Présentation des nouveaux

Curiosité

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Curiosité
Curiosité
ActManle 09 mars 2021 à 21:25

Bonjour à toutes et à tous 🙂

J'ai toujours su être HPI+HPE mais j'ai mis très longtemps pour prendre conscience de la signification pratique de cette "charge", sans aucune forme de jugement de ma part bien entendu !

Je découvre ici un monde brillant d'échanges, d'éclairages nouveaux .. je sens que ça me plaît et c'est très bien comme ça 😄

Merci à vous tous : ne changez rien ... ou changez tout : c'est aussi bien 😜

Nevromonle 09 mars 2021 à 21:28   •  

Hello !
Comment l'as-tu su et senti?
Bienvenue.

ActManle 09 mars 2021 à 23:39   •  

@Nevromon je crois qu'on le sait tout le temps, mais matérialiser ça concrètement est une autre histoire.

Excuse moi du préambule qui suit. Il sera long : J'ai grandi dans une famille d'adultes (Une soeur et deux frères bien plus âgés que moi) et naturellement j'ai été très stimulé par cet environnement (tous les membres de ma cellule familiale devaient être à plus de 120 de QI) j'ai appris à lire avant mes 5 ans et ma soif de savoir était si grande que je me souviens clairement avoir lu l'annuaire téléphonique après avoir lu tout ce qu'il y avait à lire à la maison. J'avais moins de huit ans. J'ai longtemps pensé que mon enfance en décalage permanent avec mes copains de classe était dûe à cet environnement familial porteur et tolérant.

Je me souviens d'avoir passé un test de QI à l'âge de 9-10 ans. A la suite de quoi mes parents m'ont proposé de rejoindre une activité extra-scolaire pour surdoués (c'est comme ça que ça s'appelait à l'époque) mais même là-bas je m'ennuiais ... Cette précocité m'a suivi longtemps mais elle m'a également servi : j'ai appris l'Anglais en lisant des livres, pas à l'école. Une fois le premier livre décodé (j'ai dû lutter quelques jours), la suite a été très facile.
A l'âge adulte, après des études supérieures plutôt brèves, j'ai eu beaucoup de mal à travailler en tant que salarié : je n'entrais pas dans les cases et trouvais stupide ce qu'on me demandait de faire. J'ai très vite créé mon propre emploi.

En gros, toute ma vie, dès que j'entendais quelqu'un parler d'un problème dans pratiquement n'importe quel domaine, des solutions me venaient immédiatement à l'esprit, et je les communiquai/imposai aussitôt (plutôt pesant pour mon entourage dont j'admire la tolérance avec le recul).
J'ai eu à passer du fait de mon cursus (service militaire, jobs), plusieurs tests de QI ... j'avais l'habitude des résultats élevés ... mais ça ne me "parlait" pas. Je ne prenais pas la mesure du phénomène et n'avais pas idée de sa signification concrète. Je me savais différent mais pas tant que ça : je suis très sociable.

Emotionnellement je me suis toujours senti incompris mais ça ne me pesait pas : c'était tellement énorme que je le savais et je ne m'attendais même plus à être compris 😂

Je réfléchis en permanence. J'analyse. Je m'auto-analyse tout le temps. Je trouve réconfortant de "prendre" une pensée ou une émotion et de l'examiner sous tous les angles possibles. Je me transpose facilement. Je créé des scénarios ou imagine divers contextes pour soumettre ma propre pensée à l'examen de différentes réalités. Et puis, assez récemment, j'ai compris. Je ne me souviens pas d'un choc émotionnel ou d'un évènement particulier : j'ai compris que mon cerveau n'était pas du tout câblé "normalement". J'ai compris poourquoi j'étais capable de pensées si intenses que je pouvais, dans une certaine mesure, accélérer la guérison d'une maladie ou même d'une blessure, par simple induction de la pensée. J'ai pris conscience de l'écart mécanique dans mon fonctionnement cérebral par rapport à celui de la plupart des gens.

Ca m'a rendu tolérant car j'ai compris par exemple, que mes salariés faisaient de mon mieux et que LEUR mieux était simplement différent du mien. Par le passé j'avais l'impression qu'ils se fichaient de moi et ça me frustrait.

C'est là que j'ai commencé à creuser. J'ai lu des articles en ligne, fait un autre test. Ce test de diagnostic faisait la différence entre le HPI et le HPE. Autant je savais pour le HPI, mais pour le HPE : ça a été une révélation et ça m'a permis d'expliquer beaucoup de choses. J'ai toujours fréquenté de HP, mais là, j'ai compris qu'on pouvait être HPI sans être HPE et vice versa. Les choses sont devenues claires.

Sache que pour un HPE, une personne normale paraît fortement coupée de ses émotions. Je qualifiais parfois cette "coupure" de pathologique. C'est comme si la personne s'en fichait, et c'est très pénible lorsqu'il s'agit d'une personne qui m'était chère.

Je conclus en disant l'importance de l'environnement familial. Le mien a toujours été très joyeux et aimant. Sans ça je ne vois vraiment pas comment j'aurais pu faire face à l'intensité vécue de mes émotions sans y laisser des plumes, et je n'en ai pas laissé. Ma famille est mon havre de paix. Elle m'a toujours donné l'impression d'être indestructible.

Voilà une réponse "courte" à une question pertinente 🙂

Nevromonle 10 mars 2021 à 08:01   •  

Merci ! Et ça fait du bien de lire un témoignage "positif", une "preuve" que ça peut plutôt bien se passer (même si le fait que tu aies très tôt considéré que ne pas être compris par les autres était normal).
(Autant je pense pas être HPI, autant HPE, ça me parle plus. )

Juliette...le 10 mars 2021 à 09:03   •  

Bienvenue! 🙂

Sakurale 11 mars 2021 à 09:50   •  

Bienvenu @ActMan , moi qui hesite a passer le test, ton témoignage m'a apporté des éléments... car te sachant HPI , ayant donc déjà des éléments en poche sur ton fonctionnement, il te manquait une partie... et pas moindres pour te comprendre et comprendre les autres (avoir entre autre une tolérance envers eux et reconnaître qu'ils ont eu de la patience, de la tolérance envers toi . ) socialement ça me semble une grande avancée pour toi et ton entourage, même si j'ai bien compris que ta famille est au top ^^

zozottele 12 mars 2021 à 06:14   •  

Bienvenue @ActMan,et joli réflexion personnel!🙂

elsbzhle 13 mars 2021 à 23:05   •  

Bienvenue @ActMan, un peu tardivement. C'est vraiment rassurant de lire que l'ambiance familiale t'a aidé à ce point. Merci pour ce rayon de Soleil 🙂

katiale 16 mars 2021 à 16:32   •  

Bonjour, bien je prends note: différent n'est pas anormal ou en souffrance. Ca me rassure.... je continue de creuser tous ces témoignages qui m'ont l'air captivants.

elsbzhle 16 mars 2021 à 18:35   •  

@katia
"anormal", oui, dans le sens "qui n'est pas dans la norme". Mais cela peut être source de joie, de soulagement, de bonheur... Il n'y a pas d'obligation à se sentir mal d'être "anormal" 🙂 Il y a tellement de "normes" dans lesquelles je ne me reconnais pas !


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?