Vous avez dit... atypique ?

Faut il se perdre pour se trouver ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Faut il se perdre pour se trouver ?
Faut il se perdre pour se trouver ?
Serenale 16 octobre 2019 à 15:18

"faut il se perdre pour se trouver?" ceci est le slogan d une pub pour la Lufthansa, mais qui, je trouve, pourrait bien nous définir, nous les atypiques. Tous nos doutes, nos remises en questions, nos égarements...nous poussent toujours un peu plus à s améliorer, à progresser vers une meilleure connaissance de soi et du monde environnant. Plus de lucidité. Mais du coup, je me pose cette question : les non atypiques qui ne sont pas parasités comme nous par des troubles, qui ne s embrouillent pas l esprit avec des pensées envahissantes, qui tracent leur chemin tout simplement, qui semblent sûrs d eux, qui disent se connaître...sont ils plus heureux pour autant ? 🤔 Ne passent ils pas à côté de l essentiel ?

Fropople 16 octobre 2019 à 15:38   •  

@Serena
Je ne pense pas qu'ils "tracent leurs chemin tout simplement", ils semblent d'avantages sûr d'eux car ils possèdent, je pense, des convictions qui les rends plus "solide" mais qui doit réduire leur champ de vision.

Passent-ils à coté de l'essentiel ? Je ne pense pas, ou du moins ils passent à coté de ton essentiel et de tes valeurs de vie, mais cela ne nous dit rien sur la justesse de leur chemin ou sur leur bonheur

Papoumle 16 octobre 2019 à 18:17   •  

"La confusion est la porte d'entrée à la réorganisation des perceptions" 😬
C'est un présupposé de base en hypnothérapie 🙂

Autrement dit si tout est bien organisé au royaume des pensées alors il n'y a rien à réorganiser... sauf que dans la tête de gens comme "nous"... bah c'est le bronx en permanence 😵 😂

Après je me suis souvent posé la question si la vie serait plus heureuse si tout était calme... je dirais plus facile (peut etre) moins de questions existentielles (sûrement) mais pas plus de bonheur je crois, parce que finalement sont ils plus heureux ???

La réponse au bonheur je crois ne se trouve pas dans le fait d'être atypique ou pas mais dans la recherche et l'acceptation de qui nous sommes profondément 🤔

C'est une piste, je n'ai pas d'idée arrêtée 😉

Clivele 16 octobre 2019 à 18:31   •  

Faut-il se perdre pour mieux se retrouver ? Indubitablement.

Est-ce une histoire d'être atypique ou pas ? Je trouve le critère plutôt curieux. On a chacun son évolution, ses choses à expérimenter. Pour certains la voie peut sembler simple... mais le constat ne se ferait qu'en empruntant leurs chaussures et en essayant, avant tout diagnostic prématuré.

Savoir sortir de sa zone de confort, de ses préjugés et certitudes, changer de point de vue et prendre du recul, ça aide énormément. C'est plutôt dans ce sens que je prends l'expression "se perdre". Quant à ce qui est de se retrouver. ... ....... 😀

Serenale 16 octobre 2019 à 19:43   •  

La remise en question n est pas donnée à tout le monde, je pense. On a cet avantage, comme dit @Papoum de vouloir remettre de l ordre dans notre désorganisation intérieure si particulière, ne serait ce que pour éviter de se perdre de vue. Tout va tellement vite chez nous....

Clivele 16 octobre 2019 à 21:45   •  

Ok, on range plus vite, mais si c'est plus le bazaar ? Au final, ça revient au même ! 😜

Sinon Papoum j'ai un peu de mal avec la vision occidentale du bonheur, en gros l'objectif à atteindre. Pour moi c'est plus un cheminement... qui passe comme tu le dis dans l'introspection et l'acceptation de qui on est et ce qu'on est.

katian_le 17 octobre 2019 à 02:20   •  

Le sujet de ce fil m'évoque la "désintégration positive" de Dabrowski 😉

ouestlebonheurle 17 octobre 2019 à 11:02   •  

Non je ne pense pas qu'il faille se perdre dans nos méandres personnels pour se trouver. Savoir qui tu es, tes forces, tes défauts, tes valeurs, ta vision de ton avenir.
Il y a ceux qui savent tout cela sans s'être perdu car cela partie de leurs apprentissages enfant. L'estime de soi est là. Les bases de connaissance et confiance sont là.
Pour ceux qui ont eu un décalage ou un "trou", oui il faut le vouloir pour se trouver et ca passe par une mécanique de recherche qui implique bah de se perdre un peu (imaginez un labyrinthe, tout le monde ne trouve pas la sortie du 1er coup, et tout le monde n'y va pas les yeux fermées en disant "finger in the noise")

Ensuite la question d'être atypique ou non, c'est juste que certains d'entre nous n'ont justement pas du cet apprentissage du vrai SOI enfant ce qui conduit effectivement à un décalage de plus en plus prégnant en fonction du contexte et de l'âge.

Réfléchir tout le temps permet-il d'aller plus vite ou pas à se trouver ? Pas forcément. Moi j'imagine ça où comme "choisir c'est renoncer" bah j'expérimenterais bien toutes les pistes ... Et puis il faut savoir repartir en arrière.
Bref sujet intéressant mais juste que cela met en exergue les atypiques qui n'ont pas su à temps pour ne pas se perdre :p

ARPEGEle 18 octobre 2019 à 22:47   •  

Bonsoir à tous, je dirais également que lorsqu'on se perd, on finit par se retrouver, et pas par se trouver. On évolue avec le temps et les différents chemins que prennent la vie, bons ou mauvais. Mais la base de ce que l'on est se trouve enfouie en nous. On se perd parfois par envie d'être à l'opposé de ce qu'on est où pour casser l'image qu'on donne. Mais c'est parfois bénéfique et enrichissant de sortir de sa zone de confort pour mieux se recentrer.

Gwenouillele 19 octobre 2019 à 21:21   •  

J'avais lu "faut-il se pendre pour se trouver" :')

katian_le 19 octobre 2019 à 21:22   •  

@Gwenouille 😂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?