Vous avez dit... atypique ?

Overthinkers : et si ce n'était que cela et pas du Hpe ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Overthinkers : et si ce n'était que cela et pas du hpe ?
Overthinkers : et si ce n'était que cela et pas du Hpe ?
Melanoele 02 juillet 2023 à 12:10

J'aimerais beaucoup avoir les avis, réflexions des Apiens sur ce sujet.

Hinenaole 02 juillet 2023 à 13:34  •   99952

Salut. 🙂

Que cela quoi? 🤔 Juste penser trop.

Ok, admettons que ce soit ça, pour donner un premier point d'achoppement à la réflexion. Mais est-ce que ça pourrait même être antagoniste avec le fait d'être émotionnel? Il y a des personnes qui adorent ça, carburer à la pensée, - même faire plusieurs trucs en même temps - tout comme il y a des personnes qui ont besoin d'émotion comme si c'était leur oxygène quotidien.

Et si penser trop n'était pas un problème?
Si c'était juste une histoire de rapports sociaux où on vient t'expliquer que la règle, quasiment dès la maternelle, c'est de vivre avec les autres, en tournant sur une piste d'autos tamponneuses à l'heure d'affluence de la fête foraine?
Forcément, quand on se fait bousculer, à longueur de temps, ça donne envie de sortir assez vite du carré des voitures... 🤔 Il y a donc des gens qui restent, et d'autres qui ne restent pas...
Cependant, en voiture solo, est ce que c'est si désagréable que ça de faire virevolter sa caisse, dans des ronds et des ronds, sous le grillage électrique, avec l'accélérateur envoyé à fond...

La vie serait-elle différente finalement si on avait chacun(e) sa piste électrifiée et son auto-tamponneuse, comme des manèges identiques alignés les uns à côté des autres, mais jamais reliés...


Passage de bâton de parole au/à la suivant(e). 😉


Hiné.
Ps: Et merci pour ce sujet 🙂

Melanoele 02 juillet 2023 à 13:52  •   99956

Il n'y avait pas de jugement dans mon questionnement et encore moins de mise en perspective avec une quelconque valeur. Merci pour cette reponse. Au suivant ! (Dixit Brel)

Etiennale 02 juillet 2023 à 14:41  •   99959

Bonjoyr,
Je me hasarde à tenter une réponse : l'overthinking serait-il un trouble acquis et très perturbateur pour un normopensant et une caractéritique innée pour un neuroatypique qui peut finir par s'en accommoder ? Le sujet me semble proche de la fameuse pensée par association : tout le monde peut penser ainsi mais le HPI le fait naturellement.

Hinenaole 02 juillet 2023 à 16:46  •   99965

... Et je réinclus pour ma part la - discutable mais intéressante - théorie de la plus grande consommation de glucose cérébral chez les HP.

Peut-être que pour "gagner" à être surefficient(e), il puisse y avoir besoin de posséder plusieurs cartes dans son jeu. L'overthinking serait donc la somme d'une pensée associative avant comme turbo principal une consommantion plus fine ou plus grande de "sucre". Et puis une autre carte X et une autre carte Z. Va savoir... 🤔

Venussmithle 02 juillet 2023 à 22:22  •   99977

@Hinenao. La consommation de glucose... Plus chez les HP?

Elle est énorme chez la plupart des gens.

zozottele 02 juillet 2023 à 23:28  •   99986

Coucou @Melanoe.🙂
Merci pour ce sujet.
Je me demande finalement, quelles sont les grandes différences entre "overthinkers" et Hpe?
Je crois que j'ai besoin de plus de définitions pour aller plus loin dans la réflexion.🤔
Rah je suis pénible désolé !

Melanoele 02 juillet 2023 à 23:56  •   99989

Hello @zozotte tu devrais trouver quelques pistes la : https://suivezlezebre.com/surefficience-mentale-overthinker-definition-caracteristiques/

zozottele 03 juillet 2023 à 07:40  •   99997

Merci pour le lien @Melanoe.
En fait l'overthinker se rapproche donc beaucoup du hpi apparemment.
Ils ne parlent pas de hpe, mais surement aussi.
Le truc en plus pour l'overthinker c'est que son filtre est surtout négatif, d'où l'anxiété et les dépressions.
Il voit les choses plus en mal qu'en bien.
Alors je ne sais pas si l'on peut dire si c'est plus que cela et pas du hpe?
L'article dit bien qu'un oberthnker ne peut pas s'empêcher de penser,mais qu'avec du travail il peut arriver à maîtriser sa pensée.
Alors une fois cette pensée maîtrisée on ne parle plus d'overthinker?
Le Hpe serait positif et l'overthinker négatif ?
Je ne sais pas c'est bizarre ?

Surderienle 03 juillet 2023 à 08:19  •   99999

.
J'appelle çà la tachypsychie.

le cerveau qui va vite, et pense très/trop vite...
C'est très excitant, car çà permet d'anticiper bien plus vite que les autres...

Et si c'est de l'anticipation positive c'est bien. Mais fonctionner en mode d'alerte permanente, c'est épuisant et source de burn out.

Melanoele 03 juillet 2023 à 08:27  •   100000

@Surderien voilà une approche intéressante.
Je rejoins @zozotte sur le fait que le prisme du lien posté ne parle que du négatif. Perso j'ai vu cela (longtemps) comme un handicap, débordant, isolant, fatiguant..... aujourd'hui je comprends que c'est un atout ( je ne parle pas de "force" car cela impliquerait non seulement une lutte mais aussi une échelle de valeurs). Être en auto empathie et se dire que c'est OK, ben ..... c'est reposant.
Merci pour vos reponses.

Hinenaole 03 juillet 2023 à 18:55  •   100020

citation :
Venussmith a dit: "@-Hinenao. La consommation de glucose... Plus chez les HP?
Elle est énorme chez la plupart des gens."


Salut. 🙂 Aaaah méé, je ne dis pas le contraire. 😄 De mémoire, je crois que le cerveau à lui tout seul consomme pas loin d'un tiers* des glucoses "transformés" que nous consommons. Mais si ça se trouve, (au pif!), il n'est peut-être nécessaire que d'optimiser 2% de plus pour que les effets soient sciemment différents. Telle une même performance pour une conso plus économique que la moyenne des gens, par exemple.

Si on fait un parallèle un peu "idiot", on va dire que: tout le monde sait courir. (et, oui, je fais volontairement abstraction des handicapé(e)s et des paralysé(e)s, et ceux/celles même qui sont nés malheusement sans jambes. Pas d'bol.), Cependant tout le monde ne court pas comme Usain Bolt. Alors pourquoi lui, il fait généralement un peu mieux que tous les autres athlètes de sa catégorie, alors qu'au départ, ce devait être juste des gens comme les autres? 🤔

(en fait, on pense le savoir depuis... C'est parce qu'Usain a apparemment deux muscles longs sous-abdominaux implantés avec une légère différence par les liens ligamentaires et que, en tout bon sportif qu'il est devenu (lui aussi étant un type sensé être normal au départ) il a optimisé ce que la nature lui a donné de mieux: sa singularité cachée. Et par conséquent, comme son métier c'est de courir et de savoir précisément se servir de ces deux muscles là en concordance avec le reste de son anatomie, eh bien, au final cela donne théoriquement l'homme qui court le plus vite du monde. Mais s'il était devenu vendeur de voitures ou banquier à la City (de Kingston!), on l'aurait jamais su.)

Bon voilà, c'était un parallèle un peu bancal par analogie. Mais c'est un peu comme ça que je pense le truc.

* Edit: en fait j'ai un gros doute à présent. 🤔 Je crois que c'est plutôt entre 50% ou les 2 tiers. J'sais pu! Si quelqu'un connait cette info, pas de problème pour voir ici cette valeur rectifiée.


Hiné.

Etiennale 03 juillet 2023 à 20:48  •   100026

Je trouve l'analogie avec Usain Bolt très parlante, @Hinenao.

Hinenaole 03 juillet 2023 à 20:58  •   100027

Pas parfaite, mais j'ai fait du mieux que j'ai pu. 😅

J'avais initialement aussi, en esprit, la comparaison entre moteur normal et moteur downsizé pour une même puissance din. (...ou, pour les pas familiarisé(e)s de la mécanique auto, comment faire aussi fort avec une taille physique plus petite et une conso moindre)... Mais je me suis ensuite dit que si tout le monde n'avait pas forcément de voiture sous la main pour s'aider dans la réflexion, il était alors plus probable que ce même monde, sur Apie, ait naturellement au moins des jambes et ait au moins une fois couru dans sa vie. 😄

Bon, bah, finalement j'ai l'air d'avoir fait le bon choix. 😉

paradoxle 03 juillet 2023 à 21:33  •   100028

( @Hinenao Le cerveau consomme entre 20% et 25% des glucides (et non des glucoses 😉, le glucose étant l'un des nombreux glucides. Et il est préférable de privilégier les sucres lents que rapides. )

Hinenaole 03 juillet 2023 à 23:24  •   100040

@Paradox.
Glucide. Ah! Je me fait l'effet d'être une sacrée tarte sur ce coup là. 😅
Merci Para' pour la double rectification. 😉

Auto-engueulage:
Glucide il a dit le gars, pas glucose!!
C'est un peu comme mettre le fil vert sur le fil rouge...
Alors que, c'est toujours le fil rouge sur le fil rouge, voyons.
Dans les films, on sait ça.
Bardel de marde...
Namého!...

zozottele 07 juillet 2023 à 17:14  •   100235

Sinon @Hinenao tes réflexions sur Usain Bolt m'ont fait penser à cette chanson de Goldman.

voir la vidéo

Et ça me fait penser que des fois il vaut peut être mieux les garder pour soi les muscles !
Mais sinon je parlerais quand même de force, sans forcément de valeurs.
Si l'on a des points forts autant s'en servir, mais pas pour voir le négatif mais plutôt le positif,car il y en a beaucoup aussi.
Et juste en changeant de filtre on arrive à changer de vie finalement.

Rorschachle 08 juillet 2023 à 09:22  •   100283

Etant moi même un overthinker j'ai souvent entendu que je pensais trop et que c'était toujours négatif (le truc du verre à moitié vide, on me l'a dit 1000 fois).
Je ne me vois pas comme négatif, plutot comme réaliste. Il y a beaucoup plus de chances que les choses ne se passent pas idéalement, donc je préfère avoir une bonne surprise qu'une mauvaise.
Un truc rigolo c'est que ces mêmes personnes m'ont aussi dit que mes "prédictions négatives" s'avéraient très souvent justes.....
Ce "talent" me sert beaucoup dans mon job et c'est en partie grace à lui que je suis plutot bon dans ce que je fais.
Anticiper les problèmes, les différents scénarios possibles et trouver des solutions rapidement voir en avance.
Le revers de la médaille c'est l'effet de boucle quand le problème ou la solution dépendent d'une tierce personne ou de facteurs extérieurs et qu'on n'a aucun moyen d'influencer le cours des choses.
Le coté HPE chez moi, je l'appelle mes antennes. Une sorte de spider sens, toujours en éveil.
A mon avis l'empathie et l'hypersensibilité conduisent à l'overthinkking. Recevoir énormément d'infos implique de devoir les traiter.

Marvinale 08 juillet 2023 à 09:34  •   100285

Pareil...

Rothle 09 juillet 2023 à 00:52  •   100301

citation :
@Hinenao le 02 juillet 2023 à 16:46 ...
Et je réinclus pour ma part la - discutable mais intéressante - théorie de la plus grande consommation de glucose cérébral chez les HP.



Pour faire court, ça fait un bon moment que je m'interroge, et n'ai pas trouvé d'infos là-dessus:
a-t-on montré une quelconque corrélation entre QI et IMC (ou surpoids)?

Diverses études ont semble-t-il montré une corrélation entre poids à la naissance et QI.
Mais qu'en est-il du poids à la taille adulte et du QI ?

C'était la question à la con (mais néanmoins sérieuse) du jour.

rekkanle 10 juillet 2023 à 19:49  •   100386

Personnellement, c'est à cause de mon HPI que je surréfléchis.

Hinenaole 11 juillet 2023 à 19:48  •   100451

Salut. 🙂
Journée chargée, donc faible participation aux fora, en ce moment. Et donc petites réponses aussi.
Aller, on va faire de l'envoyé, ce soir. 😄

citation :
Pour faire court, ça fait un bon moment que je m'interroge, et n'ai pas trouvé d'infos là-dessus:

De mon côté, @Roth, je peux au moins te confirmer que je n'ai rien non plus.

citation :
a-t-on montré une quelconque corrélation entre QI et IMC (ou surpoids)?

Alors, j'aurais tendance à dire que - débat parallèle - le calcul de l'IMC, il faudrait apprendre à s'en méfier... 🤔 😅

Pour expliquer simplement, du temps de mon ancien métier, j'ai fait jusqu'à un tout petit peu plus de 120 Kg sur la balance (nu). Normal, je n'ai jamais été un "monstre musculeux", mais c'est un métier qui a davantage besoin de recruter dans un vivier de personne qui ont notamment de la carrure (même si les ectomorphes ont leur place. Du coup, tous les profils co-existent, en réalité). J'étais donc "dans la force de l'âge", j'avais davantage de pectoraux et d'épaules que maintenant et avec une partie d'équipement et mes inévitables bottes, me suis déjà surpris sur la balance, à l'époque, à peser aux alentours des 130, alors que je ne ressentais même pas la charge que je trimbalais quotidiennement, durant des heures et des heures... Humblement dit, mais dit quand-même, j'étais fort, et j'aimais ça.

A cette époque, également pour faire court, j'ai eu besoin de contracter un prêt bancaire (le dernier de ma vie d'ailleurs, tellement ça m'a agacé que ça tire en longueur, à deux doigts de tout faire échouer...) et c'est limite si on ne me l'aurait pas refusé parce que mon IMC était apparemment "explosif" en rapport du tableau des croisements de tailles et de poids. Catégorie "sévère", plutôt dans le haut du panier. (et pourtant, je ne suis pas petit, j'vous promets. Je dépasse même le 1,80m. Donc, globalement, plus on est petit et plus c'est pire, quoi... 😅)

Aujourd'hui, loin de cette période là où je travaillais mon muscle et mes poings, je fais à présent juste un petit quintal symbolique (92 kg! Je viens de me peser spécialement pour ce message. 🤘🙂)... et, paradoxalement, je suis un gros. 🙁 En clair, je suis techniquement plus léger, mais à comparaison des mêmes efforts, et des mêmes équipements dans les mêmes conditions, eh bien à cause de la sédentarité de mon nouveau métier, je ne suis plus "bon à rien". J'ai fondu sur les deltoïdes, les pecs se sont 'vidés' au sternum, les grands dorsaux se sont chargés en graisse superficielles, et puis surtout, le bide est apparu (sans trop de graisses viscérales, heureusement, mais avec une paroi méridienne épaisse. Donc, c'est moyen-moyen) Et que dire aussi de ma régression sur le plan cardiaque et respiratoire. Avant, quand j'arrachais une Austin Mini 2.0 de la glaise, par exemple, je tenais l'effort "comme une brute". A présent, une fois la bagnole à nouveau sur l'asphalte, c'est à peine si j'arrive à récupérer psysiologiquement de mon effort dans l'heure!

Donc, ch'suis gros! Y a pas à tortiller! Je suis aussi en moins bonne santé intérieure. Mais comme j'ai un IMC quasi impec vis à vis de ma taille, c'est bon, je peux à nouveau emprunter fastement à la banque. 😜👍

"Morale" technique de cette histoire: il faudrait vraiment pouvoir évaluer l'équilibre muscle/graisse pour déterminer si on a un physique à risque ou pas. Et donc, pour tout ce qui concerne les recherches qui s'appuient un tant soit peu sur l'IMC, il faudrait avoir la possiblité de soupeser "la bête" soi-même plutôt que de se fier à un " "meilleur indice" ". Sans quoi, ça risque de pas mal pipeauter les résultats, au final. (même pour la conso des sucres.)

Voilà, c'était mes 2 cents de gras.


---

NB: Ah, à ce propos, dans l'oreillette on me dit qu'en MP, j'ai reçu un message. Et apparemment, la régie m'informe - en le lisant - qu'on ne dit pas glucide mais bien glucose, dû au fait que lui seul est capable de passer la barrière hematoencephalique. Serions-nous donc présentement dans la forme d'un contre-erratum vis-à-vis de l'un des échanges situé plus haut dans ce fil, qui concerne le poto @paradox et moi. Bah, ça s'pourrait. 😄

---

A plus tard
Bonne soirée.


Hiné.

Rothle 11 juillet 2023 à 20:37  •   100455

c'était tellement court que cétait pas forcément bien tourné !
A vouloir faire du politiquement correct, j'en ai perdu le sens originel même de ce que je voulais savoir

"a-t-on montré une quelconque corrélation entre QI et non obésité / non surpoids"

le fond de ma pensée: j'ai simplement l'impression qu'il y a moins de surpoids et d'obésité parmi les HPIs.
Mais ça ne repose sur aucune étude.

Hinenaole 11 juillet 2023 à 22:12  •   100459

Salut @Roth.

Bah, je suis potentiellement d'un avis presque totalement contraire.
(mais c'est pas grave hein, ça nourrit le débat! 😉)

Je crois bien que la "puissance" de l'esprit finit par gagner sur la "puissance" du corps, et donc la sédentarité peut potentiellement s'installer, à la faveur des lectures, pause auditives, et autres contemplations. Et ce n'est peut-être pas parce qu'on est super-actif/ive du bulbe qu'on devient ou reste super-actif/ive du muscle. (sachant que l'isolement social peut aussi grandement aggraver l'effet "otaku". Donc, moins bouger, moins sortir, moins marcher, moins aller dans les salles de sports, moins de sports collectifs du coup, etc, etc...)


Des contre-avis?
(please, ne me laissez pas dans mes "illusions" 😅)

JustMyselfele 16 juillet 2023 à 12:09  •   100598

citation :
le cerveau qui va vite, et pense très/trop vite...


@Surderien, personnellement ça engendre de la frustration 😅 j'attends du répondant en face et je l'ai rarement, les reponses se font attendre et elles répondent à côté 😅
Pourtant il me semble bien que mon cheminement de pensée est cohérent mais il est déjà trop complexe pour la plupart des gens qui m'entourent. Si tu savais le nombre de sujets quasi quotidien que je n'arrive pas à lancer ... Entre la complexité de réflexion et la sensibilité non partagée ... Je me sens très très souvent seule...

Kobayashile 18 juillet 2023 à 23:20  •   100715

En général, les deux vont ensembles, plus ou moins marqués. Chacun est différent, encore plus pour les HP.
Ce qui est sûr c'est que l'entrainement joue un rôle dans l'effescience des capacités.

AmandineMTWle 21 juillet 2023 à 17:47  •   100854

Personnellement, je déteste cette étiquette.
Juste soi avec ses limites et ses facilités.
Apprendre à gérer émotionnellement.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?