Présentation des nouveaux

Salut

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Salut
Salut
franchle 07 avril 2020 à 03:10

Pas évident de se lancer... Bon ! (je roule une clope, j'arrive, je sens que j'ai besoin de parler, pardon pour la tartine).

J'ai cinquante-et-un ans.
Moi non plus, je ne suis pas diagnostiqué et j'avoue que je ne connaissais pas les termes zèbres, HPI, HPE, atypiques et tout et tout il y a encore un mois. C'est en me baladant sur Youtube autour des sujets psycho que j'ai découvert que les définitions, caractéristiques, etc des HPs me correspondent en tous points (je m'étais bien rendu compte depuis longtemps que j'étais largement plus malin que la moyenne et que je suis en décalage total avec le reste du monde). Et j'ai donc fouillé le sujet et me voilà. Mais après m'être baladé sur le site, je me rends bien compte que je suis totalement atypique, même ici.

C'est la première fois que je m'inscris sur un site de discussion. Ah non, je suis depuis peu sur Mastodon parce qu'une copine me l'a demandé pour causer pendant le confinement. Je n'utilisais jusque-là que les e-mails. Je n'ai pas de portable, je n'ai qu'un ordi d'occas' car j'évite au maximum d'acheter de l'électronique et de cautionner le travail des enfants dans les mines ou dans les décharges grandes comme des départements en Inde ou autre. Je n'achète pas de Coca, je ne vais pas au McDo, je n'utilise pas Google (Écosia), ni Microsoft (Linux), ni Facebook et toutes ces merdes qui s'enrichissent sur notre dos. Ça me fait déjà bien chier d'exploser mon bilan carbone en surfant sur le net.

En fait, cela fait trente ans que j'ai quitté ce monde de surconsommation régi par la techno-industrie.
J'ai un BEP sanitaire et social, BAFA, brevet de secourisme... mais à 18 ans, je suis parti à Paris un an comme apprenti homme à tout faire dans un petit théatre au Jardin d'acclimatation (éclairage, régie, un peu de son, entretien, rangement, secretariat, etc). En même temps, je revenais régulièrement sur Rennes pour mon groupe de rock alternatif (Nagasaki by Night), mon fanzine anarco-punk (la branche non-commerciale et anti-consumériste du punk, donc pas forcément punk-rock et bien loin du cliché punk à chien). Notre mot d'ordre : "Tu le dis, tu le fais".

En rentrant sur Rennes, j'ai fait un an et demi de formation constructeur-machiniste (théatre) et avec un pote, on a monté une petite troupe (le Théatre sans Raison, Brecht, Becket) et une troupe de théâtre de rue sur échasses.
Avec mes amis marginaux, on a ouvert un squat sans logement pour faire tourner un petit bar, resto végé (à base de récup). On continuait le zine et le groupe. Et j'ai commencé à organiser mes premiers concerts (Verdun, Parkaj Mental, Bérurier Noir).

Alors, boosté par l'envie de découvrir les mondes sous-terrains, à 22 ans, je suis parti à Londres rejoindre Parkaj Mental. J'ai donc quitté travail, famille, patrie. J'ai ouvert un squat, un appart' dans une cité de 4000 logements avec un millier de squatteurs (dont des familles "normales", la misère sociale en Angleterre est parfois hallucinante, déroutante). Et après deux mois, on a ouvert une villa à 70 km de Londres, à la campagne, un ancien relais de chasseurs aristos. Je me suis mis à la clarinette pour accompagner le jazz-punk de Parkaj Mental.

Désolé pour le côté décousu mais j'ai pas parlé musique : j'ai fait deux ans de guitare à 6 et 7 ans, trois ans de solfège de 9 à 12, je me suis mis à la basse à 15 et je ne l'ai plus lâchée.

Pour revenir au récit, j'ai acheté une méthode de clarinette et après quelques jours, je me suis fondu dans la musique tordue de mes potes sociopathes. Après trois mois, on est parti joué un mois et demi en Pologne et en Tchécoslovaquie (pas encore séparée) avec la camionnette achetée avec mes sous d'intermittent (avec volant à droite, c'était rigolo). Incroyable l'accueil dans ces pays qui quittaient le communisme. Et un dernier concert en Suisse pour renflouer la caisse.

Puis, avec les amis de Rennes, on a squatté un refuge pour scout dans les hauteur de Grenoble puis à Grenoble même. On vivait de la manche (je jonglais carrément bien). On partageait tout. On a fait tourner quelques temps un resto vegan et organisé un ou deux concerts. Et des p'tits dèj' le dimanche matin pour les fêtards encore debout. Avec notre pain cuit dans le four à pain qu'on a fait nous-même avec les briques réfractaires récupérées dans un four à chaux désaffecté.

Puis, découvrant la pêche que déployaient les squatteurs de Lyon, j'ai de nouveau lâché ma bande et hop, un an à la Croix-Rousse. Un foisonnement artistique et militant. Puis je suis monté dans le camion d'un ami pour Paris, où j'ai découvert les Port'Nawak, collectif mouvant de performance où je suis devenu le musicien attitré (ma basse accompagnait deux magnifiques voix féminines). Je suis resté trois ans avec eux entre Paris (on a ouvert des endroits devenus légendaires dans le réseau) et La Vieille Valette, communauté punk perdue dans le Gard et qui existe toujours (reconstruction du village, jardin, etc). Une tournée en Slovénie avec Tromatism (groupe de Loran Béru), une tournée Slovénie, Croatie, Slovaquie, Autriche, Allemagne. À Freiburg, on est resté un mois pour monter le mythe d'Orphée en opéra-rock déjanté sur la place centrale d'un squat énorme : 4 immeubles de quatre étages et une trentaine de bus ou camions. Tout ça avec ma vieille camionnette sur laquelle j'ai appris la mécanique au fur et à mesure des pannes. J'ai toujours adoré conduire.

J'ai habité 7 ans dans cette camionnette, aménagée avec soins, pouvant me barrer quand je voulais pour être seul. C'est l'idéal pour équilibrer solitude et sociabilité. Partout chez soi, dans ma grotte. J'ai découvert ainsi des dizaines et des dizaines des lieux alternos, en ville, en campagne, en montagne, punks, néo-ruraux, artistes, hippies, autonomes, avec partout des gens formidables, des connards, des haut et des bas dans l'ambiance relationnelle, des joies, des peines, des moments de bonheur et des descentes de moral impressionnantes.
On a ouvert des endroits à Toulouse, Bourges, Rennes, etc, transformé des hangars ou des caves en salles de concert, monté des ateliers menuiserie, mécanique, lutherie, etc, etc.
J'adhère complètement à la phrase de Socrate qui dit qu'une vie qui ne serait pas approfondie ne vaut pas la peine d'être vécue.

Avec tout ça, je n'ai jamais arrêté de lire et d'apprendre : anti-psychiatrie, psychothérapie de la relation, tout ça, j'ai beaucoup de chose à enseigner pour qui participe à des collectifs ou qui n'a pas souvent le moral, ou qui au contraire aurait besoin de se calmer, ou qui patauge dans ses questions existentielles.

Je m'arrête là pour le moment, il est 3h du mat. Si ça vous dit j'ai encore les vingt ans passé en Belgique. Ça, c'était juste de 1989 à 1999.

Bien à vous
Bisous

Juliette...le 07 avril 2020 à 04:20   •  

Bienvenue! 🙂

Berengerele 07 avril 2020 à 07:11   •  

Ce n'est pas décousu mais extrêmement riche! Bienvenue !

franchle 07 avril 2020 à 07:15   •  

@Juliette Merci bien
@Bérengère Merci beaucoup

Merlinle 07 avril 2020 à 09:24   •  

Bienvenue ! :)

Fropople 07 avril 2020 à 11:26   •  

Bienvenue 🙂

estel08le 07 avril 2020 à 12:41   •  

Bienvenue !

Aurelle 07 avril 2020 à 15:11   •  

Bienvenue, Franch !
Tu nous parleras de ton roman de SF, j'espère ? 😉

IzaBelgiquele 07 avril 2020 à 16:10   •  

Tu devrais écrire un bouquin de ta vie 🙂

franchle 07 avril 2020 à 17:19   •  

@Tous Merci à vous
@Aurel À propos de mon bouquin, je n'en suis qu'à une dizaine de pages de notes éparses. Vu que j'ai mis dix ans à écrire mon premier, cela peut-être long mais maintenant que j'en ai fait un, je pense aller plus directement à l'essentiel car j'ai développé certaines méthodes de travail au fur et à mesure de mon auto-apprentissage.
L'intrigue se déroulerait à Lille en 2049. La mer est montée de trente mètres, Lille est donc sous les eaux. Cela fait trente ans que je suis les alertes des climatologues et vu que tout va bien plus vite que les prévisions, je me permets d'exagérer. Il ne reste qu'un pour cent de la population mondiale , donc 2000 personnes à Lille. Les gens se déplacent en bateau ou ont installé des ponts entre les bâtiments encore viables, sont rassemblés en petites communautés dans les musées, préfecture, et autres vieux immeubles encore debout. La grand place serait le grand marché où les marchands navigateurs viendraient vendre les produits des terres pas trop dégommées par la situation catastrophique. Il existe une guilde des professeurs-voyageurs, dispensant leurs savoirs aux enfants, basés sur la pensée complexe d'Edgar Morin (dont je suis fan, cf : Apprendre à vivre). Les catastrophes en chaîneà venir permettraient donc à l'humanité de rebondir. Et d'ailleurs: "La déviance est certainement la dernière chance de l'humanité", E.Morin in "l'humanité de l'humanité".
Et je me projette, à 80 ans, vivant avec une bande d'ados. Le soir, Papyjama (c'est le surnom que m'a donné la fille d'un ami le jour où elle m'a vu en pyjama, sur mon rocking-chair, un chat sur les genoux), raconte, enseigne, fait travailler l'esprit des petits. L'intrigue n'est pas encore claire, plusieurs pistes sont en train de naître, mais elle serait liées au prises de décisions collectives et à la sagacité des plus jeunes.

@IzaBelgique Comme tu peux le lire plus haut, Papyjama raconterait sa vie (la mienne donc) aux ados avec qui il vit. Ma vie passée et ma vie future, histoire de me projeter et de provoquer des changements nécessaires en moi (le pouvoir de l'écriture. Écrire prosaïquement mes mémoires m'enchante moyennement et les intriquer dans un roman me motive plus.
Et au passage, à la wavrienne que tu es, un petit bonjour d'un ancien habitant du Brabant-Wallon, trois ans au quartier de la Baraque à LLN, six ans à Tourinnes-st-Lambert.

Bien à vous

Juliette...le 07 avril 2020 à 18:41   •  

Quelle énergie @franch! Toi qui a l'air Multi (je vais pas dire omnipotent mais je pense un peu à un truc dans ce style), tu n'offrirais pas tes services pour t'occuper d'un gamin extraordinaire de six ans qui manque légèrement de cadre? Genre éducateur spécialisé enfant (comme tu l'étais certainement: vif, speed, cascadeur, ultra timide et sûr de lui en même temps. Bref, le petit garçon que rien n'arrête, genre bulldozer hyper-sensible)? 😉

franchle 07 avril 2020 à 23:09   •  

@Juliette
Certes, je suis un touche à tout, je ne conçois pas la dichotomie intellectuel/manuel, ça va de paire.
Et c'est vrai que j'ai un bon feeling avec les gosses. Mais surtout les ados en vrai, leur rebellité, leurs questions existentielles. Les enfants, j'ai pas forcément beaucoup de patience, faut vraiment que je les aime bien.
Et puis c'est quand même une sacrée proposition, "offrir mes services", c'est à dire plus précisément ?
Et puis en ce moment, je m'occupe de moi, y avait longtemps, j'ai besoin de me regrouper, soigner mon dos fatigué, écrire. En tout cas je suis touché par ton offre, je mets ça de côté, on pourra en reparler. Géographiquement, c'est peut-être pas très simple ???

Amarle 07 avril 2020 à 23:55   •  

Bienvenue @franch

franchle 08 avril 2020 à 00:25   •  

Merci @Amar

SeeUle 08 avril 2020 à 02:42   •  

Bonsoir, je passe faire un petit coucou confiné.
Bon, 47 ans, diagnostiqué y a deux ans d'une suspicion HPI et un moment charnière dans ma vie.
Dans le milieu du spectacle vivant et des organisation de festivals, mais bon pour cet été c'est plutôt mort.
Que dire, l'arborescence est une infinie puissance et un bel inconvénient à vivre...il y a tant de choses à parler et présenter, dire ...notre champ cognitif est si magique, nos sens et certaines capacités si bénéfiques pour autrui...
l'altruisme est beau dans le silence et l'ombre.
L'amour également dans le sens absolu, car naturellement toutes relations humaines voire amoureuses peuvent élever ou tout l'inverse...telle peut être le poids inversement proportionnel à notre légèreté d'esprit....
Bref....belle nuit à vous, merci juste d'être qui vous êtes et d'avoir pris le temps de lire ces quelques mots....Force à vous.
SeeU

Gaiale 08 avril 2020 à 07:45   •  

Welcome and bienvenue @franch et @seeU

Juliette...le 08 avril 2020 à 09:35   •  

Bienvenue @SeeU 🙂

kiltle 11 avril 2020 à 09:17   •  

Bienvenue

Sebunkenle 11 avril 2020 à 10:20   •  

Welcome. 😉 @franch

Je n'ai qu'une chose à dire.


OUf 😮 C'est......... Rock'nroll.
Tu tes pasfait chier dans ta vie entout cas.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?