Vous avez dit... atypique ?

TDAH chez les les atypiques

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Tdah chez les les atypiques
TDAH chez les les atypiques
Sebunkenle 22 novembre 2019 à 14:48

Yo les apiepeoplelais(e)s

Je me demandais juste si par hasard. Les troubles de l'attention ne seraient pas quelque chose de fréquent chez les HP ? Du au fait qu'ils auraient les cerveau qui bouillonne à deux à l'heure sans arrêts et que ça ne s'arrête jamais. Un peut comme une sorte d'hyperactivité cérébral. Voilà c'est tout. Il y a peut être une corrélation. Qui sait. Je parle des HP mais je ne vous ai pass oublié trés chéres TSA. A ce que j'ai lu ce serait aussi un problème de TSA. Bon peut être que je raconte n'importe quoi. J'en sait rien en faite. Ce n'est que purement hypothétique ce que je dit. Mais je pense que vos réponses seront assez pertinentes et intéressante comme toujours.

SkaZoile 22 novembre 2019 à 15:59   •  

Alors ma réponse : oui pour les HPE, pas forcément chez les HPI.

Chez les HPE, on peut aussi parler de triple H : Haut-potentiel, Hyperactivité, Hypersensibilité.

L'Hyperactivité chez les HPE se définit avant tout par le bouillonnement cérébral permanent que nous avons, ne laissant aucune place au répit intellectuel, à cause de notre Hypersensibilité (et donc énormément de stimulis à gérer). Physiquement, on peut paraître "nerveusement" normal tout en étant hyperactif. La concentration n'est en général pas trop impactée par contre. On s'est habitué à faire plusieurs choses en même temps (en réalité penser à plusieurs choses en même temps)... Certains auront par contre des troubles d'insomnie, ou des déphasements jour/nuit à cause de ça... Pas mon cas personnellement, mais la nuit étant plus calme en terme de stimulis, c'est un moment plus propice pour se concentrer sur une tâche unique.

Sebunkenle 22 novembre 2019 à 16:35   •  

Cool. Merci pour ton éclairicement. Skazoi.
Pour les problèmes nocturnes je connais bien ça. Même si ça fait plusieurs semaines que je dort bien en ce moment.

Lespetitsbonheursle 02 décembre 2019 à 10:01   •  

Merci d'aborder ce sujet.
TDAH, quel handicap! Je m'ennuie très très vite et ma concentration est très limitée. Je pense que j'arrive à compenser et les gens ne le remarquent pas.
Mon fils est très handicapé au quotidien et chaque tâche est compliquée. Il est en échec scolaire.
Comment avez-vous été diagnostiqué ?
Pour mon fils, nous avons dû aller chez le psychomotricien et nous attendons un rdv chez un neuropsychologue.

Lily2424le 04 décembre 2019 à 09:09   •  

Hello,

Oui merci @Sebunken d'aborder le sujet.

Je n'ose le faire depuis quelques semaines, ne sachant pas ce que je veux en faire.
Pour ma part, je ne sais pas dans "quelle case" je suis. Je me sens atypique mais sans savoir ce que je suis. Je suis hypersensible c'est incontestable. Avec un fonctionnement de cerveau droit, global, à ceci près que je n'ai pas toujours de la mémoire et surtout que je ne comprends pas les choses plus vite que la moyenne des gens. Sauf quand il s'agit de comportements, d'empathie. Là je suis très rapide pour comprendre ce qui se passe. Bref...
Depuis plusieurs semaines, je pense être TDA hypoactive. Mais je n'arrive pas à trouver comment le confirmer. Après une expérience plutôt traumatisante chez un très mauvais psychiatre il y a 15 jours, je ne sais plus s'il faut chercher ou pas.
Je sais juste que mon quotidien est très compliqué à gérer pour moi et que je me mets sous haute surveillance et pression depuis ma plus tendre enfance, pour essayer de m'adapter et me fondre à la masse. Sauf que cela me rend malade au final... C'est un vrai cercle vicieux.

Faut-il finalement être diagnostiqué ? Quelles solutions existent ? Je me dis en lisant les posts sur ce forum, qu'il doit y avoir là aussi tout un panel de TDA...
Je viens de commencer de la kinésiologie pour tenter d'être mieux au travail, améliorer ma concentration et de vivre cela pleinement, au lieu d'essayer d'être autrement.

Je suis convaincue qu'il y a bien une corrélation entre toutes mes particularités.

Sebunkenle 04 décembre 2019 à 10:06   •  

Hello.@lespetitsbonheurs et @Lily2424
Je suis vraiment désolé de ne pas pouvoir vous apporter de réponses là dessus. Pour être diagnostiqué ou pas. Car en ce moment on est surendetté chez moi. Donc pas les moyens de faire un quelconque bilan ou test neurologique pour moi. Sinon je ne connais qu'un test de TDAH sur internet. Et encore les tests sur internet ne sont évidémment pas ce qu'il y a de plus fiable quant à un quelconque audiagnostiqué j'en convien. Mais ça pourrat peut être vous donner des pistes au pire.

Voilà le fameux test. C'est un test à faire à deux avec un proche.

https://test-copeland.appspot.com/

Sinon je ne vous en ai pas parler mais des gens me suspectent d'être TDA (rêveur)aussi. Il y a des période de ma vie ou j'était h24 dans la lune et ou je faisait ENORMEMENT de gage et d'oublie. J'ai énormement de mal à suivre un film sans oerdre le fil de l'histoire. Et en ce moment quand je lie des livres. J'ai beaucoups de mal à faire des liens entre les idées et à comprendre tout simplement. Même quand c'est un livre qui est pourtant super simple à comprendre. Au travail ou en stage n'en parlons pas. Ca m'a presque traumatisé. Enfin bon j'ai souvent l'impression d'être demeuré ou simplet mentalement. Vous aussi vous zapez une partie des consignes ou n'arrivez pas à faire une tache dans l'ordre chronologique ? Ou même faire quelque chose correctement sans oublié. Moi je sait que les tâches répétitives et rébarbative sont un véritable enfer pour moi. J'ai l'impression d'être dans un état de mort cérébral dans ces moments là.

SkaZoile 04 décembre 2019 à 10:18   •  

Je ne suis pas sur que l'on puisse lié le TDAH à la "Haute Potentialité". Alors que l'on est dans un trouble pour le premier, concernant une partie de la population quelque soit son niveau d'intelligence évalué, on est plus dans un mode de fonctionnement commun ("normal"?) pour le HP, avec pas mal de mécanismes d'adaptation.

Mais les deux "diagnostics" pourraient être évoqués en parallèle pour une même personne, sans en faire une généralité.

Sebunkenle 04 décembre 2019 à 10:38   •  

@SkaZoi

Oui c'est sur que ce n'est pas systématique. Mais sinon j'ai du mal à te suivre. Tu disait le contraire de ce que tu dit maintenant. Je ne sait pas. C'est peut être moi qui me trompe. Mais ça me laisse perplexe en tout cas. Ton premier post sur ce topic ne disait pas ça pourtant il me semble.

Sinon voilà un site qui pourrait peut être en aider certains aussi. Pour ce découvrire ou ce comprendre.

http://www.tdah-adulte.org/

SkaZoile 04 décembre 2019 à 10:43   •  

Je n'ai pas évoqué le TDAH dans ma première réponse à ton post. L'hyperactivité est un "trait de caractère" commun aux HP, pas un trouble.

Sebunkenle 04 décembre 2019 à 10:56   •  

Ha ok.

Sebunkenle 04 décembre 2019 à 10:56   •  

Sinon Il y a même une rubrique diagnostiqué dans ce site.

Lily2424le 04 décembre 2019 à 10:59   •  

J'ai fais tous les tests que j'ai pu trouver sur internet, dont celui que tu proposes et les résultats confirment tous. Mais j'avais besoin de la confirmation de quelqu'un de spécialisé là dessus. Pour être sûre qu'il n'y a pas encore autre chose. Comme on ne me trouve jamais rien et qu'on met toujours ça sur le stress et le "y a qu'à lâcher prise" ! Toutes les solutions que je trouve ne résolvent jamais totalement ce qui cloche chez moi...

Travailler avec des sollicitations permanentes et/ou des tâches répétitives qui ne stimulent pas l'intellect me rendent limite hystérique tellement je m'embourbe à force d'essayer. Je suis sensible au moindre petit bruit. Je ne peux me concentrer si j'entends une conversation au loin. Mon cerveau semble se diviser en 2 et tenter de suivre la conversation tout en effectuant la tâche sur laquelle j'étais. Et quand je parviens à me concentrer suffisamment, je suis épuisée au bout d'une journée. Vidée, comme en mort cérébrale comme tu dis. Et de toute façon je suis d'une lenteur telle que cela fini toujours par poser problèmes.

Le site tdah-adulte.org est vraiment bien fait. Je suis dessus tous les soirs.

Sebunkenle 04 décembre 2019 à 11:36   •  

Ha d'accord. Sinon oui le site est ultra complet et détaillé.

emanule 04 décembre 2019 à 15:25   •  

Bonjour a tous.
J'ai beaucoup hésité avant de poster ce qui suis.
Beaucoup hésité,car je veux le bien de tous,je ne veux heurter personne.
Chacun évolue a son rythme,et tout le monde ne ressens pas les mêmes choses.
Mais quand même,pourquoi ne pas essayer de vous comprendre plus par vos propres expériences et ressentis?
On a beaucoup d'informations sur ce forum,plein de gens hyper calés,comme@Gwenouille @Roth @cheshire @Merlin.... C'est une grande chance pour nous.Il existe quantités de livres aussi.
Je comprend que vous ayez besoin d'une "validation extérieur",de spécialistes.
Mais une fois que vous avez vus que ces spécialistes ne vous apportent rien de plus,pourquoi ne pas vous écouter plus ?
Aucun spécialiste ne vous connaitra jamais aussi bien que vous même.
@Sebunken tu dis ne pas avoir les moyens de passer des tests,mais sais tu qu'on peut passer le wais gratuitement ?
Avec des délais bien sur mais bon.
Je veux dire par la qu'on a la chance d'avoir beaucoup d'informations à porté de main.
Il faut la saisir,mais il faut aussi apprendre a s'écouter sois même,se faire confiance.
Vous êtes différents,autistes,hp a quelques points de QI prêt,proche du profil asperger?
Faite en une force bon dieu,plutôt qu'une faiblesse.
Tant mieux d'être différend,grand bien nous fasse!
Arrêtez de souffrir de ça,et ouvrez vous vous même !
Voila je vais peut être en prendre plein la tête mais je voulais dire tout ca.
Arrêtons de nous titurer a chercher qui nous sommes chez les autres et trouvons nous même la solution.
Voila désolé du dérangement,mais je vous veux le plus grand bien.
C'est vous qui vous vous connaissez le mieux.

Sebunkenle 04 décembre 2019 à 18:49   •  

Salut emanu. Non non non ne t'en fait pas tu ne t'en prendra pas pleins la geule 😉 En tout cas pas sur ce site c'est sur.

Pour ce qui est du tests wais. Je suis un peut sceptique à vrai dire quand à la véridicité des ses résultats.

Mais sinon oui lâcher prise et ce jeter à l'eau est trés important c'est vrai quelque part. Quand on est dans le contrôle et la trituration de soi. Ben on stagne un peu quoi.

emanule 04 décembre 2019 à 20:51   •  

Oui sebunken c'est bien ce que je voulais dire,lâcher prise et se jeter a l'eau,pour ne pas stagner et se triturer.
J'ai peur d'avoir été un peu trop direct,merci de me rassurer😉
Tu as des Doutes sur la véracité du wais?
C'est ton droit,j'ai des doutes aussi!
Alors j'ai arrêté de me titurer,je vois bien que j'ai des capacités,tous les jours au boulot.
C'est gros comme le nez au milieu de la figure,je ne comprend pas comment j'ai fait pour ne pas le voir ou le nier avant!
Alors peut etre pas assez pour etre HP,je n'en sais rien.
Mais j'ai aussi compris pourquoi je manquais de confiance en moi,et pourquoi je ne comprenais rien aux autres.
C'est ce que je voulais dire.
Une fois qu'on a toutes les infos,il faut se faire violence,et chercher a se comprendre sois même.
Avec des tests si on en ressens le besoin,mais apparemment @Sebunken tu es comme moi tu n'en as peut être pas besoin.

Gwenouillele 04 décembre 2019 à 21:06   •  

Perso je pense que oui, le TDA est plus fréquent chez les HPI et chez les TSA. Avec ou sans H. En fait l'hyperactivité n'est pas toujours présente, mais le trouble de l'attention existe souvent chez les HPI. D'ailleurs dans nombre d'émission qui évoquent le TDA(H), on voit que ce sont souvent des enfants qualifiés d'intelligence. Si TSA il y a, la question de TDA arrive tjr un jour ou l'autre sur le plateau, et de fait, il semblerait que certains spécialistes ne fassent plus trop la différence entre les deux (à vérifier, c'est ce que j'ai entendu mais info à prendre avec des pincettes).
Seulement, peu de personnes savent qu'on peut avoir un TDA sans le H. Pour la plupart, le TDA est principalement caractérisé par le H qui fait que le TDA est très visible. Mais on peut avoir un trouble de l'attention sans sauter partout. Par ex chez ma mère ça se caractérisait autrement : on l'appelle 10 fois alors qu'on est à 50 cm d'elle, et elle ne réalise pas qu'on lui parle... Idem, je suis probablement TDA mais absolument pas H. Et chez moi ça se caractérise par ex bah hier matin, départ à l'école. Oublie du portable. Je remonte pour le chercher. Je réalise que j'ai oublié mon bonnet et mon écharpe la veille au boulot. Je file à l'école, une fois arrivée je réalise que j'ai oublié le doudou de ma famille. Je me retape un aller-retour. Ou encore pendant mes cours de chant "on a passé le niveau où on se retourne à chaque fois que qqn ouvre la porte". Bah ouais mais c'est plus fort que moi... Ou alors au bureau, quand une personne attend 10 secondes que je suis serre la main sauf que j'ai même pas réalisé qu'il était là, et que je sursaute quand on me touche l'épaule. Hyperfocus/hypofocus...

Bref, pour moi le TDA est aussi très présent chez les HPI.

Gwenouillele 04 décembre 2019 à 21:09   •  

Pour moi les HPE sont des gens qui ont un haut quotient émotionnel, qui sont hypersensibles, et donc souvent HPI/HPE je ne vois pas trop la différence... :/

ouestlebonheurle 04 décembre 2019 à 22:11   •  

J'ai cherché un peu et ya pas d'études qui prouvent qu'il y a plus de problème chez les hpi que chez les autres.
Malgré tout bcp de hpi témoignent de certaines problématiques communes.
Au Québec le tda sans h est bien séparé du hpi. Ya pas vraiment de hpi là bas mais juste un panel de trouble ou handicap avec ou sans déficit d'intelligence.
Les solutions ne sont pas liés aux hpi. Mais a l'écosystème lié.

Mon fils a fait le test attentionnel avec une neuropsy et il s'est avéré qu'il a "réussit" ... Entendez par là qu'il a un score moyen par rapport à son âge.
N'empêche à 3 ans il ne concentrait jamais plus de 5 min et repartait dans la lune ou s'énervait. Le temps augmente de plus en plus avec l'âge mais pas suffisamment pour faire 2 fois 3h à l'école ...
Alors je suis dépitée. Parce que au final il faut quoi pour montrer que ça va pas !
Je ne sais même pas qui doit valider un Tda pour reconnaissance à la MDPH et avoir une AVS...

Moi même j'ai des oublis ultra fréquent, je pense à tellement de choses que j'oublie la précédente ... J'ai un système de mémos visuels pour les choses importantes sinon je peux passer 3 mois à faire un truc que j'ai promis parce que j'oublie en journée et trop fatiguée le soir ^^
Après j'ai une mémoire de travail assez importante donc je suis capable de compenser au boulot et être même très bonne pour archiver les choses mais il me faut plusieurs éléments avant de me rappeler du sujet (j'en ai une vingtaine à traiter et tous ne sont pas là la même journée)

Bref moi ce que j'ai note aussi c'est l'impulsivité (mon cas et celui de mes 2 enfants) et l'incapacité de finir une tâche sans être distrait (itou) .. Combien de hpi décrivent ça hein ??? Beaucoup je trouve
Après tant que ce n'est pas un handicap c'est un déficit mais pas un diagnostic médical
Pour le moment mon grand est juste diagnostique comme hpi et perturbé sensoriellement. Pas de prise en charge car ça se gère plus ou moins bien (il est vu comme un enfant hyper remuant, bavard et un peu impoli)
Le petit on est perdu vu que personne ne veut lui trouver sa vraie case... Alors on va voir l'ergothérapeute

emanule 05 décembre 2019 à 06:30   •  

Je vous le disais,@Gwenouille est une mine d'or a elle toute seul!
@ouestlebonheur ergothérapeute je ne connais pas.
Mais je t'encourage vivement a continuer tes recherches,pour le bien de toute ta petite tribue😉

Sebunkenle 05 décembre 2019 à 08:08   •  

🙂

ouestlebonheurle 05 décembre 2019 à 08:28   •  

Cela permet de favoriser l'autonomie de la personne via rééducation et réadaptation.
Ils gèrent les handicapés.
Certains ont une spécialité en sensorialité et savent donner des astuces pour diminuer les stimulus qui t'empêche de te concentrer

emanule 05 décembre 2019 à 20:49   •  

Ok, @ouestlebonheur ca me fait penser un peu a la kinésiologie.
J'en ai fait,mais ça n'a peut-être rien à voir?
Tu connais l'EFT ?
Une méthode simple rapide et efficace pour calmer ces émotions et apprendre a les écouter.
Sur moi ça marche bien,mais faut y être réceptif quand même.
Mais des professionnels savent bien le faire fonctionner sur des enfants.

Lespetitsbonheursle 07 décembre 2019 à 11:46   •  

@Gwenouille
En réponse à ton post , différence entre HPI et HPE.
Le sujet m'interpelle beaucoup , on trouve beaucoup de livres sur le sujet du HPI et beaucoup moins sur les HPE.
IL y existe des HPI qui sont d'une intelligence rare et qui je vais dire n'ont pas trop d'émotions, je ne parle pas des alexithymiques,ça c'est encore autre chose. Après c'est peut être une histoire d'amygdale qui est le siège des émotions , je pense qu'il y a une multitude de cas tous biens différents.
Je suis HPE et je peux ressentir les émotions des gens, c'est comme si je pouvais rentrer dans leur corps et ressentir leur douleurs et leurs problématiques et parfois leurs pensées. C'est un peu flippant et surtout fatiguant mais j'apprends à me protéger.
Après , je ne suis pas spécialiste du sujet et il y a d'autres facteurs qui peuvent rentrer en compte, le cheminement de la personne, celui qui bloque ses émotions a peut-être rencontré des problèmes et a tout bloqué pour se protéger....
Pardon, je m'éloigne du TDAH....

Gwenouillele 07 décembre 2019 à 12:43   •  

Pour moi à la base le HPE n'est pas celui qui va ressentir très fort, car on peut tous ressentir très fort. Les asperger ressentent aussi très fort les émotions des autres, c'est surtout celui qui va être capable de les contrôler et d'avoir juste le comportement adapté par rapport à l'autre en toute circonstance, c'est à dire quelqu'un de très stable intérieurement au niveau émotionnel. Ce n'est pas tant dans la quantité que dans la qualité, voila ce que je pense. D'ailleurs quand on parle de haut quotient émotionnel, c'est ça qui est recherché en entreprise, la capacité à s'adapter émotionnellement à toutes les circonstances. Quelqu'un qui ne perdra pas son sang-froid. Après, ressentir les émotions des autres très vivement, tu retrouves ça chez tous les HPI. Si tu parles avec eux, tu verras qu'ils ont tous un peu le sentiment d'être dans la tête de l'autre, de savoir comment les autres vont répondre, comment ils vont agir. Y'avait d'ailleurs il y a quelque mois une personne qui avait posté sur ce forum sa rencontre avec une femme, et ils lui disait tout ce qu'elle ressentait/pensait en temps réel.
Bref, pour moi le HPE c'est plutôt dans la capacité à gérer ses émotions.

emanule 07 décembre 2019 à 18:08   •  

Bon moi je croyais que c'était le contraire,le HPI gérait ces émotions,pas le HPE.
Mais ça s'arrête la en gros de toute façons.
Les deux sont des HP.

ouestlebonheurle 07 décembre 2019 à 19:17   •  

Bah moi j'ai pas compris la différence et je me demande desfois si c'est pas juste un phénomène de mode ce mythe autour des HP. J'ai hâte que des études soient faites sur le côté neurologique comme les aspies ou les TDAh qui montrent que c'est de naissance et le fonctionnement différent.
La j'ai juste l'impression qu'on a fait une compilation de comportement ???
En fait je pense avoir soit un fond de TDAh soit de TSA associé à ce haut QI. Mais bon on fait avec hein. C'est peut être ça la différence entre les homogènes et les hétérogène c'est un trouble associé qui les empêche d'exploiter à fond le potentiel ???

Fanny-146le 07 décembre 2019 à 19:55   •  

https://www.ra-sante.com/enfant-precoce-etude-cerveau-lyon-121798.html

emanule 07 décembre 2019 à 22:07   •  

Génial @fanny-146
On peut résumé ca en HPI = complexe et HPE laminaire non?
Enfin je ne veux pas faire dans le subjectif hein!
Mais ca me parle tellement laminaire!
@julien faudrait que tu sorte de ta pause un tout petit moment,pour regarder ça😉 😄

Cameleazebrale 07 décembre 2019 à 22:45   •  

J'ai longtemps étudié le TDAH, pour ma fille, elle a été suivie dans un centre spécialisé pour les Hauts potentiels... Résultat, ils n'ont pas posé de diagnostique, ils on noté qu'elle en avait toutes les caractéristiques et on conseillé un bilan auprès d'une neurologue. La neurologue c'est contenté de reprendre les résultats des tests et de dire que le fait qu'elle soit angoissée suffise à expliquer ses difficultés attentionnelles. Au final de toute façon on ne peut même en faisant une évaluation neuropsychologique, même en faisant des test diagnostiquer un TDAH. "Il n'existe pas de profil psychométrique spécifique à ce trouble. Néanmoins, l'analyse de la distribution des scores à certains subtests permet la mise en évidence de troubles de l'attention, ce qui peut représenter un signe d'appel majeur." Du coup très difficile de trouver un neurologue qui pose un diagnostique... on tourne en rond....
Par contre on peut aujourd'hui grâce à un IRM

Cameleazebrale 07 décembre 2019 à 22:49   •  

mince envoyé avant de finir... 😉 donc grâce à un IRM on peut voir avec certitude maintenant s'il y a un H... Alors déjà si l'on peut diagnostiquer que l'on a une pensée arborescente (philocognitif), après le reste va surement suivre, il séparent déjà en 3 catégories, les laminaires et les complexes et un très petit pourcentage entre les deux... La science et les cognitivistes avancent... Les troubles de l'attention sont encore mal compris et peuvent avoirs différentes causes...

Sebunkenle 08 décembre 2019 à 07:41   •  

@Fanny-146
Article trés interressant et éclaircissant.

@Cameleazebra

Mais problèmes d'inattention étaient aussi décuplée à une période où j'était trés anxieux et angoissé. Maintenant ça va beaucoups mieux. En plus j'arrive bien plus à m'auto dompter.

Julienle 08 décembre 2019 à 09:52   •  

Coucou à tous :) et merci @emanu d'avoir attiré mon attention sur cette discussion, qui m'interpelle beaucoup. Vos échanges me mettent même du baume au coeur (merciiiiii), car je traverse actuellement une petite phase de tempête, perte de sens, une nouvelle "crise d'absurdité" comme je les nomme, car elles sont récurrentes : ) et en lisant tout cela, je me sens rassuré : nous sommes tous ici en quête de sens, et de plus en plus nombreux à ne pas en trouver chez nos pourtant si dévoués "fournisseurs officiels" en tous genres : )

Le site tdah-adulte m'a éclairé, car j'y vois un recensement et une classification de caractéristiques comportementales que je partage pour certaines, mais pas au point de souffrir des conséquences évoquées, qui peuvent devenir de réels handicaps ou obsessions.

Je m'illusionne peut-être sur cette question, et j'espère que je le saurai un jour ! Mais mon ressenti est que, si le nombre de HPE, HPI, TDAG, etc... va en grandissant, c'est d'abord à cause de l'environnement dans lequel nous vivons.

Je crois qu'une proportion d'entre nous (qui reste à définir, laissant bon nombre de possibilités ouvertes) est en souffrance, non pas du fait de particularités "de naissance" mais surtout, du fait de l'évolution de nos modes de vivre ensemble. La vie "moderne" nous offre un confort matériel certain, et a écarté de nos vies certaines menaces auparavant mortelles, certaines maladies, animaux sauvages, agressions climatiques, conflits tribaux, etc... et c'est un "progrès" non négligeable.

Cependant, nos modes de vie hyper-technologisés nous apportent de nouvelles menaces : nous sommes tous en mode "d'hyper-vigilance", notre attention est constamment sollicitée par une profusion intarissable de messages, générés par la surpopulation des espaces urbains, et les motivations conquérantes des publicitaires, commerçants, politiques et religieux prosélytes, et même (je l'écris à regret), "artistes", qui forcent leur passage jusque dans nos maisons, salons, chambres à coucher, via Internet, la radio, la télévision : TOUT ESPACE est un terrain de lutte d'opinion pour ces gens, qui tentent de convaincre, pour rallier à leur cause, ou vendre leurs productions. Il faut acheter pour maintenir l'économie en phase de croissance, donc il faut produire, puis informer pour convaincre. La croyance fondamentale de nos systèmes, la croissance continue (ou devrait-on dire "croissance éternelle" pour bien marquer la dimension DELIRANTE de cette croyance :), nous rend aujourd'hui malades.

La gestion de l'argent aussi, nous obsède, c'est un sujet d'inquiétude constant. La gestion de la famille aussi, les parents, les enfants, l'école, les notes, les devoirs, les contrôles, les examens, les diplomes. Le travail impose des mises à jours constantes de nos compétences, et une anticipation constante, afin de ne pas se retrouver en situation de précarité.

Au final : nous sommes constamment en situation d'hyper-vigilance, et nous ne sommes pas "faits" pour fonctionner ainsi. Ainsi, nous réfléchissons, anticipons, planifions sans arrêt, et cette activité mentale ininterrompue, finit par devenir une maladie mentale. Aussi, la sur-profusion de messages à notre attention, finit par dérégler notre fonctionnement émotionnel et sensoriel.

Dans de tels environnements, il me semble (ce n'est que mon ressenti personnel, j'insiste :) qu'il n'est pas besoin d'avoir des caractéristiques HPE, HPI, etc... pour se sentir oppressé, agressé, envahi d'une infinité toujours renouvelée de conquérants extérieurs, qui en veulent à notre "pouvoir d'achat", "droit de vote" et autres opinions et croyances, ainsi qu'à nos émotions, en résumé : qui cherchent à capter notre attention.

Notre attention est l'objet de tant de convoitises, en tout lieu, à tout moment, jusqu'à en devenir fous.

C'est ainsi que je vois les choses, du coup, je ne cherche pas trop à me "diagnostiquer" (encore une fois, peut-être est-ce une erreur, et si ça l'est, j'espère le réaliser vite :) mais je focalise mes efforts à me protéger des assauts extérieurs, du mieux que je peux. Je patiente, un peu impuissant, attendant que la "société" se pose la question de l'utilité de la publicité, du travail (travailler 40 ans pour avoir le droit de faire une balade en forêt un lundi à 14h, ils sont SERIEUX ???), et des limites du progrès technologique devenu obsessionnel. Dans cette attente, je me réjouis que la "société" se soit emparé des questions de souffrance des femmes, de domination masculine, de destruction de la nature : ces questions vont, à mon avis, naturellement aboutir à la remise en question des organes nuisibles cités juste avant.

Cela m'a fait du bien, d'exprimer tout ceci. Merci à ceux et celles qui m'auront lu jusqu'ici :))

Sebunkenle 08 décembre 2019 à 10:18   •  

@Julien.

"Cela m'a fait du bien, d'exprimer tout ceci. Merci à ceux et celles qui m'auront lu jusqu'ici :))"

Y'a pas dquoi.

Ton intervention en valait vraiment la peine en tout cas.

D'ailleurs tu vien de soulever untrucs auquel j'avais déjà pensé. Je me demande si par hasard. Les autres stimulis comme les écrans. ( télé, youtube, certains jeux vidéos mais pas tous.) Ne serai pas en partie des destructeur d'attention. Je pense surtout à youtube. Le fait que l'on regarde pleins de vidéos à la suite. Et quelles n'aient pas forcément de lien les une aux autres parfois. Surtout que ce sont souvent des vidéos courtes. N'abimerai peut être pas forcément l'attention. Mais plutôt la concentration. Ça habituerait peut être le cerveau à sauter d'informations en informations et empécherai vraiment la focalisation.

emanule 08 décembre 2019 à 15:40   •  

@julien je suis content de ne pas t'avoir interpelé pour rien!
C'est toujours un plaisir,et je te souhaite de bien te remettre de ta crise "d'absurdité"!
En tout cas ton texte n'a rien d'absurde !


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?