Vous avez dit... atypique ?

Est il égoïste de dire à quelqu'un qu'il est égoïste ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Est il égoïste de dire à quelqu'un qu'il est égoïste ?
Est il égoïste de dire à quelqu'un qu'il est égoïste ?
zozottele 19 décembre 2022 à 22:54

Hello,
Bon, tout est dans le titre, mais c'est un sujet qui me travail depuis un p'tit moment, alors je le partage avec vous pour pousser plus loin mes réflexions.
J'aimerais beaucoup avoir votre avis avant de développer le mien.
Est il égoïste de dire à quelqu'un qu'il l'est ?
Oui, je le pense, mais j'attends de lire vos avis pour développer plus, et je crois que vos avis vont me nourrir !
Et aussi, finalement, pour aller plus loin,est il égoïste d'être égoïste ?

Kobayashile 19 décembre 2022 à 23:13  •   89763

Quand je mens, je dis la vérité !

Blague à part, quelle est la question ? Si le but est de dire à quelqu'un "tu as un égo", alors oui, c'est pas très utile.
Si la remarque s'adresse à soi-même, "tu n'as pas pensé à moi", alors nous entrons dans de longues considérations invoquant narcissisme, co-dépendance, et tutti-quanti.

A ce stade et par expérience, j'ai une seule chose à répondre : sauve qui peut pendant qu'il en est encore temps !! 😜
Et s'il y a une communauté de bien réduite aux acquets, débrouille-toi pour faire un contrat chez le notaire avant, ça sera plus simple au moment de la séparation.

paradoxle 19 décembre 2022 à 23:26  •   89766

No, je trouve pas. Tu donnes ton avis, tu offres ton regard à l'autre. Peut-être serait-il égoïste de garder pour toi pourquoi tu le trouves égoïste, du coup et pourquoi c'est pénible, pour pourquoi pas ?
Ça dépend à qui tu le dis, ça peut être insultant, direct, etc, mais égoïste ? Je vois pas.

Maverickle 20 décembre 2022 à 02:17  •   89782

Je ne crois pas qu'il soit égoïste de dire à une autre personne : "tu es égoïste".
Tu n'es pas en train d'accaparer une ressource à ton seul profit, ce qui est une définition possible de l'égoïsme.

Ce serait "mieux" (excuse mon jugement de valeur) de dire "je te trouve égoïste", car tu exprimerais ainsi tes sentiments et ton ressenti, qui sont à mon sens toujours légitimes et incontestables par principe, même si basés sur une perception erronée des faits.

En tout cas, tu peux te trouver en position d'observateur d'une relation impliquant d'autres personnes, tes intérêts personnels n'étant pas en jeu.
Ton jugement peut être totalement justifié, reposer sur des faits, être recevable et neutre.
Sans égoïsme de ta part là-dedans.

Mais il peut l'être si tu le dis pour t'attirer les bonnes grâces d'une personne au détriment d'une autre, dans le cadre d'un triangle amoureux par exemple.
Finalement, c'est ton intention dans le contexte qui déterminera la réponse...

Quant à déterminer s'il est égoïste d'être égoïste ? 🤔
Ce n'est pas une tautologie, cela ? 😀

zozottele 20 décembre 2022 à 13:25  •   89810

Merci pour vos retours.
Je reflexionne encore !
Non non @Kobayashi ça va hein je ne suis pas en instance de divorce, tout va bien de ce côté là!😀
Ce n'est pas spécialement en couple ou non le problème, c'est plus en général.
Je développe un peu, sous forme de questions peut être.
Comment décider de ce qui est égoïste ou non?
Qui décide à quel moment on a le droit de penser à nous,et à quel moment c'est trop ?
Et au nom de quoi on en décide ?
Rah j'espère ne pas vous perdre, merci de vos retours, mais en fait,il y a t'il une norme qui décide de quand penser à nous et quand ça devient égoïste ?
Et au nom de quoi c'est égoïste de penser à soi finalement ?

gildele 20 décembre 2022 à 18:29  •   89835

@zozotte , ... m'est d'avis qu'il n'est pas'être égoiste ...que d' être, à minima, égoiste, loin de là !
Bien au contraire ... et je suis persuadé qu'il est nécessaire d'avoir un " amour de soi ", id est respecter ses propres besoins, pour être rééllement altruiste !
(avis perso qui n'engage que moi ... et me permet de survivre à coté de l'individu pathologiquement narcissique que je suis obligé d'héberger )

Surderienle 20 décembre 2022 à 21:31  •   89854

.
@zozotte
Est-ce qu'il est égoïste de dire à quelqu'un qu'il est égoïste ?

Je pense que cela dépend de l'intention qui sous tend le jugement...
🤔

gildele 20 décembre 2022 à 22:10  •   89855

....et surtout si on tire la question :
' Que penses tu de moi ? " au jeu Action ou Vérité ...ou " Cap ... pas cap" de me dire mon plus gros défaut .
Et bien sûr, de loin plus recevable par l'autre de lui dire " Je ressens un comportement égoïste de ta part à mon égard " que. ...

" Tu pour d'la g.... ! "

Kobayashile 20 décembre 2022 à 23:31  •   89867

Il manque une dimension dans le sujet, comme une fourmie qui chemine sur une brindille sans fin.
En fait, il subsiste en occident une espèce de culpabilité à penser à soi. Comme si cela enlevait quelque chose à notre personne.

Je pense qu'il est possible de s'occuper de soi ET de s'occuper des autres.
L'égoïsme est bien autre chose, qui pourrait peut-être se ramener à une absence d'empathie au sens où on ne considèrerait pas les autres comme soi-même.

Ievanpolkkale 20 décembre 2022 à 23:39  •   89868

Le doute vient d'un problème d'interprétation du sens de ce mot.
Mettre un mot objectivement sur un phénomène n'est jamais de l'égoïsme.

"Comment décider de ce qui est égoïste ou non ?"
L'égoïsme c'est le profit du Moi sans se soucier de l'autre ou au détriment de l'autre.

Si je te vois être égoïste avec un autre, le dire ne me rend pas égoïste.

Egoïste d'être egoïste est un abus de langage car seule une personne (un ego) peut l'être.

Maverickle 21 décembre 2022 à 02:09  •   89880

Amusante, cette question de @zozotte, parce que j'étais moi-même parti depuis 2-3 jours dans des réflexions oiseuses et personnelles sur les significations respectives et comparées de "égoïsme" et "égocentrisme". Je n'ai pas encore démelé tous les fils de ma pelote, alors je n'ai encore rien de bien consistant à partager... 😄

Je rebondis sur l'intervention de @gilde, qui me rappelle maints fils de discussion ici et ailleurs sur la nécessité de prendre soin de soi, de s'aimer un minimum, de s'estimer un minimum aussi, avant de pouvoir espérer être utile et aidant pour les autres. J'ai lu de nombreux témoignages de parents - majoritairement des mères - qui étaient exténuées, épuisées de porter à bouts de bras l'accompagnement d'un enfant dys, TDAH, ou autiste, et le conseil qui revenait le plus souvent d'autres parents dans la même situation était : "lâche prise, prends du temps pour toi, aie confiance dans ton enfant pour ne pas t'en vouloir, ce dont il a besoin c'est que tu sois bien, que tu ailles bien, que tu sois en forme." Il y a une nécessité vitale à être égoïste de temps en temps, et même assez souvent. Ce que tu ne fais pas pour toi-même, personne ne le fera à ta place. Et c'est une condition sine qua non de l'interaction effective, efficace et enrichissante avec les autres.

Images en vrac que cela m'inspire :
- Un reportage sur des élèves pompiers de Paris, leurs échanges avec les vétérans qui sont leurs profs, et le conseil d'écouter sa tête et son corps lorsqu'ils arrivent aux limites, de s'arrêter quand il est temps, pour se préserver et ne pas mettre les autres en danger en intervention.

- Les instructions données en formation de premier secours (PSC1) sur la conduite à tenir en cas d'accident* : Protéger et SE protéger vient en premier, car seule une personne qui s'est "égoïstement" préservée d'une situation dangereuse est en mesure d'amorcer la chaîne de l'alerte, puis ensuite de secourir si c'est possible.
*PEAS = Protéger, Évaluer, Alerter, Secourir

- Rapporté par un prof ancien légionnaire, un mot d'ordre qui passait de soldat en soldat :
"Mange quand tu peux, bois quand tu peux, dors quand tu peux, b***e quand tu peux",
car seul un soldat qui s'est "égoïstement" entretenu est en mesure de combattre ou, au moins, de survivre
(je n'adhère pas forcément au sous-jacent martial du slogan)

- Un souvenir d'enfance très personnel, de m'être vu proposer d'acheter un gâteau à la patisserie, d'avoir choisi celui qui me faisait le plus envie, et de m'être vu obligé, une fois le gâteau en main, de le partager alors que je m'attendais à en profiter entièrement et seul. C'était "mon" gâteau ! Sentiment profond d'injustice, que le "contrat" m'avait été exposé de façon incomplète et biaisée, et que j'étais spolié, privé d'une part de ce qui me revenait. La justification parentale était "il ne faut pas être égoïste, tu dois partager", une belle pression systémique, une forme d'oppression sociale à n'en pas douter. En réaction à cette "anecdote", j'ai longtemps choisi de refuser lorsqu'on me proposait d'acheter des aliments, pâtisseries, friandises qui me faisaient envie et m'auraient fait plaisir, afin d'éviter que se reproduise cette forme d'agression.

Ce dernier point m'inspire une réflexion sur l'altruisme et la générosité : La générosité véritable est spontanée, elle vient du coeur. Si elle est réfléchie, justifiée par le respect des convenances et des bonnes manières, portée par des "il faut" et des "tu dois", alors elle n'est qu'une posture, et finalement une forme d'égoïsme puisqu'elle doit rapporter un bénéfice personnel de visibilité "positive" et d'intégration sociale.

gildele 21 décembre 2022 à 02:25  •   89883

@Maverick,👍 sur toute la ligne !

zozottele 21 décembre 2022 à 07:57  •   89897

Merci à vous,on avance bien la !👍
Je ne recite pas vos messages,ils sont tous top.
Plusieurs choses ressortent.
En fait,je crois que même le mot "égoïste" ne devrait pas exister,il fait plus de mal que de bien,il renvoie chacun de nous contre les uns les autres,et même contre soi même.
On se demande tous si l'on est égoïste,si notre voisin l'est,si on a le droit de l'être, ou pas.
Mais au fond, ça ne veut rien dire égoïste.Tout est un échange,la vie est un échange,un mélange de genres et d'expériences, que chacun souhaite faire ou ne pas faire.
Le mot égoïste met des freins aux relations humaines,et il ne repose sur rien de concret finalement,si ce n'est sur des jugements de valeurs,qui elles-mêmes ne reposent sur rien.
Si on enlève ce mot de notre vocabulaire, s'il n'existe plus, l'humanité ferait un pas de géant, j'en suis persuadé.
C'est la que me mène mes réflexions,et partager ça ensemble, ça n'a pas de prix.
D'ailleurs si vous voulez continuer,se serait chouette !🙂

Nadiazebrele 21 décembre 2022 à 09:14  •   89903

Bonjour,
J'ai pris plusieurs jours de réflexion sur cette question qui m'a fait travailler. Si je pense que mon interlocuteur est égoïste, il est fort probable que le lui dire sonnera comme un reproche. J'ai beaucoup pardonné en orientant différemment mon point de vue. Considérant que l'autre n'est coupable de rien. Chacun fait ou réagit selon son parcours et selon ses capacités. Donc au lieu de lui reprocher son égoïsme, (je l'ai fait c'est pour ça que j'y travaille) j'irai chercher ce que j'attends de l'autre qu'il ou elle ne me donne pas et pourquoi j'ai besoin de l'autre pour l'avoir.

Surderienle 21 décembre 2022 à 09:59  •   89905

.
Charité bien ordonnée commence par soi-même, disait ma grand-mère.
Les cordonniers ont toujours cru le contraire...

Est-il charitable de dire à quelqu'un qu'il est charitable ? Juste reconnaître qu'on profite plus de lui, que lui de nous ?

Relancer ainsi le questionnement, est-ce charitable ou égoïste, afin de profiter de la réponse d'autrui, pour conforter son propre jugement perso ?

🤔

Nadiazebrele 21 décembre 2022 à 10:17  •   89906

Bien vu @Surderien 👍
Positiver est une gymnastique que j'utilise au quotidien, enfin j'essaie. Néanmoins, je n'avais pas encore opposé la charité à l'égoïsme pour le pardon (2 termes à forte connotation catho du reste 🤔 ah ! Cette éducation judéo-chrétienne qui nous culpabilise, quel fardeau hhhh)
Ça me ramène donc directement à la notion de miroir. Devrions-nous cesser d'être charitables pour ne pas développer l'égoïsme chez l'autre. Altruiste je suis donc c'est une question intéressante pour recadrer ce qui est "égotique du sauveur" au profit du généreux et charitable sans excès. Allez encore une petite rumination mentale qui va m'occuper quelques heures 😅

Surderienle 21 décembre 2022 à 10:38  •   89908

@Nadiazebre
Message bien reçu en miroir.
Je m'en vais ruminer aussi...
😍

(Puisse-t-il éteindre le brasier de la controverse sans éteindre les feux de l'amitié)
🤔

Nadiazebrele 21 décembre 2022 à 11:41  •   89909

👍 😋 cadeau ! C'est Noël 😅
Bonne rumination alors @Surderien
On debrief après si ça te dit ?

zozottele 21 décembre 2022 à 13:16  •   89914

Opposer l'égoïsme à la charité,bien vu.
Mais encore une fois,quid des jugements de valeurs ?
La charité est elle toujours bonne ?
Au nom de quoi doit on être charitables,ou ne pas l'être,et qui en décide ?
Tout ça ne peut pas fonctionner,le mot égoïste n'aurait jamais dû être inventé, ainsi que celui de charité finalement.
Nous sommes tous dans le même bateau,aider son prochain c'est s'aider soi même.
Mais à la limite, personne ne nous empêche de ne pas aider notre prochain.
Devons nous être jugés pour cela ?
Non, chacun ses choix, chacun son destin.
Mais nous sommes tous liés,tous unis dans ce bas monde,et l'égoïsme ou la charité ne devrait rien vouloir dire, ça devrait être la norme finalement, ça devrait être normal de s'entraider, sans qu'il y ait matière à réfléchir, sans avoir à ressentir de reconnaissance,juste de l'humanité normal dans un monde normal.
Et les mots égoïste et même charité brisent cette norme,et on ne vivra jamais dans un monde serein tant qu'ils existeront.

Nadiazebrele 21 décembre 2022 à 13:42  •   89918

@zozotte je pense que la charité a une connotation de richesse d'une autre époque. Les riches faisaient la charité aux pauvres le dimanche pour s'accorder les grâces du divin. On est à la limite de l'offrande dans d'autres cultures. Alors qu'être charitable relève du bon sentiment généreux même les mains vides.
Donc générosité face à ceux qui en abusent. Qui n'est pas dans la bonne posture, telle est la question

zozottele 21 décembre 2022 à 14:20  •   89921

Personne ne devrait être dans une posture,soit elle bonne ou mauvaise.
Aussi pour la question "Relancer ainsi le questionnement, est-ce charitable ou égoïste, afin de profiter de la réponse d'autrui, pour conforter son propre jugement perso ?"
Je voulais connaître la réponse d'autrui oui, ça devrait être aussi le but de l'humain,pas pour confronter mon propre jugement perso non.Mais ça m'a aidé aussi à y voir clair, même si ça ne se voit pas comme ça.
C'est aussi pour partager, tant qu'à faire.
Pourquoi ce forum sinon ?
Créons, échangeons ensemble.Nos idées, nos points de vue, nos sentiments.
Mais pas de jugements de valeurs non.
Juste du partage, c'est ce en quoi devrait se diriger l'humanité,et on en est loin malheureusement.
Et ma conclusion à cette question je la trouve maintenant et aujourd'hui, grâce à vous.
"Est il égoïste de dire à quelqu'un qu'il est égoïste ?"
Oui,car que savons de ce quelqu'un,et au nom de quoi serait il égoïste ?
Le mot égoïste n'aurait jamais dû être inventé, c'est une des plus grave erreur de l'humanité,et c'est la même pour la charité du coup!

paradoxle 21 décembre 2022 à 14:27  •   89922

Eh bé ! C'est riche ici !
Salut @tous !

J'écris comme ça me vient.
Si être égoïste, c'est s'accaparer, garder pour soi, ne penser qu'à soi en premier, etc, je ne vois pas en quoi prendre soin de soi, penser à soi, etc, est un acte égoïste.

@Maverick D'après Edgar Morin, l'altruisme et l'égoïsme sont les deux facettes de l'égocentrisme.

Pour l'égocentrisme, être centré sur soi est important pour un certain équilibre comme il est dit plusieurs fois plus haut, penser à soi aide à être ouvert à l'autre. C'est quand même nous le centre de notre de monde, merde ! Penser trop aux autres et pas assez à soi nous décentre de nous-même. Pas bon.

L'altruisme, ça nous fait du bien, ça nous fait plaisir, ça peut soulager nos consciences, ça aide à l'estime de soi. Pour moi, un être dénué d'altruisme est mal dans sa peau. Faut juste pas s'oublier dans le partage. Parce qu'on peut aller jusqu'à oublier qu'on s'oublie. Ne pas confondre altruisme et abnégation.

L'égoïsme, c'est faire passer ses intérêts avant tout, au détriment d'autrui. C'est nul, c'est mesquin.

@Nadiazebre "Il est fort probable que le lui dire [qu'il est égoïste] sonnera comme un reproche."
Ça dépend comment c'est dit, à qui, dans quel climat de confiance ou pas, etc. S'il y a enjeu dans le fait de le dire, un espoir que dans les circonstances, cela sera compris et pourrait amorcer un changement même ponctuel, en prenant des pincettes, tout ça tout ça. Et encore, avec un proche, je peux très bien dire : "vas-y, tu fais ton rapia, partage ! ", sans que ce soit mal pris.

Nadiazebrele 21 décembre 2022 à 15:39  •   89926

C'est pour ça @paradox qu'avant d'émettre ce qui pourrait être entendu comme un reproche, je préfère changer d'angle de vue et vérifier que ce n'est pas moi qui ai créé cette situation en offrant plus que ce qui est recevable.

Je m'explique : si j'offre un cadeau à quelqu'un qui n'est pas prêt à le recevoir. Lequel de nous deux est égoïste...

zozottele 21 décembre 2022 à 16:33  •   89930

@paradox,tu dis "L'égoïsme, c'est faire passer ses intérêts avant tout, au détriment d'autrui. C'est nul, c'est mesquin."

Au nom de quoi finalement c'est nul et mesquin ?
On peut faire passer ses intérêts avant tout par survie, et l'autre n'en sait rien.
Ce n'est ni nul ni mesquin au final.
Il faut enlever ce mot de notre vocabulaire, c'est la seule solution.

paradoxle 21 décembre 2022 à 18:16  •   89934

@zozotte Bah ! C'est juste au nom de mon point de vue, c'est effectivement un jugement. Mais quand on connait les avantages du partage, pas malin de rester égoïste.
C'est peut-être pas mesquin de la part de quelqu'un élevé dedans, c'est juste "normal", et pis c'est la société qui veut ça, gna gna gna.

Surtout c'est "au détriment d'autrui" qui pose problème. Non ? Trois adultes qui ont faim, un qui a du pain et qui le garde pour lui, les autres le regardent manger. C'est problèmatique, quand même. La psychologie sociale montre que ça n'arrive jamais chez les enfants en-dessous d'un certain âge (mais je sais plus exactement quand, je voudrais pas dire de bêtises).

@Nadiazebre Ça se tient.

Minairalele 21 décembre 2022 à 18:17  •   89935

@zozotte
citation :
Au nom de quoi finalement c'est nul et mesquin ?On peut faire passer ses intérêts avant tout par survie, et l'autre n'en sait rien.Ce n'est ni nul ni mesquin au final.Il faut enlever ce mot de notre vocabulaire, c'est la seule solution.


ce qu'on appelle égoisme a ses rafimications exponentielles, dès lors qu'on pose un post c'est égoiste, la réponse en amplifiera ou réduira l'aspect en fonction de la sincérité ou de l'onde de réponses de personnes proches eprouvées, dans le temps en partages virtuelles ou autres etc etc surtout qu'elle soit synchrone à nos pensées ou besoins dans l'immédiat....

voire au delà, c sympa aussi,

Minairale

zozottele 21 décembre 2022 à 18:33  •   89939

@paradox,oui c'est toujours de notre point de vue, c'est pour ça que c'est toujours tronqué et c'est pour ça que l'égoïsme ne veux rien dire au final.
Pour ton exemple du bout de pain ça peut dépendre depuis quand celui qui mange le morceau n'a pas mangé,selon sa constitution etc etc.😄
Au détriment des autres oui c'est vrai, mais ce n'est jamais si simple je pense.

@Minairale

"voire au delà, c sympa aussi"

Oui c'est ce que j'essaie de dire ici,et ce n'est pas si simple tu vois.

Minairalele 21 décembre 2022 à 18:46  •   89940

Chacun a sa fréquence de possibles et d'entendements, la bienveillance est un parfum multiple, Merci, forces vives à toi Zozotte, pax lumina
Minairale

Surderienle 21 décembre 2022 à 19:12  •   89944

.
Tant qu'il y aura des humains qui mourront de faim dans le monde, ce sera égoïste si je mange ?

Çà m'a toujours torturé.
J'ai rêvé de finir aidant à l'armée du salut ou de partir en Afrique avec Terre des Hommes.
Mon formateur m'a conseillé de lire "la cité de la joie" et de continuer d'aider raisonnablement les voisins du quartier...
Et de continuer à veiller sur ma famille...
👍

paradoxle 21 décembre 2022 à 19:17  •   89945

@zozotte Ça chipote, ça chipote. D'accord.
Que ce soit mesquin, c'est mon point de vue. Que ce soit au détriment d'autrui, c'est dans la définition. Ça veut dire quelque chose de très précis.
On ne peut pas deviser sans cesse en remettant en question les définitions au fur et à mesure. L'égoïsme, c'est mettre en avant son intérêt au détriment d'autrui. Le contraire de l'altruisme, à l'avantage d'autrui.
Un équilibre entre les deux, c'est toujours plus sain que l'un ou l'autre.

Pis j'attendais le coup du : ça dépend si le gars a pas mangé, haha ! Il m'aurait fallu bien préciser "trois gars qui ont la même faim, qui galèrent autant". Mais ça, t'as vu l'idée ! L'égoïsme peut (pour relativiser) être un vrai problème. C'est pour ça que c'est bien d'en parler. Un problème pour les autres et souvent un problème pour soi, on est quand même vachement plus ésseulé.

Et ce n'est jamais si simple, c'est comme tout.

zozottele 21 décembre 2022 à 20:21  •   89958

Ça ne chipote pas,on discute @paradox.
Mettre son intérêt au détriment de l'autre, encore une fois, jusqu'à quel point, à quel niveau, à partir de quand penser à l'autre va passer devant mon intérêt ?
Dire que l'égoïsme existe c'est ça chipoter.
C'est en disant que l'égoïsme est une erreur et qu'il ne devrait pas exister que l'on ne chipote plus.
Force vives à toi aussi @Minairale

Juliette.le 21 décembre 2022 à 20:28  •   89959

@zozotte, j'ai l'impression que tu as un exemple bien précis en tête, que tu penses à une situation précise. Ca serait peut-être plus simple si tu nous décrivais ça, non?

zozottele 21 décembre 2022 à 23:44  •   89977

Non @Juliette. je n'ai pas d'exemple précis en tête,ou alors des centaines peut être.
Pas de situations précise, mais à chaque fois la même chose finalement.
L'égoïste a toujours une raison d'être égoïste.
Bonne ou mauvaise,qui doit en juger ?
Pour le faire,il faudrait remonter le parcours complet de cette personne,et ce que l'on trouvait égoïste à un instant T,on ne le trouvera finalement pas si égoïste que ça.
Et peut être même que dans le même cas,nous aurions agis de la même façon.
On ne peut pas juger quelqu'un d'égoïste,il y a toujours quelque chose derrière,et que se soit bon ou mauvais ne dépend pas de nous.
De la justice à la limite peut être, mais pas de nous.
Et même la justice est elle toujours juste ?
Non,nous savons que non.Alors l'humain, dans son ensemble, devrait oublier ce mot,le jeter aux oubliettes.
Ce n'est pas chipoter @paradox,et je t'adore tu sais.
Mais les définitions ne doivent pas nous enfermer dans des cases,il faut voir plus loin,je te renvoi à Nietzsche d'ailleurs, qui ne s'arrêtait pas devant une définition.
Le mot égoïste est galvaudé,renvoi à des jugements de valeurs,et place l'humain dans un monde malsain,et le mot charité aussi finalement.
L'entraide devrait être la norme,elle devrait être normal,et dans ce monde, l'égoïsme et la charité n'ont pas leur place,ils n'existent plus.
Je ne peux pas être plus clair, chacun son avis,je partage le mien,et merci à vous de participer.

paradoxle 22 décembre 2022 à 01:32  •   89980

@zozotte Chipoter, c'était pas méchant, c'est pour dire "ça discute serré", j'aime bien.

Effectivement, c'est plus clair comme ça. Et j'aime plutôt bien.
Pour chipoter 😉 :
"L'entraide devrait être la norme, elle devrait être normal" On est d'accord.
"l'égoïsme et la charité n'ont pas leur place, ils n'existent plus." J'aimerais avoir ton optimisme, j'ai bien peur qu'ils ont de beaux jours devant eux, vu comment ils sont inculqués.

zozottele 22 décembre 2022 à 06:55  •   89985

Ok @paradox "discuté serré", j'aime bien aussi 🙂
Ces mots ont encore de beaux jours devant eux oui,et c'est bien ça le problème.
Ils n'auraient jamais dû exister finalement,on a ratés quelque chose dans notre évolution.
En tout cas moi je les enlève de mon vocabulaire,et je me sent mieux, c'est déjà pas si mal.
J'ai déjà aussi enlevé les mots rancoeur et regret,et c'est chouette,on voit la vie différemment.
Ça fera peut être le sujet d'un autre fil, avec d'autres mots aussi !🙂

Nadiazebrele 22 décembre 2022 à 11:10  •   89996

Zooo ? c'est toi ? 😉

zozottele 22 décembre 2022 à 13:07  •   90000

C'est qui zooo ?🥴

paradoxle 22 décembre 2022 à 13:48  •   90002

@zozotte Un fil des mots à bannir, oui c'est une bonne idée. Moi, c'est normal que j'ai sorti de mon vocabulaire et je milite autour de moi pour que ça disparaisse.

zozottele 23 décembre 2022 à 07:36  •   90037

Le mot normal aussi, c'est vrai ça @paradox,il est bien galvaudé aussi !
Sinon un seul fil pour plusieurs mots je ne sais pas, peut être un mot par fil peut être, comme ça on peut mieux chipoter !😂

Merlinle 23 décembre 2022 à 07:38  •   90038

@paradox @zozotte c'est vrai qu'un fil dédié aux mots qui nous insupportent pourrait être intéressant :)

Kobayashile 28 décembre 2022 à 17:22  •   90262

@Maverick, le coup du gâteau, c'est pas une question d'égoïsme, c'est au mieux de la bétise, et au pire une perversion, à la limite du chantage affectif.
Un héritage frelaté de l'histoire (patriarcale) dans nos contrées, le remplacement de l'empathie et de l'amour par de l'autorité mal placée, etc.

Evaderhaindile 29 décembre 2022 à 02:03  •   90283

@zozotte
Apprendre à s'exprimer et bien réfléchir avant de parler c'est parfois impossible.
Parceque,les émotions,le sentiment qu'il faut faire changer les choses,que si on ne le dit pas, il ne prendra jamais conscience de l'impact négatif qu'il renvoit...Plein de reflexions bouillonnantes...
Bref...
.Tout me semble être dans la manière de dire les choses à quelqu'un, l'intention cachée....C'est cette intention qui soit déclenchera les foudres,
soit fera comprendre à l'autre qu'une autre manière de faire ou de s'exprimer pourrait bien mieux coller à son état intérieur et moins impacter sur l'autre ou les autres.
...La nuance,en fait et les mots qui collent exactement au ressenti sincère feront que l'on parle vrai.Je veux dire pour avancer,construire...

Si c'est lâché comme ça...C'est juste une insulte dont on ne souhaite rien faire...Ni faire comprendre ou faire changer mais juste humilier.

Qu'attendons nous d'une remarque pareille faite à un autre?Qu'il change?pourquoi?cela nous at'il atteint ?Expliquons nous ...
Pas de regard assassin.
Pas de cris.
Pas de méchanceté dans les mots qui suivent la remarque " tu es égoïste". C'est envisageable aussi.parfois pourtant on est juste subjugué, on ne parle plus ,on pleure.. Est ce ce mot utilisé ou" cette distance" que l'autre pose à cet instant précis qui fait du mal...
Se positionner en grand chevalier de la vérité,de la morale,c'est vraiment ne pas faire avancer le smilblic?
Mais on peut dire ...j'ai entendu ce que tu veux me dire...ok je suis égoïste mais quelles circonstances te fait dire ça?
Il y a tellement de manières de dire la même chose sans que ce soit le même impact...
Balançant notre venin à un moment d'énervement, juste.
S'excuser plus tard,alors?ou pas....
Là cela fera la différence.

Parler de manière non violente en disant<< c'est drôle tes propos pourraient être mal perçus, dits comme ça. Qu'est ce que tu veux vraiment dire ?Explique moi..Plutôt que de dire tu es un fichu égoïste!...
Avoue c'est quand même moins" imposant" comme manière de relationner.
Mais tout dépend à qui tu t'adresses...
En voiture au volant..."quel égoïste ! "Il faut pouvoir l'encaisser...Mais on ne se connaît pas ..Rien à vouloir parlementer pour le futur de nos relations.Apres tout il va démarrer en ayant jeté son venin et c'est tout.
Toujours ce" pouvoir"dans les échanges...
Tu es comme ci ,comme ça...C'est déjà,un jugement...

On peut apprendre à dire les choses mais les répertoires de mots varient selon les enjeux.
A un enfant... tu es égoïste là chéri...
A son collègue?tu es égoïste ...
C'est pas pareil...

Moi je me verrais bien dire
" tu es sacrement égoïste" faisant un bisou dans le coude mon chéri.
Et puis la suite....
<<Ne garde pas toutes tes pensées pour toi tout seul..>>.Partage avec moi!
Hihi...Et làc'est de l'humour...

Tout est tellement dans la forme...Avec les yeux, les gestes ,le corps, l'intensité ou non de la voix...
Comment ça a été dit?comment toi tu te sentais à ce moment là( fatigué de ton boulot ,pas trop optimiste ce jour là?Une sale facture reçue 2 minutes avant ces mots?.
Bien ou mal prendre ces mots,avec humour ou colère...?
A quel point la personne qui a dit ces mots était mal ce jour là où bien?
Les humeurs changent.Il faudra vérifier...Demain maintient t'il/ elle cela?ou pas...?

Je ne sais pas comment te répondre "justement."( de manière objective).
Juste je te dis ce que je dirais a un ami,qui m'est cher si il m'avait posé cette question.
@zozotte

Evaderhaindile 29 décembre 2022 à 02:52  •   90284

A la question du coup est il égoïste de dire à quelqu'un qu'il est égoïste...je dirais
avec une image...une corde entre toi et moi qui représente ce qui m'importe de mes valeurs...
Si ce bout de corde je le tire à moi je suis égoïste mais si c'est toi qui le tire tu es égoïste...Là est la bataille...Qui tire et qui va lâcher?

Evaderhaindile 29 décembre 2022 à 04:08  •   90285

Un coeur généreux lâchera...Quitte à perdre.
Alors qui continue de titiller l'autre sur son égoïsme est lui même drôlement égoïste!


.

Cleophasle 29 décembre 2022 à 08:05  •   90288

Ne le prenez pas mal mais chacun y va de son interprétation ici comme dans les autres sujets. Il n'y a pas plus de consensus que de personnes surdouées sur ce forum j'ai l'impression. N'est-ce pas en réalité un forum pour narcissiques ? Je vais peut-être me faire virer mais il fallait que je soulève la question

zozottele 29 décembre 2022 à 08:53  •   90295

@Evaderhaindi, merci pour ton partage.
Et tu dis "Un coeur généreux lâchera...Quitte à perdre.
Alors qui continue de titiller l'autre sur son égoïsme est lui même drôlement égoïste!"

C'est beau je trouve,et ça montre toute la difficulté de pouvoir juger qui est le plus égoïste dans l'histoire au final.

@cleophas non tu ne va pas te faire virer, tu as même le droit de développer si tu le souhaites.Dans le respect et le partage.

Merlinle 29 décembre 2022 à 08:53  •   90296

@zozotte ne te fatigue pas, c'est un troll. Probablement un qui s'est fait virer récemment...

zozottele 29 décembre 2022 à 08:55  •   90297

@Merlin nos messages se sont croisés, comme tu le vois je n'ai pas pu résister à y répondre 😅

Kobayashile 29 décembre 2022 à 21:12  •   90336

Il me vient un doute affreux, serions-nous pas à la limite de la polysémie française sur le terme "égoïste" ? Avec nos académiciens, on est resté trop collé au latin/grec.

En anglais, on trouve au moins deux ou trois termes pour "égoïste", qui permettent de réduire la polysémie d'un concept aussi vaste.

Mince alors ! 😋

gildele 29 décembre 2022 à 21:38  •   90344

Merci à toi, @Kobayashi ...je viens d'apprendre un " zoli mot" ...que j'aime beaucoup : polysémie

Je t'assure qu'à la première lecture de ton message, me suis intéroggé pour savoir ce que la polynésie venait faire dans l'histoire ...
C'est en relisant que je me suis rappellé que j'étais dyslexique et dysorthographique.

zozottele 29 décembre 2022 à 23:01  •   90351

Intéressant @Kobayashi,on touche aux limites de notre langue alors,et les anglais sont plus ouvert que nous sur cette question?
Ce sont quoi les différents termes anglais du coup ?

Minairalele 29 décembre 2022 à 23:06  •   90353

Même pb de lecture, cad la Polynésie française était limite egoiste... joli mot polysémie...:

Kobayashile 30 décembre 2022 à 21:30  •   90406

@zozotte, et oui, 100000 mots en français courant, plus de 400000 en anglais courant. Certes il y a des mots composés, mais ils ont un sens à part entière.
La principale différence que je vois est que l'égo français est plus du domaine du médical, psychologique. L'égo au sens du soi, de soi-même, une pierre angulaire de l'identité perd de sa force en français. Le "soi" est une tentative de restauration de l'égo au sens le plus prosaique, sans vraiment y parvenir.
Il nous manque un mot pour dire "soi-même", "son soi".

gildele 30 décembre 2022 à 22:29  •   90416

euh ...peut être un peu de franglais ? :" vrai self "

Maverickle 31 décembre 2022 à 11:55  •   90430

@Kobayashi
citation :
le coup du gâteau, c'est pas une question d'égoïsme, c'est au mieux de la bétise, et au pire une perversion, à la limite du chantage affectif.
Un héritage frelaté de l'histoire (patriarcale) dans nos contrées, le remplacement de l'empathie et de l'amour par de l'autorité mal placée, etc.

En l'occurrence, l'autorité tutélaire qui m'avait asséné cette obligation au partage, c'était ma mère 😄

Et bien que j'aie beaucoup de bien à dire d'elle, elle a été aussi - comme pour beaucoup d'enfants - très active dans la transmission de l'autorité mal placée, ou dans la pratique de l'attention superficielle par la nourriture plutôt qu'en profondeur par l'empathie et l'amour véritables (c'est en fait un héritage familial et historique).

Dans nos contrées, et dans beaucoup d'autres, les règles sociales, normes comportementales et autres "bonnes manières" sont du domaine du domestique et transmises voire définies par les mères, qui ne sont pas aussi "sous emprise" que certaines personnes veulent bien le dire.

J'aimerais bien voir plus souvent visibiliser la participation et la responsabilité matriarcales dans la transmission et reproduction des "traditions" sociales ou familiales... les pères ont bon dos... faut dire qu'ils sont "absents", ces salauds, donc ils ont toujours tort, et ils ne peuvent pas se défendre, c'est pratique...

paradoxle 31 décembre 2022 à 14:01  •   90436

@Maverick À propos de transmission, dans je ne sais plus lequel de ses bouquins, Paul Watzlawick (école Palo Alto) rappelle que les cultures ont les mecs sont le plus machos sont les cultures où les mères sont les plus possessives. Et ça me rappelle un reportage en Afganistan lors de la reprise du pouvoir des talibans où une fille explique hyper bien à sa mère que ce sont les mères qui transmettent l'idée de soumission à leurs filles et qu'elles sont en partie responsables de ce qui se passe.

Maverickle 31 décembre 2022 à 16:15  •   90444

@paradox de mon côté, vieux souvenir (voir sur un autre fil ce qu'il faut penser des souvenirs 😄 ) d'une émission sur France Inter dans les années '80, produite et animée par Philippe Alfonsi sauf erreur, où une vieille femme de la campagne algérienne témoignait au micro, et disait en substance "Je ne suis pas pour la liberté des jeunes filles. Moi, toute mon enfance, on m'a imposé des règles, de porter un voile, etc. Maintenant, c'est mon tour de les embêter, de leur imposer ces règles."

(tiens, occasion d'un appel au peuple : si quelqu'un sait où trouver les MP3 et podcasts des émissions d'Alfonsi sur France Inter entre 1983 et 1990, je suis TRÈS intéressé...)


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?