Presse, conférences et émissions

Main basse sur l'eau

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Presse, conférences et émissions
  4. Main basse sur l'eau
Main basse sur l'eau
Juliette...le 01 décembre 2020 à 22:27

Je sors de ce document diffusé sur Arte. Les boules!... Ca négocie sec sur les opportunités de l'Arctique (gaz, nouvelle voie maritime), une fois tout fondu 😱

Heirrynnle 30 décembre 2020 à 09:47   •  

C'est pas une découverte , nous sommes en pleine crise climatique , depuis le début de l'ère industrielle les scientifiques ont prévenu des risques que pouvaient engendrer une surconsommation à l'échelle mondiale. Bien sûr personne n ' as voulu entendre. Maintenant les lobbies et dirigeants du monde spéculent sur le peut de ressource restante. Sur qui aura le droit de profiter et qui sera laissé sur le bas-côté. Exploité le réchauffement climatique , y as du gaz sous le permafrost , du pétrole sous les forêts qui reste , des bois de valeur ect. L'être Humain vampirisera la planète jusque au plus profond de c'est entrailles . Rien de bien choquant en réalité nous sommes dans l'incapacité d'agir à notre échelle , nous ne somme à la tête de rien , si les industriels ne s'arrêtent pas , et nous consommateur somme dépendant de se que nous accordent tout c'est pourri c'est un joyeux bordel

Elisabaitle 30 décembre 2020 à 15:04   •  

@Heirryn certes les industriels ne s'arrêteront pas spontanément, mais s'ils perdurent c'est aussi parce qu'ils répondent à une demande qu'ils ont suscitée et maintenue par la pub. A mon sens, c'est d'abord au consommateur d'initier le changement sociétal : par exemple, si plus personne ne consommait de coca, nutella ou autres produits délétères à plus d'un titre, les industries qui les commercialisent mettraient la clef sous la porte. Tu parles de la dependance des consommateurs aux industries, moi je dis : est dépendant qui veut. Nos choix de consommation sont des choix politiques.

Bouhhle 30 décembre 2020 à 17:49   •  

@Juliette...
Vu aussi, c'est bien flippant, oui, la prochaine étape c'est la privatisation de l'air.

@Heirryn @Elisabait
Et oui, comme l'a bien dit Coluche : "Dire qu'il suffirait que les gens arrêtent d'acheter pour que ça se vende plus."
Ou Edgar Morin : "La déviance est certainement la dernière chance de l'humanité".
Auto-construction, auto-organisation, autonomie et partage. Et si ça ne change pas le monde, bien tant pis pour lui, les nôtres prendront de plus en plus de place, ou pas mais bon...
"La seule force capable de détruire le capitalisme, c'est de construire des mondes qui seront capables de s'en passer". C'est vaguement de la paraphrase tirée de 'Appel' , la bande à Tarnac, 'l'insurection qui vient', tout ça.
Et puis la croissance nous amène dans le mur, bien plus vite que ce à quoi tout le monde s'attend, il est grand tant d'organiser la solidarité à son échelle.
Enjoy Apocalipse

Elisabaitle 30 décembre 2020 à 21:30   •  

@Bouhh
Enjoy apocalypse 😂

"il est grand temps d'organiser la solidarité à son échelle" : il y a quelques écueils, non insurmontables, à cela : l'ëtre humain réagit plus facilement et efficacement sur le court terme, quand il est au pied du mur. Manifestement, les neurosciences semblent indiquer que nous ne savons pas penser collectivement sur le long terme, probablement parce que pendant des milliers d'années nous ne vivions que 30 à 40 ans en moyenne et que notre longévité est nouvelle. notre cerveau serait adapté pour que notre organisme survive suffisamment de temps pour transmettre nos gènes, pas nécessairement pour envisager l'avenir sur plusieurs générations.

tiens, voici un lien sur d'autres raisons liées à notre cerveau : https://positivr.fr/climat-cerveau-sebastien-bohler/

Manifestement, les mises en gardes documentées ne sont pas suffisantes pour initier un changement radical. Cela produit même l'effet inverse de désengagement et de politique de "profitons en puisqu'on va tous mourir". C'est le même mécanisme de temporalité chez la personne qui fume sachant qu'elle risque d'avoir un cancer du poumon.

Ce n'est que lorsque les humains n'auront plus le choix, pour des raisons de survie, qu'ils consentiront massivement à organiser une société différente. malheureusement, ce type de fonctionnement se fait au détriment de la majorité des espèces, y compris la nôtre. Il n'est pas dit qu'au pied du mur il reste encore quelque chose à sauver. ;)

Bouhhle 30 décembre 2020 à 22:50   •  

@Elisabait
merci pour le lien, c'est plus que pertinent.
Mais je mets un petit bémol, d'après H.Laborit, la dominance n'est pas due au cerveau reptilien, c'est un apprentissage que l'on reproduit de génération en génération depuis les reptiles.
Le plus grand travail de ma déconstruction a été de prendre conscience de mes propres processus de domination et, sinon de m'en débarrasser, de les reconnaître et de les éviter quand ils reviennent.

Elisabaitle 30 décembre 2020 à 22:58   •  

@Bouhh
Apres la domination est aussi un phénomène animal. Et nous sommes des animaux.

de quels processus de domination tu t'es débarrassé ?

Bouhhle 30 décembre 2020 à 23:17   •  

Oui, nous sommes des animaux mais sommes les seuls (apparemment) à pouvoir prendre du recul et apprendre à faire autrement. Et les chiens, s'il ne se battent pas les premiers temps de leur vie ne se battrons plus, on peut leur apprendre la coopération.

Je me suis débarrassé de mes colères, de ma méchanceté qui rabaisse l'autre, du mépris, ... , et de trucs plus trash dont je parlerais peut-être.
Pour apprendre à ne plus se soumettre, commençons par ne plus dominer. "Dans une prison, tout le monde est prisonnier mais le geolier ne pense pas à s'évader".
Tiens je vais poster la chanson de Brigitte Fontaine qui dit ça dans 'ma musique'.

Elisabaitle 30 décembre 2020 à 23:33   •  

@Bouhh
"Je me suis débarrassé de mes colères, de ma méchanceté qui rabaisse l'autre, du mépris, ... , et de trucs plus trash dont je parlerais peut-être." Ah oui quand même !

Bouhhle 30 décembre 2020 à 23:49   •  

🙂

Heirrynnle 31 décembre 2020 à 07:56   •  

Je ne croit pas que les gens , la majorité et ton recul sur la question Élisait. La plupart des gens ne cherchent pas à savoir , et as comprendre se que peut engendrer leur consommation. Il se foutent la plupart de savoir si leur voisin et mort dans l'apart d'as côté , il chercheront à savoir seulement quand l'odeur les dérangera pour évacuer le cadavre gênant. Faut pas oublier que seulement deux pour cent de la population présente une certaine douance , sensibilité. Autant le dire de suite les trois-quarts , continueront de consommer temps que sa leur sera possible , de la bouffe en pagaille , du pétrole , des nouvelles technologies , nous allons droit dans le mur nous somme pas plus intelligent que les bêtes , d'ailleurs que sommes nous d'autres. Y as qu'as regarder la crise actuelle pour étayer mes propos les gens ne regarde que se qu'on leur montrent de vrai petit singes. Alors je vous laisse à vos doux espoirs et vous souhaite bonne continuation

Elisabaitle 31 décembre 2020 à 08:42   •  

@ eh bien... soit. 😶 Bonne continuation également.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?