Vous avez dit... atypique ?

Modes de fonctionnement

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Modes de fonctionnement
Modes de fonctionnement
Merlinle 20 janvier 2019 à 09:35

Qu'est-ce qui caractérise un fonctionnement atypique ? Pour moi c'est aussi l'absence de cadres et d'étiquettes, ou du moins le strict minimum.

Pour le boulot, par exemple, j'ai toujours préféré fonctionner avec une deadline (date/heure de rendu du travail) qu'avec un emploi du temps détaillé. Je n'aime pas les critères imposés. En y réfléchissant bien, je n'aime rien de ce qui est imposé, à part par moi-même. Les tâches à accomplir, je les fait soit quand j'en ai envie, soit quand le ras-le-bol l'emporte sur la procrastination.

Les étiquettes, c'est pareil, je suis allergique. Comme les gens fonctionnent souvent avec ça, j'en ai quelques-unes en réserve pour me coller sur le front en cas d'urgence, parce qu'elles me correspondent davantage que celles que l'on pourrait me coller. Mais ce n'est pas entièrement satisfaisant non plus. Alors bon, la profession, l'âge, le milieu social, les activités et les goûts, cela ne me définit pas, ce sont seulement quelques balises plus ou moins exactes au milieu de ma complexité.

Ce refus des cadres et des étiquettes se traduit aussi dans mon mode de réflexion. Il faut que je fasse des efforts pour cadrer un sujet, parce que j'ai tendance à déborder. Des efforts aussi pour trouver des définitions aux concepts sur lesquels je dialogue, et encore, je sais très bien que quelques jours plus tard je trouverai une définition différente du même concept si j'en reparle à quelqu'un. Un peu comme si mes points de référence étaient sans cesse en mouvement, en évolution dynamique. Je crois d'ailleurs que c'est le cas.

Et vous ?

Abderianle 20 janvier 2019 à 14:47   •  

Pour ma part, c'est surtout au niveau des apprentissages. Je déteste que l'on m'impose un cours, que l'on formate l'approche d'un objet par une subjectivité parasite. Autant, dans un cadre non-officiel, j'aime recueillir les avis de chacun et les raisonnements ou les points de vue, autant, l'apprentissage est une chose trop sérieuse pour être déléguée à un tiers.
Mais comme l'ensemble de la population non-tiers est fainéante, j'apprends à dose modérée ^^.

Concernant les étiquettes, je suis seulement en train de commencer à recenser les a priori les plus généraux sur les statuts pré-cités. Mais je suis bien loin de pouvoir les utiliser. D'ailleurs, c'est même encore assez complexe de savoir quoi faire après avoir dire bonjour, mais j'ai noté qu'une fois un certain "capital de sympathie" acquis, les autres engagent obligeamment les démarches, donc le plus dur, c'est le premier pas ^^.
Et, comme toi Merlin, je suis incapable de rester dans les clous, parce que j'ai une contemplation fakirique, et les obstacles métalliques n'ont aucun impact sur ma chair de Superman. Avec ce problème aussi que la plupart des mots sont employés avec beaucoup d'approximation, et je tombe toujours sur la mauvaise interprétation, mais comme souvent je blague, ça permet d'éviter de passer, la plupart du temps, pour un idiot.
Et ne me demandez pas de me concentrer sur des trucs pragmatiques, je suis in-ca-pable. Aussi les discussions (très répandues) de ce type ne m'offrent absolument aucune possibilité de m'exprimer (alors que c'est le moment de la "grande récré" pour tous les autres).

Enfin, ça me permet de passer pour chiant, taiseux ou stupide, donc finalement, je m'en sors assez bien. 🙂

LibertEchEriele 23 janvier 2019 à 19:16   •  

Je fonctionne seule, c'est comme ça. Mais y'a certains moments où j'ai l'impression de me foutre en haut d'une piste noire, alors que je n'ai eu comme prof de glisse que moi-même.. Des fois ça fout les chtouilles

Abderianle 23 janvier 2019 à 19:56   •  

C'est le meilleur dopant.

patrickle 23 janvier 2019 à 22:13   •  

en général, j'ai besoin de savoir l'utilité de quelque chose pour le faire. Comme je suis un grand procranisteur, jai besoin de deadline et de To do List (et même comme ça c'est pas top).

au travail, où j'ai souvent été dans des grosses structures, je trouve que les règles sont importantes pour bien fonctionner. par contre, elle doivent être appliquée avec intelligence, elles peuvent ne peuvent pas être respectés quand on l'estime nécessaire mais avec toute la responsabilité nécessaire. je vois la règle comme un guideline. quand une règle n'est plus on la supprime ou la change. idem pour les processus. le processus est fait pour gagner du temps à traiter la grande majorité des cas, ce qui libère du temps pour traiter convenablement les cas spécifiques, qu'il ne faut surtout pas chercher à faire rentrer de force dans les processus.

je suis pas un grand fan des indicateurs ou graphiques ou suivi. je pense qu'ils ont tendance à appauvrir l'information. on a tendance à se concentrer sur sa valeur et pas sur le fonctionnement de l'entreprise. je suis très partisan de la prises multiple d'information.

une grande différence que je vois avec les autres, c'est que je comprends facilement les choses et donc je peux prendre assez facilement des décisions

Etoilele 12 mars 2019 à 13:25   •  

Effectivement, nous sommes en perpétuel mouvement.
Mes modes de pensées, mes points de vue, ce que je mets derrière chaque mot que j'utilise (pour le peu que j'en connaisse), mes avis (...) enfin tout chez moi évolue sans cesse. Chaque jour j'apprends de nouvelles choses qui remettent toujours un truc en question donc ma façon de fonctionner, de parler, d'agir (...).
Je suis trop libre et indépendante pour qu'on m'enferme physiquement, intellectuellement ou spirituellement. Je déteste l'autorité, la hiérarchisation, je trouve cela abusif la plupart du temps et surtout basé sur des conditionnements de la société bien trop déshumanisée à mon goût.
Je fonctionne à l'instinct donc avec les mots j'ai du mal, donc je ne supporte pas non plus les étiquettes. Par exemple, quand je dis que je ne mange pas les animaux, on me répond "ah t'es vegan ?" Heu.... non je ne mange pas d'animal c'est tout, "ah t'es végétarienne alors ?" Grrrrrmmppffff #¥@!! Mais qu'est ce que ça m'énerve ! C'est comme ça pour tout ! Systématiquement on veut réduire tout mon panel de couleurs à une seule couleur ! Bon sang que c'est pénible !
Et je ne parle pas des préjugés, quand t'es une femme de plus de 40 ans sans enfant, on t'en colle des étiquettes avant même de te connaître. Bref.
Me rend compte que j'ai plus dit ce que j'aime pas en fait que de décrire mon mode de fonctionnement. Tanpis !

patrickle 12 mars 2019 à 15:28   •  

tu es vegan parce que tu es une femme de plus de 40 ans sans enfants ? je ne comprend pas très bien...

Etoilele 12 mars 2019 à 16:31   •  

😶

Pixle 12 mars 2019 à 16:59   •  

Ben la plupart des gens sont tellement peu pensants qu'ils ont besoin de mettre en case.. J'ai pas l'temps de répondre aux messages si dessus, à regret.
Mais oui c'est triste, l'humain ne pense pas utile, ou juste, ou bienveillant.. Oh non. Le cerveau est totalement lavé de tous ces principes. Arf ça m'énerve j'ai pas le temps.. (j'ai la chanson du lapin en retard d'Alice au pays des merveilles ^^)

Merlinle 12 mars 2019 à 17:09   •  

"And if you go chasing rabbits
And you know you're going to fall
Tell 'em a hookah smoking caterpillar
Has given you the call..."

Morale de l'histoire : "feed your head" ;)

[youtube]voir la vidéo[/youtube]

Pixle 12 mars 2019 à 17:15   •  

@Merlin : Hihihi planons ensemble.. en plus les bonbons white rabbit (bonbon chinois) c'est crobon :)

patrickle 12 mars 2019 à 17:16   •  

j'avais vu un reportage qui expliquait que notre cerveau simplifie de lui-même les choses, parce que sinon ca fait trop d'information et qu'il ne sait pas. tu mange pas de viande, hop t'es vegan. c'es facile.
sinon ca devient, pourquoi ne mange-t-elle pas de viande, par conviction philosophique, religieuses, pour des raisons financières ou médicales,... et c'est vrai que si on commence cela pour tout, on en sort plus.
mais d'un autre côté, je me dis que c'est tellement simple de se dire, Etoile ne mange pas de viande et c'est tout. ca ne change pas ma vie. (sauf si mon fantasme serait de me faire manger par étoile, (si si il y a eu des cas dans l'histoire) ou que j'étais représentant des vendeurs de viande d'Archachon et qu'il faut que j'augmente mon chiffre d'affaire... (il y eu probablement des cas dans l'histoire).
bon, je vous laisse, je philosophe je philosophe mais je dois encore trier mes putains d'émail et bordel j'aime pas ca.

Abderianle 12 mars 2019 à 22:59   •  

Et si tu philosophes trop Abderian va te tomber dessus. 😈

patrickle 12 mars 2019 à 23:02   •  

ouaip (et je dois encore faire ces putains d'emails, mais j'avance j'avance)

LibertEchEriele 13 avril 2019 à 22:40   •  

Oui Merlin, le fil de la pensée ne s'arrête jamais. C'est bien pour ça que je me suis trouvée incapable d'essayer même de faire publier un recueil de nouvelles écrit il y a quelques années. Je savais que quelques temps plus tard, et très vite, je ne "reconnaîtrais" plus ces textes, qu'ils manqueraient de texture au regard de mes pensées de l'instant. D'ailleurs, si un jour je décide d'écrire un truc et de le publier, je dois absolument garder en tête que la relecture m'est tout à fait interdite.
Et puis, quand je discute avec quelqu'un et que la discussion m'intéresse, je chemine en même temps. Et, bien souvent, je me dis que je dois donner l'impression de savoir, (peut-être aussi parce-que j'ai repéré que j'avais une façon de m'exprimer qui peut faire croire que je crois que je sais 🙂 ), alors que je découvre, en même temps que mon interlocuteur, "l'endroit" où ma pensée m'a menée. Et je dois dire que quand il s'agit de discussions sur la nature profonde de tout ce qui nous entoure, des liens entre toutes ces choses, il m'arrive je ressentir un bonheur,une plénitude dans le pouvoir d'ouvrir toujours plus grand les portes, de sentir que les corrélations sont infinies 🙂 C'est pas tous les jours hein, mais que c'est bon!

LibertEchEriele 13 avril 2019 à 22:42   •  

Plus jeune, privée de relations humaines, je passais énormément de temps à écrire ce qui doit s'apparenter à des essais, je dissertais longuement en partant de rien, ou d'un tout, pour aboutir à tout ou rien 🙂

LibertEchEriele 13 avril 2019 à 22:58   •  

Ouais, en fait, quand je parle de donner l'impression de croire que je sais tout, c'est peut-être parce-que je ne lâche rien, quand l'autre dit un truc, qu'il croyait pertinent et qui l'était peut-être, il pensait peut-être que c'était une bonne conclusion, et là je reprends en disant "oui mais....." et ce "oui mais" ne veut pas forcément dire que je pense qu'il a tort, ce "oui mais" embraye sur la suite, marque la continuité, remet encore les choses sur la balance. Et je crois en avoir fait chi.. plus d'un avec mon raisonnement à rallonge. Mais passionné certains aussi heureusement. Enfin, jusqu'à un certain point. Le "bon ben là il est temps que j'aille me coucher" arrive forcément à un moment donné 😄

LibertEchEriele 13 avril 2019 à 23:12   •  

Je préfère vraiment discuter avec d'autres que toute seule sur papier. L'autre a sa vision des choses qui est toujours éclairante. Bien sûr, c'est mieux avec des gens qui s'interrogent sur le même genre de choses que toi, ça a des chances de mener plus loin comme discussion. Mais l'intérêt porté au sujet de la discussion est, je pense, plus important qu'une intelligence in-intéressée. Ça c'est pour confirmer que HP ou pas, l'amour, la passion, sont bien plus importants je pense.
Bon pi là, j'arrête de raisonner seule par écrit 🙂

Gargarinele 13 avril 2019 à 23:13   •  

Avoir conscience de son EGO. Pas toujours facile à assumer.

Gargarinele 13 avril 2019 à 23:14   •  

Je débarque aussi :)

Gargarinele 13 avril 2019 à 23:18   •  

Bonne nuit LibertEchErie

Stickle 16 avril 2019 à 17:19   •  

Bonjour à tous !!
Un petit moment que je n'étais pas venu sur les forums.
Je ne reviendrais pas sur ce que tu dis Merlin car copié conforme.
Cadrer notre travail sur un projet c'est vraiment important car comme toi, je deborde et hop une petite charge de mon directeur, tu enn fais trop, tu es hors sujet.
Pour la procrastination, idem mais je me pose une question, notre cerveau a t'il besoin d'avoir toutes les billes en main, et mûrit sur le projet pour se mettre au travail en toute quiétude ?
Où est ce une montée d'adrénaline qui nous pousse à exécuter la tâche qui nous incombe au dernier moment, on a plus le choix il faut faire.
Pour ma part, je n'aime pas que l'on me fixe des règles, l'autorité de certains chefaillons, j'aime gérer mon travail seul, je pars un peu dans tous les sens au départ pour tout structurer au final.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?