Vous avez dit... atypique ?

Du bienfait d'être détecté

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Du bienfait d'être détecté
Du bienfait d'être détecté
criquetle 18 septembre 2019 à 20:27

Bien le bonjour,

(oui, je suis nouveau, non je ne me suis pas présenté, oui je devrai c'est plus poli)


Depuis que j'ai commencé à m'intéresser à la zèbritude, une question se pose à moi :
Est ce pertinent de la part d'un psy de dire à son patient qu'il est HP ?

Je m'explique :

Cette réflexion est partie d'une connaissance me disant que petite elle avait été présentée à sa nouvelle classe comme "la petite surdouée". Ce qui n'a clairement pas eu de bons résultats, évidemment.
entre les profs de l'époque pas forcément formés, la différenciation avec les autres élèves, etc ça lui a Valli de bons gros troubles psychologiques, et des années chez le psy pour rattraper ça.

Ce n'est qu'un exemple, d'un cas peut être isolé mais... Rien ne prouve que "en moyenne" c'est une bonne chose de dire à qui que ce soit "tu es différent".

Il y a des cas où ça aide, d'autres ou justement ça empire la situation.

Avez vous, par hasard connaissance d' études ou expériences pouvant faire pencher la balance d'u' côté ou d'un autre ?

Ou simplement un avis ?

Lounale 18 septembre 2019 à 22:00

Bonsoir !

Pour ma part : faire le bilan et donc que le psy "révèle" ma zebritude comme tu dis a permis de mettre des mots sur ce que je vis. Mais le plus important c'est qu'il m'a donné des clés pour mieux gérer tout ça. Il m'a expliqué que selon la valeur du QI par exemple et aussi selon les épreuves où on se démarque réellement peut clairement aider à mieux gérer et à court-circuiter les effets négatifs de mon cerveau.
Je pense que ça peut être bien de savoir pour nous même et pour nos proches. Mes parents ne me comprenaient pas/plus et ils ont lu le compte-rendu du bilan.. ils ont compris certaines choses et maintenant c'est un peu plus facile d'ouvrir le dialogue sur ça..

Après de là à être présenté comme atypique je ne suis absolument pas d'accord, sauf si ça ne pose aucun problème au principal concerné.

Voilà, j'espère avoir répondu à ta question (au moins un peu)

emanule 19 septembre 2019 à 13:16

Je ne sais pas si je vais être hors sujet ou non,mais pour moi c'est le boulot du psy de savoir si telle ou telle informations va perturber son patient.
Et c'est aussi le role du psy de le rassurer.
Je me dis donc que si ton amie est ressortie perdu en découvrant sa zebritude,c'est peut-être que son psy a mal fait son boulot
Je pense qu'il était de son devoir de lui annoncer la "nouvelle",mais il a du mal s'y prendre quelque part.

InconvenientTruthle 19 septembre 2019 à 14:10

Je serais curieux de savoir par qui et pourquoi elle a été présentée ainsi...

On peut savoir avec une grande précision si après tant de cuillères de sel dans une casserole pleine d'eau, celui-ci va continuer à se dissoudre ou non.

Mais lorsqu'on travaille sur de l'humain, ça paraît un peu plus compliqué de "prévoir" avec exactitude... Un psy que j'ai vu m'a expliqué que selon lui il était là pour accompagner ses patients, qu'ils veuillent voir ou non la vérité en face. Je pense qu'il peut être très difficile de visualiser dans certains cas la ligne entre ce qu'il faut dire/ce qu'il ne faut pas dire. Un psy, malgré sa formation, n'est pas omniscient et là où je rejoins l'avis de ce psy dont je parle, c'est qu'il reste tout de même une part de "libre-arbitre" au patient : veut-il savoir ou non certaines choses ?
Je présume que vous avez pu déjà être en face de quelqu'un vous suppliant de dire la vérité pour ensuite ne pas la supporter et vous engueuler de l'avoir dite... Un peu "facile" comme comportement je trouve, même s'il y a une "logique" derrière.

Pour ma part, je répondrai à ta question par un "super" : "ça dépend".
Dans le domaine de l'apprentissage, on parle de zone proximale de développement. Si on demande quelque chose en dehors de cette zone, il est probable que la personne n'apprenne pas. Je ferai un parallèle avec le fait de voir la réalité en face : peut-être est-ce le devoir du psy de dire, mais quel intérêt de dire la "vérité", même avec toutes les précautions possibles, si la personne n'est pas en mesure de l'entendre ou d'en faire quelque chose ?


Je poursuivrai par une question : pourquoi y aurait-il nécessairement besoin que ça penche d'un côté ou non de la balance ? Autant il y a des domaines dans lesquels il serait judicieux de la faire pencher (la faim dans le monde, l'accès à de l'eau potable, aux médicaments...), autant en ce qui concerne la révélation de la zébritude, je ne vois pas vraiment pourquoi il faudrait une "règle" puisque cela me semble dépendant de tout un chacun.
Certains en ont besoin pour avancer, avoir un nouveau regard sur leur passé. D'autres ne veulent pas en entendre parler car ils sont fatigués d'être "stigmatisés".

emanule 19 septembre 2019 à 16:00

Je comprend ce que tu veux dire inconvénientruth sur le psy qui n'est pas omniscient,et je suis d'accord.
Mais quand même,je pense qu'il a une grande responsabilité sur le bien être psychique du patient.
Pas omniscient,mais quand même responsable.
La psychologie n'est quand même pas une sorcellerie,pour caricaturer un peu.
Un patient va voir son psy pour aller mieux,non le contraire.
Tu as raison je pense de dire qu'on est pas obligé de tout dire.
Mais dans ce cas,ca confirme ce que je pense,le psy s'y est peut-être mal pris.
(sans vouloir l'offenser bien sur)

criquetle 20 septembre 2019 à 13:47

Alors, je pars du principe que le psy est obligé de dire son diagnostic au patient.
Je n'en suis pas sur, mais il me semble qu'en dehors de cas particuliers, un psy ne peut ni ne pas donner les informations, ni en donner des fausses.

Du coup, la balance est importante : si statistiquement on penche vers le négatif, il serai judicieux de ne plus faire de tests.



L'histoire que je relate s'est passée dans les années 90/2000
Et bien que les enseignants sont mieux formés à l'heure actuelle, je suis pas sûr que ce soit suffisant


Je parle ici principalement pour les enfants: adulte on comprend mieux ce que ça implique, et plus en mesure d'intégrer ce que l'on peut tirer de ces infos.

emanule 20 septembre 2019 à 15:45

En relisant ton premier post,j'ai plus l'impression qu'elle a souffert d'être catalogué différente, avant d'aller voir un psy.
Dans ce cas ce n'est pas le psy qui serait en cause,mais tout simplement la société qui n'accepte pas les" hors-normes"
Dans ce cas son psy aurait été là juste pour rattraper les dégâts, Ce qui est différant.
Aujourd'hui les professeurs sont peut-être mieux formés,et c'est tant mieux.
Mais a l'époque,pour ton amie,je pense que le manque de connaissances sur le sujet est la première cause de son mal être

Lounale 20 septembre 2019 à 18:46

Je pense qu'il vaut mieux-être détecté tôt (enfance/adolescence) que plus tard à l'âge adulte. Je viens de passer 7 ans avec un mauvais diagnostic et donc un traitement pour rien.. parce que personne n'a voulu me faire passer de tests avant.. je peux te dire que j'ai la sensation d'avoir perdu 7 années de ma vie. A l'heure actuelle si je pouvais remonter le temps je ferai tout pour passer le test bien plus tôt.

Par contre, pour être détecté enfant il faut être hyper bien accompagné. Je pense qu'il faut aussi éduquer les gens autour.. dans la classe de ton amie personne à part le prof avait besoin de savoir ça..

ouestlebonheurle 20 septembre 2019 à 19:36

Les temps ont heureusement changé et la majorité des enseignants ne stigmatisent plus les "surdoués"
Certains s'en font même un devoir de les accompagner à tel point qu'ils te sortent qu'ils savent mieux que toi parce qu'ils ont lu un livre... Bref c'était du sarcasme sur une enseignante rencontrée

criquetle 21 septembre 2019 à 17:29

Louna, tu m'éclaires les yeux sur les soucis des mauvais diagnostics, c'est fort intéressant !


En bref, la pensée majoritaire ici c'est:"il faut faire passer les tests, y compris aux enfants/adolescents et améliorer l'éducation de l'entourage à propos des surdoués / zèbres" si j'ai bien compris ?

Est ce là le fruit de la réflexion de personnes détectées à l'âge adulte, ou y en a t il parmi vous qui l'ont été enfant ou ado ?

Merlinle 21 septembre 2019 à 18:01

@criquet pas sûr que ce soit la pensée majoritaire (ça sera intéressant de faire un sondage là-dessus quand @Aurel aura développé cet outil ;) ). C'est la pensé exprimée par une partie "vocale" de la communauté, vu que certains viennent ici par détresse et ont besoin d'aide.
Mais parmi les habitués comme par les silencieux, il y en a pas mal qui pensent autrement. Et même certains qui s'en vont parce qu'ils en ont marre de voir trop de fils "problèmes" et pas assez d'échanges positifs (j'en regrette quelques-uns, hélas).

Mais bon, je suis quelqu'un qui s'est "auto-détecté" dès l'enfance, j'ai donc une vision assez différente à la fois sur les tests et sur les "problèmes de douance"... Je pense cependant qu'il est important de montrer à d'autres surdoués qu'il y a des visions positives et optimistes de la part de gens qui intègrent très bien leur surdon et pour qui le test est soit une confirmation "pour être sûr" soit totalement inutile.

criquetle 21 septembre 2019 à 18:46

@Merlin
Merci beaucoup pour cette réponse !

(je souligne au cas où que mon but n'était pas de montrer le négatif, mais plutôt de questionner les réels bienfaits d'une pratique)

ouestlebonheurle 22 septembre 2019 à 04:55

@Merlin à ceux qui se plaindraient de ne avoir le forum espéré je m'interroge justement pourquoi ils n'interviennent pas pour créer plus de sujets qui les intéressent ???
C'est facile de dire que ce sont majoritairement des fils négatifs mais je ne trouve pas, il y a pleins de sujets différents et tu peux même remonter de vieux sujets pour t'exprimer.
Après c'est tout c'est un fait, un forum ne vit que par ses contributeurs. Les autres acceptent d'être dépendant de cet état de fait s'il ne veulent que lire :)

Merlinle 22 septembre 2019 à 09:08

@ouestlebonheur que te dire ? Je ne fais pas partie de ceux qui ne font rien pour lancer des sujets ;) Mais il y a aussi une majorité silencieuse sur tous les forums, des gens qui n'osent pas, qui ne se sentent pas capables de, qui préfèrent rester dans l'ombre... Et c'est généralement la majorité. On peut le regretter, mais c'est un fait...

ouestlebonheurle 22 septembre 2019 à 09:11

Oui merlin on ne peut que le regretter 😨

Lounale 22 septembre 2019 à 10:07

@criquet je pense que ça serait une bonne chose oui, mais je viens d'être détectée, il faudrait l'avis de quelqu'un qui a été détecté jeune.
Et puis ça reste quelque chose de très subjectif. Ça dépend de nos caractères, de notre entourage, de nos vies en général.

@Merlin c'est regrettable oui les gens qui partent du site ou qui ont du mal à participer, je ne juge personne bien entendu mais je pense que si on s'inscrit sur ce genre de site à un moment il faut arriver à passer outre nos peurs/notre timidité.. et oser.

Foggedle 23 septembre 2019 à 13:16

@Merlin effectivement c'est mon cas, je participe très peu sur le forum ( a part pour la musique) mais je me fais violence pour que cela change.
@Louna je commence à essayer de passer mes peurs pour échanger mais cela m'est très difficile.
J'ai l'impression d'être un imposteur dans ma vie de tous les jours et même sur ce forum ayant 54 ans et toujours pas détecté toujours par cette peur qui me paralyse 😒

emanule 23 septembre 2019 à 13:24

@Fogged tu as lu le post de violette dans entraide et conseils?
Ca peux t'aider je pense.
En m' inscrivant dur ce forum,je ne pensais jamais parler autant de ma vie privé.
Mais ca m'a libérer et fait comprendre beaucoup de choses.
Arrête d'hésiter tu peux te confier, au moins au minimum,personne ne te jugera,ou alors ce n'est pas grave.
Ce qui compte c'est d'aller mieux.
😉
Allez j'arrête le hors sujet!

Lounale 23 septembre 2019 à 19:11

@Fogged je ne disais pas ça méchamment. Mais pour avoir osé, je me sens mieux et plus légitime. Ici j'ai pas l'impression d'être un imposteur.
Courage !

Foggedle 23 septembre 2019 à 19:36

@Louna je m'excuse si tu as crû que c'était un reproche de ma part, il n'en n'est rien.
J'ai bien lu tout vos posts et effectivement je pense qu'il est préférable d'être détecter le plus tôt possible, sauf qu'à mon époque (aïe, je parle comme ma défunte grand mère bien aimée ) on ne détecté que les personnes présentant des défaillances intellectuelles et non les personnes potentiellement HP, ou Zèbre, (choisissez le terme qui vous conviens le mieux) puisque le ou la surdoué(e) était sensé(e) être quelqu'un ayant un savoir infini, tout connaître, tout savoir.
Donc peut-être suis-je un équidé indomptable bipède ou tout simplement un curieux qui se creuse trop la tête à longueur de journée et parfois même la nuit.
Désolé tout le monde pour ce hors sujet.

Lounale 23 septembre 2019 à 19:38

@Fogged non ne t'inquiètes pas mais en me relisant j'ai trouvé mon message un peu sec, alors que je ne le pensais pas comme ça.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?