La communauté • Presse, conférences et émissions

un surdoué n'est pas forcément un génie ni un visionnaire
Un surdoué n'est pas forcément un génie ni un visionnaire
Andonle 31 août 2019 à 03:04

par Bernard Dugué
29 août 2019

Dès que l'on évoque les surdoués, l'opinion pense au génie. Or, ces deux caractères de l'esprit humain sont en vérité très différents. Schopenhauer nous aide à y voir plus clair. Il définit l'homme de talent comme celui qui fait quelque chose que les autres ne peuvent pas réaliser ou du moins, avec autant de précision et perfection. En revanche, le génie est celui qui voit quelque chose qui échappe aux autres. Mais quelle est cette vision ? Dans son journal, Mircea Eliade raconte une visite d'un musée avec son compatriote Lupasco qui ne voit pas les mêmes choses en regardant une toile de maître ; il affirme alors que si Lupasco ne voit pas ces choses, ce n'est pas parce qu'elles n'y sont pas mais parce qu'il ne les voit pas. Ce don de vision est étranger à la surdouance, bien que certains surdoués puissent en disposer.
 
En suivant Schopenhauer, on pourrait dire d'un élève surdoué qu'il est capable de réaliser à dix ans ce qui est en moyenne accessible à un adolescent de 15 ans. Les surdoués sont évalués avec des tests de QI qui ne sont pas très adaptés pour déceler les capacités du visionnaire. Ces tests détectent essentiellement l'aptitude à résoudre des problèmes ou des énigmes. Le test de QI consiste à répondre à des questions. Alors qu'en revanche, le visionnaire est celui qui parvient à poser des questions échappant à la perspicacité ordinaire parce qu'il voit plus loin. Le surdoué voit plus près, il réunit les pièces d'un puzzle et les assemble plus vite que les autres. C'est pour cette raison qu'il est recherché dans des établissements nécessitant une capacité à réfléchir sur des tâches complexes et proposer des solutions, dans la recherche, l'ingéniering, le numérique, le conseil, la publicité. Le surdoué est en règle générale un individu capable de manipuler les objets formels en disposant de surcroît d'aptitudes logiques, analogiques et d'un cerveau capable de résoudre des problèmes dont la solution est modélisable par un calcul.
 
Les gens talentueux et surdoués sont aussi représentés dans des activités nécessitant l'appui des mécanismes corporels et pas seulement formels. Parmi les musiciens, acteurs, peintres, sportifs de haut niveau, artisans, on trouvera des individus dont le talent est remarquable et remarqué du reste. Les talentueux sont appréciés dans les établissements dès lors qu'ils confèrent un avantage concurrentiel aux yeux de leurs employeurs. L'envers de la médaille, c'est que les surdoués sont parfois enviés et jalousés par leurs pairs moins talentueux, ce qui ne facilite pas leur intégration, surtout à notre époque où l'on a placé les individus en concurrence et dans laquelle règnent le narcissisme et les travers du désir mimétique.
 
Le type génial ou visionnaire est dans une autre situation. Son esprit agile diverge souvent et finit par se perdre dans les rêveries, la contemplation, ou alors sombre dans une sortie de folie, risquant la psychose si les amortisseurs rationnels ne fonctionnent plus. Les visionnaires mal consolidés ont parfois fini par rejoindre des sectes, les plus habiles en ont fondé quelque unes. La sensibilité visionnaire capte (voire produit) bien plus de choses que la perception ordinaire avec ses nécessités pour avancer dans le monde, gérer le quotidien, exercer une profession. Heureusement, les « visions » sont souvent intermittentes et peuvent être mises de côté pour mener une vie « normale ». Les visionnaires finissent par ouvrir des voies ou comprendre le monde mais peu réussissent à produire des oeuvres remarquables et abouties.
 
La réalisation d'une oeuvre est ce qui sépare le visionnaire du génie qui lui, parvient à transcrire en formules, images, récits, discours, ce qu'il a vu. Le génie doit mobiliser des capacités que l'on trouve chez l'homme de talent et le surdoué.
 
En gravité quantique, la dualité AdS/CFT, ou jauge/gravité, est l'un des résultats les plus fameux obtenus par le surdoué de la physique théorique, Juan Maldacena. Un autre surdoué dans ce domaine, Joseph Polchinski, admet que nous ne savons pas ce que signifie cette dualité : « ce résultat a beaucoup intrigué les physiciens alors que d'autres n'y accordent pas une importance particulière mais pour ceux qui s'y intéressent, l'énigme persiste et comme l'a noté Joseph Polchinski dans une revue, cette dualité laisse supposer que la Nature l'utilise mais sans que l'on sache exactement comment et à quelle réalité physique elle correspond. Pourtant, il suffit de relier... » (B. Dugué, non publié, 2014). Etre visionnaire c'est voir plus loin, comme le fit Einstein qui comprit rapidement comment les formules mathématiques d'espace-temps de Poincaré et Lorentz collaient avec une signification physique : La nature utilise les transformations de Lorentz et Poincaré. Mais ne nous savons pas si la nature utilise la dualité AdS/CFT, enfin, certains ont une idée sur la question...
 
Newton était un génie. Le XIXe siècle fut traversé par quelques philosophes et savants ayant vu des choses cachées à la conscience ordinaire. Le poète Heine en fut, lui qui avait compris mieux que nos professeurs d'université le fond de la pensée germanique, avec ses hérauts philosophes, Kant, Fichte, Hegel, Schelling. Heine comprit le lien entre l'âme germanique et Luther ; puis le goût pour un occultisme panthéiste dont l'issue funeste en 1930 fut annoncée dès 1850. Génial, il fallait l'être comme Darwin pour concevoir que la diversité des espèces animales s'explique par un lent processus de transformation dépendant des conditions naturelles. Einstein, autre génie bien connu, a su utiliser le principe du champ pour établir la cosmologie relativiste. Heidegger fut visionnaire en reformulant la question de l'être puis en la prolongeant par la philosophie de l'Ereignis (publiée à titre posthume dans les apports à la philosophie, conformément aux souhaits de l'auteur). Ereignis (terme mal traduit en français par avenance) signifie clairvoyance, avènement d'un point de vue inédit qui se découvre (déclosion) ; les « choses » se révèlent. La science contemporaine et la pensée du XXe siècle ont connu d'autres génies, Dirac, Sakharov, Eliade, Scholem, Corbin. On en trouve autant dans les genres littéraires qu'en science, sans oublier quelques artistes, Pink Floyd, Edgard Froese, Robert Fripp. Le visionnaire est souvent un gnostique, il lit dans un texte ce qui échappe au commun, ou alors lit dans l'univers ce qui est indicible et invisible aux regards ordinaires. Il accès à l'essentiel, aux symboles.
 
A notre époque, les génies ont déserté le monde, ou alors ils se sont cachés. Le visionnaire, souvent solitaire, est suspect à l'ère de la transparence, du collaboratif, du co-construire, du co-working dans les tiers-lieux de la société des start-up. Les visionnaires ont-ils un avenir ? Oui si l'on convient qu'aucune des grandes énigmes n'a été résolue. Depuis la gravité quantique jusqu'à l'explication de la conscience en passant par les origines de la vie, la spéciation, l'apparition de l'homme civilisé, sans oublier les « phénomènes spirituels étranges », guérisons, magnétisme, prémonition, expériences de mort imminentes. Les traités savants édités par des experts pour les spécialistes ou le grand public sont plongés dans ces énigmes, voire ces mystères, mais ils restent englués dans les cadres conventionnels hérités de l'objectivisme moderne, du mécanisme et même d'une pensée complexe et systémique devenue une impasse (ontologique). Les phénomènes échappant à la science sont souvent présentés dans des livres atypiques classés dans le new-age ou l'ésotérisme.
 
Les génies des siècles passés ont permis l'avènement d'un monde technocosmique dans lequel les gens habiles réussissent et captent les ressources matérielles. Que se passerait-il si les visionnaires prenaient l'ascendant ? La société en tirerait sans doute un bénéfice spirituel, un horizon de vie, mais les actionneurs du système verraient peut-être leurs intérêts menacés. Admettons qu'un génie trouve le moyen de guérir les cancers. Que ferait le corps médical ? Le système de santé repose sur le marché des soins. Si les gens dont guéris, ils n'ont plus besoin de soins et pour le système, finis les soins se traduit par adieu les sous ! Si les gens trouvaient leur bonheur dans la contemplation et la culture du jardin d'Epicure, plus de sous pour les employés et directeurs des parcs de loisir, pour les producteurs de show télévisés et autres séries captant le temps de cerveau. Revenons sur terre, la guérison n'est pas à l'ordre du jour et sans doute impossible, comme le bonheur du reste. Faute de guérison, on se contentera de soins que l'on développera avec soin, faute de bonheur, on plongera dans l'univers des divertissements que l'on appréciera avec plaisir.
 
Les visionnaires avancent à l'aveugle et c'est ce qui fait leur avantage face aux doués qui oeuvrent en étant éclairés par la lumière du lampadaire. Parfois, un phénomène se produit dans la pénombre. Si un surdoué ou un visionnaire est dans le champ de vision, il allume un lampadaire et le phénomène devient clair. Nous appellerons cet événement la sérendipité.
 
En parcourant la littérature scientifique de notre époque, on devrait certainement trouver des écrits visionnaires, en physique, en biologie, en métaphysique. Je ne sais pas si c'est par manque de temps, de curiosité ou par, ignorance, malveillance, des essais présentant des considérations inédites sur le monde n'ont pas de recensions dans les médias pour public instruit, ni un accueil auprès des scientifiques. Si la curiosité vous tente, jetez un oeil sur ces deux essais... vous y trouverez peut-être un nouveau regard sur la matière, le cosmos, la nature, la vie, les sociétés.

Siryackle 05 septembre 2019 à 22:14

Tiens ! Personne n'a répondu !
Je me demande...
Sans doute tu dois impressionner par ta culture ?! Enfin... une supposition (parmi tant d'autres).
En même temps, tu ne "communiques" pas ici même.
Tu es impressionné aussi ?! 😄 😄
A toi de voir, @Andon. 😉
Prof de philo, de français, universitaire, ou juste autodidacte passionné ?
Peux-tu seulement me répondre à ça ?

J'aime bien mettre les pieds dans le plat... 😜
Après tout... nous sommes tous humains, n'est-ce pas ?!

Tiens ! Une p'tite zique en attendant.

&list=RDEMTXorbZarQ4o_JtouRxKy8g&index=10

Siryackle 05 septembre 2019 à 22:15

J'aurais bien répondu deux trois conneries...
Mais je sentirai un peu seul... 😶

Merlinle 05 septembre 2019 à 22:20

@Siryack Il s'agit d'un copier-coller d'un article paru dans Agoravox :
https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/un-surdoue-n-est-pas-forcement-un-214391
Pas de mise en contexte sur le post, juste une reproduction.

Siryackle 06 septembre 2019 à 04:12

Oui oui Merlin je sais mais j'aurai aimé qu'Andon s'exprime...

ouestlebonheurle 06 septembre 2019 à 09:04

merci @Siryack d'avoir remonté cet article et @Andon de nous l'avoir transmis
j'avoue que comme il n'y a pas de question, ou de mise en contexte du pourquoi, personne n'a été tenté de répondre à ça ...

ce que j'ai retenu c'est bien la différence entre visionnaire et génie. et que basiquement un HPI ne concrétisera peut être jamais son potentiel (d'où le terme HP plutôt que surdoué maintenant)

je me suis toujours demandé pourquoi nous n'avons plus autant de génies qu'avant depuis 100 ans ... est ce le fait que nous avons trop avancé de manière exponentielle dans la compréhension du monde/autour de nous ? de mon point de vue, je n'ai pas les compétences basiques pour comprendre la moitié des bases de ce que les génies pondent ... cela me paraît donc tellement loin ... et en même temps j'ai vu que nous continuions d'avancer sur les trous noirs, l'espace, la philosophie, la compréhension de l'homme ... si nous avions vécu au temps de Copernic est ce que nous aurions ce même sentiment de "tout-petit" ? là où maintenant ce sont des choses acquises et apprises dans l'enfance ... la Terre est ronde et tourne autour du Soleil, tiens même la poussée d'Archimède je l'explique à mes enfants. Et on a même parlé de la différence de comparer dans la Mer et une baignoire ...
bref je ne serais jamais un génie, ni même un visionnaire d'après son explication, mais oui ma capacité à anticiper les problèmes et trouver des solutions avant, d'analyser rapidement et de prendre un recul sur mon équipe et les projets en fait un atout dans mon boulot ;) et bizarrement l'info regorge de mes mecs HP ...

Merlinle 06 septembre 2019 à 09:14

Et si le génie avait tout simplement plus de mal à s'exprimer et à être remarqué dans nos sociétés actuelles ? Je prends l'exemple de la science : là où jadis une personne pouvait faire émerger une théorie en rassemblant les connaissances d'un domaine, on a aujourd'hui des équipes entières qui travaillent sur des études. De nombreux sujets deviennent un travail collectif, et s'il y a des idées de génie dedans, peut-être que personne n'est là pour en "porter" seul le mérite ? Ou qu'elles sont étouffées par l'effet de groupe ? (juste des réflexions en passant).

Je trouve par ailleurs que la manière dont l'auteur du texte initial résume le surdon à des questions d'efficience et rapidité intellectuelles est quand même limité.

ouestlebonheurle 06 septembre 2019 à 09:20

oui @Merlin maintenant pour faire émerger une idée de génie, faut avoir un minimum de bagage sur le domaine en question ... va pondre qqe chose sur l'astrophysique maintenant, faudrait toute une vie pour comprendre l'ensemble des connaissances connus, remettre en question, et faire ses propres observations pour trouver le "pas" de plus.
L'humain est trop nombreux.
Et si nous allions tout recommencer ? Quand on voit les très anciennes civilisations qui maitrisaient plus de choses qu'il y a 1000 ans, il y a de quoi s'interroger ?
Est ce que l'homme n'est pas dans un éternel recommencement ? est ce que la capacité de l'homme à réfléchir pour adapter son environnement n'est pas destinée à nous faire disparaitre ?

Odysseusle 06 septembre 2019 à 20:11

L'article de base me semble assez simpliste et orienté.
Mais ce qui apparaît comme étant vraiment gênant est à nouveau la balkanisation de la société. Il faut absolument placer chacun dans une case pour exister. Et selon ce texte, il ne semble exister aucune porosité entre ces diverses catégories. On en revient aux théories relativistes ambiantes qui ont accompagnées le postulat des intelligences multiples.

Berengerele 06 septembre 2019 à 20:14

Intéressant mais heu.....c'est quoi la question ? Parce que moi, là, je pars dans toutes les directions ! 😂

Odysseusle 06 septembre 2019 à 20:19

Je crois qu'il s'agit de savoir si le surdoué est forcément un génie...

Odysseusle 06 septembre 2019 à 20:21

C'est un peu comme pour les « Martine »...
On lira bientôt : « le surdoué court-il vite » ; « le surdoué vit-il plus longtemps » ; « le surdoué a-t-il plus d'acné », etc...

Gwenle 11 septembre 2019 à 00:56

@Merlin, je suis assez d'accord avec toi, je pense que le "génie" est noyé dans la masse, et que plus le monde avance, plus il est difficile d'avoir une idée réellement et totalement nouvelle. Je pense aussi, de façon personnelle, que le monde et les médias tendent à la normalisation, et que de plus en plus le hors du commun est montré du doigt, et moqué, avec une ampleur toute nouvelle et très intimidante. Et que ça étouffe le génie dans l'oeuf...

Gwenle 11 septembre 2019 à 00:58

@Odysseus, tu tiens quelque chose, tu t'occupe du texte et je fais les images ?

Odysseusle 11 septembre 2019 à 06:27

@Gwen

Pas de souci !! 😉

Siryackle 11 septembre 2019 à 06:32

Juste une remarque à la va-vite qui me turlupinait depuis le temps que je vous lis à ce fil de discussion...
La médiatisation n'est pas la réalité.
Les "génies" ne sont donc pas obligatoirement médiatisés ! (ouai je sais je fais des raccourcis...)
Quant aux visionnaires... hum ! Si c'est de la contemplation qu'il s'agit, autant dire qu'ils n'ont pas leur place en tant que telle dans cette société contemporaine !!
J'en sais quelque chose. 😶

Gwenle 11 septembre 2019 à 10:59

@Siryack, je suis d'accord avec toi mais peut être que, par peur d'être "mal" médiatisé justement, les gens ont plus de mal à crier haut et fort des idées nouvelles et donc potentiellement hors des normes, et donc d'être montré du doigt. Ce n'est évidement qu'une supposition parmi tant d'autre, qui ne s'applique évidement pas à tout le monde. Et oui, nous les contemplatifs, on se sent souvent brusqué dans ce monde trop rapide 😬

Siryackle 11 septembre 2019 à 16:30

@Gwen Je parlais plus de la "machine", "broyeuse" (Argh ! Je ne trouve pas le terme adéquate) médiatique...
J'ai moult exemples en tête (pas obligatoirement sur ce sujet) où la "machine" médiatique préfère le "buzz" plutôt que d'interroger les personnes novatrices en terme d'idées ou d'actions concrètes !!
J'en connais des novateurs, innovateurs dans plein de domaines !! Simplement, ils ne correspondent pas aux normes établis, à l'idéologie dominante du moment...
Nous sommes dans un monde où tout est bon pour faire du fric, où l'idéologie dominante ne partage rien d'autres que sa propre prolongation... (à moins d'être détourné... pour faire du fric ! Exemple : l'effigie de Che Guevarra).
Donc, quand j'entends dire qu'il n'y a plus d'intellectuels marquants de nos jours... (ou autres). Non non ! Juste, la "machine" médiatique a plus de poids, d'influences, moins d'indépendances... pour faire du buzz et continuer la prolongation de l'idéologie dominante.... 😶

Siryackle 11 septembre 2019 à 16:31

Je parlais juste du "poids" de la médiatisation...

Siryackle 11 septembre 2019 à 16:45

Les visionnaires, les contemplatifs n'ont pas leur place dans ce monde contemporain... (occidental).

Gwenle 11 septembre 2019 à 17:22

@Siryack oui je vois ce que tu veux dire, et je suis d'accord avec toi !

Odysseusle 11 septembre 2019 à 18:15

Ceci-dit, faut-il être dans la lumière pour être éclairé ?

Gwenle 12 septembre 2019 à 10:11

Bien dit !

Siryackle 12 septembre 2019 à 11:27

Effectivement... @Odysseus. 😭 😭 😭
😄

Odysseusle 12 septembre 2019 à 20:36

😉


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?