Présentation des nouveaux

Vague en approche du port.

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Vague en approche du port.
Vague en approche du port.
Kalimaliciale 16 janvier 2019 à 13:41

Hum.. Bonjour, bonjour !
Je déboule comme ça, sans prévenir et je pose mes écailles ici après mes petites recherches sur le net afin de pouvoir papoter avec vous.
Je m'appelle Vanessa et je suis toute nouvelle déclarée haut potentiel. Après des années à me demander ce qui ne tournait pas très rond chez moi, et bien il s'est avéré que c'était plutôt le monde qui ne tournait simplement pas dans le même sens que moi. (C'est mieux de le voir de cette façon non? 😄) Je ne sais pas trop quoi dire sur cette petite présentation, ça n'a jamais été évident de devoir m'exprimer en quelques lignes, mais je peux dire que je suis contente d'avoir trouvé ce site 😋
Voilà, voilà... Si le coeur vous en dit, je suis disponible pour toute discussion 😄

Sanjurole 16 janvier 2019 à 13:54

Bienvenue à toi

Tu n'es pas la seule à ressentir ce genre de chose, tu liras les présentations et tu verras qu'il n'y en a pas une pareille, c'est ce qui fait le monde :)
N'oublie pas, mais ça je n'en doute pas, que tu sors plus ou moins d'une perception pour entrer dans une nouvelle, peut-être plus amplifiée donc continue de te faire ton propre avis parmi tout ce que tu pourras lire sur ce sujet. Par exemple beaucoup pense qu'ils font partie d'une catégorie de gens simplement par mode et sans avoir été diagnostiqué mais ne savent pas réellement ce que c'est, ils jouent l'usurpation d'identité alors que nous-mêmes avons pensés toute notre vie que nous le faisions aussi, mais sans faire exprès.
Ce n'est pas simple tous les jours et cela peut-être perçu comme un handicap mais en contre-partie les choses sont tellement plus colorés et plus intéressantes, plus incisives..

Miam miam

Abderianle 16 janvier 2019 à 13:54

Salut à toi et bienvenue !
(tiens, pour une fois, je ne vais pas poser de question, comme on n'y répond quasiment jamais, mais je vais poser une réponse :) "Moi aussi".
(voilà... je pense que je peux partir, satisfait, avec l'air du devoir accompli)

Sanjurole 16 janvier 2019 à 13:59

LOL Abderian !!
J'ai voulu écrire : Bienvenue à toi, maintenant je me casse j'ai fait ma BA
Mais j'ai fini par faire l'effort pour une fois et c'est à cet endroit même où je te rejoins. Je suis POUR la mise à l'aisance de l'individu quant à l'affrontement de ses démons dans un contexte social à double tranchant..
Si je puire m'exprimaire ainsi.

Abderianle 16 janvier 2019 à 14:13

Yeaaaah Sanjuro, you ROCK ! 😉
Après, j'espère que l'on entend la même chose pour "la mise à l'aisance de l'individu", mais les seules raisons qui conduisent à une telle opération doivent certainement être de l'ordre du physiologique, et ma mère m'interdit rigoureusement de nommer ici toutes les pathologies affectant le transit ou d'autres organes, mais j'ose croire que, puisque la chose a été posée, tout individu qui intervient sur un forum et qui se voit de suite proposé d'aller aux toilettes doit ou bien se dire que ce monde-ci tourne encore moins rond que le précédent ou, face à cette difficile question d'humour et de morale, est contrainte d'admettre qu'un léger vent démoniaque et inconvenant est l'exacte thérapeutique attendue pour ne point sombrer dans les artifices extrêmement mornes de la société ordinaire.

Ergo, haussé par les ailes de Sanjuro, je me permets, Kalimalicia, de réviser mon poste et de te dire humblement : "Bienvenue aux toilettes".

Kalimaliciale 16 janvier 2019 à 14:21

Merci Sanjuro 😄
Oui j'ai été diagnostiquée par une spécialiste de la douance il y a une semaine, sur le tard, puisque cela me suit depuis ma petite enfance. Seulement j'ai eu le coup de malchance d'avoir une une vie extrèmement complexe, chaotique même et s'en sont suivis des diagnostiques qui n'étaient pas correspondant. Du moins je peux comprendre le pourquoi de la méprise en vérité. J'ai eu le droit à bipolaire cyclothymique, borderline, dépressive à tendance psychotiques aussi... Ah et il y a même un psychiatre qui m'a dit il y a une dizaine d'années que mon cas était "trop lourd" pour qu'il puisse le traiter. 😂
J'en ris maintenant, mais pendant des années je me suis sentie exclue de tout, pas du tout à ma place sur cette planète et je ne comprenais pas pourquoi je me sentais aussi différente et pourquoi les autres me regardaient de traviole. On me disait que j'étais trop entière, trop sensible, trop tout et n'importe quoi alors j'ai du apprendre à composer avec les autres et à "éteindre" du mieux que je pouvais mes "trop" qui dérangeaient, jusqu'à me rendre malade.
J'ai jamais su tenir un traitement médicamenteux par le passé, quand bien même on aie pu m'affirmer être bipolaire, pour la simple raison que j'ai toujours ressenti au fond de moi que je ne l'étais pas et c'est pour cette raison que j'ai pu me sortir moi même de mes problèmes sans l'aide d'un quelconque traitement. C'est l'une des raisons, avec bien sur d'autres discussions et entretiens poussés, qui ont donné la puce à l'oreille à ma psy. Cette dernière m'a parlé des "zèbres". Ce que je ne connaissais pas du tout et m'a conseillé de me tourner vers une spécialiste afin d'explorer la possibilité.
Je dois dire que quand j'ai lu les caractéristiques des hauts potentiels, j'étais tiraillée entre deux émotions, la première c'est que j'ai eu l'impression de voir mon portrait fiché sur une page, et la seconde j'avais la sensation que ce n'était pas possible que je puisse être "surdouée" comme on dit parce que et bien.. Je ne me sens pas douée de quoi que ce soit et que pas plus que qui que ce soit non plus. Bien au contraire.
J'ai donc contactée cette psychiatre spécialiste de la douance qui l'est également pour les troubles autistiques et du comportement et le verdict est finalement tombé la semaine dernière... adulte HP. Et même si j'ai ressenti un soulagement terrible à avoir enfin une sorte d'aiguillage sur ce qu'il en était, j'ai encore un peu de mal à m'y faire. J'ai l'impression, et quand bien même je sais que non, de ne pas avoir le droit de l'être...
Oui c'est un peu compliqué pour moi encore. Alors je me renseigne beaucoup, j'essaie de trouver des failles même si ça ne sert pas à grand chose et paradoxalement je cherche à me rapprocher de personnes qui sont "comme moi", du reste qui sauront me comprendre d'avantage que ces "autres" qui me voient comme une étrangeté ambulante.
Jusque là je n'ai pas rencontré d'autres HP tout comme je n'ai pas rencontré non plus d'imposteurs HP, en revanche j'ai le don d'attirer le pervers narcissique et autres joyeusetés de ce genre et ce depuis l'enfance également. Autant dire que j'en ai croisé pas mal et de différentes sortes, je pourrais en écrire un livre dessus.
Malgré toutes ces difficultés tu as entièrement raison sur le fait que vivre les choses plus intensément les rends plus vivantes tout simplement et cette façon que j'ai de ressentir à l'extrême oui c'est vrai, je ne voudrais la perdre pour rien au monde, qu'elle soit dans la gaieté ou la tristesse, je considère ça comme une chance autant qu'elle puisse être un fardeau parfois. En exemple, je vais m'emerveiller juste en contemplant le ciel alors que pour d'autres ce sera juste un ciel gris, et bien je vais y voir des nuances de couleurs qui vont faire pétiller mes yeux et je vais ensuite scruter le ciel pendant de longues minutes à me dire que de l'autre coté il y a tant d'autres choses et dériver sur tout un tas de théories concenant d'autres mondes, d'autres formes de vie, pour ensuite rejoindre les porblèmes de la société, ce qui me rendra triste et seule, puis je songerais que tout ceci n'est rien dans le vaste univers, je penserais à la potentialité d'autres univers et me sentir en osmose avec cet environnement et c'est cela même qui me rendra heureuse. Enfin je ne sais pas si ce que je dis à un sens ou pas, mais c'est comme ça que je vis les choses ^^.

Kalimaliciale 16 janvier 2019 à 14:27

Coucou Adberian xD Et merci pour ton bienvenu, sache que le passage fut agréable, et je trouve pour ma part qu'il est toujours important de savoir où se trouvent les toilettes lorsqu'on arrive quelque part.
Si tu veux me poser des questions, ne te retiens pas, je suis moi même une grande curieuse alors tu sais, je vais certainement pas m'en formaliser. ^^
Bon après si tu me demande quel papier toilette je préfère, je risque de beuguer un petit instant, parce que j'en ai plusieurs.
Je te donne aussi un bon point pour ta BA xD Ce qui avait l'air de te tenir à coeur xD Et je te remercie pour ton acceuil aussi ^^.
Ps: Moi j'en ai une de question. Ce pseudo c'est ton prénom ou un surnom? Que signifie t-il?

Sanjurole 16 janvier 2019 à 14:32

T'inquiète pas Abderian je ne parlais en aucun caca de ça. Même si du coup on rejoint ton premier post et ton "ça va" qui tout le monde sait signifie 'as-tu bien été aux toilettes' maiiiiiis laissons la venir s'occuper de ça.

Je te rassure Kali, c'est toujours pareil et rien ne change, pas même les gens. Seulement maintenant on ne peut tout simplement plus dire qu'on ne savait pas, ce qui ouvre la porte sur d'autre horizons bien sûr et qui fait que nous on peut changer.

Kalimaliciale 16 janvier 2019 à 14:40

Oui j'ai pu constater en effet que les gens et le changement ça faisait dix mille... Ce que je trouve dommage en fait, et que je ne comprends pas bien souvent, pourtant c'est pas bien compliqué finalement. XD Il suffit d'ouvrir ses mirettes bien souvent.

Merlinle 16 janvier 2019 à 15:01

Bonjour et bienvenue !
Sans l'intensité et les pensées dans lesquelles on peut se plonger dans l'infini, quel serait l'intérêt de vivre ? ;)

Pixle 16 janvier 2019 à 15:13

Salut Kalimalicia, et bienvenue, en effet sur ce forum il y a de tout, mais sûrement pas mal d'incompris, qui ont été récemment diagnostiqués, et du coup on expliquer plein de choses sur leur passé. On besoin de le partager! :)

Kalimaliciale 16 janvier 2019 à 15:14

Bonjour Merlin ^^ Et merci.
Et oui ! Tout à fait! Il n'y en aurait aucun, et pourtant j'ai croisé des personnes qui n'étaient pas forcément d'accord avec le sujet.

Kalimaliciale 16 janvier 2019 à 15:17

Coucou Pix :)
Oui c'est vrai, j'ai ouvert grand les vannes xD Je ne sais pas si j'ai bien fait, mais qui d'autres mieux que des incompris comme nous pour nous comprendre? Ou du moins parvenir à suivre ce qu'on peut dire sans y voir une forme de bizarerie. ^^

Pixle 16 janvier 2019 à 15:57

C'est ça, c'est aussi ce que j'espére(ais) nous verrons à l'usage :)

Vincentle 16 janvier 2019 à 23:17

Bienvenue dans la savane ! 😄

patrickle 17 janvier 2019 à 00:18

ca a tellement fusé sur ce site que je n'ai pas eu le temps de te dire bonjour, donc : bonjour !
cela dit, tu nous parles de tes rencontres avec les PN. qu'est-ce qui nous dit que l'un d'entre nous n'est pas PN avec un masque de HP pour venir nous chopper. (et hop, froid jeté sur le forum, plus personnes n'écrit pendant des jours, tout le monde se regardent en chien de faïence, si c'est possible sur internet).

Kalimaliciale 17 janvier 2019 à 00:58

Coucou Patrick, et bien je pourrais te dire qu'il serait possible que tu en sois un, et bien oui après tout l'un d'eux que j'ai connu durant des années se nommait également Patrick O.O ha haaaaaaaaaa ! Tu es démasqué mon cher! xP
Toute blague mise à part, je ne peux pas le savoir bien entendu, pour la simple raison que je ne connais personne ici suffisamment pour pouvoir y déceler les traits. Après je suis convaincue qu'il puisse exister également des HP à tendance PN, pourquoi pas après tout? Tout comme les psychopathes dont les traits sont souvent méconnus et confondus avec ceux des sociopathes, je suis persuadée qu'il peut exister plusieurs variantes sur plusieurs personnalités. ^^ Et non tu ne jettes pas un froid, ne t'e fais pas. Au contraire, j'aime bien me trifouiller le cerveau.

kiltle 17 janvier 2019 à 07:05

Bienvenue

patrickle 17 janvier 2019 à 09:39

zut je suis démasqué. je me suis déjà demandé si je n'en étais pas un. j'ai déjà manipulé, j'ai déjà été froid ou méchant, je le suis parfois encore. dans les vidéos que j'ai vu, il était expliqué que certain HP mettaient effectivement un masque de PN.
a la réflexion, je me suis dit que l'avantage de ce site est qu'on partage mais on ne se connaît pas. donc, le jour où un malaise s'installe, il suffit de couper les ponts et du retourner sur les forum de tuning de Twingo.

Sanjurole 17 janvier 2019 à 10:21

Faut arrêter avec ces histoires de pervers narcissique ! Qui n'est pas pervers, qui n'est pas narcissique ?
C'est encore un truc pour dire qu'une personne qui utilise son cerveau est quelqu'un de mauvais.
Tout le monde est autiste, tout le monde est pervers, tout le monde est narcissique, tout le monde et schizophrène, bipolaire, cyclothymique peu importe.. Faut arrêter avec tout ça et sincèrement, c'est ce genre de raisonnement qui me fout hors de moi.

Si il n'y avait pas de terme de schizo, on aurait des artistes comme vangogh encore aujourd'hui
Si il n'y avait pas de terme de pervers, il n'y aurait pas de production hollywood
Si il n'y avait pas de narcissique, il n'y aurait pas de société de consommation comme Apple, Facebook etc
Qui a un Iphone ici ? T'es narcissique
Qui a facebook ? T'es pervers et en plus t'es voyeur..
Les zèbres (je déteste ce terme) qui ne sont pas diagnostiqué HQI sont simplement des gens sensibles mais pas au dessus des autres. Comme la majorité des gens sont devenu insensible forcément être sensible est devenu spécial donc on créer un catégorie qui isole..
Tout comme Asperger, autisme, schizo etc etc

Alors s'il vous plait soyons au dessus de tout ça !

Kalimaliciale 17 janvier 2019 à 12:44

Il y a tant d'énervement dans ce message dis donc... Je veux bien arrêter avec ces histoires de pervers narcissique comme tu le dis, sauf que lorsque tu vis avec l'un d'eux et un vrai, pas juste avec une vague idée de ce que cela peut être ou avec quelqu'un qui se donne un genre; je peux te dire que oui en effet t'aimerais que ça s'arrête.
Je suis tout à fait d'accord de dire que de nos jours et d'autant plus grace à internet en plus, tout se mélange, au moindre problème, à la moindre méconnaissance l'être humain pioche dans ce qu'il va trouver d'informations en ligne pour coller une étiquette à un problème afin de se rassurer ou de se dire qu'il comprend tout sur tout, mais ça ne fonctionne pas comme ça en réalité. Alors oui il y a des gens méchants, narcissiques, pervers, tout ce que tu veux qui seront "définis" à tort comme pervers narcissiques alors qu'il n'en sont pas pleinement et je suis d'accord de dire que oui en effet, voir ce terme balancé à toutes les sauces ça va bien cinq minutes.
Tout comme je suis d'accord de dire que les étiquettes en général ça pue et qu'on ne devrait pas en avoir besoin pour se définir, seulement dans le monde dans lequl on vit on est bien obligé de faire avec si on veut se faire comprendre un minimum, quand bien même ça peut être désolant.
Et ce n'est pas une question d'être au dessus de quoi que ce soit, c'est juste la manière dont fonctionne le monde, ou tout du moins la quasi majorité de sa population.
Cela n'empêche cependant pas un fait qui est tout à fait réel, que les gens que l'on nomme pervers narcissique parce qu'ils rentrent dans plusieurs critères "definissables" de ces traits psychologiques existent bels et bien et que oui en effet j'ai eu à faire à eux : deux fois et durant des années et je peux te dire que non seulement c'est pas quelque chose qui me fait plaisir à admettre parce que ça me fout en pleine gueule que j'ai été assez stupide pour ne pas avoir su m'en défaire dès le départ, mais que chez certaines personnes ce n'est pas juste une figure de style.
Soit dit en passant, avec Patrick (notre comparse du forum, j'entends) c'était de l'humour, cela n'avait rien de sérieux.

Justine18le 17 janvier 2019 à 14:49

Bonjour Kalimalicia!
J'ai été aussi diagnostiquée sur le tard (à cause de mon aîné en fait), je ne savais pas quel test je passais, et c'est quiqui est entré dans la salle de la psy en disant "bonjouuur, je viens passer un test de précocité" :) (-la psy s'est décomposée, elle a dû se dire qu'elle avait encore tiré le gros lot!). Bref, c'est très déstabilisant, parce que la relecture de sa vie peut-être assez violente.
Pour en revenir aux cases, je vais pousser un coup de gueule tiens moi aussi, parce que ras le bol de lire "faut arrêter de mettre les gens dans des cases" heuuuu en fait, un mot c'est exactement une case. Et la parole c'est ce qui fait l'humanité. Donc tout le monde sera toujours mis dans une case, on ne peut pas faire autrement! Vous voulez sans doute dire qu'on ne doit pas stigmatiser, ce qui est très différent. Ou qu'on ne doit pas se tromper de case, ce qui est fâcheux. Et surtout, qu'on peut être dans plusieurs cases, ce qui est heureux!
Non, sans rire, ce n'est pas parce que le terme pervers narcissique sort beaucoup sur internet qu'il est nécessairement utilisé à tort. Puis quand bien même il le serait, Vanessa vous dit qu'elle a rencontré des gens qui l'ont fait souffrir, c'est bien là le message important il me semble.
Par contre, il me semblait que pour se définir comme "zèbre", la condition première était d'être diagnostiqué HQI (pas que ça calcule une forme d'intelligence pour de vrai entendons nous, mais là pour le coup, il me semble que la définition est assez claire et que "zèbre" c'est juste pour pas trop effrayer).

Abderianle 17 janvier 2019 à 14:59

Le problème des étiquettes, c'est qu'on les cache souvent, comme les mains d'un jeu de cartes. Par exemple, si chacun, en lisant un convive, exprimait les étiquettes qu'il pouvait porter, et les conscientisait, ben ça aiderait sûrement. Au boulot, on pourrait au moins s'entre-tuer pour des raisons valables ET explicites.
Par exemple, mes étiquettes sur Kalimalicia :
1°) Sexe féminin (étiquette objective)
2°) Porte un surnom qui veut vraiment foutre les jetons (Kali n'est pas la plus sympa et le latinisme de la pomme qui suit confirme la première hypothèse)
3°) Ergo, il est possible qu'elle soit très sèche dans ses jugements, ou qu'elle milite activement pour une révolte par le sang, ou qu'elle ait un grand sens de l'autodérision à cause de sa chevelure
4°) Après expérience, ses posts sont réfléchis, simples, efficaces et dotés d'une prose épurée et assumée, mais ils ne sont pas roux
5°) Il y a des contradictions évidentes entre les points précédents
6°) Il y a nécessité de mener une enquête approfondie

En fait, si on se baladait chacun avec ses petites étiquettes, on aurait déjà plus besoin de se coiffer, et en plus ça ferait de la lecture à ceux qui l'aiment, et on éviterait des problèmes de signaux psychologiques douteux. Bien sûr, ça fâcherait les dyslexiques et les handicapés de la prose, mais ça aiderait cette petite minorité qui n'a jamais réussi à surmonter les complexités sociales.

Kalimaliciale 17 janvier 2019 à 15:38

XD Merci pour ce fou rire, non seulement je m'y attendais pas, mais j'ai adoré ces "étiquettes" qui ma foi , visent tout de même des points justes. J'ai notamment bien apprécié la numéro 2 , 3 et 4 .
Ceci étant, il fout les jetons mon surnom? Flute, depuis des années que je le brandis à tout va... x)

Kalimaliciale 17 janvier 2019 à 15:44

Coucou Justine. J'emploi le terme zèbre que je trouve plus sympathique et moins comment dirais-je... incisif à utiliser que haut potentiel ou surdoué. Parce que justement je trouve qu'il étiquette moins les deux autres xD Ce qui est peut être absurde puisque ce ne sont en effets que des mots pour désigner des "composants".
Ceci étant je ne "l'aime" pas plus que les autres.

Justine18le 17 janvier 2019 à 15:52

Ma réponse était à Sanjuro qui parlait de Zèbres pas diagnostiqués HQI (il me semblait qu'on employait ce mot pour les personnes qui sont justement HQI/HP enfin avec un QI au-delà de 130 quoi!).
J'utilise aussi ce mot, mais oui, définitivement, il ne me plaît pas, en plus, je ne vois vraiment pas le rapport (le coup des zébrures noir sur blanc ou blanc sur noir...bof).
Après, je n'aime pas non plus surdoué, parce que c'est faux, moi, je ne suis pas surdouée, celui qui me convient personnellement le plus c'est haut potentiel (bah oui, j'ai un haut potentiel, j'ai pas dit que je l'avais utilisé ;)). C'est comme aspie pour asperger...moi ça ne me fait penser qu'à l'aspirateur (que je passe bien plus souvent qu'à mon goût!).
Comme quoi, les cases/ mots ont une valeur différente selon chacun, c'est ce qui créé les malentendus, mais aussi la poésie.

Kalimaliciale 17 janvier 2019 à 16:00

Ah pardon excuse, j'avais fait le rapport avec ta mention du dessus , désolée ^^".
Oui haut potentiel est plus "juste" dans sa définition je trouve aussi, comme multipotentiel aussi, et "hyper". Mais oui après tout est une question d'acceptation et puis aussi de perception de la chose propre à soi. ^^

Sanjurole 17 janvier 2019 à 16:58

Vu l'importance du rôle social que cela peut avoir il faudrait que cela soit bien plus contrôlé. Après c'est aux gens de faire preuve de discernement et de jugeote. On pourrait dire que l'on est ou que l'on a tous été le pervers narcissique de quelqu'un d'autre vu les proportions que ça peut prendre sur les forums. Tu dis en avoir croisé un certain nombre, que tu pourrais en faire un livre est-ce le cas ? Parce que si tu as croisé autant de PN que tu le dis c'est beaucoup plus inquiétant que ça. Tu ne les attire certainement pas donc il y en aurait encore plus ?
Ou si tu les attire c'est peut-être parce que toi aussi tu es un peu comme ça (c'est pas méchant c'est toi qui a suggérer l'idée) et si c'est le cas, tout le monde est comme ça alors.. Ou alors comment vraiment distinguer le PN et si on ne peut pas le distinguer c'est peut-être parce que ça n'existe que dans l'esprit des gens.. Je demande parce que j'en fais rien.

Ce que je veux dire c'est qu'il ne s'agit pas de dire, toi t'es une fille, lui un garçon, brun, blonde, grand, petit, là il s'agit de définir les traits de personnalités et en plus de ça on voudrait que tout le monde s'intègre dans la société. C'est plutôt contradictoire de dire, toi t'es schizo prends une sucette et va trouver un cdi et un crédit..

Maintenant la mode va être de prendre deux qualificatifs et des les associer pour en faire une pseudo pathologie et comme toujours, former, concrétiser le bienpensance, la pensée unique.

Justine18le 17 janvier 2019 à 17:12

Sanjuro, je réponds, parce que mon coup de gueule est parti de ta réponse mais ne t'était pas non plus personnellement destiné. J'ai l'impression que c'est aussi une mode de ne pas vouloir "mettre dans des cases" alors qu'il n'y a que cela qu'on soit capables de faire en tant qu'humains, il suffit juste de garder la capacité des faire glisser ses jugements d'une case à l'autre.
Et les cases, quand on parle de ressentis, c'est là qu'elles sont le plus visibles. Peut-être que toutes les personnes qu'elle a rencontrées sont des pervers narcissiques, peut-être que non, mais en tous cas, elle a ressenti la violence décrite dans la définition des ces personnages en les côtoyant, et c'est bien là la seule chose qu'il faille entendre.
Je suis autiste, et pour plein d'aspects, bien plus résistante que d'autres, aussi, peut-être cela biaise t-il ma lecture des ces mots, mais je sais que je ne peux pas me représenter ce qu'elle a ressenti, et que je ne peux pas le nier. J'aime utiliser les mots justes pour décrire les choses, mais leur justesse ne convient qu'à moi. Après, le seul soucis que je pourrais trouver à l'utilisation de termes médicaux c'est que du coup, ça déculpabilise les personnes visées. Elles ne peuvent pas changer, cette qualité leur est intrinsèque.
Bien sûr que la société ,n'est pas faite pour les personnes différentes, elle ne l'a jamais été et ne le sera jamais.
Par contre, je ne vois aucun rapport avec la bienpensance, je ne comprends même pas ce terme...Quant à la pensée unique, en autant de commentaires, nous voyons autant de pensées différentes, je ne vois pas bien non plus ce que tu veux dire par là.

Sanjurole 18 janvier 2019 à 13:03

Je crois que beaucoup d'amalgame sont fait et n'ont aucune raison d'être.
Tu es autiste ?? Je ne pense pas.. ou alors à très très petit dégré, comme nous tous..
Elle a rencontré beaucoup de "pervers narcissique", beaucoup, je ne pense pas. Certains, oui, comme nous tous.
On est surdoués ? Je ne pense pas non plus.. Ou alors on l'est tous.

C'est ça pour moi la tolérance, accepter même ceux qui pensent qu'ils sont d'une certaine manière mais continuer à essayer de leur faire comprendre qu'ils ne sont pas non-normaux, mais unique d'une certaine manière dans un monde où tout le monde l'est, ce qui encore une fois est plutôt paradoxale mais j'ai ma théorie la dessus.

Tu me fais penser à un pote qui quand je lui ai demandé si il savait ce qu'était la bienpensance il m'a dit, oui c'est le fait de bien penser.
Non bien au contraire, c'est penser comme ce que l'état voudrait que nous pensions, tout comme la pensée unique.
Diriger les gens vers un genre de norme de pensée et qui a comme conséquence justement aucune. Donc parfaitement maléable.

patrickle 18 janvier 2019 à 13:23

il faut faire attention au principe de la case. mettre quelqu'un dans une case ne veut pas dire que cette personne à alors l'obligation de respecter scrupuleusement. ca c'est effectivement négatif. mais mettre des mots sur quelque chose permet sans doute à la personne de mieux comprendre son fonctionnement.

Justine18le 18 janvier 2019 à 14:33

Bon, j'ai bien l'impression que cette conversation tourne en rond. Ce que tu penses de moi ne m'intéresse pas et n'a rien à voir dans la discussion, je préfère à ce titre me fier au diagnostic posé par le psychiatre du CRA (mais j'y pense, peut-être n'est-il pas psychiatre, ou alors on l'est tous :))
Je ne suis pour ma part pas perverse narcissique, et si des personnes ont des traits pervers ou narcissiques, ou les deux, cela n'en fait évidemment pas des cas pathologiques. Tu débats sur quelque chose qui n'a rien à voir avec ce que je disais de base, qui était simplement que oui, on met tous les gens, les choses, les idées dans des cases, c'est le principe du langage. Peut-être y a-t-il un abus de langage dans le terme employé, mais lui répondre en gros que ce qu'elle dit est faux est d'une part insensé (tu n'en sais strictement rien) et surtout, ça te permet juste de signifier que tu ne crois pas à sa perception des choses.
On est surdoués, oui, j'imagine que ceux qui se disent surdoués ont passé un test de QI, tout le monde n'a pas un QI au-delà de 130, donc non, tout le monde n'est pas surdoué, par contre, le test de QI ne montre qu'une forme d'intelligence, ainsi, une personne qui n'est pas surdouée, n'en est pas moins intelligente.
Je ne comprends pas le rapport que tu fais avec la tolérance et la normalité. Evidemment que tout le monde est unique, personne n'a dit le contraire.
Je ne comprends pas non plus par quel biais tu me compares à ton "pote", puisque je te dis que la bienpensance ne veut absolument rien dire pour moi. Cf le point du dessus, nous sommes tous uniques et par conséquent nos pensées le sont.
L'état? L'Etat a quelque chose à voir avec les pathologies psychiatriques ou les mots? Qui est l'Etat? Non parce que moi, personnellement, si je suis bienpensante (c'est ce que tu as l'air de sous entendre, et en plus ça semble négatif), c'est pas parce que je suis d'accord avec l'Etat (si on considère que l'Etat= Emmanuel Macron et sa politique), dans ce cas, je suis même plutôt malpensante! D'ailleurs, j'y pense, du coup être malpensant c'est bien?
@patrick, c'est tout à fait ce que je pense, une case ne doit pas enfermer, mais permettre de comprendre par ramifications. Les cases ne s'excluent pas, et elles peuvent changer.

Sanjurole 18 janvier 2019 à 15:11

Tous les débats tourne en rond à un moment donné ou un autre. C'est qu'il doit y avoir un bug dans la matrice à débugué.

Bon je vais reprendre point par point, j'avais oublié qu'on pouvait réduire la page pour tout voir donc c'est moins chiant.. Mais je ne le ferais plus car je n'ai pas à le faire à chaque fois qu'on ne me comprends pas. C'est exactement comme les gens qui dissent, je ne comprends pas ce que tu dis donc tu as tort.. Pourquoi aurais-je forcément tort si tu ne comprends pas, bref...

- Tu ne devrais pas te fier simplement à un diagnostique d'un quelconque psychiatre du CRA (je sais pas ce que c'est d'ailleurs mais le fait que tu l'utilise en référence sans préciser démontre bien des choses) Et oui, tout le monde est capable de s'analyser sans pour autant se rabaisser devant une personne qui te dira exactement la même chose que tu aurais fini par penser. Mais le support psychologique de la profession donnait certainement plus de crédibilité à la croyance.
- Tu dis que je ne sais pas si elle a effectivement rencontré des personnes de ce type, mais tu écris toi même qu'il est possible qu'elle n'en est pas rencontré. Et c'est ce dont je parlais, Ce n'est pas une question de dire qui est quoi ou qui a rencontré quoi, mais plus pourquoi dit-on que lui est comme ça ?
- Il y a HP, zèbre, HQI et THQI. les zèbres ne sont pas HQI ou THQI mais les HQI et THQI sont automatiquement des zèbres. Un zèbre peut être HP, ou pas. Un HP peut-être zèbre, ou pas. Un HQI et THQI sont zèbre mais moins zèbre que celui qui n'est pas HQI OU THQI car les zèbres sont surtout axé sur l'émotion, pas l'intellect..
- Justement, le paradoxe fait que les gens sont uniques mais au fond on est tous pareil, zebre, hqi ou pas. C'est pourquoi je pense que toutes ces dénominations de pathologie ne sont en fait qu'un moyen pour diviser. Créer l'homme parfait, l'eugénisme..
- Je ne te compare pas à mon pote tu m'y a fait pensé c'est tout. La bien-pensance, pensée unique c'est pareil, je t'ai expliqué car tu disais que tu ne comprenais pas ce terme mais tu définissais la pensée unique. Donc je t'ai repris en te disant que c'était pareil. Oui l'état, ce qui nous gouverne donc politique, finance, lobby et mondialisation compris.

Ce n'est pas être malpensant qui est bien, c'est pensée par soi-même car être malpensant signifierait que tu agis par rapport à la bien pensance.
Est ce qu'une case est une case si elle peut-être changée ? Përso je ne pense pas sinon il n'y aurait aucunement besoin d'appeler une case, une case. Une BD n'est pas faite avec une page sur laquelle il y a une image et tous les dessins et textes dessus. Les cases sont faites pour structuré, si elles sont interchangeable ce ne sont plus des cases.

P.S: "Ce que tu penses de moi ne m'intéresse pas"
Ah bon.. C'est agréable de le savoir. Tu as le droit de ne pas m'apprécier si tu en ressens le besoin mis à part ça ce que dis est typique de l'intolérance qui peut régner partout dans notre société, limite mélenchoniste mais je ne me permettrais pas d'aller jusque là. Il faut toujours écouter les autres, après tu en fais ce que tu veux.

Un proverbe dit, si on te dit une fois que tu ressemble à un cheval, oublie.Si on te le dit deux fois, oublie. Mais si on te le dit trois fois, alors tu peux commencer à te poser des questions.
Tout simplement parce que parfois on ne se voit pas forcément comme on le croit et qu'il est donc important de savoir écouter pour peut-être s'apercevoir d'une chose que l'on aurait jamais pu concevoir.

Justine18le 18 janvier 2019 à 15:38

Tu as raison, il y a quelque chose à déboguer en effet, d'autant que je comprends où tu veux en venir, mais tes jugements sont bien trop hâtifs.
- Alors, j'ai utilisé l'acronyme CRA (il suffisait de googler) afin, justement d'induire l'idée que d'une quand on va dans un centre ressources autistiques, on ne voit pas "que" un psychiatre, et qu'il n'y a pas "que" un diagnostique. C'est pluridisciplinaire et étalé sur des mois. Ainsi, il est aussi assez évident que si j'ai attendu le délai de près de 3 ans sans compter le temps de diagnostique, j'avais quand même ma petit idée à ce sujet (voilà tout ce que l'utilisation de CRA devait laisser entendre). Et par contre, il ne m'apparaît en rien rabaissant de passer ce genre de tests, et je pense également qu'on est vraiment bien loin d'être les mieux placés pour s'auto analyser. Si j'avais su que j'allais passer un test de QI, je ne l'aurai jamais fait, parce que je ne pensais absolument pas avoir un QI supérieur, et pourtant c'est le cas, le regard extérieur a quand même un grand intérêt lorsque l'on souhaite s'améliorer.
-Sur ce point, tu dis exactement ce que tu as dénoncé plus haut, en lui disant qu'elle utilisait des mots à la mode, pensée unique etc...tu discrédites ce qu'elle dit, ce qui est injuste et faux. J'ai simplement dit que moi, depuis mon ordinateur, et ne la connaissant pas, je ne vois pas ce qui me permet de penser que ce qu'elle dit est faux. Et que quand bien même ça le serait, au lieu de pinailler sur les mots utilisés, je retiens surtout qu'elle a souffert.
-Je ne savais pas qu'il y avait une différence dans ce que tu évoques, pour moi un zèbre est HP/HQI, ces trois mots sont synonymes à mes yeux. Si ce n'est pas le cas, alors au temps pour moi.
-Je ne sais pas ce qui te choque réellement dans ces histoires de pathologies...mais ça semble vraiment te tracasser. Oui, les termes médicaux en règles général sont souvent utilisés de façon erronée, mais ils servent simplement à faire passer une idée. Dire d'une femme qu'elle est hystérique signifie quelque chose alors même qu'il a été prouvé que l'hystérie n'existe pas. C'est de l'usage populaire, c'est tout, on n'est pas sur le forum de l'académie française.
-Encore une fois, tu m'en vois désolée, mais je ne vois aucun rapport entre la pensée unique et l'Etat, et encore moins avec mon postulat. Je ne dis pas que tu as raison ou tort (d'ailleurs je n'ai jamais dit une chose pareille), mais vraiment, ton idée de bienpensance ne fait pas sens pour moi. Parce que je ne dis pas ce que tu voudrais alors je ne pense pas par moi-même? Comment peux-tu le savoir? Tu m'as l'air de vraiment trop te surestimer, et c'est sans doute là que l'échange ne fonctionne pas.
-Le principe d'une case c'est de définir une idée, une personne (la case mot, donc), cependant, quand on a une réflexion constante, il se peut que notre vision de cette idée évolue, la case (le mot) sera alors redéfini, ou il se peut que l'idée elle même change, il faut alors adapter la case. Mais de fait, à partir du moment où on verbalise une idée, un sentiment etc...on utilise des cases (et en plus c'est pratique parce que quand la personne en face y met de la bonne volonté, ça permet de se comprendre plus rapidement).

Sanjurole 18 janvier 2019 à 19:31

Bon alors résumons et synthétisons tout ça..

- Quand on veut maintenir une certaine relation sociale on ne "google" pas.. Sinon que reste t-il à dire ? Et ce n'est pas forcément mauvais mais tu comprends bien que je vais pas regarder chaque informations que je ne comprends pas, ce serait inutile au final. Je t'ai demandé ce que c'est par politesse voyez-vous :)

Aussi, depuis le début tu déformes les propos que je t'ai adressé et les propos que j'ai adressé à une autre personne..

- Je n'ai pas dit que c'était passer des tests qui était rabaissant, mais discuter avec quelqu'un croyant qu'il sera meilleur que soi-même pour résoudre des problèmes personnel. Là tu vas me dire que cette personne est professionnelle et qu'elle faciliterait certainement la compréhension de tes problèmes ok mais je pense que le résolution des problèmes et leurs compréhension passe surtout par leurs raisonnements, d'où l'utilité d'avoir un cerveau, pour pouvoir se raisonner.

- Je ne lui ai pas dit qu'elle utilisait, simplement, des mots à la mode, et ce n'était pas directement à elle en plus puisque je parlais à tout le monde, sur l'attention qu'il fallait avoir sur l'utilisation en général de terme souvent mal interprétés.. Je ne vois pas où est le mal. Tu pourrais au moins relire les post avant de t'avancer sur ces propos.. Et la pensée unique ne la concernait pas elle mais toi. Et si je te comprends bien tu dis que peu importe ce qu'elle dit, ce qui compte c'est la souffrance qu'elle a vécu. Mais comment dire si une personne souffre plus qu'une autre avec pourtant la même situation ? Cela voudrait signifier que ce n'est pas l'attaque le plus important mais la défense et je suis plus pour cette théorie que l'inverse vu le monde dans lequel on vit, ou survit plus exactement..
-

@KALI j'ose espérer que tu fais le discernement dans mes propos et qu'en aucun cas tu penseras que je te prends pour un menteuse ou quoi que ce soit et que tu avais bien compris qu'il n'y avait aucune attaque dans ce que j'ai pu écrire.

Donc Justine,

- Non ce n'est pas pareil Justine (et google ? ;) )
C'est pour ça que je voudrais qu'au moins ici les termes soient utilisés normalement, Tout le monde a compris qu'Abderian l'a bien compris et c'est tout en son honneur, mais comme je pense que nous n'avons pas le même niveau lexical que lui on devrait particulièrement faire attention aux poids des mots et donc, leurs utilisations.

- D'où le choc sur les pathologies mais si tu veux en savoir plus renseigne toi sur le DSM (manuel de diagnostique sur les troubles mentaux) bible envoyé par les Etats-Unis pour faire régner la terreur et semer le trouble entre les gens dans le monde entier. Et le reportage sur "les fous dans la rue" je ne sais plus où j'ai mis le lien sur le forum. Mais en tapant dans google: rutube fous dans la rue enquete exclusive. Il est en deux parties et il faut avoir le bon oeil pour regarder ça, ne pas se mettre dans la peau de la production mais bien comprendre le pourquoi du comment et à qui ça profite (sans pour autant parler d'argent, c'est une histoire d'idéologie, de projet)

- Par rapport à moi non, mais si tu ne pense pas comme l'Etat, ceux qui nous gouverne, alors oui pour eux tu n'es pas une bonne citoyenne. Il faut penser comme les médias pense par exemple.. Bon là tu vas me traiter de complotiste.. (tiens "complotiste" est souligné de rouge, l'ordinateur serait-il devenu plus intelligent que l'homme moderne) Mais je te remercie de penser que je me surestime (oui c'est ironique), bien que je n'ai même aucune estime de moi, je ne suis qu'un morceau de viande avarié, oxydé et rempli de bactéries. Mais ! Je ne vais pas me rabaisser à ton niveau et être offensante (bien que j'en ai rien à cirer c'est ton problème) comme tu l'es depuis deux trois messages et même te suggérer à toi, d'arrêter de te sous-estimer..


Mais je pense à quelque chose en t'écrivant, ceux qui n'ont pas grandi avec la télé mais avec les médias alternatifs n'ont pas cette connaissance de la notion de bienpensance donc c'est un bon point pour internet.. C'est pas tous les jours..

- Dernier point, une case interchangeable n'est pas une case et ne peut donc structurer ce qu'elle est censée structurer. Donc, aucunement besoin d'appeler une case une case si on sait déjà qu'elle évoluera. Les cases sont faites pour structurer le fond, pas la forme.

Kalimaliciale 18 janvier 2019 à 20:29

Je pense qu'on ne peut pas juger de la souffrance de quelqu'un, ni la comparer à celle de quelqu'un d'autre. Car c'est relatif et propre à chaque individu, mes souffrances seront bien entendu terribles pour moi, mais seront très probablement moindre selon d'autres regards et c'est tout à fait normal. De ce fait je n'aurais jamais l'arrogance de prétendre avoir souffert plus que quelqu'un d'autre.
Par ailleurs ce sont des souffrances qui (même si j'en possède de nombreux regrets dues aux cicatrices) m'ont construite, elles ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui et je sais à rpésent en faire une force et ce malgré mes états de faiblesses et même lorsque je suis au fond du trou. J'ai toujours appris à me débrouiller toute seule, par moi même, j'y ai été forcée et de ce fait chaque tarte dans la gueule , chaque coup qui peut me mettre à terre me servira de bequille un moment où l'autre pour me relever.
Je n'attends pas qu'on boive mes paroles, qu'on croient ou non à ce que je puisse dire ne pourra de toute façon rien changer à mon vécu, à ce que j'ai pu traverser au long de ma vie et ces points vues qu'ils puissent ou non m'atteindre, ne pourrons de toute manière jamais peser dans la balance.
Alors il ne faut pas s'en faire sur comment je peux prendre ou non les jugements qu'on fait de mes propos ^^ J'ai appris comme bien des choses à ne pas m'attarder sur ce genre de considération et créer des rancunes pour des choses si futiles est inconstructif; par conséquent je ne le fais pas ^^.
Afin de rétablir tout de même les choses (et je suis navrée de ne pas avoir répondu plus tôt mais j'ai été beaucoup occupée avant pour le faire), j'ai en effet connus plusieurs personnes qui possédaient les attraits des pervers narcissiques tels que la pathologie nous est connue.
Mon beau père en était un, j'ai grandis à ses cotés et autant dire que ce n'était pas la fête à la maison. Dix sept ans de souffrance et de tortures psychologiques ainsi que physiques.
Et puis très probablement que j'ai développé un coté masochiste puisque par la suite je suis tombée amoureuse d'un PN, cette relation qui aura duré plusieurs années aura eu pour finalité de m'avoir presque entièrement détruite, mais comme je l'ai cité plus haut; j'ai appris à faire de mes souffrances une force un moment ou un autre.
J'ai aussi tendance à m'entourer de personnes toxiques, notamment en terme de relations amicales, j'ai eu par conséquents plusieurs "amis" qui se sont avérés posséder quelques uns de ces attraits là.
A croire que je puisse le chercher parfois. Mais je me suis apperçue en fait, que j'avais surtout le syndrome de la sainte sauveuse, à vouloir réparer ce qui n'est pas réparable et essayer encore et toujours mamgré tout, jusqu'à en être malheureuse bien souvent.
Ceci étant je ne peux pas donner tort sur le fait que tout est une affaire de perception, et que ranger les choses dans une case c'est un peu facile et que chaque individu est différent et non étiquetable normalement. Seulement comme je l'expliquais et même si finalement le terme PN n'est pas forcément celui qui devrait être employé ou peut être qu'il n'eiste pas si on suit la logique qu'une pathologie n'en est jamais réellement une; dans ce monde on est forcé d'employer certains termes afin de pouvoir expliquer certains attributs. Hors ici les attraits psychologiques de ces personnes se réfèrent bien à la définition qui est correspondance au PN.
En dernier point, sommes nous le pn de quelqu'un d'autre? Peut être oui? Je n'ai pas la réponse à cette question très honnêtement et sans doute que j'ai déja fait du mal autour de moi, c'est même certain, mais je sais cependant qu'il y a des attraits du PN que je ne possède pas, donc puis-je dire que j'ai été le PN d'un autre? Perception encore et toujours.
Alors en partant de ce principe pourquoi n'existerait-il pas des faux PN ? Je veux bien le croire, volontiers même, mais jusque là il me faut quand même des bases solides pour pouvoir comprendre et dire que oui en effet c'est juste.

Abderianle 18 janvier 2019 à 20:58

[quote]Alors en partant de ce principe pourquoi n'existerait-il pas des faux PN ?[/quote]

Vous avez conscience que la discussion aurait été beaucoup plus légère si vous parliez de Père Noël ?
Ah, le problème de l'âge adulte... :roll:
Signé : Monsieur P. Pan

Kalimaliciale 18 janvier 2019 à 21:04

😂 Mais le père noêl existe; coca cola l'a inventé ! :D (joke)

Abderianle 18 janvier 2019 à 21:08

J'espère que Père Noël n'est pas un pervers narcissique alors... Coca Cola s'est-il assurément sa santé mentale ? Ont-ils seulement procédé à sa psychanalyse ?

Kalimaliciale 18 janvier 2019 à 21:12

xD Je pense qu'on peut avoir des suspicions en effet... Ne serait-ce qu'avec ses initiales et puis sans déconner, on en parle du père fouettard? C'est comme Jeckill et Hide, c'est tout. Et puis cette histoire de ne donner de cadeaux qu'aux enfants sages... Sages comment d'abord? De la manière dont un tel le souhaite? Ca peut être tout et n'importe quoi. Ouais... Je l'ai à l'oeil moi ce monsieur Noël... 😋

Abderianle 18 janvier 2019 à 23:00

Surtout qu'il apporte des cadeaux aux enfants sages, ce qui signifie qu'il les épie. Tout le temps, constamment, pour ne pas rater son jugement, pour ne pas commettre d'impairs, pour ne pas récompenser le vil et oublier le saint.
C'est pas un des traits tyranniques du pervers narcissique que de s'obnubiler de la valeur des autres, tendance baissière ?! (A)

Justine18le 19 janvier 2019 à 07:44

@Kalimalicia, @Abderian vous m'avez bien fait rire, d'autant qu'à haute voix, le père Noël est appelé PN en ma maisonnée (ce qui est stupide parce que mes enfants ne sont pas sensés y croire, mais l'école fait des ravages et mon grand a décidé cette année qu'il y croyait !). Bonne journée à tous.
@Sanjuro, je propose qu'on close la discussion ici, je ne comprends pas tes arguments et visiblement tu ne comprends pas les miens non plus. Nous sommes bien éloignés du postulat de base qui était : est-il ou non acceptable de mettre des gens dans des cases ? À cela ni toi ni moi n'avons de réponse, mais j'aurais préféré débattre de cela seulement plutôt que de parler des diagnostics posés sur ma personne ou des Américains qui font je ne sais quoi. Aussi, je te présente mes excuses si je t'ai parue désagréable, mais quand je te dis que je ne comprends pas quelque chose, ce n'est pas de la rhétorique, c'est la réalité. Quand je dis que je me fiche de ce que tu penses de moi (d'autant qu'on ne se connaît pas), c'est une réalité aussi, il n'empêche que j'aime le débat quand l'idée finale n'est pas de prouver qu'on a raison mais simplement faire valoir des arguments.
@Kalimalicia, effectivement, chacun a sa propre échelle de souffrances. Et comme je l'expliquait plus haut, je sais qu'il y a beaucoup de choses auxquelles je suis insensible mais qui sont violentes pour d'autres, j'essaie de faire attention à cela dans mon rapport aux autres, même si souvent je me plante (cf ma discussion avec Mr Sanjuro avec qui je ne souhaitais pas être désagréable mais qui a mal pris mes remarques). Et pour en revenir à ce que tu disais, je dirais que oui, bien sûr qu'inconsciemment tu te mets dans ces situations, nous le faisons tous. Mais en avoir conscience est tout de même la clé pour casser cette spirale.

Abderianle 19 janvier 2019 à 08:09

Les présentations, on sait comment ça commence, on ne sait guère où ça finit ^^.
C'est amusant de voir que, de la présentation d'une déesse ignée, on en vient à des échanges de coutelas argumentés ! 😄
La faute au surnom ? Guère ici. Mais le plus amusant, c'est que, pensé-je, l'expérience n'est pas reproductible, en sorte que si on recommençait l'expérience en ôtant le souvenir de la discussion, il serait probable que les propos soient chaque fois différents, ne serait-ce que pour les variables d'humeur ou d'idées posées au hasard d'une journée.
Si je dis ça, c'est autant pour être un conclusif héraut de la paix, aussi inutile que pérorant, que pour faire une remarque sur le fil ordinaire des discussions, et l'émerveillement saisissant que l'on peut avoir sur ces formidables développements stochastiques.
Voilà.

P.S. : Chez nous aussi le Père Noël s'appelle PN (je n'ai donc aucun mérite au jeu de mots, c'était un idiolecte évident ><)

Justine18le 19 janvier 2019 à 08:28

Tu fais un très bon modérateur ! Par ailleurs je suis tout à fait d'accord avec tes propos. La discussion aurait pu être toute autre. Mais pour ma part, la paix n'a jamais été en danger. Il y a eu une tentative de discussion qui a selon mon point de vue échoué, mais rien ne nous empêchera d'essayer à nouveau, et peut-être alors, les planètes seront alignées et la compréhension sera au rendez-vous !

Sanjurole 19 janvier 2019 à 12:00

Je pense que même si on pouvait recommencer on aurait fini sur le même désaccord sinon beaucoup de chose sur cette planète auraient changées depuis le temps que les choses commencent et recommencent. Il faudrait un affinage car personnellement je ne considère pas que la discussion soit un échec. Un échec n'existe pas, c'est un accident c'est tout.

Tout comme le disait Kali, il y a du positif dans le négatif et du négatif dans le positif, il suffit d'avoir la jugeote et la force aussi bien sûr mais ça s'apprend, de pouvoir transformer cette énergie et en faire le fil conducteur de nos actions.. Un genre de karma

Justine18le 19 janvier 2019 à 12:10

L'echec existe, mais il n'est pas une fin en soi, c'est une partie du processus. Il n'y a rien de négatif à échouer, c'est d'ailleurs la condition première à tout apprentissage :)

patrickle 19 janvier 2019 à 16:04

je vais foutre le bordel et relancer le débat. Au travail (ou je sais Abderian je pense trop au travail). il y a des personnes que je classe comme 'incompétente imbues de leur avantages'. il y en même pas mal. c'est dommage mais bon c'est la vie. par contre, j'avais constaté bien avant de découvrir le concept de PN, qu'il y en avait quelques-uns parmi ces personnes où je devais adopter un comportement particulier pour ne pas systématiquement m'énerver, ne pas passer pour un con ou à jaloux à dénoncer leur incompétence, à prendre leur boulot ou leur responsabilité à leur place,... en observant mieux, je me suis rendu compte que ces personnes cassaient l'organisation, écrasaient certains de leur collaborateurs, bloquaient les projets,..., j'ai envie de dire sciemment. (contrairement aux incompétents classiques qui eux soit ne font rien ou font mal les choses qu'ils doivent faire). ce sont des personnes qui sont heureusement pas nombreuses mais qui font du dégâts. ces personnes ont les caractéristiques des PN, tels qu'elles sont expliquées là ou je me suis renseignées.
par contre, toute une série de personnes ne sont pas sensible à ces PN et donc ne lui font aucun reproches, les considèrent comme des bons travailleurs. de même, certaines personnes naviguent très bien parmi ces PN notamment. ils arrivent même à profiter d'avantage sans prendre aucune responsabilité.
si je reviens sur les PN, elles sont en générales à l'aise dans les structures ou leur supérieur se contente de croire ce qu'on leur dit sans creuser . et un fait curieux, plusieurs témoignages de victimes de PN disent que ces dernières annoncent la couleur dès le début. celles que je pense l'être font pareils, elle disent tout ce qui ne va pas, pour qu'on les plaignent, les traitent en héros pour arriver à quand même obtenir des résultats, leur donner des moyens supplémentaires,... alors qu'en réalité, si on creuse tant soit peu, on se rend compte que si cela ne va pas, c'est de leur faute et qui faut les virer.

attention aussi, surtout dans le monde du travail,au fait que beaucoup de personnes vont aussi avoir tendance à manipuler ou harceler pour se défendre ou obtenir des résultat qu'on leur demande. surtout qu'on a tendance à mettre les gens de plus en plus en concurrence.

patrickle 19 janvier 2019 à 16:05

pour résumer ma pensée : il y a des personnes 'problématiques' . certains y sont sensibles et d'autre pas.

Kalimaliciale 19 janvier 2019 à 16:34

Justine, je ne t'ai absolument pas percue comme désagréable, je t'ai vue comme quelqu'un qui défendait ses opinions et je ne vois aucun mal à cela, mais également comme quelqu'un d'empathique ^^.
Sanjuro, en effet il n'y a pas d'ombre sans lumière comme on dit, mais apprendre à faire de ses blessures une force est parfois très difficile, tant difficile que ce n'est pas toujours un succès et pour les plus affaiblis cela peut même ne pas se produire comme on le souhaiterait. Je ne sais pas si on peut parler de jugeotte, parce qu'entre savoir quelque chose et l'accepter il y a un large fossé. ^^' Ceci dit la connaissance d'un problème est en effet déjà un pas vers la solution. Pour ma part j'ai la chance dans mes épopées d'avoir une force de caractère qui me permet de le faire peut être plus facilement que certaines autres personnes, tout comme je dois certainement le faire moins bien que d'autres aussi ^^.
Mais comme le reste ça m'a prit des années avant d'y parvenir, d'accepter de le faire aussi. xD
Patrick, les PN au travail je n'en ai pas cotoyé , parce que je n'ai jamais tenu un emploi assez longtemps pour pouvoir y être confronté sans doute? Je n'en sais absolument rien, ceci étant je n'ai jamais lié la moindre relation émotionnelle avec mes anciens collègues ou suppérieure, je fais barrage automatique à toute tentative, et évolue dans une bulle froide quand je bosse. Je ne me laisse atteindre par rien et j'ai tendance à tout vouloir gérer moi même de toute façon et la plupart du temps on me foutait bien la paix. (Oui c'est à dire que va savoir pourquoi mais au nivau professionnel c'est le seul domaine où il faut pas essayer de me faire chier parce que je deviens un pitbull sinon).
Mais je te rejoins sur ce que tu dis, je pense que la sensibilité joue un rôle sur la detection. :)

Kalimaliciale 19 janvier 2019 à 16:35

Adberian: Même sans le surnom j'ai toujours été suivie de discordes XD

Sanjurole 19 janvier 2019 à 17:45

Je pense simplement que si on te dit que tu es de telle manière et qu'on te le dit souvent, on a beaucoup moins de chance de réussir à passer au dessus de ça. Et tous ces termes et mots qui ne font que catégoriser, ne servent qu'à isoler. Si il n'y avait pas toutes ces dénominations les choses se passeraient autrement ce qui ne veut pas dire que ça serait mieux ou moins bien, mais cette possibilité n'a jamais réellement été envisagé dans le monde moderne pourquoi ? Parce que ça sert les intérêts d'un certain nombre de personne qui a du pouvoir.. Tout simplement.

Abderianle 19 janvier 2019 à 23:06

Si j'étais immoral et socialement capable*, j'aimerais bien être un pervers narcissique... Ça semble avoir vachement d'avantages en fait d'être un salaud !
Ah, Sartre avait tort... (tout un monde s'effondre...)
😈

- - -
* Remarquez que la logique veut que les deux conditions soient satisfaites, mais cela ne dit pas que je n'en ai pas déjà une à mon actif... (et on aura deviné que ce ne doit pas être la seconde... (gniark gniark)).

Sanjurole 19 janvier 2019 à 23:40

Je suis bien d'accord avec toi. Etre PN maintenant t'ouvre la porte à beaucoup de chose.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?