Presse, conférences et émissions

La différence entre le bon et le mauvais pédophile

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Presse, conférences et émissions
  4. La différence entre le bon et le mauvais pédophile
La différence entre le bon et le mauvais pédophile
Gueusettele 10 août 2022 à 14:12

voir la vidéo

Le mauvais pédophile, il aime les enfants et il les touche alors que le bon ! lui le bon pédophile, il aime les enfants :) et il les touche avec amour

L'élitisme de Tedx nous ouvre un sujet sur la pédophilie qui est une forme de sexualité. Déviante ou non, il est vrai qu'il y a une différence entre le pédophile et le pédocriminel. Malheureusement les études sur les facteurs pouvant emmener a cette sexualité courante malgré le fait qu'elle soit tabou ( on parle d'un enfant sur cinq qui aurait été abusé au moins une fois dans le cours de sa vie ) sont très peu explicites voir censurées.

paradoxle 10 août 2022 à 16:23  •   84708

Extrèmement intéressant. Mais le problème en France, c'est que si quelqu'un va voir un psy pour ce problème et tenter de le régler, le psy est obligé d'en avertir la police. Ce qui réfrène la démarche de vouloir s'en sortir.

Kobayashile 10 août 2022 à 21:05  •   84725

@paradox, oui et TedX rime de plus en plus avec Buzx.
Ce type d'orientation montre d'abord un manque de maturité affective et certainement psychologique. Cela ne devrait être que transitoire. La question est pourquoi cela dure et conduit à des comportements inappropriés voire délictuels ?

Surderienle 12 août 2022 à 18:26  •   84801

.
La pédophilie est une addiction.
La régression à un besoin pour éviter le vécu du manque...
Le besoin d'abuser d'un enfant candide et innocent et lui violer sa pureté pour tenter de satisfaire son propre manque.
Un problème de manque difficile à combler.
De plus en plus difficile à combler.
Alors parler de "bonne pédophilie" quelle perversité !
🥴

Gueusettele 12 août 2022 à 20:47  •   84811

@Surderien c'était le but 😉

paradoxle 13 août 2022 à 02:05  •   84826

Mais il y a pourtant une vraie différence si il y a passage à l'acte ou pas. Si quelqu'un se laisse aller à ses pulsions ou s'il demande de l'aide. Suivi, cette personne ne passera pas à l'acte. C'est le but de cette conférence, dire qu'il y a moyen de faire baisser le nombre de passage à l'acte. C'est pas de justifier ni de juger, c'est soigner pour protéger les enfants.

Surderienle 13 août 2022 à 08:33  •   84828

.
un câlin pervers c'est un passage à l'acte.
un regard pervers aussi.
le pervers trouve sa jouissance dans sa perversité et il saura attendre des années avant l'acte de passage final.
sa jouissance n'en sera que plus aboutie.
Le pervers est intraitable.
😈

Gueusettele 13 août 2022 à 09:01  •   84829

@Surderien suffit de couper les couilles

Hinenaole 21 août 2022 à 17:36  •   85135

Salut. 🙂

Sujet lourd, mais sujet important. 🤔

En substance, je dirais que:

le mauvais pédophile, c'est celui qui fait passer sciemment son plaisir sexuel personnel - comme un gros égoïste qu'il est - avant la souffrance même de sa ou ses victimes. Et bien souvent en reste là de l'analyse psy qu'il en fait (c'est à dire, le level 0)... et recommence.

Quant-au bon pédophile, c'est peut-être celui qui est pleinement conscient de pouvoir générer une victime à chaque passage à l'acte, ou de rendurcir un trouble spy chez la même victime (parfois son propre enfant) à chaque séance d'attouchement envisagée, mais qui va tout faire pour appeler à l'aide afin qu'on l'empèche à lui-même d'agir et de céder à la pulsion.

En France, notamment, à part deux ou trois associations à peine connues du grand public, on ne veut pas entendre les cris de ceux et celles qui disent "Aidez-moi! Interdisez-moi d'agir! Je n'y arrive pas par moi-même. Je me déteste pour ce que je fais." etc...

Bref, je ne sais pas. Mais perso, j'arriverai toujours à me sentir davantage tendre la main à un bon pédophile qui veut tout faire pour rompre avec sa pulsion, qu'envisager de le faire vis-à-vis d'un mauvais pédophine. Et donc oui, le distinguo manichéen peut être fait entre "mauvais" et "bon", selon cette perspective-là.
citation :
"suffit de couper les couilles"

(citation reprise sans mode accusatoire. Juste, je dénote car ce fragment de propos, @Gueusette, en est la parfaite occasion)
Et non, les pédophiles en robes n'on pas de couilles. Donc, on ne peut pas. (et l'excision est un crime, que je sache!) Tout comme on ne peut pas considérer que la pédophilie est principalement à rattacher au genre masculin. Dans tous les cas, la pédophilie reste une chose grave. Encore une fois, malgré la terrifiance des choses, honneur à toutes celles - femmes pédo - qui demandent elles aussi de l'aide...

Ce n'est surement pas contre tous les pédophiles - hommes comme femmes (comme autres, d'ailleurs) - qu'on arrivera à résoudre ce gros problème de déviance qui fait des ravages. Ce combat doit se faire aussi avec les plus conscient(e)s et les plus repenti(e)s d'entre eux (elles).


Bonne soirée. 😉


Hiné.
(pour rappel, engagé contre la violence faite aux femmes.
Le viol, notamment, c'est comme la pédophile.
Ce sont les mêmes conséquences psys...)

Hinenaole 21 août 2022 à 19:03  •   85146

A visualiser sans nécessairement le rattacher à la chaine Ma vérité sur...

voir la vidéo
Il y a un très beau travail fait par cette association là, justement. 👍

Gueusettele 21 août 2022 à 20:37  •   85155

vous me faites marrer ceux qui prennent mon titre au premier degrés alors que je faisais clairement référence à la :
citation :
différence entre le bon et mauvais chasseur

😉

paradoxle 21 août 2022 à 22:50  •   85164

Ben ouais, le bon chasseur, c'est celui qui chasse pas.
Tu as regardé ce petit reportage @Gueusette ? Le but des rencontres entre pédophiles et victimes est de protéger les enfants.
D'ailleurs merci pour ça @Hinenao.

Pourquoi pas émasculer les violeurs ? Et couper les mains des voleurs, la langue des manipulateurs, une petite lobotomie pour les hystériques et des électrochocs aux déviants ?

Hinenaole 21 août 2022 à 23:00  •   85165

Merci @paradox! 😉

@Gueusette
Pour ça, notamment, que j'avais mentionné "citation reprise sans mode accusatoire." J'ai eu tout de suite le doute sur le fait que tu étais dans l'envie réactionnaire, pensant davantage que tu étais dans une forme d'ironie, de provocation douce. Histoire de faire réagir sans nécessairement chercher à stigmatiser. Mais bon, faut faire gaffe à l'écrit. Sans l'équivalent explicite du ton donné à l'oral, appuyé parfois de connivence, on peut facilement croire que ce soit du 1er degré. 😉

Bonne soirée à vous deux. 🙂

Succubettele 06 septembre 2022 à 15:32  •   85793

@Gueusette le titre m'a fait bondir!😵 merci de lancer un sujet aussi sensible!

Et bien je vais parler cru et vrai...

Oui il y a effectivement une différence entre pédophile et pédocriminel, mais néanmoins je ,ne rejoins pas pour autant Tex sur le fait que la pédophilie soit une forme-certes tabou- mais une forme de sexualité...
Je ne rejoins pas les dires de ce présentateur simplement par le fait que pour parler de sexualité il faut que les 2 parties soient consententes et désirantes d'un acte sexuel...

De manière plus triviale mais néanmoins concrète il faut aussi informer qu'un orifice d'enfant (on en a deux à priori dédié au sexe! la bouche étant aussi un troisième) ne peut recevoir sans séquelles (parfois dramatiques) le sexe d'un adulte

Bien que Freud ait parlé de l'enfant comme d'un "pervers polymorphe", il n'en demeure pas moins que du plus loin que je me souvienne je n'ai jamais désiré ou suggéré, ou apprécié ou demandé un acte sexuel (je suis une ancienne victime, la première fois j'avais 6 ans) tout comme l'avalange de témoignages que j'ai pu recueillir durant des années d'anciens enfants vitimes de pédocriminels...ce qui ne signifie pas qu'un enfant soit dépourvu de sensualité mais elle n'a rien à voir avec la construction de la sexualité adulte

Pour preuve en est les traumas occasionnés dans la MAJORITE des cas par cette sexualité d'adulte imposé à un enfant, traumas physiques et psychologiques handicapants une vie entière et parfois même conduisant à la dépression, auto-destruction, hypersexualité, voire suicide

Car ce qui plait autant l'adulte face à l'enfant est la relation de domination et le vol de l'innocence au sens large,vécu comme une jouissance déculplée bien au-delà de la jouissance purement physiologique

C'est une véritable effraction mentale et le viol d'une âme en maturation affective...

Le fait que je sois dans le camp du traumatisé ne m'a pas empêchée de recevoir aussi des confidences de pédophiles, dont celui de quelques femmes, et faire la différence entre justement pédophile (qui fantasme mais ne passe pas à l'acte, et c'est la majorité des cas, qui est concient de la souffrance infligée à l'autre et donc possède une conscience, donc une humanité) et le pédocriminel (qui ne voit l'autre que comme objet).
Et oui le pédophile est souvent un adulte en souffrance de ce qu'il ressent, pour celles et ceux qui se sont confiés à moi...donc non pas de "bons" pédophiles!🙂 même eux se condamnent! tout comme je n'ai jamais entendu parler d'enfants "joyeux" après des actes sexuels avec un adulte! et à ma connaissance pas d'enfant star du X non plus! 😉

Parler de "pédophilie joyeuse" serait comme parler d'une "guerre propre" comme en ce moment hein!😉

Et la parole s'est libérée depuis longtemps, les ressentis d'enfants devenus adultes sont pléthores, donc non pas un sujet tabou, il y a une connaissance approfondie des séquelles générales générées par la pédocriminalité du point de vue de l'enfant, de nombreux psychiatres comme le docteur Salmona, entre autres, l'ont totalement étudié et détaillé

Donc je me permets une rectification : la pédophilie n'est PAS une autre forme de sexualité, mais une forme de sexualité DEVIANTE et non réciproque, qui n'inclue que le fantasme de l'adulte, en excluant l'enfant.

Florence67le 15 septembre 2022 à 08:21  •   86068

Quand il n'y a pas forcing ni agression ce peut être une atteinte sexuelle, c'est le § 227-25 du code pénal, avec aggravation si commis sur des mineurs de moins de 15 ans ou dans une relation éducative. Cela peut couter un an d'emprisonnement.

Kobayashile 15 septembre 2022 à 23:32  •   86118

@Florence67 hum, dixit legifrance, c'est 7 ans et 100 KE ce délit ! Et 10 ans 150 KE si aggravations...

Florence67le 16 septembre 2022 à 09:57  •   86127

Ah d'accord...mes sources datent du début des années 2000 quand j'avais été consulter une jeune juriste à ce sujet.
Merci de ces précisions !


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?