Présentation des nouveaux

Penseur de rondins

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Penseur de rondins
Penseur de rondins
Castorle 30 juillet 2021 à 08:29

Bonjour,

Prendre des petits bouts de trucs autour de soi, dans la nature, pour fabriquer un Toi. C'est l'incroyable talent du penseur de rondins.
J'aime cette bête curieuse, de tout. (Oui, il s'agit du castor)

J'aurais différentes façons originales de me présenter. Tellement de pièces de puzzle théâtrales qu'on pourrait en faire une structure en 3D.
Mais je vais faire simple pour commencer.

Pour le côté formel : 35 ans, apprenti ingénieur et écrivain. Du genre sensible, HPI, des traits aspis, on va dire plutôt rêveur, dans la lune. Pas paumé, mais encore en construction. Je vivais surtout dans un trou noir, "mutant à l'énergie dense jamais conçu pour la production en série. Trop bizarre pour vivre, trop rare pour mourir". Ma présence n'étant détectable que par des antennes particulières, captant des ondes invisibles, "comprennant sans effort le langage des choses muettes". J'essaye de vivre un peu parfois dans le monde réel. Histoire d'augmenter le confort de mon nid dans mon étang. Mais rassurez vous, je suis loin d'être le type le plus fou de tout l'étang.
Envie de partager des rires, des passions, de la culture, des tapas, des mezze, des pâtisseries...
Plutôt introverti dans la vie réelle, je ne suis pas contre des rencontres amicales, mais faut me secouer pour me sortir de mon nid. Mais si c'est pour se marais alors...

Bon, et pour les rencontres amoureuses (car oui, je suis pas contre rencontrer une femelle rongeuse un de ces jours), j'ai des présentations particulières. J'avoue, j'ai même un cv et une lettre de motivation, parce que c'est fun. Mais sinon, voici une petite présentation :


Je cherche, notamment, une femme pour me sauver... de l'ennui. Oui car je ne considère pas comme une bonne chose de réellement essayer de sauver l'autre dans le couple. Par contre se sauver mutuellement de l'ennui et s'apporter un peu d'affection, et éventuellement des encouragements quand ça va pas, ça me semble honnête. Décharger son fardeau sur l'autre ? Mauvais pari. Imagine que l'autre te propose le sien en échange et qu'il est encore plus lourd...
Combler un vide ? Si on n'avait rien à combler, on serait tous seuls, bienheureux, et on n'aurait même pas de chat. Et on n'existerait même pas. Tant que notre coeur ressemble pas à un trou noir... On a bien le droit de rechercher quelque chose de troublant.

Au commencement, il y avait un jeune homme qui rêvait l'amour de façon romantique, la fleur bleue au fusil, avec l'insupportable tendance à rougir et à ne pas pouvoir sortir un mot dès qu'une fille qui lui plaisait l'approchait.
Après avoir pris la bonne dose nécessaire de coups de ceintures pour en faire un homme, il continuait pourtant à poursuivre son idéal dans les moindres recoins improbables de l'espace, comme un drogué qui cherche sa came partout. C'était un dur, ô mâle d'amour, et si les cicatrices étaient trop pénibles à supporter dans le monde réel, il cherchait dans les moindres rêves où il s'attardait, comme dans celui où il était nu sur les galets, et que grâce à son déo Axe, il pleuvait sur lui de l'Amour sous forme de superbes filles.

Voilà, depuis cette claque visuelle, je ne rêve plus d'un harem et de plaire à un max de belles femmes. J'ai changé de marque de déo, je sais que la femme de ma vie n'est pas cachée sous mon lit, et que son cul n'est pas sur la commode.
Je sais qu'elle est pas non plus à (ou de) Tataouine, ni sur les plaines belges ni au sommet des montagnes suisses.
L'Amour est peut-être bien partout à la fois, là où je prends le temps d'observer, là où je veux croire qu'il est.
Il est en moi, il descendra pas du ciel avec des vierges par milliers.
Mieux vaut alors rapidement apprendre à se passer de n'importe quelle came sur la route de la vie, pour pas péter une durit si un jour tu crames ton arbre à came.
"Mon Grand Amour c'est moi... Plus je me chérirai plus j'aurai à offrir..."
Ce genre de phrases bateau... Mais en arrangeant bien les mots d'une phrase on peut en faire un bateau ivre.

Que dire de manière plus concrète ? A presque 35 ans, j'ai parcouru quelques kilomètres, j'ai "bourlingué", même si ce mot me semble intuitivement peu romantique. Non, pas avec beaucoup de femmes, vraiment pas, disons plutôt dans ma tête. Y'a eu quelques accidents qui m'ont fait mal. J'essaye de garder à l'esprit que chaque histoire doit m'aider à mieux me connaître et à mieux aimer. A chaque fois je repars la fleur à fusil...Bon, là aussi, l'expression est peut-être mal choisie. Je veux dire qu'à chaque fois je repars avec enthousiasme, prêt à m'ouvrir, à donner, mais en étant moins con à chaque fois, je crois, j'espère. On choisit mieux, mais on choisit surtout de vivre, au risque de crever en chemin. Partir pour une nouvelle relation, c'est mourir un peu. Partir, c'est crever un pneu. Au bout d'un moment de toutes façons, c'est inéluctable. Alors faut pas se dégonfler avant.
Plus concrètement, je crois que j'ai pas eu beaucoup de chance en la matière, mais que j'ai parfois vraiment mal choisi, et que je manquais de confiance, avec les "filles bien", comme si "c'était pas pour moi". Carence d'amour dans mon enfance évidemment, si on peut résumer ça vite fait. Je mettais les pneus cloutés sur piste sèche par beau temps. Les clous vers l'intérieur comme le monstre de Frankenstein. Système D rouille.
Bref, aujourd'hui, je ne rêve ni de mariage, ni de Grand Amour, ni de polyamour, ni d'enfants. Quand je vois le monde actuel, l'humanité, j'ai du mal à imaginer donner la vie à quelqu'un pour l'envoyer à la mort. Même si c'est ça aussi la vie. Je reste cependant disponible pour une bonne surprise. J'aimerais juste, vous savez, "faire un bout de chemin" avec une femme avant tout bienveillante, et si possible assez drôle et intelligente, pour la complicité ça aidera. Le plus longtemps possible. Le temps de construire des rêves ensemble. Lesquels ? Ce serait impudique d'en parler là devant tout le monde. On pourra négocier en tout cas... Et puis, je ne peux pas imaginer seul ce que deux cerveaux vont pouvoir rêver ensemble. Je parle là des rêves, mais pour les projets communs "évidents" je suis assez simple : cuisiner ensemble, faire quelques voyages, des roads trips camping par exemple, des films sous la couette, et moultes activités sportives, artistiques etc, bref pourquoi je parle de ça. Et tiens, si tu insistes pour avoir des enfants et qu'en plus tu es rousse, pourquoi ne pas les élever comme dans le film "Captain Fantastic" ? A l'irlandaise.
Je rêve pas de l'élite, de la femme la plus cultivée, la plus brillante, la plus sulfureuse, la plus parfaite, la plus que parfaite, etc. Mais surtout de quelqu'un qui a des "qualités de coeur". Je sais que c'est un peu nian-nian dit comme ça, et légèrement imprécis, et même que ces qualités sont aussi sujettes à l'effet Barnum (qui n'aime pas se voir BON ?), mais j'ose. Puis je peux pas écrire un livre non plus. Bref quelqu'un de cool, qui aime bien se marrer, qui aime plutôt bien l'amour, la simplicité, est prêt à partager.
Après avoir connu des personnes assez...violentes, oui c'est important pour moi, la douceur, la gentillesse.
J'ai du mal à concevoir le couple autrement que dans la bienveillance, le respect mutuel, l'écoute, des ressentis et des limites de l'autre. Je ne le rêve pas comme un ring, avec des rapports de force. La violence même verbale m'exaspère. Donc engueuler l'autre régulièrement, le critiquer gratuitement, le rabaisser, le forcer à changer, à devenir quelqu'un d'autre, lui donner des leçons, voire l'insulter etc, je me dis que c'est une farce réservée aux acteurs de "Confessions intimes"... Je sais que ça existe en vrai mais j'ai toujours trouvé surprenant de voir à quel point un couple peut sombrer dans la violence quotidienne et laisser cela s'installer pendant des années.
Non, ça, c'est sûr, jamais je ne laisserai... une équipe de tournage filmer mon quotidien de merde !

Surderienle 30 juillet 2021 à 11:05   •  

.
Bienvenue poseur de rondins.
J'adore ta castorisation...

Au fond des bois, tu vas la chercher...
Dans le plaisir de t'y perdre...

Sciemment.
🤔

Juliette...le 30 juillet 2021 à 11:28   •  

On est nombreux à ressentir les choses un peu comme toi, à avoir connu le même genre d'écueils, et à rechercher un amour simple mais dense... Bienvenue ! :)

zozottele 30 juillet 2021 à 13:15   •  

Bienvenue @Castor,et je te souhaite de trouver ta jolie castor,pour vous fabriquer un barrage bien douillet !

Chrysalidele 30 juillet 2021 à 19:37   •  

Bienvenue!!😄

Castorle 31 juillet 2021 à 11:46   •  

Merci à vous :)

Surderien, sciemment oui. Les jeux de mots, c'est un peu le scie ment de mes arborescences, de mes allées gories, hihi

Gwenouillele 31 juillet 2021 à 11:55   •  

Hello =)
Petite question : c'est qui le plus fou de l'étang ? 😂

Castorle 31 juillet 2021 à 12:26   •  

Gwenouille, bonne question, je voulais vous le présenter mais... où est donc or ni...









Thorynque

Castorle 31 juillet 2021 à 12:27   •  

Gwenouille, il est jamais là quand il pleut il mouille...
Il aime pas trop les fêtes

Clivele 31 juillet 2021 à 13:26   •  

Hello Castor,

Did you meet your Pollux ?

Ce genre de rondins là ?

Gwenouillele 31 juillet 2021 à 14:07   •  

@Castor Hahaha je suis trop fière, j'ai compris la blague XD En plus j'ai rigolé ! Bien trouvée, la blague 😄 Pour trouver un ornithorinque, suffit d'éteindre la lumière, ils sont... fluorescents !

Surderienle 31 juillet 2021 à 14:13   •  

.De castor à pollux comment repasser dans la 4D...

une vidéo qui décadre et destinée aux THPI :
à 1:11:01 on passe du corpusculaire à l'ondulatoire et encore plus après...

La pleine conscience du rôde in...

voir la vidéo

Abderianle 01 août 2021 à 08:40   •  

Bienvenue !

Le castor, c'est bien, mais le myocastor s'adapte franchement mieux. Certes, il ne bâtit rien, mais il est très décrié. Un peu comme le zèbre ? 😇 😄


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?