Présentation des nouveaux

L'amour chez les HP... vous faites comment ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. L'amour chez les hp... vous faites comment ?
L'amour chez les HP... vous faites comment ?
Clochettele 21 avril 2019 à 20:24

Allez je lance la discussion sur ce sujet épineux... la peur de l'abandon est apparemment lié à la personnalité HP et j'avoue en être bien pourvue. Même si je vis une belle relation avec une personne bien sous tous rapports (en apparence du moins), je ne peux pas m'empêcher d'essayer de lui trouver des défauts et d'anticiper le moindre signe pour me dire: ok, je le quitte. Tellement j'ai peur, qu'une fois de plus, je me lâche, et bam je me prends un bon mur dans la figure. Donc je vis ma relation dans la retenue et le contrôle. Comment vivre l'amour avec insouciance ? Là j'aurais besoin de vos conseils éclairés :)

ciflorettele 21 avril 2019 à 21:32

Coucou Clochette, la question que tu poses est, me semble-t-il, fondamentale dans la vie de tout être, et je ne pourrais prétendre être capable de donner des conseils à ce sujet. Tout au plus essayer de dégager quelques pistes pour tenter d'y "voir" plus clair (ou bien encore plus flou!). Pour commencer je ne suis pas sûre que la peur de l'abandon soit liée en soi à la personnalité du HPI mais peut être plus aux expériences vécues qui ont participé à modeler cette personnalité, il est vrai, décrite comme très sensible. Parmi ces expériences, certaines ont certainement été ressenties comme douloureuses et le restent encore aujourd'hui, sans cesse réactualisées, à l'occasion même de petits riens qui déclenchent à nouveau la peur...comme si c'était hier, comme une malédiction. Mais la peur est une émotion et comme toute émotion elle est vivante, peut se métamorphoser, se diluer...par contre l'idée liée à la peur: je suis abandonnée, est plus difficile à désamorcer car elle s'est glissée insidieusement durant de longues années et a fini par tourner en boucle à bas bruit et à s'autonomiser. Peut être même dissimule-t-elle une autre idée encore plus terrible comme "je ne vaux rien"...D'ailleurs si on y réfléchit, ce sont les enfants que l'on abandonne, les adultes eux, se séparent...se quittent (tu l'écris d'ailleurs comme tel: tu as peur qu'on t'abandonne mais tu anticipes de quitter l'autre) de manière plus ou moins courtoise dirons nous. La nuance peut avoir son importance.
Ensuite si l'on interroge l'amour en lui même, on peut se rendre compte qu'il est peut être, toujours déjà ouvert sur la possibilité du départ, départ de l'un, départ de l'autre, volontaire ou involontaire, et que peut être il ne sert à rien de lutter contre cette inhérence du phénomène, car aimer l'autre ce n'est pas vouloir le posséder, aimer l'autre c'est peut être déjà accepter, prendre d'avance le risque, de le voir, un jour, partir, quelle qu'en soit la raison. D'une certaine manière, considérer cela, peut apaiser, permettre se se laisser aller à vivre la rencontre, non sans souci, mais en toute lucidité, en toute liberté, et ainsi s'abandonner à ce qui est, et à ce qui vient.

Carolle 21 avril 2019 à 22:10

Je pense que dans une bonne relation de couple entre HP, HP "heureux" qui sont sortis de leur carapace, on se lâche, et on est heureux de se lâcher. Le problème du HP, c'est qu'il s'impose trop facilement des relations qui ne lui conviennent pas, par empathie, comme si il n'avait pas le choix que de ne penser qu'au bonheur de l'autre...pourtant la relation devrait être égalitaire en tous points si il s'agit d'Amour, c'est du moins mon avis, et mon expérience...

je pense qu'on doit mettre ses aspirations et relations humaines à la hauteur de notre "intelligence" et sensibilité. Ca s'appelle l'Amour de soi, pour commencer, une sorte de respect.

Gwenouillele 21 avril 2019 à 23:18

C'est une question complexe, et ce qui est qssez surprenant c'est qu'elle peut se traduire totalement differemment d'un individu a l'autre. Comme toi j'ai une peur de l'abandon assez impressionnante, qui je pense n'a cesse de se nourrir au fil des annees. Paradoxalement, j'arrive maintenant a realiser que des gens m'aiment, alors que ma peur de l'abandon n'a jamais ete aussi presente.
Dans ton cas, tu as peur de quitter ton compagnon. Dans le mien, je fais tout, quitte a me mettre a genoux devant lui, pour ne pas qu'il me quitte. C'est assez extreme et heureusement il n'en abuse pas. Il est par ailleurs je crois la seule personne au monde avec qui j'ai tjr eu le sentiment que notre couple etait fusionnel/eternel. Je ne me suis jamais posee la question "et s'il me quittait" car c'est impossible dans mon cerveau. Et malgre tout je peux parfois lui demander 15 fois dans la journee s'il m'aime...
De ce fait je vis ma relation a fond. Il est la seule personne devant qui je n'ai aucun controle.
Mais ce que je ne comprends pas, c'est si tu as peur de l'abandon, as-tu peur qu'on t'abandonne ? Ou as-tu peur, toi, d'abandonner les autres ? Ou as-tu peur d'abandonner l'autre pour ne pas qu'il t'abandonne ?
Pour ma part je suis tellement exclusive (pas jalouse mais exclusive) que je ne vois qu'une personne dans ma tete. Je ne peux pas imaginer ma vie sans cette personne. C'est mon ancre, mon point de repere. Et pourtant il en a des defauts... A titre d'exemple, il est tres complique a vivre puisqu'il n'est pas stable psychologiquement. Il fait des crises de paranoia en situation de fatigue/stress.
N'est-ce pas pareil pour toi ? Peux-tu concevoir la vie sans tout ce que tu as ? Et en quoi cette vie serait-elle meilleure que celle que tu as maintenant ?
Et la l'idee ce n'est pas de se projeter dans ce que tu imagines que ca pourrait etre, mais dans ce que ce sera vraiment.
Pour ma part, au tout debut de notre relation (ca remonte a un moment maintenant), je me suis quand meme demande si ca allait fonctionner, parce qu'on s'engueule bcp. Beaucoup, mais vraiment beaucoup. On est totalement fusionnels. On m'avait dit que les couples fusionnels, ca ne durait pas, d'une part. Puis tenir les engueulades a la longue, c'est fatiguant. Puis y'avait ce pb de stabilite, auquel s'ajoutait le pb de la langue, puisqu'il est etranger, et celui du travail, puisqu'il a un diplome qui ne lui permet pas d'exercer dans ce domaine en France. Et de la j'ai essaye d'etre ultra concrete : est-ce que mettre un terme a la relation changera qqch ? Pour nous ? Pour moi ?
Le constat a ete... difficile a admettre. Je pense qu'au vu de mon caractere, je suis tellement compliquee au quotidien que de toute facon ca clasherait avec n'importe qui. Et a quoi bon l'amour, si ce n'est pour construire ? Existe-t-il une relation qui ne se construit que dans le sentiment de plenitude ? Existe-t-il une relation facile ? Et si la relation en est facile, est-ce vraiment de l'amour ? L'amour n'implique-t-il pas de tenir a l'autre, et tenir a l'autre n'implique-t-il pas de se sentir concerne ? Avec tous les sentiments qui accompagnent le poids des responsabilites ?
Le jour de mon mariage, je me suis donc demandee si j'etais prete a vivre avec cet homme. Faire le choix de vivre avec une personne instable est un combat au quotidien, parce que ceux qui y sont confrontes vous le diront : rien ne tient. Ni les relations ni l'emploi. Ajoute a cela le mal du pays, la barriere de la langue, de la culture... Et pourtant. Et pourtant je me suis demandee si je voulais d'une telle vie, parce qu'une fois le mariage passe, j'avais decide de ne plus fuire tout ca.
J'ai fait le choix de rester, avec tout ce que cela comporte. J'ai fait le choix d'avoir un enfant, quand j'etais certaine que je saurais l'assumer seule.
Le risque d'etre abandonnee, meme s'il m'est mentalement impossible, existe bel et bien. Il a plusieurs fois, lors de crises paranoiaques, fait ses valises au milieu de la nuit, puis quitte la maison, apres avoir jete son alliance. Mais bizarrement, tout est plus simple avec lui, et je n'ai pas peur que lui m'abandonne.
Te concernant, mais peut-etre que je me trompe, j'ai l'impression que tu as peur de ce qui pourrait arriver si jamais tu etais heureuse avec lui. C'est la peut-etre que tu dois te demander : "qu'est-ce que cette relation represente pour toi en tant que femme". Qu'est-ce que cela signifie pour toi si ca se passe bien ?
La derniere fois que je me suis demandee ca avec une autre personne, avant d'avoir rencontre mon mari, c'etait parce que cette personne, bien sous tous les angles, m'aurait fait me sentir miserable. Je n'aurais eu de cesse de me comparer a lui. Il aurait ete une telle epaule qu'aujourd'hui je serais encore a pleurer dans ses bras a chaque fois que ca ne va pas.
Avec mon mari je n'ai pas eu le choix. L'equilibre au sein de notre couple etait different. C'etait moi l'epaule. c'etait moi qui portait, et j'avais besoin de ces responsabilites pour m'epanouir. Sinon j'aurais fini ecrasee.
Tout ca pour conclure qu'a mon avis, ton esprit a senti ou compris quelque chose dont tu n'as pas encore conscience, et qu'il essaie de te le faire comprendre.

Clochettele 22 avril 2019 à 14:53

Merci pour vos réponses et pistes de réflexion, c'est très intéressant ! En fait c'est long à expliquer... avant d'avoir ma fille je vivais des relations fusionnelles qui ne m'ont apportées que stress et angoisse... le summum de mon échec a été avec le père de ma fille. J'étais sûre de ne jamais me séparer avec un enfant et ma pire crainte était d'être maman solo (veuve ou célibataire). Le père de ma fille s'est révélé être le pire des manipulateurs/menteurs pathologiques/escrocs/cocaïnomanes et quand j'ai ouvert les yeux ma fille était née. J'ai dû subir trahisons, violence, mensonges, humiliations, etc. pendant des années parce que ma saleté de famille ne m'a pas aidée à m'enfuir ni soutenue. J'étais déprimée, sans travail ni amis. Je suis partie sans rien. Maintenant tout va bien. Je me reconstruis doucement. J'ai rencontré un homme très bien qui m'a énormément aidée avec ma fille et qui m'a redonné confiance. Je me sens encore fragile et j'ai peur de bousculer cet équilibre de vie encore délicat. Même s'il m'apporte bcp j'ai peur de me sentir enfin en sécurité et que tout à coup tout vole en éclats. Pour répondre à vos questions, j'aime contrôler parce que ça freine mes angoisses... donc le quitter me permettrait de décider quand les choses s'arrêtent. C'est très ambivalent parce que je veux rester avec lui mais je ne peux pas imaginer que qqn comme lui puisse rester avec moi. Donc pour moi c'est voué à l'échec. J'ai tellement souffert ces dernières années que parfois je me dis que c'est risqué de continuer. J'ai peur de me retrouver à nouveau dans une relation abusive en fait.

Merlinle 22 avril 2019 à 15:38

C'est très ambivalent parce que je veux rester avec lui mais je ne peux pas imaginer que qqn comme lui puisse rester avec moi

Ce n'est pas parce que vous ne pouvez pas l'imaginer que c'est faux. Mais en partant du principe que ça va arriver donc que vous devez partir, ben vous ne lui iaissez aucune chance... Le tout est de le savoir.

ciflorettele 22 avril 2019 à 15:59

Chère clochette, d'après ce que tu écris, il semble que tu aies traversé une épreuve très difficile avec le père de ta fille. Mais tu as réussi à t'en sortir, tu as eu le courage de partir et de reconstruire ta vie, tu as pris le risque de rencontrer quelqu'un d'autre, bref tu as le courage de vivre, bravo pour ça!
Tu as cependant l'impression que tout cela reste fragile, quoi de plus naturel?
Après une épreuve comme cela, les doutes sont inévitables, les oscillations aussi, tout comme le temps incompressible nécessaire pour reprendre confiance en soi et en l'autre. Je comprends tout à fait "ta peur de te sentir enfin en sécurité". Cela dit, cette épreuve que tu as traversé, t'a certes fait souffrir mais elle a sans doute également infiniment enrichi ton intuition. Il reste maintenant à savoir écouter cette intuition, cette voix inaudible qui te dit que quelque chose ne va pas lorsque tu es à nouveau en présence d'une personne manipulatrice, ce noeud dans le ventre, ce malaise qui apparaît à ce moment là, même à peine, si discret qu'on serait tenté de le chasser d'un revers de main comme on le ferait avec une mouche qui passe, en se disant qu'on est en train d'exagérer! Prendre le temps d'écouter cette intuition, ce n'est pas la même chose qu'anticiper voire de traquer le moindre signe négatif venant de l'autre, d'interpréter ses comportements à outrance, car là, ce n'est pas l'intuition qui parle, c'est la peur!

Gwenouillele 22 avril 2019 à 21:42

Tu sais, rencontrer quelqu'un de manipulateur ca te pourrit une vie en profondeur et pendant des annees. Ce que tu as traverse, c'est l'apprentissage au fil des mois que quoi que tu fasses, tu etais pourrie et incapable parce qu'il avait decide que ce serait comme ca. Cela signifie qu'on t'a fait comprendre que c'etait toujours de ta faute. Que le probleme c'etait toi. Et pour que ca s'installe, cela signifie que tu doutais deja auparavant sur ces points. Ce sont des annees ou tu t'es construite sur une base fausse. Et comme un manipulateur se debrouille tres bien, il te fait en plus croire que cette base fausse est reelle et vraie. Il te donne ensuite de l'espoir avec un enfant, te fait comprendre que tu n'existes que grace a lui et par lui. Et tu en arrives a penser que sans lui tu n'es plus rien. D'autant plus que tu es isolee, donc tu n'as personne pour contrebalancer sa version : Comme il est toujours bien en public, et probablement charmant avec les personnes exterieures, personne ne te croit. Tu grossis les faits, tu les inventes. Et comme ils disent meme ca devant lui, en general ca renforce son ego, et toi ca t'assassine aussi surement que si on t'avait plante un pieu dans le coeur.
Tu ne peux pas changer un systeme qui s'est mis en place pendant des mois, voir des annees, en si peu de temps. Reconstruire prend bcp plus de temps car tu dois reconstruire avec ce passe. Tu ne pourras pas l'oublier et tu devras revivre chaque etape en te demandant si on effet tout ne peut pas s'ecrouler.
Mais il y a tout de meme quelque chose d'infiniment positif : tu as reussi a t'echapper de ce calvere une fois. Alors tu reussiras deux. Si vraiment un jour ca tourne cours, tu sauras comment reagir. Et ce n'est pas parce que tu as connu une relation toxique une fois que celle-ci le sera obligatoirement.
Les gens pervers sentent et reperent tres bien quelles personnes seront influencees par eux. En general, celles qui ne le sont pas dagagent tres vite de leur vie. Et le cote manipulateur est tellement rode que tu n'aurais de toute facon rien pu voir. Quand on s'en rend compte il est en general trop tard.
Tout ce qui est arrive n'est pas de ta faute, et heureusement que tu as mis fin a cette relation. Si des gens te poussent a maintenir une relation aussi toxique, c'est que ces gens ne tiennent pas reellement a toi, et c'est triste d'entendre que ta famille n'a pas su te soutenir. Oui, tu n'as pas eu un mariage parfait, mais tu as probablement sauve ton enfant, en plus de t'etre sauvee toi meme, et c'est ce qu'une mere qui aime son enfant se doit de faire. Et c'est aussi ce qu'une personne qui s'aime soi-meme se doit de faire.
Parfois, fuir est signe d'intelligence.

Clochettele 22 avril 2019 à 23:05

Nom de Zeus ... tu as résumé toute mon existence ...c'est exactement ça. Mes parents préfèrent ma soeur et me traitent comme une ratée depuis toujours. Ils m'ont mis ça dans le crâne. Et mon ex est entré dans cette faille. Exactement comme tu l'as décrit. Il y a un documentaire sur Netflix qui s'appelle Dirty John... et bien c'est lui, en moins grave mais dans les grandes lignes, un psychopathe narcissique arnaqueur etc. Tu as l'air de bien connaître le sujet. Merci à tous pour vos messages, je me sens comprise et ça me fait du bien :)

Gargarinele 23 avril 2019 à 05:35

Merci aussi

Gwenouillele 23 avril 2019 à 12:28

@Clochette Donne-toi juste du temps :) Et en effet, essaie de rester dans un environnement plus sain, pour faire en sorte que ta norme devienne la meme que celle des autres ^^

patrickle 23 avril 2019 à 17:04

ah je vais pouvoir placer une blague bien pourrie : l'amour entre HP,... comment vous faites. bin, on fait conde.
(oohh aahh aahh ma blague est excellente et originaele, que je m'en roule par terre).

Sinon, bonjour Clochette. comme beaucoup de gens ont répondu plein de choses (et qu'ils sont certainement plus intelligents que moi), je me permettrai de ne pas répondre à ta question, surtout que je n'ai pas la réponse. mais je te souhaite quand même la bienvenue.

(sinon question longueur de texte, il me semble que @Gwenouille est la digne héritière de @Abderian (vous avez vu, je me suis mis au @, je me modernise)

Gwenouillele 23 avril 2019 à 23:04

Ouai desolee, c'est pas faute de vouloir ecourter mais quand j'ecourte j'ai l'impression que c'est pas ce que je voulais dire qui est ecrit. Et j'arrive pas a trouver le mode d'emploi. Mais il parait que c'est un des traits possibles des gens qui ont Asperger, et puisque ca me soule qu'on me fasse a chaque fois la reflexion, et qu'on est sur un forum special pour justement accepter sa difference, me suis dit tampis.
Au pire, si les gens n'ont pas envie de lire, ils ne sont pas obliges ^^ C'est le principe du forum :D

LibertEchEriele 24 avril 2019 à 01:42

J'ai d'abord connu la peur de l'abandon de moi par l'autre. Puis la peur de l'abandon de l'autre par moi a pris le relai. Je crois être débarrassée de la peur de l'abandon de moi par l'autre à tout jamais. Par contre, je crois que je m'interdis certains amours pour ne pas avoir à "abandonner" l'autre 🙁
L'idée que je puisse alimenter la souffrance de quelqu'un, augmentée du constat que je ne pourrais pas tempérer cette souffrance, me pousse à ne pas forcément me rapprocher de personnes qui peuvent m'attirer...

Clochettele 24 avril 2019 à 13:05

@Gwenouille je le vois plutôt comme le fait que tu fais l'effort d'écrire une réponse très complète et je t'en remercie :)
@LibertEchErie je comprends ton point de vue... être la cause de la souffrance de l'autre n'est pas une idée très agréable. J'avoue qu'à des moments de ma vie j'ai préféré être quittée que de ne plus supporter l'homme à mes côtés (alors que, le sentant, il redoublait d'efforts pour me faire plaisir).

Gargarinele 25 avril 2019 à 09:37

Je me sent souvent comme un éléphant dans un magasin de fine porcelaine.

Pixle 25 avril 2019 à 09:50

@LibertEchErie : Comment dire.. on est PAREILLES !!!! Avec le temps, j'ai appris à refuser/reculer devant certaines attirances, parce que je sais que l'attachement ne sera pas égal, et que je me "lasserai" si je puis dire. Sans que pour autant mes sentiments soient faux. J'ai fait du mal à des hommes très bien. Mais plutôt que de feindre un bonheur, j'ai préféré les quitter pour qu'ils trouvent mieux ailleurs, ce qui s'est produit d'ailleurs !
Mais je crois que j'étais autant si ce n'est pas plus triste qu'eux.
Bref c'est aussi à travers toutes ces expériences que j'ai compris (depuis plusieurs années) que je n'étais pas faite pour les relations classiques, ou normales.
Ni le at vitam, ni le cul pour le cul.
In the middle. Mais quand on est dans aucune case, il est difficile de trouver l'oiseau qui partagera ces moments. Et puis je suis plutôt exigeante, paraît il, non ça doit être vrai. Je le suis (trop) envers moi.. alors y'a des chances.
Bref l'amour n'a pas qu'une seule forme. Et faire souffrir des belles personnes, ça fait vraiment chier. Et ça fait mal. Donc comme LibertEchErie, j'essaie de faire gaffe.
En même temps j'attire régulièrement des hommes qui ne m'attirent pas du tout. Tant physiquement que mentalement, alors bon 😂 Des mauvais dragueurs, des psychos, des frustrés, des idiots congénitaux..des mecs avec qui je n'ai RIEN en commun et qui veulent juste me sauter, et se marier et faire des gosses (putain ceux là je les attire comme du miel) Merde. Prout.

Et puis je ne sais pas du tout si HP ou non HP a vraiment un impact. J'ai entendu des témoignages contradictoires, et je pense que j'ai été avec quelques HP qui s'ignoraient.. Dans mon cas, oui instinctivement je pense que je vais vers des zèbres, vers ceux qui ont une intelligence humaine, mais ce n'est pas pour autant que ça dure hyper longtemps. Mais le veux-je vraiment ? (mouhahaha ça fait chelou comme phrase!)


😂

LibertEchEriele 25 avril 2019 à 19:28

Non, elle est pas chelou ta phrase Pixou, et comme tu le dis très bien, qu'on le veuxje ou qu'on le veuxje pas, il y a des "facteurs d'attirance"qui nous dépassent je crois. Mais, moi par exemple, j'attache maintenant une importance particulière à l'humour et l'envie de rigoler, de savoir partir dans des délires quoi. Pas sans arrêt non plus, c'est pas mon genre. Mais régulièrement. Pas qu'avant ça ne m'intéressait pas, mais je crois que, quelque part, j'avais encore besoin de régler des trucs par rapport à mon père (peut-être), donc, le côté ténébreux l'emportait sur le côté drôle, ouvert, humain même. Donc voilà, je suis bien contente d'être en quête de personnes plus légères 🙂
Et oui Pix, on a plein de trucs communs! C'est un bonheur de te retrouver 🙂

LibertEchEriele 26 avril 2019 à 23:44

Une belle rencontre, je crois, doit être "durable": énergies échangées de manière équitable et renouvelables, heurts recyclables, ouverture optimale quant au flux des sentiments migrants, troc et préservation de la matière d'amour noble plutôt que vente de soi ou rachat de l'autre à crédit 😄

Gwenouillele 27 avril 2019 à 13:59

Pix, moi aussi j'ai tendance a attirer la poubelle sociale comme mecs <.< C'en est desesperant. Mais avec du recul, et parce que j'ai eu cette discussion hier avec une tierce personne, je crois que j'attire aussi les gars qui reussissent tellement bien que tu te sens comme une merde a cote... Du coup tout mon entourage est comme ca : que des personnes avec des theses, des post doc, qu ont reussi professionnellement ou qui sont passionnes a 400 pourcent etc, ou inversement, des bouseux, qui puent, qui sont defonces, qui sont violent, gras (dans leur maniere d'etre), sans un minimum de classe. Dans les deux cas, c'est complique, meme si niveau discussion/amour ca passe tjr mieux avec les premiers. Mais dans le premier cas, ce qui est complique, c'est le manque de confiance en soi... C'est dur d'etre en permanence avec des gens qui brillent, ca ne fait que ressortir cb toi tu es terne...

Gargarinele 27 avril 2019 à 14:09

Ben arrête de te comparer et tu ira mieux. (Sur le ton de l'humour bien sûr ).

Majynle 27 avril 2019 à 14:35

T'es vachement trop dure avec toi-même. Ce ne sont pas des gens qui brillent que tu décris là. Ce sont des gens superficiels ou détestables. Moi, perso, c'est toi que vois briller à côté d'eux. Tu recherche une vraie profondeur, des sentiments. Et ça.... je trouve que c'est brillant 😜 En plus tu as le talent de les détecter. C'est plutôt cool !! Fais-toi plus confiance

Gwenouillele 27 avril 2019 à 15:25

Gargarine, je reve de savoir comment faire hein... Ca me pourrit la vie...
Majyn, si je trouve qu'ils brillent c'est justement parce qu'ils sont humains aussi... :( et que j'ai un peu l'impression de ne rien parvenir a terminer jusqu'au bout. C'est mon projet pour les annees a venir : terminer ce que je commence, mais ca s'annonce mal car certains de mes projets sont deja compromis, notamment obtenir mon diplome pro du conservatoire. Il faudrait que je lache mon boulot et je ne peux pas. Je fais deja des semaines de fou avec le cursus amateur donc voila... J'ai un peu tout fait a l'envers dans ma vie. L'avantage c'est que je ne suis pas "seule". L'inconvenient, c'est que quand tu ne suis pas le mode parfaitement trace que la societe te dicte : Etudes, emploi, maison, enfant, ca peut vite devenir... galere ! Ou alors faut vraiment etre doue pour pouvoir t'affranchir de tout ca. Mais si tu privilegies la carriere, tu passes a cote de ta famille, et inversement. Si tu passes a cote de ta carriere, t'as meme pas le bon job pour t'acheter une maison (ca coute tres cher la ou j'habite). La j'essaie de me tirer de ce merdier deja et c'est un peu prise de tete... !

Majynle 27 avril 2019 à 15:58

Pour la société, c'est clair. Elle est construite pour faire de nous des esclaves... Mais, pour le moment, il faut faire avec. Tu évoques les problèmes, et en plus, tu les prends tous en même temps... c'est clair que tu te décourage toute seule. Affronte-les un par un. Prend le plus urgent ou celui qui te tient le plus à coeur. Il me semble que ça compte beaucoup pour toi le diplôme pro ? Pourquoi ça serait déjà compromis ? Essaye d'envisager des solutions ! Même si ça va être dur, long ou compliqué. N'abandonne pas ! Sinon tu auras encore une plus faible estime de toi... Il faut que tu trouves l'énergie. Et même si tu n'arrives pas à tout régler, tu te seras battue et tu pourras rester fière de toi. Tout le monde se plante (et moi le premier...) mais la vie est longue. Donne toi des chances, fais les choses à TON rythme et surtout, ne te juges pas si sévèrement ! Tu es trop négative, c'est pas méchant hein !! 😂 et ça ne te fait que du mal en plus... gratuitement... Fais tes choix, tu te moques de l'ordre dans lequel il faut, soi-disant, faire les choses. C'est super de ne pas être seule, n'hésites pas à chercher du soutient, de l'énergie positive. Fais-toi du bien, penses à toi ! Laisse tomber les trucs sur lesquels tu n'as pas d'emprise et investis-toi là où tu vois des solutions. En tout cas, tu as mon soutient 😋

LibertEchEriele 27 avril 2019 à 16:11

Oui, on est beaucoup ici présents à se décourager face à l'étendue de tout ce qu'on voudrait faire. Du coup, on met tout au même niveau, ça fait une montagne, on procrastine, on s'en veut, la montagne semble s'élever encore, on re culpabilise un ptit coup, en passant on rêve de la vie qu'on aurait si seulement... 🙂 et puis on recommence 🙂 Encore heureux qu'on a ce site pour nous montrer qu'on n'est pas les seuls 😄 😉

Clochettele 27 avril 2019 à 17:29

Une de nos caractéristiques est la pensée en arborescence... là où la plupart des gens sont binaires (je veux ça mais pas ça) nous on ajoute le nuance, le doute, la recherche du choix parfait... et du coup on a l'impression qu'on piétine. Je me comparais aussi souvent aux autres en listant tout ce que je n'avais pas.. et maintenant je me concentre sur ce que j'ai fait de bien et j'essaye de prendre confiance en moi en pensant à ce que j'ai réussi à faire. Namasté ;)

Gwenouillele 27 avril 2019 à 20:17

Majyn, je te rejoins tout a fait, seulement je n'ai personne pour assumer le loyer a ma place, pas meme mon mari. Que le cursus pro c'est un plein temps limite avec obligation de participer aux projets, c'est tres prenant pour la famille. En fait il n'y a pas de choix parfait, le plus dur a ete de realiser que ma fille faisait des crises tous les soirs car je rentre tous les soirs a 22h. Et elle passe avant, non pas pour elle, mais a mes yeux. Car si je passe a cote de notre relation, je ne me le pardonnerai pas. Aussi parce que ca ne m'empeche pas de chanter, le diplome c'est juste pour la forme. Pas possible de prendre mon temps, j'ai deja 30 ans. Si j'ai ete acceptee a cet age c'est que j'avais le niveau qui allait avec une chanteuse de 30 ans, sinon je suis trop vieille. Il ne sert plus a rien d'avoir un diplome pro passe 32 ans, mis a part pour une jolie deco de bureau. Malheureusement quand on est chanteur, l'horloge biologique tourne, d'autant plus chez les femmes car la premiere chose qu'on perd en vieillissant, ce sont les aigues. Mais je ne vais pas m'etaler sur la complexite de cette impossibilite, on a deja tordu le pb dans tous les sens avec mon prof ^^ Puis ca ne m'empeche nullement de participer a des projets pro, juste ca me ferme les portes aux grosses productions, mais comme je ne comptais de toute facon pas en faire une carriere principale, voila. Puis j'ai deja fait un burn out, et je ne veux plus mettre ma vie en danger pour ca.
Mais rever de la vie qu'on aurait eu si... Oui, souvent, jusqu'a ce que mon cerveau me rappelle que si je n'ai pas cette vie c'est qu'a l'epoque j'ai fait des choix differents parce que j'avais besoin de qqch different. C'est trop facile de se dire qu'on s'est plante et de culpabiliser apres coup. Je suis persuadee que sur le moment on fait surtout les choix dont on est capable.
Pour ma part c'est plutot trouver des choses en l'autre des choses qui me sont impossible d'acces. Vous me direz que tout est possible, mais je ne suis pas d'accord. Pour moi, c'est comme demander a un elephant de grimper a un arbre...

Gargarinele 28 avril 2019 à 12:37

Pêche !

autreMondele 28 avril 2019 à 20:59

Wouah , vous pouvez concevoir, qu'il y a des truc ou il n'y pas de solutions ? . Être hyper, attentionné, c'est ce qui fait votre richesse, jamais vous n'aurais la vie de tous le monde, car vous êtes un monde à vous seul. Vous ne pouvez même pas recourir au psychotrope, pour obtenir, un semblant de normalité, car le truc vas vous revenir en pleine face puissance dix mille. Rencontré des Gourous et des manipulateurs, c'est normal aussi, ce sont les spécialiste de l'apparence du savoir. Depuis sa plus tendre enfance, un hypper attentionné sait qu'il est différent, il est aussi systématiquement mi à l'index, par ceux qui veulent se laisse vivre , il dérange, ceux qui ont tué l'enfant en eux. Rester vous même votre appétence de la vie construis l'humanité. C'est beau vos témoignages, qu'elle générosité exprimer à vouloir prendre réellement soin de l'autre. Aller y a fond, donnée et vous aller voir les égoïstes au grand jours , ils n'ont plus aucunes retenues, simplement au lieux de perde 5 ans ou plus, là ça vous aura pris 5 mn Chrono. En plus les personnalités réellement généreuses, se seront révélé aussi. Il ne faut pas avoir peur d'être seul, la solitude vous laisse le temps d'approfondir vos expérience, d'être prés a vivre autre chose. N'oublier pas que par votre curiosité naturel, votre plasticité est extrêmement accrus, vous n'avez pas besoin des autre pour trouvez la solution, vous l'avez déjà inventé.

Clochettele 29 avril 2019 à 07:17

@autreMonde merci pour ton message... très différent et intéressant. Je suis d'accord avec toi sauf sur le fait que dans certains cas,non il n'y a pas de solutions à part la fuite. Je commence à accepter le manque d'entouRage (solitude n'est pas exact dans mon cas) et surtout assumer mon rapport différent aux autres. Je n'aurai jamais une bande d'amis comme dans les séries, je choisis méticuleusement ceux qui m'entourent et l'amitié reste un grand questionnement pour moi,

autreMondele 29 avril 2019 à 09:27

@Clochette Oui , ce préserver essentiel, ci possible loin du bruit des villes, c'est effrayent 😱 ; mais essentiel pour construire. Aller une étape de plus pour être mieux. L'amitié c'est comme tous, c'est de l'impermanence. des fois les voies se construisent en parallèles et la relation dure longtemps, et des fois les participant évoluent de façon différentes et ont se perd de vue. Et il y a les vampires, qui ne peuvent pas vivent seul , toujours à se plaindre de tous, toujours en danger ou dans la merdes, Se sont des personnes qui veulent cassé le mur qui les bloquent à coup de tête et comme sa fait mal ils utilisent la tété des autres. Des champions dans l'art de faire culpabilisé. C'est le drogué qui accuse sa mère pour sa dépendance, alors qu'il partie de la maison depuis bien longtemps , et sa marche maman envoie un manda et là pour le coup elle favorise réellement la dépendance du petit monstre. ils y a ceux , qui ne peuvent se sépare de la tétine de maman, il ont besoin de toute une cours autours d'eux et ne supporte pas la solitude. Et ceux qui accepte l'incertitude, et ceux là ne cherche pas changer quoi que ce soit chez l'autre. il seront simplement heureux de rencontré et de partager avec une autre personnes , qui a pris conscience, que l'amour , est une voie d'acceptation total de l'autre. C'est pas facile à accepter une personne qui aime ce que vous détester le plus en vous. Perso j'ai une un souci, que je n'arrive as à résoudre, est que, j'ai choisie les mes échecs sentimentaux, être atypique, c'est tellement valorisant et rassurant sa explique tous, pas besoin de faire d'effort, pas de remise en causse, c'est moi le petit génie, vous le petit peuple vous ne pourrais, jamais me comprendre, je suis dieu prosterner vous devant moi. Si mon couple fonctionne , ba alors je suis un beauf comme les autres, ma vie est juste tous simplement ordinaires.

LibertEchEriele 29 avril 2019 à 18:06

Autremonde, pourrais-tu essayer de réexpliquer la dernière partie de ton dernier poste stp? A partir de "c'est pas facile à accepter une personne qui aime ce que vous détestez le plus en vous"? Je ne comprends plus à partir de là. Heu, si ça t'embête pas trop hein 🙂

autreMondele 29 avril 2019 à 18:56

@LibertEchErie , salut, il a y toujours des trucs que ont aime pas chez , les yeux de coker, les taches de rousseurs, cette manie de tous perde dans l'appartement, bref des truc qui vous agace profondément, se que vous appeler vos défaut et Peper lui il est au ange, il adore votre côté tété en l'air, et ce fait un plaisir d'être avec vous et de vous aider à retrouvée vos clef , ou il est en extase devant ses cheveux argentés qui valorise vos yeux. il est aime tous de vous même, le plus improbable. c'est pas forcement facile a accepter.

LibertEchEriele 29 avril 2019 à 19:00

😄 et bien pire que ça encore! 😄

LibertEchEriele 29 avril 2019 à 19:15

Et la fin? Est-ce que tu laissais entendre qu'on a tendance à rechercher l'embrouille dans le couple pour que ça bouge un peu?

autreMondele 29 avril 2019 à 21:26

@LibertEchErie Non pas du tous , il peut y avoirs des opinions, différentes, c'est même nécessaire, chaque partis du couple doit être soi même, aimé c'est accepter l'autre dans pour te se qu'il est. pas pour ce qu'il pourrait être. Après les couples en rapport de force c'est malsain au plus au point, ont peut pas aimer et être en guerre, sa n'a aucune logique. La finalité de se rapport de force , c'est de la violence verbal, qui peut devenir très rapidement de la violence physique, y compris un meurtre passionnel. A mon avis, certain ne vont pas être en accord, mais si un couple c'est installer dans le rapport de force, il doit se séparer immédiatement et ne pas se retourné. Aussi non, c'est un cycle de culpabilité, pardon infernal (Typique d'une relation avec un Perver). La vie, c'est fait pour vivre pleinement pas pour ce suicider à petit feux . Cella peut paraitre utopiste. mais être à la recherche de l'humain parfait, est que pour le coup cella n'est pas totalement irréaliste. Je ne dit pas que l'amour n'existe pas, bien au contraire. il ne faut tous simplement pas prendre de la passion pour de l'amour.

LibertEchEriele 29 avril 2019 à 21:30

Bien sûr je suis d'accord.. "si mon couple fonctionne alors je suis un beauf comme les autres". Que voulais-tu dire ?

autreMondele 29 avril 2019 à 22:20

ba un des truc symap d'être Happy , c'est d'être Happy . Le super génie maudit , car forcement incompris , pas le vulgaire 😋
du coup facile de dire non à une rencontre pouvant déboucher sur une histoire sérieuse, juste histoire d'admirer son nombril et se faire plaindre . En vivant en couple , c'est fini t'es plus génie incompris et maudit. Je arrête de vivre en couple avec mon orgueil égocentrique, pour vivre une vie faite de tous petits plaisirs de tous les jours. Sa veux pas dire que je vais m'achète une R16 et voter Marine.

LibertEchEriele 29 avril 2019 à 22:32

🙂
Désolée de te tarabiscoter comme ça, mais j'aime bien être sûre de comprendre ce que les gens disent. Mais, je regrette pas, parce-que j'aime bien ta façon de t'exprimer, et le fond aussi, ça va sans dire 😉

autreMondele 29 avril 2019 à 22:52

Avoir une idée approximatif, de se que veut dire l'autre, c'est le but du langage, alors oui c'est même indispensable d'approfondir un dialogue si ont veut mieux se comprendre.

autreMondele 29 avril 2019 à 22:53

Il n'y que la méchantée qui peut me chagriné

Gargarinele 29 avril 2019 à 23:17

En cas de pépin, vous feriez plutôt confiance à un bon gros pâtou sur de sa force ou à un toutou caniche qui n'est jamais sorti de chez lui ? (Le caniche n'est qu'un exemple, je n'ai rien contre eux).

Gwenouillele 30 avril 2019 à 12:38

Gargarine, ca depend du pepin :)

Stickle 07 mai 2019 à 21:47

Bon jour à tous.
Je viens ajouter mon petit grain de sel.
27 ans de vie commune avec mon ex.
Malgré les souffrances, je suis resté, pourquoi ?
Par peur, peur de l'inconnu, peur de blesser, peur de faire souffrir mes enfants, bref comme tout hypersensible, peur de faire du mal.
Cela fait 2 ans que je me suis isolé, mais avec le recul, j'ai pris conscience que j'aurai dû faire ça i' y a bien longtemps.
En effet, la solitude m'a été salvatrice, par le fait que j'ai eu du temps pour travailler sur moi, de comprendre mon mode de fonctionnement si decrier par cette femme qui a bien profité de ma gentillesse.
Aujourd'hui, l'envie de trouver une partenaire est revenue, mais je ne me laisserai plus avoir, trop violent de s'apercevoir que j'ai perdu une bonne partie de ma vie.
Je ne veux plus de ces personnes matérialistes, qui ne regardent que leur nombril, je cherche quelqu'un de vrai, qui sait déconner et qui comprenne vraiment ce qu'est être hypersensible, quelqu'un avec qui partager nos passions mais en gardant chacun notre liberté respective ainsi qu'un espace bien à soi, un refuge quand les émotions sont trop intenses.
Pour moi l'amour commence par le respect dans toute sa grandeur, la main tendue vers l'être aimé, et surtout éviter l'ennui.
Voilà encore un pavé.
Désolé

Gwenouillele 07 mai 2019 à 21:51

T'as pas a etre desole :) Bien triste de te lire et j'espere que tu rencontreras une personne capable de t'aimer autant que tu l'aimeras. Si cette relation te rendait malheureux, tu as bien fait d'y mettre un terme :)

Julienle 07 mai 2019 à 21:55

@Stick
Merci du partage.
27 ans, c'est immense... Mais derrière.
Devant, c'est dégagé !

Stickle 07 mai 2019 à 22:02

Yes

Stickle 07 mai 2019 à 22:06

@Gwenouille,faut pas être triste, le passé est le passé et comme dit @Julien tout est dégagé devant, ce que je voulais dire c'est que je ne regrette pas cette décision.
Bien au contraire, elle m'a été très instructive sur le plan humain.

Stickle 07 mai 2019 à 22:10

En plus, si je ne l'avais pas fait je n'aurai jamais eu le Droit, et je pèse mes mots, de venir sur ce site et d'avoir rencontrer des gens comme vous.
La liberté n'a pas de prix

Gargarinele 07 mai 2019 à 22:12

🙂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?