Je suis de toute façon pour que l'on propose un maximum d'alternatives, et que l'on soit le plus inclusif possible, et pas seulement parce que je "suis" neuroatypique. Parce que je déteste juste avoir l'impression d'être laissé sur le bas-côté, rejeté ou moqué parce que je n'aurais pas telle ou telle compétence. Alors je tente d'empêcher un peu que cela n'arrive aux autres. Je suis fier d'avoir aidé des gens qui galéraient avec cela. D'avoir pris le temps de comprendre, même quand eux et moi, l'on s'énervait parfois parce que je me dépatouillais mal et que eux, peut-être, n'arrivaient pas, ou n'osaient pas exprimer leurs véritables attentes. Mais mon envie, mon implication de les aider, ça a fait des merveilles. Ça, ça a du sens ! ]

Je ne suis pas neuropsy, mais quand je te lis, que je note mentalement 1) Monotâche ; 2) Surcharge émotionnelle et cognitive ; 3) Besoin de consignes très claires, explicites et complètes ; 4) Tendance à se concentrer très fortement sur les détails, voire à "s'y perdre"...je me dis : "Huuuuuummm, ça sent bien l'autisme ! ". Mais seule une personne dont c'est le métier - et la spécialité ! - pourra à mes yeux trancher !

Sebunkenle 22 février 2021 à 15:42   •  

@Nevromon.

Mon prof à trés bien vu que j'avais des problèmes. A vrai dire je n'avais pas vraiment besoin de lui dire. Et ce n'est pas le seul à l'avoir remarqué d'ailleurs 😂
Je l'ai tellement énérvé qu'il en est devenue éxécrable ( génial ) Malgré ca il a compris ou était mes lacunes et éssai de d'adapter sa méthode en conséquence.

Par contre pour ma part je ne pense pas avoir de problèmes pour m'orienter dans un lieu inconnu. En général je screenshot des plans de google map. Et puis même sans google map j'ai parfois l'imprssion d'avoir une boussole interne qui m'indique intuitivement ou est le sud, nord etc.....

Par contre ca peut m'arriver de me perdre dans des endroits clos. Une fois je voulais sortir de chez quelqu'un en passant par le placard. ( un placard soudé au mure je précise ) Qui sait, peut être que de l'autre côté j'allais renontrer monsieurs Tumnus le satyre.😂 En général je me perds ouvent dans les couloires c'est vrai.

Mais c'est peut être un problème lié au fait de suivre des choses avec les yeux qui est compliqué pour moi.
En tout cas tes alternatives pour améliorer son orientation son plutôt cool et ludique. Je vais les retenir.

Je suis 100 pour 100 d'accord avec toi pour l'illectronisme.

Sinon pour l'autisme.

Il faut savoir aussi que j'ai un score de vitesse de traitement incroyablement bas. Ca doity faire pas mal aussi. Mais je vais quand même creuser pour le TSA.

Nevromonle 22 février 2021 à 18:53   •  

Arf, le fait que cela l'ait énervé...:/ Mais tant mieux, qu'il ait au moins essayé de s'adapter à ton mode de fonctionnement.
D'accord ! Tant mieux pour toi, si tu te repères bien en extérieur. Pour ma part, je crois que j'arrive à mémoriser la fonction des éléments et à les différencier entre eux, comme une porte et un placard. Est-ce que tu étais mal à l'aise, en essayant d'utiliser ce placard pour sortir, ou pas spécialement?
D'accord...eh bien, au sujet de ta vitesse de traitement, ce serait bien que ce soit reconnu, en effet...

Sebunkenle 22 février 2021 à 20:29   •  

@Nevromon

Pour ce qui est de ce probléme avec les éléments éxtérieurs. Ce n'est pas toujours le cas au moins. Mais oui je pense que j'étais un peu mal à l'aise ce jour çi.

Ma vitesse de traitement ?
Reconnu ?
Come un handicap ?

Nevromonle 22 février 2021 à 21:08   •  

D'accord. Je cherchais à savoir si tu étais éventuellement alors en surcharge émotionnelle.
Je ne pense pas que "tout seule", ta vitesse de traitement plus lente puisse être considérée comme un handicap, mais elle peut être prise en compte.

elsbzhle 22 février 2021 à 22:46   •  

@Nevromon
Je ne sais pas si je suis "super bonne" en orientation. En prévisions d'itinéraires, oui. Si j'ai le temps de me poser pour comparer le plan et ce que je vois, oui aussi. Par contre dans l'instant c'est hyper compliqué pour moi de prendre des décisions (il m'arrive très souvent de m'arrêter en bord de route, sortir la carte, décider que mon instinct premier était le bon et donc... faire demi-tour jusqu'à la dernière intersection 😂 )
Ce qui me plaît c'est repérer les spécificités. Par exemple, en Bretagne l'habitat est très dispersé, donc si quelqu'un te dit "j'habite à Chateaulin", il peut se trouver perdu au fond de la campagne à 10 bornes de la ville de Chateaulin... 10 bornes de lacets où les panneaux de lieux-dits sont tous dans le sens inverse du tien... Autre exemple : en Grande-Bretagne les panneaux n'indiquent que très rarement les villes vers lesquelles on se dirige, mais à la place les numéros des routes. Une fois que j'ai eu repéré ça, je préparais mes trajets en repérant ces numéros et c'était bon !

@Sebunken
Je suis soulagée pour toi que ton prof cherche à s'adapter à toi. C'est rassurant comme réaction, même s'il y a eu cette première phase d'énervement.
C'est super intéressant "ton" histoire de divers types de dyspraxie. Je crois que je vais me pencher là-dessus...

Nevromonle 23 février 2021 à 08:13   •  

Merci de faire la distinction ! Repérer les particularités d'un lieu, cela me rappelle un peu ce que je conseillais à Sebunken avec les villes pour s'y repérer : comment l'habitat s'organise-t-'il en ces lieux?

Sebunkenle 23 février 2021 à 20:32   •  

@elsbzh

Ha ben si ca t'interresse c'est cool alors: 😉
En général quand on pense "dyspraxie" ( pour ceux qui connaissent à peut près ) On pense d'abord aux personnes pathologiquement maladroite avec leurs corps, leurs mains etc....
Et qui n'arrivenh pas à coordoner leurs mouvementds. Pour ma part je ne m'y retrouve pas trop dans la maladresse des gestes de tout les jours.

Preludele 24 février 2021 à 15:07   •  

Je ne vais pas vous être d'une grande aide @Sebunken ,
mais juste pour vous dire que vous n'êtes pas seul.
L'administratif est une horreur pour moi... L'informatique aussi.
J'ai aussi ce besoin de règles très claires...
J'ai ce besoin de tout comprendre... Et quand je ne comprends pas tout, je panique. Ce qui rend l'apprentissage difficile, car on ne peut tout comprendre d'un coup...
Votre exemple sur la banque m'a fait sourire... Je le partage.

Même si c'est une grande angoisse les premières fois, je pense que c'est important de faire les choses seul. Car je crois comprendre, et je m'y reconnais, que le regard de l'autre vous panique. Mais aussi car vous vous rendrez compte que seul, vous y arrivez. Et donc, je l'espère, gagnerai confiance en vous.

Sebunkenle 24 février 2021 à 19:10   •  

@Prelude

Honnêtement je ne sais pas si c'est vraiment le regard des autres qui me dérange tant que ca. Mais pour le reste oui. C'est clairement ca. La gens arrivent assez intuitivement et logiquement ce qu'il faut faire. Et moi je me pose parfois trops de questions Ou alors c'est linverse. Je ne remarque pas des choses qui me sautent aux yeux et ne fais pas de liens. Je suis toujours d'un extrème à un autre.

zozottele 25 février 2021 à 13:18   •  

Harg,je n'avais pas vu ce fil@Sebunken.
Apie c'est génial,on y trouve plein de supers conseil!Tu as bien raison de créer plusieurs topics,ce n'est pas du tout ego centrique,et sa fait partager nos expériences !Après j'ai envie de te dire,ta vitesse de traitement reconnu comme un handicap?
Ben tu sais,peut-être,et après ?
Pour certain c'est un handicap,pour d'autre une force.
A toi de choisir sebunken,déjà tu as une grande chance,tu as mis le doight sur ton fonctionnement a 25 ans!
Tous le monde n'a pas cette chance.
Ca ne veux pas dire que tu ne peux pas te plaindre,bien au contraire.
mais ca veux dire que la balle est dans ton camp.
Saisie cette balle,et fais en ta force,le reste suivra.

Sebunkenle 26 février 2021 à 17:58   •  

@zozotte

Ho que oui 😄 🤘

zozottele 26 février 2021 à 23:22   •  

T'as intérêt !😉

Isis75le 01 mars 2021 à 01:06   •  

sebunken, tu as un TDAH ?

Sebunkenle 01 mars 2021 à 07:33   •  

@Isis75

J'avais éffectivement déjà suspecté un potentiel TDAH à un moment. Pour ma part je pense que ca aurait été plutôt un TDA. En tout cas j'ai du mal à controler mes pnesées et mes sentiments. J'ai l'impression qu'elles viennent souvent parasyter mon cerveau. Enfin bon je trouve ca vraiment pathologique d'être à ce point là à l'ouest parfois. Surtout quand je vois que les autres comprénnet et assimile tout sans problèmes sauf moi. Sinon j'ai ce problème depuis tout petit.

Juliette...le 01 mars 2021 à 10:02   •  

Coucou @Sebunken! Ca fait mal au coeur tous ces mots négatifs que tu emploies pour parler de toi. Si j'avais habité vers Marseille, j'aurais vraiment bien aimé te rencontrer. Et prendre le temps de parler de tout ça.
Est-ce que tu as un suivi psychologique?

Sebunkenle 01 mars 2021 à 18:54   •  

@Juliette...

Je viens de me relire du coup. Et oui c'est vrai que finalement mes mots étaient peut être un peu dure quand j'y pense. C'est surtout du au fait que c'est plutôt handicapant professionnellement parlant.
En tout cad j'aurai bien aimé te rencontrer aussi. 🙂
Sinon je n'ai pas de suivies psy. Il y a de fortes chances que j'en passe un. Déjà pour ma dyspraxie et pour le reste aussi. Sinon c'est un peu comme pour WAIS. C'est déjà pas donné et en plus c'est un long processus de remise en question et d'assemblage de "signes" et "d'infices" avant de sauter le pas.

Juliette...le 01 mars 2021 à 19:06   •  

Oui, mais je parlais d'un suivi "de base" dirais-je, histoire de sortir ton mal-être. Ca aide déjà beaucoup de parler, simplement...

Je me reconnais en toi au même âge, et ça me touche beaucoup. J'aimerais tant avoir les mots magiques. On sent, ici, que tu es plein de qualités. Déjà, sensible et curieux, et c'est un beau mélange. Il te faut faire de belles rencontres. As-tu déjà rencontré des gens de APIE?

Sebunkenle 02 mars 2021 à 19:14   •  

@Juliette...

Oui je vois. Ca pourrait être bien un suivie de base.

Ha bon tu te reconnais en moi à mon âge ça m'étonne ? Dans quel sens ?

Et sinon oui j'ai déjà rencontré des APIES. C'était vraiment chouette. Mais avec le temps on c'est un peu perdu de vue j'ai l'impression. En tout cas j'avais quand même l'impresion que le courant passait plutôt bien. Malgré mon awkwardness.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?