Présentation des nouveaux

Présentation Vanille

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Présentation vanille
Présentation Vanille
Vanillele 25 octobre 2020 à 13:08

Salut à TousTes, j'ai 52 ans et je suis toujours en construction. J'apprends toujours. A la fin de l'année lorsque je ferai mes voeux sur des rubans de papier accrochés au branches d'un arbre, je souhaiterai lutter contre ma tendance à me sentir blasée, je souhaiterai rencontrer des personnes qui m'accepteront telle que je suis et je croiserai les doigts pour que le prochain ''Dune'' vaille la peine que j'aille de nouveau au cinéma

Fropople 25 octobre 2020 à 13:37   •  

Bienvenue @Vanille, pour rencontrer des personnes qui t'accepteront telle que tu es, je pense que tu es au bon endroit ;)
(enfin dans la limite des possibilités de rencontre physique en ces temps de covid)

Merlinle 25 octobre 2020 à 13:49   •  

Bonjour

Je ne prendrais pas les paris sur Dune, chat échaudé craint l'eau froide... Mais bienvenue :)

Vanillele 25 octobre 2020 à 14:48   •  

Merci Fropop, même à l'écrit l'on sait donc heureusement je 'nai pas à attendre la fin de l'alerte d'urgence sanitaire ( l'on parle déjà de 2021 .... )
Merlin, je préfère me dire que c'est un 50/50, en tout cas cela pourrait être intéressant, entre un Dino de Laurentiis et un Denis Villeneuve il y a déjà un Monde. Le côté outrancier, théâtral, très italien de l'un et de l'autre un Denis Villeneuve parfois trop en retenue il y a de quoi être déjà intrigué 🙂

Nevromonle 25 octobre 2020 à 17:39   •  

Re-hello.
D'où te vient ce côté blasé? Est-ce ce que tu dégages? Est-ce ce que tu veux dégager? Pourquoi?

Vanillele 25 octobre 2020 à 18:38   •  

T'envoie du lourd @Nevromon 😉 pour les questions :
côté blasé : depuis une 20aine d'année lorsque je rencontre quelqu'un il/elle me fait penser à telle personne, je n'ai pas rencontré de personne ''neuve'' depuis longtemps.
Cela me fait penser à Agatha Christie qui faisait dire à son personnage Miss Marple que si elle était aussi perspicace, c'est que les gens rencontrés au fil de ses enquêtes lui faisait penser aux voisins qu'elle avait dans son petit village.
Il y a aussi l'ancien testament et son vivier d'âmes : ainsi toutes personnes mortes verraient leurs âmes retourner dans ce vivier et il y aurait donc un nombre limité d'âmes.
Mais peu importe, pour moi c'est une réalité, parfois assez déstabilisante, au-début je pensais que c'était parce que j'avais du mal à reconnaître les visages, je me focalise sur les attitudes, les tournures de phrases, les gestes ou les particularités physiques : cheveux roux+ épaules de boxer ou penche sa tête à droite et carre les épaules mais cela me ramène trop souvent à une personne rencontrée il y a 20 ans ou la semaine dernière
Sinon J'ai commencé à y réfléchir ( occurrences ) lorsque j'étais ado et que je suis tombée sur Pline le jeune ( l'éruption du Vésuve ) j'ai trouvé son récit étonnamment moderne. Il y a Brel aussi, sa chanson ''Mon enfance'' en parle très justement
Tout cela m'a fait chercher des occurrences et j' en ai trouvé partout
Cela ne me demande pas d'efforts de trouver des répétitions, un motif, par contre ne pas être blasée cela m'en demande . J'ai encore plus peur d'être cynique que blasée, je veux continuer à m'enthousiasmer lorsque je fais de nouvelles choses, lorsque je tombe amoureuse ou lorsque je rencontre de nouvelles personnes sympas. L'expérience m'a apporté plus de retenue, plus de sagesse et je ne veux pas que cela se transforme en repli et en méfiance.
Mais j'y travaille 😉
Sinon : je dégage, je dégage pas heu non, je prends note c'est tout. Je réagis uniquement si cela menace mon bien-être et je le fais en coupant les ponts, en disant mes objections etc. Si le motif par contre est positif , très rare alors je m'ouvre et je me lance. Le tout est dans l'équilibre, ne pas garder de portes fermées de crainte de s'enrhumer ( sic 😉 )

Juliette...le 25 octobre 2020 à 18:48   •  

Bienvenue @Vanille! 🙂

Nevromonle 25 octobre 2020 à 18:53   •  

Tant que je n'envoie pas du pesant, tant mieux (mais tu peux me le dire si c'est le cas).
Hum, je crois que je comprends...l'une des personnes avec lesquelles je suis sortie était pour moi vraiment originale : brune que j'ai trouvée jolie, aimant Tim Burton, fumeuse, adepte de festivals...et un jour, j'ai rencontré une autre personne comme elle. Et encore une autre. Du coup, c'est comme si elles étaient originales mais selon le "même modèle" pour ces "paramètres"-là.
Par contre, en-dehors de ça, je trouve les gens complexes, imprévisibles (et cela, avec la plupart, est source d'anxiété pour moi : comment savoir si ils vont me péter à la tronche pour quelque chose que je n'aurai même pas remarqué?), et même si je rencontre peut-être des points communs, je ne sais pas comment cela se fait, mais...je ne les compare plus.

Pour moi, être désabusé, cynique, n'être présent au monde que par sarcasmes, c'est parce que l'on a fait le choix d'abandonner. Abandonné le fait de se prendre le monde dans la gueule. Et c'est terrible : les épines qui ont percé notre épiderme si tendre, pour nous protéger, ont lacéré notre chair belle dans sa vulnérabilité. L'ont corrompue par le venin qu'elles suintent.

Vanillele 25 octobre 2020 à 19:20   •  

@Nevromon Ah les mots et leurs subtilité géographique : dans mon village, envoyer du lourd c'est un gros compliment genre un solo de guitare ou de batterie réussis.
Tu as le temps devant toi pour apprendre à décoder les neurotypiques. La meilleure chose que j'ai apprise ces dernières années c'est à ne pas surréagir, prendre le temps d'être certain avant de réagir négativement à un commentaire ou à une action.
Quand au cynisme et au sarcasme j'en use parfois j'avoue mais uniquement contre les méchant-e-s et cela fait du bien 🙂
Allez c'est bientôt les fêtes de fin d'années et je prépare une sortie pour fêter la Journée Internationale du Pull Moche 😄

Vanillele 25 octobre 2020 à 19:22   •  

Merci @Juliette, tu es décidément très accueillante, il est dommage que tu sois si loin de la Haute Garonne j'aurai eu grand plaisir à te rencontrer autour d'un café 🙂

Juliette...le 25 octobre 2020 à 19:38   •  

🙂 Qui sait, ça arrivera peut-être...

Nevromonle 25 octobre 2020 à 19:52   •  

(j'ai parfois du mal à comprendre le sens figuré, cela peut me rendre confus)
Mais du coup, je ne comprends pas pourquoi tu me complimentes, ni en quoi? Ni si c'est sarcastique ou pas? x)

(j'aimerais bien prendre le temps de ne pas le prendre, et réagir dans l'instant)

Oh, j'utilise également le sarcasme, parfois. Par contre, je crois que je ne sais pas me défendre contre les "méchants" : ça me désarme juste !

Vanillele 25 octobre 2020 à 20:07   •  

c'est vrai @Juliette si tu descends dans le coin fais moi signe, je ferai de même si je monte vers chez toi 😉

Juliette...le 25 octobre 2020 à 20:10   •  

Ca marche 😉

Vanillele 25 octobre 2020 à 20:20   •  

@Nevromon , respires un bon coup et relis nos derniers échanges. On tourne un peu en rond si tu pars du principe que je peux être sarcastique derrière un compliment du type ''tes questions c'est du lourd''. Détends toi

Nevromonle 25 octobre 2020 à 20:24   •  

(je n'en étais pas sûr. Je comprends difficilement dans ces cas-là, mais là c'est bon. Ok ! )

Lelunele 26 octobre 2020 à 15:28   •  

Bienvenue 🙂

Vanillele 26 octobre 2020 à 17:06   •  

Merci LeLune 🙂

abstractiole 27 octobre 2020 à 07:07   •  

Bonjour à vous,
Je me permets de poser une question.
Qu'il s'agisse de l'absence de "personne neuve". Je m'interroge sur le pourquoi. Est-ce dû aux projections, aux schémas cognitifs et à une grille de lecture principalement conditionnée par des représentations en provenance du passé, une sorte d'iteration mnesique inscrite dans une zone de confort ? (je reconnais dans tel phenotype tel geste, telle expression, ce qui permet un déjà vu rassurant) Ou bien est-ce réellement l'absence concrète de singularités chez les altérités rencontrées, le surplus de conformité sedimenté par le faisceau de normes sociales qui reussit à faire plier la (bio)diversité cognitive ? Belle journee

Vanillele 27 octobre 2020 à 09:09   •  

@abstractio, question touffue : tu me demande pourquoi je te dis je ne sais pas mais je peux te dire comment en me trifouillant les méninges et le coeur : au départ une prosopagnosie, beaucoup de lectures, lectures, lectures suivies de rencontres, rencontres, rencontres, enrubannées d'une excellente mémoire et enfin des tests en condition réelle. Belle journée 🙂

Nevromonle 27 octobre 2020 à 18:40   •  

@abstractio : comme pour toute hypothèse (ou souvent) : sûrement un peu de tout ça, je crois !

abstractiole 27 octobre 2020 à 22:53   •  

Prosopagnosie. Ah d'accord.
Ahahaha. Bon, ma question certes est dense. Mais il y a quand même une distinction assez nette. D'un côté, il s'agit d'un phénomène intrapsychique. De l'autre, il s'agit de l'absence de diversité et de singularité dans les altérités rencontrées.
Il me semble qu'il est plus facile d'agir dans le second cas : déménager, élargir son champ de connaissances, ouvrir de nouveaux bouquins, pratiquer des nouvelles activités, etc. Le premier cas exige un travail sur soi plus profond, une connaissance plus aiguisée de soi : par exemple, en observant comme notre pensée est mécanique et nous enferme, dans un corps organique. Mais ceci est un autre sujet, n'est-ce pas ?

Bleuele 28 octobre 2020 à 03:24   •  

Bonjour @Vanille,
Je comprends et partage tout à fait ton côté blasé de certaines choses redondantes dans l'entourage .
J'ai une arme redoutable face à cela : je ne suis pas physionomiste et je travaille à ne jamais le devenir quand l'environnement général n'est pas stimulant. Ainsi, peu de physiques me rappellent d'autres physiques. De la même manière, je prends du recul dans les conversations qui m'en rappellent d'autres. Ainsi je m'extrais à chaque fois que cela devient pesant, quitte à paraître dans la lune. Et je redescends sur terre, la tête vide de tout superflu, et légère comme une plume. Ça m'a demandé pas mal de boulot pour en arriver là, mais au final c'est beaucoup mieux vécu que mon comportement auparavant !
Je me cale sur les dauphins :ils nagent en dormant, grâce à un de leur hémisphère cérébral en éveil.
Par contre, pour continuer à m'émerveiller, la nature est inégalable :nouvelle fleur, nouvel arbre, traces d'animaux, couleurs du soleil sur la colline... Bref, un peu de douceur dans un monde de brutes qui permet de reconnecter avec l'humain et de s'émerveiller auprès de lui après une bonne cure d'air frais !
Je ne sais pas quelle sera ta recette, mais n'hésite pas à la partager ?

Vanillele 28 octobre 2020 à 11:26   •  

J'avoue que j'ai décroché @abstractio, j'aurai dû ajouter aperceptive ? il est dommage que je ne puisse comprendre qu'une partie de tes messages certainement très intéressants 🙂

Vanillele 28 octobre 2020 à 11:49   •  

@Bleue, J'ai toujours 2 niveaux d'éveils, l'un en alerte qui écoute enregistre et s'apprête à répondre et l'autre qui analyse, fait des recoupements etc. Mais je sors rarement de chez moi depuis que je suis célibataire et je m'en satisfais un peu trop facilement.
J'aime un peu trop être chez moi et je m'efforce de sortir, j'habite la pleine campagne, heureusement j'ai un chien, je crois que j'ai été à deux doigts de devenir agoraphobe après un deuil il y a 5 ans. Mais j'avoue que si j'ai besoin d'interagir avec des personnes c'est de moins en moins une envie qu'une nécessité, j'ai des centaines de livres à lire et à relire ainsi que des centaines d'articles de journaux, des films et des séries.
J'ai cette affinité aussi avec la nature et les animaux depuis toujours et j'y puise aussi beaucoup de réconfort en faisant des balades.
Merci en tout cas pour tes conseils, si un de mes collègues me tient la jambe trop longtemps je penserai à ta tactique 😉

Echolaliele 28 octobre 2020 à 18:00   •  

Bienvenue @Vanille
Je crois que nous sommes nombreux/ses à avoir cette affinité avec les animaux et la nature.
Peut-être que l'on pourrait ouvrir un sujet pour partager des photos et anecdotes sur nos petits compagnons, je ne crois pas qu'il y en ai déjà un, il faudra que je fasse une recherche ^^

Vanillele 28 octobre 2020 à 22:03   •  

@Echolalie, merci pour l'accueil,
Oui, ouvre donc un post sur nos affinités animaux-nature, c'est une bonne idée 😀 j'ai beaucoup d'anecdotes dont certaines m'auraient valu d'être brûlée comme sorcières à une époque 😉 Plus prosaïquement, gamine on m'appelait Idéfix ( qui hurlait à la mort quand un arbre était déraciné ) ou Mafalda ( et son souci pour le monde ) . Je viens de lire la confirmation du reconfinement et la première chose à laquelle j'ai pensé c'est que la nature et les animaux allaient pouvoir de nouveau souffler 🙂

Maele 28 octobre 2020 à 22:31   •  

😨 😨 il paraît que les refuges se sont remplis et étaient exsangues et à des niveaux d'adoption proches de zéro lors du dernier confinement...

abstractiole 28 octobre 2020 à 23:12   •  

@Vanille. Je ne peux savoir où tu as décroché. Peut-être pourrait-il être judicieux de dire ce qui, dans mes propos, ne semble pas clair, ou incompréhensible à tes yeux. Ce qui pourrait peut-être initier un mouvement de com-préhension, de "préhension en commun" 😉
Du reste, l'idée principale et essentielle que j'ai essayé d'exposer, je crois, c'est quelque chose qui peut peut-être paraître surprenant dans des sociétés qui ont tendance à réifier, à donner une forte estime à l'intellect et au fait de penser. C'est que la pensée est notre source la plus forte de "conditionnement", et en sortir, le début de la "méditation", le début de la libération... Libération au sens de "créativité", de "spontanéité"... etc.

Vanillele 28 octobre 2020 à 23:14   •  

En fait @Mae une information en chassait une autre concernant les refuges de la SPA durant le confinement tantôt les médias parlaient de hausse d'euthanasie et de manque de places, tantôt que la situation était proche de la normale avec des dérogations particulières pour les adoptants quelques jours plus tard, mais bon c'est vrai qu'il serait irréaliste de penser que le confinement n'a pas d'impact sur les adoptions et le bénévolat. J'ai quelques animaux qui viennent de la SPA ( j'étais famille d'accueil🙂 ).
Lorsque je disais que les animaux et la nature allaient souffler je pensais aux oiseaux beaucoup plus présents cette année, aux tirs des chasseurs que j'entends souvent depuis l'ouverture de la chasse, à la qualité de l'air améliorée, à ces photos incroyables d'animaux sauvages s'aventurant en ville, aux bateaux de croisières etc etc etc

Maele 28 octobre 2020 à 23:20   •  

Je sais bien que c'est ça que tu évoquais @Vanille... 😨 😨 😨 j'ai tout de même une certaine appréhension pour les baisses des adoptions je t'avoue

Vanillele 28 octobre 2020 à 23:29   •  

@abstractio, tu vois j'ai été obligée de chercher ce que voulait dire réifier, je me coucherais moins bête 😉 . Je ne lis pas de livres de développement personnel. Ta phrase dans ton dernier message ne m'est pas claire puisqu'elle n'est pas complète, il faut lire la phrase suivante pour savoir que tu penses que le conditionnement commence avec la pensée. Si tu veux communiquer avec quelqu'un comme moi adapte ton niveau de langage et je ferai un effort pour comprendre ce que tu veux dire 😉

Vanillele 28 octobre 2020 à 23:34   •  

C'est vrai @Mae qu'il y a de quoi avoir peur mais ils ne sont pas morts ni maltraités, ils devront attendre une adoption possible plus longtemps c'est déjà une consolation

abstractiole 30 octobre 2020 à 21:47   •  

Ah oui ? Je ne lis pas non plus de bouquin sur le développement personnel. Je ne sais pas ce que ça veut dire, se développer personnellement 😀
Je ne crois qu'on se développe que dans la Relation. Je crois que certaines termes, et pourtant essentiels, sont parfois galvaudés, comme Méditation, Amour... En tout cas, désolé si je n'écris pas de façon compréhensible. J'essaie d'écrire les choses comme elles me viennent.

Vanillele 30 octobre 2020 à 21:53   •  

@abstractio, tu n'as pas à être désolé de ne pas écrire de manière compréhensible -pour moi- comme je n'ai pas à m'excuser de ne pouvoir tout comprendre 😉
Et je suis d'accord avec toi pour le développement hors relation et tout comme toi je suis très sensibles aux mots, le dernier en date est ''bienveillance'' un mot très beau, très à la mode et très souvent galvaudé

Maele 04 novembre 2020 à 12:33   •  

Bienvenue en retard 😉

Vanillele 04 novembre 2020 à 20:27   •  

Merci @Mae et peu importe le retard supposé 🙂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?