Présentation des nouveaux

Bibliomancie ......pour le plaisir de l'écriture!

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Bibliomancie ......pour le plaisir de l'écriture!
Bibliomancie ......pour le plaisir de l'écriture!
Berengerele 15 septembre 2019 à 07:07

Ouvrez, au hasard, un livre que vous appréciez particulièrement. Fermez les yeux, pointez un mot ou une expression et notez ce que vous avez trouvé sur une feuille. Répétez cela 10 fois.
Maintenant, composez un texte qui contiendra tous les mots que vous avez piochés.

Berengerele 15 septembre 2019 à 07:21   •  

J'ai choisi "La délicatesse" de Foenkinos et trouvé : grave, rompue, dormir, lentement, perdue, la mort de ces moments, le secret de l'agonie, code d'accès, un silence gêné, à quel point ce serait violent.

"Serais-je bientôt une femme rompue, assoupie lentement, grave et perdue dans l'opacité qui encombre la plaine ? Il y a des moments dans la vie où tout semble s'éteindre. Le soleil disparaît, de l'autre côté, sans se retourner. Seules les bougies connaissent le secret de cette agonie qui étreint mon corps et étouffe l'âme. Elles tremblent même un peu dans la chambre pâle. Je ferme les yeux et voudrais reprendre un dernier souffle de vie. C'est là qu'une main chaude vient raviver mes sens dans la tour d'ivoire où je me suis exilée. J'aime la mort de ce moment douloureux, quand la nuit nous chavire dans un silence tendre et gêné. Tu ne sais pas à quel point ce serait violent si tu oubliais un jour le code d'accès de ma porte."

Bon dimanche à tous.

Merlinle 15 septembre 2019 à 08:53   •  

/post interdit aux moins de 18 ans...

Pour cet exercice j'ai choisi (évidemment) l'Enchanteur de Barjavel. Et mon "tirage" m'a donné l'exaucer, timidité, réclamer, peau, jeune corps, château, marchaient, flammes, étrillés et lustrés, mourut.

Et voilà ce que j'en ai fait

Les flammes ronronnaient au coeur de la grande cheminée à haut manteau, dans cette chambre isolée de la tour est du château. On entendait à peine les lourdes bottes des gardes qui marchaient le long du chemin de ronde, à quelques mètres en contrebas. Etendue sur les fourrures, son jeune corps frémissait à chaque frôlement. Sa peau osait réclamer avec timidité toutes les sensations qu'elle rêvait d'espérer, et je ne pouvais que l'exaucer. La nuit s'étendait jusqu'à l'infini, et ce n'est que lorsque quelques rayons rougeâtres clignotèrent à la fenêtre du Levant que nous succombâmes au sommeil, étrillés et lustrés. Et le feu mourut.

/interdit aux moins de 18 ans off ;)


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?