Présentation des nouveaux

Merci <3

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Merci <3
Merci <3
MADle 15 novembre 2020 à 02:33

Bonjour !
Juste un petit message pour vous remercier. Ce site est magique. Vraiment.

J'ai quitté facebook très récemment, alors que j'y étais depuis une dizaine d'années : il y avait tellement de haine, tellement de stimuli visuels, tellement d'images, d'ignorance, de cris, de peurs, de jugements... C'était devenu insoutenable. Émotionnellement j'étais vidée.

Les applications de "rencontre" plus habituelles (Tinder, OKCupid), ça aussi, c'était trop abrasif pour moi. Je ne m'y adonnais que par pression sociale. Par mimétisme. Mais il y avait trop, trop, de tout. Trop d'images, de semblants, de mots creux... Et puis le small talk m'angoisse. J'ai besoin de profondeur pour m'ancrer, prendre racine. Sinon je dérive, comme un navire fantôme.

Et ici, soudain, surgie de nulle part, une terre d'asile. Une pause ; "maison magique" ! Comme quand on jouait au loup, enfants. Le temps de reprendre mon souffle.

Vous êtes passionné-e-s et passionnant-e-s : merci !

Je me sens bien parmi vous.
J'avais besoin de ça.

Prenez soin de vous, et au plaisir de vous lire !

PS. Je crois que j'aurais dû me présenter, en postant dans cette rubrique ! Je suis étudiante, tout me passionne. Tout, vraiment tout. En ce moment, les mécanismes psycho-cognitifs à l'origine des théories du complot et des fake news.
Officiellement, sur mon certificat de scolarité, je suis géographe. Je travaille sur la question des droits fonciers des communautés amérindiennes en Guyane française.


Je me suis toujours sentie "différente", je me définissais comme le vilain petit canard. Rétrospectivement je peux mettre le mot de "harcèlement scolaire" sur mon adolescence. J'ai grandi, mais les séquelles demeurent. Je n'aurais jamais osé me qualifier d'atypique (HPI), par auto-soupçon d'arrogance. J'ai toujours peur de ce que la prise de conscience de ce "trop" dont je suis capable pourrait faire de moi, donc je préfère contenir cette partie de moi et la travestir.
Et puis, un médecin a fini par me glisser, au cours d'une conversation, le qualificatif "HP".


Jusqu'à maintenant, ce soir, presque des mois après cette reconnaissance "officielle" (?), au détour d'une recherche google sur comment les zèbres se reconnaissent entre eux, je me retrouve sur ce site.
Je vous découvre.
J'en perds mes mots, je balbutie, tout mon discours est désordonné.

Je vous offre ce désordre linguistique, je vous le dédie.
Bonne nuit !

Merlinle 15 novembre 2020 à 09:31   •  

Bonjour !

Cognition et complotisme, c'est en effet un sujet passionnant. Ca se rapproche aussi de la notion complexe de réalité(s)...

Bienvenue :)

Juliette...le 15 novembre 2020 à 09:59   •  

Bienvenue @MAD! 🙂

Fropople 15 novembre 2020 à 19:14   •  

Bienvenue @MAD

Syljau17le 15 novembre 2020 à 19:25   •  

Bienvenue

Abderianle 15 novembre 2020 à 23:08   •  

Bienvenue !
Eh bien dis-moi, je ne savais pas que je faisais cet effet-là.
A couper le souffle ? A désordonner ?
Ah, promis, la prochaine fois je me modérerai.
Encore navré.

...

Ah, c'était pour la communauté ?
Oui, oui, la communauté...
Mais on n'a rien de très commun, si ?

Bref, heureux que tu t'estomaques d'une si splendide communauté alors ! Et en plus, oui, je l'affirme, il y a des gens biens !
Bon, vous m'direz, après le radeau de Facebook, j'imagine volontiers qu'on est ici au Parnasse. Voire dans un labo bouillonnant de cervelles et de sensibilités.
Ah, @Aurel en faiseur de paradis ? En Deus bienvenu ?
On devrait installer un autel pour les offrandes.
Et inventer un hymne. Y a plein d'trucs qui riment d'ailleurs avec Aurel.
Oh... une liste à couper le souffle ?
P'têt.
Le prochain convive sera en charge de la rédaction pataphysique de la musique d'accueil.
Et si après ça on nous taxe de secte, on mettra FesseDeBouc devant les tribunaux.

Bref, comme je le disais : bienvenue et puisses-tu t'ancrer solidement et joyeusement !

MADle 15 novembre 2020 à 23:23   •  

Merci pour votre accueil !

Amarle 16 novembre 2020 à 23:59   •  

Bienvenue @MAD
TU peux développer le droit foncier des amérindiens de Guyane stp ?
Il y a quelque chose de particulier pour eux ?
Un peu comme les alsaciens ?

Laurent...le 17 novembre 2020 à 17:00   •  

Bienvenue, c'est amusant comme je me retrouve dans ta description... Très heureux d'agrandir ce cercle passionel de ta présence

Nevromonle 25 novembre 2020 à 20:54   •  

citation :
Je travaille sur la question des droits fonciers des communautés amérindiennes en Guyane française.

Passionnant. Études, boulot, les deux?

Maele 30 novembre 2020 à 22:52   •  

Bienvenue 😀

MADle 09 décembre 2020 à 15:00   •  

Bonjour cher-e-s ami-e-s ! Je m'excuse de vous avoir fait attendre aussi longtemps, la surcharge de travail a été assez phénoménale ces derniers temps.

MADle 09 décembre 2020 à 15:05   •  

@Merlin
Oui, c'est vraiment un sujet passionnant, qui m'a effet amenée à m'interroger sur les régimes de vérité, l'économie morale des discours - bref, un retour aux sources (foucaldiennes), notamment à sa leçon inaugurale au Collège de France portant sur la question de "l'ordre du discours".
Il semble y avoir un lien assez fort entre la confusion croissante entre fait et opinion, qui, selon certain-e-s, est caractéristique de notre époque postmoderne (et de ce qui va avec, c'est-à-dire du régime de postvérité).
Trump en est un exemple criant, c'en est presque une caricature.
J'ai constaté que cette question du complotisme apparaît de plus en plus dans la presse, depuis la sortie du "documentaire" "Hold-Up". Je m'en réjouis, même si je ne crois pas être encore tombée sur une analyse approfondie et décente (et marxiste ?) du problème, qui est surtout abordé sous un angle psychologique (dont je ne nie pas la pertinence, mais qui a le défaut de dépolitiser le discours).

MADle 09 décembre 2020 à 15:07   •  

@Abderian

Ahah merci pour ton accueil, j'ai bien ri ! Mais bon, ne tombons pas non plus dans le culte de la personnalité. Cette auto-célébration est indéniablement utile, voire nécessaire (dans un processus de renversement de nos stigmates, et de leur réappropriation) - néanmoins, il faut se garder de l'écueil de l'entre-soi (la constitution d'une contre-communauté ne saurait être pensée que dans un mouvement dialectique nous permettant, à terme, de réintégrer une communauté faite de "nous", et des "autres".)

Bouhhle 09 décembre 2020 à 15:16   •  

Salut, oui effectivement, ta description touche et résonne.
Et moi aussi, "les mécanismes psycho-cognitifs à l'origine des théories du complot et des fake news" me passionne, hésite pas à partager tes réflexions.
Ainsi que ton histoire avec la Guyane, je me rends compte que j'en connais plus sur les pays autour que sur ce morceau de l'administration française.

MADle 09 décembre 2020 à 15:20   •  

@Amar

Merci pour ta question ! Je pourrais m'étendre des heures sur ce sujet passionnant, mais je vais essayer d'être synthétique ahah.
Je ne suis pas du tout familière de la question du droit foncier en Alsace, par contre je commence à m'y connaître un peu côté Guyane.

Je me permets de restituer ici ce que j'avais écrit en introduction dans mon projet de recherche de M2, parce que pour le coup c'est vraiment archi synthétique.

La France nest pas signataire de la convention n°169 de lOrganisation Internationale du Travail adoptée en 1989, qui prône lautonomie des populations autochtones, leur droit à la terre, et leur droit de participation à lensemble des décisions et politiques les concernant, contrairement au Brésil et autres pays dAmérique Latine qui se reconnaissent comme nations multiculturelles. A ce texte fondateur des droits Amérindiens dans le monde, fruit dun mouvement de lutte en faveur des droits amérindiens qui a pris naissance dans les années 1970, la France oppose les principes dune République « une et indivisible » et dégalité tels que stipulés dans sa Constitution : le législateur ne saurait donc opérer de distinctions entre les sujets du droit au nom de différences ethniques.

En lieu et place dune reconnaissance de fait de lautonomie des Amérindiens en Guyane française, la France a mis en place en 1987 un système législatif original, qui répond aux revendications daccès et dusage collectif de terres des communautés autochtones : un décret permettant la création de Zones de Droits dUsage Collectifs (ZDUC), de concessions et de cessions collectives. Selon le rapport de Damien Davy et Geoffroy Filoche, qui a fait date, recensant les ZDUC, concessions et cessions du territoire guyanais, on dénombrait, en 2014, quinze ZDUC, neuf concessions et trois cessions collectives créées par arrêtés préfectoraux. Ce dispositif foncier a été mis en place à lattention des « communautés dhabitants qui tirent traditionnellement leurs moyens de subsistance de la forêt ».

En résumé : les communautés amérindiennes ne reconnaissent pas la propriété individuelle, et demandent donc la propriété collective de leurs terres. L'Etat français, de son côté, ne peut pas accéder à cette requête, parce que le droit français ne reconnaît pas la propriété collective (pour des questions de responsabilité, notamment). En fait, pour être propriétaire, et donc s'inscrire dans le cadre juridique prévu à cet effet, il faut être reconnue comme personne "morale" (c'est-à-dire, ayant une existence juridique) : soit au niveau individuel, soit au niveau collectif en se constituant en association (loi 1901, avec dépôt de statuts auprès de la préfecture, etc.). Sauf que pour les population amérindiennes, la structure de l'association est jugée insuffisante : en effet, elle fige un collectif à un temps donné, mais qui, dans les communautés amérindiennes, est amené à évoluer en permanence.
Le sic, c'est que les populations amérindiennes, collectivement, en tant que capables d'évoluer dans le temps (et géographiquement), ne constituent pas une "entité morale". Donc... elles ne peuvent prétendre à la propriété.
Solution : l'Etat français leur donne accès à des terres dont il reste, légalement, le seul propriétaire. Mais ces communautés peuvent en faire usage.
Problème : l'usage n'est pas libre - les ressources récolletées ne peuvent être commercialisées. En outre, les usagers n'ont pas de droits à faire valoir juridiquement : le ZDUC n'est pas un document opposable*.
* L' "opposabilité" est le caractère d'un type de relation qui régit les rapports juridiques entre deux ou plusieurs personnes. Ainsi le droit de propriété qu'une personne détient sur une chose est "opposable" à tous. Ce caractère empêche d'autres personnes à s'en emparer ou simplement à empiéter sur sa propriété.

Enfin, de nombreuses communautés amérindiennes ont recours aux ZDUC pour légitimer leur présence sur un territoire (notamment parce que les démarches sont assez simples) - sauf que justement, si c'est aussi simple, c'est parce que les ZDUC ne garantissent pas vraiment de droit. En outre, cet outil est jugé par beaucoup de gens comme "obsolète" et "inadapté" aux réalités contemporaines. La "subsistance" ne saurait se réduire à la consommation... et devrait aussi, selon certain-e-s, intégrer la possibilité de commercialiser, afin d'assurer une source de revenus aux habitant-e-s (qui achètent des produits en plus des fruits de la chasse, pêche et cueillette -> en fait, c'est de l'agriculture itinérante, pas de la cueillette, qui réduit ces populations à des "chasseurs-cueilleurs" préhistoriques...).

Voilà pour la contextualisation du débat. :)

MADle 09 décembre 2020 à 15:22   •  

@Nevromon

C'est dans le cadre de mes études, mais bon, mes études déterminent de plus en plus mes projets professionnels ahah
Je suis en M2 cette année (j'ai fait d'autres choses avant, d'où ce léger décalage d'âge), et je suis en train de déposer un projet de thèse pour les 3 années à venir !

MADle 09 décembre 2020 à 15:27   •  

@Bouhh

Merci beaucoup !
Oui, en parcourant ce site l'importance du partage des mots m'a frappée, j'ai pris conscience de la censure que je m'impose quotidiennement dans mes discussions, dans l'emploi de mes mots, l'escalade de mes idées, la multiplicité de mes centres d'intérêt, etc.
J'ai senti se lever un poids énorme en arrivant ici... J'ai eu besoin d'actualiser cette nouvelle liberté, d'où la densité de ma présentation sur mon profil.
Et puis, au moins les gens ont des points sur lesquels se raccrocher, iels peuvent juger s'il y a matière à faire naître des atomes crochus ou non, et de quoi lancer une conversation qui va tout de suite dans le vif du sujet.

J'ai pas mal détailler la question du droit foncier en Guyane dans mon précédent message, ce qui répondra sans doute en partie à tes questions - mais si tu en as davantage, n'hésite pas ! Je me répète, mais vraiment, ce sujet ne me lasse jamais.
Enfin : concernant le complotisme et la post-vérité, je me suis constituée une petite bibliographie (que je n'ai pas encore eu le temps de lire ahah, mais je ferai ça aux vacances de Noël), si ça t'intéresse, je serais ravie de la partager avec toi !

MADle 09 décembre 2020 à 15:29   •  

@laurent

Merci !
Sur quels points de ma description te retrouves-tu en particulier ? :)
N'éhsite pas à me répondre en privé si tu préfères !
(Je mets du temps à répondre, mais je suis bien là ahah)

Nevromonle 09 décembre 2020 à 19:03   •  

(super intéressant, bien expliqué, mais révoltant. Cela me fait penser au "red power". J'aime en tout cas beaucoup l'ethnologie, l'anthropologie, la psychologie...ethnologue fut l'une de mes nombreuses idées de métiers ! )
Je me sens "proche", ou en tout cas attiré, par les peuples Amérindiens (mais plus d'Amérique du Nord).


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?