Présentation des nouveaux

L'Espoir fait vivre

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. L'espoir fait vivre
L'Espoir fait vivre
Mageliquele 05 janvier 2020 à 19:16

Bonjour,
.....Je viens de m'inscrire sur ce site recherchant "l'âme soeur" voir quelques futur vrais amis aussi difficiles à rencontrer. L'Espoir fait vivre (voir survivre) ma devise depuis que j'ai 15ans.
.....Enfant bizarre (le vilain petit canard) et toujours en colère je me sentais rejetée par ma mère (et je l'étais) vu qu'elle ne comprenait pas mes pensées et mon extrême sensibilité sans parler de quelques dons particuliers. Je me sentais différente des autres enfants même si en apparence j'arrivais à me fondre dans la masse en étant bonne élève et en défendant les injustices faites aux autres. Je faisais pourtant crises de nerfs et cauchemars à cause de cette vie qui n'étais pas pour moi.
.....Adolescence au bord de la folie et en manque d'amour j'ai grandi, après mainte fugues et tentatives de suicide, en apprenant à gérer cette sensibilité excessive et à cacher qui j'étais.
.....La révolte contre une famille de petits bourgeois lyonnais m'a fait tomber amoureuse de quelqu'un d'un milieu différent mais que j'aimais vraiment et principalement parce qu'il était comme moi un petit zèbre.
.....Lui et moi savions qu'on avait un QI élevé ayant fait des tests dans l'enfance pour différentes raisons mais on ne savais pas ce que c'était pour ça qu'on se sentait différents et incompris. Malgré cela nous avons fini par divorcer, moi ayant dépassé mon manque affectif et lui non. J'ai compris qui j'étais vraiment quand j'ai du tester mon fils que l'école prenait pour un autiste et que je me suis plongée dans les livres du Dr Jeanne Siaud-Facchin (Cogitoz).
.....Maintenant j'ai 53 ans, mes enfants sont grands je réalise que je n'ai rien fait, que mon esprit ne c'est pas assez nourri et que bien moi j'ai une vie de merde alors j'ai décidé d'arrêter de me cacher, d'accepter qui je suis et d'essayer de rencontrer mes semblables

Merlinle 05 janvier 2020 à 19:23

Bonsoir, esprit affamé :)

Je vous trouve bien sévère. Vous n'avez pas "rien fait" puisque vous en arrivez aujourd'hui à une meilleure connaissance de vous-même et au choix de votre chemin de vie.

Bienvenue !

Fropople 05 janvier 2020 à 19:51

Bienvenue @Magelique, il n'est jamais trop tard pour redéfinir ses priorités 🙂

Sebunkenle 05 janvier 2020 à 21:13

Welcome Magelique 😉

Ca a le mérite d'être claire.

Chiarale 05 janvier 2020 à 21:23

Bonjour et bienvenue

p695le 05 janvier 2020 à 21:31

Survivre en tant que zèbre dans un monde qui n'est pas adapté, moi je trouve que c'est déjà un bel accomplissement ... Maintenant est venu le temps de profiter de cette différence plutôt que de la subir !

Bienvenue !

Juliette...le 05 janvier 2020 à 21:33

Bienvenue @Magelique!
J'espère que APIE va t'aider à vous estimer, toi et ta vie, moins durement 🙂

Juliette...le 05 janvier 2020 à 21:35

Et à prendre plus de plaisir à être comme tu es en fait..

emanule 05 janvier 2020 à 22:37

Oui bienvenue @Magelique,et comme dis @Merlin ne sois pas trop dur avec toi même 😉

Mageliquele 06 janvier 2020 à 13:28

Bonjour
C'est vrai que j'ai toujours considéré cette différence comme un handicap au point d'espérer que mes enfants soient "normaux". Mais vous avez raison il faut en faire une force et s'accepter.
Merci à tous pour vos encouragements et votre soutien ?

Minuitle 06 janvier 2020 à 18:28

Bienvenue Magelique 🙂

Maverickle 06 janvier 2020 à 21:31

Bonsoir @Magelique et bienvenue,

Si vos enfants sont grands (et autonomes ?), vous n'avez pas le droit de dire que vous n'avez "rien fait".
Vous avez dû vous consacrer à eux, à leur père tant que vous avez pu cohabiter, et bien sûr vous vous êtes occupée de vous-même, puisque vous êtes là pour nous en faire part.

Cabossée et blessée, mais présente.
C'est déjà pas mal, à mettre à votre crédit.
Vous avez fait "tout cela", quoi que ce soit, même si vous en pensez que c'est une "vie de merde" (syndrome de l'imposteuse ?).

Prenez cela comme une base positive, sur laquelle vous pouvez vous appuyer pour vous occuper mieux de vous, désormais.
Si vous avez réussi à tenir durant une "vie de merde", pensez à tout ce que vous allez pouvoir faire en vous donnant à fond à vous-même !

Ne lâchez rien, prenez soin de vous.

Mageliquele 09 janvier 2020 à 15:53

Bonjour @Maverick
.... J'ai peut-être en effet le syndrome de l'imposteur. L'impression que je n'ai rien fait grâce à mon cerveau. Mais c'est vrai j'ai élevé seule mes enfants précoces aussi et j'ai soutenu avant ça leur père dépressif (zèbre aussi) pendant 15ans. Mais tout ça pour moi est normal et n'a rien à voir avec mon intelligence. D'ailleurs je n'ai pas tout réussi puisque ma fille m'a rejeté à 20ans en disant que je l'aimais trop.
J'ai surrement fait des erreurs notamment à cause de mon hyper réalisme, de mon besoin de justice et de logique et de ma fatigue physique ayant la Fibromyalgie.
Avec tout ce que j'ai dans la tête j'aurais voulu rencontrer des gens comme moi et apprendre plein de choses, combler ce manque de stimulis intellectuels comme j'ai comblé mon manque affectif même si je suis célibataire.
Alors je suis heureuse de voir, grâce à vous tous, qu'on peut en faire une force et non un handicap et à chaque fois que je viens sur ce site je m'ouvre un peu plus à ce que je suis et c'est tellement agréable ?

Berengerele 09 janvier 2020 à 16:59

Bienvenue 😉

kiltle 10 janvier 2020 à 07:29

Bienvenue

Stephaniele 10 janvier 2020 à 18:16

Bonjour Magelique!
Bienvenue à toi!
Je te trouve sévère avec toi-même mais je peux comprendre! A l'inverse de toi on m'a a laissé m'exprimer et exprimer mes différences avec beaucoup d'énergie et contrairement à nombreux d'entre nous je n'ai pas été bridée. Néanmoins j'ai moi aussi été le vilain petit canard très longtemps (je dois l'être encore je pense ...). C'est la phase adulte et "responsable" qui a causé chez moi des dégâts que je ne comprends que maintenant,mais que je n'accepte pas forcement. l'espoir fait vivre je suis d'accord mais il peut également être destructeur!
Ma petite phrase me vient de mon grand-père et je l'ai très très souvent appliquée: "On ne discute pas avec les brouettes, on les pousse!"

Mirobellele 10 janvier 2020 à 22:03

@Magelique
Tu arrives ici en croyant être un vilain petit canard, bientôt, tu te rendras compte que tu es un beau cygne. 🙂

katian_le 10 janvier 2020 à 22:26

bienvenue à toi !

Starfoxle 12 janvier 2020 à 18:56

Bonjour, et merci pour ta présentation très touchante. Moi aussi j'ai l'impression d'être passé à coté de ma vie à cause de ma créativité non développée. J'essaye de me dire qu'on essaye tous de faire de notre mieux étant donné nos forces et faiblesses. Ne sois pas trop dur, le monde et les autres le sont déjà suffisamment. Nous sommes sur terre pour apprendre. Bise à toi.

Mannonle 13 janvier 2020 à 22:01

@Magelique
Bienvenue, je ne sais pas si je peux le dire parce que j'arrive après toi, mais j'ai bien envie de te le dire. Contente de te croiser ici.
Il me semble que ce sentiment de gâchis, dû à la sensation de n'avoir pas mis à profit notre potentiel, ne nous fait pas de bien du tout. Tellement de gens doivent l'avoir, ou le pourraient. Gâchis, sentiment d'avoir été malmené par la vie, mal apprécié...
Puis il y a ceux, que j'essaie d'observer, qui mettent de côté le mode conditionnel, surtout le conditionnel passé, et qui vivent le présent et le futur proche ou moins proche. On peut encore, quoi qu'il en soit du passé, s'appliquer à bien vivre; à faire du bien, éventuellement; et à avoir des projets.
Par dessus tout, ça me semble à moi essentiel de réaffirmer qu'on peut et qu'on doit faire des choix, plutôt que des non-choix. La question est philosophique, de toute éternité, et exigeante. Mais si je trouve les moyens d'être exigeante avec les autres, alors avec moi-même aussi... La liberté qu'on a est une tache plutôt qu'une chance, elle nous incombe, mais aussi, véritablement, nous libère. Par exemple si je réaffirme le choix, pour plein de raisons, de vivre avec ce compagnon, ou de poursuivre avec ce métier, ou de rester dans cette ville, cette maison, etc., eh bien, je suis en accord avec ma vie. Sinon, j'affirme un autre choix, et je m'attèle à le réaliser. En somme, comme l'empereur Hadrien de Yourcenar, je choisis d'aimer ce qui m'arrive. C'est un subtil balancement entre servitude volontaire et liberté radicale...
Je dis cela, Magelique, parce qu'une tristesse, une déception, une forme d'amertume émanent de ton portrait, alors que je me sens proche de certains éléments de ton histoire, notamment infantile. J'ai voulu te décrire la voie que je me propose de prendre, peut-être te servira-t-elle... Avec la créativité qui est la tienne, tu peux façonner bien des choses dans ton existence et ton rapport au monde.
Prends soin de toi, à +++
Mannon

Mannonle 13 janvier 2020 à 22:02

* je voulais dire "tâche" !

Berengerele 13 janvier 2020 à 23:42

Oui, l'espoir fait vivre et l'attente tue! Donc n'attends pas, c'est à 53 ans que ça commence ! Personnellement, j'ai décidé de ne plus regarder en arrière.

zebreperdule 16 janvier 2020 à 07:59

Bonjour et bienvenue @Magelique 🙂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?