Entraide et conseils

Mes forces s'épuisent

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Entraide et conseils
  4. Mes forces s'épuisent
Mes forces s'épuisent
MAReadle 14 janvier 2021 à 17:39

Je vous donne quelques nouvelles de ma santé après mon malaise cardiaque lundi, le troisième en 2 mois !. Hier, je me suis entretenue avec le cardiologue qui m'a conseillé de contacter le rythmicien à la Clinique privée Rhena à Strasbourg car le délai pour mon intervention d'ablation de Bouveret au NHC, Nouvel Hôpital Civil, est d'au moins 6 mois en raison de la crise sanitaire !

Je vais donc contacter ma mutuelle et soumettre le devis pour savoir s'ils couvrent la part non prise en charge par la Sécurité sociale.

La cardiologue m'a prescrit du Vérapanil Teva 120 mg pour prévenir un épisode de tachycardie paroxystique lorsque je sens venir un gros stress. Car chaque malaise était du à une anxiété énorme. Le cardiologue ne recommande pas de le prendre tous les jours car ça ralentit trop les battements du coeur.

Le cardiologue m'a expliqué que l'intervention consistait à introduire un cathéter par la veine de la cuisse jusqu'au coeur, de déclencher une tachycardie pour localiser le court-circuit et de brûler le circuit avec des ultrasons ou du froid. On ne peut l'anesthésie totalement mais seulement localement au niveau de la cuisse. Apparemment, je sentirai la tachycardie qui sera stoppée dès qu'ils auront localisé le court-circuit.

Voilà où j'en suis ! Décidément, cette année commence bien mal. J'étais assez sereine par rapport à l'espoir du vaccin pour endiguer l'avancée de la Covid mais en fait, j'étais à risque aux urgences lundi. Et mardi quand le technicien est intervenu sur ma chaudière car il a laissé le masque sous le menton. Car oui mes problèmes de chaudière ne sont toujours pas résolus depuis 3 mois sans chauffage et l'eau qui devient froide après quelques minutes.

Et en plus de tout ça, j'ai d'autres soucis personnels !

Et j'angoisse pour le 26 pour l'audience au tribunal pour la mainlevée de ma curatelle renforcée. L'UDAF a affirmé que je n'étais pas en capacité de gérer mes affaires moi-même ! Si la juge va dans leur sens, rebelote pour 5 ans. Un psychiatre habilité par le tribunal m'a fait un certificat médical attestant que j'avais toutes mes facultés mais est-ce que ce sera suffisant...

Je sais que certains diront que ça pourrait être pire, que je pourrais être sans toit, ou que je pourrais être à l'hôpital intubée avec la Covid ! Ok j'admets mais franchement il ne manquerait plus que ça... Certains savent ce que j'ai vécu par le passé, que je ne me laisse pas abattre et que je lutte au quotidien avec une santé fragile, mais là je sens que mes forces s'épuisent...
Merci d'avance pour votre soutien !?

Bouhhle 14 janvier 2021 à 21:16   •  

Et ben, on peut dire que tu cumules. (y a pas d'émoji pour sarcasme bienveillant, celui-là ? 😋).

J'aimerais commencé cette missive de soutien par l'histoire de l'audience.
Le certificat du psy est ton meilleur atout, ils feront plus confiance au psy qu'à toi. Mais tu dois leur montrer que le psy ne s'est pas tromper, tu dois être prête. Cela t'angoisse, passe du temps à te préparer, il te reste dix jours. D'un ça t'éviteras de trop cogiter, de deux ça te donnera confiance. Une étape à pas rater. C'est toi qui peut faire pencher la balance. C'est un spectacle capable de déterminer ta vie. Prépare tes réponses aux questions que tu penses qu'ils vont te poser, attends-toi à une surprise, respire avant de répondre, prends ton temps mais sois déterminée, lève la tête sans exagérer, bien dans tes baskets. Si tu es sure de toi, que oui, je sais me débrouiller, merci, c'est dans la poche. À toi de savoir si tu es prête et de le prouver. Simple, sans en rajouter, en répondant simplement aux questions.

Pour la chaudière, merde. Faut activer, si t'es pas un ours des montagnes, le froid c'est vite pénible.

"Certains penseront que ça pourrait être pire", c'est quoi cette remarque ? On va pas commencé à comparer les souffrances.

Pour le coeur, je suis pas médecin, mais tu dis que c'est dû à l'angoisse. Alors soigne ton angoisse, tes problèmes de coeur (subtil jeu de mot) sont un symptome de ton angoisse. Ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas soigner le symptome, les médecins s'en chargeront, mais si tu ne soignes pas la cause...

Le souvenir de tes luttes passées ( et réussies) est une force, tu ne peux plus douter de toi. Mais la fatigue prend le dessus, alors peut-être repose-toi, ménage-toi des temps de répis. La lutte est fatigante, sans repos elle n'est pas efficace et elle émousse la confiance en soi.


"D'autres problèmes personnels", hésite pas si tu as besoin que ça sorte.
Respire !

Amarle 14 janvier 2021 à 21:48   •  

Pareil que @Bouhh : ne t'en fait pas trop pour l'audience.
Les juges vont être très influencés par le rapport du psychiatre.
Reste juste égale, pas d'excès dans aucun sens, pas d'humour. Juste répondre aux questions, sans tourner autour du pot.
Et pour ta chaudière :
1 change de plombier !
2 change de chaudière. En ce moment c'est bien subventionné ce genre d'initiative. Ça te reviendra à pas grand chose.
Et pour ton coeur, il faut te détendre un peu 🙂
Un peu de meditation te fera le plus grand bien. 👍
Bon courage et tiens nous au courant pour le 26.

Juliette...le 14 janvier 2021 à 22:44   •  

Il faut essayer de prendre les problèmes un par un et s'atteler d'abord aux moins compliqués. Quand on avance sur un problème, ça donne de la confiance pour s'attaquer au reste. Tu fais bien d'en parler. Les amis te donnent de bons conseils. Courage @MARead! Et bisous!

MAReadle 15 janvier 2021 à 13:11   •  

Merci beaucoup les amis
@Juliette
@Amar
@Boohh
Je vais essayer d'appliquer ces bons conseils.
J'ai rdv la semaine prochaine à la clinique privée Rhéna pour voir quand ils peuvent m'opérer et puis si ma mutuelle prend en charge.
Ce matin au réveil, j'étais déjà à 120 bpm...
Pour l'angoisse, c'est très difficile à maîtriser même si parfois on connaît les causes.
La tachycardie paroxystique de Bouveret n'est pas toujours liée à un stress. Les crises sont aléatoires.
Bref, je vais essayer de me préparer à l'audience !
Merci encore !

MAReadle 15 janvier 2021 à 13:16   •  

En fait, avec la maladie de Bouveret, c'est un dérèglement du circuit électrique au niveau du coeur. Ni la cohérence cardiaque qui est une technique de respiration, ni la manoeuvre connue des urgentistes consistant à respirer à fond en poussant avec les muscles d'en bas ne fonctionnent. Quant à la méditation et la psychologie positive, qui sont par ailleurs de bonnes activités contre l'angoisse, elles sont inutiles en pleine crise de tachycardie !

DÉFINITION
La maladie de Bouveret, ou tachycardie par réentrée intranodale (TRIN), est une pathologie cardiaque qui se définie par des crises de palpitations, le patient ressent une accélération cardiaque brutale pouvant engendrer de fortes angoisses. La maladie de Bouveret provient d'un défaut de la conduction cardiaque qui engendre une nouvelle activation de l'influx nerveux du coeur, comme une double stimulation du coeur.

SYMPTÔMES
La maladie de Bouveret est un trouble du rythme cardiaque qui provoque une tachycardie importante. Le patient ressent des palpitations intenses, la fréquence cardiaque peut atteindre plus de 180 battements par minute. La crise peut durer quelques minutes ou quelques heures. Le patient peut faire une crise de panique lors de ces accélérations.

MAReadle 15 janvier 2021 à 13:19   •  

Pour ce qui est de la chaudière, je suis locataire et tributaire du bon vouloir de mon propriétaire qui est récalcitrant à toute dépense pour les interventions de la GIE. Il les a même obligés à payer pour remplacer les radiateurs.
En tout, l'histoire a duré 3 mois...
Pfffffff !

Rothle 16 janvier 2021 à 01:29   •  

@MARead, il y a toujours pire ou toujours mieux, c'est pas un concours, et la comparaison aide peu aussi.

Je n'ai lu ton histoire que par bribes, donc j'ai peu de repères.

Ton cardiologue ne t'a pas donné d'astuces pour gérer ta tachycardie ?
Je n'ai pas les compétences ou les connaissances pour t'aider là-dessus.
Google m'indique par une recherche connexe:
"Comment soigner une crise de tachycardie ?
Comment faire ? Inspirer par le nez ou par la bouche pendant 5 secondes pour remplir les poumons, puis expirer par la bouche à nouveau pendant 5 secondes pour les vider. À faire pendant 2 à 3 min pour calmer les palpitations (puis plusieurs fois par jour pendant une minute ou deux)."
J'imagine un peu l'angoisse que ça peut générer de sentir ton coeur s'emballer, il faut trouver un moyen pour ne pas paniquer, et c'est sans doute contre-nature, donc difficile.


Dans l'absolu; il faudrait que tu réussisses à relativiser l'enjeu du tribunal.
Pas sur ce que tu en attends, mais sur ce que tu peux faire pour que la décision aille dans le sens que tu voudrais.
Ton plus gros atout est l'avis du psychiatre, il t'est favorable, et sur cet avis que doit reposer l'angoisse (donc de facto: pas d'effet), pas sur toi. Ce que tu pourras faire toi c'est juste donner des éléments qui illustreront, et, ou confirmeront cet avis.
Comme pour d'autres facteurs de stress ou d'angoisse, une fois que tu as mesuré les enjeux ( ie le poids que tu peux avoir sur les événements), le mieux que tu peux faire, si tu sais qu'y penser est générateur de stress, est de trouver des moyens de t'en distraire.
Quitte à t'abrutir sur autre chose qui polariserait ton attention..
Ces moyens de distraction ça peut être de la lecture, de la musique, de la marche etc ...Je ne sais quoi qui est susceptible à la fois de t'occuper et de fixer ton esprit sur autre chose que tes angoisses.

Bon courage à toi.

Nevromonle 16 janvier 2021 à 23:39   •  

Rien de spécial à conseiller, mais je tiens juste à dire que je t'ai lue et t'adresse mes pensées.

MAReadle 17 janvier 2021 à 22:38   •  

Merci @Roth et @Nevromon ! Vos bons mots me font du bien !
Oui j'essaie toujours les exercices de respiration mais quand la crise est là, impossible de l'arrêter.
Je verrai ça avec le rythmicien chirurgien la semaine prochaine.
Pour le tribunal, je vais me préparer.
Pour l'anxiété, je travaille dessus en relativisait et en évitant de stresser pour mes filles et mon petit-fils...
Aujourd'hui, j'ai fait un tour en ville à Strasbourg sous la neige ! Magnifique !

MAReadle 26 janvier 2021 à 22:58   •  

Mainlevée de la mesure de curatelle renforcée venant à échéance en mars après 5 ans de cauchemar !

J'ai obtenu la mainlevée après une audience rapide mais éprouvante. La juge m'a d'emblée demandé des précisions au sujet de la situation d'emprise avec M. X depuis 2012. J'ai expliqué que j'avais porté plainte cinq fois en 2015 pour extorsion financière et violences, que l'affaire avait été classée sans suite et que j'avais demandé à être placée sous curatelle renforcée pour me protéger. Je ne l'ai plus vu et en 2020 en février après avoir trouvé dans mes spams des messages à caractère pornographique, j'avais déposé plainte à nouveau contre lui pour harcèlement sexuel, que la police l'avait placé en garde à vue et lui avait fait peur et que je n'avais plus depuis reçu d'autres messages et que l'affaire était terminée.

La juge m'a ensuite demandé quels étaient mes revenus mensuels puis m'a dit avoir reçu deux certificats médicaux attestant de mes capacités intellectuelles, et que par conséquent je demandais la mainlevée de la mesure de protection juridique.
Puis elle a fait entrer ma curatrice en lui annonçant les faits.

La curatrice a affirmé que la communication a été conflictuelle dès le début et que je n'arrivais pas à gérer mes frais de santé et qu'on était passé en audience à ce sujet.
La juge m'a alors demandé comment j'allais faire pour les gérer toute seule.

J'ai expliqué que je me servirai des 400€ que me prélevait tous les mois l'UDAF pour assurer ma protection juridique. Et que j'instaurerai un roulement en faisant l'avance des frais en attendant les remboursements.
La curatrice a continué sur sa lancée en disant que j'étais incapable !

J'ai dit que les difficultés de communication avec l'UDAF contribuaient à mes angoisses et que la mainlevée améliorerait ma santé mentale.

La juge s'est alors adressée à la curatrice en disant que les certificats médicaux allaient dans le sens d'une mainlevée.

Elle m'a dit que je devais être très vigilante par rapport au paiement de mes frais de santé. Puis elle a enchaîné en me disant que les gens en ce moment étaient en grande détresse à cause de la situation sanitaire et isolés. Je n'ai pas commenté en disant que je souffrais moi-même de troubles psychiques et que je souffrais moi aussi de troubles bipolaires et que c'était compliqué pour moi aussi !

Elle a dit à la curatrice qu'elle avait assez de majeurs protégés à défendre dans le besoin contrairement à moi qui avait des revenus conséquents. Et elle a ajouté qu'au vu des deux certificats médicaux, elle acceptait ma demande de mainlevée en me souhaitant bonne chance sur un ton ironique ! Ma curatrice avait le visage blême et on a quitté la salle d'audience...

Je n'ai pas abordé l'ordre de recouvrement de 28 487€ de l'ANAH reçu vendredi par rapport à la subvention que l'on m'avait accordée en 2010 lorsque j'avais entrepris de rénover ma maison familiale à Bordeaux laquelle j'avais procédé à la vente en 2019 et que j'avais rompu la Convention de 9 ans puisqu'ils basaient leurs calculs à partir de l'achèvement des travaux et la mise en location en 2013 à des personnes considérées précaires. J'avais vérifié hier avec la notaire la clause dans le contrat de vente qui stipulait que c'était à la charge de l'acquéreur.

Bref j'aurais pu argumenter que je m'en étais bien sortie seule avec cette histoire et que L'UDAF avait fait preuve d'incompétence mais je n'ai pas jugé nécessaire de le faire car ma curatrice s'est focalisée sur mes frais de santé...

Je suis bouleversée par cette audience mais fière d'avoir tenu le coup et fait preuve d'assurance et de maîtrise de mon humeur même si j'étais stressée au maximum !

Nevromonle 26 janvier 2021 à 23:16   •  

Je suis admiratif. Tu as vraiment assuré, bravo !

elsbzhle 27 janvier 2021 à 22:19   •  

Je suis impressionnée. Rester d'apparence sereine et calme dans une telle situation de stress, c'est... beau. Bravo ! (oui je plagie un peu, mais c'est mérité 😉 )

Bouhhle 28 janvier 2021 à 21:57   •  

Et ben bravo, chapeau bas.

MAReadle 28 janvier 2021 à 23:15   •  

Merci beaucoup à vous pour votre soutien et vos conseils ! X

Elisabaitle 31 janvier 2021 à 15:30   •  

@MARead
Si j'en crois mes cours sur les troubles du rythme cardiaque, et si je ne commets pas d'erreur d'interprétation de ce que tu nous as dit, tu vas bénéficier d'une ablation par radiofréquence : on passe une sonde par la veine cave dans l'atrium droit via la veine fémorale. Quand elle sera dans la cavité cardiaque, le but sera de brûler les cellules nerveuses responsables du court-circuit afin de ne garder que le tissu nodal te permettant de reprendre un rythme sinusal normal et efficace. Il faut savoir que le taux de réussite de cette opération est exceptionnelle puisqu'elle est de 97 à 98 %. Il n'y a aucune séquelle et les suites opératoires sont excellentes. Tu seras probablement sous anticoagulant pendant un certain temps parce que le problème actuel de ton coeur favorise la stagnation du sang intracavitaire ce qui peut induire la formation de caillots de sang. Lorsque ton coeur reprendra un rythme normal, ces caillots sont susceptibles d'emboliser dans les artères du tronc supra-aortique. En d'autres termes, il y a un risque d'AVC par obstruction d'artères par embolie de ces caillots. Les anticoagulants préviennent ce risque. Si ceux-ci te sont prescrits, il te faudra les prendre scrupuleusement tant que ceux-ci seront nécessaires. Il arrive parfois que les dentistes demandent d'arrêter les anticoagulants quand ils interviennent sur une chirurgie dentaire. Il ne faut pas les écouter : Certains ont essayé et ont eu des problèmes.... C'est ton chirurgien qui doit te dire quand tu pourras arrêter une médication.
En tous les cas, je souhaitais te rassurer au sujet de cette intervention qui se pratique très bien avec d'excellents résultats. J'espère y être parvenue.
Je te souhaite un bon courage dans tes épreuves et une année 2021 sous d'heureux auspices.

bbert58le 31 janvier 2021 à 17:20   •  

Bonjour, mon père avait ce même problème cardiaque et il a vécu très vieux, la médecine cardiaque a fait des progrès considérables.
Pour le reste, éviter le stress au mieux, avoir un régime alimentaire sain et faire de la marche à pieds ou du vélo. ..
Il est peut être possible de prendre un bêtabloquant ou un tranquillisant léger ou de phytothérapie.
Je deconseillerai le café.
On m'a enlevé 2 dents sous anticoagulants à l'hôpital , ça saigne un peu, il y a des traitements locaux pour stopper le sang.
Bon courage !

MAReadle 09 février 2021 à 23:15   •  

Merci beaucoup pour vos conseils et gentils messages !


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?