Présentation des nouveaux

Is There Anybody Out There

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Is there anybody out there
Is There Anybody Out There
Will.Grahamle 03 février 2019 à 18:53

Bonjour,
Voilà pour mon background :

Je suis né hypersensible, hyper-sensitive et hyper-cérébrale au sein d'une famille dysfonctionnelle de banlieue. Durant l'enfance ça allait encore pour gérer mes fonctionnements, que j'ignorais alors être « anormal » car je pouvais me permettre d'être un peu autiste, dans mon monde.

Mais à partir du lycée avec la prise de conscience de ce qu'était ce monde, de la souffrance qu'on laisse faire, de la lâcheté et de la cruauté humaine... de toutes les illusions qu'on nourrit.. de la non liberté de pensée... tout a implosé en moi..
Rajoutez à cela une affinité particulière pour percevoir les « ténèbres », à et ma vie fut un enfer de chaque seconde... Nietzsche disait bien « Prends garde quand tu plonges trop longtemps ton regard dans l'abîme car l'abîme regardera aussi en toi »

A cette époque je ne comprenais pas pourquoi les gens n'avait pas conscience du monde qui les entoure, pourquoi j'avais un sens exacerbé des valeurs, de la justice, de la vérité et pas eux.
Je ne comprenais pas pourquoi j'avais tant de « voix » dans ma tête, mon esprit qui voulait toujours TOUT analyser, TOUT comprendre, mais que c'était chaotique... partant dans tous les sens, faisant des analogies à l'excès. [Personnellement, j'appelle ça « l'effet Icare » , c'est super pour la création, mais ça a tendance à m'enflammer et me faire chuter]
Je me perdais dans les méandres de ma propre pensée... je n'arrivais pas à suivre ma propre réflexion et j'arrivais encore moins à l'exprimer par des mots. Cela m'exténuait. J'étais révolté constamment, je pensais tout le temps, je me remettais sans cesse en question et j'adoptais les points de vue d'autrui, essayant de les comprendre, les ressentant dans mes tripes et me perdant encore plus dans ce qu'était le « moi »
J'avais énormément de maux « physique »
Je suis né avec eczèma + allergie, ça a été jusqu'au stade à me gratter à sang, à vouloir crever tellement c'était insupportable. Les gens ne réalisent pas mais j'ai l'impression d'être constamment dévoré par une nuée d'insectes... recevant des influx nerveux aléatoire constamment.. encore maintenant j'ai toujours le même feeling.. Mais j'ai appris à vivre avec Dieu merci.
J'ai été en début d'anorexie, j'ai été migraineux.. je ne pouvais trouver le repos, habitant en banlieue et étant en famille nombreuse.. le bruit incessant, l'agitation, la violence des gens..
Le monde me rendait malade. J'étais allergique à presque tout (nickel, chrome, cobalt, encre, cuir, herbes, acariens etc..)
A l'époque je me suis fait tester par rapport aux allergies, la réaction des anticorps face à une agression externe ; Le taux normal doit être inférieur à 150, j'avais 2485.
Depuis enfant j'avais des problèmes de sommeil, je mettais toujours 1 h avant de m'endormir (réfléchissant sans doute trop).Et presque chaque soir Je faisais d'horribles cauchemars qui duraient des heures, voir des années en temps onirique, si bien que je ne savais plus bien qui j'étais en me réveillant et que j'avais encore les empreintes émotionelles sur moi. Ma peau ne respirait pas, je ne me régénérais pas pendant le sommeil et je ne respirais pas tout court (cloison nasale dévié + rhinite allergique + angoisse) Je suffoquais, j'étouffais.

Bref, ce ne fut pas la joie.
J'ai vu quelques psy mais ce n'était pas très concluant pour moi... ils disaient tous que j'étais très intelligent mais que je devais m'adapter à ce monde. M'adapter à un monde injuste et cruel, accepter l'injustice ? eurk sans façon. C'était viscéral chez moi, plus fort que tout.
J'étais un mouton noir. Et à mon sens cette société est malade
j'ai d'ailleurs eu joie de retrouver cette idée chez certains penseurs ou psychanaliste tel que erich fromm

"A person who has not been completely alienated, who has remained sensitive and able to feel, who has not lost the sense of dignity, who is not yet "for sale", who can still suffer over the suffering of others, who has not acquired fully the having mode of existence - briefly, a person who has remained a person and not become a thing - cannot help feeling lonely, powerless, isolated in present-day society. He cannot help doubting himself and his own convictions, if not his sanity. He cannot help suffering, even though he can experience moments of joy and clarity that are absent in the life of his "normal" contemporaries. Not rarely will he suffer from neurosis that results from the situation of a sane man living in an insane society, rather than that of the more conventional neurosis of a sick man trying to adapt himself to a sick society. In the process of going further in his analysis, i.e. of growing to greater independence and productivity,his neurotic symptoms will cure themselves. "

(je peux traduire pour ceux qui ne sont pas à l'aise avec l'anglais)

Ne trouvant donc pas de solutions me correspondant ou de personnes pour m'aider et me comprendre j'ai dépéri. J'ai tué mon esprit et je suis devenue apathique... afin de « m'adapter » sigh
Je suis devenu complétement vide.. un fantôme.. et j'ai trainé ma carcasse pendant un moment.

A cette époque j'ai été « guéri » grâce à la nature, j'y ai trouvé du sens, une forme de paix intérieure... Je me suis mis à marcher, marcher, courir, puis les arts martiaux et je me suis dirigé vers le « soin » et c'est ainsi que le Taoïsme est venue à moi et que je me suis retrouvé en lui.
Quand on a tout perdu on peut parfois réaliser le plus important, le plus simple, respirer, manger, bouger...
Et être en paix, au-delà des conventions sociales, de la pression de la « réussite » de la « beauté » , des acquis matérielles, des enjeux de puissance.
Juste « être »

Evidemment, la suite n'a pas été de tout repos, j'ai mis du temps pour comprendre mes fonctionnements et vivre au mieux avec le monde extérieur et survivre aux contrecoups d'un karma de merde qui m'a laissé diverses traumatismes physiques (pbm de santé, accident de voiture...) et psychiques qui n'ont pas arrangés le schmilblik.

Quoi qu'il en soit j'ai beaucoup réfléchi sur comment trouver des solutions pour vivre avec tout ce joyeux bordel et puis j'ai toujours voulu être cette main tendue vers les ténèbres afin d'aider autrui
Cette main que je n'ai pas eu quand j'étais seul dans les ténèbres..
Je partagerai certainement... prochainement ma réflexion et les solutions que j'ai trouvé (plus particulièrement à travers ma voie Taoiste et la médecine chinoise) dans le forum d'entraide afin d'apporter des solutions concrètes à toute personnes qui désire vraiment s'en sortir.


Actuellement je suis à un stade où je suis partagé entre le fait de construire ma forteresse de solitude en dehors de cette société et mes élans humaniste.
Quoi qu'il en soit j'aspire à la paix intérieure.

J'ai souvent l'impression d'être Sisyphe, prisonnier d'une boucle temporelle à toujours soulever mon rocher jusqu'en haut de la colline pour le voir sans cesse dégringoler.


Je ne suis guère intéressé par les discutions stériles autour des conceptions de HP, de zèbres, de « surdoués ». Je vois énormément de généralités et d'amalgames sur les divers forums, sites ou groupes « HP » et finalement plus de personnes sous l'effet barnum qu'autre chose.
Cf : voir la vidéo
Avec toujours le même besoin d'appartenance, de s'attrouper en groupe commun, ce qui est au final est tellement « normo pensant » Ou bien peut être juste... « humain » ^^
j'ai pu lire des aberrations tel que les hps sont tous des bisounours qui ne peuvent pas faire le mal etc...
Un être humain reste un être humain. Ya des gens dans l'égo, ya des cons, ya des pervers, des manipulateurs.. Bref un joyeux monde de boute en train ^^

Je sais qui je suis et comment je fonctionne. Ce qui m'importe c'est de rencontrer des êtres humains avant tout, c'est « l'intelligence de Coeur » qui prime le plus à mon sens. J'aime les gens de valeurs. Mais il est vrai que je suis content quand je peux trouver des personnes capable de me suivre dans mes pavés, qui s'intéressent au monde qui les entourent, qui comprennent la souffrance et surtout, des gens qui soient capable de penser « outside the box »

Je m'intéresse beaucoup à l'art, le cinéma et la musique tout particulièrement et si quelqu'un veut partager avec moi ( l'idée de faire un site / blog avec des découvertes, critiques ou analyses de films pourraient être intéressante )
Jvais poster une découverte récente dans le forum tiens, paf.

Je m'intéresse aussi beaucoup au soin, à la physiologie du mouvement à la compréhension de l'être humain en général. Pareil si quelqu'un veut partager avec moi.. on verra suite à mon post dans le forum entraide...
Sinon je compte arpenter la véloroute, ou longer les côtés bretonnes ou normande, ou bien faire des randonnées... être dans la nature quoi... Si ça intéresse des gens de me rejoindre un bout ou qui sont prêt à m'accueillir au milieu de mes périples.

Voilà, *sigh* j'ai suffisamment parler de moi, moi, moi
voir la vidéo

Professionnel du pavé veuillez m'en voir désolé :D
j'espère avoir brisé quelques fenêtres ^^

Hey you
voir la vidéo

Kalimaliciale 03 février 2019 à 19:28   •  

Bonjour à toi ^^
Le choix de ce pseudo est plutôt intéressant (j'ai adoré la série soit dit en passant, mais d'avantage le psychologique y résidant). Un parcours difficile visiblement, vis-tu en campagne maintenant?

Mapy84le 03 février 2019 à 19:31   •  

Bonsoir,

J'ai tout lu 😄 et j'avoue que c'était très intéressant et instructif.
Parmi tout ce que tu dis (écris), il y a ce passage dans lequel je me reconnais bien. Le fait d'être juste "soi-même" me semble indispensable pour une vie sereine et apaisée.
"Je sais qui je suis et comment je fonctionne. Ce qui m'importe c'est de rencontrer des êtres humains avant tout, c'est « l'intelligence de Coeur » qui prime le plus à mon sens. J'aime les gens de valeurs"

bienvenue à toi

Abderianle 03 février 2019 à 20:46   •  

Mapy84, tu as été victime de l'effet Barnum.
Donc, pour être bien certain que je ne souffre d'aucun trouble associatif, mes initiales ne sont pas W.G., j'évite sérieusement les acariens pour des raisons esthétiques, Nietzsche lui-même est tombé dans l'abîme et moi je reste en mode planeur, la nature a des vertus que le non-agir ne suit absolument pas (mais, il faut l'avouer, les souris rêvent de chats taoïstes) et "il faut imaginer Sisyphe heureux" comme dit Camus, donc je suis content pour toi. 😉

Bienvenue.

P.S. : Félicitations pour ta loquacité ; puisse-t-elle durer.

NonoBZHle 03 février 2019 à 21:11   •  

« l'intelligence de Coeur » Ça, ça me parle. Welcome !

LibertEchEriele 03 février 2019 à 21:11   •  

Bonsoir et bienvenue! Avec cette présentation, j'ai déjà l'impression de te connaître un peu, parce-qu'elle est conséquente oui, et surtout parce-que je ressens palpiter en moi ton histoire. Tu en as bouffé du dégoût, tu as été goinfré de solitude. Et le pire, c'est que ta présentation en rappelle bien d'autres.. Que de souffrance chez nous tous. Si ça se vendait, je pense qu'à nous tous réunis sur ce site, on serait 1ère fortune mondiale, haut la main. Mais heureusement, ça ne se vend pas, et ça côtoie une telle envie de vivre! Mais d'une vie simple, d'une vie d'amour, de partage, de respect, de beauté d'âme quoi. Je te souhaite, et j'en profite pour le souhaiter à tous ces ptits coeurs meurtris qui se sont présentés dernièrement, de vivre de plus en plus de jours heureux. Ici déjà, on se fait du bien les uns aux autres. Heureuse de faire ta connaissance!

Sanjurole 03 février 2019 à 23:11   •  

Oui arriver à percevoir cette boucle temporelle d'une autre façon est ce qu'il y a de mieux à faire.

J'ose croire sincèrement que ce repère te permettra de muer et de te sentir une bonne fois pour toute à l'aise avec ton environnement.

Soit le bien venu.

patrickle 04 février 2019 à 12:32   •  

Salut Will, je sais qu'ici il y a des adeptes de Cthulhu. pour Ummagumma, je ne sais pas. bien que l'un n'empêche pas l'autre. (lire l'un en écoutant l'autre, ca doit être spécial tout de même 😱 )

kiltle 04 février 2019 à 15:24   •  

Bienvenue.

Pixle 05 février 2019 à 16:49   •  

Bonjour bonjour, Pix, très en retard dans les salutations de bienvenues.. mais OOOH combien ton descriptif m'attaque directement les tripes à l'acide.
Je n'ai jamais pu me résoudre à laisser tomber ce monde, bien que la séparation totale avec les humains m'est plus qu'effleurée l'esprit..
Hyper sensible, des sens ultra sensibles, des réceptions d'émotions à vifs, voire à les vivre plus que l'individu qui les émets, bref.. des principes de vie qui s'accrochent coûte que coûte, bien qu'il ne fassent que compliquer la vie, apporter douleurs, larmes, ces principes d'entraide, de voir le monde et sa souffrance plutôt que "merde c'est la fin du monde je me suis pétée un ongle et mon vernis s'est écaillé" (je schématise volontairement, mais c'est pour ne pas écrire un pavé qui pourrait arriver sur la tête d'un CRS, oh non c'est nul) bref, ta description est ultra compréhensible, tes réactions de repli, et de retour à la nature, sont évidentes, comment ne voudrait on pas revenir à quelque chose de plus sain, de plus simple, et s'éloigner de la bêtise, de la méchanceté gratuite, de la mégalomanie, de la toute puissance que certains se donnent, rejoindre une vie douce, paisible, au milieu des seuls éléments qui ne sont pas manipulateurs, cruels, violents gratuitement.

Les difficultés à dormir... moi c'est encore le cas, la journée, ça va, le boulot ne manque pas, et c'est du social donc j'y ai toujours mis tout mon corps, mon coeur et mes compétences, mais le soir.. Au coucher, pfiou.. c'est une autre histoire et je ne contrôle plus rien, c'est plus de l'arborescence là !! et je veux éviter d'autres drogues, donc je ne prends pas de somnifère.. Mes sommeils sont non récupérateurs et seuls mon esprit me fait tenir face à une maladie chronique douloureuse, doublée d'un syndrome de fatigue chronique qui a ruinée ma vie., un temps maintenant j'essaie de me battre.

Bref la musique, le cinéma, la musique de cinéma... merveilleux moyen de survivre et de vivre ses émotions, :)

Je suis assez old school niveau musique et prête l'oeil et l'oreille à ce que les copains du forum partage, mais sans elle.. la vie serait plus insupportable encore.

Et les bonnes émotions dans tout ça. Ben oui il y en a plein ! Ici même, des gens supers, des discussions qui prêtent à sourire, ou a éclater de rire même, ou .. à se faire des noeuds de cerveau ^^ Tu trouveras certainement des connexions, avec un, deux ou dix personnes.

bienvenue (ayé je m'en vais.. oui trop longue je sais.. )

Will.Grahamle 09 février 2019 à 22:33   •  

Bonsoir,

Je vous remercie de votre accueil :)
Je vais essayer de répondre en suivant le fil ^^

Choix intéressant.. et pas anodin.
J'aime les personnages atypique comme Will, Elliot dans mr robot ou bien encore Rust Cohle dans true detective.
La série Hannibal est assez chouette, l'esthétique est plutôt bien léchée et la relation hannibal / will est très intéressante d'autant que je trouve que les acteurs les retranscrivent très bien dans la direction qu'ils ont choisis d'incarner.

Will Graham me rappelle beaucoup moi quand jt plus jeune, l'instabilité que me provoquait mes crises « d'hypersensibilité » et comment je préférai m'isoler de tout le monde...
Une cellule capitonnée ce serait le rêve d'en installer une chez moi, afin de me couper de tout de temps en temps. Bloqur tout influx extérieur afin de me concentrer sur mon équilibre intérieur.
Etre hypersensible, être une «éponge » quand cela nous submerge et qu'on a pas eu les armes pour affronter ça... c'est pas facile à vivre, toute la noirceau du monde peut vous péter à la gueule. Et j'aime bien qu'on retrouve cela dans le personnage de Will Graham..
ça m'a toujours hérisser les poils les gourous du « développement » personnel et consorts , qui ont atteint l'éveil et seraient « sensible » à des choses que les autres ne voient pas.
Bullshit.
Pour moi, être sensible, voir le beau dans le monde, ça a un prix
car ce monde est remplie d'horreurs et d'injustice
Pas besoin d'être un génie pour savoir ça
Comme il n'y a pas besoin d'être un génie pour savoir que c'est la nature qui nous fait vivre et respirer, et que c'est un peu con de la détruire comme un sagouin en en ayant rien à foutre.
Mais bon, it's ok, on est des machines, devenons complétement des machines #transhumanisme.
Un avenir possible de l'humanité selon moi.
Anyway, je considère déjà la plupart des gens comme des machines formatées à l'esprit sclérosé.


Le déni de l'ombre, l'aveuglement par la lumière.. C'est pas pour moi
Le procédé alchimique n'est-il pas de partir de la substance grossière sombre, afin de la sublimer en lumière dorée ? En « conscience ?

Cette citation du « ainsi parlait zarathoustra » de Nietzsche m'avait marqué à mes 15 ans :

« Pourquoi t'effrayes-tu ? -- Il en est de l'homme comme de l'arbre.
Plus il veut s'élever vers les hauteurs et la clarté, plus profondément aussi ses racines s'enfoncent dans la terre, dans les ténèbres et l'abîme, -- dans le mal. »
A mon sens il faudrait accepter de voir le mal afin de l'affronter
n'étais-ce pas le combat de certains grand hommes comme Mendela ?
Ne pas accepter l'injustice, ne pas être dans le déni ? Réaction - Action
Mais bon, nous manquons de leaders inspirant de nos jours, mais c'est un autre débat, et je pars déjà en pavé :D :D

Pour en revenir à will graham j'ajouterais juste une réplique de John Clare / la créature de Frankenstein dans une de mes série préférée (Penny Dreadful)

« True evil is, above all things, seductive. When the Devil knocks at your door, he doesn't have cloven hooves. He is beautiful, and offers your heart's desire in whispered airs. Like a Siren, beckoning you to her ruinous shore. »
Oscar Putney: And what do you do, when that Siren sings?
John Clare: You save your soul... or you give it to her.
Oscar Putney: But then you're damned.
John Clare: But you're not alone.

Comprendra qui pourra..

Je m'excuse d'avance pour ceux dont l'utilisation de L'anglais rebute, je ne voudrais pas du tout paraitre pédant c'est juste que je pense souvent en anglais dans ma tête et parfois les mots sonnent plus « juste » en Anglais , certains mots retranscrivent mieux les émotions à l'intérieur je trouve.
Anyway j'utilise souvent le franglais du coup cela pourrait bien tout autant me donner des airs de Jean-claude Vandamme mais que voulez vous je suis « aware » moi :D

Oui, il y a eu souffrance et solitude, très grande solitude.. mais je tiens à préciser une nuance de taille.. i may have been broken but i'm not fucked up.
Je porte certaines cicatrices, c'est un fait. Mais je vis au mieux avec ça, dans une direction d'équilibre.
Je ne vis pas encore à la campagne car j'ai essayé d'aller ver l'humanité, de ne pas perdre espoir trop tôt en ça... (à une époque je voulais devenir berger aha :p )
Malheureusement cela s'est avéré être un échec à chaque fois.
Qui plus est j'ai tout perdu il y a 3 ans alors je dois encore me reconstruire petit à petit (matériellement) donc c'est le plan actuel si rien d'autre ne se présente.
En tout cas les villes ne m'intéressent plus particulièrement, trop de contamination.
A la campagne avec deux chiens loup tchèque ce serait chouette ou bien un de mes vieux rêve romantique serait de vivre à 500 m de la mer en Bretagne, le cliché du mélancolique contemplant l'infini du haut de sa falaise :D
Actuellement je suis sur Besançon, c'est une petite ville, ya pas mal de de nature autour et la possibilité de longer le Doubs facilement en vélo, c'est pas si mal.
Et surtout, j'ai trouvé LE taff qui me convenait enfin et qui m'a redonné un peu la foi.
Du coup pour l'instant il est plus judicieux de rester afin de mettre de côté pour planifier mon escape. :)

Oh, it's time to go
Je finirai de répondre demain.
Révèrence

https://media.giphy.com/media/NRW2yP1aoYTsY/giphy.gif

Pixle 10 février 2019 à 12:00   •  

Pfiou je continue de plussoiyer beaucoup de tes mots. Penny D très bonne série.
S'isoler dans les terres proche ou peu de la mer. Le rêve.
Le formatage Universel est un tueur une mafia un terroriste silencieux. Ça grouille dans le cerveau inconscient des gens qui ne "pensent" plus/pas.
Triste société triste monde.
D'où la joie d'avoir trouvé ce forum. Ici où les clichés sont discutés et jamais dits pour vérité. Ou la remise en question est de mise. La tolérance et l'empathie.
Amen ?


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?