Vous avez dit... atypique ?

Des goûts et des couleurs

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Des goûts et des couleurs
Des goûts et des couleurs
Abderianle 01 mars 2019 à 22:15

Ce sera peut-être une question bizarre (oh, pour une fois... ^^), mais... mh, quand je vois que vous partagez vos goûts et enthousiasmes sans expliquer pourquoi, je vois mal l'intérêt social de la chose. Par exemple, on peut bien imaginer que si je dis "j'aime le canard à l'orange", une dissertation soit assez vaine, mais quand on me dit "j'adore la culture italienne", "je suis fan de romans cyberpunk" ou "je suis fâché avec la Nouvelle Vague", je ne saisis strictement jamais le sens humain d'une telle proposition.
Et quand j'interroge, dans la grande et rageuse vie extérieure (parfois, la nuit, il m'arrive de sortir... ^^), on ne m'explique jamais précisément *pourquoi*.
Or n'est-ce pas le sens même d'un élan ? Qu'est-ce qu'une passion pour l'informatique, les reines de France ou les blagues belges si on ne peut pas justifier dans l'ensemble d'une classe d'éléments similaires le pourquoi de telle ou telle élection ?
Est-ce une de mes tares profondes ou y a-t-il quelque autre âme torturée qui endure pareille pathologie ?

Merlinle 02 mars 2019 à 07:44   •  

Ah, l'analyse intellectuelle de ce qui ne l'est pas ! (rire)
Le problème des goûts, c'est qu'on ne les explique pas forcément. Et que lorsqu'on les explique, c'est souvent une analyse détachée a posteriori qui revient à tenter de compter les écailles sur des coquilles d'huitres pour justifier le fait d'en avoir mangé une douzaine.

Personnellement, je ne crois pas que l'on explique tout par la logique et l'intellect. C'est un outil, souvent utile, parfois encombrant, mais un outil. Notre "moi", ce qui fait qui nous sommes, ce n'est pas ça, c'est beaucoup plus profond et pas forcément rationnel. Nous sommes je crois un mélange d'instincts, de passions, de sensations, de perceptions, mais aussi de poussées de nos énergies spirituelles (certains diraient "âme" mais pour moi ce mot a été galvaudé par tellement de marques de lessive religieuses que je l'évite autant que faire se peut).

Donc si tu me demandes par exemple pourquoi j'ai une attirance particulière pour le Seigneur des Anneaux, une réponse "rationnelle" serait d'invoquer le style d'écriture, le fait qu'il sait créer des mondes immersifs. Je sais bien que ce n'est qu'une explication superficielle, et que la vraie réponse serait "parce qu'il me parle à l'intérieur et qu'il me fait vibrer." :)

Abderianle 02 mars 2019 à 08:03   •  

Merci pour ta réponse !
Cependant, même si mon propos a l'air intellectualisant, je ne suis pas sûr qu'il faille rester dans la catégorie de "l'intellectuel". On peut tout à fait justifier le fait de manger des nems par des raisons non-intellectuelles : ça croustille, j'adore la salade autour, les goûts sont différents, la sauce est exquise et relève le nem, c'est assez ludique d'enrouler sa feuille, il y a souvent un côté convivial, etc.
Tu vois, à mes yeux, si je fais quelque chose avec plaisir, en général, je peux expliquer *pourquoi* je ressens du plaisir, et pas juste "c'est cool en fait". Par exemple si tu aimes Lord of the Ring, c'est peut-être aussi pour l'imagination particulière des mondes, par le fait que tu puisses t'identifier ou non à tel personnage, que tu aurais aimé être toi-même l'auteur d'une telle saga, que la dimension linguistique est originale et fait un peu jeu de pistes pour la comprendre, etc.
De même que la matière vibre dans certaines conditions, et jamais d'elle-même, je vois mal la possibilité de vibrer sans cause réelle. Je ne veux pas être spinoziste, non, bien sûr... mais je tiens vraiment la catégorie "goût" pour un fourre-tout variable qui n'a même aucun sens précis.

Par exemple, je comprends à ce titre très mal pourquoi les sites de rencontre adorent lier les gens en fonction de leurs goûts. A mes yeux, c'est profondément inepte. Je pourrais bien sortir avec une fille qui n'en a rien à péter de LOR, mais qui adore la culture viking, alors que, pour ma part, ben... hum. Ce serait enrichissant, et si les goûts sont si variables, comment construire un couple sur un intérêt commun ? D'ailleurs, les surdoués sont justement très changeants sur ce point et sur d'autres, donc ce ne devrait même pas être envisageable. Et de même, la "raison" qui te pousse à aimer LOR, ou disons plutôt les "motifs", les "vibrations" qui sont les tiennes ne sont probablement pas du tout les miennes. A supposer que je tienne Gandalf pour médiocre et Sauron pour un héros incompris, et que tu as une perspective inverse, tu vas, au mieux, vouloir m'étriper. Et d'emblée, nous formerions un couple bien trop classique ^^.

Du coup, la question de l'affinité par les goûts n'est-elle pas une sorte de GRH de l'humanité complètement artificielle et absurde, à la manière de tout ce qui se fait (la plupart du temps) dans les braves sociétés privées ?!

Merlinle 02 mars 2019 à 08:10   •  

Tu as entièrement raison pour les goûts... et complètement tort aussi. Logique. Enfin selon mon point de vue. Un couple se construit grâce à de nombreux facteurs, mais je crois que certains goûts sont simplement incompatibles avec une cohabitation. Ce serait donc davantage une mesure des incompatibilités que des compatibilités en ce qui me concerne. Quelques exemples :

- Une femme qui adore écouter du Sardou toute la journée, qui en chante sous la douche et tapisse ses murs avec les photos de son idole. Ben elle aura beau m'attirer physiquement, avoir des connexions intellectuelles hyper-intéressantes et partager de nombreuses analyses sociales et sociétales, je ne pourrai juste pas la supporter plus de 10 minutes au quotidien.

- Une personne qui a une analyse politique de type autoritaire, ou qui serait à fond pour le capitalisme libéral. Ben même si tout le reste colle, ça n'ira pas sur la durée non plus.

Je crois bien me connaître, et je sais quelles sont les incompatibilités rhédibitoires, et aussi quels sont les types de goûts qui vont au contraire me rapprocher de quelqu'un. C'est donc utile d'en avoir un aperçu.

En plus, à défaut d'autre chose, c'est quand même un bon point pour démarrer une conversation, surtout si comme moi on a une incapacité quasi physique d'aborder quelqu'un sans avoir une bonne raison... (rire)

LibertEchEriele 02 mars 2019 à 09:52   •  

😄 😄 😄 Merlin! Je ne te connais pas encore très bien, mais là j'ai eu une vision, il fait bon, ta porte est ouverte, tu es au potager, en goûtant aux doux chants de la nature environnante et là, ça y est, elle est levée, et a foutu son Sardou à fond la caisse! je ne sais pas s'il t'arrive de t'énerver mais là je te vois piétiner tes pauvres poireaux pendant qu'elle hurle plus fort que son idole: "la France, ma belle patrie..." (je me trompe peut-être un peu dans les paroles)

Merlinle 02 mars 2019 à 09:56   •  

Je ne ferais jamais ça à des poireaux ! Mais aller casser quelques bambous peut-être... avant de signifier à la dame qu'elle n'est plus la bienvenue chez moi :P

patrickle 02 mars 2019 à 10:04   •  

et que se passera-t-il le jour où on découvrira que faire écouter du michel Sardou à des poireaux les aide à grandir 🙂

Merlinle 02 mars 2019 à 10:10   •  

Je me contenterai de poireaux moins grands ou je cultiverai davantage de blettes :P

Mais je ne m'inquiète pas. La seule chose que Sardou puisse faire pousser, c'est la connerie :D

LibertEchEriele 02 mars 2019 à 10:14   •  

Hmmm, j'adore les blettes

patrickle 02 mars 2019 à 10:22   •  

sur ce coup-là, je me méfie de Merlin 🙂

voir la vidéo

Zebra3le 02 mars 2019 à 10:22   •  

En gratin...humm

patrickle 02 mars 2019 à 10:23   •  

les bettes, j'aime bien (surtout le vert, moins la tige), on a une petite recette avec des tomates et du vin blanc

Merlinle 02 mars 2019 à 10:32   •  

Je les cuisine souvent à la crème, comme si c'était des épinards (mais meilleur). Avec oeufs durs et croûtons.

LibertEchEriele 02 mars 2019 à 11:30   •  

Moi je les connais surtout en gratin, sauce blanche avec patates

LibertEchEriele 02 mars 2019 à 11:30   •  

Mais là c'est avec les côtes

Pacaloule 02 mars 2019 à 12:21   •  

Et voilà....les blettes c'est une affaire de gouts...on peut en discuter, mais il y en a qui aiment et d'autres qui n'aiment pas.
Je suis bien d'accord avec ce que dit Merlin. On peut détecter chez l'autre des goûts de ch..., et décider qu'on ne la fréquentera pas. Sans s'instituer arbitre du bon goût ou du mauvais goût, c'est comme l'indice d'une sensibilité disons...différente...très différente...et à un certain seuil, c'est rédhibitoire.
On peut aussi détecter chez l'autre des goûts différents, mais être curieux d'en savoir un peu plus... et c'est là que ça commence à devenir intéressant non ?

LibertEchEriele 02 mars 2019 à 16:40   •  

Oh que oui! Mais à mon humble avis, c'est parce-qu'il y a quelque trait commun quelque-part quand-même, et là où ça a de l'importance pour nous, une résonance qui touche à ce qui est primordial pour nous, et tout ça emballé avec un charme singulier qui nous émeut, non?

Merlinle 02 mars 2019 à 17:22   •  

Quand il y aura une section "rencontres", je pense que je ferai une liste de mes incompatibilités, ça fera gagner du temps :)

Pacaloule 02 mars 2019 à 17:40   •  

LibertEchErie: oh que oui !
Merlin, comment te dire...il y a déjà une section "rencontres" 😄

Merlinle 02 mars 2019 à 18:09   •  

@Pacalou ben pas vraiment... Voir le fil de discussion :
https://www.apie-people.com/forum/vie-du-site/boite-a-idees/les-rencontres-1810

Zebra3le 02 mars 2019 à 18:16   •  

Pour ma part, je n'aimerais pas afficher ça dans un fil. La rencontre, ou plutôt la démarche d'un premier contact, des discussions et plus si affinités, est quelque chose d'intime et de privé. Si on souhaite aller vers l'autre, comme dans la vraie vie, on fait le premier pas en MP ou par le petit clin d'oeil. Si pas de réponse...on n'insiste pas en respectant le choix de l'autre. Non ?
Après, un profil plus détaillé, oui pourquoi pas, à la discrétion de chacun et chacune...

Merlinle 02 mars 2019 à 18:21   •  

Oui, les deux méthodes se comprennent. En ce qui me concerne, j'attendrais qu'il y ait des sections vraiment privées réservées aux inscrits et non consultables par le "grand public" si j'avais à mettre des éléments plus personnels.

Pacaloule 02 mars 2019 à 18:29   •  

Mmhh je vois..Après, tu viens quand même de poser sur ce post des bases extrêmement solides pour une relation durable et harmonieuse il me semble : tu as dit que tu n'aimais pas Michel Sardou...
Plus sérieusement, ce n'est pas évident d'élaborer une présentation, en dire assez mais pas trop non plus, écrire ce qui nous définit au fond sur un post public. Et puis, comme le dit LibertEchErie, le charme et la résonance de ce qu'éveille l'autre en nous, cela relève des mystères de l'amour, ça ne tient pas et ça ne se lit pas sur une feuille de papier. Mais bon, je comprends, il faut bien commencer par quelque chose..

LibertEchEriele 02 mars 2019 à 18:34   •  

Ah ça, ça dépend pour qui. Moi, par exemple, je peux commencer à être charmée par écrit..

Zebra3le 02 mars 2019 à 18:42   •  

Ben moi aussi. C'est important l'écrit.

Justine18le 02 mars 2019 à 19:48   •  

Je suis tout à fait d'accord avec vous. L'écrit peut être souvent plus facile aussi (enfin pour moi c'est le cas !). Et ça en dit aussi beaucoup sur l'auteur.

Abderianle 02 mars 2019 à 21:01   •  

Mh, j'aimais vu quelqu'un s'enamourer d'une relation épistolaire. Vous pourriez, vous ? Genre "oh que son verbe est dur mais que sa prose est tendre !" ? Ou même "ah, sa syntaxe a des bigarrures et il tombe parfois dans de pathétiques amphigouris mais au fond, ça doit être un bon gars" ? Ou alors même carrément "celui-ci pourrait être éligible à une rencontre car son taux de fautes d'orthographe est inférieur à 3.7%, ce qui, selon mes accords synallagmatiques, me conduisent à devoir lui proposer assez rapidement un rendez-vous" ?

Mh, donc les goûts constituent en fait un entretien d'embauche secret ?!

Merlinle 02 mars 2019 à 21:19   •  

@Abderian, tu es quand même un drôle d'épistolaire, quand même !
Que sont les relations qui démarrent sur des forums ou des sites de rencontre sinon des relations épistolaires ? Sans leur séduction, la rencontre ne se produit pas, et la prose est bien ce qui commence à éveiller un intérêt affectif et putatif (et je ne parle pas de prostituée au système pileux développé). L'enamourage peut donc être une affaire de mots, et les écrits avoir la saveur du verbe haut.

Abderianle 02 mars 2019 à 22:57   •  

Ah, tu dois dire vrai, encore que je n'ai personnellement jamais connu une telle flambée ; je me fie donc à vos expériences sur la question.

Ceci dit, s'enamourer d'un quidam par sa prose, ça pose question. Comme la drague, si le texte est destiné à séduire, il est ourlé, ouvragé, ciselé dans un dessein qui est en-dehors du texte lui-même, et c'est au fond faire oeuvre de fiction pour vaporiser ici ou là quelques sentiments et enfumer l'autre de certaines douceurs et sous-entendus que la pudeur ou la timidité n'accepterait pas autrement. Et on a tout le temps de réfléchir, de tricher, d'abuser de la confiance, de la crédulité ou des dictionnaires. En plus, c'est aussi injuste, car un individu qui écrit bien n'est pas forcément quelqu'un qui peut bien parler, et de manière générale, qui parle bien n'est pas forcément bon, et la vertu dans un art ne fait pas toujours la vertu de la personne. A ce titre-là, que chacun dessine, fasse de la musique, danse comme les parades des animaux pour montrer par ses raffinements la componction dispensée dans telle ou telle discipline (ce qu'était faire la cour au Moyen-Âge) !

D'ailleurs Merlin, il y a le risque de grandes incompréhensions, là aussi liées à des préjugés. Tiens, comme Pacalou le disait bien, maintenant que l'on sait tout, si je venais à dire "Alors Merlin, ça gaze ? Ah, journée terrible hier, mon voisin a mis Sardou à fond, et figure-toi que, ben, je crois que je finis par le trouver sympathique", tu penserais peut-être que je parle de Sardou (alors que je peux parler du voisin), et quand bien même je jugerai Sardou sympathique, ne serait-ce pas un éclat pour provoquer une discussion ? Et si l'on en revient aux goûts, tu claqueras ta porte, et je serais bien malheureux.

D'ailleurs, je ne sais justement pas ce que tu entends par "un drôle d'épistolaire" (est-ce que c'est une anastrophe pour "un épistolaire drôle" ? Serait-ce donc là un compliment pudiquement livré, ou au contraire l'énoncé clair de "ah t'es zarbi toi, ouech" ?), mais j'imagine que ma déficience est ici en cause. Ce qui relance aussi le problème : seront plus aveugles à l'amour ceux qui n'ont pas l'herméneutique requise pour comprendre les messages (subliminaux) ?

Abderianle 02 mars 2019 à 23:00   •  

Ah, et pour ceux que la réflexion emmerde, voilà un lien multimédia pour illustrer un propos méta- et extra-linguistique (le genre de truc qui doit forcément être pris au 4e degré, car si l'artiste l'a fait au 1er, il fait ipso facto partie de ceux qui sont à désespérer) :

voir la vidéo

Merlinle 03 mars 2019 à 07:25   •  

Pour le "drôle d'épistolaire" c'était une tentative de jeu de mots (drôle de pistolet) mais apparemment je suis passé à côté :P

Sinon je ne vois pas la différence entre les travers que tu dénonces pour l'écrit et les mêmes situations lors d'une conversation "classique" orale. Ce que tu dis s'y appliquerait de même, et mis à part l'esthétique de la présence et les divers stimuli qu'engendre la cohabitation corporelle dans un espace proche, on retomberait sur les mêmes artifices de séduction, non ?

Pacaloule 03 mars 2019 à 11:19   •  

Eh bien, il y a une sacrée différence pourtant il me semble...dans une conversation réelle, tu vois la réaction de l'autre et tu sais la décoder instantanément (normalement) : et elle veut dire beaucoup plus de choses bien souvent que sa réponse. Si je vois un visage se décomposer sous mes yeux l'espace d'un instant ou des yeux briller, ou un sourire s'épanouir, ou des larmes couler, après avoir dit ou répondu quelque chose, cela est lourd de sens. Je te parle des réactions spontanées, immédiates, celles qu'on ne dissimule pas, celles même qu'on cherche à cacher, pas des sourires de façade et des larmes de crocodiles. Et réciproquement. Dans le bouquet des stimuli qui nous sont offerts dans l'échange avec l'autre, par ordre d'importance : l'écrit (pas vraiment spontané), le téléphone (spontané, mais que la voix), Skype (la voix et l'image), et puis en premier : se voir et se parler dans la vraie vie. 😮

Justine18le 03 mars 2019 à 11:42   •  

Je pense que tout le monde s'accorde à dife que les discussions IRL sont plus enrichissantes et plus agréables. Cela dit, quid de ceux qui ne décodent pas correctement les réactions ? L'écrit me sécurise souvent.

Merlinle 03 mars 2019 à 11:45   •  

Personnellement je mettrais Skype et le téléphone après l'écrit. Je ne suis pas spontané au téléphone à moins de bien connaître la personne avant, et idem sur Skype. Alors qu'avec l'écrit, on a parfois moins de barrières, paradoxalement, et il peut révéler beaucoup sur la personnalité de quelqu'un.

Justine18le 03 mars 2019 à 11:49   •  

Tout pareil @Merlin! Je n'aime pas le téléphone ou skype si je ne connais pas la personne !

Pacaloule 03 mars 2019 à 12:02   •  

Ben oui je suis aussi d'accord avec vous dans un sens, parce qu'écrire ca permet de mieux maitriser sa communication et ça permet de faire moins d'erreurs surtout au début. Après je crois que nous nous mettons tous des barrières et que nous avançons tous avec des masques. Mais en réalité, ce que cherche toujours toujours l'autre, en amitié ou en amour au moins, mais c'est vrai aussi en partie dans le monde professionnel, c'est d'avoir affaire à la personne telle qu'elle est au fond... Ce qui suppose de bien se connaitre et de se faire confiance pour accepter de se dévoiler. Et ce qui ne veut pas dire non plus, accepter d'offrir cela à n'importe qui...car nous avons nos faiblesses nos défauts etc..
Donc, l'écrit est une très bonne première étape à mon avis. Avant d'éventuellement aller plus loin... Non ?

Pacaloule 03 mars 2019 à 12:06   •  

Oui... dans mon esprit, je ne parlais pas du téléphone ou de Skype pour un premier contact bien sûr..désolé je n'ai pas précisé

Justine18le 03 mars 2019 à 12:10   •  

Oui, exactement @Pacalou, l'écrit n'est qu'une étape (la première faute de mieux).
Après c'est très compliqué de se dévoiler quand on ne maîtrise pas les codes. Je sais que je les connais à l'écrit, mais en présence de l'autre (qui qu'il soit) je donne une image qui n'est pas moi, et qui est déplaisante en plus pour la personne en face !

Pacaloule 03 mars 2019 à 12:18   •  

C'est très bien de ne pas trop se dévoiler et de rester prudent je crois, Justine. Tant pis pour eux, s'ils n'aiment pas l'image que tu donnes, et c'est déjà beaucoup d'être conscient de la différence qu'il y a entre l'image qu'on donne et la personne qu'on est au fond. Ce qu'il faut essayer d'éviter, c'est de changer l'image qu'on donne et qui on est au fond pour plaire aux autres... mais je ne pense vraiment pas que cela soit un souci pour toi 🙂

Justine18le 03 mars 2019 à 13:48   •  

Disons que c'est un souci dans la mesure où je n'arrive pas à faire coïncider ce que je suis avec ce que les gens voient (voire c'est carrément l'inverse), donc c'est frustrant par moments, après effectivement ça fait une sélection, mais parfois la sélection est assee stricte :) Mais j'ai fini par accepter que ce soit aussi une partie de moi, même si c'est parfois pénible.
Je ne sais pas faire semblant, alors clairement, je n'ai jamais réussi à cacher quoi que ce soit, et malheureusement pas mes défauts.
Mais je pense qu'on est tous pareils, parce que même si on réussit à travestir qui on est, ça ne peut jamais durer... Et quelle énergie perdue !
Donc, j'en conclus que l'image que l'on renvoie, qu'elle soit factice ou authentique fait tout autant partie de nous que la personne que nous sommes vraiment. Ce qui remet en question ce terme de "faux self" que je lis partout mais que je ne comprends pas.

Pacaloule 03 mars 2019 à 17:06   •  

Yes ! L'apparence a aussi beaucoup d'effets vertueux (ou non..) je crois car l'image que nous donnons de nous-même contribue à renforcer et à construire ce que nous sommes au fond...c'est dans les deux sens il me semble, le mécanisme...mais ça passe bien entendu toujours par les autres...
Le "faux self" je ne sais pas trop...j'ai l'impression que ça veut juste dire "ne pas être raccord à soi". Par exemple, on peut avancer dans la vie avec une sorte d'armure (pour se protéger des autres) mais on peut le faire en étant raccord avec l'enfant qu'il y a en soi, et dans ce cas, c'est juste une protection, ou en l'ignorant, et dans ce cas, c'est un "faux self" (car on en est soi-même pas conscient)

Merlinle 03 mars 2019 à 17:22   •  

Pour moi le "faux self" est une image sociale que l'on donne, en grande partie volontaire (en ce qui me concerne) histoire de faciliter la vie de tous les jours. Ca ne veut pas dire nier qui l'on est, juste décider que dans certaines circonstances il est inutile de dépenser de l'énergie pour balancer l'intégralité de notre personnalité à la gueule des autres. C'est le côté adaptatif, caméléon.
A côté de soi, qui nous sommes peut se refléter dans l'apparence, oui, car nos choix intérieurs ont une conséquence externe. "Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut" disait Hermès Trismégiste, mais on pourrait aussi dire "ce qui est au-dehors est comme ce qui est au-dedans" ;)

LibertEchEriele 03 mars 2019 à 17:35   •  

Je suis d'accord avec tout ça. Moi, sur ce site, je suis super à l'aise et suis donc moi-même. En tous cas là où je m'exprime. C'est sûr qu'en live, on zappe moins facilement les sujets qui ne nous intéressent pas ou nous intéressent moins à ce moment-là que sur des forum. Mais j'imagine que nous tous ici présents avons mieux à faire que nous inventer un personnage sur APIE. Le but c'est bien de pouvoir enfin être soi, non?

Justine18le 03 mars 2019 à 17:36   •  

Je me sens vraiment ridicule pour le coup. C'est l'emploi de l'adjectif "faux" qui m'a induite en erreur. Ou le fait que je n'en ai entendu parler qu'ici, comme si c'était quelque chose qui ne concernait pas les NT. Or j'imagine bien qu'ils ont recourt à cette carapace aussi. Mes confuses, il m'arrive tellement souvent d'enfoncer des portes ouvertes (mais ça me caractérise aussi
😉 - dit-elle pour tenter de garder la face !).
Pour ce qui est de l'apparence extérieur, je me sens un peu ovni ici, parce que j'ai l'impression que tout le monde la rejette en bloc. Or il se trouve que j'aime faire "attention à moi", je ne sais pas si c'est moi qui me fait une idée...

Aurale 03 mars 2019 à 17:40   •  

Coucou je m'incruste 😋
par rapport à ce que les gens voient de nous...
Il est, je pense, impossible que quelqu'un voit l'autre comme il est, on voit tous la vie avec des filtres différents et on ne voit que ce qu'on peut voir, même avec la plus grande ouverture d'esprit.
Pour mon exemple, en lien avec un autre thème, où toutes vos interventions font évoluer ma façon de voir la chose, bref, je suis hypersensible et ai vraiment la sensation de percevoir les gens, et bien mon fils qui vit avec moi et que je connais par coeur, malgré tout ça, je ne le vois qu'avec mes outils. Il doit aussi être autre. Je ne peut voir que ce qui fait vraiment écho avec moi. Si ses autres possibles me sont étrangers, je ne peux pas les concevoir, ni les voir.
J'ai eu longtemps cette nécessité que les autres me voient comme je suis, et je pense maintenant, déjà que c'est peine perdue, et puis que je m'en fous. Peut-être que ce besoin vient plutôt de la nécessité d'être raccord avec soi.
Justine18, je pense que l'image que les gens voient de nous, est de leur responsabilité, et finalement peu de la notre.

Merlinle 03 mars 2019 à 17:51   •  

Ah non, @Justine18. Personnellement, je trouve que l'apparence à une très grande importance. Mais je ne définis pas la mienne par rapport à une norme ou une "mode", mais d'une façon qui fait que je me sente bien avec moi-même. Après, la manière dont les autres le prennent... c'est leur problème :)

Justine18le 03 mars 2019 à 17:51   •  

@Aura, je suis complètement d'accord avec toi, et je pense exactement ce que tu dis. Le souci, c'est face aux gens que je ne connais pas, et que peut-être, j'aimerais connaître plus. J'ai deux options (mais une seule est valable), soit je leur annonce que je suis asperger, ce qui va soit leur faire peur (on sait jamais, que ça s'attrape), soit ne rien changer puisqu'ils ne connaissent pas. Soit je reste moi, et je leur donne l'impression de ne pas aimer discuter avec eux, voire souvent de les prendre pour des abrutis (c'est ce qu'il ressort du sondage de ceux qui ont persévéré à mes côtés de gré ou de force 🙂). Mais même si j'en suis consciente, je n'arrive pas à me comporter de façon à avoir l'ait aimable.
Maintenant, bien sûr les gens que je croise dans la rue, mes voisins ou même mes collègues... Je me fiche royalement de ce qu'ils pensent. Et tu as tout à fait raison, ça parle surtout d'eux, pas de moi !

Aurale 03 mars 2019 à 17:56   •  

😂 Julie18, on dit de moi que je suis inaccessible et hautaine 😂 😨 😭 😭 😭 😵
Mais putainnnn, je suis juste timide (jusqu'à en paraître mal élevée pour certains), avec un besoin énorme de connections avec les gens où je sais juste pas comment faire!!

Justine18le 03 mars 2019 à 18:00   •  

@Aura, et tu sais pourquoi tu es timide ? Je ne le suis pas, et me suis toujours demandé d'où cela venait. Je veux dire, je pensais que c'était un manque de confiance en soi, mais j'ai rencontré des gens que je qualifierai de timides, et qui ne semblaient pas souffrir à ce niveau.
Quant à savoir "comment faire", je n'en ai pas la moindre idée, et c'est compliqué par moment.

Justine18le 03 mars 2019 à 18:10   •  

@Merlin, j'ai une apparence très classique, parce que c'est ce que je suis. Mais j'adore aussi regarder les détails chez les personnes qui ont une apparence plus recherchée (les couleurs, textures etc...). Et la mode, ça fait belle lurette que je ne sais même plus où ça en est (tout l'intérêt du tee-shirt-pantalon couleur jean !), je parle vraiment d'apparence dans le sens de ce que l'on veut paraître. Je ne sais pas, beaucoup écrivent ici que ça n'a pas d'importance, or pour moi ça en a. Le physique pas tellement (cela dit, je n'ai jamais trouvé quelqu'un moche, quand on connaît quelqu'un, on ne peut pas le considérer comme moche, et quand on ne le connaît pas, on n'a pas ce genre d'idée), par contre l'apparence joue un rôle pour moi.

Aurale 03 mars 2019 à 18:51   •  

Justine18, je trouve que tu as quelque chose de très "avancé" : "on ne peut pas trouver quelqu'un moche".
Mais clairement tout le monde ne fonctionne pas comme toi, dommage.
Je suis d'accord avec toi, même si je n'y arrive pas (parfois), mais j'ai depuis un moment un truc que je vois: le père de mon fils m'a beaucoup fait souffrir, c'est un "sadique" cruel. Bref, et bien maintenant je trouve que ça se voit sur son visage!!! Est-ce que toi tu pourrais trouver "beau", même quelqu'un de méchant parce que tu le connaîtrais?
Je pense que je suis timide parce que je ne me donne pas le droit, encore, d'être complètement moi, que le regard (je ne pense pas l'approbation) des autres a encore de la prise sur moi (quand même un peu) par rapport au décalage que je sens avoir avec eux.
Et mes défauts, qui découlent en partie de ma personnalité 😄 On lit et décortique, un peu, avec mon fils les 4 accords Toltèques. Il découvre et moi, ça me fait une bonne piqure de rappel. Et je n'ai pas toujours un langage impécable, envers moi (cette petite voix de merde qui me sabote et me plombe), je prends les choses pour moi, et je fais des suppositions... La combinaison gagnante pour la timidité!!
Je dois quand même dire que j'ai beaucoup progressé et j'en suis très fière, parce que j'ai beaucoup travaillé dessus, mais je partais de tellement loin 😂

Aurale 03 mars 2019 à 18:52   •  

Justine18, tu dis adorer les détails. Et dans ton style classique, tu en mets des détails?

Justine18le 04 mars 2019 à 09:31   •  

Bonjour! Alors, j'ai retourné le truc, et en fait, je ne garde pas de rancoeur, pourtant, le père de ton fils et celui des miens semblent faits du même bois :) Je me dis que s'il a eu de tels agissements envers moi, c'est que je lui ai permis de le faire d'une certaine façon. Ca ne l'excuse pas, et je ne me flagelle pas pour autant, mais dans toute relation, on est deux, et chacun a sa part. Donc, j'en reviens au fait qu'il n'y a personne que je n'aime pas ou à qui j'en veuille - et n'y vois pas une marque de prétention, ça confine plutôt à la bêtise pure et dure dans mon cas, parce que j'oublie réellement ce que l'on m'a fait, donc "on" recommence, et moi, jamais je n'apprends la leçon :)
Par contre, il y a des gens que je méprise, principalement les personnes stupides mais qui se pensent hyper intelligentes. Celles-là, je ne peux pas trop les regarder, car je sais que mon mépris suintera. Pour autant je ne les trouve pas laides au sens esthétique. Elles sont elles,avec leurs qualités et leurs défauts. Bien sûr, les gens que j'aime n'ont que des qualités, ou de jolis défauts. Mais ça ne veut pas dire que tout le monde est à mon goût, loin s'en faut d'ailleurs.
Les accords toltèques me semblent vraiment la base d'une vie plus sereine. J'ai réussi je crois à tous les intégrer (enfin non, je ne prends jamais les choses pour moi, et je comprends tout au premier degré, donc je ne fais jamais de supposition - mais ça c'est pas un travail, et ça me dessert souvent, parce que ce ne sont pas des mécanismes que je maîtrise, et ça me met souvent à l'écart, parce que je ne vois pas trop ce que les gens cherchent à lire entre les lignes, pour moi, si ce n'est pas dit ou écrit noir sur blanc, ça n'existe pas). Par contre, tout comme toi, je n'ai pas du tout intégré la parole impeccable - envers moi c'est certain, mais surtout envers les autres... Il faut vraiment que je me rappelle que parler sous le coup de la colère est une très mauvaise idée, et aussi, que les gens n'ont pas vraiment besoin de savoir ce que je pense exactement d'eux, quand bien même ils le demandent...
Il a quel âge ton fils pour lire tout ça? Je trouve ça super de l'éveiller à ces idées tôt!
Pour mon apparence, je ne mets aucun détail, aucun bijou, en fait, ma mode c'est la transparence je crois. Le fait que je ne supporte pas beaucoup de vêtements y joue j'imagine, mais quand même, je crois que j'aime me faire oublier (sans doute parce que à côté de ça je parle trop fort, alors je ne peux pas sauter aux yeux et aux oreilles des gens :)). Mais j'adore les styles décalés, ou qu'on appelle ainsi, quand on ressent que la personne a vraiment trouvé comment faire ressortir par ses vêtements qui elle est profondément. C'est dans ces cas là que les détails prennent toute leur importance je crois!
Et toi / vous, c'est quoi votre "style" vestimentaire?

Aurale 04 mars 2019 à 20:32   •  

Justine, j'en suis arrivée à la même conclusion pour le père de mon fils 😉, avec une veille de ma part, toujours en action, car c'est un pervers narcissique qui voit beaucoup notre fils (et c'est bien pour notre fils, je ne reviens pas là-dessus)
Moi, c'est les gens méchants par bêtise que je ne supporte pas. Pleins de peurs envers l'autre ... je ne m'attarde pas car sinon je vais me faire monter le sang et devenir conne à mon tours en critiquant...
Tu ne fais pas de suppositions?!!! Mais c'est un don du ciel!!! Tu n'imagines pas la vie invivable que ça fait. Analyser la moindre réaction, ressenti, geste retenu, parole ( tout ce qui n'est pas écrit noir sur blanc, justement) et allezzz le cerveau qui s'emballe et fait des plans sur la comète! Une fois j'avais lu quelqu'un qui ne comprenait pas les ??!!... ou les !...? dans les messages 😂 et bien moi ça fait tourner mon cerveau pendant des heures 😂
A une période de galère, je devais vraiment agir pour m'en sortir, donc réflexions interminables sur mon "plan d'action", en fonction de je-sais-pas-combien-de-paramètres, une espèce de pieuvre mutante se dessinait devant moi. Le lendemain, une donnée qui change ... 😱 et c'est reparti, re-analyse de la situation ... et re-changement ... bon, quelques mois plus tard j'ai fait un burn-out! mais tellement salvateur, avec du recul. Du coup vraiment j'essaie de me calmer de ce côté-là. Il y a "le pouvoir de l'instant présent" qui m'a vraiment fait prendre conscience de la "nocivité" de ce fonctionnement (j'avoue avoir eu beaucoup de mal à comprendre pendant un moment. Mais le bouquin est tellement dense, ça demande des millions de re-lecture)
Mon fils a 9 ans mais est, je pense, aussi dans une autre normalité. Les accords sont aussi en version pour enfants, carnets de jeu pour la famille... On a une histoire de vie particulière et j'ai été obligée de lui expliquer, avec ce qu'il devait et pouvait comprendre pour son âge, pas mal de choses. On a ensuite décidé qu'on devait se faire une bonne vie et que ça demandait des aménagements pour que chacun y trouve son compte. Ca a commencé avec la communication, puis le droit d'existence de chacun, le droit d'être qui on est, les changements qu'on veut faire pour mieux se vivre (il a subit un harcèlement scolaire tout ce début d'année)... L'autre jours il était à son cours d'aikido, moi dans un coin de la salle, de dos en train de bûcher mon exam et j'entends: "que ta parole soit impeccable" ?!!! je me retourne morte de rire, et assez fière je l'avoue, il avait dit ça à un de ses potes qui lui avait dit une insulte.
Mais je sais que les enfants comprennent tout ou du moins beaucoup de choses. J'enseigne la musique en école, et je greffe des "principes" de vie dans mes cours aussi et ça fonctionne hyper-bien!
Ta mode c'est la transparence... te faire oublier... du coup je me demande, j'espère ne pas être trop curieuse et te décontenancer, si tu te sens bien dans ta peau, ou si tu choisis ce style, cette façon d'être (j'ai beaucoup ri avec le "sauter aux yeux et aux oreilles") parce que ça te plait? Pour rebondir sur des posts précédents: tu trouves que tu montres qui tu es avec ton apparence? ou tu n'as peut-être pas envie...

patrickle 04 mars 2019 à 22:11   •  

bon, je suis en retard d'une guerre mais c'est parce grave, déranger ne m'a jamais déranger.
- je voulais revenir sur le dialogue écrit vs parlé. oui parler est plus spontané, on peut mieux voir les réactions des gens, mieux percevoir ce qu'il perçoit mais celui qui parle n'a pas le temps de vraiment réfléchir à ce qu'il va dire (c'est une chose qui me pénalise beaucoup d'ailleurs). certaines personnes par ailleurs sont capable de mentir ou de manipuler en parlant. en écrivant, on peut prendre le temps de la réflexion, qui peut être à deux sens, soit pour chercher à manipuler ou à masquer, soit pour aller au plus profond de soi et mieux expliquer ce qu'on ressent. pour ma part, je pense que je garde cependant un certain masque ici, oui j'aime plaisanter et rigoler oui j'aime élaborer des théories sur tout (la théorie du tout, je suis pas assez balèze en physique) et su rien. mais je n'aborde pas certains sujets parce que j'ai pas envie que cela se retrouve pas l'ensemble de l'humanité et puis même en message privé, j'aurais pas de vous bassiner avec mes problèmes qui peuvent parfois être bien futiles. (je me faisais la réflexion tout à l'heure en voiture, c'est le moment de la journée que je préfère, on est seul, on écoute soit de la musique soit des émissions ou des débats sérieux et on peut se laisser aller à penser à plein de choses)
- pour l'apparence, je pense comme Merlin que c'est quelque chose de très important mais pas par rapport aux normes mais par rapport à ce qu'on aimait. comme disait Stick, s'il se sent bien à l'aise avec un vieux jeans, ca lui ira bien et ce sera probablement agréable. si quelqu'un veut se faire une crête rouge, qu'il la fasse, ou au contraire, une tenue classique, pareil. par contre, quand on doit s'habiller de tel sorte parce que la règle le veut, ca se verra

Abderianle 04 mars 2019 à 22:50   •  

"- Ah, patrick t'as oublié de mettre ton slip ce matin !
- Oh ? Comment tu l'sais ?!
- Ben t'as aussi oublié ton pantalon".

(ok je sors 😉)

Petit addendum : il y a aussi la permanence des écrits qui gêne. Se confier sur un forum, ou dans une lettre, c'est troublant : dix ans après, on peut très bien, par archives interposées, revenir à ce que d'aucuns auront dit. Mais n'y a-t-il pas justement une immense saveur, une belle nostalgie ? Un peu comme voir les vieux clichés de JJ Goldman, voyez... ah le parfum du temps a passé, et les rosées d'Athénée se sont fanées !

Aurale 04 mars 2019 à 22:55   •  

@patrick, Je suis d'accord avec écrit/parlé, mais justement ce que j'aime dans cet espace c'est qu'enfin je peux dire le fond de ma pensée, que des gens entrent dans ces discussions, et que les pensées des autres me font aller plus loin dans la mienne. Et d'ailleurs j'en suis bien surprise parce que c'est clairement pas dans ma façon de faire habituellement (le déballage).
Après peut-être que je dois y voir un message, style je m'étale trop franchement sur ma vie... et je pourrais comprendre que ça ne vous intéresse pas...
Mais après tout, fuck les suppositions, vous saurez bien me le dire... avec douceur parce que je suis sensible SVP 😉

patrickle 04 mars 2019 à 22:57   •  

(ca m'arrive de temps en temps d'oublier de fermer ma braguette, mais j'ai toujours un slip, et propre 🙂 )

Abderianle 04 mars 2019 à 23:29   •  

@Aura : ah, ne te laisse pas être perturbée par les quelques zouaves de ce lieu ! Pix, patrick et (très rarement) Abderian font leur beurre dans leur coin, en s'envoyant des... blagues potaches histoire de montrer que certains animaux de la ménagerie ont aussi besoin de se recentrer sur des éléments immédiatement plus accessibles (en général c'est l'effet "prose d'Abderian").
Donc bref, je peux parler pour tous les membres ici, non, non, et non, c'est précisément ici une terre de liberté ou toute narration personnelle permet d'abreuver le long, et peut-être infini, fleuve des questions ontologiques, des examens psychologiques, des surprenantes similitudes et des rassurantes compréhensions.
Ainsi, sois sure que, par divergence, si nous tricotons de nombreux fils exogènes, cela ne remet en rien en question la substantifique maille du forum.

Kalimaliciale 05 mars 2019 à 01:22   •  

Bon dieu de bordel de... 😂
La conversation a prit tant de tournures que je ne sais même pas si je peux me permettre de la ramener XD
😈 (Je constate d'un coup que nous n'avons pas d'émoticone ange pour contraster... hun... A se demander... Pourquoi?! XD)
Hum... Après réflexion, rien ne m'en empêche jamais de toute façon alors :
- En ce qui concerne le POURQUOI de ce que l'on peut aimer ou non, c'est vrai, on ne va pas se mentir, il y a toujours une raison à chaque chose. Et d'ailleurs celui ou celle qui soutiendra que non, je demande des preuves concrètes 😄.
Exemple ; j'aime le groupe Starset car j'aime la mélodie futuriste et épique qui en ressort, les textes qui peuvent à la fois concerner les rapports humains et l'astronomie... Bref y'a des raisons. J'aime le bleu parce que c'est la couleur de l'energie par excellence, de l'électrique, de la connectique et quelque part de l'astronomie aussi. Rebref...
Ceci dit, expliquer avec précision les pourquoi de quelque chose peut simplement parfois s'avérer difficile lorsque l'on n'arrive pas à trouver les mots ou termes adéquats pour mettre en "image" en quelque sorte, les ressentis que l'on puisse avoir.. Et beaucoup de personnes sur terre ne sont pas tant portés sur l'instrospection ou l'observation et n'iront pas non plus chercher à comprendre les pourquoi à tout et encore moins à leur tout.
Voilà maintenant que je l'ai ramenée je peux aller en paix xD

Abderianle 05 mars 2019 à 14:25   •  

En enduisant hier aprèm, je me faisais la réflexion, comme le sujet lancé avait l'air intéressante et intelligent... et je suis parvenu à une théorie, que je vous soumets : il y a peut-être, pour tout individu, deux ou trois sentiments ou plaisirs fondamentaux auxquels toutes les autres satisfactions peuvent se ramener. Comme une sorte de code profond qui ensuite se traduit selon différents modes, mais où la vibration fondamentale est préservée (je fais vite). Pour donner un exemple, je pense que un nombre incalculable d'actions que j'ai entreprises tenait à une curiosité insatiable, qui portait ou était portée par le plaisir de découvrir de nouvelles choses. Et en réfléchissant, c'est peut-être vraiment la clé de voûte de mon existence, au point même que je vois assez mal quel autre principe générique pourrait aussi être tenu pour un "premier moteur".
Qu'en pensez-vous ?

Kalimaliciale 05 mars 2019 à 14:49   •  

@Abderian, alors oui, oui et oui. Je pense en effet que toute attraction vient au départ de la curiosité et qu'en effet sans ce moteur, il n'existe pas de réel intêret au sens propre du terme. Après au delà de notion de curiosité, il existe (et je le déplore un peu personnellement) des gens qui n'ont pas l'envie de s'intéresser à quelque chose et qui par conséquent n'aiment presque rien... Véridique.
Je comprends qu'elle soit la clef de ton existence, car sans elle, il n'y aurait pas de réelle saveur, pas de réels défi, pas de réel apprentissage et compréhension et grand évolution ET satisfaction - Plaisir - Emotions. (Du reste de mon point de vue)
On ne va pas se mentir que la curiosité n'a rien d'un vilain défaut et est même ce qui a poussé les grands hommes et les grandes femmes à penser, imaginer, accomplir des choses incroyables, et créer d'incroyables choses.

Justine18le 05 mars 2019 à 15:46   •  

Alors pardon @Abderian, mais tu enduisais quoi ? Où ? (ouais, le moteur tu avais dit :))
De façon plus sérieuse, clairement la curiosité est l'âme même de la vie. Une fois encore (oui, les gosses sont me maîtres à penser en quelque sorte) il suffit de regarder les enfants. Qu'est ce qui les pousse sinon la curiosité ?
Mais c'est vrai qu'en en parlant (écrivant) j'en prends toute la mesure !

Justine18le 05 mars 2019 à 15:59   •  

@Aura, tu as illustré ton propos avec ta réponse à Patrick, et je vois le souci que ça pose. Malgré cela, ne pas lire entre les lignes peut être source de beaucoup de malentendus, donc définitivement, c'est loin d'être un don.
Oui, les enfants comprennent beaucoup, et ils imitent beaucoup. Mais le fait est qu'ils pratiquent déjà la plupart de ces accords à 4ans (mon deuzan ne parle pas encore)- sauf apprendre à se taire :) En fait, ce qu'il faudrait, c'est réussir à préserver cela je crois !
@patrick, je suis sûre que personne ne viendra jusqu'ici pour lire les histoires de slips 😉 mais je conçois cette pudeur. Et la mode ce n'est pas le style, heureusement ! Mais je suis assez soulagée de savoir que je ne suis pas la seule à y accorder de l'importance.
@Aura, j'ai une bonne image de moi ou de mon corps. Cependant, j'ai beaucoup de mal avec l'idée de m'en servir pour m'exprimer (plaire par exemple) ça reste un outil au service de ma tête, un outil que j'aime beaucoup, auquel je suis reconnaissante de me tenir tout autant que j'y tiens. Alors que paradoxalement, comme je le disais, j'aime les gens qui ont un style personnel (je n'ai aucune explication à cela).
@Kalimalicia, en fait, je suis d'accord avec toi, on ne peut pas tout expliquer, et dans le même ordre d'idée, il y a des choses que je peux accepter de certains mais que je n'accepterai pasd'autre. Cependant, si ça heurte mes valeurs ou ma morale, c'est rédhibitoire !

Aurale 05 mars 2019 à 21:00   •  

Les enfants ont aussi l'envie de faire et de jouer.
Dans mon cas, la curiosité, bien sûr. Mais le jeu m'entraîne loin aussi

Abderianle 05 mars 2019 à 23:33   •  

@Justine : j'enduisais de manière profonde, métaphysique, élégante et même quelque part élégiaque, de délicieuses plaques de plâtre. Coller des bandes, ça occupe les mains, ça salit le pantalon (et parfois même le slip... donc gare aux Patrick !), mais ça laisse la possibilité de penser (même avec la radio).

Voyez, par exemple, et je ne sais si c'est le cas ici, il y a des gens qui semblent tout à fait tournés vers les autres par un profond sentiment d'amour. Sorte de pulsion protectrice, ou d'enthousiasme pour la richesse de chacun, etc. Des gens profondément... humains. Moi, si je me porte vers quelqu'un, ce n'est pas par un amour cosmique de l'humanité, mais toujours à cause de cette curiosité.
D'autres ont des quêtes vers l'au-delà, une insatisfaction des apparences et se tournent vers tout ce qui peut leur apporter une transcendance, ce qui est une autre forme d'appétence, voire, un sous-domaine du vaste ensemble que serait la "curiosité".
Je ne sais pas si quelqu'un a essayé de cibler ces pulsions fondamentales (Schopenhauer a fait les siennes, mais elles sont moins élogieuses ^^) qui ne sont d'ailleurs pas vraiment des passions, mais des dispositions profondes... Je d'ailleurs suis assez... tiens, curieux, de voir si vous avez aussi les vôtres !
Ceci dit, ce n'est pas aisé de pouvoir raccorder plus de la moitié de vos décisions à une orientation fondamentale (sorte de "projet", pour parler comme Sartre).

Et oui, tiens, les enfants. Comme eux aussi, et comme disait Héraclite, atteindre le sérieux d'un enfant qui joue... L'imagination me semble aussi fondamentale, et c'est d'ailleurs la soeur de la curiosité : "qu'est-ce qui se passerait si je combinais ceci, cela, et tel autre élément, dans tel décor, et si... ?" L'enfant aussi a cet affranchissement, cette immense liberté par rapport aux conventions, routines et obligations. Je vais pas refaire Nietzsche, hein, mais il y a là un "oui" à l'existence qui est aussi une impulsion fondamentale. Peut-être à l'opposé y a-t-il des "Monsieur Non" (des esclaves diraient le furieux philologue allemand), et d'autres qui à tout sont des "je-ne-sais-pas". Toutes ces perspectives doivent assurément conditionner beaucoup d'enthousiasmes et de goûts.

Kalimaliciale 05 mars 2019 à 23:35   •  

@Abderian : " Il y a des gens qui semblent tout à fait tournés vers les autres par un profond sentiment d'amour. Sorte de pulsion protectrice, ou d'enthousiasme pour la richesse de chacun, etc. Des gens profondément... humains. Moi, si je me porte vers quelqu'un, ce n'est pas par un amour cosmique de l'humanité. " XDDDD Par pitié, je t'en prie, autorise moi à la réutiliser à ma sauce dans mes écrits, s'il te plait :D Elle est juste trop parfaite xD 😂

Abderianle 05 mars 2019 à 23:57   •  

Aucun problème.
Compte juste 10% de plus de commission sur tes futures ventes.
20% même si elle est citée à la Grande Librairie.
🙂

Kalimaliciale 06 mars 2019 à 00:00   •  

XD Tain t'es cher ! XD Un remerciement en bonne et due forme et un livre dédicacé ça passe pas? 😛

Abderianle 06 mars 2019 à 00:04   •  

Pff, pour un génie de ma trempe ?
Allez, je baisse à cause de la diffusion publique, et baisse encore un peu comme prix d'ami, mais faut bien se rémunérer là où on peut.
Et mes vertus ne se comptant pas par milliers, que n'aurais-je donc plus de maladresse que de scrupules à ne pas jouer de mes vers épars et de mes propos contaminants ?

Kalimaliciale 06 mars 2019 à 00:07   •  

xD Je comprends... Les temps sont durs... Certes, certes...

Justine18le 06 mars 2019 à 08:59   •  

@Abderian, tu peux arrêter d'appuyer toujours là où il faut réfléchir, on brille comment nous à côté ? (et laisse tomber, je suis pauvre en euros-ou toute autre devise !)
Du coup c'est de la rénovation intérieure, bon, ça m'impressionne toujours les gens qui décident de faire des travaux seuls (oui, je sais, le placo c'est facile soit disant, mais ça me paraît inaccessible). Et laisse les slips de Patrick, déjà qu'il a admis avancer masqué, il va rajouter les lunettes noires si tu continues 🙂
Pour répondre, je ne m'étais jamais posé la question, mais il apparaît clairement que non, ce n'est pas tellement pour découvrir les autres que pour connaître toutes les possibilités. Même si j'aime bien découvrir les autres, je dirai que cet aspect est plutôt le corollaire agréable de la démarche !
Mais sincèrement, et vraiment je me pose la question, peut-on vraiment être tourné vers les autres tout à fait ou plutôt en première intention ?

Abderianle 06 mars 2019 à 10:35   •  

😄

Pour répondre à ta question, il y a des gens qui ont vraiment le tissu humain très à coeur. Et d'autres qui se fichent royalement du moindre bobo et de la plus petite altérité culturelle. Et pour ceux auxquels je pense, ce n'est réellement pas la curiosité, mais ce qu'on pourrait appeler, en un certain, la "sincérité".
Tiens, par exemple, pensons à Antoine de Maximy. Je ne sais si c'est la nécessité d'un métier, un côté un peu provocateur, une empathie réelle, une sympathie générique ou tout autre chose, mais pour mon autisme, cet homme est un héros. Je ne saurais faire le tiers de ce qu'il fait (malgré mes adaptations criantes de vérité pour moi, et toujours inadaptées pour autrui). Aller voir les gens, pouvoir converser, tenir le silence, proposer de dormir, dormir dans un lieu inconnu avec des gens inconnus... Ah oui, c'est là où je mesure à quel point il existe plusieurs mondes sur Terre !

Kalimaliciale 06 mars 2019 à 13:40   •  

Et se mettre à l'envers au Burning man aussi.... XD Ce mec est simplement un warrior. Non franchement j'ai beaucoup de respect pour cet homme et j'adore suivre ses aventures, avec quelque part au fond de moi l'envie de pouvoir en faire de même et la réalité me disant que je ne le peux pas. XD

Justine18le 06 mars 2019 à 14:26   •  

On parle de l'émission "j'irai dormir chez vous"? Parce que oui, c'est fascinant. Je ne sais pas comment il fait rien que pour discuter avec des inconnus. Je ne sais pas du tout faire ça moi... Quant à dormir ou manger chez eux, là par contre c'est impossible. Mais c'est une de mes émissions préférées !

Pixle 06 mars 2019 à 16:44   •  

Oh ouiiiiii il est extra.. j'ai beaucoup d'admiration pour la facilité avec laquelle il part comme ça, sans rien ou presque que son sourire et quelques slips.
Et non seulement il parle aux inconnus, mais pas forcément les plus avenants au premier abord ! Et il a un culot qui me sidère, mais qui fonctionne la plupart du temps ! Des fois pas, mais il ne le prend pas mal ! Il dort partout et mange tout en effet. Mais qu'est ce que ça doit être enrichissant humainement..
Les filles.. je vous propose un voyage girl's et sac à dos, on va où ? Nantes? Lille? XD !!Faut commencer petit.. sinon on y arrivera jamais !!

Justine18le 06 mars 2019 à 16:46   •  

Nantes ou Lille ça va, c'est dans mes capacités, j'en suis 😉

Merlinle 06 mars 2019 à 16:48   •  

Entre Lille et Nantes, je dois être sur le chemin. Je pourrai même vous payer une bière si vous faites étape pas loin ;)

Pixle 06 mars 2019 à 16:51   •  

😂 Yeahhhh !!!! Après je ne déconne qu'à moitié... Mais je suis un peu une grosse flipette, et pourtant je trouve ça débile toutes ces peurs qu'on se met.. enfin en tout cas que je me mets.. regards des autres, agressions, accidents.. putain, ça n'empêche rien, si ce n'est d'avoir possiblement des moments magiques.. Ralalalalala Pix t'es con sérieux ! 😂

Quant au bricolage, j'admire mon paternel qui en plus d'être un globe trotter, peut bâtir une maison du sol au plafond, je voudrais bien m'y mettre, mais trop pas confiance en l'bordel que j'foutrais ^^

Alors on va tous à Lille, et on va faire des travaux !! 😂 😂

Justine18le 06 mars 2019 à 16:51   •  

Tu connais le mot magique j'ai l'impression 🙂

Justine18le 06 mars 2019 à 16:53   •  

@Pix si tu es aussi douée que moi, je me contenterai du voyage et des bières (oui, personne ne boit UNE bière 🙂)

Merlinle 06 mars 2019 à 17:05   •  

@Pix Lille c'est pas vraiment ma direction... mais si jamais vous faites une expédition Paris-Nantes et décidez de faire un crochet dans la cambrousse, je ferai en sorte que mes stocks de Telenn Du et autres houblonneries bretonnes sont à niveau ;)

Pixle 06 mars 2019 à 17:13   •  

😂 Merci pour l'accueil M'sieur Merlin.. mais sans bagnole ça risque d'être coton !! Oui alors oui ok pas les travaux, voyage rencontre, découverte du coin et de la bouffe locale, suis pas très bibine, ni bière ni autre.. ( aïe ça y'est j'ai touché à la sacrosainte binouze, j'vais provoquer typhons réactions estomaquées parce que l'alcool et la bière notamment est visiblement un truc qui est juste hyper obligatoire pour être cool (je dis ça parce que j'ai morflé juste à cause de ça ! on m'a mis dans une case à cause de ça.. pinaise mauvais souvenir, j'ai presque envie de me mettre à picoler juste pour ne plus entendre les pensées des gens quand j'annonce ça... :'() et pis avec les cachetons que je prends.. remarque au moins je fermerais ma gueule puis ça m'éteint après une rapide euphorie..

😂 😂 😂

patrickle 06 mars 2019 à 17:13   •  

Pix, on peut louer ton père (pas comme le seigneur, contre rémunération), on fait plein de gros travaux à la maison (la je peins la future chambre de mon fils).
sinon, on peut aller de Nantes à Montaigu, mais il parait qu'il y a une digue... 😈

NonoBZHle 06 mars 2019 à 19:14   •  

J'habite entre Nantes et Montaigu ! "Je vous attends" tous pour l'apéral ! Telenn Du et soft ! Tout ce que vous voulez pourvu que ce soit de la bonne ! 😛
voir la vidéo

Merlinle 06 mars 2019 à 19:18   •  

Y'a aussi du très bon jus de pomme en Bretagne, fermenté ou pas. Perso, je bois rarement de l'alcool, mais quand je le fais, j'insiste pour que ce soit vraiment bon :)

Zebra3le 06 mars 2019 à 19:28   •  

@NonoBZH, ahh la fameuse digue....

patrickle 06 mars 2019 à 19:38   •  

Thiefaine il est breton ? En tout cas il parait que c'est un bon gros hpe 🙂
Ce qui est amusant c'est qu'il est peu diffusé (du moins im me semble). Parfois sur classic21. Et qu'il est pas mal connu. C'est qu'il doit être bon 😄

Merlinle 06 mars 2019 à 19:40   •  

Non, il est Francomtois. D'où sa chanson "la Cancoillotte", d'ailleurs ;)

[youtube]voir la vidéo[/youtube]

NonoBZHle 06 mars 2019 à 19:41   •  

C'était l'air qui m'est venu lorsque je vous ai dit "Je vous attends"
Ceci dit, là je n'attends personne. Dans 20 minutes je repars au taaaaaaaf ! Youhouuu !

patrickle 06 mars 2019 à 20:42   •  

Justine, si en général on boit une guiness et on a plus faim. ah et un Orval, aussi deux ça peut être dur. (sauf en Ardennes, en Ardennes, si t'arrives pas à vider un bac de Chimay ou d'orval à 12 ans, ils te répudient)

Justine18le 06 mars 2019 à 21:32   •  

@patrick, oui, et on ne parle sans doute pas de la même quantité, je bois très rarement, mais seulement des bières en 25cl, et lors "d'événements", d'où le 2 🙂 Puis mes enfants n'ont pas encore 12 ans, alors je ne vais commencer lzur éducation que dans quelques années (pas trop non plus, faudrait pas qu'ils soient en retard 😉)

LibertEchEriele 08 avril 2019 à 19:31   •  

Pour reprendre "un peu" la question de départ, je me demande: ce qui peut avoir son importance, concernant les goûts et les couleurs, notamment dans une rencontre amoureuse, n'est-ce pas, plutôt, la simple question de ce qu'on aime ressentir, de ce qu'on a envie de ressentir, de l'état qu'on recherche dans telle ou telle chose? En gros, on peut adorer le même morceau de musique pour des raisons très différentes. L'essentiel n'est-il pas de désirer ressentir la même chose, même si c'est avec, par exemple des morceaux de musique, différents? Bref, si le kif récurrent de l'un c'est de goûter la nostalgie, de "bader" en s'immergeant dans des musiques funèbres et que l'autre cherche la musique qui le confortera dans la sensation que le plus beau est encore à venir, ça ne paraît pas plus problématique que d'écouter des musiques différentes, mais parce-qu'elles nous mettent un peu dans le même état? Bon, mon exemple est peut-être nul mais, ne dit-on pas que l'amour, c'est regarder dans la même direction?.. 🙂

Merlinle 08 avril 2019 à 19:45   •  

@LibertEchErie si écouter des musiques différentes met deux personnes dans le même état, vu qu'elles n'écouteront pas les deux musiques simultanément, elles ne pourront donc pas être dans le même état en même temps. A moins que chacun écoute son truc avec des écouteurs, mais ce n'est pas très pratique pour le partage, si ? ;)

LibertEchEriele 08 avril 2019 à 19:49   •  

Bon, je suis encore incomprise 😭 Ben non, le but c'est pas ça. Je voulais dire qu'on peut avoir des goûts différents, pourvu que, en général, on aime ressentir la même chose, rêver d'à peu près les mêmes choses, vibrer un peu sur le même horizon.. 🙂

Merlinle 08 avril 2019 à 19:59   •  

Tout dépend ce qu'on attend d'une relation. Oui bien sûr, les différences peuvent être une source de richesse, et il en faut. Mais dans certains domaines, elles peuvent être un obstacle.
Exemple : avoir des goûts différents en matière de littérature, c'est moins contraignant qu'en matière de musique, parce qu'on n'oblige pas l'autre à lire ce qu'on aime alors qu'en écoutant de la musique, on la partage... Je dis ça parce que je suis hypersensible à la musique, et que je n'aime pas devoir écouter des morceaux que je n'aime pas, ça me hérisse le poil :)

LibertEchEriele 08 avril 2019 à 21:22   •  

Oui Merlin, j'avais compris pour Sardou mais un peu de Franck Michaël n'a jamais tué personne 😄

LibertEchEriele 08 avril 2019 à 21:44   •  

Moi non plus, je saurais encore moins qu'avant me coltiner de la musique qui ne me procure aucune sensation, encore moins des trucs qui me gonflent, en me laissant croire que, quand-même, ce mec a quelque-chose de wouahouwwww. Non, soyons sérieux! J'ai donc pris un mauvais exemple. Mais oui, des goûts différents, culinaires peut-être? Non, ça marche toujours pas 🙁 De voyage alors? Mouais..Non, pas moyen! De couleur de tapisserie? No way! Bon, merde, vais encore devoir patienter pour les réductions spécial pacsés 🙁

Merlinle 08 avril 2019 à 21:47   •  

Franck qui ? :D

LibertEchEriele 08 avril 2019 à 21:58   •  

Dans le genre chanteur à mémères, qui les fait rêver en leur "susurrant" qu'elles sont toutes belles, qui se produit dans les salles des fêtes, mais qui est assuré d'avoir des salles blindées tant qu'il voudra.. Je dis pas que c'est du foutage de gueules, je dis pas qu'il y a un marché de dingues chez les mémères, ni que celui qui en profite a forcément un QI au-delà de la moyenne ou est un PN. Mais je sais pas pourquoi, je trouve ça d'un glauque.. Enfin, ça crée de la bonne humeur, donc moins de guerre, peut-être? Non, mieux, la paix des ménages. "Ah ouais y reluque les minettes, j'm'en fous, dans 6 mois j'vais voir Franckl! " Bon allez, j'arrête, c'est vraiment trop incompréhensible 😨

Gargarinele 09 avril 2019 à 09:29   •  

Je n'ai jamais réussi à haïr une personne. Ce n'est pas faute d'avoir essayé d'avoir ce sentiment. Je crois que j'aime encore sans condition. Comme un enfant.

LibertEchEriele 09 avril 2019 à 12:19   •  

Moi non plus, je crois que je ne peux pas aller plus loin que la colère, qui finit, tôt ou tard, par passer. Au final, chacun fait comme il peut, non? Avec ce qu'il a reçu de bon et de moins bon. Mais ne pas haïr, ça reste quand-même assez éloigné du fait d'aimer..


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?