Presse, conférences et émissions

De l'utilité d'un test et d'un bilan WAIS IV

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Presse, conférences et émissions
  4. De l'utilité d'un test et d'un bilan wais iv
De l'utilité d'un test et d'un bilan WAIS IV
MAReadle 25 octobre 2020 à 13:50

Les 10 talents extraordinaires des surdoués

voir la vidéo

Je pense qu'il est courageux et utile de faire le test et selon les résultats de faire un bilan du WAIS IV.

Ça peut faire peur bien sûr car on est stressé ce qui minore les résultats et il y a cette angoisse d'échouer.

Mais même si les scores ne peuvent pas toujours être lissés, car on peut très bien être moins performant-e ce jour-là dans certains domaines, du à l'âge ou à la prise de neuroleptiques, il est néanmoins rassurant de se dire, ah oui quand même, j'ai la preuve de capacités hors normes... ?

Etre_enfinle 26 octobre 2020 à 08:54   •  

Merci @MARead pour cette vidéo.
Depuis le test ça me donne l'impression d'être un "super héros" (qui ne sait pas canaliser ses super pouvoirs). Mais effectivement comme tu l'indiques, le résultat couplé à la lecture de nombreux témoignages m'ont dans premier apporter du calme et de la plénitude. Savoir que ce que suis et comment je me comporte ne relève pas de la folie, quel soulagement. Cela me donne également plus de confiance en moi face au autre et m'incite à être moins en retrait.
Je pense que d'autres étapes devront être franchies (je les perçois mais n'arrive pas à les définir clairement encore) pour installer durablement la plénitude.

Si je peux me permettre, tu as été testé enfant ou adulte ? Si c'est adulte comment as-tu gérer ? Qu'est-ce que cela à modifier dans ton quotidien ?

MAReadle 26 octobre 2020 à 15:43   •  

Salut Etre_enfin !
Merci pour ton commentaire. Tout ce que tu dis me parle. J'ai fait un bilan l'année dernière sans vraiment y croire... J'ai 61 ans et la question ne m'avait jamais effleurée car pour moi un surdoué, c'était qqun qui pouvait par ex multiplier 1570 par 2482 et donner le résultat en une fraction de seconde ! ?
Je n'avais jamais rien lu à ce sujet et je ne connaissais personne avec ce mode de fonctionnement.
C'est ma fille aînée qui m'a encouragée.
J'ai donc passé les tests du WAIS IV et la psychologue m'a dit que mes résultats étaient affectés par la prise de neuroleptiques pendant 20 ans. En effet, j'ai enchaîné les TS et les hospis en HP pour dépression et on m'a finalement diagnostiqué un trouble bipolaire en 2015...
La psychologue m'a dit que mes résultats demontraient un problème de mémorisation et de concentration mais que néanmoins, mes scores étaient très hauts dans certains domaines. Elle a ajouté que mon mode de fonctionnement m'avait certainement aidée à surmonter les traumatismes de mon enfance et adolescence et les événements très durs dans ma vie.
J'étais surprise et contente d'entendre ça. Tout d'un coup, ma vie prenait d'autres couleurs et je comprenais que la bipolarité n'expliquait pas tout...
Mon mal-être avait un sens.
Je suis toujours suivie en psychiatrie et je prends de forts neuroleptiques. Ma psychiatre m'a dit qu'il n'y avait aucun intérêt à passer des tests et m'a demandé à quoi ça m'avait avancé...
J'ai vécu ma vie avec une humeur en yo-yo alternant de forts épisodes d'euphorie, des dépressions profondes, des prises de substances, des conduites à risque mais malgré tout je suis vivante et ça je pense que je le dois à mes capacités différentes !
C'est surtout le décalage avec les autres qui m'a posé problème. Aujourd'hui, je me dis que je dois faire preuve de patience avec ceux qui ne me comprennent pas. Je me dis que c'est normal puisqu'ils n'ont pas les mêmes clés de lecture. J'éprouve même de la pitié parfois...
En tout cas, depuis les tests, je ne me dis plus que je suis idiote et ça, c'est vraiment génial. Je me sens en paix comme toi.
J'ai un âge où je n'ai plus rien à prouver. J'ai été mise sous curatelle renforcée en 2016, puis divorce suite au diagnostic de bipolarité et mise en invalidité l'année suivante. À ce moment-là, je ne voyais plus trop l'intérêt de vivre... Mais voilà je me dis que désormais je dois apprécier les quelques années qu'il me reste et ne plus souffrir de mon décalage mais au contraire honorer ma différence ! ?

Etre_enfinle 27 octobre 2020 à 00:32   •  

@MARead :
"Aujourd'hui, je me dis que je dois faire preuve de patience avec ceux qui ne me comprennent pas. Je me dis que c'est normal puisqu'ils n'ont pas les mêmes clés de lecture. J'éprouve même de la pitié parfois..."

Je commence à avoir cette approche également, parfois je me dis que je deviens arrogante, mais qu'est-ce que ça fait du bien après toutes ces années à supporter les regards, et les remarques qui entaillaient ma confiance en moi.

MAReadle 28 octobre 2020 à 00:53   •  

Ah l'arrogance ! Oui on nous considère souvent arrogant-e ! Et si comme moi, vous n'aviez aucune conscience de votre mode de fonctionnement, ça fait très mal !

Selon la définition, l'arrogance est synonyme de "Fierté qui se manifeste par une insolence méprisante, un comportement hautain, une roguerie."

Je suis tout le contraire et je suis sûre que vous tous aussi. En tout cas, pour moi, je préférais me taire au cours d'une conversation, pensant que je ne comprenais rien. Je n'avais aucune confiance en moi alors je me considérais comme une idiote le plus souvent. Malgré tout, les gens me trouvaient hautaine. Mais je ne cherchais pas à blesser. Je m'effacais derrière mon ex pendant 33 ans. Je restais silencieuse au travail lorsqu'on méprisait mon opinion. Je pleurais dans les toilettes en m'auto-flagellant !

Alors, non, je ne suis pas arrogante et depuis un an, depuis que j'ai fait mon bilan, je me sens plus légitime lorsqu'il faut prendre la parole...

Laurent...le 01 novembre 2020 à 15:48   •  

Bonjour, je me retrouve beaucoup dans vos vécu. Cette sensation d'incompréhension, de différence, et paf, mettre le pied dans la fourmilière, se poser LA bonne question... relecture de ton son vécu, tout s'assemble, paraît évident, l'ingrédient ultime qu'il manquait pour pouvoir réaliser et comprendre la recette de la vie. C'est un grand bouleversement en effet, je l'ai découvert il y a 2/3 mois. Ça aide, même si je ne pense pas avoir toutes les clés encore. Paradoxalement,passer ce test est... délicat quand-même je dirais. Au delà de la démarche, il y a le résultat tant attendu, et les quelques poissons rayés qui passeront au travers des mailles du filet. Paradoxalement, on m'a rattaché à une famille cachée (les "zèbres"). Mais d'un autre côté, les résultats du bilan, affichant cérébro-positif au yeux de la communauté scientifique, ne suffisent à être pleinement "reconnue" : un hpi au résultat relatif de 126 ne sera accepté au sein de la mensa par exemple...le comble ! Rejeté par le monde "normo-pensant", ET par la communauté des hp/hqi/thqi...le retour de vague que tu n'as pas vu venir... mais nos facilités d'apprentissage nous poussent vite à savoir nager, pour ne pas se noyer. Oui, le test c'est pas mal, mais je ne suis pas convaincu, car imparfait (petit trait connu chez les....appelez nous comme bon vous semble). Et je crois qu'il existe nombre de hp refoulés qui ne se soumettent pas à ce genre de test car... inconsciemment conscient de leur être, et de par ce fait, des être accomplis.
Découvrir celà m'a expliqué nombre de choses sur mon comportement et les réactions que je suscitai, comme vous. En revanche, d'un point de vue professionnel, j'étais déjà épanoui, naturellement guidé par un métier/passion, et un statut m'exonérant d'une hiérarchie... lucrative disons.
Tout ça va pour dire que malgré le fait que je trouve cette méthode de bilan perfectible, j'avoue n'en avoir d'autre à proposer. Alors, "dépistons" nous avec prudence

MAReadle 01 novembre 2020 à 21:58   •  

Oui tu as raison Laurent de dire que les résultats aux tests ne reflètent pas forcément nos capacités. Il y a le stress, la fatigue, et autres facteurs qui peuvent jouer.
Comme disait ma psychiatre, à quoi ça sert ?
De toute manière, on sait au fond de nous qu'on fonctionne pas comme les autres, qu'on adhère pas au récit collectif...
Et puis, on peut être HPE sans être HPI ou bien les deux.
Pour conclure, je dirais que effectivement, ce n'est pas si important de passer les tests sauf si comme moi, vous vous êtes toujours senti inférieur, inadéquat, stupide, et illégitime...
Et à ce moment-là, ça peut vous redonner une certaine confiance en vous. En tout cas, moi ça m'a fait du bien même si j'ai plus de 60 ans. Mieux vaut tard que jamais...?

Cawale 01 juin 2021 à 15:16   •  

Il y a ceux qui sont aussi trop intelligents pour le test 🙂 Il est possible que certains se posent des questions sur les questions mêmes, on voit plusieurs interpérations à une seule question et le cerveau ramifie un maximum. Cela peut-être le signe d'une très haute intelligente alors que la résultante sera un score très moyen 🙂

dreamalongle 01 juin 2021 à 16:59   •  

@Cawa Exactement ce qui s'est passé dans mon cas.

MAReadle 04 juin 2021 à 22:42   •  

Merci @Cawa et @dreamalong pour vos commentaires !
Ce qui a joué pour moi c'est la fatigue due à la prise de neuroleptiques puissants pendant des années pour mon trouble bipolaire !
Au bout de quelques minutes, mon cerveau se brouillait et affectait mes capacités d'attention et de mémorisation. Mais les scores étaient surprenants tout de même dans certains domaines.
Je me dis que si j'avais passé les tests quand j'étais jeune, j'aurais certainement été plus performante mais ça m'est égal car j'ai travaillé pendant 40 ans dont 11 ans en Angleterre, notamment pour Eurotunnel, et 25 ans au Conseil de l'Europe. Si j'avais été consciente de mes capacités, peut-être aurais-je tenté le concours de cadre mais cela m'aurait sûrement stressée de manager une équipe, alors au final, je suis satisfaite de ma carrière.
Au niveau personnel, et familial, cela n'aurait rien changé car je vis avec un trouble bipolaire depuis l'adolescence qui a rythmé ma vie en montagnes russes. J'ai été diagnostiquée en 2015 tardivement. Ça aurait été mieux pour moi si je l'avais su bien avant et aurait sûrement évité des hospitalisations sous contrainte et des traitements surpuissants qui me camisolaient à mort... Le fait que je sois HPI/HPE m'a finalement probablement aidé à survivre... Sans le savoir... puisque j'ai passé le WAIS IV en 2019!

Rothle 07 juin 2021 à 03:09   •  

@Cawa
c'est peut-être aussi tout simplement le signe que la question est suffisamment mal tournée pour avoir plusieurs sens ! ( ou / et qu'il y a du "dys" ou une autre atypie qui se cache quelque part, qu'il serait bon de détecter)
Je me souviens très bien avoir rencontré cette interrogation sur le sens de ce qui était demandé, à plusieurs reprises pendant le test. Evidemment au mieux ça te freine, donc si c'est sur une séquence chronométrée c'est dommage pour toi.
En ce sens - le multiple sens justement - ça rappelle parfois les séances de torture de certains QCM ou questionnaires de toutres sortes rencontrés ici ou là au fil de la vie.

J'avoue d'ailleurs que, c'est pas que ça me hante, mais je demande encore régulièrement aujourd'hui si ( sans que je dévoile la nature du sous-test), dans le WAIS, pour certains tests de logiques par exemple il y a un chemin visuel d'office prérequis à adopter pour la résolution, si c'est changeant d'un item à un autre du sous-test, etc
Certains trucs sont évidents, d'autres moins, mais l'évidence vient troubler le reste car justement le processus de résolution en est inivisible.
En même temps je me pose la question mais ne souhaite pas forcément la réponse.
Car au final, à moins qu'il y ait des consignes spécifiques en ce sens données aux psychologues qui font passer le WAIS, pour éviter les tergiversations inutiles du répondant, il faut bien se débrouiller sans ces indications pourtant parfois cruciales. Même si c'est évident qu'entre la personne qui va envisager d'office un chemin et l'appliquer, et la personne qui va envisager 3-4 approches, il peut y avoir une performance apparente qui ne soit au final pas du tout le reflet du processus cognitif réel mis-en-oeuvre pour la résolution.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?