Vous avez dit... atypique ?

Déficit d'attention

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Déficit d'attention
Déficit d'attention
Apollosle 13 mars 2020 à 21:24

Depuis quelques temps j'ai remarqué (et on m'a fait remarquer) que j'avais un déficit d'attention. Ou de mémoire.

Alors bon, ça a toujours été le cas. Quand quelque chose ne m'intéresse pas, mon esprit se barre par la fenêtre comme une flèche. Y compris au milieu d'une conversation.

Sauf que voilà, j'ai quand même réussi à faire (relativement) illusion l'essentiel de ma vie. Que se passe-t-il pour que ça se mette à se voir autant ?

Alors certes les gens qui me l'ont fait remarquer me côtoient quotidiennement ou presque : principal collaborateur de bureau et colocataire. Et certes j'ai actuellement un boulot qui ne m'intéresse plus (d'ailleurs je le quitte la semaine qui vient, wouhouuu !), et je dois m'occuper de tout un tas de paperasses pour ma famille et ça me pèse.

Mais y aurait-il aussi l'âge ? J'ai 32 ans.

Y aurait-il plus ? Il y a des antécédents de démence et de parkinson dans ma famille.

Ma soeur (35 ans) me signale vivre la même chose, mais ça ne l'empêche pas de continuer à exceller au boulot, à gérer 2 enfants et à prendre en charge l'essentiel des démarches de fameuses paperasses.

Est-ce que je décroche parce que j'ai été élevé comme un mec et que du coup j'ai tendance à "démissionner" ?

Est-ce que je peux changer ça avec des exercices particuliers ?

Je suis allé voir un médecin, qui m'a prescrit une IRM. Ce qui, a priori, ne peut rien détecter à ce sujet.

Je m'adresse à mes aînés : quel est votre vécu vis-à-vis de ça ? Comment le gérez-vous ?

Merci d'avance pour vos lumières ^^

Cameleazebrale 14 mars 2020 à 00:06   •  

Salut, j'ai passé des tests de mémoire, moi aussi mon entourage m'alertait... lorsque je mélangeait les souvenirs, les dates... ou que mes amies étaient obligées de me rappeler de nombreux détails avant qu'un fasse tilt et me permette de retrouver le fil... en gros je visualise ma mémoire comme une immense bibliothèque que je remplie a ras bord et qui n'a pas d'ordre, ni de priorité, ni de temporisation.... va trouver le bon tiroir dans tout ce bordel... Enfin les test on montré des lacunes, mais dans la norme. Sauf que comme je suis au dessus de 130 dans certains domaines (mon test de Qi est tellement bordélique que je dois attendre qu'il trouve quelqu'un pour en faire le diagnostique...) enfin je m'éparpille, si tu as une mémoire normale alors que ton cerveau ailleurs tourne plus vite tu en ressent le décalage et elle n'est pas à la mesure de tes autres capacités... donc la neuropsychologue va me faire travailler mes connections et mes faiblesses en mémoire.
Regarde donc si à priori tu est homogène ou hétérogène. L'hétérogénéité provoquant des difficultés certaines. Regarde aussi un autre domaine, je dois le bosser aussi, se sentir à l'aise avec sa mémoire et faire en sorte qu'elle roule, ou suive, passe aussi par la confiance en soi, une bonne connaissance de soi et une capacité à se poser et se recentrer pour capter l'instant présent. On ne peut courir sans cesse en attrapant tout ce qui passe sans faire de loupe ou en perdre en chemin, pour l'image... voilà, sorry un peu long et en vrac, je te laisse faire le trie... bonne soirée!

Enfantducosmosle 14 mars 2020 à 01:28   •  

Euh, vérifie déjà que même si tu as la tête ailleurs tu arrives quand même à suivre la conversation. Parce que des fois les gens penses que je ne les écoutes pas et pourtant je suis parfaitement mais en pensant à autre chose.

Sebunkenle 14 mars 2020 à 08:04   •  

C'est un problème qui me poursuit depuis bien trop longtemps aussi. J'ai toujours été dans la lune et tête en l'aire depuis ma naissance. Et quand j'essaie de suivre des consignes en stages ou au travail j'interprète toujours l'information de manière erronée ou alors je ne retiens qu'une partie de l'info. Même pour des choses simples. En vérité Je crois que je suis complètement dénué de logiques et de bon sens. La plupart des gens comprennent et devine naturellement les choses par simple déductions et liens logiques qui s'emboitent. Mais pas moi. Et puis j'ai aussi eu de gros problèmes d'attention dans le passé.( c'était limite pathologique ) Ce qui n'aide pas non plus. Là maintenant ca va beaucoups mieux. Avec un gros travail sur moi j'ai réussie à bien atténuer ça. Bon par contre mon absence de logique et de bon sens perdurent il n'y a rien a faire. Je n'arrive pas à me mettre à la place des autres. Sinon Apollos je sait qu'il peut y avoir des facteurs externes et internes qui nuisent à l'attention. ( Problèmes personneles, soucis, manque de sommeils, fatigues, les smartphones et les écrans peuvent aussi amoindrir la capacité à ce concentrer et à retenir les choses. Voilà si ça peut t'éclairer ou pas.

De mon côté j'ai remédié à ça en arrêtant les écrans plusieurs heures avant de me coucher. Du coup je dormais mieux et je n'était plus fatigué le lendemain. Mais je ne pense pas que ce soit ça le problème chez toi.

estel08le 21 avril 2020 à 15:00   •  

Cc il faut savoir d'où ça vient, as tu un tda ou est ce une manisfestation du hpi ? Pour avoir une réponse il faut passer des tests, je pense. Mon fils est comme moi tête en l'air, étourdie dans la lune ... il oublie ses affaires à des difficultés pour se concentrer, comme moi, c'est difficile à gérer au quotidien. Ces manisfestations sont-elles récurrentes quel que soit le contexte ? Et malgré toutes difficultés on arrive à apprendre à s'en sortir !! Bon courage !

Berengerele 25 avril 2020 à 14:22   •  

Le déficit d'attention, le manque de concentration, je connais bien. Il faut que je sois intéressée par l'action ou le sujet. j'ai besoin de temps de "larvage" aussi ! Je suis plutôt dans l'acceptation et je préfère faire le tour de mes réussites que de chercher ce qui ne va pas "comme tout le monde". Je respire.

Kundunle 01 mai 2020 à 04:26   •  

Salut Apollos,
Je suis fortement sujet au déficit d'attention aussi et j'ai tendance à constater qu'il s'est plutôt amplifié avec le temps et l'usage des écrans au point de prendre des proportions parfois assez génantes. Souvent un simple mot ou concept dans une conversation peut faire remonter une image, mon esprit la suit alors et se barre en flèche comme tu dis dans une chaîne de pensées qui ne s'interrompra que lorsque je l'aurais menée à son terme, ou que mon interlocuteur ou moi-même aura fait le constat que je ne suis plus là. Je m'ennuie très vite dans une conversation avec des non-HP et ce comportement à tendance dans ce cas à ce manifester de manière beaucoup plus fréquente. Je pense que c'est un comportement névrotique qui se développe peu à peu par manque de stimulation / d'un environnement adapté. Il y a quand même des manières de lutter contre qui sont bien décrites sur le site http://tdah-adulte.org

Celestele 04 mai 2020 à 19:24   •  

J ai parfois la tête dans les nuages ( et ça se voit..ma réputation est faite lol ) , et avec l âge j ai parfaitement analysé pourquoi je decrochais. Les associations d idées fusent, ca arrive et parfois une perte de connexion pour me proteger d un climat electrique qui me dépasse , ou trop de monde, trop de bruit. La "pleine conscience" m a aidé a atténuer ces effets et a rester dans le moment présent dans les situations a risque pour moi mais je suis loin d être experte . Peut être pourrais tu commencer a repérer dans quelles situations cela t arrive ? Qu' est ce qui te fais décrocher ?

Kintsugile 11 mai 2020 à 21:44   •  

Bonjour Apollos !
Le TDAH (Trouble Déficitaire de l'Attention avec ou sans Hyperactivité) est parfaitement normal et courant lorsque l'on est HPI/Zèbre etc... Quand on pense à plein de choses différentes en même temps ou qu'on ressent des émotions fortes qui nous coupent du monde extérieur, c'est plutôt normal non ? :) En revanche, il peut être accentué par la fatigue, et aussi par le fait d'être préoccupé mentalement par quelque chose... Ce qui m'aide c'est le sport, la méditation... penser à respirer ! Et surtout : accepter cette limite et en rire...

Karale 22 mai 2020 à 21:27   •  

Bonjour ,
j'ai aussi le même souci. Je décroche très vite dès que ça n'a plus d'intérêt à mes yeux. Parfois, ça me met mal à l'aise vis à vis de l'autre personne. On pourrait l'interpréter par un manque d'intérêt , un manque de respect.
Parfois une idée intéressante que je veux placer dans la conversation me vient mais bon si je ne laisse pas l'interlocuteur finir cela passe pour de l'inconvenance alors je finis par oublier mon idée 😨
Après je suis aussi dyslexique ce qui va encore accentuer le problème ... La mémoire de travail chez les dyslexiques est très mauvaise.
Mais à côté de cela, je suis capable de mémoriser des suites de chiffres sans trop grande difficulté... 🙄
Il paraît que le corps calleux peut être du coup plus dense que chez les personnes "sans particularités" dys ou autres du coup nos hémisphères ont davantage d'échanges. Les dyslexiques voient tout en image après j'ai toujours du mal avec les généralités qu'on peut lire même si personnellement cela se confirme.
Du coup, il s'agit de faire de nos faiblesses une force. Encoder... C'est généralement ce que je fais quand je dois mémoriser quelque chose d'important. Je lui associe des images , bon parfois le rapprochement est un peu capillo-tracté 😂 mais ça fonctionne.
Il existe des méthodes de mémorisation .
J'avais aussi essayé la technique des post-it mais ... je ne savais plus où je les mettais 😂
Quand je te lis j'ai le sentiment que c'est principalement un manque d'intérêt pour" la paperasse" , pour ton boulot.
Je suis sûre que si tu es dans un domaine qui te passionne cela ne se produit pas.
Comment trouver de l'intérêt dans des choses inintéressantes? Les prendre avec légèreté avec humour... enfin je réfléchis en écrivant.

Zuzile 29 mai 2020 à 20:13   •  

Bonjour Appollo, j'ai un peu plus de 50 ans et je souffre d'un déficit d'attention et parfois de concentration depuis longtemps, les choses ne s'arrangent pas avec le temps, j'ai eu des craintes comme toi quant à mon état de santé etc .... il est clair que lorsque la conversation cesse d'être interessante on s'échappe ...et qu'avoir une pensée arborescente n'arrange rien ... je remarque ceci : tant qu'il fallait que je fasse socialement mes preuves, tant qu'il fallait assurer pour les enfants, j'arriverais à gérer et par nécessité j'arrivais à la fois à être à 100% à ce que je devais faire et aussi dans ma tête être ailleurs (surveiller les devoirs des enfants, cuire le poisson pané et réfléchir sur le cours que je devais faire le lendemain sur Schopenhauer), le côté plastique du cerveau est assez incroyable, et me dit-on que chez moi cette plasticité est particulièrement développée, mais c'est aussi très fatiguant avec le temps. Avec le temps, les enfants grandissent, la question de la reconnaissance sociale disparaît, j'assume de plus en plus ma zebritude et du coup je laisse aller ! Tant pis, je suis désolée, mais si ce qui se passe autour de moi n'est pas interessant eh bien je ne me contrains plus ... ça fait bien rire mes enfants même si ils trouvent ça parfois pénible .... ils s'y font avec beaucoup de gentillesse .... alors peut être tout simplement tu t'assume davantage ... je n'en sais rien ... voilà juste un partage d'expérience ;)

estel08le 10 juillet 2020 à 22:40   •  

@Kintsugi Le tdah est un trouble de l'attention qui peut être présent sans que l'on soit hp; et on peut être hp et avoir un tdah. Le manque de concentration, l'inattention sont aussi des manifestations du hp; en effet le hp peut s'ennuyer du coup il pense à autre chose donc décroche quand le sujet ou/et la discussion ne l'intéressent pas. C'est simple quand on a un tdah cela se manifeste dans tous les contextes/lieux sur une longue durée; l'inattention et le manque de concentration résultent d'un désintérêt chez le hp.

Slyle 10 septembre 2020 à 22:44   •  

On parle de TDAH mais pas de HTA , qui est une haute tension arterielle et qui empeche de se concentrer, je ne bois pas (trop 🥴 ) mange bio, fait du sport, ne fume pas et on me découvre avec de la haute tension à mon age (48) c'est ce qu'ils appellent de la haute tension juvénile et avec les examens héréditaire. Néanmoins pour passer du coq à l'ane et passant par les autres animaux de la basse cour et finalement revenir sur le tas de fumier, c'est typique de mon caractère, quand je suis en forme difficile de me suivre en plus j'ai une sainte horreur de répéter...dur dur d'etre HPI HTA avec peut etre c'est vrai un soupçon de TDAH (l'émission de Pierre Bellemare 😄 )


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?