Vous avez dit... atypique ?

Atypique...et coucher juste un soir

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Atypique...et coucher juste un soir
Atypique...et coucher juste un soir
Astile 08 juin 2021 à 07:50

Allez hop je lance un sujet un peu brûlant avec l'été qui arrive (on parlait de libido dans un autre fil, ne monte-t-elle pas avec le printemps et l'été ?).
Donc la question que je me pose est : si on est atypique, peut-on papilloner dans ses relations et en être heureux ? C'est à dire multiplier des rencontres juste pour avoir une relation sexuelle (d'un ou quelques soirs).
Pour ma part, je n'ai eu qu'1 seule fois cette expérience mais dans des circonstances tellement particulière et ça n'a pas été très heureux.
Et à mon sens, je vois également 2 obstacles pour l'atypique : le premier est que souvent la rencontre par elle-même est déjà difficile (on se dit souvent handicapé social ; c'est mon cas), alors la question de la drague, de la séduction pour parvenir à coucher....
Le deuxième, de par le fait de notre sensibilité, je pense que nous cherchons plutôt des relations "profondes" que "superficielles".
Mais, dans le même temps, on peut avoir beaucoup de désir physique pour l'autre. Surtout, lorsqu'on croise beaucoup de gens dans les transports par exemple (on croise forcément quelqu'un pour qui on va avoir du désir sexuel). Alors pour moi, c'est alors tout un paradoxe.
Merci pour vos avis et témoignage.

elsbzhle 08 juin 2021 à 19:17  •   62083

J'ai eu une expérience dont je savais qu'elle serait éphémère, avec un homme rencontré dans une fête. Sauf que nous avions discuté beaucoup et qu'il y avait des points d'accroche, autres que "juste" une attirance physique. Et que la relation n'a pas été si éphémère que prévu ! Même si elle est restée sans engagement sentimental, ce qui en a fait un lien très particulier.

Astile 08 juin 2021 à 21:12  •   62090

@elsbzh merci pour ton témoignage mais est-ce que tu penses qu'un atypique peut multiplier les rencontres éphèmeres ?

Mikywayle 08 juin 2021 à 21:31  •   62095

Personnellement je ne pense pas, essentiellement à cause de cette propension à chercher des relations profondes et durables. En revanche ce qu'un atypique a besoin dans les relations amoureuses c'est d'avoir bcp d'indépendance pour ne pas se sentir envahis par l'autre (ne pas vivre ensemble ou ne pas avoir systématiquement les mêmes amis ou les mêmes activités).

elsbzhle 08 juin 2021 à 21:40  •   62097

Je pense qu'il y a éphémère et éphémère. Tu peux avoir une rencontre éphémère plus intense et plus satisfaisante émotionnellement que certaines relations plus "standard". Parce que ce que tu partageras avec le, la, les partenaires concernés, sera plus vrai, plus sincère, justement puisqu'il n'y a pas d'attente sociétale particulière...

Mais je pense qu'une collection de telles rencontres, aussi belles soient-elles, ne peut pas suffire complètement. C'est essentiel de pouvoir partager un minimum de continuité, je trouve.

Ambre31le 09 juin 2021 à 00:32  •   62106

Pour ma part, je crois que même pour les quelques rares relations éphémères que j'aie eues, je ne les ai pas vécues comme telles. Je vais faire un apparté ici.

J'ai découvert il y a peu que ma mémoire était d'ordre kinesthésique, c'est à dire apprendre en bougeant ( tous les atypiques sont ainsi?). La psy spécialiste du truc me disait que je devais donc forcément bouger tout le temps, or je fais une thèse, donc, quand je ne suis pas sur le terrain, je passe des heures et des heures, juste assise derrière un ordi. Et j'ai cherché en quoi je bougeais tout le temps. Alors d'une part, je bouge effectivement en changeant de position, et surtout je bouge mes yeux et je change de sujet en me baladant sur les fenêtres ouvertes sur mes deux écrans ( dont celle d'Apie qui s'est incrustée depuis quelques temps 🙂). Je bouge surtout dans ma tête, j'anticipe, je me demande ce qui pourrait se passer si ... puis j'essaie une autre voie etc... J'ai conçu pas mal de plans (d'aménagement) juste en y pensant comme ça le soir en m'endormant. Et enfin et surtout, je vais sur le terrain pour comprendre ce que je cherche en le vivant, j'essaie d'une manière, puis d'une autre, voire même je chamboule ma vie pour expérimenter concrètement ce à quoi je réfléchis. Bref, j'ai besoin de comprendre en bougeant avec mon esprit, et mon corps.

Donc mes relations qu'elles aient été éphémères ou non, ont toujours été des relations envisagées comme profondes et durables. Je ne connais pas de "plan cul", il ne peut, pour moi être détaché du reste de moi, ou du reste de l'autre. Et dans tous les cas, c'est une manière de comprendre l'autre en bougeant avec lui.

elsbzhle 09 juin 2021 à 08:06  •   62119

@Ambre31
Ce que tu décris sur ta mémoire me parle beaucoup ! J'ai l'impression de lire une explication de mes "petites manies"... Du coup j'irai creuser le sujet quand j'aurai deux minutes, mais merci !

Sakurale 09 juin 2021 à 23:38  •   62155

Personnellement , les rencontres d'une nuit je ne les ai jamais recherchées...je le suis inscrite une fois sur un site de rencontres, et, je ressentais un grand décalage entre ce que je cherchais et la façon d'être des hommes .... je m'explique : pour ma part , j'avais besoin de discuter longtemps avant d'envisager une rencontre .... et si le courant passait bien , alors pourquoi pas passer a l'étape de la rencontre . Mais cette vision des choses était très peu partagée... en général, on me demandait une rencontre irl dans les 15 premières minutes de discussion (et la je suis large 😂). Et quand vous dites que c'est trop tôt, vous passez pour quelqu'un de coincé 🤔
Certains annonçaient direct la couleur : c'est pas pour une rencontre sérieuse ....donc la je comprend cette empressement .... mais pour ceux qui disaient chercher une histoire sérieuse, durable.... pourquoi vouloir aller si vite ? Il n'y a que moi qui trouve important d'apprendre a se connaître un minimum ?
En tout cas certains m'ont bien fait rire 😂

Ambre31le 10 juin 2021 à 00:16  •   62160

Ca fait pas envie en tout cas 🙂!

elsbzhle 10 juin 2021 à 18:53  •   62185

Une rencontre "en vrai" ça peut être plus efficace que des heures de discussion à distance à travers écrans et téléphones. Et au final ça se rapproche d'une rencontre "en vrai" direct... Donc pourquoi pas ? Tant qu'il n'y a pas d'enjeu obligatoire, de sensation de devoir rentrer à tout prix dans le cadre de ce que l'autre a imaginé.
J'ai souvenir de discussions drôles (pour moi en tout cas 😂 ), d'accroches qui m'ont mise mal à l'aise mais pas pire que les "oh mademoiselle, t'as un zéro-six" et plus faciles à esquiver... Et de rencontres bien plus intéressantes. Quelques ratés bien sûr.

Liberlule 13 juin 2021 à 12:13  •   62375

En fait Asti, l'important et de te sentir bien avec ton envie... Et d'arriver à faire la différence entre ton envie et tes croyances, ton éducation... Si tu as envie d'un plan d'un soir, go ! Si c'est pas ton truc n'y va pas... Perso je n'arrive pas à y voir de sens, sauf répondre à une pulsion sexuelle en réciprocité. Certains diront que ça a déjà du sens, et du bon... Juste se faire plaisir...

Mikywayle 15 juin 2021 à 00:56  •   62412

Une rencontre réelle permet de mieux ressentir la personnalité, les emotions de l'autre. Alors que par écrit on peut prendre le temps de préciser ses pensées et masquer une partie de ses emotions.

Juliette...le 15 juin 2021 à 04:30  •   62415

Oui. D'ailleurs, il y a un bon paquet de gens qui masquent leurs émotions sur un site. C'est bien dommage je trouve quand il s'agit d'un site de rencontres...

Juliette...le 15 juin 2021 à 08:53  •   62416

Enfin, je parle pour ceux qui se disent intéressés par les rencontres. Pour les autres, évidemment, c'est différent.

Juliette...le 15 juin 2021 à 08:58  •   62417

En fait, moi, je ne me vois pas donner à moitié. Mais peut-être est-ce que j'ai la chance de savoir que je n'ai rien à perdre, au fond. Désolée, ça n'a rien à voir avec le fil. Enfin, lointainement, si.

Ambre31le 17 juin 2021 à 09:17  •   62499

Moi je trouve que ça a a voir avec le fil, ca pose en fait la question d'Apie comme "site de rencontres amicales et amoureuses de personnes atypiques" : comment deux atypiques se rencontrent-ils en vrai? peuvent-ils effectivement se rencontrer sur Apie ? J'ai l'impression pour ma part que le "trop" d'émotions ressenties par un atypique, même ici n'arrive pas vraiment a s'exprimer, et quand il y parvient il fait peur et finit par isoler. Tout cela rend difficile la rencontre en elle-même, qui reste suspendue comme un rêve inatteignable. Alors, dans ce contexte, crever l'écran pour s'autoriser juste le plaisir de l'instant d'une rencontre paraît peu envisageable.

Anjole 17 juin 2021 à 12:17  •   62503

Pour ma part j'ai besoin de temps pour m' habituer à une nouvelle personne donc le coup d'un soir est impossible pour moi même si j'aimerais en être capable ?

Ambre31le 17 juin 2021 à 14:46  •   62505

Alors là, je m'éloigne du sujet, mais comment tout simplement réussir à oser la rencontre d'inconnus (même avec un profil, qui en plus souvent est très succinct parce que parler de soi n'est clairement pas évident non plus) ? Pour ma part, j'ai choisi l'option d'échanger sur le forum, au risque de parler beaucoup de moi, parfois très intimement, voire parfois de lire des choses très intimes d'autres, même cela ne constitue par une vraie rencontre et n'y aboutit a priori que très rarement, notamment sans doute parce que cette intimité étalée peut choquer ou juste déranger. Par ailleurs, oser proposer de discuter en MP à quelqu'un d'inconnu est difficile pour celui qui l'ose et peut être ressenti comme intrusif pour celui qui le reçoit. Et je ne parle même pas des envois de "ami" ou "clin d'oeil" que je ne comprends absolument pas sans une traduction par des mots, qu'ils remplacent pourtant le plus souvent. Bref, je trouve, que même sans évoquer la question de la sexualité, bien plus généralement, la rencontre de l'autre est bien compliquée, même sur Apie.

Juliette...le 17 juin 2021 à 18:18  •   62517

Je suis un peu comme toi @Ambre31, je trouvais intéressant la possibilité d'apprendre à se connaître via le forum avant d'engager une quelconque relation en MP. Je me disais aussi que les sorties organisées via APIE pourraient être l'occasion de multiplier les rencontres et donc les possibilités de "rencontrer l'amour". J'imaginais que la plupart des gens étaient comme moi, qu'ils avaient besoin, envie d'apprendre à connaître les autres au travers de leurs participations sur le forum, ou lors d'une sortie avant de s'engager dans un rapport en tête à tête. Force est de constater que nous ne sommes pas légion à penser comme ça et qu'il se joue certainement en MP beaucoup plus que sur le forum, ou même lors des sorties organisées. Tant mieux pour tous ceux qui fonctionnent comme ça, et à nous d'organiser toujours plus de sorties... 😉

Juliette...le 17 juin 2021 à 18:27  •   62519

Une photo (quand il y en a une), un vague profil, une proximité dans l'espace et dans le temps vécu (l'âge), ça me semble léger pour avoir envie de discuter mais bon, comme tu le dis, se dévoiler sur le forum est peut-être un ptit peu "trop" 😄

Ah ce mystère, toujours ce mystère... Tant convoité! 😶

Juliette...le 17 juin 2021 à 19:42  •   62524

Sans compter tous ceux qui n'osent pas. Mais on est tous pareils ici! A divers degrés, mais quand-même. Peur d'être déçu, peur de décevoir. Bref, en recherche d'amour mais d'un amour transi, de loin, sans odeurs, sans voix, sans réponse, sans risque, sans don... Mais sans déception.

Ambre31le 17 juin 2021 à 22:05  •   62531

Ca ouvre la question de c'est quoi l'amour du coup... il existe ce fil là?

Folavrille 19 juin 2021 à 14:15  •   62584

@Asti Que veux-tu dire par "peut-on papilloner" ? Parles-tu d'un point de vue de la morale, ou de la possibilité effective de le faire ?

elsbzhle 19 juin 2021 à 15:47  •   62587

La possibilité effective... ou affective ? 😉

Chrysalidele 11 juillet 2021 à 21:54  •   63642

je relance le post😉
ben moi en m'inscrivant sur ce forum, je me disais que oui avec un mode de fonctionnement "proche", je pouvais ptet rencontrer vraiment quelqu'un...
d'ailleurs pas mal de bouquins,sites, le conseillent.
Suis pas vraiment douée dans les codes de la séduction, si on m'envoie pas un message, un clin d'oeil ça ne me parle pas... (à bon entendeur🙄 )
ça fait 1 mois que j'ai découvert que j'étais hyperésthésique donc ça jouerait dans la relation avec les hommes entre autres,
ça me parle bien donc ce que tu dis @Ambre31

donc envie ou pas envie je crois que c'est plus compliqué pour les atypiques, même s'ils ont autant de désirs que les non-atypiques...
Mais le fait d'être "hyper" ça complique la rencontre...
et nous éloigne des relations éphémères satisfaisantes, mais est-ce enviable? est-ce à rechercher? (bon je suis plus de la 1ère jeunesse😉 donc pas la même réflexion...). J'ai écouté plusieurs témoignages de psys, de sociologues qui racontaient la souffrance de ceux qui se pliaient à des codes, sans envie, et ça cause de nombreux dégâts psychiques, à long terme, donc interrogeons-nous en croyant faire comme tout le monde, ce monde qui n'en a pas envie non plus (je sais pas si je suis claire)
il y a tellement de manières de vivre une relation satisfaisante pour soi, avec l'autre.

Nativele 11 juillet 2021 à 22:52  •   63653

Bonsoir,
Un peu tardivement, les rencontres éphémères dépendent de l'environnement pro/perso...et de ses propres désirs...Cela ne retire en rien le côté atypique puisque les personnes se parlent, échangent, cherches des points d'accroches...une dynamique intellectuelle...et puis elles peuvent se revoir même de courte durée...si les personnes ont décidé d'écouter leur libre-arbitre, qu'il en soit ainsi....

PrinceLathorle 12 juillet 2021 à 18:01  •   63698

En tant qu'atypique, je dirai que je gagne du temps lors de la rencontre : j'ai l'impression qu'en quelques heures je noue une relation tres profonde, presque coeur à coeur, ce qui peut-etre prendrait plusieurs semaines à des NT. Du coup coucher le premier soir, c'est du temps NT, mais en Aspie ca fait beaucoup plus ;)

Je dirai aussi que ce n'est pas coucher le premier soir le probleme, mais plutot les jours suivants : la vie au jour le jour n'est pas facile quand on a un sens super developpé (chez moi c'est l'ouie), et quand l'excitation retombe, le quotidien revient au galop

Chrysalidele 12 juillet 2021 à 18:16  •   63700

oui, pour les atypiques c'est peut-être du libre arbitre, mais pour la majorité c'est pour faire comme tout le monde, puisque "c'est comme ça maintenant".
Le peu de fois où j'ai eu des rencontres éphémères avec des NT c'était la cata...
Ptet que c'est différent avec des atypiques, ah ouais j'y avais jamais pensé😉

@PrinceLathor Ah oui, un autre point de vue sur l'après, mais ça brouille pas les pistes de choisir l'éphémère pour vouloir du permanent ensuite? le contexte n'est pas le même si c'est un 1er soir éphémère ou un 1er soir qui a envie de démarrer une relation...

lost_in_the_crowdle 12 juillet 2021 à 18:40  •   63704

Bonjour voilà une question extrêmement intéressante !! Alors me concernant, il m'est totalement impossible de coucher avec une personne seulement par désir, car je ne peux uniquement rencontrer une personne dans ce but et si en plus, cela est suivi d'un sans lendemain ! Ça n'a strictement aucun sens. Je ne peux pas voir uniquement quelqu'un en tant qu'être de chair et de sang, je vois la personne dans sa globalité, son histoire, ses pensées etc... Enfin tout simplement un être humain...

En plus, il me faut une vraie affinité, une vraie alchimie des êtres et des âmes et cela on ne peut l'obtenir lors d'un premier et unique rendez-vous et puis vous vous réveillez au côté de cette personne que vous ne connaissez qu'à peine ou très très peu... Et vous lui dites quoi !? Merci à la prochaine... Ou c'était sympa... Merci encore... Ou peut-être vous ne la réveillez pas... Et vous partez comme un(e) voleu(se)r... C'est glauque... L'amour physique est une trop belle expérience pour le faire avec la première inconnue, selon moi...

Chrysalidele 12 juillet 2021 à 18:54  •   63706

@lost_in_the_crowd
je suis bien d'accord avec toi
- mais pour de nombreuses femmes, c'est de l'éphémère par défaut, c'est rarement clair, parfois c'est mensonger donc tu te retrouves dans une relation éphémère à l'insu de ton plein gré! de toute façon, on ne m'y reprendra plus! j'étais naïve à l'époque😛 Et donc l'éphémère peut aussi prendre la forme d'une nouvelle relation qui n'a pour but que de coucher et qui patientera 2, 3 semaines dans cet unique but, par jeu...

PrinceLathorle 12 juillet 2021 à 18:55  •   63707

@Chrysalide : Perso je n'ai jamais eu une relation éphemere en la souhaitant éphemere. Ou alors inconsciemment, je ne sais pas... ces damnées hormones peuvent tellement prendre le contrôl parfois :)
Mais cela m'est arrivé plusieurs fois de tomber sur quelqu'un qui, elle, recherchait une relation éphemere. Je n'avais peut etre pas su / voulu decoder.

Apres, je trouve le sujet du fil un poil reducteur : qu'est ce que 'coucher' ? il y a plein de niveaux dans le flirt, et cela peut etre très chaud dès le premier soir, sans pour autant, comment dire, euh, tu vois 😇
je suis tres preliminaires, et donc je ne vais absolument pas chercher à tout prix à coucher, voire meme je vais déliberement attendre

Chrysalidele 12 juillet 2021 à 18:58  •   63709

oui c'est pas moi qui ai lancé le post!😄

Chrysalidele 12 juillet 2021 à 19:00  •   63710

hum hum donc ta réflexion amène à : qu'est-ce qu'une relation sexuelle en fait?
Bon pas trop envie de discuter sur ça, à vrai dire

mais je comprends le "flirt poussé" comme je dis!

Mikywayle 13 juillet 2021 à 06:57  •   63728

De ce que j'ai compris à travers différentes sources d'explications, l'acte est à fois fois un échange de l'énergie sexuelle (kundalini), et à la fois une rencontre des âmes avec un transfert partiel d'une des composantes de l'âme. C'est un peu comme si une partie de l'ame de l'un entre dans l'âme de l'autre et réciproquement. C'est pour ça que chez bcp de personnes l'acte peut créer un attachement plus difficile à s'en défaire. Et bien sûre le détachement est plus douloureux.

Un des effets paradoxal c'est qu'après avoir couché qq fois avec une personne qui ne nous correspond en rien on peut qd même tomber amoureux.se sans le vouloir car on a outre passé le personnage terrestre avec son caractère sa personnalité, sa psyché, que nous rejetons pour avoir tissé un lien avec son âme. " C un connard mais je ne sais pas pourquoi je l'aime quand même, je n'arrive pas à l'oublier".

Dans cette vision des choses je ne peux prendre l'acte sexuel à la légère comme un acte banal de consommation. Il y a des enjeux qui nous dépasse sur le plan énergétique et spirituel. Le fait même que l'engendrement d'un nouvel être vivant peut en découler montre bien le niveau et la puissance énergétique impliqué.

Kuhonle 15 juillet 2021 à 22:54  •   63810

Témoignage perso : je suis aspie et hypersexuel (quoique célibataire) et je sais faire la différence entre sexe et amour, mais je suis aussi sapio. Pour coucher avec quelqu'un il me faut du temps pour évaluer la personne en face beaucoup parler et échanger. Malheureusement, après la première fois à deux dans l'intimité... ça ne le fait pas pour telle ou telle raison, ce qui fait que je me suis accidentellement retrouvé avec un "tableau de chasse".
Par contre coucher le premier soir j'ai essayé une fois et ça a mal tourné. On n'avait pas eu le temps d'assez communiquer et la nana (une aspie aussi) pensait qu'on serait en couple après. Elle n'a réussi qu'à se passer les nerfs sur moi...

kele 19 juillet 2021 à 11:49  •   63899

C'est tout simplement une expérience possible mais horrible, pour moi. Je porte le sexe au pinacle d'une bonne relation.

Cela m'a valu moulte incompréhensions, de la part de ces dames qui, soit pensaient que leur physique n'était pas attractif, soit pour les plus virulentes qu'un homme n'est qu'une queue, et que s'il n'en a pas envie c'est nécessairement qu'il préfère les hommes ou autre. Il n'en est rien. C'est juste que l'adéquation n'est pas au rendez-vous.

Le physique m'est rarement -jamais?-suffisant.
La rencontre n'est jamais le problème. Les opportunités sont partout. L'humour, la bonne humeur, la joie, l'envie d'ailleurs (mais où ?) font que le sexe devient intéressant. Ceci car je n'ai plus à penser l'autre comme une entité différente mais comme le groupe que nous formons. Et cela requiert de l'énergie. Que je me refuse à dépenser pour un coup vite fait.

Je n'ai jamais pris de plaisir aux coups d'un soir. Cela a même été source de douleur.

J'ai un autre problème très marqué : je suis incapable de mentir (correctement ? Je suis grillé à 100km quand j'essaie, je suis super mal à l'aise. Donc j'ai arrêté ;).
Ce qui a pour conséquence évidente l'ennui.. pendant. Et là ça fait mal parce que je me demande ce que je fous là et ne m'en cache pas. Mon seul objectif est de partir car je m'emmerde. Mon cerveau me fait penser à plein de trucs. Brutal mais véridique.

Terrible pour elles comme pour moi.

Alors je ne me concentre que sur les vraies alchimies, et là tout roule. Rien à voir. Ces aléas disparaissent car je reconnais l'autre dans son ensemble. Et là c'est le bonheur 😄 😇

Donc, coups d'un soir: déjà fait, déjà éliminé. Mais relations longues: oui.

Gee28le 19 juillet 2021 à 13:00  •   63902

Je pense que nous sommes nombreux ici à avoir un côté sapiosexuel, les coups d'un soir ne présentent donc aucun intérêt pour nous puisque nous avons besoin d'une certaine communauté d'esprit pour avoir des rapports sexuels avec quelqu'un. D'ailleurs, je serais incapable de coucher avec quelqu'un pour qui je n'éprouve pas quelque chose.
Donc, même si la relation ne perdure pas forcément, il faut toujours cette connexion avec l'autre qui n'empêche pas, comme l'a si justement dit @PrinceLathor, d'aller vite. Je peux facilement me faire une idée suffisamment précise d'une personne en quelques heures pour savoir s'il y a une certaine compatibilité ou non.

Chrysalidele 19 juillet 2021 à 13:55  •   63904

@Gee28, très juste, ton post.
J'ai d'ailleurs trop longtemps écouté mes amis me disant que je jugeais trop vite les mecs mais je suis comme toi très analytique etc pour savoir si ça peut "marcher " au bout de quelques heures, avec peu d'erreurs au final, et comme m'a dit un psy il y a des années, ça m'a évité de nombreuses relations toxiques, contrairement à la plupart des gens! et ça m'a protégé.

Une personne en face de moi n'est jamais éphémère, du coup c'est peut-être pour ça que ça ne marche pas l'éphémère pour moi.
Une relation éphémère a pu me faire connaître des semaines, des mois d'interrogations, de ruminations, de tortures mentales, donc j'ai très peu essayé parmi d'autres raisons.

Hemera82le 19 juillet 2021 à 21:54  •   63907

que recherche t'on dans la sexualité ? la performance, le plaisir, le partage ?
pour moi la sexualité permet avant tout la rencontre avec l'autre et ceci est encore plus vrai lors des premiers échanges...peu importe quand cela a lieu...
Je ressens un décalage avec la majorité des hommes (les np ?) sur ce plan là : souvent, le premier critère pour mes partenaires est l'intensité de l'excitation, le plaisir ressenti, le fun des échanges... pour moi ce qui est important est mon ressenti, de l'entente énergétique, de "la rencontre" -qui a lieu ou pas-...comme si les choses pouvaient être "inversées", il me faut d'abord de l'intime, de la connexion, le sexe est un moyen à cette connexion, puis la performance dans un second temps....

@mikway, l'acte sexuel au même titre que les caresses, que les massages, libère entre autre de l'ocytocyne , hormone de l'attachement... cela contribue à expliquer l'attachement ressentie après avoir "couché" (qui n'est pas forcément du sentiment amoureux ...à noter que le rapport sexuel libere aussi de la dopamine, hormone de la récompense et du bonheur, et que hommes et femmes ne sont pas égaux, les femmes produisent davantage d'ocytocyne et les hommes de dopamine !!!! grrrrr......différentiation biologique... à savoir chez les apyp si il en est de meme ....)
Pour ma part, je ne crois donc pas que tout échange sexuel entraine une rencontre sur le plan spirituel, énergétique, ni intime d'ailleurs.. la sexualité peut aussi être "réduite" à de la génitalité, la recherche de l'excitation, de la performance, de l'orgasme...
et si je suis d'accord avec toi @Gee28 sur "la connexion", je suis plus reservée quand à la question de la compatibilité sexuelle que l'on pourrait ressentir... il y'a parfois des surprises.... bonnes ou mauvaises !

du coup, pour recoller un peu sur le titre et thème du post.... est ce que l'on sait toujours "juste coucher" ?

Gee28le 20 juillet 2021 à 08:10  •   63910

@Chrysalide le fait de se poser mille questions pendant des mois, je connais! 😀 Je crois que c'est un peu la base de nos cerveaux atypiques qui ont besoin de tout comprendre à tous les niveaux...

@Hemera82 pour moi, il n'y a pas de sexe sans connexion mentale, mais cela ne veut pas dire que si la connexion mentale est là, la connexion physique le sera également et c'est bien dommage... 🙁 (je parle en connaissance de cause...)

Petidouakipule 21 juillet 2021 à 15:01  •   63984

c'est bien plus nuancé que cela. Après je dis pas non à un bon coup en général mais encore faut savoir le trouver et c'est pas gagné 😴

sans parler de ma génération Coca-Cola-Macdo-Porno

kele 21 juillet 2021 à 18:24  •   63989

@Petidouakipu:
Ta photo de profil ne manque pas de croustillant eût égard au sujet abordé (ne parlons pas de ton pseudo): tu pourras relativiser en te disant que tu n'es pas la moitié d'une andouille(-ette). Ok, je peux partir maintenant ;)

Petidouakipule 21 juillet 2021 à 18:42  •   63992

@Ke

oh ! Vous pensez que mes doigts qui puent ont un quelconque rapport avec l'andouillette ? En voilà une révélation qui serait bien mutine !

kele 21 juillet 2021 à 18:42  •   63993

@Petidouakipu 😄 😄

Petidouakipule 21 juillet 2021 à 18:45  •   63994

Je ne compte pas faire honneur a Sodome et Gomorrhe. Ni à Dudule.

Si cela répond à votre question.

kele 21 juillet 2021 à 19:01  •   63997

Tout est parfaitement limpide 😄, c'était là une précision fort utile

Kattalinle 05 septembre 2021 à 11:29  •   65874

Merci d'avoir posé la question (je me la pose également) et merci à ceux et celles qui ont répondu ! Malgré ma frustration relative en ce moment du corps de l'autre j'ai compris que la sexualité est partie prenante de l'amour. Elle en est une sublime manifestation et le sexe pour le sexe n'a simplement aucun sens pour moi

Socotocle 14 janvier 2022 à 08:07  •   73303

Sujet intéressant.
Intéressant pour des personnes avec un fonctionnement différent.
Car forcément, ce sujet d'apparence simple mais en même temps si complexe, entraine une forte réflexion.

Pour moi, un coup d'un soir, impossible.
Impossible car déjà je n'ai pas le physique pour 😂
Que je suis un idiot pour les relations sociales de type drague.
Mais surtout que mon cerveau à besoin de nourriture.

Un coup d'un soir, c'est un mcdo.
Sur le moment ça peut faire plaisir (euh, même pas 😨 )
Mais rapidement après, on a faim. Pire on regrette !

Une vraie bonne relation sexuelle, c'est comme manger dans un restaurant 3 étoiles.

Pour ça, il faut connaitre la gastronomie.
Il faut connaitre la façon de manger.
Il faut bien s'habiller.
Il faut se préparer afin de profiter à fond de ce moment exeptionnel.

Et puis, il faut être bien accompagner pour savourer cet instant.

Je suis en train de me rendre compte que mon parrallèle est un peu débile.

Enfin bref, pour moi, tout est contrôler par notre creveau.
Et notre cerveau a besoin de sûrement plus que d'autres.

Juste rencontrer une personne, coucher avec elle, ça va soulager le côté hormonale.
Ouais mais pour combien de temps ?
Et avec quelle efficacité ?

Pour moi, ce ne serait pas constructif ni efficace.

Une vraie relation sera bien plus enrichissante pour les deux personnes.
Et l'acte en lui-même sera infiniment bien plus plaisant.
D'autant plus qu'il sera à l'opposé.

Un coup d'un soir, on ne connait pas la personne, donc la finalité est de se satisfaire soi-même. De répondre à ses pulsions hormonales

Lorsqu'il y a une vraie relation, on connait son partenaire, on sait ce qu'il aime, donc on peut lui apporter ce qui lui amène le maximum de plaisir. Et inversement !
Du coup, rien que sur la partie plaisir, une vraie relation sur la durée est bien plus efficace.

Vagabondle 15 janvier 2022 à 11:27  •   73360

Quel post intéressant !
Vos points de vue m'ont passionné.

De mon côté, (ca va être un peu long... désolé)

Je n ai pas beaucoupeut d'expérience amoureuses a l'adolescence et jeune adulte... très timide et mal dans ma peau.
Vers 25ans j en avait marre d'être seul et si timide que je n'osais draguer personne.
Du coup, a l'avènement des 1er sites de rencontres j ai eu envie de voir si sur un mal entendu....
En qu'atypique super curieux j'ai décider de sortir de ma zone de comfort et d'essayer de comprendre... et donc de tester... sans trop savoir ni si ça donnerait quelque chose ou même ou ça allait me mener.

Je me suis, donc, inscrit sur un site de rencontres...(puis, d'autres)
Déjà, cet acte UN a été difficile...
Ensuite, force a été de constater que je ne plaisait a personne !!
Mauvaise photo ?
Mauvaise présentation ?
Mauvaise approche?
Sûrement tout a la fois !!!...

Vu le manque de résultats, je suis allé lire des conseils (souvent débiles) par-ci par-là sur internet... et j ai compris deux trois truc pour me mettre un peu plus en valeur.
Déjà à ce stade je avais un ressenti par rapport à ces sites plutôt étrange... j avais l impression que je travaillais a améliorer ma présentation sur une sorte d'étalage du boucher ou des consommatrices avait le choix de me choisir ou d'en choisir un autre... bof bof.... mais j'avais décidé d'aller jusqu'au bout de mon expérimentation, alors go...
Donc... au bout de quelques mois, j ai eu un 1er échange, suivi d'un 1er rendez-vous !
Et la horreur... je n'avais pas anticipé mentalement l'angoisse que cela peut représenter d'aller rencontrer une inconnue ... (comment ça va se passer, comment dois je m'habiller, que vais je pouvoir raconter, que vat on faire,..... et comment vais je m'y prendre, surtout que je suis un peu nul pour déchiffrer les codes sociaux)
Heureusement pour moi mon 1er rencard a été merveilleux... une nana super jolie, super intéressante et intelligente et surtout pas du tout intéressée par moi !!! .... ouf... on a pu juste sympathisé le temps d'un café.
J ai appris que dans une rencontres, ce qu'amène l'autre peut tout changer a la rencontre...

Comme ça s'était bien passé, j ai continué un peu moins stressé...

J ai décidé de mieux comprendre "scientifiquement " comment tout ça fonctionne...
Je me suis créé un cahier des charges précis pour faire une expérience
Pour le coup j ai créé deux profils (fakes) féminin sur le site de rencontres, en simultané.
Le 1er, avec une photo de nana normale, un peu jolie sans plus, une présentation simple mais en parlant d'une passion.
Le 2em, une photo de nana assez jolie, voir un peu sexy et sans présentation.
Mon cahier des charges était de mettre en ligne les deux profils pendant 1h pour collecté les réactions des hommes, interagir avec eux pour en apprendre un maximum sur mes semblables (mes concurrents)
Analyser ce qu ils ont comme approche, leurs photos, et tout le reste...

J ai donc lancé l'expérience...
Ça a été super impressionnant !!!
Très loin de ce a quoi je m'attendais.
En 1h:
le 1er profil avait reçu une cinquantaine de messages et un peux plus de cents coup de coeur.
parmis tous les messages, a peine un ou deux réagissaient sur les informations que j'avait écrit dans la présentation, la plus part ne parlaient que de la photo, voir meme de rien du tout (bjs, slt, ca va, on bèz......)

Le 2nd, par conte, dans cette même heure, avait reçu plus de mille messages, et plusieurs millier de coup de coeur
parmis tous les messages parasite et vide (comme plus haut, avec en plus pleins d'insultes) quelques profils de gars se sont vite démarqués.
J'ai choisis de leur repondre.
Pour deux d'entre eux, en 1h, et quelques disaines de messages partagé, je m'etait pris au jeu et j'avais limite envie de les recontré tellement leurs communication etait pertinante et drole...

Les conclusions de l'experience:
-L' écrasante majorité des hommes du site se concentrent sur le physique uniquement
-Le texte ne semble pas avoir été lu par presque tous.
-Certains sont des virtuoses du clavier et en ayant une communication drole et direct ils arrivent vite a se faire aimer.
-Il n'y a pas beaucoup d'originalité dans les photos des profils masculins
-Le plus grand nombre des mecs sont la pour le cul et le disent ouvertement.
-les approche ouvertes donnent envie de répondre.

Bref maintenant je devais adapter ma communication au regard de ce que je venais d'apprendre.

Les mois qui ont suivis ont été beaucoup plus riche en rencontres.
Même si le stress de l'inconnu je m a jamais quitter, a fure et a mesure ça allait mieux.
j'ai commencer a gouter aux recontres qui se traduisent par un interêt mutuel, le flirt, voir même de temps en temps au fameux coup d'un soir....

Comme beucoup... je ne croyais pas vraiment en être capable (surtout par manque ce comfiance en moi, et par ce que je ne fais presque jamais le 1er pas)
Mais l'envie (un peu "fantasmatique") d'essayer était en moi.

J ai bourlinguer pendant un bon moment sur ces sites, j'y ai trouvé plusieurs fois l'amour (certaines relations de plusieurs années)
j'ai aussi (a mon grand étonnement) eut plusieurs experiances exclusivement physique et sexuelle (d'un soir ou beaucoup plus)
Et évidemment beaucoup, énormément de perte de temps et de déception.

Ce que je retiens de toute ces experiances

L'energie de la rencontre ça se crée a deux !!...
Quoi que je fasse ou que je veuille je suis toujours que moi-même et je ne représente, dans une rencontre que 50%... l'autre arrive avec les 50% restant... puis c'est l'alchimie de la rencontre ... il se crée un mélange complexe des deux energies qui ça conditionne ce qui se passera ou pas esuite.
Dans ces rencontres j'y ai trouvé des amies, certine femmes importantes de ma vie, et d'autes fois ça n'a servi a rien... mais j ai été dans l action et ça c'est carrément mieux que d'attendre que les choses nous arrivent.

Globalement, quand même pour moi, le sexe d'un soir, c'est quand même un peu triste.
ça nourris pas beaucoup, Même si ça peu être tres bien fait (repect, complicité,...) mais au final je me sentait encore plus seul apres qu'avant.

Donc ma réponse...

Oui ! moi, je peux coucher juste pour un soir (et même le 1er soir)
Mais, la plus part du temps c'est moins riche et moins interressant que de faire évoluer une relation.

Laurent-Mourillonle 15 janvier 2022 à 12:35  •   73362

@Vagabond ce que tu dis est à la fois tellement vrai et un tellement triste, pourquoi ça ne se passe pas ou ne s'est pas passé plus simplement?
Pris dans le dilemme être toi même et ne pas heurter autrui.
L'energie de la rencontre ça se crée a deux
Oui dans l'absolu, c'est le fameux mach (2 flash simultanés) et on ne saiit pas pourquoi, on est aimé ni pourquoi on aime, ça n'a rien a voir avec le comportement!
Mais dans la pratique, comme tu as du le remarqué avec les HP ça ne se passe pas comme cela... C'est plus compliqué!
Aussi je comprends tes ruses, et ton recours à la technique, mais juste en étape.

Hatsale 15 janvier 2022 à 13:21  •   73365

@Vagabond
Je ne me suis jamais inscrite sur aucun site de rencontres et je pense que ce n'est pas ma place.

Ici, je suis arrivée pensant que c'était un simple forum qui réunissait des personnes atypiques et j'ai compris après, très vite, que c'était aussi pour tenter de rencontrer quelqu'un avec qui partager un peu plus que des discussions sur l'Agora.

Mais enfin si je prends la parole ici c'est surtout pour te dire que je trouve ta démarche géniale. Permettant vraiment de voir et de faire l'expérience de ces sites, tant qu'à y être -- aller au coeur de la machine, en grande partie du moins. Et je voulais te remercier pour ce partage.
Qui confirme bien que je n'ai rien à y faire.

Et si je dois répondre à la question du fil, non, je n'y arrive pas, je ne sais pas faire. Je n'ai jamais su faire -- et je sais en grande partie pourquoi. Et c'est comme ça, je ne peux pas faire autrement.

J'ai des besoins intellectuels, poétiques, et philosophiques divers.
Pas besoin de grandes promesses non plus mais besoin de partages nombreux avant de pouvoir partager mon corps de cette manière là.

Vagabondle 15 janvier 2022 à 22:41  •   73413

@Laurent-Mourillon
A la question: "pourquoi ça ne se passe pas ou ne s'est pas passé plus simplement?"
Je ne sais pas... les choses se sont déroulé comme ça, sans doute que c était la seule manière qui s est imposé a moi pour oser aller vers un inconnu qui me faisait peur.
Plus loin: "ça n'a rien a voir avec le comportement"
Il me semble que si... par exemple...imagine lors du 1er rencard tu es pris d'un stress tellement intense que tu n est pas capable de communiquer, c est un comportement l'absence de communication ? Non ?

Et pour finir... pour les relations plus complexes pour les Hpi ...j ai l impression que c est un peu dure pour a peu près tous le monde... et encore... donc est ce que la composante HP y est vraiment pour quelque chose... sans doute un tout petit peu, mais je crois pas que ça fasse tout... (en fait a une exceptions près, je n ai été en couple qu avec des Hp... donc pas trop de recul)

@Hatsa
Je suis vraiment ravis que ma contribution t'ai plue. Je dois t avoue ne pas être très a l'aise avec l'écrit, et j ai encore a bâtir ma confiance dans ce domaine... j ai beaucoup hésité avant de faire par de cette expérience.
Un peu grâce à toi, je vais plus oser participer sur l'agora.
;)

Laurent-Mourillonle 15 janvier 2022 à 22:55  •   73416

@Vagabond imagine lors du 1er rencard tu es pris d'un stress tellement intense que tu n est pas capable de communiquer, c est un comportement l'absence de communication ? Non ?
Je ne crois pas que ca change l'avis (mais ce n'est qu'un avis)

Laurent-Mourillonle 15 janvier 2022 à 23:04  •   73419

@Ambre31 je devais donc forcément bouger tout le temps,
Je ne sais pas si c'est pareil, mais j'ai aussi besoin de passer d'un sujet à un autre, sans avoir fini le 1er, donc d'ouvrir des parenthèses dans les parenthèses, Ce qui est épuisant, et empêche de finir la 1ère tache, mais j'ai peur d'oublier la 2e idée si je ne la traite pas de suite.

Hatsale 15 janvier 2022 à 23:09  •   73421

@Vagabond : c'est justement un lieu qui nous est offert (merci @Aurel) pour échanger, partager et offrir des possibles et des espaces -- de regarder avec les autres dans nos diverses cités, et à travers les diversités du vaste prisme de nos regards. Et ces partages sont * il me semble * une grande chance de rencontres _-_-_-_ de nos énergies, de nos potentiels d'être et d'agir, de nos pensées et de nos impensées, de nos créativités, de nos expériences et expérimentations et de tous les etc que je ne cite pas.
Donc, si passer par l'écrit n'est pas toujours facile pour tous, et c'est tout à fait compréhensible, il n'en demeure pas moins que c'est l'outil qui permet les échanges sur cette forme post-moderne d'agora, et c'est super de pouvoir repousser ses limites, voire de pouvoir s'en affranchir.
Au plaisir des partages, donc.🙂

Vagabondle 16 janvier 2022 à 00:08  •   73425

@Hatsa
Quel joli message (tant dan la -=- forme -=- que dans le fond) ! Et oui ! tu fais bien de le dire !! merci @Aurel !!
Et juste une derrière précision par rapport a plus haut.
Les sites aux quels je faisais allusions c est meetic, badoo, tinder,... et en aucun cas APIE (qui ressemblerait plus à une île un peu secrète avec un mouillage bien protégé ou l on viendrai voir les copains. ) je suis d'humeur maritime, ce soir ;)

gildele 16 janvier 2022 à 12:18  •   73447

Le sujet étant : " Peut-on papillonner dans ses relations et en être heureux ? C'est à dire multiplier des rencontres juste pour avoir une relation sexuelle. "
et mon témoignage ci-après pouvant apparaître pour le moins surprenant, il faut que vous sachiez, en préambule , que j'ai vécu dans ma vie 3 grandes histoires d'Amour-passion ... coup de foudre mutuel au premier regard, dont une rencontre d'âme à âme qui dura 14 ans avec la mère de mes enfants - suis divorcé depuis 20 ans.

A 25 ans, ma meilleure amie me dit " Mais pourquoi t'es homo, toi ? Tu pourrais te taper toutes les nanas que tu veux ... Tu pue le sexe à 1 kilomètre ! "

Elle avait tord : je ne " pue pas le sexe " ... c'est autre chose ...
Peut être, jeune, avais-je cette " recherche de réassurances narcissiques au moyen de conquêtes sans cesse renouvelées" qu'un dictionnaire définit comme étant le donjuanisme, mais à l'opposé de Don Juan, je n'ai jamais étais ni hypocrite , ni sans scrupules ... m'efforçant dêtre toujours sincère et authentique, dans mes dires comme dans mes actes et pulsions sexuelles.

Avec le recul, j'en suis venu à penser qu'il émanait probablement de moi " quelque chose " de sécurisant, de " charnel" ...peut être du à une libération de vasopressine et d'ocytocine ( hormone qui stimule la confiance, l'empathie, la générosité, la sexualité, le lien social et la réactivité aux stress)
Et ceci en rapport avec le fait d'être un atypique épanoui... du moins en relation avec la façon dont j'ai vécu et dont je vi encore cette réalité : j'agi par envie, par plaisir et par pulsion ... dans tous les domaines, en fuyant, occultant les contraintes !

Donc, je pense plutôt que " Tu pues la vasopressine et l'ocytocine " usse pu être plus précis ( large sourire ) ... mais suis loin d'être un biophysicien du cerveau !

Je reviens au sujet " rencontres éphèmères ": à la fin du siècle dernier, ni textos, ni réseaux sociaux, ni sites de rencontres : débrouilles toi à l'ancienne .. puis inscription sur un seul site d'un thème un peu particulier, avec une présentation vraiment décalée, consciemment racoleuse mais 100% sincère, site où j'étais très présent et actif : conséquences : profil visité plus de 30 000 fois en 10 ans et de très... très nombreuses belles rencontres humaines.

A raison d'un minimum de 2 rencontres par semaine ( souvent plus ...) ... durant 50 ans ...( NON ! NE FAITES PAS LE CALCUL !!! )
... je n'ai aucun mauvais souvenir .

Je suis persuadé que mes rencontres s'apparentent à une pratique tantrique, dès que je touche un corps ... je ne suis plus ...une "autre réalité" prend le relais ... une transcendance, l'accès à quelque chose qui est "plus " que l'union des 2 corps présents. Ceci est tellement du domaine de l'intime, de la perception intérieure que décrire avec des mots cet état est indicible ....

Dés que je pose la paume de ma main sur un sternum, je " sais " .... les envies , les fantasmes de l'autre .. et je pense que j'élève en quelques secondes son " énergie" ... les deux instruments que sont nos corps s'accordent d'office .... comme ceux d'un orchestre classique avant un grand air de musique classique ...

Alors, les deux Stradivarius que nous sommes devenus peuvent attaquer une musique céleste ....

Merci à vous d'avoir lu ces confidences que je viens de faire pour la première fois ....

Hatsale 16 janvier 2022 à 12:31  •   73449

😄 j'adore ta manière de raconter @gilde et merci de ce témoignage.

Ma meilleure pote me dit à peu près la même chose que ta pote de l'époque.
Et je lui dis que bah non juste c'est autre chose qu'elle sent qu'ils/elles sentent de l'ordre du sens-uel et con-sens-uel et tantrique (sans jeu de mot celui-là... Ou... Oui ?...).
De la présence !
Quoi qu'il en soit j'ai conscience que si je veux je peux et je peux d'où le "je demande pas une demande en mariage" (oh que non mais) mais du partage con-sensuel,pas n'importe qui n'importe où n'importe quoi.
De la présence !
Ah Etre.... une Personne subtile donc subtilités, saveurs suaves subtiles... Peau&si.e...😄

(Je suis donc abstinente volontairement depuis un petit moment maintenant🙂
Il y a un livre que j'avais mentionné il y a un moment de cela qui s'appelle "Les corps abstinents" qui est intéressant car on parle souvent de sexe et des désirs des corps -_-_-_- on évolue dans une société très sexualisée où tous devraient avoir des rapports sexuels un peu comme on boirait l'apéro...
Quid des gens qui ne boivent pas d'alcool, ne fument pas, n'ont pas de rapports sexuels, et en plus n'ont pas la télé ! --et tout cela volontairement (+ sans pour autant être austères ou je ne sais quel qualification "négative" + si si c'est possible ) ?

Bref on parle peu des corps abstinents --- volontaires ou pas--- et ce livre est un regard sur cette réalité là.)

Hatsale 16 janvier 2022 à 13:02  •   73450

🤔 désolée si j'égare le sujet, auquel cas je peux ouvrir un autre fil.

Vagabondle 16 janvier 2022 à 13:13  •   73452

De mon regard on ne s'egare pas... on se rapproche.
@glide merci pour ron témoignage, c est émouvant.

gildele 16 janvier 2022 à 13:36  •   73454

Merci à vous, @Hatsa ....@Vagabond

Hors donc ... il y a au moins quelques "charming princes and princess" sur cette planète ...

Ai retrouvé la citation ci-dessous dans mon Kâma-Sûtra personnel :

"N'importe quel homme peut attraper une femme par les cheveux, la jeter sur le lit et lui arracher ses vêtements.
Bien sûr, il peut l'attacher, l'appeler "salope" tout en ayant des relations sexuelles brutales avec elle, concrètement ou dans la tête, le sourire aux lèvres ....
Le "bel amour " est, à l'opposé, la capacité de se chuchoter doucement à l'oreille, de se dévêtir lentement mutuellement, de s'offrir entièrement à l'autre, volontairement, sans hésitation ni réserve, d'offrir son moi le plus vulnérable, sans embarras ni honte.
Alors vous saurez que rien ne vous rendra plus heureux que de rendre l'autre heureuse/heureux ... et vice et versa. "

gildele 30 janvier 2022 à 23:32  •   74021

Je me permet de faire ici, un lien avec un autre fil de discussion ... où le " Tao" a été évoqué : à partir des messages de @Kobayashi, @zozotte, @Hatsa , @Merlin, du 21/22 janvier

https://www.apie-people.com/forum/loisirs-passions-et-hobbies/philosophie-et-spiritualite/la-philosophie-pour-les-nuls-70342#dernier

et vous copie-colle un texte ( pas nul) sur le rapport " Sexe et Tao " :
" Comme le qi gong ou la méditation, l'acte sexuel a pour but essentiel de favoriser l'union avec le Tao : « La maîtrise et la rigueur nécessaires aux amants sont liées à leur absence de passion amoureuse », analyse Gérard Edde. L'acte sexuel est vécu comme un puissant moment d'échange énergétique, ayant à ce titre des répercussions sur toute la vie : « Lorsque votre énergie sexuelle circule librement dans tout le corps (et pas seulement dans les parties génitales), vous vous sentez plus élevé spirituellement et davantage connecté à vos impulsions » Doctor Barefoot.

...et ben, moi, ... je vous jure que c'est pas des menteries à faire rêver Kimberley dans Femme Actuelle ... ou Raoul dans " Auto/Moto " !

Kobayashile 04 février 2022 à 21:00  •   74191

Ce genre de conscience reste rare. C'est effectivement une perception et une circulation de l'énergie dans tout le corps. Et il se passe alors quelque chose d'unique et de formidable, où le lien entre les êtres et l'univers apparait. Voilà, voilà...
Pour revenir au fil de discussion, un sujet important est abordé, "l'abstinence". Il existe depuis quelques années une vraie reconnaissance de l'asexualité. Cela ne signifie pas "absence de relation sexuelle", mais absence de désir sexuel. Cela peut rejoindre une perception plus sensuelle ou spirituelle de l'amour.
Au fait, souvenez-vous que le "romantisme" n'existe pas. C'est un peu comme "l'épicurisme", mis à toutes les sauces mais dont le sens initial est à l'opposé du sens invoqué de nos jours.
Tout cela pour dire qu'il n'y a que sa propre expérience qui compte vraiment, quelqu'elle soit. Et surtout, dans le respect et la bienveillance, d'aller à la rencontre de l'autre pour parvenir à la rencontre de soi.

gildele 04 février 2022 à 23:28  •   74201

" Peut-on papillonner dans ses relations et en être heureux ? C'est à dire multiplier des rencontres juste pour avoir une relation sexuelle. "

Ma réponse, pour faire simple : Oui ...très !

@Kobayashi : "Ce genre de conscience reste rare " : Non ... pas pour moi .. et cela rejont une perception plus sensuelle ou spirituelle de l'Agapè ...

Kobayashile 13 février 2022 à 20:09  •   74517

Restons pragmatique, la question reste une question de compatibilité et d'attirance. Si on a pas envie de revenir, serait-ce parce qu'il manque un des deux ou les deux ? Et réciproquement ?
Je crois de plus en plus que c'est une question d'énergie. Le concept d'assexualité est intéressant, dès que l'on comprend tout ce qu'il recouvre, et c'est très vaste. Je pense qu'il pourrait intéresser bon nombre d'atypiques, qui cherchent une autre dimension dans la relation, au-delà du prêt à penser de notre société. Cela n'enlève rien à ce qui est connu, ça l'augmente voire le sublime.

Fawaeonle 16 février 2022 à 11:37  •   74717

Bonjour, j'ai quasiement tout lu. 😄

Je suis THQI avec autisme et "hyper-empathique", et pour moi les rencontres d'un soir c'est impossible, limite destructeur (et ce sans aller jusqu'au lit car bah c'est qq chose d'impossible en fait). J'ai pas peur des éthiquettes, au contraire, j'aime appeler un chat un chat.

Mon côté autiste nécessite que la personne utilise des mots pour dire "je veux faire ceci" de manière précise sans interprétation possible, et encore d'expérience ça suffit pas, sans connaître la personne il m'est impossible d'être sûr qu'elle pense vraiment ce qu'elle dit.
Le côté hyper-empathe fait que ses envies ont remplacées les miennes et que du coup je ne sais pas/plus de quoi j'ai envie.

J'ai besoin que et elle et moi soyons d'accord, et dans la tête (accord oral), et dans le coeur (émotionnel), et dans son âme (hyper-empathe??). Au moindre manque dans ces 3 trucs je suis bloqué, et elle et moi passons une mauvaise soirée, et moi je me trimballe un trauma de plus pour la vie.

J'ai vu des personnes parler de coup de foudre ci et là, ça mériterait un nouveau fil de discussion. 😉

paradoxle 16 février 2022 à 14:55  •   74734

C'est fou comme ça me parle, ça.

Pourtant... d'un côté, je me reconnais étrangement, nébuleusement dans ce que tu dis, @Fawaeon. (mais je sais pas parler de ça, du coup, première intervention sur ce fil, je me force là).

De l'autre, mes plus belles et intenses expériences sexuelles l'ont été lors de coups d'un soir. Que j'ai vaguement enchaînés entre mes trente et quarantante ans. Mon cerveau n'étant plus encombré par dix mille questions, le laisser-aller est plus simple.

Évidemment, c'est pas satisfaisant pour tout ce qui n'est pas désir charnelle, c'est-à-dire le reste de sa personne.
Avec une compagne, la vie était nettement plus reposante, apaisante, enrichissante, partagée, dans le respect de l'autre pour ce qu'il est, toussa toussa (lapsus rigolo : je voulais écrire "tout ça" en mode djeuns on-écrit-n'importe-comment-d'abord-! , et je m'aperçois que ça fait genre je tousse après la phrase, c'qu'est pas mal).
Bien sûr nous avons vécu de fabuleux moments mais pas tant que ça, finalement.

Une avec qui il y avait une certaine symbiose charnelle et intellectuelle entre nous, était une amante en pointillé, on était PRC comme on dit à Bruxelles, plan cul régulier, l'un pour l'autre. Et chacun sa vie. C'est encore l'une de mes grandes amies.


J'aperçois qu'ici il est question de coucher sexuellement mais pas de simplement dormir avec quelqu'un, un peu de tendresse, des caresses succinctes les yeux dans les yeux, un câlin serré et dormir comme des bébés. Avec un.e inconnu.e, une connaissance, un.e ami.e, un simple échange de tendresse. Cela fait aussi partie de mes beaux souvenirs de mes plans d'un soir.

gildele 20 février 2022 à 15:24  •   75019

Sympa tout plein de vous lire tous ici ... c'est en effet assez rare que des hommes s'expiment entre eux sur leur rapport à la sexualité ...
C'est un domaine où j'ai appris à " entendre et dire", dans un groupe de paroles clos et autogérés du " Réseau hommes", groupes initiés à travers le monde francophone par le canadien Guy Corneau, psychanalyste jungien, auteur entre autres best sellers, de : " Victime des autres, bourreau de soi-même "
https://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Corneau

Merci à tous ... " Être authentique permet à l'autre de s'autoriser à l'être "

Hatsale 03 mars 2022 à 07:34  •   75820

Ce matin je suis tombée sur cette chanson, elle m'a fait penser à ce fil de discussion.

voir la vidéo

Surderienle 05 mars 2022 à 11:48  •   76046

.

Atypique jusqu'au bout, et elle aussi...
Nous avons sauté le pas...

Ce soir là, a été, et reste, juste, notre tout premier soir...

Et il continue, désormais, quoi qu'on fasse dans la journée...
Et la nuit...

Dans une complicité plus qu'amicale,
inconditionnelle...

Et même séparés, on resterait ensemble.

A l'image de cet interface mystérieux :

https://www.psychologies.com/amp/Moi/Moi-et-les-autres/Amitie/Articles-et-Dossiers/Amour-et-amitie-quand-les-sentiments-se-melangent

😉

Candidele 07 mars 2022 à 11:38  •   76258

J'embraye sur ceci - je dois hélàs copier/coller les témoignages de quelques membres, avec lesquel/lesquelles je suis en accord. J'indique les dates, si qqn voudrait en lire davantage. Dès lors, je n'ai pu « copier/coller toutes les réponses des membres, avec lesquels/lesquelles j'embraye, ce serait trop long.
Je fais cela pour ne pas écrire un témoignage en répétant la même chose que vous. J'ajoute que je vois qu'il y a des femmes mais des hommes aussi qui ont la même opinion.

@Gee28, 20 juillet 2021 8 :10
Pour moi, il n'y a pas de sexe sans connexion mentale, mais cela ne veut pas dire que si la connexion mentale est là, la connexion physique le sera également et c'est bien dommage...

@Hemera82, 19 juillet 2021 21 :54
Je ressens un décalage avec la majorité des hommes (les np ?) sur ce plan là : souvent, le premier critère pour mes partenaires est l'intensité de l'excitation, le plaisir ressenti, le fun des échanges... pour moi ce qui est important est mon ressenti, de l'entente énergétique, de "la rencontre" -qui a lieu ou pas-...comme si les choses pouvaient être "inversées", il me faut d'abord de l'intime, de la connexion, le sexe est un moyen à cette connexion, puis la performance dans un second temps....
...
Pour ma part, je ne crois donc pas que tout échange sexuel entraîne une rencontre sur le spirituel, énergétique, ni intime d'ailleurs..
....
Et si je suis d'accord avec toi @Gee28 sur "la connexion", je suis plus réservée quant à la question de la compatibilité sexuelle que l'on pourrait ressentir... il y'a parfois des surprises.... bonnes ou mauvaises !

@Lost­­_in_the_crowd, 21 juillet 2021 18 :54
En plus, il me faut une vraie affinité, une vraie alchimie des êtres et des âmes et cela on ne peut l'obtenir lors d'un premier et unique rendez-vous et puis vous vous réveillez au côté de cette personne que vous ne connaissez qu'à peine ou très très peu... Et vous lui dites quoi !? Merci à la prochaine... Ou c'était sympa... Merci encore... Ou peut-être vous ne la réveillez pas... Et vous partez comme un(e) voleu(se)r... C'est glauque... L'amour physique est une trop belle expérience pour le faire avec la première inconnue, selon moi...

@Socotoc,14 janvier 08 :07
Juste rencontrer une personne, coucher avec elle, ça va soulager le côté hormonal. Ouais mais pour combien de temps ? Et avec quelle efficacité ? .... Un coup d'un soir, on ne connait pas la personne, donc la finalité est de se satisfaire soi-même. De répondre à ses pulsions hormonales
...
Lorsqu'il y a une vraie relation, on connait son partenaire, on sait ce qu'il aime, donc on peut lui apporter ce qui lui amène le maximum de plaisir. Et inversement !
Du coup, rien que sur la partie plaisir, une vraie relation sur la durée est bien plus efficace.

@Vagabond, 15 janvier 11 :27
Globalement, quand même pour moi, le sexe d'un soir, c'est quand même un peu triste.....
ça nourrit pas beaucoup ......mais au final je me sentait encore plus seul après qu'avant.
.....
Donc ma réponse...Oui ! moi, je peux coucher juste pour un soir (et même le 1er soir)
Mais, la plupart du temps c'est moins riche et moins intéressant que de faire évoluer une relation.

@Hatsa : 16 janvier 2022 12:31
........
...pas n'importe qui n'importe où n'importe quoi. De la présence !
Ah Être.... une Personne subtile donc subtilités, saveurs suaves subtiles... Peau&si.e...?

(Je suis donc abstinente volontairement depuis un petit moment maintenant?
Il y a un livre que j'avais mentionné il y a un moment de cela qui s'appelle "Les corps abstinents" qui est intéressant car on parle souvent de sexe et des désirs des corps -_-_-_- on évolue dans une société très sexualisée où tous devraient avoir des rapports sexuels un peu comme on boirait l'apéro...

Quid des gens qui ne boivent pas d'alcool, ne fument pas, n'ont pas de rapports sexuels, et en plus n'ont pas la télé ! --et tout cela volontairement (+ sans pour autant être austères ou je ne sais quel qualification "négative" + si si c'est possible )

Bref on parle peu des corps abstinents --- volontaires ou pas--- et ce livre est un regard sur cette réalité là.
---------------------------------------------
@Hatsa, Durant ma vie, du coup, Oui, j'ai eu des périodes d'abstinence volontaires également, comme toi, pour toutes les raisons expliquées ci-dessus.

Egalement, lors de "dragues", si je "sentais" qu'on ne désirait que du sexe, je donnais le ton et disais "je ne suis pas un steak qu'on jette sur un lit pour le sauter."
au moins pas de "perte de temps" donc 😄 et en général, tout étant clair, je me faisais d'excellents amis (et d'excellents ennemis 😄) ! Et l'un d'entre eux (amis donc) est devenu mon mari !! Sa patience et sa compréhension de "ma nature", m'ont conquise...cqfd

Oui, on parle peu de l'abstinence. Et, dans le passé, si on osait le dire Hop, certains hommes fonçaient : "Peuh, t'es frigide" "c....." "bigotte"... et j'en passe.... Hallucinant ! Or, ce n'est pas du tout évident à vivre. Nos corps nous "enquiquinent" à ce sujet. J'ai également entendu que les femmes ont moins de besoins sexuels que les hommes (????). J'hallucine ! C complètement faux et sexiste.

J'ai dû m'empêcher (dur) de copier/coller d'autres témoignages...hélàs donc, pour éviter un post hyyyyyper long...pffff🙁. Mais vos témoignages sincères, m'épatent. 👍

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:12  •   76497

Je me permet de vous dire: j'ai passé 16 ans de ma vie dans la fidélité et les reste en coucheries pour compbler le vide intersidérale qui a en moi. Tant que j'ai eu cette attitude les personnes que je rencontrait etait de moins en moins proches de ce que je cherche. J'ai fait du mal à toutes en séduisant à tout va. Je suis catho et cette voie est tres mauvaise pour moi et pour celle que j'ai séduite. Aujourd'hui je sais qu'il faut chercher a connaître l'autre, prendre son temps et se voir dans des liueux neutres et laisser l'autre venir à soi. Au moins comme ça on resiste un peu mieux à nos pulsions et on ne se laisse pas dominer par elle.

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:13  •   76498

En clair amitié puis amour

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:15  •   76499

Pour ceux qui sont dépendant affectif sachez que c'est un champs de ruine amoureux si vous focaliser sur la relation plutot que la personne. Cherchez à connaître avant de consommer l'autre. Principe que je m'applique

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:16  •   76500

step by step comme on dit

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:18  •   76501

j'ai connu le coup de foudre aussi ça a duré 3 ans puis abandon. ça ne marche pas non plus à terme. Enfin de mon expéreince toujours

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:20  •   76502

ne parlez pas de sexe par sms ou tel c'est frustrrant et ça ne sert à rien

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:21  •   76503

Vivez l'amour dans l'attente, on ne se lasse pas de la personne on est content de la/le retrouver

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:21  •   76504

restez tendre et affectueux dans vos sms

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:22  •   76505

Et par tel

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:24  •   76506

Pour les dépendants cherchez la congruance en essayant de progresser à deux en observant un rythme Travail/ ami individuels et collectifs, actvités perso et collectives équilibré.

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:25  •   76507

Surtout entre zebres car c'est parfois chaud patate

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:28  •   76508

Moi je peux coucher avec tout le monde mais franchement cela ne m'a pas réussi du tout sans compter que ça abîme mon image de moi même.

Kouignamanle 09 mars 2022 à 12:29  •   76509

Une femme qu'on aime est une femme qu'on attend

Galateele 09 mars 2022 à 12:39  •   76510

[mode joke on]

citation :

Moi je peux coucher avec tout le monde mais franchement cela ne m'a pas réussi du tout sans compter que ça abîme mon image de moi même.



Mais est-ce que tout le monde peut coucher avec toi !

Remarque, il peut être une qualité que celle de se montrer ambitieux ! 👍

[mode joke off]

Surderienle 09 mars 2022 à 13:30  •   76517

.
Ma reflexion du jour :
Vaut-il mieux être un grand intello avec une petite libido ?
Ou l'inverse ?
🤔

Stephaniele 13 mars 2022 à 17:03  •   76909

Que c'est bon de voir une fois de plus qu'on n'est pas seule dans cette particularité et surtout sur ce sujet! J'ai la chance d'avoir un ami lui aussi HPI HPE avec qui nous avons cette liberté d'expression et cette compréhension naturelle et immédiate qui simplifie les choses. On a finalement constaté que l'angle HPI pouvait se gérer tant que les occupations professionnelles nourissent sufissament le cerveau. Ca c'est géré, même s'il faut parfoir faire preuve de trop longues explications aux NP pour tenter d'appercevoir une lueur de clareté.
Concernant la phase obscure HPI là c'est ingérable!!! L'afffecte prend tellement de place qu'il n'en laisse que peu à la lucidité.
Alors pour tout vous dire j'ai bien imaginé passer aux fameux PC bien connus de tous. Résultats peu concluants:
Enorme difficulté à lire dans les messages subliminaux éventuels (on n'est pote en fait non?) et alérgie hypodermique pour les gros lourdingues.
Expérience très courte avec un PC unique... bon pour être honnête on avait bien bu, passé une bonne soirée, célibataires tous les deux et aussi un super pote. La conclusion n'a pas été heureuse. On en parle entre nous ouvertement, sans jugement et sans avoir envie de remettre cela... Même en grande période de manque!
La deuxième m'amuse beaucoup mais est aussi très néfaste...J'imagine que vous connaissez tous le PCR et le PCO: régulier et occasionnel.. (bon personnellement je m'interroge sur la frontière entre les 2...) J'ai créé un nouveau concept le PC Rarement Occasionnel avec la même personne depuis (et merde.... )3 ans maintenant. On imagine bien sûr l'intervention du sentiment dans tout cela... Mes amis ne rentre jamais la dedans... C'est destructeur!
Quant aux sites de rencontre je partage l'avis général... c'est pas pour nous!
Alors oui! Il faudrait peut-être organiser des speed dating HP pour rétablir les stats!

Succubettele 17 mars 2022 à 22:06  •   77259

Fascinants vos témoignages, hommes et femmes! merci pour cette spontanéité et cette parole libre et sincère! ça fait du bien! et tellement de similutudes parfois, je me sens moins seule dans certains ressentis

quelques heures de vol 😉 quelques expériences en grande curieuse que je suis, avoir aussi voulu sortir de ma zone de confort, j'ai testé, voulu faire comme tout le monde: "quoi? avec le sex appeal que tu as même pas tu en profites!"...

Mais profiter de quoi au juste?

Malgré pourtant de belles expériences et des partenaires le plus souvent respectueux, doux, adorables, il semble que si mon corps semblait apprécier, mon cerveau n'était absolument pas connecté, j'étais spectatrice de ce qui se déroulait, sans réel ressenti, déconnectée...déroutant

Mais lorsque cette fameuse alchimie a opéré (uiquement avec 2 partenaires) , elle n'agissait absolument pas qu'au niveau physique, des phéromones (dont je suis très sensible), ni au niveau mental, non cela allait bien au delà, le coeur s'y mettait aussi, un vrai embrasement...

Maintenant j'accepte totalement ma nature, je ne peux donc plus me jouer la comédie, et la sexualité devient sacrée, un mélange subtile et celui-là seul me nourrit, par conséquent c'est tout ou rien, et cela ne me pose plus de soucis...simplement accepter son fonctionnement...je n'accepte plus de laisser entrer n'importe qui en moi, car son énergie s'imprègne en moi, je n'accepte plus non plus un partenaire qui vide son stress en moi, je ne suis pas son défouloir...mes pulsions sont pourtant intenses mais réservées dorénavant à une vraie connexion...

didascaliele 19 mars 2022 à 18:28  •   77426

je ne sais si je vais exprimer ici un hors sujet total, en tout cas, ce sera le fruit de mes émotions.
je me suis séparée de mon époux il ya 18 mois, qui ne m'avait pas touchée pendant 3 ans avant la séparation.
environ 6 mois après la séparation, j'ai décidé de m'inscrire sur un site.... oui... inutile de revenir sur les déboires en tout genre, mais le fait est que, je recherchais une émotion, des sentiments, une forme de reconnaissance. A savoir, est ce que quelqu'un, quelque part, pourrait encore me désirer, moi qui suis si peu désirable, à mes yeux, et visiblement à ceux de mon ex.
j'ai donc rencontré un homme, plus jeune que moi, avec qui j'ai discuté un peu, qui m'a paru correct, et surtout, la principale de ses qualités était qu'il me trouvait belle...
quoi de mieux pour commencer une nouvelle vie ?
et puis ensuite, j'en ai rencontré un second, plus jeune lui aussi, qui me trouvait belle également...
je passe les détails des rencontres qui ne sont pas le sujet, pour revenir à : est ce que ce genre de relation est faite pour nous ?
pour moi , non.... je recherchais comme précisé plus haut, mais j'ai oublié en chemin, ma conscience et ce qui me fait vivre intérieurement : les sentiments, la vibration d'un être qui vous désire, mais surtout qui vous aime, pour vous, pour ce que vous êtes ou n'êtes pas
j'ai donc cessé les rencontres infructueuses, qui m'ont finalement fait plus de mal que de bien, il ne faut pas le nier : pas d'amour, pas de désir, pas de plaisir
c'est aussi simple que ça, en ce qui me concerne....

Am-Stram-Gramle 26 mars 2022 à 16:10  •   77937

J'ai eu, durant ma période trentenaire, des relations éphémères, en veux-tu en voilà et n'en veux-tu pas qu'en voilà quand-même bien que je sois associal de nature... (L'un de mes nombreux paradoxes)
C'était le règne de l'insouciance et de la légèreté...
En arrivant vers la quarantaine, j'ai décidé de ne pratiquement plus avoir ce type de relation pour privilégier de véritables histoires amoureuses...
Today, je ne ne perds plus mon temps en relations express d'une ou de quelques nuits...
Je vis mon célibat de façon heureuse et ma recherche n'est pas des plus actives...
Je préserve mon énergie et mon temps pour faire ce dont j'ai envie, principalement en solo...
J'essaie, désormais, de privilégier les rencontres avec des personnes différentes de la norme du plus grand nombre mais ô combien plus rares.

iM9quuphle 09 avril 2022 à 20:06  •   79406

Je réponds juste au titre du fil : attention, cela peut faire des dégats.

Kobayashile 09 avril 2022 à 22:03  •   79442

@didascalie, merci pour ton partage, je reconnais bien le chemin que tu évoques et que j'ai heureusement évité, reniflant la perte de temps et d'énergie pour une seule et unique chose, se connaître soi-même. Alors je suis parti à la recherche de moi-même et ça, c'est bien plus intéressant, avec plein de belles découvertes sur le chemin ! Je rejoins @Am-Stram-Gram dans ce vécu.
De manière générale, je trouve qu'il y a une grande immaturité dans les relations. Cela a bien été montré par Facebook au début, qui je rappelle était d'abord le site de rencontre de l'université où il a été créé... un peu comme ici en plus concentré et jeune 😂
Quant à l'instinct de reproduction qui est confondu avec l'amour et l'extase, on est complètement à côté de la plaque en occident ! Des vrai.e.s sauvages... 😉
Une autre croyance urbaine, on va "trouver le bonheur avec l'autre", 😂 ben non, les bonheurs se multiplient, mais quand on multiplie par rien, ça fait toujours rien !

Maverickle 14 avril 2022 à 02:23  •   79777

@Kouignaman, tu écris des choses très intéressantes 😄 cependant ton mode "spam" me perturbe (probablement parce que, perso, je suis un bavard impénitent, adepte du pavé indigeste). Mais continue à faire comme tu aimes 👍
Bref (pas bref du tout, comme d'hab 😜) :

"il faut chercher a connaître l'autre, prendre son temps et se voir dans des liueux neutres et laisser l'autre venir à soi" : 👍👍👍

"Au moins comme ça on resiste un peu mieux à nos pulsions et on ne se laisse pas dominer par elle." : y résister, plus ou moins, ou au contraire, accepter de les ressentir intensément : une pulsion insatisfaite est une pulsion qui dure et procure des sensations plus longtemps, un désir inassouvi habite plus qu'un plaisir trop vite obtenu ("le désir s'accroît quand l'effet se recule", qu'il a dit, Pierre Corneille)

"En clair amitié puis amour" : pas convaincu, je pense que l'inverse peut fonctionner aussi, en revanche "amour" n'est pas "séduction/pulsion" mais soit quelque chose de plus élaboré (genre "sapiosexualité" intello) soit franchement intuitif (genre "coup de foudre", l'inexplicable). Après quoi, l'amour procure assez longtemps le désir et la capacité de découvrir et accepter l'autre, et de construire une relation d'amitié durable. Si tout se passe bien, les deux relations perdurent en(tre)lacées

"ne parlez pas de sexe par sms ou tel c'est frustrrant et ça ne sert à rien" : je fais ce que je veux, d'abord...😒 au moins, s'efforcer de le faire avec subtilité (cf. "sapiosexualité"), composer des rébus avec des émojis...

"Vivez l'amour dans l'attente, on ne se lasse pas de la personne on est content de la/le retrouver" : oui, excellente technique, ou du moins, on se lasse plus lentement 😄

"restez tendre et affectueux dans vos sms et par tel" : alors là, je ne conçois même pas d'être autre chose dans le cadre d'une relation, même courte 😶

"Pour les dépendants cherchez la congruance en essayant de progresser à deux en observant un rythme Travail/ ami individuels et collectifs, actvités perso et collectives équilibré." : totalement d'accord (mais pourquoi seulement pour les dépendants ?) seulement trouver l'équilibre n'est pas facile, et la première chute risque d'être la dernière. La difficulté, c'est que les deux trouvent leur compte dans l'équilibre précaire mis en place à deux, sans concession souterraine...

"Une femme qu'on aime est une femme qu'on attend" : c'est joli, mais j'aimerais bien lire de la main de ces dames quelque chose d'équivalent... et puis pas seulement le lire, mais le vivre, le ressentir profondément ? car la solitude, choisie comme subie, ne se vit pas de la même façon selon qu'on est attendu par quelqu'un ou au contraire "calculé" par personne, et c'est indépendant du sexe/genre.

Et pour revenir un peu au thème initial : rien n'interdit d'aimer et d'attendre plusieurs femmes (ou hommes) ! : "Lundi, c'est Valérie. Mardi, c'est Virginie. Mercredi, c'est Élodie. Jeudi, c'est Sophie. Vendredi, c'est Magali. Samedi, c'est Coralie. Et dimanche, c'est Marie (le jour du Seigneur, c'est logique, non ?). Qui a crié 'Raviolis' ?" 😋
Et après avoir attendu, lors de la rencontre, rien ne devrait interdire de faire un peu plus qu' "aimer"... 😜

Mais pour pouvoir "papillonner" sur de multiples relations amoureuses et respectueuses, pour pratiquer le "polyamour", il faut bien commencer, un soir, par... par quoi ? et comment ?

Question subsidiaire pour @Surderien : "Vaut-il mieux être un grand intello avec une petite libido ? Ou l'inverse 🤔?"
Et que conseiller à un grand intello avec une grande libido ? Hein ? Faut pas les oublier, ceux-là ! 😵


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?