Présentation des nouveaux

Nouveau venu!

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Nouveau venu!
Nouveau venu!
Glaisle 06 septembre 2019 à 19:04

Hé bien, je me présente... « racontez-moi tout depuis le début » comme dirait l'autre...

Je suis né il y a presque 29 ans, par césarienne (ça vous fait une belle jambe) Les quelques années qui suivirent, j'en ai des souvenirs assez vagues ; d'après mes parents j'étais « curieux » et « j'apprenais vite » ce qui leur a vite évoqué la notion de « surdoué » (comme on disait à l'époque) car ils en avaient entendu parler auparavant. Ils m'ont donc fait « tester » et le résultat fut « positif »... façon de parler !

En effet je fais partie de ceux qui ont eu la « chance » d'avoir été « dépistés » à un jeune âge, avec à l'époque un QI de 145 (j'y reviendrai plus tard) ce ne fut pas de tout repos pour autant...

Malgré quelques accrochages avec les professeurs, mes bons résultats ont fait que j'ai sauté une classe à l'école primaire. Hélas, je dirais que là les choses ont commencé à se gâter. Premièrement, mes relations avec les enseignants ne se sont pas améliorées ; deuxièmement, mon statut de frêle « premier de classe » et ma différence d'âge - sans compter mon côté timide et « bizarre » - m'ont rapidement fait subir diverses brimades. Les choses auraient-elles été différentes si je n'avais pas sauté de classe ? Difficile à dire... mais à partir de là, le rejet, l'incompréhension des autres et la solitude m'ont accompagné pour une bonne partie de ma vie.

Je me suis réfugié dans les jeux vidéos et les bandes dessinées, me mettant moi-même à faire mes propres BD et à créer des univers imaginaires similaires à ceux des jeux vidéos, que je trouve loin d'être le loisir abrutissant qu'on décrit (et décrie) encore souvent, pour peu qu'on veuille regarder plus loin que les produits bourrés à l'hémoglobine pour ados boutonneux.

A la fin du primaire, déçus du système scolaire « classique », mes parents ont décidé de m'inscrire dans un collège privé « spécialisé » pour surdoués, où le collège se fait en deux ans, au lieu de quatre ; certains ici connaissent peut-être. Si scolairement ça s'est plutôt bien passé, j'ai eu du mal à me faire des amis parmi les autres élèves « surdoués », ayant pris l'habitude de la solitude... Beaucoup de mes camarades avaient été « dépistés » tard, étaient en échec scolaire et assez turbulents.

Pour le lycée, mes parents ont décidé de me remettre dans le circuit « classique » cette fois-ci dans un lycée public. Passons sur le côté social : j'avais maintenant 3 années d'avance, l'isolement s'est accentué. Scolairement, si la 2nde s'était bien passée, la 1ère fut en revanche catastrophique. Était-ce les mauvaises relations avec les professeurs de l'Éducation Nationale ? Ma puberté et l'adolescence qui commencèrent à chambouler le mental ? Ou bien un peu de tout ça à la fois ? Toujours est-il que j'ai passé la 1ère, puis la Terminale, mais de justesse. J'ai finalement obtenu mon Bac S, m'en sortant avec une mention Assez Bien - plutôt anodin si on ne prend pas en compte le fait que je l'ai obtenu... à 14 ans.

A partir de là, où aller ? Ayant convenu avec mes parents que l'université ne serait pas pour moi vu mon jeune âge, j'entrai dans les prestigieuses Classes Prépa. A partir de là ce fut vraiment la dégringolade. Mes notes, qui étaient déjà moyennes au lycée, ont tout bonnement chuté ; combiné à la crise d'adolescence cela a fini d'ébranler ma confiance en moi. Après avoir mis fin à toute activité extrascolaire (sport & théâtre) dans l'espoir que cela ferait remonter mes notes - probablement pas ma meilleure décision - j'ai été redirigé dans une autre filière, puis ai redoublé ma seconde année, faisant de moi l'un des rares à avoir eu « l'honneur » d'avoir fait 4 ans de classes préparatoires, ce dont - entre nous - je me serais bien passé.

Passionné de programmation, j'ai ensuite embrayé sur une école d'ingénieurs en informatique. Le lieu étant assez conforme aux stéréotypes que les gens peuvent s'en faire, j'ai fini par me trouver une place au milieu des « geeks » ; il y a peut-être aussi le fait que l'écart d'âge était à présent un peu moins creusé.

Cela n'a pas empêché un gros coup de mou vers la fin de mes études, pour diverses raisons. J'ai ensuite remonté la pente après mon diplôme, et ai trouvé un travail de consultant en développement de sites Web. Cependant, je pense toujours à me réorienter vers l'Intelligence Artificielle. J'aspire aussi à développer mes talents artistiques, dans le dessin, la musique électronique et le montage vidéo. Pour être franc, divers évènements récents, ainsi que ma timidité naturelle, ont fait que j'ai assez peu de vie sociale dernièrement...

Bref, pendant longtemps ma « surdouance » fut régulièrement un sujet prédominant dans ma vie. Le fait d'être plus jeune que mes camarades de classe et de n'avoir quasiment pas d'amis, ainsi qu'un sentiment constant de décalage avec le monde et son fonctionnement, en fut un rappel assez récurrent. Bien plus tard, en tissant des liens avec des gens qui n'étaient pas, à ma connaissance, « surdoués », en école d'ingénieur ou bien par le biais de forums Internet - une expérience gratifiante - j'ai fini par presque « oublier » ma zébritude, si on peut dire, au point de ne plus vraiment me définir comme tel ; tout au plus « geek », « à part » ou encore « artiste incompris ». De façon générale je dirais que je m'entends bien avec les gens qui sortent de l'ordinaire ; j'aime bien discuter avec les gens d'autres cultures aussi.

Et j'ai fini par émettre des doutes sur la notion de « surdoué ». À vrai dire je suis sceptique vis-à-vis de la notion de mesurer l'intelligence avec un seul chiffre, le QI : comment définir « l'intelligence » ? Pour moi c'est réducteur ; je le pense surtout depuis la lecture du livre « Je pense trop » de Christel Petitcollin, qu'on m'a offert, et qui traite de la « surefficience mentale » (un terme de plus!) : même si je suis également très sceptique sur le propos de ce livre en général, je suis d'accord en ce qui concerne la remise en question du test de QI.

C'est sans compter d'avoir assisté au phénomène de mode du « surdoué / zèbre », mots et notions lourds de sens, récupérés malheureusement par divers charlatans, experts en « développement personnel » et autres gourous en tout genre, chacun y allant de son explication et de sa petite recette du bonheur à des gens qui souffrent, ou à leurs enfants en difficultés, à coups de colloques, bouquins, talismans pour canaliser l'énergie indigo...

C'est pourquoi j'ai préféré jusque-là éviter les communautés en ligne consacrées à la douance ou aux zèbres etc. qui, telles qu'elles m'ont parues, regorgent d'individus visiblement en grande détresse psychique qui s'autoproclament surdoués, et de discussions sur ce genre de concepts douteux.

En fait j'en suis venu à me demander si moi et autres « surdoués » nous n'étions tout simplement pas atteint du syndrome d'Asperger ; en ce qui me concerne, je n'ai pour l'heure pas trouvé l'intérêt de passer le test... J'ai horreur de me coller une étiquette, et ceux qui ont pu me trouver « bizarre », je n'ai pas envie de savoir si je peux leur rétorquer « c'est parce que je suis Asperger ». De même, j'ai toujours rechigné à me proposer pour rejoindre la MENSA.

Venons-en à ce forum. Je suis récemment tombé dessus par hasard, et comparé à ce que j'ai pu voir auparavant sur le sujet j'ai trouvé la communauté plutôt bienveillante ! Je me suis donc inscrit afin que nous puissions partager nos expériences... je suis toujours partant pour découvrir de nouvelles choses.

Merci d'avoir lu si vous êtes arrivés jusqu'ici, et à la prochaine sur le forum ! 😉

Merlinle 06 septembre 2019 à 19:37   •  

Un geek de plus ça fait toujours plaisir ;)

Bienvenue !

Berengerele 06 septembre 2019 à 19:48   •  

Quel parcours! Bienvenue !
Heu ........t'as rien contre les enseignants j'espère ? 😜

Esquifle 06 septembre 2019 à 20:17   •  

Bonjour, bonjour, bienvenue !

Je comprends tout à fait ta démarche. Apie-people est à l'inverse des forums élitistes que l'on peut trouver à droite à gauche, il est ouvert à tous, et c'est également pour cela que je l'ai rejoint 🙂

Sans trop m'étendre sur le sujet je pense que l'intelligence est un terme trop générique pour que cela aide vraiment une personne à s'orienter.
En effet le syndrome type Asperger va souvent avec la sur efficience mentale, mais cela n'arrive pas à chaque fois. Certains sont tout l'opposé, et cela n'enrichit que mieux les échanges 🙂

Passe un bon moment dans le forum !

Glaisle 06 septembre 2019 à 20:58   •  

Merci à tous 😉
@Berengere Pour reprendre Didier Super "y'en a des biens!" 😄 et même des très bien... Je n'ai peut-être pas toujours été un élève facile non plus 😛

Juliette...le 06 septembre 2019 à 21:00   •  

Bienvenue @Glais!

Gwenle 06 septembre 2019 à 21:29   •  

Des BD ? Peut-on voir ça ? 😀
Bienvenu !

Strangerquarkle 06 septembre 2019 à 21:50   •  

Coucou ! Moi aussi j'ai sauté une classe et j'ai jamais eu de copines. Je me suis créée tout un monde pour affronter la solitude. On ne m'avait jamais parlé de surdouance, je me croyais seule au monde. J'écrivais beaucoup, je croyais qu'il n'y avait que moi pour faire un truc aussi bizarre. J'ai du "connecter les fils" moi-même. J'espère que tu te sentiras bien sur ce forum 🙂

Strangerquarkle 06 septembre 2019 à 21:53   •  

Il me semble qu'une différence majeure entre HPI et Asperger c'est que le premier est empathique alors que le deuxième éprouve des difficultés à comprendre les émotions des autres. C'est ce que tu ressens ?

InconvenientTruthle 06 septembre 2019 à 22:35   •  

Welcome @Glais.

Bien que ta présentation appelle bon nombre de questions, j'ai envie de rebondir sur un mot : "recette".

Recette des gourous et charlatans.
Recette des psys.
Recette des professeurs.
Recette de la société.

Juste pour placer les choses dans le contexte : j'ai été professeur en lycée pendant 7 ans et je suis en train de me reconvertir dans... la data science. Bon, c'est là où @Esquif va me faire un petit clin d'oeil en disant : bon, le témoignage, il arrive quand ? 😉

Pourquoi recette ?
Parce que je ne savais pas faire une seule ligne de code il y a quelques mois et une chose que j'ai trouvé intéressante est le fait de pouvoir arriver au même résultat par tout un tas de chemins... différents. Et donc avec des "recettes" différentes...
Alors autant en informatique, on peut probablement distinguer les chemins par leur efficacité, autant il me paraît difficile de le faire dans une "vie". Pourtant, comme tu le mentionnes, on dirait que certains croient qu'il suffit de mettre un coup de clé 12 ici, de rajouter un peu de sel là, et hop : tu es heureux... Comme s'il suffisait d'appliquer une "recette"... Sauf que "coder sa vie", c'est un peu plus compliqué que "coder un logiciel".

Bien qu'on s'imprègne des gens qui nous entourent, bien qu'on puisse puiser certaines idées, inspirations chez les autres, il me semble que l'écriture de la recette de sa vie "nous" revient, dans le sens où les tentatives de "copier/coller" de recette gentiment distillée et expliquée contre rémunération semblent fréquemment assez vaines.
Et bien que souvent on entende "bah... il suffit de faire ça", je ne suis pas convaincu que l'histoire d'une vie "bien menée" se résume à l'efficacité des chemins pris.
On apprend souvent plus sur les voies tortueuses... même si cela implique des coups et dommages à de nombreuses reprises, et le fait de sauter des classes pour ensuite aller affronter la prépa avec 2 ans d'avance ne t'a probablement pas épargné.

Je ne peux que te rejoindre sur le côté réducteur du test du QI, qui se base probablement sur une "recette" bien standardisée, travaillée, certes, mais au final comme tout indicateur, il ne "mesure" qu'une partie, qu'une facette d'une entité.

Siryackle 06 septembre 2019 à 23:05   •  

Bonsoir et bienvenue à toi, @InconvenientTruth. :)

InconvenientTruthle 06 septembre 2019 à 23:10   •  

Mais qu'est-ce que tu racontes ? T'as bu @Siryack ? 😄

Ma présentation, ça fait quelques temps déjà que je l'ai faite ! 😜

Ou alors, j'ai raté la blague là !   😵

Kinder59le 07 septembre 2019 à 00:46   •  

Bonsoir et bienvenue @Glais !
Une partie de ton parcours me parle pour l'avoir peu ou prou vécu...
La fameuse «année d'avance».

Je lisais à 5 ans, ça ne passe pas inaperçu. Il paraît que j'ai passé des tests à l'école mais aucune trace écrite et pas de retour explicite de mes parents...
Donc le CP à 5 ans 1/2 (loin d'être un record!). Tout roule scolairement jusqu'au collège, mis à part l'étiquette de «girouette» due à mon impossibilité de rester calme en classe. En fait la répétition m'ennuyait, je perturbais les cours et étais régulièrement punie.

Collège et adolescence, une autre paire de manches... Le besoin d'intégration est là malgré une grande timidité. Je m'y suis perdue car j'ai préféré insérer des fautes dans mes devoirs pour ne pas être la première, et étais très discrète (ah les hormones!).
Mission accomplie, le niveau baisse jusqu'à un redoublement en seconde.

Orientée par mes parents dans une filière où «le travail ne manquera pas», je continue de façonner mon faux self... jusqu'à imploser il y a 4 ans dans des circonstances douloureuses. Mais on s'éloigne du sujet.

Pour les liens sociaux je n'étais et ne suis toujours pas douée ( 😜) mais j'ai noué des amitiés de cette «tendre» période : n'ayant quasiment qu'une amie par cycle, (souvent une personne exclue ou rejetée, ce qui me rendait dingue parce que c'étaient et ce sont encore aujourd'hui de merveilleuses personnes) faites le compte. 😄
15 ans, 25 ans, 35 ans après, elles sont toujours dans ma vie. Ça me suffit.

Siryackle 07 septembre 2019 à 06:25   •  

Oups ! Nan, même pas bu en plus...
Désolé, je disais donc : Bonjour et bienvenue à toi, @Glais ! 😉

InconvenientTruthle 07 septembre 2019 à 09:51   •  

@Kinder59
Je suis content pour toi que tu aies trouvé au fil de ta vie quelques personnes avec qui t'entendre, malgré toutes les embûches rencontrées. A tous ceux qui "désespèrent" (et c'est compréhensible...), c'est possible !  😉
(vous noterez que je n'ai pas dit "garanti"...) [bon ensuite, si vous me dites que vous ne serez satisfaits qu'avec un carnet d'adresses contenant 1000 contacts de vrais amis... là... statistiquement, ça sera plus compliqué  😄]


@Siryack
T'avais encore oublié tes lunettes seigneuriales ?  😜

Siryackle 07 septembre 2019 à 15:14   •  

C'est ça ça, gueux. 😜 😄 😉
@InconvenientTruth, mes lunettes seigneuriales ont été certainement oubliées par un de ces valets négligeant ! 😜

Intelligent, abruti, quelle intelligence en priorité ? Je vois, là "la violence" de mettre un enfant en "avance" dans sa scolarité... @Glais. Le catégoriser, l'étiqueter..., alors même qu'elle n'est pas comprise ! Le système est féroce. Il fait fi des "trop" atypiques. Il faut que ça "fonctionne".... Normalement, "Fonctionnellement", dans la société la plus "parfaite et fonctionnelle" qu'il soit. :s
Peu importe le "trouble" généré par la société, chaque personne doit suivre des normes sociales si elle veut un minimum s'intégrer. Doit-on s'intégrer à tout prix ? Ou rester seul à tout prix ? Il n'y a t'il pas d'autres nuances à la Vie ? Je le crois, je le constate.

Bref ! bienvenue à toi, @Glais,parmi les fêlés du crâne qui laissent passer la lumière ! 😜

emanule 07 septembre 2019 à 21:58   •  

"Les fêlés du crâne qui laissent passer la lumière ! "
Elle est superbe cette phrase !
Sinon bienvenue glais!

kiltle 09 septembre 2019 à 06:34   •  

Bienvenue

Petitecoople 09 septembre 2019 à 07:57   •  

coucou, as tu des souvenirs de ta césarienne ? 😜

slyxxle 09 septembre 2019 à 09:50   •  

Bienvenue @Glais. J'ai apprécié lire la présentation de ton parcours. :)

@Petitecoop hahahaha

woodyle 09 septembre 2019 à 11:19   •  

bienvenue,
c'est marrant parce que même si ton cheminent de vie est différent du mien, je m'y retrouve à 100%
tes réflexions sont les mêmes que les miennes, surtout sur l'effet mode et l'effet barnum que cela provoque.
bref, tout ça pour dire comme Gwen, je serais curieux de voir ton univers, aussi bien dessiné que musicalement, videotrucmen et même geekement et même pourquoi pas comparer et échanger la dessus ;)

Glaisle 16 septembre 2019 à 00:05   •  

Wow quel accueil 😄 Merci! Ma vie a été un peu chargée ces derniers temps d'où la réponse tardive.

@Gwen ouh j'ai pas mal délaissé le dessin et la BD depuis 😮 les BD d'époque ont dû rester chez mes parents.

@Siryack Merci, j'aime bien ton expression aussi 😉 tes réflexions sont intéressantes même si je ne suis pas sûr d'avoir compris où tu voulais en venir 😶

@Petitecoop eh ma mémoire me joue des tours 😄

@woody Effet Barnum 🙂 c'est ça le mot que je cherchais! D'ailleurs le livre "Je pense trop" auquel j'ai fait référence plus haut en est pour moi un parfait exemple... Désolé pour ceux qui sont ici suite à la lecture de ce livre (apparemment il y en a) je ne nie pas vos différences, mais je vous conseille d'aller plus loin que juste ce livre...!
Pour ce qui est de mon "univers" il reste encore à développer... Et pour être franc, je m'attends à aborder potentiellement des sujets personnels sur ce forum 😶 c'est pourquoi j'hésite encore à y "intégrer" des aspects de ma "vie publique"... l'avenir nous le dira. Peut-être à l'avenir pourrons-nous échanger 😉

Et merci @ tous les autres bien sûr!

Venons-en au fait : j'ai mentionné plus haut le syndrome d'Asperger et à quel point je ne voyais pas nécessaire de me faire diagnostiquer comme tel. Bon ; entre-temps, après avoir lu plus en détail sur le sujet j'ai fini par être de plus en plus convaincu que :
- les Troubles du Spectre de l'Autisme et le haut potentiel sont deux choses distinctes, mais pas forcément exclusives ;
- les TSA et notamment Asperger, bien plus que mon haut potentiel, expliqueraient certains aspects de ma personnalité, tant j'ai pu m'y reconnaître (oui c'est moi-même qui vient de parler d'effet Barnum 😉 ) et en particulier le comportement que j'avais enfant, bien que je l'aie en partie "corrigé" depuis ; et je pourrais potentiellement trouver un échange parmi ceux atteints de ce type de troubles, ou un soutien adapté.
Cette révélation, plutôt rassurante dans un premier temps, amena ensuite de nombreuses interrogations sur la nécessité d'un test. En fait, du fait que déjà ce n'est pas un "test" comme pour le QI, mais plutôt un "diagnostic" expertisé par un psychiatre... et c'est le côté "médical" de la chose qui me gêne... La plupart des témoignages que j'ai pu lire provenaient de personnes qui avaient reçu le diagnostic, sans vraiment le chercher, suite à des événements difficiles : impossibilité de trouver / garder un travail, crises d'angoisses, tentatives de suicide puis placements en HP, diagnostic inadapté comme la schizophrénie pour certains...
Or ça n'est pas mon cas... en dépit de mon isolement je suis un membre tout à fait productif de notre société...! D'ailleurs l'un n'empêche absolument pas l'autre... pour le meilleur et pour le pire...
Bref, pour moi (qui ait recherché la différence entre "psychologue" "psychiatre" et "psychothérapeute" ; renseignez-vous) un psychiatre est un professionnel de la santé mentale, habileté à délivrer des médicaments et donc requis pour des cas "problématiques", c'est pourquoi j'ai du mal à me voir débarquer, de butte en blanc, dans le cabinet de l'un d'entre eux en disant "Docteur j'ai lu sur Internet et je pense que j'ai le syndrome d'Asperger" (et est-ce qu'en faisant ainsi je n'orienterais pas un peu son diagnostic ?)

D'un autre côté, comme je l'ai dit plus haut, dans le cas d'un résultat positif cela me permettrait de poser plus précisément le doigt sur mes problèmes d'interactions sociales et certains aspects de ma vie, et de trouver peut-être des solutions ou des groupes de soutien adaptés. Il ne s'agit pas de verser dans le communautarisme bien sûr mais de tirer parti d'expériences communes.

Qu'en pensez-vous?

Gwenouillele 16 septembre 2019 à 01:12   •  

Bienvenue à toi :)

Tu auras au moins appris une chose lors de tes longues années d'apprentissage : la bonne utilisation du point virgule.

Hormis cet aparté (essentiel pour moi, je tiens à le souligner), si on pouvait tout faire rentrer dans des cases, et plus encore les gens, le monde n'en serait que plus simple :) Mais c'est bien parce que les cases ne sont pas toujours carrées, et que les gens n'y rentrent pas à chaque fois, qu'on en arrive à se questionner, finalement. D'un autre côté, as-tu réellement besoin d'un diagnostique pour définir le problème que tu rencontres ? N'est-ce pas le problème qui permet le diagnostique et non l'inverse ? Et même si le résultat était négatif, est-ce que cela signifierait que le problème n'existe pas ?
A mon sens tu ne te poses pas les bonnes questions, et te définir ou non par rapport au diagnostique, par rapport aux cursus d'école, par rapport aux règles établies de ce monde, ne te permettra pas de mieux te comprendre. Les règles sont à la base créées par les hommes et sont issues d'un comportement de groupe. Les comportements existaient avant les règles, qui ne sont que la traduction du fonctionnement d'une société et qui définissent les normes communes. Mais l'homme existe au delà de ces normes, tout comme tu existes au delà de ces diagnostiques, et tout comme ton intelligence se traduit au delà des tests et de tes aptitudes scolaires.

Bref, pour faire simple, à te lire, il me semble que tu effectues le raisonnement en sens inverse : si le résultat est positif, alors je serai comme ci, s'il est négatif, alors cela voudra dire que je suis comme ça. Pour moi ce devrait être "si je suis comme ça, alors le résultat sera positif, mais si je suis comme ça, alors il sera négatif".
Toi qui connais le fonctionnement des conditions (sorry not sorry 😜 elle était facile, j'avoue) tu devrais savoir le bordel qu'un raisonnement à l'envers va foutre dans un programme, non ? Et maintenant si le programme est ton cerveau... ben je pense que ça explique pourquoi il surchauffe sur la question 😵 😂

Gwenouillele 16 septembre 2019 à 01:26   •  

@Siryack (je viens juste de réaliser que ton pseudo voulait dire Sir Yack, et je suis actuellement en intense réflexion, me demandant si c'est voulu ou non...), il est vrai que vis à vis de ce que tu dis, j'ai moi-même eu le sentiment d'avoir été passée au rouleau compresseur par l'éducation nationale.

Voila, c'était la petite intervention utile (ou pas) du jour.

Amen.

@Glais Et pour la traduction de Siryack, je pense qu'il voulait dire en gros que le système éducatif, aujourd'hui, ne prend en compte que les personnes qui tendent à répondre à un système donné. En revanche, si l'on est trop décalé par rapport à une certaine norme attendue, la société t'exclue, et alors tu finis par tomber en marge, un peu comme toi qui, du fait de ta différence, t'es retrouvé en avance de 3 ans, puis à faire 4 ans de prépa au lieu de deux. Bref, c'est comme si tu avais évolué parallèlement au chemin dessiné idéalement pour une personne lambda ne présentant pas ces différences.
Au final, tu es un peu le fruit d'une société qui a voulu s'adapter à la différence et qui n'y est pas parvenue : tu as pu sauter des classes, mais c'est limite si ça ne t'a pas fait perdre plus de temps que ça ne t'en a fait gagner... Un tel système génère un sentiment de gâchis, d'absurdité, et en ça, il est violent.

Siryackle 16 septembre 2019 à 08:02   •  

Je confirme la traduction de mes propos par Gwenouille, @Glais. 😄 🙂

(@Gwenouille, oui oui, Siryack ("Sir Yack", seigneur aux poils longs. A prononcer à l'anglaise -avec le petit doigt en l'air 😀 ) est un "jeu de mot" (par rapport au phonème) humoristique voulu et conscient qui vient de mon prénom Cyriaque). 😉

Gwenouillele 16 septembre 2019 à 12:42   •  

@Siryack ohohoh j'adore quand c'est bien réfléchi comme ça :D Je ne connaissais pas du tout ton prénom, mais ça sonne super bien pour un bouquin de fantasy, je vais peut-être m'en inspirer :D Au début je n'avais pas vu que tu parlais du petit doigt, et j'avais donc supposé le majeur en l'air hahaha

Bref, après cette tranche d'humour déplacée, je m'en retourne travailler 😋

ouestlebonheurle 16 septembre 2019 à 13:48   •  

oh oh @Glais un débat qui me parle sur HPI et TSA ... si tu cherches un peu tu verras que je suis en plein dedans à cause d'une remarque faite par ma nouvelle psy semaine dernière 😱 merci encore à @Gwenouille pour ses infos sur les aspects TSA
je finis de lire et je complète ma réponse. Oui je suis impulsive et pressée de répondre !

ouestlebonheurle 16 septembre 2019 à 14:02   •  

@Glais, je partage le même constat que toi sur le syndrôme d'Asperger (même avec HPI cumulé), celui qui est déclaré comme tel par nos médecins compétents, qui est un vrai handicap au quotidien.
Pour moi la médecine n'est pas au claire sur HPI/TSA et son inclusion/exclusion. Pendant un temps on parlait de 2 routes similaires parallèles qui avaient les mêmes racines cognitives, d'où des comportements miroirs dans l'un ou l'autre. Pareil entre HPI et TDAH.
Et maintenant cela parle qu'on peut tout cumuler !!!!
pour avoir vue une image marrante de "papacube" sur facebook ("avant, j'avais un enfant dans la lune, un enfant qui a du mal à l'école, et un enfant vraiment difficile VERSUS maintenant c'est HP, DYS et TDAH) je relativise vraiment les petites cases auxquelles on essaye de mettre nos enfants (j'ai deux loulous déclarés HP et le 2ème est trop space par rapport à la description classique du HP donc je me pose des questions) ...
A force de vouloir tout identifier, tout normer, on se créée des faux problèmes. Bien sûr qu'un handicap reste un handicap et on se doit du principe d'équité (et pas d'égalité hein ! référence aux enfants qui regardent un match derrière une palissage) mais si on commençait juste à accepter qu'en fait la NORME elle est pour 80% de la société et que les autres bah on fait du mieux qu'on peut tout en les respectant, ca éviterait bcp de déconvenues
le saut de classe était une solution à l'époque qui a démontré sa nullité pour certains. Heureusement maintenant on a le choix avec le recul.
Est ce qu'en fait, si tu n'es pas dans les 80% tu n'es pas juste condamné à être chez les "autres" ? et autant le vivre bien ? je m'égare je m'égare ...
je rejoins gwenouille qui fait bien de rappeler le SI ... ALORS ... ca change la donne !

ouestlebonheurle 16 septembre 2019 à 14:07   •  

ps @Strangerquark outch au vu de ton distinguo entre HPI et TSA ! en 1 critère tu m'exclus des HPI 😱
😂 😂 😂

Strangerquarkle 16 septembre 2019 à 15:47   •  

@ouestlebonheur de rien pour ce diagnostic expéditif, bâclé et sans aucune référence 😂

En vrai c'est une distinction que j'ai lu à plusieurs endroits et qui mérite forcément l'avis d'un pro ...

Berengerele 16 septembre 2019 à 16:50   •  

Bienvenue !


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?