Vous avez dit... atypique ?

Vaincre l'obsession

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Vous avez dit... atypique ?
  4. Vaincre l'obsession
Vaincre l'obsession
Apollosle 24 octobre 2021 à 21:27

Salut, j'ai besoin de vos conseils.

Mon cerveau combine tda/h et hpi. Une des caractéristiques qui en résulte est que je fonctionne par périodes de ce que j'appelle "fascination" - et que certains de mes proches préfèrent appeler "obsession" - où dès que je ne suis pas activement engagé dans une activité qui réclame mon attention, mon esprit se focalise sur un sujet en particulier.

Typiquement, le jeu de rôle. J'organise des parties et je crée un univers imaginaire, or je lutte parfois dans mes journées au boulot pour que ça ne prenne pas le pas sur mes tâches professionnelles. Dans l'ensemble, j'y parviens, mais quand ce n'est pas le cas, il m'est possible de jongler avec mes horaires de boulot et mon temps libre pour équilibrer les choses.

Jusqu'ici, rien de vraiment embêtant donc. Mais depuis peu le sujet de ma focalisation, c'est une personne, et je n'en peux plus, il faut que ça s'arrête parce que contrairement à un sujet, je ne peux rien en faire, ce n'est pas constructif. C'est une personne que je vois peu (une à deux fois par semaine), et donc je ne peux pas passer suffisamment de temps avec pour que la fascination passe (comme c'est le cas généralement).

Bref, ma question est la suivante : comment se débarrasse-t-on d'une obsession ? Je n'ai jamais eu à le faire auparavant.

Ambre31le 24 octobre 2021 à 23:14   •  

Et bien, pour moi, en tout cas, je crois qu'il faut la vivre, tout simplement. Sinon, cela ne passe pas. Et si tu ne peux pas voir cette personne plus souvent, il te faut peut-être accepter que cela te prenne plus longtemps pour vivre cette fascination là. Et si ça ne passe toujours pas, peut-être bien que c'est autre chose qu'une fascination.

Abderianle 25 octobre 2021 à 16:16   •  

Comprends les causes exactes de la fascination, divise-les en différents éléments, juge rationnellement si chaque sous-cause ne peut trouver satisfaction qu'en cette personne, et, dans le cas d'un test positif, fais en sorte que tes attentes puissent être comblées par une ouverture de champ, ou met fin à celles-ci en priorisant d'autres éléments plus "importants" selon des critères librement choisis (ou presque). Comme dans un jeu, diversifie toujours tes bases, c'est quand l'économie circule et se montre plurielle que l'on a de grandes chances de remporter la partie (ou le parti, ici ? 😇 ).
Une fascination saine doit-elle rationnellement conduire à une obsession ?
Si tu y réponds non, réfléchis donc au pourquoi, et au pourquoi de ta situation.
"Pourquoi, la question qui rend intelligent" ! 😉

Apollosle 26 octobre 2021 à 17:01   •  

@Ambre31, habituellement passer du temps avec la personne permet à la fascination de passer, donc effectivement il faut que ça se vive, mais comme je n'ai pas l'option habituelle, ça dure et en devient difficilement supportable. Mon besoin d'intensité est affamé.

@Abderian, en l'occurrence j'ai déjà fait ce travail, c'est un motif de situation que je connais bien et c'est pour cela que je souhaite qu'il passe. Je dois évoluer par ailleurs sur le genre de déclencheur qui initie ces fascinations, mais en attendant, très concrètement, je risque d'être bloqué avec probablement pour deux ou trois semaines au lieu de m'en débarrasser en quelques jours.

blindluckle 30 novembre 2021 à 18:19   •  

Bonjour, 🙂

Le plus rapide, c'est de remplacer la fixette par une autre.

La version plus longue (en fait, j'en sais rien) serait de comprendre pourquoi tu te trouves dans une boucle.

Le MBTI aide pas mal à appréhender comment un fonctionnement peut dérailler, comment chacun peut saccager sans s'en rendre compte la bonne harmonie de ses propres fonctions cognitives.

Socotocle 14 janvier 2022 à 07:25   •  

Je suis, moi aussi, sujet à ce type de fonctionnement.

Le risque étant de s'isoler des autres, ainsi que des autres tâches obligatoires (travail, quotidien).

Avec le temps, j'ai appris à me canaliser, ou tout du moins à faire attention.

Merlinle 14 janvier 2022 à 07:55   •  

Petite idée, comme ça, en passant : as-tu essayé de voir cette personne plus souvent ? Genre lui proposer des activités communes, l'inviter quelque part ? Cela pourrait te permettre de voir si la fascination est justifiée, et peut-être y aura-t-il un intérêt réciproque ?

Just my 2€ cents

Apollosle 16 janvier 2022 à 10:47   •  

@Merlin, c'est ma tactique habituelle, et habituellement c'est relativement envisageable, et habituellement ça me passe très vite. Là, c'est plus compliqué parce que cette personne enseigne un cours que je suis plusieurs fois par semaine, donc les interactions sont cadrées et par ailleurs il y a des enjeux.

Enfin, pour préciser : je n'ai pas envie d'être fasciné par la personne en question. J'observe des choses chez elle des comportements qui me déplaisent, ou en tous cas qui habituellement ne me donnent pas envie de m'arrêter dessus. Je ne comprends pas pourquoi malgré les défauts évidents et relativement rédhibitoires que je constate, la fascination se poursuit.

J'ai trouvé une piste dans les théories de l'attachement, généralement appliquée aux relations amoureuses mais qui à mon sens peut s'étendre à tout type de relations (pour ceux que ça intéresse, les mots-clefs de recherche sont "attachement", "évitant", "anxieux").

Mon hypothèse sur la base de cette théorie est que j'identifie inconsciemment chez elle quelque chose qui me rappelle une caractéristique des personnes qui ont été importantes dans ma vie / mon enfance, et que du coup, malgré toute mon analyse rationnelle, l'affect / la fascination s'exerce. Si je parviens à trouver ce que c'est, je pourrai commencer à travailler dessus. Enfin, j'espère :)


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?