Présentation des nouveaux

Présentation de mon profil et quête (sérieuse) de témoignages !

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Présentation de mon profil et quête (sérieuse) de témoignages !
Présentation de mon profil et quête (sérieuse) de témoignages !
mcardboardle 16 juin 2019 à 00:51

Bonjour à tous ! Je rejoins ce site qui annonce être un réseau social de rencontres pour personnes atypiques. Je n'en maîtrise pas encore les codes, donc, par solidarité, si certains ont des éléments utiles à me transmettre afin que j'évite les écueils, sachez que je suis prête à lire leurs recommandations. En quelques mots, pour me décrire : étiquetée bizarre dès la maternelle (à la toute fin des années 70, au siècle dernier), je ne dois d'avoir échappé à l'exclusion sociale qu'a la bienveillance d'enseignants de campagne, en classes à trois niveaux. La suite, vous la connaissez, car, en toute logique, vous avez suivi des parcours similaires, et affrontés les mêmes difficultés dans les interactions sociales. Malgré tout, j'ai eu l'immense chance de trouver ma voie, professionnellement. Mon métier est aussi mon centre d'intérêt principal, à partir duquel je tisse des liens avec les autres. Je suis inscrite ici en me disant je pourrai y trouver un peu de connivence hors cadre de mes activités habituelles. Et, à tout hasard, je recherche aussi un amoureux... Pourtant, l'objet de ce message en particulier est autre. Et j'aimerai vous confier quelque-chose. Après 20 années épanouissantes de vie d'artiste, j'ai décidé de reprendre un cursus de d'études universitaires, pour faire de la recherche dans mon domaine, avec l'idée de mener une réflexion de fond sur l'influence de la pratique artistique sur l'intégration sociale des personnes atypiques (autistes, zèbres, surdouées, HP, personnes avec anomalie génétique, personnes avec trouble mental ou du comportement, et autres particularités). Je ne souhaite pas mener une étude sur cette plateforme, mais plutôt y trouver un soutien amical dans ce qui me semble être un nième pari un peu dingue que je m'impose à moi-même (Pourquoi, cela, je peux éventuellement répondre à ceux qui percutent aussi sur ce sujet). Aussi, pour aller plus loin, j'aimerai bien que certains parmi vous (hommes et femmes), qui pratiquez une activité artistique (arts visuels, plastiques, populaires, traditionnels, musique, littérature, etc.) occasionnelle ou régulière, amateure ou professionnelle, me témoignent de leurs vécus en tant qu'atypique, par messagerie privée ou bien librement sur ce forum, ou encore si cela vous chante, et si j'arrive, de mon côté, à me bouger, lors d'une rencontre. Je précise, à toutes fins utiles, que je ne suis pas là pour promouvoir quoi que ce soit d'idéologie ou de service. Il s'agit bien pour moi de m'orienter dans la perspective de mes travaux universitaires futurs, en ouvrant ma réflexion à d'autres expériences de vies. Merci d'avance pour votre bienveillance, et pardon pour ce très long (trop certainement) message. Et bon courage à vous tous, dans vos recherches respectives du bonheur.

Merlinle 16 juin 2019 à 01:04   •  

Bonjour et bienvenue !

Il y aurait probablement beaucoup à dire rien que sur le concept "d'intégration sociale", mais bon courage pour ce "pari" :)

mcardboardle 16 juin 2019 à 01:09   •  

Merci Merlin. Oui, je sais que ce terme d'intégration est un peu un vilain mot. Si vous avez des suggestions pour l'usage d'un synonyme plus approprié, n'hésitez pas.

Merlinle 16 juin 2019 à 01:12   •  

Bien-être social ? (just my 2 € cents)

mcardboardle 16 juin 2019 à 01:14   •  

je valide. 🙂

Petitecoople 16 juin 2019 à 07:35   •  

Bonjour et bienvenue
Je valide également le terme de bien être social. Mais je trouve que dans ce concept n'apparaît peut être pas assez le besoin ou l'obligation d'interaction social. Dans mon milieu professionnel, on utilise le terme d'insertion social qui sera liée plus fortement avec le concept de socialisation il me semble. Voilà si besoin pour tes recherches je travail sur Rennes avec des jeunes de 16-21 ans en insertion social et professionnel. Cet presentation de mon travail est très réducteur de ce que l'on fait en réalité. J'essayerais de vous présenter ce que je fait réellement quand j'aurais un peu plus de temps pour écrire.

La petite coop (ou Seb)

Merlinle 16 juin 2019 à 08:35   •  

@Petitecoop je trouve qu'insertion ("besoin" et "obligation") participent aussi à l'idée selon laquelle il faut absolument se conformer à une "intégration" alors que rien ne l'oblige. Cela devrait être un choix, pas une mécanique destinée à formater, je crois. Que le besoin existe pour certains et que l'obligation soit tout autour de nous n'empêche pas d'essayer de s'en libérer et de proposer des termes qui aillent davantage dans le sens d'un libre choix que d'une pression intérieure ou extérieure, non ? :)

LibertEchEriele 16 juin 2019 à 09:11   •  

Chercheuse en bien-être social, moi je trouve que ça pète!
Bienvenue! 🙂

Petitecoople 16 juin 2019 à 09:21   •  

@Merlin, je suis d'accord avec toi pour trouver des termes et des concepts qui permettent de respecter chacun. L'accompagnement que je propose dans le cadre de mon travail n'a rien d'obligatoire. C'est un accompagnement pour qu'iils trouvent une place s'il en a le désir, qu'ils construisent leur avenir. Je ne force à rien, c'est un partage ou on communique sur leur désir, mais aussi sur le désir de l'autre qu'il soit individu, groupe ou "société " ....
La petite coop

Gwenouillele 16 juin 2019 à 11:39   •  

Bienvenue :)

mcardboardle 16 juin 2019 à 12:02   •  

Merci à vous pour ce lancement de conversation, je vais tâcher de vous répondre par messagerie, également, si cela s'avère judicieux. Donc je trouve aussi que "cela pète", le terme de "chercheuse en bien-être social". Je garde, j'adore ! Effectivement, l'idée sous-jacente est de déterminer les limites de la nécessité de s'intégrer/s'insérer/fusionner (reste peut-être à décliner ces différents aspects, d'après de ce que vous m'en dites) à un corps social donné. Sachant qu' il me semble (de mon expérience) qu'il n'y a pas, aujourd'hui, contrairement à ce que prône l'idéal démocratique, qu'une seule société une et indivisible, mais, encore, des sociétés (pour ne pas dire des classes sociales - disons que les contours en ont été modifiés). Dernièrement je discutais avec des jeunes (15/20 ans). Il m'est apparu alors que cette génération là a déjà convenu qu'il était naturel de passer d'un groupe social à l'autre, à sa convenance. Le concept est emprunt de l'utopie propre à cet âge. Mais qu'en dites- vous ?

Kezedjle 16 juin 2019 à 23:48   •  

Bienvenue !

kiltle 21 juin 2019 à 06:55   •  

Bienvenue


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?