Vous avez dit... atypique ?

Egoïsme et égocentrisme atypique

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Egoïsme et égocentrisme atypique
Egoïsme et égocentrisme atypique
Apollosle 26 janvier 2020 à 22:10

J'ai une hypothèse, qui est qu'en tant que zèbre, on n'est pas immunisé du tout contre l'égoïsme (recherche exclusive de son plaisir/intérêt personnel), contrairement à ce qui est parfois dit.

J'entends souvent dire qu'il est "impossible" pour des zèbres d'être égoïstes, qu'à cause de notre sensibilité, notre sens de la justice, notre capacité à nous mettre à la place des autres, etc. on ne peut tout simplement pas envisager d'acte égoïste.

Et pourtant, j'ai bien l'impression que si. Voire qu'on y est particulièrement disposé dans un certain sens, et qu'il est important qu'on soit au clair là-dessus parce que sinon ça creuse le fossé entre typiques et atypiques.

Et je dis cela, outre le fait qu'on est et qu'on reste humain - suffisamment semblable aux autres humains pour être traversés par les mêmes traits de personnalités, et affectés par certains angles morts plus ou moins conscients mais volontaires néanmoins.

Je veux parler de notre statut de minorité qui, combiné à notre irrépressible intensité, rend généralement difficile de s'épanouir simplement, et que ça peut facilement nous pousser à "déclasser" une partie de notre entourage, voire de la population générale, qui nous préoccupera moins que notre recherche de vis-à-vis.

Autrement dit, on peut avoir telle une soif de "conversations intéressantes" ou "d'interactions subtiles" qui va nous conduire à voir les autres comme des moyens d'arriver à ces fins. Certes, le problème de fond ici est plus l'égocentrisme : on pense d'abord en fonction de soi, plutôt que de penser exclusivement à soi au dépend des autres. Mais le glissement est mince, je trouve.

Pour une bonne partie d'être nous, la difficulté à fonder son estime de soi l'explique aisément. Parfois, notre quête intérieure et ses besoins prennent le dessus sur notre volonté d'être équitable.

Qu'en dites-vous ? Pensez-vous qu'on soit irrémédiablement altruistes ? Qu'on soit aussi faillibles que les typiques ? Ou plus ? Avez-vous des expériences ou des réflexions qui vous ont fait statuer sur la question ?

catiminile 26 janvier 2020 à 23:57

Bonjour @Apollos !
Où as-tu vu que les HP étaient dotés de telles qualités ?
On n'a pas la capacité à se mettre à la place de l'autre, on a la certitude de ressentir la même chose que celui qui nous fait face (ce qui reste à démontrer d'ailleurs), mais en aucun cas tout cela est suivi nécessairement d'une action.

Ce n'est pas trois phrases de consolation qui va calmer le mal-être de notre vis-à-vis. Nous sommes dans le ressenti, dans l'émotion mais cela va t'il bien plus loin ? Je pense que nous sommes aussi égoïstes que n'importe qui.
j'irais même jusqu'à dire que les HP sont plus nombrilistes que les normo pensants et la souffrance engendrée par cette hypersensibilité les freinent quand il s'agit d'agir.

Qu'entends-tu par "va nous conduire à voir les autres comme des moyens pour arriver à ses fins" ?

remanule 27 janvier 2020 à 06:44

Je pense qu'un zebre peu tout a fait être égoïste.
Sensibilité n'empêche pas l'egoisme.
Rien que pour se protéger,on peu l'être je crois.
Et ce n'est pas forcément mal,ca peu être bénéfique.
On est pas responsable de tous les malheurs du monde,et penser aussi a soi ne peut-être que salvateur.
Après je me trompe peut être,mais je crois qu'@Apollos parle aussi de manipulation.
Je crois que c'est différent de l'égoïsme.
C'est un cap en plus, qui entraine l'autre dans quelque chose qu'il ne désire pas forcément.
Et la je crois que ca ne dépend pas d'être zebre ou non.
C'est surtout une histoire de caractère.

Apollosle 28 janvier 2020 à 16:37

Bonjour @catimini, salut @remanu :)

J'ai entendu l'idée en question notamment dans un Ted Talk (voir la vidéo), mais aussi dans la bouche de plusieurs zèbres.

Pour moi la grande sensibilité donne certainement un plus grande impulsion à se mettre à la place des autres, mais effectivement ce n'est pas la garantie que cette tentative soit réussie.

En revanche ceux qui bloquent leur sensibilité et compensent par le rationnel (notamment profils INTJ) peuvent avoir tendance à statuer sur le mieux et le moins bien « objectif », avec un avis tranché sur les critères à prendre en compte et à mal supporter qu'on s'oppose à leur avis sans soupçonner de la mauvaise foi, de l'incompétence ou de l'ignorance de la part des interlocuteurs.

Et je ne voulais pas tant parler de manipulation que simplement le fait de n'envisager la relation avec l'autre que pour l'intérêt de la discussion qu'il peut nous apporter. Donc potentiellement traiter de façon négligente les personnes qui ne répondent pas à nos critères.

remanule 28 janvier 2020 à 16:43

😜 😄 😀
Ca me rappele un certain @tang et un certain @cheshire!
Quoi j'ai rien dis moi!😄😉

Cheshirele 28 janvier 2020 à 18:17

citation :
En revanche ceux qui bloquent leur sensibilité et compensent par le rationnel (notamment profils INTJ) peuvent avoir tendance à statuer sur le mieux et le moins bien « objectif », avec un avis tranché sur les critères à prendre en compte et à mal supporter qu'on s'oppose à leur avis sans soupçonner de la mauvaise foi, de l'incompétence ou de l'ignorance de la part des interlocuteurs.


On ne bloque pas notre sensibilité ; on ne l'étale pas comme vous le faites à longueur de temps, de façon éhontée...
Pas pareil !

Idem, nous mettre à la place des autres, on le peut. Mais pas de n'importe quel autre...
Comprenez, quel intérêt effectivement à se mettre à la place d'un zèbre geignard (je ne vise vraiment personne), conformiste en diable, béni oui-oui, superficiel et qui ne peut penser le monde qu'au gré de ses hormones (ou de son taux d'ocytocine) ?
Franchement, aucun...

Pourquoi s'épuiser à le faire ?

Mais le zèbre peut-il seulement essayer de se mettre à la place des asperger, des autistes, des HPI, des THPI et des autres modes de fonctionnement atypiques ? Pourquoi s'accroche t-il à cette notion vaseuse de sensibilité comme un morbac à sa gonade en considérant avec morgue ceux qui n'ont pas leur impudeur ?

Je ne crois pas que les zèbres existent en tant que surdoués cher @Apollos.
Ce sont certainement à la base des gens intelligents, plus ou moins névrosés, plus ou moins cultivés, mais c'est tout.
Plus le temps passe et plus je pense que le zèbre est un pur produit marketing qui ne cesse de nuire aux neuro-atypiques.

Tu vois @remanu , il suffisait de demander ! 😜

Apollosle 28 janvier 2020 à 18:32

Hello @Cheshire,

Je m'inclue dans les INTJ, et je ne voulais pas faire une généralité de ce comportement. J'ai moi aussi mes velléités occasionnelles à l'encontre de ceux que je nomme affectueusement des « anacoluthes » ^^

Quelle différence fais-tu entre zèbre et neuro-atypique ? Comment définis-tu ces termes ?

remanule 28 janvier 2020 à 18:34

😄
😀
Je n'en doutais pas @cheshire!
Ma sensibilité est comblée 🙂
@Apollos nos messages se sont croisés,mais attend toi a tout avec @cheshire hein!😉

catiminile 28 janvier 2020 à 20:16

Tu vois @Apollos, je suis venue sur ce forum persuadée que je trouverais des échanges suffisamment musclés pour mettre à l'épreuve ma logique, ma vision du monde, mes connaissances mais j'avais omis un truc important : si la manifestation de la sensibilité prend le dessus au détriment du raisonnement, la discussion devient frileuse. On marche sur des oeufs, on pèse ses mots, on ménage l'écorché vif, on prend des chemins détournés pour tenter de faire accepter sa thèse. Parfois, on préfère tout simplement se taire.
Cette sensibilité, nous l'avons en nous et elle complique notre quotidien aussi quand nous pouvons la mettre de côté pendant quelques heures pourquoi nous en priver ?
Il faut accepter les différences .... nous y sommes habitués au fond. On subit cela depuis notre plus tende enfance.

remanule 28 janvier 2020 à 20:31

Mince @catimini j'espère que je ne t'ai pas blessée.
Je m'en excuse sinon.
Tu sais je l'ai déjà dis ici,mais je crois qu'il ne faut pas prendre tout ce que dis @cheshire ou d'autres au pied de la lettre.
Il ne faut pas se sentir visé personnellement.
Chacun a ces idées,et elles sont parfois tres éloigné c'est vrai.
Tu sais moi j'apprécie ce que tu dis en général.Je crois que tu t'es rendue compte que je pensais beaucoup comme toi.
Mais si mes échanges avec @Cheshire te blesse je m'en excuse,sincèrement.
Ce n'est nullement mon intention.
J'aime le taquiner c'est sur.
Mais je sais que des fois on se sent blessés.
J'espère que ca va aller mieux @catimini,tes interventions sont toujours intéressantes 😉

Juliette...le 28 janvier 2020 à 20:39

Je suppose qu'on est nombreux ici à mettre de l'eau dans notre vin (parfois, ici et là, tout au moins). Personnellement, depuis une grosse année que je suis là, voilà bien un truc énorme (parmi tant d'autres) mais là c'est vraiment énorme, que j'apprends à faire avec plaisir. Jamais je ne me musèle, jamais je ne fais volte face sur le fond, quand je suis sûre de ce que je pense. par contre, concernant la forme, ah là, oui, j'ai appris, et apprends encore, tout comme en travaillant auprès d'enfants à la communication et aux ressentis particuliers, à ne pas m'exprimer uniquement comme ça vient, brut de décoffrage, je balance et après moi le déluge... Et, pour ma part en tous cas, ça me donne l'impression de faire des progrès de dingue. Oui on est égocentriques, oui, on est égoïstes. Et on le restera toujours assez, à vie, pour pouvoir nous "branlouiller" avec NOS petits "trop". Ne nous inquiétons pas pour ça, on saura toujours se démerder pour faire chier tout le monde avec ça. Mais, après passage sur APIE, benh oui, on devient peut-être un peu moins infréquentables 😉

catiminile 28 janvier 2020 à 21:14

@remanu .. bien sûr que non tu ne m'as pas blessée et les interventions de @Cheshire m'amusent plutôt qu'autre chose. Tout le monde fait attention de ménager chacun et lui arrive avec ses grands sabots ... Cependant comme il sait retourner sa veste avec élégance quand il comprend qu'il a dépassé les bornes tout le monde lui pardonne et c'est reparti pour un tour.
Je me refuse à être aussi cash que lui par respect pour les plus vulnérables, à mon gran dam car cela me freine et c'est la raison pour laquelle souvent j'interviens une fois puis je laisse tomber.
J'ai plus le côté carré de @Tang .. en fait de grands émotifs pudiques qui tablent sur leurs neurones avant tout.

Cheshirele 28 janvier 2020 à 21:21

@Apollos
Je me fie à ce que j'ai pu lire à droite et à gauche, sur les sites dédiés, les articles de vulgarisation et la plupart des vidéos Youtudes (qui psicattisent les mêmes clichés) sur la douance ou du moins, sur les zèbres.

Les bestioles à rayures seraient contre les injustices injustes, créatives, hyper cul-cul la praline, empathiques, douées dans les domaines qu'elles affectionnent, idéalistes, altruistes, passionnées, introverties, etc... Mais elles ont aussi beaucoup de mémoire (certains n'en ont pas), elles lisent beaucoup (d'autres non), sont polydouées (mais pas tous) ; elles sont capables de s'adapter facilement (pendant que d'autres ont de grandes difficultés à sociabiliser), elles sont capables d'une grande concentration (pendant que d'autres sont étourdies), elles ont une hyperactivité cérébrale et un investissement important (ou au contraire pauvre) dans leurs activités, etc..

J'arrête l'énumération de truismes, de lieux communs et de contradictions (relevées en l'occurrence dans le Huffington Post, Douance.be, l'Express et Onmeda+).

En marge de ces portraits ou de ces définitions fantaisistes, émerge une sorte de clivage entre d'un côté, les gentils zèbres (et les HPE) et de l'autre, les méchants HPI. J'ai remarqué que ceux qui se reconnaissent parmi les zèbres et les Hauts Potentiels Émotionnels (je ris), sont soit des personnes qui ne sont pas testées ou qui ont obtenu un score moyen-haut au WAIS (entre 120 et 135). Les HPI sont quant à eux, le plus souvent, au-dessus de cette fourchette.
Je précise quand même que des personnes réellement surdouées peuvent obtenir un score inférieur à 135 pour différentes raisons.

Amalgamer les zèbres, les doués et les hypersensibles est l'expression d'une volonté à la fois mercantile et de nivellement (on est différent, mais semblable - fausse modestie oblige). Cela rentre dans une logique identitaire libérale pétrie de politiquement correct.
Le zèbre consomme des ouvrages (niais) sur la douance et consulte des spécialistes plus ou moins bidons (Arielle Adda, Jeanne Siaud-facchin, Christel Petitcollin, etc.) qui ne se donnent pas la peine de mettre en perspective leurs "croyances" ou de les soumettre à une rigueur argumentative. Le zèbre paye également pour assister à des congrès qui peuvent s'avérer consternant (comme celui organisé par Nathalie Alsteen). Il se pense surdoué à travers ses enfants et peut payer des fortunes pour parvenir à démontrer que les zèbres ne font pas des ânes ; j'ai ainsi lu dernièrement que le plus jeune surdoué attesté avait 18 mois.
On croit rêver mais non, c'est la réalité d'un monde qui marche sur la tête...

Ces zèbres que je dénonce et que je qualifie d'imposteur ont même des velléités politiques.
Que sont-ils pour la plupart ? Des bourgeois névrosés et imbus ou des adeptes de la morale d'esclave.

Il leur faut des ennemis, des bêtes noires incarnées, des pervers-pépères narcissiques ou des HPI froids et cyniques.
Il leur faut des "pas comme nous" à tel point qu'ils réinventent l'ostracisme dont ils se croient victimes.

Oui, le zèbre a bien des velléités de troupeau.


Alors qu'est-ce que pourrait-être ce neuro-atypisme que l'on cherche péniblement à contraindre à travers des traits de personnalité ?
Ce n'est en vérité que du "hors norme". Un hors norme qui est la conséquence directe d'une intelligence trop affûtée. C'est bien cette sorte de lucidité qui nous pousse aux excès (excès de sensitivité, de sensualité, d'émotion, d'intellectualisation, d'analyse et à bien d'autres). C'est elle qui détermine notre soif libidinal d'expériences, d'expérimentations, de créations et de réflexions. C'est enfin elle qui nous permet d'exploser les limites.
Il y a donc bien quelque chose qui ressemble de loin à de la psychose, tant notre volonté de "toute puissance" est manifeste, tant elle pousse en nous jusqu'à germination. Il y a bien sûr des HPI qui reste dans le "potentiel" sans parvenir à vivre pleinement leur singularité et je suis sûr que beaucoup de ceux-là s'imaginent n'être que de simples zèbres.

Ce que je décris là est étranger aux zèbres ordinaires qui semblent se soucier davantage de leur kleenex qu'ils imbibent des larmes de crocodile ou des émois-et-moi-et-moi que leur procure cet élitisme bricolé par des hordes de psychologues irresponsables.


Nous parlions d'empathie tantôt.
Je n'en ai pas...
... si ce n'est pour mes amis (et pour toi, ô sublime créature de mes rêves éveillés pour qui je jouerai volontiers des maracas en chantant de ma voix de stentor, "Mexico ! Meeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeexxxxxxxxxxxxxxxxxxxiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii-côôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôô").

Je me fous a priori des "autres".
Suis-je un monstre de froideur ou juste quelqu'un de suffisamment honnête pour l'admettre ?

Cheshirele 28 janvier 2020 à 21:35

citation :
Cependant comme il sait retourner sa veste

Je m'insurge ! @catimini . Admettre que j'aie eu tort, oui. Retourner ma veste, je ne crois pas. 🙂
Par ailleurs, je peux m'opposer vivement à ce que toi ou quelqu'un d'autre affirme et saluer plus tard son raisonnement.
Je ne fais pas de nos discussions une affaire personnelle sauf quand les procès d'intention s'invitent.
citation :
avec élégance

Ah quand même !
citation :
quand il comprend qu'il a dépassé les bornes tout le monde lui pardonne et c'est reparti pour un tour.

Dépasser les bornes ? Ah bon ? Je ne vois pas bien quand. 🤔
Mais bon, si tu veux...

Tangle 28 janvier 2020 à 22:01

@catimini

citation :
J'ai plus le côté carré de @Tang .. en fait de grands émotifs pudiques qui tablent sur leurs neurones avant tout.


Exactement !!! 🙂 😉

@Cheshire

Merci pour ce "recadrage" 🙂

remanule 28 janvier 2020 à 22:37

@cheshire il y a des gens qui se disent hypersensibles et qui ont réussi le Wais,et qui ne sont pas "beni oui oui".
Il y a aussi,c'est vrai,des stars de télé réalités, qui n'ont rien dans le ciboulon, et qui se disent hyper intelligents.
Mais il ne faut pas tout mélanger, ni mettre tout le monde dans le même panier.Se serait un peu trop simple sinon.
Je l'ai deja dis,mais chacun gère ces émotions comme bon lui semble.
Il n'y a pas de "méchants" ou de "gentils".
A part peut être les sociopathes si on veux.
Mais ne mettons pas tout le monde dans le même panier.
Tout le monde ne s'autoproclame pas surdoué.
Bon après le post initial ne portait pas la dessus,alors voila j'arrête le HS.😉

Cheshirele 28 janvier 2020 à 23:04

citation :
il y a des gens qui se disent hypersensibles et qui ont réussi le Wais,et qui ne sont pas "beni oui oui".

On en revient aux même questions @remanu. Cela veut dire quoi "hypersensible" ?
Tu sais, généralement, quand on pense avec ses émotions cela veut dire qu'on a un jugement sur les choses - jugement moral qui plus est. Or ça mon p'tit lapin, c'est aux antipodes de ce qu'est l'intelligence.
Ceux qui ont inventé ce concept de zèbre ont fait passer un condiment pour un plat de résistance. Les émotions c'est aussi bien le sel de l'intelligence que celui de la bêtise. C'est un exhausteur de goût, si tu préfères.

citation :
Tout le monde ne s'autoproclame pas surdoué.

Je crois que tu n'as pas conscience du phénomène de mode qui se joue...

remanule 28 janvier 2020 à 23:08

Oui il y a un phénomène de mode.
Mais ne mettons pas tout le monde dedans.
Après @cheshire pour l'hypersensibilité qui ne serait pas preuve d'intelligence,y'en a qui on réussi le Wais,que veux tu rajouter a ca?
C'est toi le défenseur du Wais.

Cheshirele 28 janvier 2020 à 23:46

citation :
Après Cheshire pour l'hypersensibilité qui ne serait pas preuve d'intelligence,y'en a qui on réussi le Wais,que veux tu rajouter a ca?

@remanu Je viens de t'expliquer que :
citation :
Les émotions c'est aussi bien le sel de l'intelligence que celui de la bêtise. C'est un exhausteur de goût, si tu préfères.

Alors maintenant, j'imagine que plein de choses peuvent procurer du plaisir ou des émotions positives qui vont doper les performances. Ce que tu es en train de défendre est un biais cognitif en fait ; c'est comme si tu disais qu'écouter "Le lundi au soleil" est une preuve d'intelligence sachant que des amateurs de Claude François ont obtenu des scores élevés au WAIS (Je précise, même si on s'en fout, que je déteste Cloclo).

remanule 29 janvier 2020 à 06:29

Rah c'est malin @cheshire,je vais avoir "le lundi au soleil" dans la tete toute la journée !😄

Cheshirele 29 janvier 2020 à 07:56

citation :
Rah c'est malin Cheshire,je vais avoir "le lundi au soleil" dans la tete toute la journée !?

Ah ben voilà, fallait pas me chercher @remanu ! 😜

Juliette...le 29 janvier 2020 à 08:30

Oh non, là c'est vraiment pas cool! "Le lundi au soleil", ça va trop loin, je préviens les autorités, désolée les gars! 😄

Enfantducosmosle 14 février 2020 à 18:45

Faut pas confondre être égoïste et se comporter comme un égoïste.

Sinon, le dimanche, à Bamako, c'est je jour du mariage. 😈
J'ai toujours aimé la polysémie de cette chanson. 🙂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?