Vous avez dit... atypique ?

C'est vendu, je suis un happy

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. C'est vendu, je suis un happy
C'est vendu, je suis un happy
autreMondele 29 avril 2019 à 13:41

Dans toute les étiquettes, qui mon été donnée je prend "Atypique Personne dans l'Intelligence et l'Emotion" APIE.
Oui , je suis happy, je vie a fond ma vie. 😂
http://jean-francois.laurent.over-blog.com/page-hpi-eip-surdoues-precoces-zebres-apie-avec-jean-fran-ois-laurent-3904930.html
Je suis pas la victime d'un truc bizard, le seul truc bizarre, c'est que tous le monde ne soit pas Happy , la vie serait magnifique.

Gargarinele 29 avril 2019 à 13:47

Çà ma fait la même chose quand je suis arrivé sur ce site :) catharsis. Ola amigo.

Gwenouillele 30 avril 2019 à 12:40

Pour pouvoir etre Happy, il faut avoir ete sad... Enfin c'est ce que je pense, que le happy mode n'existe qu'en opposition au sad mode

autreMondele 30 avril 2019 à 13:32

La c'est surtout, en opposions avec, les modes surdoué, et et autre haut potentiel , tous se qui marque une différence avec des plus que .....
Je suis happy (apie) , car je vie , la vie avec toute son intensité. Ne pas culpabilisée d'être différent. un être humain ni plus , ni moins. A la limite je veux bien être C++ (Cretin ++), 😄

Gwenouillele 30 avril 2019 à 21:27

Bah moi meme quand je vis avec intensitee, je ne suis pas toujours happy :D Mais qu'importe, l'important c'est de ressentir, en bien ou en mal :0

Gargarinele 30 avril 2019 à 22:04

Pomme de Reinette et Pomme d'Api
Tapis tapis rouge,
Pomme de reinette et Pomme d'Api
Tapis tapis gris.
Cache ton poing derrière ton dos
Ou j'te donne un coup d'marteau...

*jeux de mains, jeux de vilains*

Gwenouillele 30 avril 2019 à 22:14

Gargarine, detendu, as usual :P <3

autreMondele 30 avril 2019 à 22:18

J'ai connus est c'est des phases de constructions, c'est aussi pour cella que je refuse les étiquettes, par nature les mots sont important, et pour mieux comprendre j'ai vécu les qualificatif , par les quel ont me définissait. Tu me donne un dictionnaire médical, en 24 heures je suis toute les maladies, spécialement les très rares. Avec le temps, j'ai compris, ce phénomène éponge mimétique. Le jugement que l'on à sur moi peut littéralement me détruire. La seul parade que j'ai trouver c'est l'amour total, aussi non je devient plus noir que la nuits et bien sur ma nature profonde se révolte et le fait savoir.

LibertEchEriele 30 avril 2019 à 22:34

Autremonde 🙂
Le regard que l'on porte sur l'autre est un poison, effectivement. Et si l'on a affaire à quelqu'un d'ultrasensible...
Les mots, n'en parlons même pas..
Je l'avoue, chaque jour, encore, il m'arrive de donner à voir et à entendre, des regards et des mots que je ne cautionne pas, au fond de moi.
Les divers "polluants" qui m'empêchent de respirer normalement, tranquillement, naturellement, font encore de moi, par moments (et trop souvent encore) un polluant pour d'autres, voire pour ceux que j'aime (en sachant, qu'en plus, " j'aime" tout le monde)

Gargarinele 30 avril 2019 à 22:54

Et vous avez une solution pour être à peu près soi même sans blesser involontairement la sensibilité de certains ? Surtout ceux qu'on aime. Parce que je suis preneur.

LibertEchEriele 30 avril 2019 à 22:56

Et pour ce qui est des regards que l'on a portés sur moi et qui ont pu accompagner, encourager ma destruction tout le temps où je m'échinais à me détruire, je n'en parlerais même pas.
Seul subsiste un écoeurement: aucun n'a jamais fait montre de regrets
Mais, sans avoir appris aucune leçon à cet égard, sans avoir jamais rejoint aucune église, au fond de moi, je le sais, chacun fait comme il peut 🙂

Gwenouillele 30 avril 2019 à 22:58

S'assumer pleinement.
Me souviendrai toujours de ce moment dans ce film dont je n'ai pas regarde la fin.
Le patron doit virer une personne, et il essaie de ne pas la blesser, Et plus il est desolee pour elle, plus elle a l'impresison en comparaison, qu'il l'enfonce. Alors que quand il vire la personne sans etat d'ame, ca se passe bcp mieux. La personne comprend directement qu'il n'y a pas de recours, pas de faux espoirs, c'est comme ca.
Bah je pense que pour nous c'est pareil. Apres c'est un pb qui se mord la queue car il faut s'assumer pour que les autres acceptent, et il faut que les autres acceptent pour s'assumer.

Y'a aussi d'autres mots de confucius (je crois) qui disent a peu pres ca en bcp mieux tourne :
Ne parle jamais de toi en bien, les autres ne te croiraient pas. Ne parle jamais de toi en mal, il ne risquerait que de trop te croire.
C'est en limite de la question mais je trouvais que ca avait tout de meme un rapport.

Gargarinele 30 avril 2019 à 22:58

Jusque là ok :)

Gwenouillele 30 avril 2019 à 23:01

LiberteCherie, y'a un truc que j'ai toujours kiffe dans les film allemand a l'eau de rose : le moment ou ils ont une salle avec de la vaisselle qu'ils peuvent balancer. Ou une maison a detruire et tu peux y aller avec un enorme marteau. Ou ce moment ou ils ont des coussins avec la tete des acteurs et qu'ils jouent aux flechettes. Je reverais de faire pareil, et j'essaie interieurement deja, ca me fait un bien fou. Je les imagine au poto, tout nu, avec de la confiture et des fourmies rouges et moi qui rigolerais d'un rire demoniaque a cote en les observant, gnark gnark 😈 *,..,*

Gwenouillele 30 avril 2019 à 23:02

Mais sinon on pourrait monter une entreprise "pete durite" pour les zebres au bord de l'epuisement. On ferait des salles anti-con, avec tous les moyens de se defouler qui existent MOUAHAHAHAHA Je suis sure, on ferait tres vite profit :D

autreMondele 30 avril 2019 à 23:11

Avec le temps, j'applique certain principes. c'est ce qui me protégé
-ne pas tué, y compris symbolique seul les pierre tombal ont des étiquettes
-ne pas mentir sa veut dire aussi ne pas donnée des conseil au autre , c'est leur mentir, car j'ai pas toute les info, pour faire un vrais conseil
-ne pas volé ne pas prendre la vie des autre pour ma vie.
-ne pas consommer de d'intoxicants (Ceux qui juge bien ou mal, bye bye, garder vos certitude pour vous)
-Avoir un comportement sexuel correcte (Respecter de la volonté de l'autre, ne pas consommer l'autre ne pas cherche à le convaincre, faire mon maximum pour ne pas m'aveugler, savoir quand je vie une pulsion, tous les trucs qui nous conduise à posséder l'autre).
Ses principes mon sauver la vie. Dans une relation toxique, j'en était arrivée à vouloir tous stoppé et à me jeté sous un train et là dans tous mon être un message si tu fait cela la personne que tu aime sera détruite, pense à la culpabilité que tu vas lui faire porter. Et j'ai vécu pour l'autre, pour moi même je serai mort. Quand vous me parler de souffrance, j'en ai un certaine idée, mais je ne sait pas ou en est votre conscience, je peut ne peut répondre que par un instant que j'ai vécu et éventuellement les conclusion que j'en est eu. Cela vous aidera peut être a faire votre solution.

autreMondele 30 avril 2019 à 23:38

@LibertEchErie A ma connaissance les bouffeurs, il le disent "Je peut pas vivre sans toi" , pourrais pas dire un truc du type c'est trop bien de vire avec toi ?

LibertEchEriele 30 avril 2019 à 23:41

ben non, z'y arrivent pas, ça a pas l'air de leur venir à l'esprit
Qu'est-ce qu'on en sait, nous, s'ils pourraient faire autrement? On n'est pas eux

autreMondele 30 avril 2019 à 23:56

Pour causse , il n'y a pas d'empathie.

Gargarinele 30 avril 2019 à 23:57

Non les autres sont différents de nous. Ça paraît simple. Mais çà n'est pas toujours facile de s'en souvenir.

autreMondele 30 avril 2019 à 23:59

D'un coté il y en un qui fait pour la relation, et de l'autre côté c'est je prend merci sa me fait du bien.

Gargarinele 01 mai 2019 à 00:01

Free hugg

autreMondele 01 mai 2019 à 00:09

@Gargarine, c'est cela par nature un hypersensible est empathique, donc l'autre est son égal, alors que l'empathie, n'est pas pressent cher tous les humains. Quand c'est visible, a mon avis, il faut enlever notre empathie de la relation et savoir que cette relation est basé sur les rapport de forces.

Gargarinele 01 mai 2019 à 00:12

Plus pour moi. Je m'en passe au maximum. Et je me sent plus léger.

Gwenouillele 01 mai 2019 à 00:14

Ce n'est pas le fait qu'il n'y ait pas d'empathie, c'est que chaque personne a son mode d'expression et que la personne en face ne peut pas deviner la phrase que tu souhaiterais entendre ou la manière dont tu souhaiterais qu'elle soit prononcée. Et on peut penser que c'est un manque d'empathie, tout comme on peut se dire que c'est aussi un manque d'empathie d'attendre de l'autre quelque chose qu'il ne peut pas te donner. A partir de la, tout pb de communication est un manque d'empathie. Mais on peut aussi se dire que plutôt que de voir ça sous l'angle empathie, on peut aussi voir ça sous l'angle de la tolérance : ne pas attendre des autres qu'ils soient tolérants envers nous si nous ne sommes pas tolérants envers eux. Parce qu'un soucis de communication ne vient pas que du seul cote de celui qui parle, mais aussi du cote de celui qui entend, qui comprend, et qui interprète. La différence qu'on peut ressentir envers autrui est égale a la différence qu'autrui peut ressentir envers nous, et si le fosse n'est pas simple a appréhender pour nous, pourquoi le serait-il pour les autres ?
Est-ce de notre faute si nous sommes différents ?
Mais est-ce de leur fautes s'ils ne sont pas différents ?

LibertEchEriele 01 mai 2019 à 00:16

😉 😍

Gargarinele 01 mai 2019 à 00:17

Euh... pas compris.

autreMondele 01 mai 2019 à 00:28

Dialogue imaginaire entre un empathique et un non empathique.
-Non empathique "t'es nul" (Le non empathique cherche a se positionnée dans la relation")
- l'empathique " Tu te trompe , personne n'est nul, il suffis simplement d'apprendre a se connaitre"
-Non empatique "pauvre merde" (il a absolument rein compris, mais veux pas perde la face).

La même avec l'empathique qui s'adapte
Non empathique "t'es nul"
L'empathique "ta la relation que tu mérite"
Non empatique "Putain t'es cool comme mec"

Gargarinele 01 mai 2019 à 00:39

C'est rude quand même je trouve.

autreMondele 01 mai 2019 à 00:48

C'est la seul solution pour ne pas avoir un dialogue de sourd, totalement épuisant, c'est accepter qu'il soit ce qu'il est sans vouloir le changer

autreMondele 01 mai 2019 à 00:52

@Gargarine t'es permaculteur ?

autreMondele 01 mai 2019 à 00:56

Pour ceux , qui utlise le decloisenement
voir la vidéo

Gargarinele 01 mai 2019 à 01:02

Je commence oui. Et les limaces sont mes amies. Oui, d'accord, parce qu'elles sont des limaces. Mais je continue à trouver ça rude. Merci pour la vidéo, je finirai de la regarder tranquillement.

autreMondele 01 mai 2019 à 01:30

J'ai pris les limasses , car c'est vraiment beurk, un peut comme un non empathique. C'est pas bon ou mauvais, il n'y a pas de communication empathique, quand un participant n'a pas dans son monde l'empathie. C'est comme parler d'une course de voitures, a une personne qui vie en foret amazonienne. Il ne pourra pas comprendre comprendre. il n'a jamais vue de voiture.

Gargarinele 01 mai 2019 à 01:35

Ce n'est pas parce que j'ai conscience de la vitesse de rotation de la terre que je suis plus conscient qu'une fourmi, limace ou tout autre bestiaire fleuri. Faut savoir encaisser c'est sûr. La parabole du jardinier me sert à me rappeler mon manque constant d'humilité, enfin j'y travaille.

Gwenouillele 01 mai 2019 à 09:07

Gargarine, je rebondissais a cette phrase : A ma connaissance les bouffeurs, il le disent "Je peut pas vivre sans toi" , pourrais pas dire un truc du type c'est trop bien de vire avec toi ?

Je ne suis pas d'accord quant au dialogue empathique/non empathique. Je trouve ca tres simplifie. Deja, parce que le monde n'est pas binaire. Il n'y a pas une nuance de gris, on peut etre empathique sur certains sujets et pas sur d'autres, mais aussi parce que le non empathique n'en arrive pas forcement a dire que t'es nul.
Par ailleurs (et je peux t'en donner des exemples sur les non empathiques car je suis moi-meme non empathique pour bcp de situations), il peut arriver que le non empathique fasse une reflexion sur une situation, comme un constat, sans porter de jugement. On peut tres bien par exemple penser que ce que fait notre ami est affreusement moche, mais aimer tout de meme l'ami en question. Ca s'appelle etre realiste. On peut aussi ne pas aimer certains de ses comportements, le lui faire savoir, mais ne pas remettre en question la relation. Et la personne en face, ca je peux te l'assurer, prendra toujours toutes les critiques contre elle (cote narcissique que nous avons tous, certains plus affirme que d'autres). Ne pas non plus faire la part des choses quand on est soi-meme empathique et/ou narcissique prouve egalement une incapacite a s'adapter.
Je te donne plusieurs domaines concrets : t'es deja alle critiquer ce qu'ecrit qqn ? Tu peux totalement ne pas aimer ce qu'elle fait, le dire clairement sans dire "t'es nul", et te prendre un retour de merde dans la tronche. En fait, quand tu as besoin de dire des choses qui ne sont pas agreables, y'a pas de bons moyens de les dire. La personne se vexe tres rapidement, elle prend tout pour elle, elle ne se dissocie pas de son texte, et elle te boude, en plus de venir, parfois, demonter ton texte pour prouver que tu critiques le sien, alors que toi t'ecris comme une merde. Ca ne veut pourtant pas dire que tu n'aimes pas la personne, ou que tu n'aimes pas ce qu'elle ecrit d'autre.
Autre exemple : en chant. C'est un instrument tres particulier car tout commentaire fait par le prof est pris comme un boulet de canon dans la figure par l'eleve. A l'opera, la voix met tant de temps a se developper qu'on a vite fait de se decourager. Eh bien pareil, on est oblige de prendre des triples gants car chaque reflexion faite est susceptible d'etre mal prise. Alors qu'a la base, c'est dit pour faire progresser ton instrument, mais les gens ne dissocient pas la voix de qui ils sont.
Enfin, des fois il n'y a juste pas de bonne maniere de dire les choses. Je lisais encore recemment un article qui parlait de l'annonce des diagnostics de cancer et le fait que les medecins ne prenaient pas de gants. Il y avait bien entendu un exemple et personnellement je n'ai pas trouve que c'etait abuse. A un moment donne, le medecin, meme s'il est empathique, ne peut pas non plus prendre une demi-journee pour preparer la famille. Et il y a des gens dans de tels denis de maladie (en terme general, c'est a dire qu'ajd, en France, on ne tolere plus qu'on puisse avoir une maladie grave et que celle-ci puisse ne pas se soigner) que l'annonce est toujours difficile, peut importe comment on l'annonce. Ben quand on t'annonce un cancer, tu le prendras toujours mal.
Enfin, avoir un dialogue empathique avec une personne qui se complait par ex dans sa douleur, c'est juste sans fin et ca t'aspire jusqu'a te sucer toute la moelle. Les gens comme ca existent aussi.
Et je pourrais te donner des milliers de cas ou on pourrait en effet penser que le "non empathique" a tort. Mais je pense a un moment donne que l'empathique, comme tu l'appelles, doit aussi etre capable lui de s'adapter aux non-empathiques. Tu ne peux pas demander et attendre de qqn qu'il s'adapte a ta facon d'etre quand toi tu es incapable de t'adapter a la sienne.

Gwenouillele 01 mai 2019 à 09:10

Pour reprendre ton exemple, si on enleve l'aspect narcissique de l'empathique qui ramene tout a lui :
J'ai pris les limasses , car c'est vraiment beurk, un peut comme un non empathique. C'est pas bon ou mauvais, il n'y a pas de communication empathique, quand un participant n'a pas dans son monde l'empathie. C'est comme parler d'une course de voitures, a une personne qui vie en foret amazonienne. Il ne pourra pas comprendre comprendre. il n'a jamais vue de voiture.

Et c'est aussi comme parler de foret amazonienne a une gars qui fait des courses de voitures, il ne pourra pas comprendre, il n'a jamais vu la foret amazonienne.

Julienle 01 mai 2019 à 09:16

Bonjour à tous et toutes ! Je suis content d'être tombé sur cet échange, belles énergies et efforts de compréhension, cette journée commence bien !

Permettez-moi d'apporter ma petite contribution à la question de Gargarine : "Et vous avez une solution pour être à peu près soi même sans blesser involontairement la sensibilité de certains ? Surtout ceux qu'on aime. Parce que je suis preneur."

Ma suggestion n'est pas la solution, mais peut aider en attendant : ralentir.

J'ai le sentiment que tous ces mots, tous ces regards, toutes ces humeurs, balancées à la va-vite dans le bordel ambiant, nous font tant de mal, parce qu'on n'a pas le temps de se poser, pour les décortiquer, ou juste, les caresser pour les voir de plus près. On s'les prends en pleine gueule et à peine la souffrance manifestée, un autre en pleine gueule. Un qualificatif, un jugement, une humeur, une peur. Un mot.

Si on avait juste un peu plus de temps...

Amitiés à tous et toutes, et belle fête du non-travail !

Gwenouillele 01 mai 2019 à 09:26

Bien d'accord avec toi Julien :)

Gargarinele 01 mai 2019 à 10:24

Moi non. Mais je comprend ce que tu veux dire Julien. En attendant en tout cas. Bonne fête du non-travail à tous et à toutes.

autreMondele 01 mai 2019 à 15:41

@Gwenouille , pour l'exemple du dialogue entre mode empathique et mode non emphatiques , pour montré que ce qui est dit n'est pas forcement ce qu'il veut être dit et ce que ce qui entendus n'est pas forcement ce qui à été dit. Un dialogue non empathique, n'est pas un dialogue sans amour, celui qui le peut doit se placé au niveau de l'échange, et ne pas agresser. C'est ce que tu explique très bien avec ton expérience musical, aussi non le dialogue n'existe plus et il n'y a plus de construction possible. Petit pression , toute personne ressent de l'amour pour son prochain (quand tu ressent, de la colère, c'est plus du au fait de la frustration de la rupture, que de la haine pure et dure). Après il y a des personnes qui son juste au niveau de la survie,et là rein a faire. C'est extrêmement rare, mais il y a des personnes, qui n'ont aucun conscience d'eux même, il n'ont ni passé , ni avenir.

@Julien Un bâton à toujours deux bouts, regarde se qui est beau dans la personne, commence ta phrase pas une mise ne valeur ( Pas un truc a con, soit subtil) et choisie bien t'es mots pour placé ta proposition, pose toi la question est que j'aimerais que l'on me parle avec cette intonation et ce vocabulaire. Pas besoin de mentir, la richesse du vocabulaire, connais toute les nuances. Et surtout pose toi la question qu'est que la personne veut obtenir , dans cette relation. Le principe est simple si tu agresse tu vas te prendre une mandale direct. A partir de se moment là tu peut tous dire.
Par exemple, j'ai du mal a concevoir votre position, mais là j'ai peut de temps on reprendra plus tard, c'est mieux que bordel la prise de tête dégage.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?