Entraide et conseils

L'intuition ...

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Entraide et conseils
  4. L'intuition ...
L'intuition ...
Aurale 28 février 2019 à 18:59

J'arrive depuis peu dans la communauté des zèbres, et j'ose maintenant prendre au sérieux plein de choses pour lesquelles, avant, je me disais juste que j'étais tapée du bocal. Et notamment l'intuition ou quelque chose qui y ressemble.
Quand j'écoute de la musique, pas celle vite créée avec rien derrière ou dedans, les autres, je sens quel est l'état d'esprit de celui qui l'a composé, ou l'état dans lequel se plonge celui qui l'interprète. Je peux pas mettre des mots dessus mais je me retrouve dans ce même état. Pour les gens avec qui je parle c'est pareil. Alors avant, sans savoir que j'étais zèbre, on m'avait donné des conseils, qui marchent assez bien quand je suis en forme et moins bien quand je vais pas bien ou que je suis fatiguée, donc j'arrive un peu à me protéger. Mais ma cops qui me dit que ça va, et ben de suite je sais que c'est pas vrai, et même avec des gens que je ne connais pas. Maintenant je ne plonge pas automatiquement dans l'état de l'autre mais "je sais". enfin c'est là, la question... c'est vrai ou c'est moi qui extrapole?
Y'a des gens, j'ai même l'impression de mieux les connaître que eux ne se connaissent, comble de l'orgueil 😜
Et dernière catégorie, il y a des gens que je reconnais comme étant de la même "veine" que moi. Quelle veine, ça je n'en sais rien et c'est bien ce qui me fait cogiter... C'est arrivé très peu mais je sens une affinité particulière, comme une très ancienne amour-amitié-complicité, alors qu'on ne se connait pas. Je n'ai jamais osé leur demander s'ils ressentaient une quelconque sensation. A un moment je me disais qu'on devait déjà se connaitre dans une autre vie... Ou est-ce qu'il se peut que ces gens soient aussi des zèbres et autres "catégories" associées (bien que je déteste les cases)?
Il ressentez des choses de ce genre? Ou je suis la seule grosse malade? 😂 😜

patrickle 28 février 2019 à 19:09

non tu es juste une grosse malade 😄

Aurale 28 février 2019 à 19:12

Ha ben merci 😋, de toute manière ça fait 40 ans que je suis incomprise, je suis plus à ça près!
Mais @patrick, j'ai peut-être un super-pouvoir de plus que toi 😉 ......

patrickle 28 février 2019 à 19:12

je déconne. je crois beaucoup à l'intuition mais comme quelque chose de rationnelle. je pense que l'intuition est notre capacité à évaluer une multitudes de critères de façon inconsciente et aussi d'incorporer notre expérience. c'est d'ailleurs pour cela que l'intuition, contrairement à la vue, s'améliore avec l'âge.
quant à reconnaître ses pairs ou ses veines, oui je pense que c'est pareil. c'est d'ailleurs la théorie de Raymonde Hazan qui préfére un système ou on se reconnaît entre zèbre plutôt que par des tests. je suis assez d'accord avec sa position (moi le cartésien). je suppose qu'avec le temps, on arrivera à la théoriser

Aurale 28 février 2019 à 19:14

Ben t'as pas fini... c'est quoi la suite??

Aurale 28 février 2019 à 19:18

Désolée, connection au ralenti

patrickle 28 février 2019 à 19:18

ben oui j'ai appuyé sur 'envoyer' sans faire exprès.
cette notion d'amour-amitié-complicité revient souvent dans le monde des HP et pas que sur ce site, je trouve que c'est très intéressant comme concept (j'aurais au moins appris quelque chose sur ce site, parce que les mots bizarres d'Abderian, je les ait déjà oubliés, ah et que 16-horsepower c'est pas mal du tout comme groupe)

Aurale 28 février 2019 à 19:27

et d'ailleurs je me faisais cette réflexion, en lisant aussi les posts sur la spiritualité... je rattache peu de choses à la rationalité (contrairement à beaucoup de réponses de ce site), c'est balançé vite fait et je n'y ai pas trop réfléchi.., mais je fonctionne beaucoup avec le ressenti, l'impression, l'intuition. Enfin, c'est plutôt ce système qui s'impose à moi...et en psycho et spiritualité, qui sont pour moi 2 domaines qui peuvent, en partie, parler de la même chose, presque rien n'a encore été démontré, ou bien peu, par rapport à ce qui existe, fonctionne @Merlin 😉 ...les chercheurs sont vraiment des branleurs 😂
C'est comme s'il fallait que ce soit prouvé pour que ça existe... comme nous tous finalement, qu'on soit légitimes parce qu'on a enfin réussi à se mettre dans une case... et moi la première d'ailleurs

Merlinle 28 février 2019 à 19:39

Je crois que l'intellect est fait pour analyser l'univers, les sens pour le percevoir et l'intuition pour le comprendre ;)
Quant à la psy, comme je l'ai dit sur un autre post, pour moi c'est une religion comme une autre. Je n'en suis pas un adepte, je préfère d'autres croyances, mais la "foi" est un mécanisme intéressant et moteur de beaucoup de choses, y compris des guérisons...

Abderianle 28 février 2019 à 20:37

Bon, comme Aura est encore assez jeune et inexpérimentée sur ce forum, elle a peut-être encore la possibilité naïve d'oser lire ce que je ponds (que ponds-je d'ailleurs ?!), alors, même si je m'inscris dans la rationalité prônée par patrick (qui prouve qu'il pense (parfois)) et Merlin, je vais quand même m'essayer à une petite dissertation (le profession Abdéritain a toujours quelque chose à dire ^) :

Déjà, le fait que tu n'oses pas demander à autrui s'il ressent la même résonance montre que tu tiens ou suspectes cette résonance d'être incomplète. Par exemple, elle pourrait être très bien phénoménale pour autrui, dans les deux sens du terme, soit comme pur hasard et réalisation pratique ou physique instantanée, soit au contraire comme un moment merveilleux et transcendant qui place tel individu dans une situation inédite, et parfois angoissante (au moins a posteriori, comme l'expression d'une nudité soudaine, puisque, il faut l'avouer, cette super-connaissance a quelque chose de troublant).
Et d'ailleurs, Aura, ferais-tu une différence entre empathie, résonance et "connection" (comme dans Matrix, tiens, où l'interprétation veut que vous soyez issus d'un même code ^^) ?
Par exemple, lorsque tu lis les mesages que nous postons, as-tu des sensations plus précises que les seules choses qui sont dites ? (et tu peux prendre patrick pour exemple, puisque c'est un Belge)
Enfin, tu parles également de vouloir te protéger, mais te protéger contre quoi ? N'importe quel individu peut-il t'affecter, ou faut-il des conditions particulières ?

Ah, et petite conclusion provocatrice pour les scientistes : je vous signale (mais NonoBZH le confirmera certainement) que les chiens, qui ne sont pas des créatures pourtant très rationnelles, sont souvent capables d'anticiper les comportements de leur maître. Certes, me direz-vous, il y a quelque chose de l'habitude, et il n'est pas prouvé qu'Aura a un parent canidé dans la famille, mais il peut paraître envisageable que certains développent spontanément une attention intense aux autres qui les pousse parfois à une dépersonnalisation, voire à vouer leur attention sur un tout autre mode de fonctionnement. Après on peut imaginer une métempsycose et d'autres grandes histoires, mais restons fidèle au principe de rasoir d'Occam, et, pour le coup, le chien me paraît un élément symbolique simplificateur par exemple.

Voilà.

Aurale 01 mars 2019 à 10:40

😂 @Abderian, tu me fais beaucoup rire!! et tes essais de titillement sont vains.
Bien sur que je dois me protéger!!! Si j'absorbe systématiquement les émotions des autres, je me plonge dans quelque chose qui n'est pas moi et en subi les conséquences. Sans en connaître les raisons, et donc pouvoir expliquer ce que je ressens, je me retrouve dans un présent qui n'est pas le mien. Du coup je ne me comprends plus et n'ai pas toutes les données pour réagir et en sortir, si ce n'est de savoir que j'ai pris ça de l'autre. Cette conscience-là seule me permet d'en sortir, et après réflexion, ça devrait me suffire...
"résonance" et "connection" sont pareilles pour moi, mais pas avec "empathie". Dans l'empathie, je sens et comprends l'autre, point, tandis qu'avec la résonance, je sens et comprends l'autre comme reflétant une partie de moi. Quoiqu'il y a peut-être une petite nuance quand même entre "résonance" et "connection": "résonance" me semble plus fort dans "l'identification"... à réfléchir dessus...
Et si je n'ose pas demander, ce n'est pas que je suspecte ou ressente quoi que ce soit d'incomplet, c'est juste de la timidité... ne pas être encore sure que je dois et peux faire confiance à ce que je sens, que l'autre va me prendre pour une débile (ou pire une folle, ce que j'ai cru être à petite dose pendant longtemps, et on m'y a aidé d'ailleurs...), va croire que je lui monte un plan drague douteux. Moi je trouve ça très dur de dire, pas toi? Pas vous?
Et j'aime pas les chiens!! ni même les animaux en général, on ne se comprends pas...

Aurale 01 mars 2019 à 10:45

@Abderian, et pour les conditions de ce qui m'affecte... Je n'aime pas les films par exemple, enfin si mais c'est très compliqué, parce que je n'arrive pas à mettre de barrière. Ce qui se passe dans le film, en fait c'est à moi que ça arrive. D'ailleurs mon fils est pareil! Je dois vraiment choisir avec soin, au risque de regarder un truc complètement fadasse... Mais c'est pareil pour les musiques et les gens. Si je vais bien, j'arrive plus ou moins à mettre une distance, mais sinon, c'est la cata!!

Abderianle 01 mars 2019 à 22:09

Mh, intéressant. Et le phénomène se produit quasiment à chaque fois ? Avec n'importe qui ? Cela suppose-t-il que les trajets intellectuels et émotionnels des autres sont toujours trop significativement divergents des tiens pour ne pas te permettre d'éviter de perdre pied ? Et n'est-ce pas une formidable possibilité de caméléoniser ?! Par exemple sur des périodes brèves et cruciales, sorte de manipulations extrêmes et intéressées ?!
Oui, comme chez Spiderman, vous savez : "Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités". 🙂

Mais tiens, tu dis qu'il faut te protéger, mais est-ce que la situation te conduit nécessairement à des données incomplètes ? J'entends par là que la résonance pourrait se produire dans des situations simples. Tiens, par exemple, comme tu ne l'as pas relevé, en lisant nos messages, serais-tu portée à réagir comme aurait réagi l'auteur de ce message ? Souffres-tu donc d'un décalage permanent ou les effets sont-ils relativement limités à certaines situations bien précises ?

Concernant la timidité, soit, mais là encore, si tu arrives à cerner assez bien un individu, n'as-tu jamais tenté le pari que, si tu ressentais une certaine confiance de la part de cette personne, tu pouvais oser une telle question, sans qu'elle soit mal interprétée ? Et as-tu justement, pour discréditer toute folie hypothétique, tenté des expériences pouvant prouver que les inclinations ressenties étaient en effet celles de l'interlocuteur ?

patrickle 01 mars 2019 à 23:18

abderian : pourquoi est-ce que ce qu'on appelle l'instinct chez les animaux, en l'occurrence des chiens, ne se rapprochaient pas de l'intuition des humains. il y a aussi une étude qui montre qu'il y a des chats intelligents et des chats cons

Abderianle 02 mars 2019 à 08:07

Oui, tu as raison. Et des chiens sont parfois plus futés que certains hommes, mais cette intuition n'est pas une question d'intelligence. Je ne peux ne rien comprendre à la géométrie et être sensible (ô diable !) à ton humour, comme si j'en percevais les tenants et aboutissants (supposons généreusement que l'on peut en trouver 😉). Mais l'instinct animal me semble être une notion plus large que celle déployée par Aura.

Pacaloule 02 mars 2019 à 11:24

Bonjour Aura,
Je crois que notre intuition (notre coeur) est plus intelligent que notre cerveau (et cela devrait ouvrir des perspectives abyssales pour certains, vu la hauteur d'où ils réfléchissent 😉)
Je pense que tu as l"intelligence" de te connecter directement à cette connaissance.
Alors soit tu as des super pouvoirs de naissance, comme le dit Abderian, soit tu as traversé des cercles de feu
😈
Soit les deux
En tout cas, quand je te lis, je me dis que si tu as l'impression de connaitre certaines personnes mieux qu'ils ne se connaissent eux-mêmes, c'est sans doute que toi tu es connectée réellement et profondément à toi-même, et que tu vois que les autres,eh bien hem, pas toujours.
Alors, si tu te sens de l'autre côté du miroir parfois, dis-toi que c'est une grande chance, et demandes toi ce que tu veux faire avec cela maintenant, comment tu veux utiliser ton intuition, et à quoi elle peut te servir.
🙂

Aurale 03 mars 2019 à 14:25

Merci pour ces réponses, ça me permet d'autres angles de vision et de décortiquer ce que je ressens... et du coup ça m'aide à le synthétiser sans tomber dans la généralité non plus.
J'expliquais à un anglophone hier les sens du mot "choper", avec un sens passif (choper un virus) et un actif (choper un poisson). Et ben finalement, je fonctionne un peu de la même façon avec les infos qui me viennent des autres. La plus part du temps, ce mécanisme est voulu par moi, même sans réelle volonté (plutôt parce que j'y ai accès et que de savoir me rassure, mais du coup modifie mes comportements puisque j'agis en fonction de ces infos), mais dans d'autres (fatigue, sujet qui me touche plus, manipulation ...), mon action est passive: je subis l'intrusion!
Et c'est aussi pour ça, entre autre, que je me suis coltiné un pervers narcissique pendant 10 ans, je savais, qu'il me le dise oralement (quasiment jamais) ou par communication non-verbale (tout le temps), ce qu'il voulait, ne trouvait pas bien, et avec le temps 😜 vraiment il m'avait retourné le cerveau... j'anticipais même ce qu'il voulait! Pour en avoir discuté avec une psy, c'est ce que l'on appelle l'aliénation!!
Bref j'en suis sortie, et en encore mieux 😋 et j'ai acquis un "radar" de plus qui me permets de les sentir!! ouf!
@Abderian, donc impossible pour moi, et de toute manière depuis toujours, de manipuler...
Et c'est peut-être, pour que tu saisisses (non pas que je pense que tu ne peux pas, mais tes questions me montrent vers où s'oriente, je pense, ta pensée...): comme si le monde qui t'entoure n'avait pas l'odorat (par exemple) et toi oui. Tu t'en servirais forcément, ou le subirais mais cela s'imposerait à toi...
La thérapeute qui me suit m'incite justement à ne pas "abuser" voire à ne pas me fier qu'à cette intuition, et pour y avoir réfléchi, je suis assez d'accord. Cela laisse aux autres la responsabilité de ce qu'il pensent et ressentent, et moi la responsabilité de faire en fonction de moi, de mes envies. et m'écarte encore plus des "possibilités" de me faire manipuler.
@Pascalou, je te rejoins et ne veux surtout pas, parce que je trouve ça débile et clivant, entrer dans la guerre du "cérébral qui vaut plus ou moins que l'instinctif". Ca n'a pas lieu d'être, c'est différent, point, et en plus "tout blanc ou tout noir"... bref.
Mais je me suis peu posé la question, ou disons que je ne voyais encore que le côté négatif de ces perceptions, à savoir pourquoi j'ai ça... Je pense qu'on arrive avec le bagage nécessaire à ce pourquoi on est là. Alors la question n'est plus "pourquoi?" mais "pourquoi faire?" . Ton intervention m'a particulièrement remise dans quelque chose de terriblement positif (non pas que je n'allais pas bien 😉 ) mais un p'tit peps agréable ..

Pacaloule 03 mars 2019 à 16:50

Cool..
Je suis bien d'accord avec toi il n'y a pas à opposer coeur et cerveau, au contraire, forger une alliance la plus solide possible, trempée au bain de la vie si j'ose dire

Abderianle 03 mars 2019 à 20:28

@Aura : intéressante comparaison sur l'olfaction.
J'imagine néanmoins que si tu dis "Je me sens bizarre", le sens métempirique échappe au commun des mortels !

Question naïve : le pervers narcissique a joué sur cette faculté ? S'est-elle accrue avec la nécessité de t'y plier ?

Aurale 03 mars 2019 à 22:34

@Abderian, le PN ne m'a pas choisie par hasard... mais j'ai aussi laissé la porte ouverte, donc faute partagée!
Il a besoin, entre autre, de ça et disons que ça lui a facilité grandement la tâche! Et comme nous n'avions que très très peu, quelle horreur en y repensant!!!, de conversation, cette perception que j'ai, m'a fait agir quasiment sans demandes de sa part. Ce genre de personne joue aussi beaucoup sur la culpabilisation-culpabilité, et j'ai rattaché le fait de me sentir différente à des comportements qui n'étaient pas opportuns, selon ce qu'il me faisait sentir.
Donc cette faculté ne s'était pas forcément accrue, mais c'était la "seule" qui était mobilisée.

Kalimaliciale 04 mars 2019 à 02:17

Certains individus sont plus sensibles aux vibrations énergétiques que d'autres. Chacun possède sa propre jauge, d'aucuns pourront même souffrir tant la "fusion" peut être complète, extrême, puissante, violente parfois, d'autres encore ne vont absolument rien ressentir ou si peu qu'ils ne s'en rendront pas compte.
L'intuition, le sixième sens, l'empathie, l'hyper-sensibilité (certaines formes j'entends), l'instinct... Tout es relié. C'est purement une relatio d'energie déagagée à énergie reçue, de fréquences qui vont se toucher, et les connecteurs de compréhension ou de liaisons ou de traduction qui sont dans notre cerveau (le recepteur et l'analyseur en gros) vont s'occuper de nous apprendre le pourquoi du comment, ceci dit ce n'est jamais facile, ni simple. Et pour les plus sensibles, ceux pour qui se protéger n'est pas toujours évident, voir un véritable enfer, c'est la porte ouverte à tous les dégats.
Mais très sincèrement je suis partisane du : il n'y a rien d'impossible, il suffit juste d'avoir sa bonne méthode.

Un très grand monsieur a également partagé cette façon de penser, voici quelques mots (je ne doute pas que nombre d'entre vous en connaisse l'auteur.) :
" If you want to find the secrets of the universe, think in terms of energy, frequency and vibration. My brain is only a receiver, in the Universe there is a core from which we obtain knowledge, strength and inspiration. I have not penetrated into the secrets of this core, but I know that it exists."

Aurale 04 mars 2019 à 11:22

Kali, ça me parle quand je te lis .
Hier j'ai écouté une musique proposée par Merlin, et j'ai été obligée de l'arrêter au bout de 30 secondes, peut-être même moins. Je sens que ça rentre dans mon corps, ça bouge des "trucs" (avec ça si t'arrives à comprendre 😜 😂) et ça me déplait, peut-être parce que je ne comprends pas ce qui se passe et donc ça me fait peur!
Ca m'était déjà arrivé avec un reportage à la tv sur les bols tibétains. Le mec s'est mis à le faire vibrer et au bout de quelques secondes je me suis précipitée sur la télécommande, en mode survie, pour éteindre. Depuis, comme je bosse dans la musique, je m'y suis intéressée et j'ai des bols d'ailleurs mais qui me vont bien.
Les musiques peuvent m'amener dans des états d'être qui me vont ou pas et j'agis en fonction de ce qui me fait du bien.
J'ai rencontré quelqu'un qui propose des balades dans la nature avec des pauses "tambours" style chamanique. Ca m'attire beaucoup, mais me fait encore très peur, du fait de ce ressenti incontrôlable aux sons. Peut-être qu'un jour je serai prête...

Kalimaliciale 04 mars 2019 à 12:53

Je comprends, l'effet peu être si fort qu'on puisse avoir peur de s'y perdre. Ceci dit je dois admettre et c'est purement personnel hein xD : aimer par dessus tout me sentir noyée dans ces fréquences, connectée à tout finalement. Je m'y laisse plonger avec délice. Quelque soit le motif de cette forme de "transe" (oui je guillemets parce que je ne suis pas d'accord avec ce terme, ceci dit il n'existe pas grand mot qui puisse convenir non plus) C'est la manière la plus puissante, la plus merveilleuse de se sentir être pour moi; au delà de tout, au delà même des émotions "basiquement" humaines. La sensation parfaite de me sentir en osmose avec la vie elle même, l'univers lui même et bien plus que cela d'en comprendre par ressentis tout ce qui m'entoure, tout ce qu'il a à m'expliquer, sans un mot. Juste avec un état, une vibration particulière et une réception bien grande ouverte.
Ceci dit il n'y a pas toujours que du positif dans ce qu'il y a à recevoir mais là encore je me dis que c'est une contrepartie que je paye volontiers.

Pour en revenir à toi, tu seras prête que si tu en as le profond désir finalement et aussi si tu as suffisamment confiance en toi pour savoir comment parvenir à rester "maitre" de tout ce bins XD Mais je comprends oui, les percussions et les sons primitifs mènent plus facilement à ces connexions, plus vite et plus fort. C'est peut être trop d'un coup aussi.

Kalimaliciale 05 mars 2019 à 01:18

(je tiens à préciser quand même que ce n'est que mon opinion perso et que ça n'a pas office de vérité absolue xD)

Aurale 05 mars 2019 à 09:38

Oui, oui, Kali. C 'est juste que ça fait progresser ma réflexion et me poser plein de questions ;)
Je fais suite quand ce sera un peu plus clair...

Merlinle 05 mars 2019 à 09:43

La musique, c'est des vibrations qui touchent à la fois les sens et l'âme. Je comprends que l'on puisse craindre de s'y abandonner, mais je m'y plonge avec délices. Ca explique aussi mon intolérance totale face à de nombreux styles ou morceaux, parce que leurs vibrations ne me correspondent pas, alors je les rejette. Mais quand c'est en harmonie avec moi, la sensation est spectaculaire. Aller à des concerts, malgré mon agoraphobie, ça pouvait me recharger en énergie pour une semaine complète !

Kalimaliciale 05 mars 2019 à 13:18

@Merlin : Exactement ! Tout à fait d'accord!

Abderianle 05 mars 2019 à 14:12

@Merlin : c'est une raison pour rejeter Sardou. T_T

Merlinle 05 mars 2019 à 14:21

@Abderian : non, Sardou c'est tout à fait objectif. Il fait de la m... et en plus c'est vraiment pas un type bien.

Abderianle 05 mars 2019 à 14:29

Ah, pardonne ma naïveté, mais tu peux me dire pourquoi ? (ne tiens pas ça comme une explication de tes goûts, hein, mais comme je n'ai pas suivi le dossier Sardou, je suis curieux de savoir ce qu'on peut lui reprocher)

Zebra3le 05 mars 2019 à 14:47

Il est populaire, comme Johnny 😈

Kalimaliciale 05 mars 2019 à 14:56

Sardou... Ses musiques ne m'ont jamais transportée, elles ne me parlent pas. Peut-être que c'est le coté populaire comme le dit Zebra, ultra populaire même, mais j'apprécie beaucoup Edith Piaf, Brel, Goldman, Balavoine (dans les genre ultra populaire aussi) alors je ne sais pas... Je ne saurais pas dire pourquoi. Si ce n'est que cela me donne une sensation de trop vieux, de poussière peut être dans l'écoute musicale. Le style ne m'interpellent tout simplement pas et le timbre de voix non plus dans laquelle je ne trouve pas d'émotions parlante.

Merlinle 05 mars 2019 à 15:04

Non je ne crois pas que ce soit le côté populaire. Le côté pôpuleux (voire ordurier) de certains de ses textes, certainement. Mais il n'a pas particulièrement de voix, les mélodies sur lesquelles il chante ont autant d'originalité qu'un crabe dans la baie de StBrieuc, et en plus c'est un redoutable facho (voir le texte où il beugle : "j'ai envie de violer des femmes").

Zebra3le 05 mars 2019 à 15:09

pourtant il plait....ainsi va le monde.

Merlinle 05 mars 2019 à 15:12

Je ne suis pas certain que ce soit "plaire". Les gens qui passent leur temps devant les "émissions de variété" de la télé et n'ont pas les moyens de développer leurs goûts musicaux propres sont particulièrement influençables, et ils finissent par aimer la soupe qu'on leur sert, et qui devient une drogue à accoutumance. Le matraquage de l'oreille par des radios et télés qui passent les mêmes tubes sans arrêt, pour moi ce n'est plus des goûts musicaux, c'est de l'endoctrinement sonore. En rien un gage de qualité, objective ou subjective, donc :)

Zebra3le 05 mars 2019 à 15:15

Beaucoup d'artistes qui on percé sont devenus exécrables... Je crois que si on s'amusait à en faire la liste, elle serait énormément longue. Pourtant ils ont un public qui les aime pour ce qu'ils leurs apportent. Cela ne veux pas dire que des artistes inconnus (du grand public) ne sont pas moins exécrables. Après c'est une histoire de gout, de vibes etc.... Je comprends qu'on puisse aimer Sardou même si personnellement je ne l'écoute pas. C'est pas pour autant que je vais l'insulter, sauf s'il me manque un jour de respect.... ce qui ne risque pas d'arriver.

Zebra3le 05 mars 2019 à 15:16

Un peu de tolérance de fait jamais de mal, n'est ce pas ?

Merlinle 05 mars 2019 à 15:21

La tolérance, c'est de dire "je n'aime pas Aznavour, mais c'est un sacré artiste"... Sardou est une autre paire de manches. J'espère que tu auras un jour l'occasion de discuter avec quelqu'un qui a bossé avec lui dans le milieu musical :)

Zebra3le 05 mars 2019 à 15:22

pffffff

Merlinle 05 mars 2019 à 15:23

Je suis tolérant pour beaucoup de choses, mais je ne crois pas pour autant que la tolérance implique de tout respecter y compris l'intolérable. Sardou, il est de l'autre côté de la barrière. Et je maintiens qu'on peut avoir une critique objective de tous les produits marketing qu'on fait avaler aux gens en prétendant que c'est de la musique :)

Zebra3le 05 mars 2019 à 15:26

tu as le droit de penser ce que tu veux, mais les gens qui aiment Sardou, ou Johnny, ou la variété ONT LE DROIT d'aimer, que ça te plaise ou non en fait, c'est indiscutable.....

Zebra3le 05 mars 2019 à 15:45

Maintenant @Merlin je t'aime bien et je trouve que tu te mets en danger sur le net en écrivant certains mots.... Peut-être devrais-tu les enlever.

Merci @Abderian, nous avons plongé les deux pieds dans le plat ! 😄

Merlinle 05 mars 2019 à 15:49

@ZEBRA tu as raison sur la forme (sur le fond, je maintiens). C'est vrai que ce forum est ouvert à tout vent, hélas....

Zebra3le 05 mars 2019 à 15:51

Je respecte ta pensée @Merlin et je sens beaucoup d'émotion, mais je respecte aussi les gens qui aiment Sardou ou toute autre soupe tant que ça ne gueule pas toute la nuit 😉

Merlinle 05 mars 2019 à 15:52

On peut respecter les gens sans respecter leurs goûts, je crois :)

Zebra3le 05 mars 2019 à 15:52

Allez ! trinquons avec une bonne bière, c'est @NonoBZH qui paie !

Zebra3le 05 mars 2019 à 15:53

" On peut respecter les gens sans respecter leurs goûts, je crois :)"
Ben oui mon ami.....

Merlinle 05 mars 2019 à 15:54

Si @NonoBZH paie sa bière, ce sera de la bonne ! :)

Zebra3le 05 mars 2019 à 16:04

Maintenant tu soulèves un sujet très intéressant de cette chanson de Pierre Delanoë "Les villes de solitude" où, il est vrai, Sardou hurle "j'ai envie de violer des femmes".
Cette chanson marque en effet un tournant dans la société française de l'époque, en 1973. Elle est très importante. On ne peut la juger sans la remettre dans le contexte et de comprendre ce que l'auteur (ndlr Pierre Delanoë) a voulu transmettre comme message. Sardou n'est qu'un interprète.
C'est dans ce sens qu'il faut comprendre ce texte violent, un texte visionnaire qui annonce une société violente dans laquelle nous nous enfonçons peu à peu.
D'accord ? pas d'accord ? (au delà de la qualité artistique, ou pas)

Merlinle 05 mars 2019 à 16:10

Je pense que c'est surtout significatif d'une époque où l'on pouvait tout dire (et chanter) impunément. Et je doute que les nombreux auditeurs de la chanson aient apprécié le côté visionnaire :D

Zebra3le 05 mars 2019 à 16:12

ça oui ! ça a fait scandale evidemment !

Zebra3le 05 mars 2019 à 16:14

Un peu à la manière de "Je t'aime... moi non plus", 6 ans plus tôt. Titre que je trouve sublime personnellement, fallait oser en 67 !
Pas le même public, pas la même révolte....

Merlinle 05 mars 2019 à 16:16

Le hic c'est que ça n'avait pas fait tant scandale que ça. C'était passé quasi inaperçu (à l'époque, le retour de bâton est arrivé par la suite). Et c'est quand même dans un tout autre registre que Gainsbourg, hein...

Zebra3le 05 mars 2019 à 16:17

Evidemment....

Justine18le 05 mars 2019 à 16:19

Faut dire que Gainsbourg il osait tout !... Oh wait ! (en plus j'aime bien Gainsbourg- et j'aurais tendance à vraiment ne pas aimer la personne qu'est Sardou, vis à vis de ses idées à gerber- voilà, ne me remerciez pas pour cette intervention de qualité 🙂)

Zebra3le 05 mars 2019 à 16:22

Merci @Justine18 !!!!
Tu sais, Serge était aussi un mec pas vraiment facile à vivre avec plein de travers. Mais je crois que la limite entre la folie et le génie est assez floue.
A l'époque, le coup du billet de 500frs cramé en direct.... c'était vraiment limite quand même aussi. Arfff..... il est pardonné non ?

Zebra3le 05 mars 2019 à 16:29

Cadeau, c'est vraiment un chef-d'oeuvre

voir la vidéo

Merlinle 05 mars 2019 à 16:31

Et quelques années plus tard...

Zebra3le 05 mars 2019 à 16:33

Unique, Serge. Magicien des mots.

Justine18le 05 mars 2019 à 16:36

Merci ! Je nd crois pas avoir déjà vu des "clips", c'est daté pour le coup, voire carrément suranné visuellement !

Zebra3le 05 mars 2019 à 16:38

Il sont beaux, et quelle époque...

voir la vidéo

Kalimaliciale 05 mars 2019 à 16:41

Le film sur sa vie est d'ailleurs super cool !

Justine18le 05 mars 2019 à 16:41

Je ne sais pas si c'est ma génération, les mythes qu'il y a autour, mais j'ai souvent eu l'impression que j'étais née trop tard. Cette époque me fascine !

Zebra3le 05 mars 2019 à 16:45

C'était une époque difficile, la vie n'était pas facile. J'en ai des souvenirs de gosse, inoubliables. Mon papa passait en boucle les K7 de Gainsbourg dans la Peugeot 504 qui filait vers la Bretagne, par la route. Il y avait un air d'insouciance....
Voilà peut-être pourquoi j'aime les autos de cette époque. Elles sentent encore le Tang et les sandwitchs au corned-beef qu'on dévorait à l'arrière.

Justine18le 05 mars 2019 à 16:52

Oui, je ne la vois pas non plus comme une époque bénie. Il faudrait que je réfléchisse au pourquoi j'aime tant les yéyés. Mais tu n'étais pas né il me semble @zebra3?

Zebra3le 05 mars 2019 à 16:55

je suis né en 1970. j'ai des souvenirs encore, et des photos de famille des années 60.

Kalimaliciale 05 mars 2019 à 17:01

Ah mais le Tang quoi... J'en ai bu récemment, c'est immonde xD Pire que le Sunny Delight. Ceci dit je pense comprendre l'appréciation qui venant de la notion de souvenir agréable ^^ . Chaque époque et chaque génération à ses propres : "Je me rappelle quand..." Et pour chacune d'entre elle il y a toujours en arrière fond ce soupçon de nostalgie qui donne presque un coté magique à l'enfance.

Justine18le 05 mars 2019 à 17:02

C'est les cheveux noirs bouclés qui m'ont induite en erreur 😉

Justine18le 05 mars 2019 à 17:04

@Kalimalicia, je n'ai pas la nostalgie de l'enfance... Je suis la seule ? Par contre, effectivement, j'avais le souvenir des yaourts aux smarties moi, j'en ai acheté à mes fils, c'est inmangeable en fait !

Zebra3le 05 mars 2019 à 17:08

Je crois qu'à cette époque on était moins pollués par les écrans, les médias. "Le cercle de vie" était plus réduit, et en fait, je ne sais pas si c'était mieux, mais on avait pas tous ces problèmes "modernes". Les liens sociaux étaient plus "vrais", plus "simples".

Zebra3le 05 mars 2019 à 17:08

Ah ! et oui j'ai plus de cheveux maintenant que jeune, oui. Années 70 !
Oui, @Kalimalicia, c'est exactement ça.

Justine18le 05 mars 2019 à 17:11

@zebra3, oui, en fait j'ai l'impression qu'à cette époque on avait du temps pour réfléchir pour soi, qu'on ne pensait pas perdre son temps à ne rien faire, et j'ai beaucoup de mal avec toutes ces sollicitations, souvent j'ai l'impression de vivre en apnée !

Zebra3le 05 mars 2019 à 17:21

On jouait dehors !
C'est un truc que les parents ne font plus, ils ne laissent plus leurs enfants jouer dehors. C'est incroyable ça.

Quand on décidait de faire quelque chose, écouter des 45T, regarder la TV, il fallait programmer puis dérouler le rituel, tous ensemble dans le salon, assis sur le tapis, des heures entières. On partageait du temps ensemble.
Pas de téléphone portable, aucune notifications, pas d'internet... Je me rappelle avoir eu plaisir à aller chez le buraliste choisir un magasine. Les choses simples donnaient du plaisir. D'accord, on était modestes, on vivait en HLM, mais je n'ai manqué de rien.

Zebra3le 05 mars 2019 à 17:27

Maintenant, d'un point de vue politique et démocratique, la France n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui. Le peuple avait beaucoup moins de libertés.

Kalimaliciale 05 mars 2019 à 19:59

Mouais... M'enfin cela reste une liberté partielle, sous caution et surtout fausse. Nous sommes simplement libre d'agir comme bon leur semble. Cela a toujours été au demeurant, sauf que depuis qu'on a changé les termes, ajoutés des "lois", et fait semblant d'instaurer les droits de l'homme, prétendu que l'égalité était accessible à tous et bien ous sommes bien plus malléables à l'aveuglement. x)

NonoBZHle 05 mars 2019 à 20:32

Et voilà, on parle d'intuition, de chien, de zic et de bière et je passe complètement à côté !
"Bien se connaître dans une autre vie" Je crois qu'on va bien s'entendre @Aura 😉
@Zebra3 > Mouarf, pas besoin de vivre dans les années 70 !
Nous dans les années 80 on était ultra punks. Paris-Paimpol en R16 sur 3 roues.
Mon père : "Penchez-vous tous à gauche, on a perdu une roue !" (C'était un truc qui tenait la roue ou je ne sais quoi). Puis après la Lada ! Truc moche et mal branlé qui tombe en panne tous les 2 kms. Mon père qui gueule, ma mère qui gueule et qui finit par chialer de rage ! Douce insouciance et souvenirs divins de ces paisibles trajets de vacances... Madeleine de Proust mon amour...

Zebra3le 05 mars 2019 à 20:45

😂 😂

patrickle 05 mars 2019 à 23:21

attention à l'effet nostalgie où on n'a tendance à retenir du passé que les choses bien et parfois à s'amuser des mauvais moments.

si on revient sur les artistes, pour ma part je dissocie totalement l'oeuvre de l'artiste. je peux apprécier une oeuvre et ne pas apprécier celui qui l'a créé. (ce qui est finalement assez fréquent)

Justine18le 06 mars 2019 à 08:50

@patrick, ma dissonance cognitive hyperactive a tendance à me permettre de dissocier les artistes de leurs oeuvres. Cependant, ça ne me paraît pas sain finalement (c'est une opinion tout à fait personnelle, aucun jugement d'autant que j'ai tendance à le faire), parce que si l'artiste en question est imbu de sa personne, auto centré ou autre menu défaut, ça n'a pas d'importance, par contre, si l'artiste est misogyne, raciste ou a commis un crime, je crois que sa voix ne peut plus porter. Parce que rien de bon ou beau ne peut ressortir de telles personnes. C'est la conclusion à laquelle je suis arrivée avec le meurtre de Marie Trintignant. J'écoutais beaucoup Noir Désir, j'ai même continué, dissociant tour cela. Mais finalement, comment je peux aimer les paroles de quelqu'un qui a assassiné sa femme ? Tous ces textes ne sont en fait que des mensonges.
Je ne sais pas si je suis claire, et je pars encore dans un hors sujet, mais j'aime bien avoir vos avis toujours hyper éclairés 🙂

Merlinle 06 mars 2019 à 08:57

Je continue à écouter les quelques morceaux de Noir Désir que j'aime bien. Idem pour les deux ou trois morceaux de Michael Jackson qui me plaisent. La dissociation de l'humain et de l'oeuvre se fait naturellement pour moi. Je prends la musique comme une vibration, qui m'apporte quelque chose ou pas, et c'est indépendant de l'intellect. La personnalité de l'auteur devient alors secondaire, sauf si l'oeuvre la reflète directement (par des paroles explicitement contraire à mes convictions, par exemple).

Une rose peut pousser sur un tas de fumier :)

Justine18le 06 mars 2019 à 09:02

Je comprends Merlin, mais en fait, du coup j'ai l'impression d'être dupée sur la marchandise.
Je vois l'image de la rose, mais je n'arrive pas à l'appliquer à cette situation.

Merlinle 06 mars 2019 à 09:04

Si l'oeuvre ne reflète en rien la partie de l'auteur qui te dérange, en quoi serais-tu dupée ? Un être humain est complexe, il n'est pas forcément le reflet unique d'un acte ou d'une tendance. Sinon il faudrait expurger une grande partie de la littérature, de l'art pictural, de la musique... Parce que si on fouille dans la vie des auteurs, ça risque de ne pas sentir très bon...

patrickle 06 mars 2019 à 09:11

justine : je suis d'accord avec toi. et l'exemple de Bertrand Canta est justement l'exemple que j'ai hésité à citer. ce qu'il a fait est totalement inacceptable mais j'aime sa musique. j'avoue ne pas avoir fait attention aux paroles. ce que tu dis là apporte un éclairage intéressant.
si on prend l'exemple de Michel Sardou, où je trouve que les mélodies encore sympathique, mais les idées du chanteur beaucoup moins. le problème est qu'il exprime explicitement ses idées dans ces chansons . on pourrait donc dans ce cas plus facilement défendre l'idée de ne pas dissocier l'oeuvre et l'artiste et donc le rejeter. par contre si prendre Wagner où il n'y a pas de paroles, on peut simplement l'écouter en disant que c'est de la musique classique. n'est-ce pas deux poids deux mesures. les exemples sont légions,..
il y a aussi une différence entre l'écouter seul dans sa voiture ou le diffuser à la radio si on est programmateur par exemple.
débat intérressant et oui tu as été très claire (comme bien souvent d'ailleurs)

Justine18le 06 mars 2019 à 09:11

Oui, c'est pour cela que je dis que par exemple, savoir que l'artiste était menteur, alcoolique, insultant par moments voire franchement désagréable ne me gène pas. Qu'ils aient trompé leur conjoint, volé de l'argent etc (la liste est infinie en fait) ne me gène pas. On a tous une part sombre, mais commenttre un crime (viol, meurtre...) ou avoir des idées condamnables (racisme, antisémitisme) ça je ne peux plus. Parce que finalement, comment un type qui a violé des enfants peut me parler de tolérance ?
Mais sincèrement, je comprends tout à fait qu'on ne le fasse pas. Et selon les périodes, je dirais que certaines idées me gênent moins (sauf le viol et le meurtre hein, faut pas abuser !)

Aurale 06 mars 2019 à 12:34

Alors vraiment, je vous lis, mais je n'arrive pas à avoir un avis. Dans l'art il y a l'artiste mais aussi son oeuvre, et qu'est-ce qui prend le pas sur l'autre???
Pour la musique, je me rends compte que je kifffffffe NTM par exemple, sans pouvoir vraiment les blairer. Mais je m'en tape en fait, ils ont un flow tellement ouf, rageur, vrai... Pour moi, je crois que la musique passe avant tout, c'est vraiment plus fort que moi! Et même je dirais que je me fous des paroles, oui je sais, ça va en faire bondir plus d'un...

Abderianle 06 mars 2019 à 21:28

@Aura : c'est toute la thèse du livre de /Ion/ (by Platon).
Et Platon accusait les artistes de sorcellerie, justement. Si un artiste exhorte à la vertu et se comporte comme une tache, ne commet-il pas une faute morale ? Peut-on résister à beaucoup d'arguments ad hominem quand des intellectuels prêchent une idée et se comportent tout autrement ? Ou faut-il réserver la gloire d'une oeuvre à un génie intemporel qu'aucune biographie ne devrait éclairer ? J'imagine que, peut-être, cela dépend de ce qu'on peut attendre du genre humain en général.

Stickle 14 mars 2019 à 00:52

Je viens m'intercaler dans la discussion.
Comme dit dans d'autres fil, je suis musicien.
II' y a des instruments dont le son me met des frissons la basse en particulier et d'autres que je ne supporte pas suivant la composition de l'orchestre.
J'aime beaucoup de style sauf Sardou ?
Chaque style à un effet different sur moi suivant mon état psychologique.
Je dissocie souvent l'oeuvre de l'artiste aussi, c'est pour cela que j'écoute toujours Noir désir.
Comme le dit si bien Merlin si on fouillait dans la vie d'autres artistes...
Là n'est pas le sujet de départ.
La flûte de pan me calme énormément, Leo Rojas par exemple, par contre j'ai vraiment du mal avec certaines sonorité trop dans l'aigu, obliger de couper court.
J'aime tous les styles sauf la variété que je trouve sans âme.
Quant aux paroles, j'aime les choses décalées ou engagées.
Les chansons d'amour pas pour moi.??
Jazz, blues, rock, reggae rap, classique, je prends le bon dans beaucoup de style.

Etoilele 16 mars 2019 à 04:24

Eh bin @Aura, je peux te dire que tu n'es pas la seule à avoir ces ressentis/intuitions (je sais pas comment appeler ça à vrai dire, j'ai un peu de mal avec les mots).
Quand je rencontre quelqu'un pour la première fois, il se passe parfois un truc, soit une sensation hyper positive de comme si je retrouvais un(e) ami(e) de longue date (ca n'arrive pas souvent quand même mais assez régulièrement) soit hyper négatif au point d'avoir envie de partir en courant (je ne le fais pas mais trouve un moyen de me dépatouiller rapidement).
Souvent aussi je ressents si la personne est sincère ou non et c'est très fatiguant car, je ne sais jamais vraiment quoi faire avec ça. Si je dis rien, la discussion ne rime à rien et j'ai envie de tout stopper, et si dis ce que je perçois je me fais envoyer bouler car bien souvent les gens se mentent à eux mêmes.
Et, plus bizarre encore, il y a 2 ans, en plein été grand soleil, grosse chaleur et tout et tout, je me gare sous un arbre (le seul qu'il y avait à côté du lac où j'étais) pour me mettre à l'ombre, sinon il faisait presque 50 degrés dans le fourgon (bref). En arrivant je me sentais super bien, et petit à petit, sans aucune raison apparente, je me suis sentie super mal, mais vraiment très mal à tel point que j'avais envie de mourir (ce que je ne comprenais absoluement pas puisque les choses allaient de mieux en mieux dans ma vie), et je dis "mais qu'est ce qui m'arrive ? Pourquoi j'ai envie de mourir, je comprends pas". Du coup, je ressents le besoin de bouger, de changer d'endroi. Sur le chemin du retour, je croise un papy pêcheur, qui me fais signe de m'arrêter, et me dis "tiens, c'est marrant que vous vous soyez garé juste sous cet arbre, il y a 6 mois, on a retrouvé un pauvre homme qui s'y était pendu"
Et la comment dire.... ça m'a fait froid dans le dos mais un peu rassurée quand même car effectivement après je retrouvais mon bien être d'avant cette expérience.
N'empêche que wouhaaaaou ! C'était quoi ça !!??
Bref, soit je suis complètement folle, soit j'ai un don que je ne maîtrise pas mais alors pas du tout.
Depuis, je suis plus attentive à mes ressentis en essayant de discerner si ce qui me traverse m'appartient ou non, mais difficile d'avoir des certitudes car y a pas toujours un "papy pêcheur" sur ma route.
L'avenir m'apportera sans doute des réponses.

Lavandele 12 avril 2019 à 19:34

Tu es très réceptive, ÉTOILE ! Tu ressens les vibrations.. l énergie..

Aura, je te conseille les livres de Christel Petit Collin, sur les surefficients,: " je pense trop", "échapper aux manipulateurs " et surtout :

Pourquoi trop penser rend manipulable !


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?