Vous avez dit... atypique ?

La colère

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. La colère
La colère
Astile 23 juillet 2021 à 21:43

Allez j'ouvre un nouveau sujet qui me travaille depuis longtemps et pour lequel je me suis dit que finalement, comme pour les pleurs il y avait un tabou : la colère.
L'expression de la colère, dans mon expérience est très mal acceptée dans notre pays. Etes-vous d'accord ? Pourquoi ? Quelles sont vos expériences ?
Et si on regarde du côté psy ou developpement personnel, je trouve que le sujet est pauvre. A part, te dire, va crier seul dans la forêt, tape dans ton coussin, imagine par la pensée la colère que tu ressens face à la personne qui la déclenche...En tout cas, si vous avez des tuyaux sur des lectures, vidéo qui vous ont vraiment aidé, je suis preneur.

paradoxle 24 juillet 2021 à 03:05   •  

Mince, moi qui ai toujours des bons bouquins à conseiller côté psy, j'avoue que sur la colère, là de tête, je trouve rien.

Si la colère peut être comprise, compréhensible, son expression fait peur et donc est naturellement mal acceptée. Personnellement, quand quelqu'un est en colère contre moi, je m'assoie et j'écoute. Et j'essaie de comprendre ce qui ce dit plutôt que comment c'est dit. Et si je dois répondre, je le fais en baissant le ton. Mais apparemment, c'est pas donné à tout le monde.
Et quand quelqu'un est en colère et que je suis pas concerné directement, je fais en sorte que la (les) personne(s) concernée(s) comprennent l'enjeu. Ça bouffe de l'énergie mais qu'est-ce que c'est jouissif quand le dénouement est heureux.

Parce qu'une colère rentrée détruit de l'intérieur, elle doit absolument sortir d'une façon ou d'une autre. Casser des assiettes (ou autre, c'est juste un exemple cliché) permet de rétablir un équilibre hormonal, c'est à dire psychosomatique au sens de Laborit. À ben tiens ça me revient maintenant que j'en parle, un bouquin qui parle de ça (entre autre), c'est L'agressivité détournée de H.Laborit, et déjà esquissé dans son merveilleux Éloge de la fuite. Mais c'est pas de la psy mais de la neurobiologie. On voit ça aussi dans le film qui est tiré de ses thèses, Mon oncle d'Amérique d'Alain Resnais.
Parce qu'il ne faut jamais oublier que l'agressivité est une réaction à la douleur, c'est la douleur qu'il faut réussir à comprendre quand elle se manifeste par de la colère pas souvent facile à décripter.

Et c'est pas que dans notre pays, le problème. Il existe un truc moral avec ça que je trouve malsain. "Ouh, t'énerve pas, c'est pas bien !" Moralistes de merde.

Petidouakipule 24 juillet 2021 à 11:54   •  

Change d'entourage

Astile 24 juillet 2021 à 20:43   •  

Merci @paradox pour ton éclairage. Mais et toi, tu n'es jamais en colère ?
Une réaction à la douleur, mm pas seulement je pense, le sentiment d'injustice mène à la colère. Mais du coup, qu'en faire de cette injustice, surtout quand on se sent impuissant.
Tiens comme par exemple, en ce moment avec la Covid et les nouvelles mesures : tu ne t'es pas vacciné, ben tu es puni de piscine, salle de sport, spectacle... parcequ'en plus au moment où on te l'annonce, tu n'as de toute façon pas le temps d'avoir les 2 injections pour le pass (et tu vas pas t'amuser à faire des tests PCR tous les 2 jours). C'est quand même énorme de la part du gouvernement et en plus complètement infantilisant. Moi ça me mets carrément en colère mais que peux-tu faire contre le Mamouth ? Personnellement je connais pas le droit ni d'avocats mais je tenterais bien une action en justice (mais est-ce que ça vaut l'énergie, le temps...) ou alors changer de pays...dans tous les cas, ces enc... gagnent et le sentiment d'injustice reste alors ?

zozottele 24 juillet 2021 à 22:59   •  

Pour le droit@Asti,il y a le conseil d'État,qui a validé a peu près tout ce que Macron voulait.
Ensuite c'est en train de passer au sénat,qui va donner son avis sur le pass sanitaire, peut-être l'amender ici ou là.
Puis ça va repasser devant l'assemblée,qui, comme tu le sais,est majoritairement LREM.
Donc ça va être approuvé et voté.
Il reste,je crois,le conseil constitutionnel,mais je ne crois pas qu'il ai grand chose à dire de plus que le conseil d'État.
Bref,il y a des contres pouvoir, en théorie, mais la machine est bien lancée et bien huilée.
Il y a aussi la cour Européenne,mais je la vois mal aller contre aussi, c'est compliqué et difficile.La voie du vaccin pour tous a pris le dessus, que l'on le veuille ou non.
Que faire de plus et qui a raison ?
L'avenir le dira je crois.
Là où ça va être compliqué c'est pour les licenciements,pour ceux qui n'auront pas de pass sanitaire au travail.
Est ce un licenciement pour faute grave ou non?Ça va être dur de trancher la,les patrons on déjà dis qu'ils ne voudront pas payer les licenciements.
Ça va se finir aux prud'hommes.
Mais pour revenir sur la colère,elle a du bon je crois,si elle existe, c'est qu'elle nous sert.
Elle nous sert a sortir de notre zone de confort pour exprimer ce qui nous déplaît.
Elle peut même être salvatrice,pour nous sortir de zones de danger, comme la peur.
Mais il faut savoir l'écouter,la dompter,et ne pas en être victime.

Rothle 25 juillet 2021 à 02:16   •  

@Asti

ce que tu dis est à la fois vrai et pas tout à fait:
avec une annonce des mesures le 12/07, tu avais presque 1 mois 1/2 depuis l'ouverture ( le 31/05/21) de la vaccination à ta tranche d'âge pour entamer le parcours vaccinal..
Un peu plus en tentant le coup avant (ce que certains ont fait courant mai).l'ouverture officielle pour tous les plus de 18 ans.
Un peu moins en prenant encore un peu le temps de la réflexion.après l'ouverture officielle.
Sachant que je n'ai plus en tête, si je l'ai jamais eu, la date d'annonce des différents échelonnements en fonction de l'âge, mais ça ne date pas du 30/05, même s'il y a eu ensuite des ajustements. Autrement dit, soit la réflexion pour la vaccination pouvait avoir lieu cette année (bien) avant - et en fait dès l'an dernier. pandémie = vaccination éventuelle à venir si vaccin trouvable - que la date du 31/05 soit connue, soit être entamée avant juillet et qu'il n'y avait pas à / besoin d' attendre les annonces du 12/07 pour décider.

Je peux comprendre que l'on n'ait pas forcément le temps de se vacciner le plus tôt possible. Par contre, si on n'est pas fondamentalement contre, ou pire si on est disposé à se vacciner, pourquoi, même en cas de procrastination forcenée, attendre autant ( 45j) avant d'y aller alors que c'est de toutes façons dans ton intérrêt d'être vacciné le plus tôt possible, indépendamment de quelconques contraintes ?

Ce que tu dis est à la fois vrai parce que niveau timing c'est juste (et impossible à réaliser pour tous compte-tenu du nombre de personnes à vacciner).
Et faux parce qu'en respectant les dates officielles, il y avait une marge de 2-3j (ce qui est on est bien d'accord une forme de foutage de gueule) qui permettait de rentrer dans les clous du pass sanitaire le jour de son application.
Il est clair par contre que ce timing est bien trop serré, et que j'ai eu aussi un gros coup d'énervement quand au départ il était annoncé que le parcours vaccinal devait être acheve depuis 15j pour rentrer dans le cadre du pass sanitaire. Parce que là c'était tout simplement impossible pour qui que ce soit vacciné dans les temps, d'avoir un pass valide dès mercredi derner ( je crois qu'au mieux ça donnait lundi 26), et donc obligation d'avoir à subir des tests PCR ou antigéniques au moins quelques jours.



Ta colère doit être relativisée par le fait qu'en attendant autant tu as une part de responsabilité non négligeable dans les contraintes que tu dois endurer.
Parce que c'était anticipable ( que la mise en place de mesures "fortement incitatives" était anticipable au plus tard dès la 3ième semaine de juin), et que si tu étais partant pour te faire vacciner, il y avait moyen de l'entamer courant juin, et donc de ne subit ces tests qu'1 ou 2 semanes max après le 21/07.
Mais ta colère reste en partie fondée par le fait que comme d'habitude ça se fait dans l'urgence ( alors que ça aurait pu être évoqué 2-3 semaines avant ,ce qui donnait autant de temps en plus avant le 21/07) et pratiquement pas faisable.

Ambre31le 25 juillet 2021 à 16:26   •  

Je me régale avec les vidéos (courtes) suggérées par @Siryack7 "et tout le monde s'en fout". Une des premières sur les émotions me semble assez a propos ici...

voir la vidéo

On y apprend que les émotions sont l'expression du cerveau, et la tristesse, la peur et la colère servent essentiellement comme leviers pour se mettre en action pour ressentir a nouveau l'émotion première, la joie... Le bonheur y est compris comme le temps que l'on accorde à la joie.

Siryack7le 25 juillet 2021 à 19:09   •  

Oui oui @Ambre31, celle-çi je l'ai vu. Toujours pertinent.
A propos de la colère, expression d'un manque de considération de soi par autrui (ou...) : "j'ai besoin que mes valeurs soient respectées !" (à 1'18).

D'ailleurs il y en a une spécifiquement sur la colère -->

voir la vidéo

Communication non-violente avec soi-même comme solution à sa propre colère ?! 😂

Juliette...le 25 juillet 2021 à 19:24   •  

😄 Excellent! Aussi drôle qu'instructif! 👍

paradoxle 25 juillet 2021 à 20:12   •  

@Asti
Oui, bien sûr que ça m'arrive la colère, c'est assez rare en vrai, je suis plutôt du genre blasé, du coup, pffffff. En tout cas, il y a longtemps que je ne mets plus en colère contre la "socièté", contre un gouvernement débile, etc. Je préfère prendre du recul avec ce monde de cons.
Et puis je joue de la musique plutôt véner, ça m'apaise, c'est une fuite salvatrice. Transformer sa colère en joie, c'est toujours ça de pris.

Quand je parlais de douleur, c'était au sens large, le sentiment d'injustice peut être douloureux.

Sur le pass, à quoi bon changer de pays, il se développe un peu partout. Certes, en France, ils ont mis la barre bien haut et c'est assez détestable. Mais ce qui me rend dingue en ce moment, c'est l'énergie dépensée dans les manifs contre ce pass et contre la vaccination obligatoire, pour la "liberté" (ce que je comprends), alors que pendant ce temps-là, le gouvernement fait passer des lois de surveillance de masse, de "sécurité globale", une réforme des retraites dégueulasse, une réforme des indemnités de chômage injuste, etc. Le pass est en train de faire un magnifique paravent. Autant j'en veux au gouvernement de continuer sur sa lancée techno-néo-libérale abjecte, autant j'en veux aux gens d'être aussi aveugles, polarisés, bas du front dans les revendications, etc. Mais je vais pas m'énerver pour ça, le techno-monde ne lâche pas l'affaire, je suis au courant, je suis blasé. Et puis la foule n'est jamais bien maligne.
J'essaie juste de mon côté d'éviter de trop y participer et de construire ma vie comme je l'entends. En attendant l'effondrement...

Moi, je suis un vieil anar, je suis contre les papiers d'identité, j'ai pourtant toujours mes papiers sur moi, je suis contre les frontières, mais j'ai un passeport si je veux bouger, etc. Le pass est bien débile, c'est sûr, surtout que ça manque cruellement de pédagogie et est imposé sans concertation. Mais je suis bien content d'être vacciné si je veux aller au cinoch. Ce débat est ultra délicat et a même été arrêté sur ce forum tellement ça partait en couille.


Alors je vais revenir à la colère.
La vidéo ci-dessus est tout à fait pertinente (elle ne m'a pas appris grand chose mais c'est bien résumé).

La colère née du sentiment d'injustice est tout ce qu'il y a de plus sain, je trouve. Mais agir sur le coup de la colère est parfaitement délétère. C'est important de faire baisser le niveau de colère pour mieux appréhender le problème pour mieux agir.

Hemera82le 25 juillet 2021 à 23:08   •  

je valide et abonde
Il y'a souvent une confusion entre la colère -l'émotion ressentie- et l'agressvité (éventuelle ) avec laquelle elle pourrait s'exprimer, se manifester....
la colère est une "bonne" émotion ( comme toutes les émotions evidemment !) ,
car elle permet de nous signifier que notre intégrité psychique a été atteinte, mise à mal (par l'injustice, par la frustration par exemple...)..
le défi c'est, à partir de là, comment retrouver notre intégrité, en nous affirmant, en trouvant une voie qui nous permet de nous rétablir dans ce qui est juste....La colère permet donc la confrontation et l'affirmation de soi...
Le hic c'est que parfois nous sommes face à des evenements, qui nous semble inacceptable et que nous ne sommes pas en mesure de les changer...ou bien face à des individus qui refuse de reconnaître le préjudice qu'il nous ont fais subir....
se souvenir que nous ne faisons que notre part, que nous ne pouvons agir que sur notre part et notre repsonsablité... si nous arrivons à trouver un positionnement, en accord avec nos valeurs, et si nous arrivons à renoncer à changer ce qui ne nous appartient pas, bien souvent la colère s'apaise.... il faut arriver à trouver une réponse qui ne soit pas une soumission à ce qui est inacceptable....
Coté référence biblio, c'est ancien, il y'avait les livres d' Isabelle Filliozat sur les émotions, un livre que j'ai trouvé un peu fourre-tout mais interessant "la sagesse de nos colères " de Marc Pistorio et en film sur les émotions 'vice versa " DA de disney...

Mankindle 26 juillet 2021 à 03:12   •  

Bonsoir à toutes et à tous,
je vais essayer d'écrire quelques mots sur la colère.
C'est, comme vous l'avez écrit et aussi à mon sens, une émotion. C'est-à-dire que dans une situation donnée, causée par un événement externe ou interne à la personne, il va se produire une excitation particulière du système nerveux qui va donner ce que l'on appelle la colère. D'autres types de situations produisent d'autres types d'excitations qui vont donner la joie, la tristesse, la sérénité, la palette des émotions en somme.
Les émotions sont de l'ordre du biologique. Les animaux les ressentent tout comme nous autres, humains.
Lorsque l'on est enfant, l'éducation vise notamment à apprendre à reconnaître et à nommer chacune de ces émotions puis à les gérer.
Concernant la colère, qui survient et que l'on ressent, elle traduit un mécontentement face à quelque chose de vécu.
L'expression naturelle de la colère est l'agressivité qui peut se manifester verbalement ou physiquement.
Lorsque l'on a appris à gérer sa colère, on peut temporiser et ne pas passer à l'acte contre autrui ou contre soi. On peut alors trouver une expression alternative à l'agressivité par la sublimation de celle-ci, c'est-à-dire par sa transformation en autre chose que de la violence.
Mais parfois, on doit aussi laisser s'exprimer son agressivité.
Je fais remarquer que cette idée que les HPI seraient hypersensibles est pour moi une erreur. Je crois qu'ils ont plutôt des difficultés à gérer leurs émotions car on ne leur a pas appris à le faire. On ne leur a pas appris à reconnaître et à nommer ce qu'ils ressentent. Alors tout est intense pour le HPI car brut.
Du coup, comment reconnaître les émotions d'autrui et être en relation sociale ? C'est alors bien compliqué, n'est-ce pas ?
Enfant, et encore maintenant, avez-vous pu, avez-vous été autorisés, vous êtes-vous autorisés à exprimer de l'agressivité contre votre mère lorsque vous étiez en colère contre elle parce qu'elle ne vous montrait pas d'affection et vous négligeait ou parce qu'au contraire elle vous étouffait de son amour et devançait tous vos désirs ne vous laissant manquer de rien, ni d'elle ?
La colère n'est ni bonne, ni mauvaise. Elle est nécessaire à la vie animale et à la nôtre.
Toutes les émotions sont nécessaires.
Je termine en suggérant que le haut QI puisse servir, à ceux qui en sont dotés, pour faire, d'une manière ou d'une autre, le chemin vers leurs émotions. Autrement dit, nous utilisons notre intellect pour regarder notre environnement, nous nous intéressons à mille choses, mais peut-être que l'intellect peut ( en réalité je pense qu'il doit) être tourné vers l'intérieur de nous-mêmes pour accéder à ces émotions dont nous avons pour certains ( pour la plupart je crois) été tenus à distance par le hasard de la rencontre avec les personnes qui nous ont maternés et paternés.
Je crois qu'il n'y a pas de supériorité de l'intellect sur les émotions et vice-versa.
Je crois qu'être un être humain mature, c'est, d'une certaine manière, connaître et respecter son corps, ressentir, reconnaître et gérer ses émotions, utiliser son intellect pour réaliser, créer, vivre concrètement.

Concernant le COVID et le pass sanitaire, effectivement, je crois que l'on ne nous laisse pas le choix même si nous avions été averti depuis longtemps.
Je ne trouve pas nos élus particulièrement compétents, souvent médiocres, mais ils sont élus.
Notre État est avant tout policier et coercitif. On peut râler autant que l'on veut, mais représentant la masse de la population et en même temps les intérêts des plus nantis, on ne peut, individuellement, que se soumettre ou partir (fuir) car se battre seul contre l'Etat est voué à l'échec. C'est une machine qui ne connaît ni le temps, ni l'humain mais seulement la loi et les citoyens (les votants) et qui est construit pour régler des problèmes publics (pas individuels) et maintenir la cohésion sociale pour assurer sa propre existence.
Je m'arrête là...cela fait déjà quelques mots.
Tout cela n'est que mon point de vue même s'il est peut-être présenté comme vérité.
Je vous souhaite une bonne nuit.
Au plaisir de vous lire.
Mankind.

Astile 27 juillet 2021 à 22:11   •  

@Siryack7 @Ambre31 je ne connaissais pas cette chaine. J'adore ce qu'il a fait sur la colère. Ce qui est intéressant, c'est que la colère mal gérée a quand même des impacts sur la santé (cortisol).
@paradox merci pour ton partage.
@Mankind pour les Hypersensibles, ça n'est pas qu'une question de savoir gérer (oui bien sûr, savoir relativiser), je pense qu'il y a aussi une question d'intensité (système nerveux plus sensible, régulation de l'émotion plus lente, il y a une histoire de neuromédiateur qui se nettoie plus lentement)
@Hemera82 oui tu pointes quelque part le sentiment d'impuissance qui alimente la colère ou la dépression.

Je lis que vous arrivez à faire avec, à voir autrement la vie ou tout simplement avoir réussi à faire votre trou dans ce monde de moutons.
Pour le moment, j'ai beaucoup de mal. Et il y a des choses qui me font peur carrément quand je lis des écrits d'avocats qui même eux ne peuvent rien faire contre la machine étatique :
"Enfin, aucun consensus n'a été atteint entre les scientifiques démontrant l'efficacité des mesures imposées par les autorités gouvernementales, qu'il s'agisse du port du masque, du confinement, de la fermeture des bars et restaurants, des gestes barrières... En réalité, celles-ci n'ont pas été adoptées sur le fondement de l'existence d'un risque immédiat de mort ou de blessure de nature à entrainer une mutilation ou une infirmité permanente, mais sur le principe de précaution. Ce principe, applicable certes au début de l'épidémie, ne devrait plus être utilisé aujourd'hui. En effet, il ne paraît plus pertinent de recourir au principe de précaution pour un virus pulmonaire classé dans les agents biologiques de type 3, dont on connaît désormais la contagiosité, l'infectiosité, le mode d'action dans l'organisme, les traitements précoces réduisant considérablement la gravité et la mortalité les catégories de populations à risque (personne âgées, comorbidités).

Afin de justifier le recours au principe de précaution, des évaluations auraient dû être menées et plus d'un an après les premières restrictions, aucune de ces évaluations des mesures politiquement décidées n'a été entreprise." site https://sand-avocats.com/crise-sanitaire/

"Aucun des éléments constitutifs de l'infraction de mise en danger de la vie d'autrui ne peut être établi de manière certaine lors des regroupements privés, même lorsque ces regroupements ne respectent pas les « gestes barrières ». Si les autorités gouvernementales aiment à faire peur en lançant des menaces à la légère, les juges eux, sont soumis à un respect strict de la loi pénale, essentiel non seulement à la sécurité juridique mais plus largement à l'état de droit. Ils doivent faire preuve de bon sens, et ne pourront, raisonnablement, faire application de l'article 223-1 du code pénal." Sur la menace du gouvernement (https://sand-avocats.com/crise-sanitaire-et-delit-de-mise-en-danger-de-la-vie-dautrui-une-incrimination-honteusement-devoyee/)

http://www.revuedlf.com/droit-administratif/billet-dhumeur-les-impasses-juridiques-du-pass-sanitaire/ celui-ci est pas mal aussi

Bref que ce soit juridiquement, scientifiquement, éthiquement et au niveau du juste (pourquoi alors on ne supprime pas le sucre blanc qui génére diabète et cancer , ou la pollution 40000 morts/an... l'environnement...) le gouvernement a tout faux.
Pour ma part, j'ai beaucoup de mal à regarder ailleurs et donc à gérer la peur et la colère que cela génère. Après je sais que tout cela fait écho au sentiment d'impuissance (le fait de revivre la domination d'une autorité -parentale- juste parcequ'elle est plus forte et qu'elle se permet d'imposer (ou te violenter) des choses qui ne te va pas).
D'un côté oui je suis capable de me dire que je n'ai pas le pouvoir de changer le monde et que je ne devrais agir que dans ma sphère de responsabilité mais en même temps je me dis que tout le monde baisse les bras et que c'est comme ça que les salopards gagnent.
Mais aussi, si je regarde cela, c'est parceque je n'ai pas une vie suffisament riche ou un sentiment de puissance sufissant.
C'est là que je n'arrive pas à utiliser ma vision globale comme une force pour moi.
C'est pour le moment une douleur.

zozottele 27 juillet 2021 à 22:54   •  

@Asti je ne sais pas si ça peu te rassurer ou pas,mais tu n'es pas le seul dans ton cas.
Tu n'as qu'à voir les manifestations de samedi dernier, c'est blindé de Asti!🙂
Après tu sais,@paradox dis un truc très juste,qu'avec toute cette colère dirigé contre le pass sanitaire,le gouvernement peu, pendant ce temps, passer tranquillement plein d'autres réformes bien plus grave a long terme.
Alors attention où l'on regarde.
Le pass, l'arbre qui cache la forêt ?
Perdre de l'énergie la dedans est contre productif je crois.
Des combats il y en a des dizaines et des dizaines,et tout le temps.
Le gouvernement le sais très bien,et en profite pleinement.
A nous d'être vigilants.

Hemera82le 27 juillet 2021 à 23:21   •  

Asti, je suis tout à fait d'accord avec ce que dit Zozotte...
la question ensuite est pour moi : qu'est ce qui vaut validation de ce qui se passe...jusqu'où doit-on se soumettre à l'autorité quand elle ne nous semble pas ok ? cela me rappelle l'experience de Milgram...
je dois être prématurément vieille ou usée, je sens bien que ma colère s'émousse, j'ai choisi mon positionnement, j'ai choisi ma posture par rapport à tout ce qui se passe. J'agis à mon niveau. Je crois que la conscience de ce qui se passe est un premier pas, partager, transmettre, être eveilleur de conscience en est un second, faire acte de résistance (et chacun en choisit sa modalité...) en est un autre.... et ensuite, oui, nous ne sommes peut être pas -encore-suffisamment nombreux...mais l'espoir est à préserver, et aussi rendre à chacun sa responsabilité, nous ne pouvons nous substituer à la responsablité de chacun et du groupe...
peut être que parfois la colère est la derniere resistance avant l'abattement...
en moi, l'émotion qui prédomine de toute cette situation est la tristesse, et l'inquiétude...la colère a au moins plus de vitalité !!

zozottele 28 juillet 2021 à 07:45   •  

@Hemera82 ce n'est pas que tu viellies et que tu t'emousse, c'est plutôt que tu grandies,t'asagies,et te recentre sur tes priorités.
Bravo😉
Mais la tristesse c'est dommage aussi.Cest dur de faire la part des choses, mais je crois qu'il faut garder en nous une bonne part d'optimisme.
Pas de la naïveté, mais bien de l'optimisme.
C'est tout ce qu'il ne pourrons jamais nous enlever,et c'est ce qui peut nous permettre de tenir.

Ambre31le 28 juillet 2021 à 09:45   •  

Pour moi, le seul moyen de sortir de la colère est 1) de l'exprimer et 2) de rentrer en action pour me sortir de la situation qui me l'a provoquée (donc pas nécessairement d'en sortir mais de sentir que je ne subis pas, que je mets mon energie dans des actions pour en sortir).

Donc fasse aux différentes injonctions, notamment contradictoires que le gouvernement assène, 1) j'en parle, particulièrement avec des gens qui vont réfléchir la dessus et pas juste se contredire mutuellement, 2) je cherche des moyens de résister, et pourquoi pas boycotter les lieux de consommation, ca m'irait tres bien... Quand je vais a l'amap ou aux repas/reunions de mon collectif ou de la voisinerie, ou meme quand j'organise un pique-nique entre apiens, je trouve tout autant d'occasion de continuer a bien vivre et réfléchir en bonne compagnie sans avoir besoin du pass... (Bon pour le séjour a Sancerre, on aurait pris un camping sans piscine, ca aurait marché aussi... La va falloir montrer notre pédigrée 🙁)

Mankindle 28 juillet 2021 à 12:12   •  

Est-ce que l'on peut échapper aux contraintes fixées par la société si on veut rester en son sein ? On peut rêver d'un ailleurs, meilleur, plus libre. Cela peut exister avec ses pendents négatifs. Il n'y a pas besoin de partir loin mais juste de s'isoler du reste de la société. Mais si on ne veut pas s'isoler, effectivement, on peut se battre pour changer la société de l'intérieur. C'est parfois possible, au prix d'une énergie immense investie pour changer une chose, une seule et pas plus. A moins de réussir une révolution, l'évolution est toujours très lente et à tâtons. Mais plus raisonnablement, et de manière générale, la société, et surtout l'Etat, sont plus forts, plus puissants que chacun d'entre nous car c'est une organisation et non un être vivant, encore moins un humain. Peu pourront échapper à la vaccination, comme aux autres contraintes. l'objectif étatique est la vaccination du plus grand nombre et pas de tous. Une fois la grande majorité vaccinée, il n'y aura plus d'obligation du pass sanitaire. Personnellement, je ne me fatigue plus à vouloir, ni à essayer de changer le monde. Cela ne m'empêche pas de rêver, garder des valeurs et des idéaux. Surtout, j'essaie de faire plutôt que d'angoisser et de me crisper sur un inatteignable.
Alors la colère reste loin, loin, loin ...de moi.

Astile 28 juillet 2021 à 18:39   •  

Merci à tous pour vos réactions. Je ne sais pas trop quoi en penser. J'entends vos positionnements, points de vue. Faut que ça décante. Mais je sens déjà qu'il faut que j'explore d'autres questions au fond de moi qui m'appartiennent, d'autres philosophiques, sociologiques (notamment la question de l'état, qui serait une organisation, pas un être vivant, quoique ? @Mankind).
Au final, la colère (les émotions en général d'ailleurs) serait un message comme c'est bien dit dans Et tout le monde s'en fout. C'est déjà un bon début. Et au final, trouver (plutôt décider, choisir en fait) la joie dans un monde très imparfait (et aussi décider de lâcher le jugement, chacun faisant avec ce qu'il est). Et peut-être se dire que finalement personne (y compris les organisations, les multinationales) ne contrôle rien en fait (même si elles veulent se le faire croire).

Astile 28 juillet 2021 à 18:41   •  

@Ambre31 Et oui exprimer sa colère comme j'ai pu le faire ici et un peu autour de moi. Elle finit par s'épuiser d'ailleurs pour donner autre chose.

Mankindle 28 juillet 2021 à 19:39   •  

Oui #Asti, même ceux qui veulent et croient tout contrôler n'y parviennent pas.
Je crois que l'immensité du monde à explorer se trouve à l'intérieur de soi. C'est de là que viennent les questions et c'est là que se trouvent probablement les réponses.

Astile 30 juillet 2021 à 20:54   •  

Allez j'en remets une dose de colère.
Je crois que cette histoire vaut une publication, tellement elle est de la connerie à l'état pur.
C'est aussi ma première expérience de discrimination.
Alors, j'appelle une bibliothèque parisienne pour m'autoriser à venir chercher au guichet 2 livres que je peux réserver. Je n'ai pas mon Pass puisque bien sûr avec l'annonce du gouvernement, il faut minimum 28 jours pour obtenir ce Pass (2 injections + délai de 7 jours) - 1ère débilité sur les dates.
2e débilité, cette bibliothèque n'accueille pas sur un temps T plus de 50 personnes, donc pourquoi appliquer la mesure ?
3e débilité, jusqu'à présent, nous avions accès à ces lieux avec le masque. Est-ce à dire que maintenant le masque ne protège plus (et pourquoi le maintenir alors même vacciné). Du coup, sur quel risque sanitaire, le pass se base ?
Voilà les situations pondues par un Gouvernement qui nous dirige. Ca fait vraiment vraiment peur.

Ah tiens j'ajoute que Pfizer annonce que son vaccin perdrait son efficacité au bout de 8 mois. Et les Israeliens annoncent aussi pour ce vaccin (et l'autre arn m) une efficacité de seulement 38%.
Bref, on ne sait pas si c'est vraix et c'est là tout le point. Une stratégie choisie par le gouvernement basée sur aucune certitude....

Bref, avec tout ce qu'on s'est dit plus haut, je devrais remercier le Gouvernement en fait. Il me donne une chance de guérir ma blessure d'injustice. Sauf que je ne sais pas trop par quel bout la prendre. Je n'arrive pas à prendre du recul, voir à en rire comme certains d'entre vous.
L'idée c'est que ça me demanderait de passer à l'action ? Pour trouver un mode de vie un peu hors de la société ? A creuser. Je ne sais pas. Il paraît que la réponse doit venir du fond de soi...Je creuse, je creuse, c'est profond lol

Ozle 31 juillet 2021 à 01:05   •  

voir la vidéo

paradoxle 31 juillet 2021 à 03:46   •  

j'aurais bien voulu ne pas répondre à ça mais j'ai eu la curiosité d'aller voir la description sur youtube. Et je trouve ça :

Créez-vous une VIE EXTRAORDINAIRE grâce à ces 12 puissantes stratégies : https://go.emilioabril.com/12-strategies
Développez un CHARISME MAGNÉTIQUE en 4 étapes simples : https://go.emilioabril.com/charisme
Montez un BUSINESS RENTABLE sur internet en partant de zéro : https://go.emilioabril.com/business

C'est donc du business, pas du bien être.
"Charisme magnétique" 😂😂😂😂
Et le coup du "business rentable", ben ouais, ça marche assez bien de profiter de la crédulité des gens en racontant des banalités bien écrites.
Sans compter que c'est du repompé du stoïcisme, Marc Aurel, tout ça.

Et dans les commentaires je trouve tout ça, que je trouve assez pertinent :
"Je pense que c'est plus nuancé que ça.... Ça dépend vraiment de la personnalité de chacun. Merci pour le résumé, du coup je m'en fous de l'acheter 😂".
"J'ai un sentiment quand même que ça favorise grandement l'individualisme."
"Woaw un homme à réinventé le stoïcisme 2500 après qu'il ait été inventé 😄"

Astile 01 août 2021 à 20:31   •  

Il y a cette vidéo de ce jeune, que je trouve super. Ca fait du bien de voir un peu de sagesse à cet âge.
voir la vidéo


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?