Vous avez dit... atypique ?

Phénomène de compensation

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Phénomène de compensation
Phénomène de compensation
ouestlebonheurle 26 septembre 2019 à 16:32

Allez, encore un nouveau sujet 😂
j'ai remarqué que depuis que je sais, je ne vois que ça, que ce qui semblait obscure ou inexistant avant est partout et que je ne peux m'en défaire. Contrairement à ma vue où je suis faiblement astigmate mais que j'ai réclamé des lunettes tellement j'en avais marre de compenser, et que maintenant je suis incapable de m'en passer. La compensation n'arrive plus.
Etre hpi (ou autres atypies comme en ce moment) ne me fait voir que cela. Savoir ne me permet plus de compenser. Je n'arrive plus à vivre ma vie dans mon monde des bisounours qui ne se rend compte de rien ...
Je me demande bcp si c'était pas mieux avant, avant de me rappeler mon burn out

Et vous vous compensiez sans le savoir avant ? et comment ca se transforme alors?

Lily2424le 26 septembre 2019 à 17:18

désolée... Pas tout compris

Fropople 26 septembre 2019 à 17:22

Parles-tu (je simplifie et grossis les traits) de l'idée "d'imbécile heureux" ?

Fanny-146le 26 septembre 2019 à 17:28

@ouestlebonheur : je fonctionne exactement comme toi. La "révélation" n'a été que très brièvement un soulagement à mon mal-être, depuis, il s'est plutôt aggravé, parce que je vois encore plus toutes les différences, tous les décalages, je ne veux / peux plus les compenser, et ils me font d'autant plus souffrir et me rendent très en colère...

Gottheimle 26 septembre 2019 à 17:28

C'est sûr que fréquenter des communautés HP et autres atypiques ça biaise pas mal la perception qu'on peut avoir des choses. Tu peux avoir affaire à une infime minorité de la population mais si elle est toute réunie au même endroit, potentiellement en plus de ton propre entourage familial tu auras la sensation qu'ils sont partout. 😄

Quant au fait de ne plus pouvoir compenser: imagine que tu passes la majeure partie de ton existence en apnée, autorisée à prendre juste assez d'air pour survivre. D'un coup, tu obtiens la possibilité de respirer librement. Comment te sentirais-tu?

Aussi, dans ton monde merveilleux étais-tu vraiment heureuse? Et si oui, à quel prix? Serais-tu prête à le payer de nouveau ?

ouestlebonheurle 26 septembre 2019 à 17:42

@Gottheim oui comme j'ai dit je me souviens surtout de la fin ... de la "noyade" si on reprend ton analogie
et donc si je continue encore l'analogie de l'apnée, on pourrais dire que ca fait mal et que mon corps/ma tete n'arrive pas à s'adapter et aimerait retourner sous l'eau 😂

Gottheimle 26 septembre 2019 à 17:56

Mention obligatoire de la caverne de Platon. Bah oui forcément quand t'as vécu dans une caverne sombre toute ta vie le soleil ça pique un peu les yeux (euphémisme de l'année). Au point de vouloir retourner dans le "noir", où finalement c'était pas si mal.

Pour revenir aux métaphores aquatiques, tu auras certainement entendu parler des paliers de décompression quand on fait de la plongée.

Dans la mesure du possible accorde-toi un temps d'adaptation.

Et réfléchis aux questions de mon post précédent. Je ne m'attends pas à ce que tu me donnes une réponse, mais ça pourrait être bénéfique que tu y répondes pour toi-même.

C'est mon avis en tout cas. Et je n'ai certainement pas la science infuse.

Lounale 26 septembre 2019 à 18:02

Bonjour !

J'ai expliqué à mes proches que je n'arrivais plus à m'adapter. J'ai toujours fait le pont entre eux et moi, pour paraître un peu plus comme eux.. ça a failli me tuer. C'est dur dit comme ça mais c'est la vérité.. aujourd'hui je sais pourquoi ce décalage.. et pourquoi je n'arrive plus à maintenir le pont. Honnêtement je n'en n'ai plus vraiment envie de toute façon. Je suis quelqu'un de très sociable malgré tout. Je fais du volley et j'aime sortir boire un verre et parler à des inconnus (ce qui est un véritable paradoxe quand on me connait un peu haha) mais bref je m'égare.
Pour ne pas sentir encore plus de décalage avec mon entourage proche, je dissocie. Je passe du temps ici à vous lire et à partager avec vous, ce sont des moments particuliers que je garde dans ma bulle. Puis je sors de cette bulle et je me reconnecte au monde de mes proches. Je ne peux pas dire exactement comment je fais, ça se fait naturellement.

Lily2424le 26 septembre 2019 à 23:05

Je ne suis pas HP alors je le vis peut être différemment de vous. Pardonnez moi si je vous semble à côté de la plaque du coup.
Pour moi, assumer mon hypersensibilité a été un vrai soulagement. Cela dit, j'ai d'abord procédé par pallier, comme le suggère @Gottheim
Il y a peu j'ai constaté que j'avais moins de patience quand je constate de l'incompréhension ou ce que j'estime être de l'injustice. J'étais révoltée d'être la seule à voir les choses telles quelles et à vouloir agir. Qu'on me sourit en m'expliquant que le problème venait de moi.
Et il m'est alors venu à l'esprit cette phrase (je ne suis pas pratiquante hein ! c'est juste pour la logique de la révélation) : "Pardonne leur, ils ne savent pas ce qu'ils font".
Et tout est devenu plus simple. J'ai accepté que le monde qui m'entoure fonctionne différemment et qu'il est aussi injuste de vouloir les changer que de m'obliger à m'adapter à eux comme avant. Je dis et fais les choses selon moi, plus les autres. ça fait réagir les gens positivement assez étonnement.
J'ai retrouvé de l'indulgence sans pour autant être aveugle. J'accepte d'être touchée, impuissante et au besoin, je me réfugie dans mon monde, ma bulle, comme @Louna, le temps de me ressourcer. Ce n'est pas le monde des Bisounours mais ce n'est plus non plus un monde terrifiant.

Gwenouillele 29 septembre 2019 à 13:16

C'est normal, comme tout enfant qui ouvrirait un cadeau, le fait que ce soit nouveau t'apporte une nouvelle lecture de ta vie, et tu apprends à voir et surtout revoir tout ce que tu as connu autrement, à en faire une nouvelle lecture. Ca tourne dans ta tête en rond comme une obsession et ça prend toute la place parce que c'est nouveau et que tu as besoin d'un temps d'adaptation. Si tu y regardes bien, on fonctionne tous plus ou moins comme ça. Même pour une personne qui par ex aurait appris qu'il a un don, ou qu'il souffre d'une maladie rare, où qu'il vient de gagner un million d'euros au loto : tu as besoin d'un temps d'adaptation, véritablement, pour intégrer cette nouvelle donnée. C'est une histoire de faire la transition entre l'avant et l'après sans avoir de trou illogique entre les deux. Tu es en train de construire le pont. Puis une fois que tu seras passée de l'autre côté du pont, que tu aura véritablement finalisé ta mutation, ou que t'auras véritablement évolué psychiquement (oui comme un pokémon : tu restes le même pokémon mais tu changes d'enveloppes), ça se tassera petit à petit :)
Tu vas réapprendre à faire tous les gestes du quotidien en étant plus en accord avec toi-même et le tout sans culpabiliser. Après je ne te cache pas que cette étape "entre-deux" n'est pas la plus confortable ^^


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?