Présentation des nouveaux

je me suis perdu :)

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Je me suis perdu :)
je me suis perdu :)
pasPlusKfondle 29 décembre 2021 à 14:05

Bonjour à tous,
Florent 36 ans, de retour dans le 62.

J'ai passé un peu de temps à lire le forum sans m'inscrire, finalement je tente le coup!
Que dire de moi? A lire les messages, j'ai l'impression d'arriver ici un peu comme tout le monde (ça fait bizarre comme tout le monde, pour 1 fois), un décalage constant dès le + jeune âge, 18 ans à essayer de comprendre les gens, 18 ans à essayer de faire "difficilement" pareil et finalement la vie qui vient tout chambouler.

De base, très scientifique, à tjs tout démonter, analyser, comprendre, réparer, déconstruire, reconstruire, à choisir des choses "complexes" pour les autres mais tellement évidentes pour moi.

Des choses moins explicables à côté, à commencer par moi puis les gens et ce rapport décalé.
Un peu parti (perdu?) dans les trucs moins explicables ces derniers temps, à explorer des voies, des croyances, à me créer la mienne, à tester.
J'avais déjà du mal à être compris et finalement j'ai perdu encore + de gens en route, même les + perchés ont leur limite.

En fait, c'est peut-être ça le problème à la base, les limites? Les gens sont-ils trop limités ou alors les miennes sont trop loins?

J'ai aussi eu un peu l'impression que beaucoup de gens partent du forum, la lassitude? C'est vrai que quelquechose qui est souvent présent chez moi aussi, je découvre un truc, je le vis à fond, voir je vis plusieurs trucs à fond en même temps, j'arrive au bout, ça me saoule, je passe à autre chose.
L'impression d'être un requin, si je ne fais rien, je meurs.

Pas facile de se décrire, mais après avoir passé plusieurs mois à me consacrer à moi, j'ai un début je pense!

Clivele 29 décembre 2021 à 14:38   •  

Bonjour et bienvenue,

À toutes fins utiles : http://www.perdu.com/

Blagues douteuses mises à part, j'espère que tu pourras trouver ici des points de repère au gré des discussions.

Hatsale 29 décembre 2021 à 14:58   •  

Salut et bienvenue !
Il y a donc des limites ? 🤔

pasPlusKfondle 29 décembre 2021 à 15:42   •  

Apparemment oui...🤔
Chacun à sa façon mais malheureusement c'est la seule tendance que je perçois, du coup obligé de me brider, de façon différente à chaque fois... peut-être que je n'ai pas encore rencontré les bonnes personnes donc je tente ici 🙂
je fini par m'auto-limiter car à chaque fois que je tombe sur de nouvelles limites, ça m'ennui ou ça me déprime en fonction de l'importance que j'attache aux gens (là aussi, soit je met des limites & je ne le vis pas à fond donc je m'ennui, soit quelquefois je me lâche dans l'implication et finalement je fini triste)

Toujours l'impression d'être trop tout...

Opicinole 29 décembre 2021 à 15:51   •  

C'est un cercle vicieux que celui-ci qui nous met en évidence devant un écart qui s'en va s'élargissant parce que parfois on ne regarde que cet écart et qu' on y prêtre une attention trop marquée au détriment des nombreux horizons qu'on masque de cette façon. Ce faisant on devient l'inaccessible étoile, à briller seul au firmament. C'est à la fois effrayant et rassurant. On demeure ainsi l'unique et cette position dans un monde qui arase tellement peut flatter, cependant que la solitude est aussi exacerbée. Certains ont résumé ceci en des formules chocs du genre, l'enfer c'est les autres. Or le premier cercle de l'enfer est soi. Parce que tout seul il ne grandit pas et que le miroir en lequel il se mire renvoie la faute sur les autres. Et en effet ne pouvant croître, on fonde son univers unique à force de croyances maison, de voies maison et on attribue de l'importance (cf ton second post), ou pas autres autres selon soi, attitudes qui en viennent à baliser le territoire étroit de ce moi qui se pense sans frontières. Je dis ceci en connaissance de cause. J'ai procédé ainsi, à culminer sur mon moi suprême et à condamner le reste du monde au bûcher. Ce moi qui jouait avec sang froid dans tous les domaines, comment j'ai fini par le trouver ennuyeux et très bas au point de décider enfin de me tourner vers les autres et non seulement à tendre l'oreille à leur murmures mais aussi à cesser de les parasiter avec cette antienne de l'écart. Sans forcer j'ai laissé le simple m'atteindre et me démonter et toute cette hideuse cathédrale que j'avais bâtie. Certes chassez le naturel et il revient. Mais pas tellement car je me suis démontrée (note le subterfuge ! :)), que ma propension à la complexité valait complication et que le simple a sa valeur, parce que le simple sans araser le difficile en permet un accès plus efficient. Une fois débarrassée de ces scories, une partie étouffée par ce moi suprême a commencé à émerger pour mon plus grand bien et celui des autres. Quand je pleure je me dis chouette. Quand je me frotte à une limite je ne dépose pas les armes, je creuse le sujet, la personne et la laisse également me creuser pour ensemble dévoiler un horizon qu'on s'efforçait et que bien souvent je m'efforçais de ne plus voir.

Abderianle 29 décembre 2021 à 16:10   •  

Bienvenue !
Et pour faire écho à @Opicino et à @Hatsa, oui, le problème réside souvent quelque part dans l'organe-obstacle. A défaut de changer l'oeil, on peut changer ses perspectives.
Oui, oui, c'est facile de dire "change-toi toi-même" mais la pratique, en effet, requiert en réalité beaucoup de simplicité. Mais la simplicité n'est pas compliquée : elle est un tissu extrêmement dense et complexe ; c'est là son charme, sa profondeur et sa portance.

Amarle 29 décembre 2021 à 23:44   •  

Bienvenue @pasPlusKfond
Je me reconnais beaucoup dans ce que tu écris.
Le seul truc où je differe de toi c'est que je ne me fais pas de croyances maison.
Je ne me fais pas confiance. Toujours l'impression d'être à côté de la plaque.
Je me sents toujours obligé de bosser un sujet à fond pour commencer à le partager avec d'autres personnes.
C'est fatigant et usant, mais je perds pas espoir.
À 45 ans je continue d'essayer de changer.

zozottele 30 décembre 2021 à 00:39   •  

Bienvenue @pasPlusKfond!
Chouette pseudo😀
Il y a des limites ?
Mais pourtant tu dis "je fini par m'auto-limiter car à chaque fois que je tombe sur de nouvelles limites."
Ben mince,tu t'auto limite !🙂

pasPlusKfondle 30 décembre 2021 à 01:28   •  

@Clive, ce site est très utile aussi quand on veut tester des soucis https, bref je dérive 😄

@Opicino, c'est juste magnifique, je ne sais que répondre 🙂

@Abderian, me changer? Combien de versions de moi-même j'ai essayé. Si on ne peut pas être soit, est-ce utile?

@Amar, même problème, c'est limite si je n'ai pas inventé la solution, je ne me sentirai jamais légitime, dans le pro ça permet d'aller vite mais on finit par se heurter à des hiérarchies car on sort trop vite du cadre & ça dérange. Comme c'est extremment fatiguant, j'essaie aussi d'éviter la surperformance mais c'est fatiguant aussi de pas chercher à faire plus parce que la passion qu'on met à chaque fois dans un truc, si on va pas à fond, on a peur d'avoir mal fait ou pas fini mais on a déjà largement explosé les attentes dans 99% des cas et même en faisant la moitié ça restait large
Cette histoire de croyances perso, c'est juste qu'il m'est arrivé des trucs assez bizarres donc y'a un moment, tout expliquer par la science ça ne marche plus donc jsuis allé plus loin, ça parle à des gens, c'est de l'hérésie pour d'autres 😉
Disons que ça se vie pour le croire.

@zozotte merci, disons que c'est MA réponse quand on me dit "roule pas trop vite", je réponds toujours, oui "pas plus qu'à fond"
Non, je ne considère pas qu'il y en ait, enfin tant que je ne trouve pas véritablement les miennes y'en a pas, ce que je dis toujours c'est que je cherche les miennes et si j'en trouve, je les repousse mais à partir du moment où j'ai trouvé celle des personnes en face, je ne peux pas aller plus loin donc ça devient mes limites. Si je pousse plus, ça blesse, ça rend mal à l'aise et de toute façon il n'y aura plus aucun répondant... donc oui je m'auto limite soit parce que je suis déjà arrivé en butée de la limite en face, soit par convention dans certains contextes et c'est constant, peu importe qui j'ai en face, j'arriverai toujours à la limite et même en rencontrant des gens totalement différents, les limites sont juste calées différemment mais jamais je n'ai encore eu la chance de tomber sur quelqu'un qui m'amène à toutes les miennes en même temps. Bref ce rêve, cette soif infinie de toujours plus de nouveautés :)

zozottele 30 décembre 2021 à 01:54   •  

@pasPlusKfond,la,tu parles des limites des autres,pas des tiennes.
La soif de l'infinie ne pourra jamais être comblé par une seule personne.
C'est un ensemble de choses,de personnes,de tout.
Un tout qui te définie toi,que tu pourras combler par des rencontres,des échanges,de la lecture et des découvertes.Pour toujours plus de savoir et de nouveautés.
La balle est dans ton camp,pas dans celui des autres.

herademonsnugle 30 décembre 2021 à 11:27   •  

Hello @pasPlusKfond 🙂

Je vois de quelles limites tu parles quand tu mentionnes celles que tu rencontres en face. Forcément, ça bloque mais il faut rester toi tout de même le plus possible et si en face ce n'est pas réceptif ==> next

pasPlusKfondle 30 décembre 2021 à 11:29   •  

@zozotte, oui il y a plein de limites que l'on peut repousser seul, et le côté HPI aide pas mal (maintenant on m'a sorti ce résultat y'a 18 ans sans + d'explication, en gros bon bah voilà pourquoi t'es décalé, t'es surdoué, démerdes-toi...)
Maintenant il reste plein de trucs que l'on ne peut pas faire forcément faire tout seul et aussi parce que c'est tellement plus beau et intense dans l'échange mais là c'est compliqué.
En cherchant ces derniers mois, il y a maintenant la notion d'HPE et tout le reste et je m'y perds un peu. A force de trop lire et en fonction de l'état du moment, on finit par se retrouver HPE/asperger/borderline/bipolaire et j'en passe. Mais qu'est-ce que la norme? En quoi vivre les choses de façons intenses, ça devient une maladie au lieu d'un "don"?
Et quand on trouve plus rien, on part encore plus loin, on devient une vieille âme parce qu'on cumule toutes ces qualités exceptionnelles (ou tares suivant le filtre que l'on y met) et on se cherche une mission alors qu'on galère déjà à être là. Et le pire c'est que même en cherchant à invalider des hypothèses, on se retrouve avec des facultés supplémentaires (par ex, je me retrouve magnétiseur, j'en avais tjs eu la conviction par des ressentis et des résultats sur des personnes différentes mais jamais été confronté à un vrai magnétiseur, maintenant c'est chose faite et ça a été confirmé, j'ai même été aidé à canaliser ça et ça marche bien mieux sans me bouffer... pourtant mon parcours scolaire/taf c'est l'extrême opposé lol) donc est-ce juste l'hyper sensibilité qui aide à ça? est-ce un don?
trop de questions tuent la question 😵

Il faudrait que je fasse des tests TSA/HPE voir MBTI et je ne sais quoi d'autres mais je ne sais pas où je peux trouver ça.
J'ai essayé enneagramme par ex, ça aide un petit peu.
Loin de moi l'idée de m'enfermer dans une case alors que je suis jamais rentré dans aucune et que ça m'a toujours révolté, juste savoir de où je pars pour aller où je le souhaite.

zozottele 30 décembre 2021 à 11:50   •  

citation :
"En quoi vivre les choses de façons intenses, ça devient une maladie au lieu d'un "don"?"

Ben tu peux dire que c'est un don si tu veux.
Si personne ne tombe d'accord sur une définition, fait toi la tienne.

citation :
"on se cherche une mission alors qu'on galère déjà à être là."


Ben voilà,tu as trouvé ta mission, être la,en toi, à vivre l'instant présent, c'est chouette comme mission.

citation :
juste savoir de où je pars pour aller où je le souhaite.


Tu sais d'où tu part,et je pense que tu n'as pas besoin de plus de tests pour aller ou le souhaites.
Enfin c'est mon avis.😉

Abderianle 30 décembre 2021 à 13:41   •  

@pasPlusKfond, l'idée n'est pas exactement de se changer, même si, dans une certaine géométrie, les propriétés de l'objet "moi" paraissent transformées. Il serait plus exact de dire "transcender", comme si l'état original d'une figure, limitée à quelques dimensions ordinaires de l'espace-temps, se trouvaient être débordantes au point, pour être perçues et expliquées, de requérir quelques autres dimensions. Pour résumer, il faudrait donc plutôt prêter attention à sa "catastrophe", qui, en maths comme en épistémologie, ourdit souvent des richesses inopinées.
Comme on dirait pour paraphraser Wittgenstein "les limites de mon moi sont les limites de mon monde", l'adjonction d'une correction possible et moderne serait : "les limites de mes n-uplets sont les limites de mon langage".

pasPlusKfondle 30 décembre 2021 à 14:55   •  

@Abderian juste wahou, ce subtil mélange de mathématique et de philosophie à la frontière volontairement floue du spirituel.
C'est transcendant et en même temps perturbant.

Les phrases à interprétations multiples, depuis une certaine expérience ça m'envoit dans une boucle infinie avec une infinité de filtres applicables qui font basculer dans toutes les émotions, du coup j'ai une tendance à faire répéter et changer les mots jusqu'à avoir une réponse validée par les 2 parties.

Disons que le langage est un outil formidable et comme tous les outils, une mauvaise utilisation le transforme rapidement en arme.
J'ai eu l'occasion de voir à quel point chaque mot est d'une importance capitale et qu'une tournure de phrase la plus anodine du monde ou un synonyme pouvait raconter une certaine réalité. On pourrait grossir le trait et arriver directement au mensonge par omission mais non, c'est juste UNE vérité. Une réponse quantique à la question en quelque sorte. A la fois vraie et fausse... Une vraie réponse mais pas forcément pour la bonne question...

Opicinole 30 décembre 2021 à 15:03   •  

Ceci explique pourquoi un mot nouveau est un fameux repoussoir à limites. C'est comme une fonction mathématique à laquelle on ajoute sa porte variable pour varier - ou même à avoir l'illusion - de fluctuer son comportement dans ses limites. cette variable est une quête fabuleuse dont la clef réside parfois ailleurs. C'est le jeu et je de la vie selon moi (qui souligne).

pasPlusKfondle 30 décembre 2021 à 15:34   •  

Je commence avec un disclaimer, "je n'attaque personne, je discute juste (le principe du forum, non?)". Pourquoi je dis ça? Parce qu'on me reproche souvent de tester les gens. En enneagramme, je suis perçu par des gens comme un type 6 (une personne très proche me voit en 8 et ça ne lui fait aucun doute). Un regard perso me décrit comme un 4 intérieur avec une carapace de 6. Bref je dérive...
Je dirai juste que j'ouvre le débat mais que les gens peuvent prendre ça comme une attaque car ouvre peut-être trop de portes et que ça serait "chercher la petite bête".

Je partirai d'un principe simple, que j'aime appliquer, que je trouve juste en l'utilisant. Que je devais le faire constamment dans mon ancien boulot et que ça peut s'appliquer partout et en même temps je vais faire l'inverse lol

Ce principe, c'est "quand on a compris quelquechose, on doit être en mesure de l'expliquer à un enfant" donc l'utilisation d'envolée lyrique est tel un manque personnel de compréhension? On parle d'enfant d'intérieur, ça ne doit pas être pour rien. Bien que la vie soit complexe (et qu'on est sur un forum qui regroupe un formidable vivier de personnes ayant une attraction immodérable pour la simplexisté) est-ce qu'on se complique juste la vie & les "normaux" l'ont finalement comprise en ne cherchant pas à la comprendre ou alors on arrive à s'y trouver sur les multiples chemins que l'on parcourt ?
La réponse est simple pour nos enfants intérieurs, ils n'ont qu'un seul but : le bonheur !
Qu'est-ce qu'on fout là ? Ensemble on le trouve un peu plus ou alors on s'en éloigne ? En se regroupant ici, est-ce qu'on utilise pas des codes qu'on a en même temps rejeté ? On se réconforte dans le moule des "immoulables"?

Abderianle 30 décembre 2021 à 16:48   •  

citation :
@Abderian juste wahou, ce subtil mélange de mathématique et de philosophie à la frontière volontairement floue du spirituel.C'est transcendant et en même temps perturbant.


Eh bien c'est rare que l'on saisisse avec clarté ce que je pensais pouvoir dire ! 😄
En mode Philippe Manoeuvre, je te réponds : "Ouais, tu déchires !".

En fait on accuse souvent le langage mais il est pris entre le feu de la psychologie et celui de l'usage. Il est lui-même le produit de besoins, qui sont généralement liés à l'usage... et à la psychologie, d'où les distortions, les contradictions, les doubles sens et les maladresses qu'on y trouve ; d'où le fait aussi qu'en l'état, contrairement à d'autres formes d'expression, il reste un des plus imparfaits (même la mathématique n'est bien entendu pas un système définitif puisque résultante d'esprits humains). Sa richesse cependant est d'être personalisable et de refléter, même s'il en dépend, la variété des aspirations des individus. La forme poétique, par "essence", est quelque chose comme ce point de rencontre, voire de fusion, entre une intériorité singulière et une esthétique totalisante.
Ergo, ce n'est pas tellement l'accord synallagmatique qui est important ici que l'agrément et la non-contradiction qu'on peut mettre dans les termes qu'on emploie. Dans une situation dialogique, c'est bien sûr souvent le langage qui est incriminé, d'où la non-transposition en l'état des "grands termes" en philosophie, à l'inverse, dans les systèmes génériques et normés les plus courants, des expressions de la logique par exemple.
Or il est diablement redoutable de se dépêtrer d'une langue, ou même de plusieurs, jusqu'à atteindre, en dépit d'une certaine polyphonie (ou d'une multi-dimensionalité) des sèmes qui ne soient pas contradictoires, ou dont la contradiction ne heurte pas le système au point de perdre sa propre cohérence, et donc sa propre vision du monde. C'est pourquoi "l'ajout de dimensions", ou, dit autrement, de perspectives, est généralement vitale parce que résoudre ces équations dans les plans étriqués d'une géométrie banale, quotidienne, érigée à l'emporte-pièce et standardisée, c'est peu à peu se conduire à des délires que seul un artisan très habile peut finir par détricoter. Et s'il s'appelle Freud, pffiou ! que vous êtes mal. 😄
(Allez faire rentrer Euclide chez Riemann... !)

zozottele 03 janvier 2022 à 13:28   •  

@pasPlusKfond,puis je essayer de répondre à tes questions restées encore sans réponses aujourd'hui ?
Et à mon humble niveau,car nous avons tous un avis différent ?

Qu'est-ce qu'on fout là ? Ensemble on le trouve un peu plus ou alors on s'en éloigne ? En se regroupant ici, est-ce qu'on utilise pas des codes qu'on a en même temps rejeté ? On se réconforte dans le moule des "immoulables"?

Je pense qu'ici on se réconforte oui.
A avoir passé sa vie à se sentir seuls, quand on trouve des semblables on s'y colle, c'est humain.
Est ce que ça nous rapproche ou non du bonheur ? J'ai envi de dire que ça rapproche.Mais on peu continuer de bouder si l'on veut, chacun voit midi à sa porte.
Est ce qu'on n'utilise pas des codes que l'on a rejeté ?
Peut être oui,dans ce cas là nous étions dans l'erreur en les rejetant,ce qui règle le problème.
Je vois les choses comme ça, c'est peut être une facilité je ne sais pas, mais pourquoi chercher les complications ?

pasPlusKfondle 03 janvier 2022 à 15:05   •  

citation :
puis je essayer de répondre à tes questions restées encore sans réponses aujourd'hui ?Et à mon humble niveau,car nous avons tous un avis différent ?

@zozotte, bien sûr que oui (contrairement à d'autres fils où j'ai l'impression de voir des questions où l'on cherche plus à persuader d'autres de sa réponse que d'en attendre réellement, donc je pense comprendre tes questions) et merci pour tes réponses

Et pour celles & ceux qui passeront ici, ce sont des questions ouvertes donc oui les réponses de chacun sont utiles (après libre aux personnes de prendre ce qui leur parle ou non) et personnellement j'apprécie tout autant les réponses rapides, courtes, directes, simples que les réponses métaphysiques (après l'humeur du moment peut forcément jouer sur le fait d'être plus réceptif à un style qu'un autre)

Après sur d'autres actions auxquelles je pense, c'est que même si on se sent solitaire/incompris/différent, il est vrai que le fait se finalement se retrouver/regrouper nous rend pareils que les autres, juste qu'on a peut-être plus de mal à se retrouver vu que statistiquement on est un peu moins nombreux de base (ou juste cette difficultrer à rentrer naturellement dans le grand moule 😬 ) donc ce forum est cool pour avoir une base.

Malheureusement après avoir pas mal lu de fils, je reste un peu sur ma faim car le forum me parait un peu calme et le côté lecture/réflexion derrière un écran, autant il y a 18 ans, c'était quelquechose que je faisais énormément (alors soit l'âge a changé ça, soit c'est qu'avant c'était pas autant la mode (ce côté pas dans le moule lol) ou alors je n'avais pas trouvé d'autres façons de faire) mais ça me parle un peu moins désormais donc j'aspire plus à rencontrer IRL les gens. Pour les membres ayant un peu + d'expérience de ce forum, est-ce qu'ici est un bon point de départ ou non? L'idée est que plutôt de rêver/chercher des solutions à une vie qui de toute façon avance que l'on soit prêt ou non, n'est-ce pas mieux de la vivre? Et bien qu'ayant bossé dans le numérique, que les visios étaient pour ma part présentes bien avant que tout le monde découvre ça avec le covid, je trouve toujours plus convivial de voir les gens en vrai, il y a tellement plus à partager :)
Perso, je bosse sur un fourgon que j'aménage pour rendre cette réalité plus tangible et repousser cette limite (un ancien rêve abandonné pour faire la place à d'autres priorité mais qui est revenu d'une façon assez violente 😵 )
L'avantage en partant d'ici c'est qu'avec des personnes ayant potentiellement plus de points communs, ça aide un peu !

zozottele 03 janvier 2022 à 16:26   •  

citation :
Malheureusement après avoir pas mal lu de fils, je reste un peu sur ma faim car le forum me parait un peu calme.


Oui il est calme,il y a eu plusieurs débats la dessus.
Ce calme permet à tous et toutes de pouvoir trouver un endroit "saint", apaisé de tensions.
C'est un équilibre pas toujours facile à trouver,entre trop calme et trop tendu.
Après pour les rencontres en vrai bien sûr c'est différent.Cest déjà un bon départ pour ceux qui ont du mal.
Mais il existe une catégorie"sortie" que tu as du voir,libre à toi d'en organiser.
Et merci à toi aussi pour le partage !

Abderianle 03 janvier 2022 à 23:02   •  

Ah tout forum a sa limite de Chandrasekhar et il y a une impressionnante quantité de matières ici. Pfff... le comble si tout l'monde peut pas y figurer !
Mais allez, on repoussera bien encore les limites de la physique, pas vrai ? Ah dire qu'il y a un nombre non négligeable de gens qui ne postent rien.
Et dire que ce sont toujours les mêmes qu'on voit ici sur nos écrans.
Ah là là... moi je vous dis, la politique, tous pourris.
😄 😉

zozottele 04 janvier 2022 à 07:33   •  

😄

C'est vrai que beaucoup de monde n'osent pas postés apparemment.
C'est dommage,nous ne mordons pas pourtant si ?🙄
Plus on est de fous plus on rit !

Merlinle 04 janvier 2022 à 07:42   •  

Il n'est jamais évident de s'exprimer en public, même par écrit, @Abderian, @zozotte :)

Et bienvenue, @pasPlusKfond !

Ambre31le 04 janvier 2022 à 08:32   •  

Bienvenue et merci pour les questionnements que tu apportes dans ta présentation @pasPlusKfond.
J'aime bien en particulier ta remarque sur les discussions du forum dans lesquels chacun tente plus de soutenir sa propre compréhension des choses qu'à entendre celle des autres et je rajouterais à participer ainsi à la construction d'une compréhension un peu plus riche du monde, voire même a agir en fonction de cette compréhension. Et j'aurais bien envie que tu viennes dire ça sur des fils où tu aurais envie que la discussion aille plus loin, sans t'enfermer dans les limites de ton propre fil...

En lisant ton fil justement, il m'a manqué finalement une définition de base : de quoi parles tu quand tu parles de "limites" ?

Et merci à @Opicino pour ça :

citation :
"Parce que tout seul il ne grandit pas et que le miroir en lequel il se mire renvoie la faute sur les autres." (@Opicino)

Cela parle tellement bien du rapport si ambigu que l'on entretient avec soi et avec les autres, et l'un ne va pas sans les autres.

Et oui le forum est comme un immense hall d'entrée avec de multiples portes qui ouvrent chacune potentiellement sur un être bien vivant, bien concret. Les rencontres dans le réel sont essentielles à mon avis, si l'on veut vivre et pas se raconter une histoire qui serait notre vie. Et ce qu'on fait ici... Ben peut-être qu'on patiente, comme dans un hall avant qu'une porte s'ouvre. Et peut-être que les rencontres qu'on se retrouve à faire dans cette halte, justement ce qu'on s'entend dire (ou écrire, ou vivre) et ce que les autres nous renvoient et nous apportent, tout ça nous donne envie de prolonger la pause, voire de garder un lien avec ce qui s'y passe (vive le numérique du coup 🙂) même quand on aura trouvé notre chemin. Ca ma fait penser à un hall de gare en fait, où les gens se parleraient, mais un hall confortable ( pas froid et venteux et glauque comme les gares que je connais)... Mais bien plus qu'une salle des pas perdus 🙂!

zozottele 04 janvier 2022 à 13:00   •  

D'accord avec toi @Merlin.
Je souhaite encourager,non oppresser.
Si j'ai oppressé, veuillez m'en excusez.

Natsle 04 janvier 2022 à 19:24   •  

Bonsoir et bienvenue @pasPlusKfond.
Cest marrant ton pseudo me rappelle ma vingtaine. Cetait un peu notre slogan en teuf. (Pas plus qu'à fond)
Bref, j'espere que ici tu trouveras de quoi cadancer.

pasPlusKfondle 11 janvier 2022 à 12:20   •  

Holà !
Bon ok, après avoir dit que le forum était un peu calme, c'est moi qui ne poste plus 😂

@zozotte, ouep il faut que je regarde pour les sorties, après avec ce petit virus & ce pass, ça bloque un peu 😴

@Abderian, lol c'est ça qui est sympa ici, toujours quelqu'un pour faire une référence de l'autre bout de l'univers (et forcément en bon curieux, je fonce apprendre un truc nouveau)

@Merlin, merci 👍

@Ambre31, effectivement il faudrait que je sorte de mon fil (pour l'instant c'est mon petit cocon sur ce forum, après c'est ma façon d'aborder, plutôt que d'arriver en mode gros relou sur tous les fils & étalage de confiture pour dire youhou jsuis là, je suis plutôt à passer plutôt discrètement, attirer un peu la curiosité et discuter avec ces gens curieux (dans les sens original & investigateur))
Après sur ces fils, certains très intéressant sont anciens & sur la majorité des forums, aller à la repêche de vieux sujets ce n'est pas tjs très bien vu, ici je découvre encore comment ça marche. Ensuite, arriver en pronant l'échange alors que ça commence déjà à s'énerver & imposer une idée, il faut que je travaille un peu ça parce que les émotions prennent le dessus, ça me rend juste mal donc derrière c'est dur de s'élever et discuter de façon calme.

Pour les limites, c'est ce que je cherche / travaille en ce moment, c'est ce bordel entre les limites physiques / sociales / émotionnelles etc.
Tout ce qui, j'ai l'impression, m'empêche d'aller à fond... Soit je suis au mauvais endroit, soit avec les mauvaises personnes, soit j'ai pas suffisamment cherché, soit je rêve un peu trop... j'en sais rien. En + maintenant avec ces histoires de pass, sans rentrer dans le débat pour ou contre, chacun son corps & ses convictions, ça limite pas mal les interactions IRL.

@Nats, de mon côté, c'est les voitures, parce que c'est une passion depuis bébé (comment ça précoce?) qui ne n'explique pas et aussi parce c'est le seul moyen que j'ai trouvé jusqu'à maintenant pour aller à fond.

Et merci à tous de donner vie à ce fil 🤘

zozottele 11 janvier 2022 à 12:47   •  

@pasPlusKfond,Ben peut être que tu rêves trop oui...
Et alors ?

pasPlusKfondle 11 janvier 2022 à 16:36   •  

@zozotte, rêver c'est bien et il le faut.
Mais trop rêver, trop chercher la perfection et finalement peut-être passer à côté de choses parce qu'on est perdu dans des pensées au lieu de simplement vivre ce qu'on a déjà là, ce n'est peut-être pas une solution.
Se contenter de peu et ne pas chercher mieux, non plus.
Aaaaah Dilemme !!!

zozottele 11 janvier 2022 à 18:01   •  

Trop rêver,ce n'est pas trop chercher la perfection justement.
Chercher la perfection ce n'est pas rêver.
Il n'y a pas de dilemmes,sauf ceux que l'on veux bien se donner nous même.

Se contenter de peu et ne pas chercher mieux ?

Et pourquoi pas se contenter de peu tout en faisant au mieux ?

Opicinole 11 janvier 2022 à 20:00   •  

Comment ça trop rêver et qui a foutu une jauge encore sur cette activité qui ne consomme que soi ?

zozottele 11 janvier 2022 à 20:05   •  

😂 👍

pasPlusKfondle 17 janvier 2022 à 10:45   •  

Oui, une question d'équilibre sûrement comme pour tout 🙂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?