Presse, conférences et émissions

Tous HP? Folie d'un engouement et d'une désinformation: article vraiment intéressant de Charlotte Parzyjagla

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Presse, conférences et émissions
  4. Tous hp? folie d'un engouement et d'une désinformation: article vraiment intéressant de charlotte parzyjagla
Tous HP? Folie d'un engouement et d'une désinformation: article vraiment intéressant de Charlotte Parzyjagla
Christophele 10 juillet 2019 à 20:59

Ce billet d'humeur de Charlotte Parzyjagla (site de l'école de la neurodiversité) à propos de l'engouement actuel sur les HP ne fera vraisemblablement pas plaisir à tout le monde mais je trouve cette mise au point salutaire:

https://ecoledelaneurodiversite.org/2019/07/07/tous-hp-folie-dun-engouement-et-dune-desinformation-le-billet-dhumeur-de-charlotte-parzyjagla

Aurelle 10 juillet 2019 à 22:34   •  

Merci pour cet article, Christophe.
Il me semble pour ma part très juste, avec des éléments particulièrement intéressants (en particulier les passages évoquant la "surreprésentation psychologique" et la "tendance à la culpabilité, due à des traits obsessionnels", qui m'interpellent).

Christophele 10 juillet 2019 à 23:07   •  

Heureux que ça fasse écho @Aurel. Il me semble très juste aussi. Et ce sentiment croît notamment lors de mes sporadiques escapades Facebookiennes sur certaines pages soit-disant zébrées. Je déteste l'exclusion viscéralement, mais le concept "hp" est devenu un tel gloubi-boulga de n'importe quoi, un arbre pratique dont les branches cachent toutes les souffrances bien réelles et sous lesquelles s'abritent tout ceux que les pluies acides (et amères) de la vie transpercent.

Sophiale 11 juillet 2019 à 02:03   •  

Merci du partage

Siryackle 11 juillet 2019 à 06:38   •  

Très pertinent comme article !
Une mode... ça passe, non ?!

Merlinle 11 juillet 2019 à 06:49   •  

Le hic c'est que les descriptions "généralistes" des surdoués sont comme les horoscopes ou le test Myers-Briggs : des incitations à l'effet Barnum, avec de telles généralités que tout le monde s'y reconnaît.
D'un autre côté, ce post est aussi une tentative de la part d'une psy de "monopoliser" le surdon en assurant que seuls les tests administrés par eux vont offrir un label officiel (et tout le monde n'en a pas besoin, heureusement). Bien entendu, le "achetez mon livre" qui va avec n'a rien à voir avec sa diatribe ;)

Aurelle 11 juillet 2019 à 15:48   •  

Je me garderai bien de verser dans le procès d'intention, mais l'idée peut traverser l'esprit, en effet.
Hélas ces tests (et il est effectivement heureux qu'ils ne soient pas indispensables pour vivre mieux, surtout à ce prix), bien qu'imparfaits (sous-performance en cas de grosse fatigue ou de dépression, imprécision plus importante aux deux extrémités de la courbe, possible hétérogénéité, ...) sont pour ce que j'en sais, à l'heure actuelle, le seul élément relativement fiable et concret sur lequel appuyer une "détection".
Mais il y a encore tant à découvrir (et ça, c'est intéressant !).
Le problème ne viendrait-il pas surtout, au-delà de l'effet puits pour les généralités, des informations parfois contradictoires que l'on trouve ici et là ?

Annele 13 juillet 2019 à 23:17   •  

Et pour ma part, j'ai raqué même 350 euros, parce que je ne croyais pas la psy, je ne croyais pas mon amie non plus et que je n'aurai jamais pu me sentir de venir faire un tour sur ce genre de forum. Et même après le résultat, j'ai longtemps pensé que c'était une secte, que la psy s'était gourrée dans ses calculs et que c'était n'importe quoi ce concept... Et puis franchement, c'est un peu dépitant de "réussir" des tests aussi creux ! Comment ??!! C'est tout ? C'est comme ça que vous détectez les 2% de personnes qui ont un QI +++ ??? Mais quand même, ceci expliquait beaucoup de choses. Trop et trop facilement (façon kinésiologie). D'où les remises en questions récurrentes. En plus ça va à l'encontre de mon besoin d'être transparente..

Je ne pense pas que trop de diagnostic HP nuisent à une classe. Le problème c'est quand la maitresse en a 9 et qu'elle ne fait rien. Ou qu'elle en a 1 et qu'elle le laisse s'ennuyer dans ce non sens, ce vide qu'est le programme scolaire. Au contraire : surfons sur la mode pour faire reconnaitre les droits à avoir une éducation adaptée à ses besoins. Il y a des centaines de sosies de Johnny, des milliers de copies de Barbies : et alors ? 2%, une élite ? Baah, quelle vilaine idéologie !

"Révéler un HP"...ça m'évoque "révéler une femme", pour moi c'est faire sortir sa féminité soit par les accessoires (robes, talons, sous vêtements..) soit par le plaisir orgasmique sous tendu par un organe masculin, non ? Mmmm donc qui d'autre qu'un psy pour révéler un HP ?(dans sa logique). Non, je préfère le terme de "diagnostique". Etre HP, c'est pas une maladie. Mais on vit dans une société normée, codée socialement, culturellement et en terme de quotient intellectuel. On ne rentre pas dans cette norme, c'est tout. Trop en dessous, trop en dessus, trop. C'est vrai, quoi : est ce qu'on révèle un autiste ? est ce qu'on révèle un sourd ? est ce qu'on révèle un hyperactif ? N'importe quoi. HP, c'est une catégorie comme celles que je viens de citer. Et être HP me pose, m'a posé un certain nombre de problèmes en terme d'intégration sociale (tout comme les copains des autres catégories).

Bref. C'est quand même gratifiant de savoir qu'il y a des gens qui rêvent d'être comme nous ! Hey, nous sommes les demi stars de la grosse cervelle (l'autre demi star ce sont les autistes savants).

Annele 13 juillet 2019 à 23:23   •  

Haha... qui se dévoue pour participer à un "vis ma vie", pour remettre les pendules à l'heure concernant la HPitude ?

hyperfocalele 14 juillet 2019 à 03:26   •  

Je crois pas qu'on puisse parler de mode propre à la douance, on voit ce phénomène partout. Oui, ça peut passer mais le commun des mortels trouvera autre chose ensuite (ou ajoutera une nouvelle catégorie à sa collection). Plus d'une tendance à s'identifier trop facilement, quelle que soit la catégorie. Au lieu de recadrer les gens pour la case HPI, il faudrait leur (nous?) apprendre à prendre garde des identifications toutes faites, et cela quelles que soient l'étiquette.

Mais c'est normal, un lecteur ou un interlocuteur peut avoir besoin de s'identifier quelque part pour entrer dans le texte ou dans un discours. Du moins, il essaiera même inconsciemment et si quelque chose lui parle, ça fera tilt. Pour une personne qui est dans une période où elle se cherche un peu ou est fascinée par le sujet sans pour autant y connaître grand chose, il est nécessaire d'être suffisament adroite pour prendre ce recul. Bien que j'imagine mal cette personne s'y reconnaître pleinement et se dire "Oui, c'est tout à fait moi, exactement, j'ai toujours senti ça, mais je ne suis sûrement pas concerné vu que c'est sûrement plus complexe que ça."

@Anne tu en fais quoi, des autistes non-"savants"? J'ai trouvé ta réponse amusante, mais cette précision me titille car je vois pas du tout le rapport avec la grosse cervelle 😉

@Christophe Merci pour l'article! 🙂

Annele 15 juillet 2019 à 00:29   •  

@hyperfocale : ben les autistes savants hpi ! Et bon, oui c'est une esthétique spéciale je suis attachée au cirque nouveau et n'oublie pas son histoire avec femme à barbe et lancer de nains. Et je n'oublie pas la thématique du post qui était les hpi. Et oui, je sais, on n' a pas une cervelle plus grosse . Il ne faut pas trop tout prendre à la lettre avec moi. Plutôt se laisser divaguer dans les suites d'images. Ben oui, tu parles de mode et nous les hpi (autistes ou neurotypiques) on doit être trop mignon comme les pandas roux...

hyperfocalele 15 juillet 2019 à 07:39   •  

Ça promet.

Bagayagale 17 juillet 2019 à 02:05   •  

Je ne suis pas à l'aise avec l'exclusion. En plus je pense qu'il y a beaucoup de HP. Et tant mieux ?


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?