Présentation des nouveaux

L'ATTACHIANTE

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. L'attachiante
L'ATTACHIANTE
Eclipsele 26 août 2020 à 10:50

Bonjour à tous!
Un petit mot pour me présenter: attachiante. Un ami m'a appelé comme ça et je trouve qu'il me résume assez bien 🙂 .
ATTACHANTE:
- hyper empathique donc généreuse, à l'écoute etc.
- souvent drôle usant de répartie et de dérision
- motivante. Le manque de confiance en soi est un frein à l'épanouissement, aussi j'aime aider les autres à dépasser leurs limites et croire en leurs rêves (je me sens d'ailleurs très à l'aise avec les enfants - ils n'ont pas encore leurs carcans de principes)
- Énergique. Bien que très mal à l'aise au sein de groupes, en petit comité, et si je me sens en confiance, je suis une petite boule de joie. J'aime la musique et danser me permet de vivre mes émotions 😜

CHIANTE:
- mon cerveau tourne en continu. Je suis bavarde et pourtant je me lasse vite de conversations que je pourrais trouver, égoïstement, superficielles.
- changeante. Je peux m'investir sur un projet avec force et soudainement changer d'optique. Un élément quelconque m'aura fait évoluer différemment...
- parfois triste. Je suis rarement désolée pour ma propre personne. Je considère l'ego comme un fléau des temps modernes. Mais je ressens la détresse des autres. Par exemple, une alerte enlèvement est pour moi une source extrême d'angoisse... La douleur des familles raisonne au fond de mes tripes.
- Légèrement fainéante. J'ai même la flemme de me relire pour corriger les éventuelles fautes 😂

Voilà vous en savez beaucoup sur moi!
Ah oui! J'ai coché « je recherche l'amour », je précise que l'attirance est limitée dans le temps alors que la connexion authentique peut amener loin. Vous l'aurez compris, pour moi l'amitié mène à l'Amour alors que souvent l'amour mène à la désillusion.

Bonne journée 😉

Merlinle 26 août 2020 à 11:25

Bonjour

L'illusion n'est-elle pas de croire que l'amour peut se définir ? :)

Bienvenue parmi nous !

Benjaminle 26 août 2020 à 11:31

Bienvenue

Je pense surtout qu on a tendance ( moi le premier) à confondre émotions et sentiments.

Eclipsele 26 août 2020 à 11:32

Effectivement 😉 Encore mon besoin de contrôle... Je travaille sur le lâché prise.

Eclipsele 26 août 2020 à 11:37

Merci Benjamin. Je crois que tu dis vrai. Je laisse mes émotions dicter mes sentiments. Bêtement je me crois l'instinctive. Mais au vu des événements qui ont rythmé ma vie, je dois bien admettre que je fais fausse route. Je vais me pencher sur la question 😉

Benjaminle 26 août 2020 à 11:46

Et moi donc 🙄

Abderianle 26 août 2020 à 21:00

Bienvenue !

En général, parler beaucoup et laisser peu de place à autrui est une manière, polie et très discrète, presque humble, de ne pas lui laisser la parole et ainsi de ne pas lui octroyer la sinistre et douloureuse possibilité de... nous emmerder.
Après, la technologie a trouvé la solution : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.Proyecto.callluck&hl=fr
Ce qu'il y a de bien, c'est qu'on s'fatigue encore moins !

patrickle 26 août 2020 à 23:37

Salut à toi, ô eclipse. sache qu'ici l'humour est fin et le vocabulaire chatié. je te prierai donc de ne pas faire trop d'humour au ras des paquerettes ni de jeux de mots douteux.

PS : Claude François aurait du aussi travaillé son laché-prise

Juliette...le 26 août 2020 à 23:44

Bienvenue @Eclipse! :)

kiltle 28 août 2020 à 13:10

Bienvenue

Cameleazebrale 28 août 2020 à 13:12

Bienvenue!
Moi aussi très pipelette parfois... quand pas à l'aise ou que je m'ennuie... quand je suis fatiguée...et @Abderian, je crois que tu m'as ouvert les yeux, ou dit ce que je n'osais penser... car c'est vrai, en bonne compagnie, j'adore écouter!? Merci pour ta présentation!

Abderianle 28 août 2020 à 21:10

@Cameleazebra, ose toujours penser la vérité, c'est souvent plus gratifiant et... efficient ! Mais content d'avoir verbalisé un faux tabou ; je te laisse maintenant le temps de parler avec toi-même, histoire qu'une partie de toi n'assaille pas l'autre d'un discours bien long et presque fastidieux, de crainte justement d'être en son sein outrageusement ennuyé ! 😉

Cameleazebrale 28 août 2020 à 22:57

Je m'auto saoule parfois, comme tous les pipelets non ? 😉 le tout c'est de s'en rendre compte et de s'auto censurer 😉

Cameleazebrale 28 août 2020 à 23:02

Je cherchait un jeux de mot au lieu d'attachiante Eclipse, comme charmiante lumière... suis un peu fatiguée, vous trouverez mieux...

Eclipsele 29 août 2020 à 12:07

Merci à tous pour vos messages 🙂
Heureusement pour vous, je suis plus fatiguante à l'oral qu'à l'écrit. Complexe d'infériorité face à vous 🤔 À creuser... Oh non!! Faut que j'arrête d'enfoncer la pioche, j'arrive à l'hypocentre. A moins que ce soit là que se cache la vérité. Mais en ai-je vraiment besoin ou envie?
😂 Rectification à l'écrit aussi je peux être fatiguante

Juliette...le 29 août 2020 à 12:19

:D oui mais c'est de la bonne fatigue

Abderianle 29 août 2020 à 12:47

@Eclipse, si tu veux vraiment être chiante, étudie, parle et disserte philosophie. Avec... mh, probablement les maths version Institut Poincaré, il ne doit pas y avoir grand-chose de plus chiant pour, allez, disons 97% des individus de cette planète. Les 3% restants sont atypiques, mais pas forcément de cette même "force" d'atypisme.
Donc il te reste à creuser ta métaphore sur l'hypocentre, la distinction entre besoin et envie, la problématique notion de vérité, et ce qui peut réellement occasionner une fatigue pour soi et pour les autres.
Ce serait d'ailleurs assez... cool d'avoir quelqu'un d'aussi chiant que je le suis... car tiens, voilà que s'éveille une dissertation ! Posons la question suivante : sous quelles conditions deux personnes chiantes peuvent-elles ne pas s'entre-emmerder ? Car on sera d'accord que si deux chiants discutent, basiquement, il est fort probablement qu'ils se fassent chier mutuellement, car la chierie de l'un ne sera pas le plaisir de l'autre, et réciproquement. D'ailleurs, le chieur est toujours définit comme celui qui outrepasse les attentes ou les besoins des autres, ou satisfait en quantité ou en fréquence des besoins ou des intérêts qui n'existent chez personne (ou presque personne). Le chiant n'existe donc que dans un rapport d'intersubjectivité. Du coup... deux chiants entre eux sont-ils voués à se faire chier ? Ne peut-on imaginer un point de rencontre atypique où deux emmerdeurs arriveraient à s'entendre sur des points non névralgiques ? Par exemple, celui qui emmerderait son entourage en parlant d'aviron ou d'aviation pourrait-il par une magie incroyable ne pas être nui par la passion pour les maquettes de l'autre ? Et si un épistémologue royalement emmerdant venait à s'ouvrir mystérieusement à un discours particulièrement chiant de lettres, genre une analyse de la condition des extra-terrestres chez Racine ?
Il y aurait donc un point mystique où la chierie se dissoudrait. Ne serait-ce pas là franchement l'énigme communicationnelle du XXIe siècle que de trouver ce point ?
Peut-être, si j'étais assez chiant, pourrais-je en faire une thèse.
Mais le vrai chieur s'ignore modestement ; je gage donc qu'il y aura d'autres âmes plus chiantes que la mienne pour un tel défi.
@Eclipse... ? 😉

Eclipsele 29 août 2020 à 13:03

Il y a deux types de chiants:
- celui qui s'assume (Il est alors perçu plus comme pédant - moons ennuyeux que le chiant de base)
- celui qui se renferme (souvent de peur de paraître pédant justement).

Pour résumer: Je cours vers l'assurance et je te rejoins. 😀

On est d'accord qu'il n'y a rien de prétentieux à bavasser tout le temps. Serait-ce alors un souci lié à l'amour-propre? Parler en désirant captiver l'autre pour donner du crédit à ses propos.

Donc deux chiants s'entendront sûrement à merveille si ils laissent de côté leurs besoins égoïstes d'être entendus et écoutés... Autant écrire un journal intime ?

Abderianle 29 août 2020 à 13:07

Mais le chiant n'est-il pas toujours dans l'à-côté, à parler de ce que l'autre ne veut pas ? N'est-il pas une sorte de violeur du discours, qui contraint autrui à l'entendre pérorer sur des états du monde totalement indifférents à l'individu ? Moins que de l'amour-propre, ne serait-ce pas le climax de la maladresse et le plus obscène manque de vertu et d'empathie ?!
Et crois-tu donc qu'un chiant puisse justement se libérer de ses bavasseries égoïstes ? Et par quel miracle un tel dépouillement adviendrait-il ?
En somme, être chiant, ne serait-ce pas une... fatalité ?
[mouvement dialectique=ON]

Eclipsele 29 août 2020 à 13:16

Je ne parle pas du chiant stéréotypé dans Dîner de cons, qui rentrerait dans une autre catégorie.
Tiens!? En l'écrivant, je m'aperçois que je ne le suis sûrement pas assez cette chiante là. Je mets rarement mes passions au centre des conversations. Trop rébarbatives.
Mon discours est pyramidal et découle d'une succession d'idées et d'images.
Mais je me livre quand? Jamais vraiment.
Serait-ce pour cela que je me sens différente? Par peur d'être moi-même?
Ne pas se laisser définir par le regard de l'autre. Je ne suis pas chiante ou nous le sommes tous.
Youpi

Benjaminle 29 août 2020 à 15:04

Ben moi je suis pas chiant 😇

Abderianle 29 août 2020 à 15:21

Oh, le con n'est pas chiant par essence ; il peut l'être par accident, par la situation, ou par un zèle extraordinairement puissant. Mais comme virtuellement chacun peut être con, on peut donc tous être chiants, et cette chierie-là est probablement la chose la mieux partagée au monde. Avec... la raison ?! 😄
Bref, si ce ne sont tes passions, @Eclipse, qui te conduisent, mais tes associations, c'est cependant un peu la même chose, car tu restes dans l'intimité de ton fonctionnement cérébral, que tu étales aimablement (ou non). Ainsi, c'est là encore un peu un principe quantique amusant, car dévoiler le mécanisme sans dire le fond, c'est à la fois s'avérer impudique et être parfaitement dans la retenue. Mais tu as du coup tort de dire que tu es chiante ; tu seras plutôt, comme je le disais dans un autre post, "farfelue". Le farfelu peut être chiant pour ce qu'il dérange, improvise, monopolise égotistement, mais ce n'est pas le chiant fondamental et terrible, total et désoeuvrant. C'est même l'octroi d'être soi quand la discussion trop stéréotypée serait... précisément la prison. C'est éviter la prison de soi pour briser les fers des chaînes altières ; c'est, au fond, seulement emmerder les conventions.
Et ça, c'est être plus que chiant : c'est être stylé.
Ou mieux... être vivant ?! 😉

Hey, on semble donc plutôt d'accord. Du coup, @Benjamin, es-tu alors vivant ? 😀

Eclipsele 29 août 2020 à 15:41

J'adore! Tu as visé juste. 100% vivante!

Benjaminle 29 août 2020 à 16:01

Ah là je suis vivant. Je viens de renaître

Abderianle 29 août 2020 à 16:43

Bienvenue chez les chiants ! 😈

Benjaminle 29 août 2020 à 16:48

Merci :) ça a l air cool

Abderianle 29 août 2020 à 19:31

Mouais, m'enfin tu sais, au début... c'est juste chiant. T_T
😄

Benjaminle 29 août 2020 à 20:07

Ah 😂

Lelunele 30 août 2020 à 11:27

Bienvenue ! 🙂
J'aurais bien d'autres choses à dire, mais ça risquerait d'être chiant 😜

Abderianle 30 août 2020 à 15:06

"Plus on est de chiants, plus on rit." 🤔

Benjaminle 30 août 2020 à 15:08

Plus on est de chiants plus c est chiant aussi ?

Abderianle 30 août 2020 à 15:17

Eh bien... oui. Mais si les chiants font la chierie et la chierie fait les ris, alors plus il y a de chiants, plus il y a de chierie, donc plus il y a de ris. 🙂

On devrait faire le Hannibal de l'Agence Tous Risques, lequel aurait d'ailleurs dû déclarer : "J'adore quand un plan se déroule avec toute la transitivité mathématique."
Cela aurait donné de suite un côté nettement plus profond à cette série... 😇

Benjaminle 30 août 2020 à 16:30

:)

estel08le 16 septembre 2020 à 15:53

Bienvenue ! l'attachiante, je la connais bien !!!


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?