Présentation des nouveaux

Introspection

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Introspection
Introspection
Laneuviemecartele 04 septembre 2019 à 14:27

Bonjour à toutes et à tous,

me voilà ici suite à la lecture du livre "je pense trop" de Christelle Petitcollin et j'espère maintenant pouvoir enfin vivre ou revivre.

Je ne me souviens de rien de mon enfance hormis quelques flashs, j'ai l'interprétation de ma mère qui me décrit les siens, mais cela ne fait que rajouter des questions, un père pédiatre alcoolique, une mère qui fait ce qu'elle peut mais qui travaille beaucoup.

Bref, une altercation violente entre mon père et moi, décide ma mère de prendre ses cliques et ses claques et de m'emmener loin de mon père, j'ai 13 ans, c'est donc à partir de cette époque que mes souvenirs reviennent.

Nous emménageons dans un appartement pas très loin de mon ancienne école (privé-catholique) pour que je puisse continuer à rester avec mes camarades de classe, mais au final, ma mère décide l'année suivante de me mettre dans le collège public juste à côté, vu que je ne travail pas du tout en cours, à quoi bon payer.

Je n'ai jamais été quelqu'un de très assidu à l'école, une anecdote que ma mère aime raconter; lors de ma première rentrée scolaire je l'aurais supplié pour ne pas y aller, après beaucoup d'insistance elle m'a convaincue d'au moins voir ce que c'est, le soir venu, je lui ai dit "je n'y retourne pas demain, c'est bon j'ai vu" elle me convainc d'y retourner pour apprendre à lire et me faire des amis, arrivé à 6 ans, je ne voulais plus y aller "c'est bon je sais lire".

Tout ça pour dire que dès le plus jeune âge, je n'ai apparemment eu aucun goût pour l'école, ma scolarité a toujours été moyenne, je n'écoutais pas et passais mon temps à regarder par la fenêtre, et cela a clairement empiré au changement de collège où j'ai cessé d'y aller, j'ai commencé à trainer avec des personnes plus âgées du quartier me suis mis à fumer du cannabis et faire pas mal de conneries, à 15 ans je me suis fait arrêter pour vol et le juge m'a condamné à du TIG et voir un psy,le thérapeute a détecté que j'avais une "intelligence supérieur" et m'a fait passer des tests qui ont soi disant confirmé que j'étais un surdoué, tu parles d'un surdoué...

Suite à cela le juge m'a tellement fait peur en me menaçant de prison (même si pour de si petits délits je ne risquais pas grand chose), j'ai repris l'école, ayant été absent quasiment mes deux dernières années de collège, je n'ai pas eue le choix de mon orientation et j'ai fini dans un BEP chaudronnerie,je n'ai bien sur rien glandé mais je l'ai quand même eu facilement, vu le niveau du programme pas dur, nous somme deux à l'avoir eu, certains de mes camarades parlaient difficilement le français, mais j'en garde un très bon souvenir les mecs avec qui j'étais étaient tous de quartier dit populaire, mais il y avait une vraie solidarité entre "cas soce" et maintenant que j'y repense j'avais beaucoup de mal à l'époque avec les visions négatives qui m'entouraient, rien que le fait que les lycéens de l'établissement d'à côté appeler le LEP le zoo me fait encore cogiter...

Voilà j'ai bientôt 18 ans j'ai un bep chaudronnier en poche, mais ça me saoul, ma mère manip radio me fait rentrer en brancardier dans son hosto, j'aime bien, au début..., mais les relations que j'ai avec certains collègues qui me prennent de haut se détériorent, sous prétexte que je suis "que" brancardier on me parle mal, je ne l'accepte pas, j'ai toujours eu beaucoup de mal avec l'autorité... donc j'ai fui ce métier.

20 ans je me retrouve chez ma mère, à fumer du shit toute la journée et à jouer aux jeux vidéo, pendant environ deux ans, pas grand-chose à raconter là-dessus,j'ai passé de bons moments à m'évader de la "réalité", c'est une chose qui est sur.

Ma mère ayant acheté une petite maison à rénover dans le centre de la France je décide pour x ou y raison de m'y installer, la raison est sans doute que ma vie ne me convenait pas, mais finalement elle ne m'a jamais convenue.

Vu que je n'ai pas grand chose à faire j'ouvre un bouquin, puis deux... de toute façon je ne veut pas retourner dans les jeux vidéos, je lis essentiellement des bouquins sur les différentes religions et sur la philosophie (surtout orientale) le Tao m'apaise, mais j'ai beaucoup de mal à l'appliquer, cela me donne l'envie de m'ouvrir aux autres et d'être plus tolérant, je rencontre beaucoup de monde grâce à internet, des personnes totalement différentes, cela m'inspire, je rencontre différentes femmes, deux en particulier, l'une m'attire physiquement l'autre psychologiquement et me rassure, mais j'ai l'impression que mon coeur bat bien plus vite avec celle pour qui j'ai une attirance physique, j'opterais finalement pour la sécurité, je ne veut plus être dépendant de mes émotions et penser qu'une personne puisse hanter mes pensées en permanence me fait peur et me rend malade, j'ai passé mon adolescence à rejeter les filles qui me semblaient sincères et avec qui je pouvais être moi même en me focalisant sur celles qui m'attiraient physiquement, pas de bol de ne pas avoir pu conjuguer les deux...

Je passe 3 ans avec cette personne, je partage beaucoup avec elle, sur tout, j'aime être avec elle, mais je ne l'aime pas du moins si il est vraiment possible d'aimer, j'aprècie aussi l'amour qu'elle me donne,mais je n'arrive pas à l'aimer comme elle le mérite, je décide donc d'arrêter notre relation.

J'ai 26-27 ans, je me trouve un boulot pour passer le temps, rien de folichon je suis gardien dans une résidence sénior, j'aime bien le contact avec les "vieux" certains en profitent et me demande tout et n'importe quoi en permanence, je vie sur place ça aide, en plus pas de patron sur le dos, enfin au début...Je passe un an à faire cela jusqu'au jours ou j'en ai marre que la direction me harcèle pour que je fasse leur boulot, étant à plus de 5 heures de routes ils voulaient que je m'occupe de ramener du monde dans la résidence pour leurs actionnaires, faire des réceptions de certains chantiers, publier des annonces, des prospectus, des portes ouvertes, faire le ménage, tondre la pelouse... et ça payer 700 balles par mois pour soit disant 25 heures semaine, "non mais oh tu veut pas une gâterie aussi ?", je met un terme une fois de plus à cet emploi, et puis après tout c'est pas la première fois, j'ai passé ma vie à en faire le moins possible et à éviter le travail.

De toute façon je n'aime pas l'argent, je n'en ai pas besoin, mon père pédiatre en faisait beaucoup, mais pas suffisamment pour son père énarque, et c'est sans doute une des raisons pour lesquels il picolait, donc très peu pour moi.

Me revoilà j'ai 28 piges, et au final j'ai pas avancé d'un iota, je sais pas ce que je veux faire et je sais même pas si je pourrais le faire de toute façon, donc à quoi bon, grâce au pécule que je me suis fait avec quelques ruptures conventionnelles et l'aide de ma mère je m'achète une petite maison à rénover, je la rénove entièrement pendant 6 mois, c'est intéressant sans plus, plomberie, électricité, maçonnerie... ça a le mérite d'occuper mes journées.

Pole emploi en a marre de me voir passer de RSA à allocations, ils me proposent un suivis "plus poussé" avec quelque test de 20 minutes, le prestataire en conclut que je suis fait pour être commercial, waouh !^^

Et hop bientôt 29 ans, j'entame une formation "diplômante" de conseiller commercial, je ne suis plus trop alaise en société petit à petit je ne voyais plus grand monde, je passé beaucoup de soirées avec mes voisins avec qui j'avais besoin de picoler pour communiquer avec eux, pas trop de problème, étant eux alcooliques, un couple de 25-26 ans avec enfant en bas age, un charpentier et une vendeuse en prêt à porté, manifestement pas très épanouie dans leur vie, cela me conforte dans mon idée que le monde ne tourne pas rond...

Ma formation de commerciale contre toute attente me réveil, je m'intéresse à la communication, les facteurs d'achat me renvoient à mes propres interrogations en matière de choix de vie, pourquoi les gens font ce qu'il font... j'ai pris énormément de plaisir à faire cette formation mal grès beaucoup de mésentente avec mes collègues, qui ne voyaient en moi que quelqu'un de tatillon qui posé trop de questions et qui me renvoyé de moi l'image d'une personne doué pour la
manipulation et extrêmement imbus de sa personne. Malheureusement les conclusions de cette formation n'ont faites qu'appuyer ce que je pensais déjà l'être humain est extrêmement égocentrique, et que la meilleur façon pour se faire un "ami" ou un client est de lui parler de lui...

Mais une chose est sur je ne voulais pas passer ma vie à convaincre les gens d'acheter des choses qu'ils n'ont pas besoin.

J'ai passé la trentaine, mon père que je n'ai pas vu depuis plus de 15 ans est mort, je récupère un peu d'argent que sa nouvelle femme à bien "voulue" laisser à mes demi frères et soeurs et à moi, je revend donc ma maison pour acheter ailleurs, loin de toute civilisation, à mes 32 ans je trouve une petite maison normande sur plus d'un hectare de terre, voisin le plus proche à 500 mètres... le rêve quoi, enfin je l'imaginais.

Ca fait maintenant un an que j'y suis, je suis tranquille ça c'est sur, je fais du maraichage sur sol vivant, j'avais dans l'idée de produire la totalité de ma nourriture, ce qui serait relativement facilement atteignable en quelques années, mais voila le hic, je m'emmerde, le jardinage c'est sympa mais bon, les insectes, les oiseaux aussi j'aime bien, mais bon...

Et voila après une discussion que j'ai eu avec une personne que je n'avais pas vu depuis 10 ans je me suis remis à douter, vouloir à tout pris s'émanciper de toutes attaches sentimentales et matérielles est ce vraiment la solution, je suis donc tombé sur le livre de Madame Petitcollin, que j'avais dans ma bibliothèque depuis pas mal de temps d'ailleurs, je l'ai lu d'une traite et me suis sentit tellement concerné, me revoilà encore entrain de douter, me serais je trompé, j'ai passé ma vie à me battre contre mon coté égocentrique et misanthrope, m'imaginant que mon problème avait toujours été le fait d'être intolérant aux personnes qui m'entourent, même de ma propre mère celle qui pourtant a toujours été là.

J'ai passé presque toute ma vie à me convaincre que ne rien faire est toujours plus gratifiant que d'échouer ou se tromper, courir après une vie illusoire ou un
future hypothétique n'a aucun sens.

Bref je pense trop, j'ai du mal à tout analyser pour l'instant vu qu'une nouvelle donnée viens de m'être proposée.

Et je suis désolé pour avoir raconter ma vie à ce point, du moins comment je la perçois dans les grandes lignes, mais j'imagine que cela reste quand même une
présentation fidèle, de ce que je suis ou ce que j'ai été.

J'espère que vous serez tolérant envers moi pour mes fautes d'orthographe et mes tournures de phrase maladroite, après tout je n'ai qu'un Bep et un bac commercial lol
😜

A bientôt

Siryackle 04 septembre 2019 à 14:48   •  

Salut @Laneuviemecarte, et bienvenue !
Wouah !! Ta présentation est impressionnante de sincérité !! :) 😶
Moi-même j'en serais incapable... (peu importe les raisons).

Ici, tu es le bienvenue, dans ce que tu es -ou n'est pas dans le sens que tu ne sais pas te "définir" -peu importe, ce que tu ressens ou pas...

Bref ! Tu es le bienvenue dans toute ta complexité et ton vécue. :)

Ton parcours me parle graaaave !! Au moins je ne sens pas seul dans mon parcours "chaotique". 😄 😉

L'intelligence des "sur-doués" (hum... trop étrange ce terme, vu que l'on peut vivre "ça" comme étant un "sous-doué") est plutôt à qualifier d'intelligence qualitative -sensibilité, émotions...- plutôt qu'intelligence quantitative (premier de la classe... et cursus, parcours "parfait").

M'enfin ! Tu verras. Parmi tous les atypiques que nous sommes, chacun a un parcours différent les uns des autres. Atypique parmi les atypiques. On peut s'y retrouver ?! Je n'en doute pas dans le lot. 😉

PS : C'est quoi la neuvième carte ?

Laneuviemecartele 04 septembre 2019 à 15:04   •  

Coucou Siryack,

merci pour ton accueil  🙂

C'est vrai que c'est dur de se définir surtout quand on se remet tout le temps en question et qu'on est jamais sur de rien lol, mais au final on est jamais sur de rien, enfin je crois...

Après exprimer son parcours c'est à double tranchant, en me relisant je vois que j'ai occulté pas mal de passages positifs de ma vie, surement une grosse erreur, car au final il n'y a pas que les moments angoissant et "négatifs" qui nous construisent mais bien la globalité de notre vécu, nos émotions qu'elles soit positives ou négatives, mais j'imagine que comme beaucoup, pour essayer de comprendre mon mal être, je me focalise sur les moments que j'ai perçut comme traumatisant, et c'est surement là que le bas blesse plutôt que de favoriser les moments qui nous font nous sentir "heureux" on se concentre sur ceux qui nous on rendu mal pour les éviter.

En tout cas merci pour ton message.

Merlinle 04 septembre 2019 à 15:07   •  

C'est courageux de se mettre ainsi à nu en retraçant son parcours de manière aussi détaillée. L'avant-dernière étape me parle davantage vu que moi aussi j'ai fait le choix de la cambrousse profonde et de la culture de légumes.

Je crois que "ne rien faire" n'est pas vraiment une option pour les surdoués, vu qu'on pense tout le temps, on est toujours actifs même si ce n'est parfois que "dans la tête". Travailler pour les autres, pour la société, pour l'argent, c'est un autre problème... et je rejoins tout à fait la stratégie d'évitement dans ce contexte-là :)

Bref, pas d'excuses nécessaires, au contraire ! Bienvenue ici !

Vizualle 04 septembre 2019 à 16:50   •  

Superbe presentation, merci pour la profondeur @Laneuviemecarte :)

Bienvenue dans le parcours lol ce forum devrais t'apporter bon nombres de réponses :))))

Juliette...le 04 septembre 2019 à 17:50   •  

Bienvenue @Laneuviemecarte!
A moi aussi, il parle, il hurle même, ton parcours.
Je trouve ça complètement dingue même, ces similitudes dans le vécu de tant de personnes ici.
Je te souhaite de te sentir bien parmi nous, et de trouver des gens qui t'aident à alléger un peu, non, beaucoup, ta vie présente et future 🙂

ouestlebonheurle 04 septembre 2019 à 18:12   •  

Bienvenu @Laneuviemecarte
Présentation très courageuse ! Oui je pense que les hp ont cette dualité permanente entre le besoin de solitude et le trop pleins de pensées :)

Strangerquarkle 04 septembre 2019 à 18:13   •  

Belle écriture. On ressent ta soif d'absolu, la distance que tu prends avec le monde parce que son fonctionnement ne te conviens pas. Ton intransigeance me parle. Bienvenue ?

Laneuviemecartele 04 septembre 2019 à 18:37   •  

Merci pour votre accueil cela me fait vraiment plaisir  😉

@Siryack Désolé je n'avais pas vu ton ps, la neuvième carte est l'Hermite au tarot.

@Merlin Je le comprend de plus en plus, nous avons tous besoin de faire travailler notre mentale par l'intermédiaire d'une activité, et pas uniquement à cogiter sans cesse et s'imaginer des choses.

@Vizual Merci, après je ne recherche pas spécialement des réponses, elles risqueraient de m'amener encore plus de question, mais déjà une certaine compréhension sur ma vision et avoir d'autre visions "torturées" peut sans doute me permette d'accepter les miennes.

@Juliette... Merci pour ton message encourageant, oui c'est dingue que de nos jours il y est tellement de personnes qui ont du mal à trouver leur place et sont mal orienté, mais bon il faut relativiser, relativiser m'a toujours permis de rester debout, mais ce n'est pas forcement toujours judicieux de se dire j'ai pas à me plaindre y a pire même bien pire, mais plutôt faire les bons choix pour soit, enfin c'est plus facile à dire...

@ouestlebonheur Merci aussi^^, oui la dualité est compliqué, même si j'ai toujours eu beaucoup plus de facilité à contrôler mes pensées seul qu'entouré, mais bon je pense que c'est le cas pour tout le monde ;)

@Strangerquark Merci encore, j'ai toujours perçu l'intransigeance/intolérance comme quelque chose que je devait corriger et j'y travail encore, mais faut il vraiment se résigner ? Ou simplement devenir plus souple sur nos certitudes ?

Berengerele 04 septembre 2019 à 18:44   •  

PetitColin m'a permis aussi d'ouvrir les yeux plus grands sur mon parcours comme sur moi-même. On dirait bien que tu avances là ! Merci pour ta sincérité. Bienvenue ! Bise belge!

Pierazulle 04 septembre 2019 à 19:47   •  

Bonjour Laneuvièmecarte!

Moi aussi j'arrive, toute nouvelle inscrite, et ta présentation me parle beaucoup, alors que moi je suis plus hésitante à raconter mon histoire.
Les mêmes questionnements que toi m'ont amenée ici. J'ai récemment découvert quelqu'un qui est très agréable à écouter: Serge Marquis, un psy québécois qui a des images drôles, vives et simples pour cromprendre notre esprit. Il prone une décroissance personnelle. Enfin voilà j'espère des petits cailloux pour composer le chemin qui nous mène à comprendre...
voir la vidéo
voir la vidéo

Bienvenue à toi, moi, nous, tous. Et merci parce que je me sens moins seule aujourd'hui! :)

Strangerquarkle 04 septembre 2019 à 20:49   •  

@Laneuviemecarte Ta prise de conscience récente pourrait t'amener à considérer que ton intolérance ne reflète nullement ta misanthropie, mais plutôt l'inconfort du décalage allié à de l'ennui ... Personnellement j'adore les gens, ils sont fascinants et touchants ... Mais je ne les supporte pas longtemps 🙂

Laneuviemecartele 04 septembre 2019 à 20:57   •  

@Berengere Oui c'est vraiment intéressant même si les passages sur les PN me laissent un peu dubitatif n'ayant jamais réellement étais confronté à eux et garde l'espoir que tout le monde peut changer sinon personne ne le peut, je vais commencer la suite bientôt mais je me laisse un petit temps d'adaptation, merci pour ton message en tout cas ;)

@Pierazul Merci et bienvenue à toi aussi, je comprend que ce soit difficile de raconter son histoire, mais ca aide beaucoup à défaut de voir un psy, l'écrire sur un bloc note ou une feuille sans le partager à d'autre peut permettre aussi d'avoir une autre vision, j'ai commencé la première vidéo que tu as partagé c'est intéressant, saloperie de hamster lol, vivre l'instant présent est l'essentiel mais c'est vrai que c'est pas évident pour tout le monde, en tout cas merci pour ces petits cailloux, en espérant ne pas trop s'en mettre dans les chaussures au passage ;)

Laneuviemecartele 04 septembre 2019 à 20:59   •  

@Strangerquark Oui exactement, et c'est ce que le bouquin "je pense trop" laisse à penser, c'est pas que je n'aime pas les gens, c'est que j'ai du mal à composer avec eux.

kiltle 04 septembre 2019 à 21:15   •  

Bienvenue

Juliette...le 04 septembre 2019 à 21:35   •  

Merci @Pierazul pour ces vidéos. J'ai regardé la 2ème, il fait du bien. Et, pour rire un peu, les 5 dernières minutes, avec le dentifrice et le papier toilette, c'est pas mal 🙂

zebreperdule 04 septembre 2019 à 21:57   •  

Bienvenue à toi @Laneuviemcarte 🙂
Ta presentation m'a fait pensé à l'histoire de cette femme qui à la fin de sa vie se rend compte que tous les choix qu'elle a fait durant ses 98 années de vie n'ont été dictés que par son imperieuse envie de comprendre qui elle etait.

Petitecoople 04 septembre 2019 à 22:05   •  

bonsoir et bienvenue
je souhaiterais te nominer à l'oscar de la présentation la plus sincère.
je pense que l'on pourrais également ouvrir un fil de discussion avec comme thème "la conduite d'échec chez les hp"

Esquifle 04 septembre 2019 à 22:09   •  

Bienvenue ! Merci pour ton témoignage.

La vie est illusoire, le travail est illusoire, la plupart des relations sont illusoires. Le monde est illusoire.

Tu ne souhaite pas rentrer dans cette illusion pourtant elle t'affecte.
Elle nous affecte tous car cette illusion c'est le monde que nous partageons avec les autres, c'est ce qui fait tourner le monde. Cette illusion assure la cohésion du monde.

La nier ou la fuir c'est fermer les yeux.

Il faut la comprendre, comprendre ses mécanismes, non pas pour la supprimer de se monde mais simplement pour pouvoir avoir le choix de la quitter, de ne plus la subir.

J'ai toujours eu du mal avec l'école, avec la scolarité (d'ailleurs j'ai fait un témoignage la dessus sur le forum).
Je l'ai haï. Mais je suis resté sur le banc de la scolarité, calme, en essayant de la comprendre les mécanismes.

J'ai partiellement réussi, je pense, et cela m'a permit de tourner la page.

Je te souhaite de passer un bon moment sur se forum, ouvert a tous 🙂

Gyanle 05 septembre 2019 à 00:23   •  

Bienvenue @Laneuviemecarte 🙂

J'admire le sincérité de l'introspection que tu fais. J'ai la vision naïf qu'il est parfois mieux de composer le joyeux avec le reste, car une même histoire peut en ressortir des conclusions différentes selon le point de vue du narrateur (et du spectateur/lecteur aussi).

Ton histoire me rappelle celle de Candide qui voyagea, pour comprendre selon lui qu'il est mieux de 'cultiver son jardin' ^^
Si un jour, tu trouves parmi ta tempête de doute , des eaux calmes j'espère que tu en écriras quelques pars la couleur. J'avoue préférer la tempête, elle me transmets des impressions d'aventures 😋

Dans tout les cas, le vent se lève! ... il faut tenter de vivre !

Gyanle 05 septembre 2019 à 00:24   •  

Merci @Pierazul pour le partage, je ne le connaissais pas :)

emanule 05 septembre 2019 à 07:57   •  

Bienvenue laneuviemecarte.
Je suis aussi nouveau sur ce forum.
Il m'a beaucoup aidé.
Tu as bien fait dr t'y inscrire!

Laneuviemecartele 05 septembre 2019 à 09:32   •  

Merci à tout le monde pour l'accueil et vos messages encourageant 🙂

slyxxle 05 septembre 2019 à 10:20   •  

Bienvenue, et merci beaucoup pour cette superbe présentation !
Cela fait plaisir à lire, enfin pas le fait que tu ais galéré bien sûr, mais l'honnêteté qui en découle.
Pas réussit à faire autant pour ma part.
Je pense prendre plaisir à lire tes interventions ici. A bientôt 🙂

Etoilele 05 septembre 2019 à 12:17   •  

Magnifique témoignage !
Merci pour ça @Laneuviemecarte.
Même si dans la forme on a tous des vécus qui diffèrent, dans le fond, on se ressemble tous !
En tout cas, je suis très touchée par ton expérience (même si j'ai bien conscience que ça ne soient que quelques extraits).

Merci et bienvenue à toi l'hermite 😉


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?