Vous avez dit... atypique ?

Qu'est ce qui est chez vous, constant ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Qu'est ce qui est chez vous, constant ?
Qu'est ce qui est chez vous, constant ?
gildele 15 décembre 2022 à 08:55

Ma démarche :
Je voulais vous mettre quelques mots dans la rubrique " Présentation"....
Très vite, le moindre mot m''a semblé n'être que la description de l'instantané et mon cursus une réinterprétation du passé.
Nous savons que toutes les cellules qui nous composent, hors les neurones, se renouvellent continuellement, de 2 à 3 jours pour celles de la peau à environ 1 0 ans pour les plus lentes.
Sentiments, émotions, croyances et projections de l'ado que nous étions n'ont aucun rapport avec ceux que nous avons adulte ...ceux d'hier avec ceux de l'instant où vous lisez ce message.
Pourtant, enfant, ado puis adulte ...il y a forcément " quelque chose" qui se manifeste de façon pérenne dans chaque circonstance !
Donc :
Qu'est ce que. vous définireriez comme constamment présent chez vous?

gildele 15 décembre 2022 à 09:15  •   89483

Même en cherchant bien, je n'ai pas réussi à trouver un mot simple pour répondre à cette question.
Il faut que vous mixiez ceux qui suivent pour avoir une idée de ma propre réponse :
" Naïveté - Bienveillance - Spontanéité -Positivité -Enthousiasme - Etc ... "

Merlinle 15 décembre 2022 à 09:27  •   89485

Moi. Le coeur de mon être. Toujours en mouvement, évoluant toujours, mais au fond, c'est toujours moi ;)

zozottele 15 décembre 2022 à 13:14  •   89486

Très joli sujet @gilde!
Mais mince, j'ai les mêmes mots que toi, c'est de la triche !
Bon j'en rajoute deux alors,optimiste et résiliant !

MaisEncorele 15 décembre 2022 à 17:01  •   89491

Je ne sais pas appréhender les choses / évènements / personnes... (mon environnement, tout ce qui n'est pas moi en quelque sorte) autrement que de manière "neutre" ou "nouvelle", comme une prise en compte du caractère vivant et inédit de ce qui est en train de se passer donc sans préjugés. J'aborde tout comme un inconnu dans lequel tout est possible.
Un des inconvénients est de ne pas savoir être rancunière ou totalement réfractaire quand cela serait utile... De ce que j'apprends de mes expériences, je n'en fais pas des limites, je laisse toujours une ouverture (même si l'angle sera mesuré et maîtrisé au maximum 😉).
Un des avantages est une grande capacité d'adaptation ; vision et prise en compte globales, vitesse d'anticipation et de réaction fulgurante.

Pour rejoindre la ligne de Merlin, j'ai envie de dire que le seul sentiment dont je pourrais affirmer la pleine conscience et le caractère inébranlable chez moi est celui de sentir que je "porte" *quelque chose* de profondément bon.
Ce qui rejoint certaines de vos qualités remarquables @gilde et Zozotte 😉, et d'autres auxquelles j'opposerais un appui "réaliste" car plus libérateur ou émancipateur pour un fonctionnement comme le mien...

Comme toujours, je compte sur vous pour me dire si on ne comprend rien à ce que je dis ! 😄 😉

gildele 15 décembre 2022 à 17:46  •   89493

@MaisEncore, @zozotte, @Merlin ...
J'ai comme l'impression( donc me trompe peut être) que nous formulons exactement la même réponse, chacun avec notre propre vocabulaire ... un peu comme une même mélodie interprétée en solo par des instruments de musique distincts : le son diffère mais on reconnaît le thème.

Est-ce lié à la " zebritude" ? Je l'ignore et suis vraiment curieux de futures réponses.

cgh59972le 15 décembre 2022 à 18:35  •   89495

Allez à mon tour!
Ce qui est constamment présent chez moi : ma bienveillance, ma patience, mon humanisme, ma "combativité" face aux épreuves, mon humour pourri...et la poisse avec les hommes 😵 😅

Atomic-Circusle 15 décembre 2022 à 23:33  •   89503

Bonsoir,

J'aurais dit le coeur en premier lieu mais cela est à un certain niveau, incorrecte. En outre, une certaine sensitivité exacerbée, (sans parler de kinesthesie qui est un autre sujet) qui me traverse depuis belle lurette.

Yemethzile 15 décembre 2022 à 23:56  •   89505

Je n'ai jamais cessé d'être un enfant... Je bats de mon optimisme, dans la mer du marasme ambiant... J'évite les écueils, ou de nourrir les écureuils ? J'écris avec la PERFECTION en tête, car j'ai grandi dans l'élitisme, et dans l'imperfection de chaque facette de ce que j'ai pu connaître... JE N'AI JAMAIS CESSé D'ÊTRE REBEL A TOUTES CES BEAUTéS QUI NOUS METTENT DANS DES CAGES. Je n'ai jamais cessé d'être aimé de ma mère. Je n'ai jamais cessé d'ouvrir mon coeur, et d'être épris de TRISTESSE pour tous ces gens qui luttent pour la moindre goutte de reconnaissance... J'AI TOUJOURS ETE RESPONSABLE. J'ai été une couleur dans ces gris nuages... J'ai été grisâtre, dans ces fêtes un peu trop colorées ? J'ai été un arc-en-ciel, de bout en bout... J'ai été militant, pour la défense de l'innocent. J'ai été constamment à la RECHERCHE, de ce qui en moi est constant. C'EST LA QUETE DE MON IDENTITE. Constant en moi, cette CONFIANCE qu'un jour nouveau va BRILLER, et (de tout) réordonner. La plus grande des constantes aura été cette quête de la vérité... Car on ne peut jamais être heureux si nous ne sommes pas BIEN-FONDé. 😜

zozottele 16 décembre 2022 à 07:44  •   89515

@gilde

citation :
Est-ce lié à la " zebritude" ? Je l'ignore et suis vraiment curieux de futures réponses.


Ben je n'aime pas les cases hein, mais je crois que des fois il faut se fier aux évidences.🙂

@MaisEncore,rassure toi, j'ai tout compris !
(Enfin je crois 😉 )

Surderienle 16 décembre 2022 à 08:05  •   89517

.
Toujours, tout au fond de moi ?
Confiance, aimance, bienveillance...
😉

et transcendance...
😇

Berangelle 16 décembre 2022 à 19:13  •   89556

Quelle belle question... Vos mots raisonnent pleinement... Tous ces états d'être qu'il me semble connaître depuis la plus tendre enfance...

Alors joueuse, je vais réduire le spectre.
La chose éminemment constante depuis ma naissance c'est ma respiration... Bien que ses rythmes peuvent varier, elle est restée présente tout du long de mon parcours ici bas !
Avec son lot d'émotions sur l'expire en fonction de ce qui vient d'être inspiré...
La respiration est mon repère stable quand bien même elle est mouvement perpétuel...

Après cela, la seule chose qui puisse se figer me semble être les histoires qui se racontent dans ma tête.. Qui appartiennent le plus souvent au passé et n'existent plus que dans les mots, comme leurs souvenirs cellulaires sont sensés s'être purgés par le biais des émotions vécues... Grâce à la respiration...

La boucle est bouclée...
L'être impermanent en permanence...

gildele 17 décembre 2022 à 20:12  •   89611

@Yemethzi dixit :
" Je n'ai jamais cessé d'être un enfant"

J'avais hésité à écrire exactement cette phrase ...et cette notion me reste en tête depuis .
Ce matin : TILT !
Ce que nous avons , jusqu'ici repondu, chacun avec son propre mode d'expression, semble avoir de commun la position d' '" Enfant Libre '" en Analyse Transactionnelle .
Quoi vous en dites?

Juliette.le 17 décembre 2022 à 20:52  •   89614

L'étonnement: ébahissement béat ou déception ahurissante. L'entièreté: aimer inconditionnellement ou pleurer pour toutes les injustices dans le monde. Se sentir ultra vivant, évoluant: toujours rêver, y croire, voire au-delà des affres, chercher une solution, ou culpabiliser, sentir ses limites, penser à la mort-repos, à ces oligo-éléments tranquilles qui en rejoignent d'autres, non humains, mais frères. La notion de finitude: gêne dans un corps "fini", ouverture infinie de l'esprit.
Et certainement d'autres "traits" qui ne me viennent pas là à l'esprit... En tous cas, non, pas que du positif pour ma part, toujours le pendant douloureux face à l'aptitude au bonheur.

gildele 18 décembre 2022 à 03:24  •   89624

@Juliette. dixit " En tous cas, non, pas que du positif pour ma part "

Ben si Juliette !
Perso, je ne lis que du positif dans ton message, doux mélange des notions suivantes :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Enfant_intérieur
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Petit_Prince
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fripon

« C'est un enfant qui prend le jour pour en faire sa cabane de feuillage. Il arrive à l'horizon de la mémoire sans aucun bruit sans aucune page. Il n'a rien à nous dire. Il est la Présence même. Il éclate de tous les rires de la terre. C'est un enfant pareil à la mer et pourtant c'est un enfant soleil. Il fait chanter toutes les colombes. Il adoucit les serpents du rouge vif. Il boit la rage et donne le rêve. Un jour nous le rencontrerons. Entre deux portes coquille de l'instant. Il arrêtera notre visage. Il prolongera notre regard dans la surprise du torrent. Nous prendrons le temps du partage. C'est un enfant qui arrondit l'espoir pour le faire rouler et bleuir le monde. Il est la femme et il est l'homme entrelacés. Hélice de toute vie. Avec lui nous devenons plus humains. Avec lui fulgurante l'existence est royauté. »

Juliette.le 18 décembre 2022 à 08:44  •   89633

(Oui @gilde, je suis d'accord, et ces mots de Saint Exupery me touchent beaucoup. Mais il est certains domaines où je me sens limitée alors que tout mon coeur y est et ça, c'est vraiment pas marrant. Je pense surtout à ce que je ne sais pas faire avec, pour mon fils.)

Nadiazebrele 20 décembre 2022 à 18:43  •   89841

Constant ? Constant constamment ?
Qui n'a pas rêvé ici qu'il pouvait dévisser le crâne et le poser sur la table de nuit pour dormir ?
Ah ce fichu moulinet dans le cerveau, qui tourne et retourne chacune des actions, des chansons, des images, des émotions, des discours, des actes manqués, des bons moments, des moins bons et quel rapport avec aujourd'hui... et que je te malaxe ça et que je te découpe ça en sous-ensembles pour trier le pour à droite, le contre à gauche, l'urgent devant et le reporté derrière (c'est plein derrière) au travail, en voiture, au sport, sous la douche, même pendant l'amour, aucun répit, en dormant, en courses, même en hypnose, aucun repos... Même quand le coeur a des ratés, lui il continue : et pourquoi ça saute, est-ce que c'est dangereux et si je respire plus fort est-ce que ça repart.
La seule chose qui me rassure c'est qu'ils s'arrêteront un jour, pas en même temps mais ils s'arrêteront.

Hinenaole 21 décembre 2022 à 13:31  •   89916

Salut ]@Tous et @Toutes. 🙂
@gilde
Bon alors, je suis venu lire ce topic initié par @Gildou dès sa sortie, et je me suis évidemment interrogé 🤔 sur ce qui était constant depuis les origines, chez moi.

Assez vite, j'ai fait des premiers découpages faciles par l'esprit, puis ensuite, je me suis ravisé, puisque certaines de ces constantes n'avaient pas toujours été suffisamment présentes au fil de mon existence. Ainsi, on ne retiendra pas mon côté tête-en-l'air (notamment on l'a déjà vu ici, par écrit. Il y a quelques propos récents assez mémorables 😅), on ne retiendra pas encore mon côté bagarreur, limite colérique, car là aussi des mutations profondes sont à l'oeuvre et menace la constance de cet état dans la durée (et je m'en félicite 😇👍), et enfin, pour n'en retenir qu'un troisième, arbitrairement, on ne retiendra pas non plus mon côté pitre, puisqu'il fut un temps, durant la vie pro où j'étais plutôt l'inverse. Aucune place à l'humour, que des comportements robotisés pour pouvoir générer une bulle de protection autour de moi. Se sentir en contrôle ou rigoler en société, il fallait faire un choix... 🙄

Ainsi, à force de fouiller dans les "vieux mécanismes" (Et les mots ne peuvent pas être mieux choisis, z'allez voir! ^^), ce que j'ai retenu de vraiment constant de moi, c'est la capacité à être "en prise". En clair et par l'image, si j'étais un organe moteur sur une voiture thermique, je serais probablement la boite de vitesses. Pignon dans pignon, dent dans dent... Et, si je peux comprendre les personnes débrayées de tout dans la vie, par choix, par peur ou par 'paralysie', ce n'est résolument pas mon cas, et je pense même que parfois vous devez le ressentir jusqu'ici, sur Apie, dans mes mots, mes tournures et mes positions. Donc, je ne sais si j'ai réussi à m'exprimer au point de réussir à faire passer cette métaphore, mais c'est bien de ça qu'il s'agit, je suis "en prise", constamment, pas nécessairement avec un "régime moteur" affolant. Mais quand je suis pris, je tiens... et je tiens... et je tiens... et je tiens... et je tiens...

https://www.youtube.com/shorts/nHSeNVhdi3Q

Bise, à plus tard.
Je vais aller remettre de l'huile. 😋


Hiné


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?