Témoignages

Après 2 échec débuts de relation, amico-sentimentale, conjointement toxique sur Apie People, faut-il rester sur le site ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Après 2 échec débuts de relation, amico-sentimentale, conjointement toxique sur apie people, faut-il rester sur le site ?
Après 2 échec débuts de relation, amico-sentimentale, conjointement toxique sur Apie People, faut-il rester sur le site ?
Vampradale 27 janvier 2020 à 12:26

Voilà, inscrit sur ce site depuis quelques mois, je n'y vais que de manière périodique, car l'accessibilité d'Apie via le portable est plutôt mauvaise.

J'ai essuyer 2 relations amico-sentimentales-sociales catastrophiques

Je suis trop gentil trop bon , mais paradoxalement, ultra violent dans mon état limite, l'incompréhension règne dans l'interprétation textuelle

Au début cela ce passe bien, des débuts d'affinités ce tissent

Cependant, entre HP, hyper émotif, Border line,Schizotipique, que sais-je.

Ça devient très compliqué et pas gerable.
Entre ses soucis et les leurs, on voit des climats de personnes balafrés, détruits par la vie.Ce disant normaupensant, mais recherchant la compréhension atypique et inversement, on reste dans une im compréhension totale.

Donc savoir si c'est résonnable de rester sur le site, si on est sujet à la violence, ou si entreprendre avec responsabilité, de partir.

Merci en toute cordialité

Fropople 27 janvier 2020 à 12:57

Salut @Vamprada,
J'ai du mal à cerner ce que tu désires... tu souhaites partir ?
Je veux dire tu es libres de tes décisions donc je ne comprend pas pourquoi tu sollicites un avis extérieur 🤔.
Si c'est pour prendre du recul sur tes 2 relations échecs, je ne saurais quoi te dire car je ne saisie pas ce que tu attends, ni à quels points elles ont été "toxiques"...

tu dis citation :
Entre ses soucis et les leurs, on voit des climats de personnes balafrés, détruits par la vie.Ce disant normaupensant, mais recherchant la compréhension atypique et inversement, on reste dans une im compréhension totale.

Il semblerait qu'il y ait incompréhension puisque je n'arrive même pas à cerner si tu parle de situations précises de ton vécu ou d'une forme de généralisation potentiellement dangereuse.

Si ces 2 relations ne t'ont pas convenu, tu es libre de partir (enrichie de mauvaises mais utiles expériences).
Si tu penses ou espère faire des rencontres plus positives, tu peux rester ici parmi nous.
Il n'y a pas de bonne ou mauvaise décisions, seulement une qui peut-être te conviendra d'avantage :)

Etoilele 27 janvier 2020 à 13:16

J'aime ta Sagesse @Fropop !

Vampradale 27 janvier 2020 à 13:40

C'est très préventif de ma part en faite, je vais prendre du recul, on dit jamais deux sans trois paraît-il ? Nous verrons, je serais décisionnaire après ce bilan, je voulais surtout un oeil vétérantiste du climat du site, si d'ordre général via la plate-forme , si c'était quelque chose de récurant.

Merci pour votre temps, et l'intérêt suscité.
Cordialement

Clivele 27 janvier 2020 à 13:50

Hello, j'ai du mal à cerner le concept de relation amico-sentimentale.
Si c'est pas clair dès le début, forcément ça part ensuite en cahuète...

Chaque relation est un miroir qui nous renvoie à qui nous sommes, où nous en sommes...

Peut-être que ce site te permet de faire plus facilement des rencontres. Peut-être que ces rencontres sont plus facilement avec des profils sensibles, complexes (mais ça a aussi son intérêt. pour des personnes plus "simples" - je dis ça sans jugement, il y a toujours adopte, meetic, tinder...). Mais à mon sens, ça reste un outil.
Et je ne vois pas l'intérêt de maudire le marteau si tu te tapes sur le doigt en visant le clou.

Vampradale 27 janvier 2020 à 13:58

Comment voudrais-tu que cela soit clair dès le début,? Ton paramètre est plutôt maigre hélas de mon avis, mais d'accord sur le reste . L'écrit prête à confusion, dans l'emploi et l'appui des choses ,ensuite il y a vouloir et pouvoir, mais ça c'est propre à tout le monde, je l'accorde, je suis en incapacité d'être en relation, avec un normaupensant, aussi désirable soit la personne, j'aimerais tellement, que cela soit pas le cas. C'est terrible, mais ainsi fait.

Fropople 27 janvier 2020 à 14:01

@Vamprada, je n'ai pas encore fais de rencontre amoureuse pour l'instant mais j'ai fais de nombreuses rencontre amicale fort sympathique où les discussions était plus fluide et sans jugement ;)
Difficile de dégager un "climat du site", ceux qui y participent activement sont de nature bienveillantes, peut-être es-tu juste mal tombé, ou probablement l'incompréhension mutuelle a amenée à un cafouillis global, mais chaque personnes que tu rencontres a son propre caractère, indépendamment de si tu l'a rencontré via apie-people ou non, j'espère donc que tu ne généralisera pas ses "mauvaises expériences".

PS: ah, euh merci @Etoile ^^"

Vampradale 27 janvier 2020 à 14:09

J'ai honte d'avoir eu des réactions condescendantes et violentes , à des sujets qui me semblait immoraux. J'ai pour espoir aussi @Fropop de ne pas me résigné.

Eiramle 27 janvier 2020 à 14:10

Et sais-tu pourquoi tu es en incapacité face à un "normopensant" (je n'aime pas ce terme j'avoue... en fait je n'aime pas qu'il y ai un clivage entretenu, mais c'est HS spagrave ^^) ?

Eiramle 27 janvier 2020 à 14:12

Il n'y a pas de honte à avoir, mais avoir conscience de ses égarements et essayer de faire mieux la prochaine fois. 🙂 Et c'est ce que tu es en train de faire..!

Vampradale 27 janvier 2020 à 14:15

@Eiram pour moi c'est en déterminant qu'il y a effectivement des clivages différents que naîtra l'acceptation, la vraie .
Je n'y arrive pas je fais semblant et c'est un supplice de tout les jours.

Pourtant je les envies terriblement, j'aimerais être comme eux, si seulement.

Eiramle 27 janvier 2020 à 14:21

Alors de ma lorgnette, le souci est ton acceptation, ta propre acceptation... Commence par accepter qui tu es (donc déjà définir qui tu es), en te mettant dans la case HP si ça t'aide, afin de pouvoir enfin en sortir et voir le monde dans sa globalité et ses limites. D'ici-là, il me semble difficile d'envisager une vie en relation extérieure quand ta relation a toi-même n'est pas encore sereine.
Et du coup, le site n'a pas de responsabilité dans tes "échecs" qui n'en sont que parce que tu les considères comme telles. Essaye peut-être de changer de point de vue et de les voir comme des expériences supplémentaires qui te permettront de mieux te connaître...

Eiramle 27 janvier 2020 à 14:23

Pas sûre que mes "conseils" te soient utiles ou qu'ils répondent à tes questions... j'espère ne pas trop être à côté de la plaque... 🙂

Vampradale 27 janvier 2020 à 14:37

@Eiram je me connais par coeur,j'accepte ce que je suis, mais quand tu représentes un stéréotype de merde contemporain, difficile de ne pas subir les préjugés non etherique, complètement palpable, tu effrais ceux qui te plaisent, et tu plaisa ceux qui t'effrai entre guillemet, de cette société je vois le monde au delà des yeux et c'est bien ça le problème, je suis un dangereux taré impropre à l'affectif, je multiplie les relations à court terme sans réelle cohérence, mais j'ai jamais tenu une relation plus de 3 mois, même si je ne manque pas de travail et que j'ai une activité en statut de travailleur indépendant en parallèle, une association en cours, je suis un homme de la rue et j'suis tromatiseé par mon animalité, j'ai un parcours complètement atypique au delà du mode de pensé, je suis accro au travail , j'ai une certaine intelligence sociale, mais je pète des câbles à haute tension trop souvent,je suis très certainement plus que toi à côté de la plaque pour le coup. Je ne reproche rien au site, bien au contraire, il faut être reconnaissant, car derrière cette usage, il y a beaucoups de travail. Et j'ai plaisir à reconnaître ceci.

Berengerele 27 janvier 2020 à 14:51

Je ne pense pas que partir du site à cause de quelques expériences négatives soient constructifs. Le site permet bien d'autres choses que la rencontre. On peut prendre du recul sans se des inscrire aussi. Je pense qu'il vaut mieux également au bout de quelques échanges écrits, passer à l'oral et à la rencontre. Il y a des personnes que tu appelles normotypiques qui peuvent très bien entrer en relation avec un atypique, et des personnes atypiques qui pourraient ne pas te convenir. Le sentiment amoureux naissant est parfois un peu éloigné des caractéristiques d'une personne. Après il faut construire...Ça par contre, c'est plus long et demande patience, écoute, communication, compréhension et bienveillance par exemples.

catmissle 27 janvier 2020 à 14:51

De ce que j'ai vu sur le forum comme des approches que j'ai eues, je trouve que ce site est riche de personnes intéressantes, qui se posent des questions, sur leur profil hp, sur leur singularité en général, sur les difficultés de la vie... les discussions y sont bienveillantes, relis à froid ce que tu as reçu comme écrit, tu t'en rendras compte à la 2ème lecture.
Après c'est comme tous les sites de rencontres, ou de mises en relation des gens, ça reste des relations virtuelles, tu ne connais pas la personne en face. L'interface se fait par l'écrit, pas tjs évident de traduire ses pensées. Et même si une rencontre a lieu il faut du temps pour connaitre véritablement une personne, pour qu'elle se livre sur son vécu, sur sa vie et ce qu'elle pense. Nous sommes tous des machines complexes... désolée pour toi si les approches faites l'ont été sous climat de "sensibilités incompatibles". Une relation qui compte se mérite, en terme d' échanges et de temps passé avec l'autre; on ne peut pas faire l'économie de cet investissement, à moins de tomber sur "un double" qui pense et fonctionne comme nous (mais c'est quand même rare dans la vie!)

Je te souhaite de tomber sur des gens sympas, ouverts d'esprit, et compatibles avec ta sensibilité et ton état d'esprit 🙂

Vampradale 27 janvier 2020 à 15:05

@catmiss, trop doux ou trop brusque, ma personne ne veut absolument rien dire , quand je fais mon introspection, je suis une mélasse de bon ingrédients, mais très mal combinés, grogue, infect et imbuvable . Enfin voilà tout ceci demande méditation.

Eiramle 27 janvier 2020 à 15:13

@Vamprada... j'ai dix ans de plus que toi et je suis loin de me connaitre pour ma part..! 🙂
Peut-être as-tu l'impression de te connaître, mais nous sommes des êtres changeants (et c'est tant mieux, l'immobilisme prolongé, c'est la mort), il y a donc toujours à apprendre sur soi.
Par exemple je te trouve très dur envers toi-même... Que veux-tu dire par "un stéréotype de merde contemporain" ?

Vampradale 27 janvier 2020 à 15:36

Mais voilà regardez vous reportez tout à l'âge, dans le relationnel, comme dans l'expérience, je suis dur avec moi-même j'ai toujours auto exigé les choses, je me laisse pas de cadeau c'est vrai. Les jugements d'apparats vis à vis des gens c'est toujours un soucis, les codes vestimentaires, etc la France est championne ded castages sociaux par des codes, donc des préjugés. C'est très français mais ça tend à disparaître, ou à se raffermir, c'est difficilement visible encore.

Eiramle 27 janvier 2020 à 16:02

Mon commentaire sur l'âge n'était qu'une boutade (d'où le smiley 😉 ), juste pour te dire que 10 ans de plus ne me permettent pas, me concernant, de me dire que je me connais si bien que ça, parce que nous ne sommes pas objectifs sur nous-même en réalité...
Quant à l'hyper-exigence, si tu l'es envers toi, il y a de fortes chances que tu sois également très exigeant envers les autres...ce qui peut te poser problème dans ton relationnel à autrui.
L'indulgence et le droit à l'erreur me semblent être des pistes que tu pourrais éventuellement explorer.
Mais ce ne sera toujours que mon "avis", biaisé forcément. 🙂

Vampradale 27 janvier 2020 à 16:13

Quand je dis connaître, c'est partiel il y a toujours la vision des autres, qui représentent leurs points de vues, leurs droits juste ou faux à nos yeux. Dans 10 ans les décharges hormonales de la jeunesse, ça passera bien, c'est ce que je me dis, sûrement pas le moment, je pourrais être plus sage et résonné, j'espère.

Eiramle 27 janvier 2020 à 16:34

Allez, je reconnais que je fais ma chieuse, mais c'est parce que : "Quand je dis connaître, c'est partiel" me semble plus juste que ta réponse précédente : "je me connais par coeur" 😉
Quant à être plus sage et raisonné avec 10 ans d'expériences de plus, c'est pas dit malheureusement ! 😄 Ou heureusement, question de point de vue 😉

Tao-mele 01 février 2020 à 19:52

@Vamprada, le livre de Elain Aron "Aimer quand on est hypersensibles" pourrait t'intéresser.
Le couple est plus un challenge qu'un refuge, ça demande aussi de bien se connaître, ça prend du temps à construire et beaucoup de bienveillance.
Trouver la bonne personne c'est un peu une loterie, une série d'essai-erreur. Deux bons ingrédients mal associés peuvent faire un très mauvais mélange, alors que dissociés ils font des merveilles dans d'autres recettes.
N'incrimine pas le site, plutôt la vie... qui est comme ça.
Bonne route à toi,

Tao-mele 01 février 2020 à 19:56

@Vamprada. Dernière chose : commencer par être bienveillant avec soi-même... une vraie rééducation mais indispensable pour assainir exigences et relationnel. J'en suis là aussi : )

Kundunle 17 février 2020 à 18:59

Salut Vamprada,
As-tu jamais pensé à essayer une psychothérapie ? Quand je lis dans tes propos la faible estime que tu sembles avoir pour toi même, il me semble que tu aurais beaucoup a y gagner pour commencer par te réconcilier avec la personne que tu es. On peut difficilement aimer les autres sans avoir de l'amour sur soi-même. Ce peut-être aussi l'occasion d'analyser tes relations aux autres avec l'aide d'un regard extérieur. Souvent c'est très éclairant pour cesser de reproduire encore et encore les mêmes erreurs. Car tout seul on n'est jamais objectif. A titre personnel, c'est une expérience qui m'a beaucoup fait avancer. Il y a des gens pour penser que c'est dévalorisant d'aller voir un psy, mais ceux qui l'ont fait savent que c'est plutôt un acte courageux et un grand cadeau que l'on se fait à soi-même. Je te souhaite de parvenir à trouver cet apaisement auquel tu aspires.

Berengerele 18 février 2020 à 21:11

@En accord avec Tao-me. Il me semble aussi qu'avant de trouver, il faut s'être pris quelques râteaux!

Florusle 22 février 2020 à 11:20

D'accord avec @Kundun et @Tao-me ...
Tu sembles avoir beaucoup de colère et peu d'indulgence pour toi-même... Je suis passée par là moi aussi. Apprendre à se regarder avec douceur calme les souffrances et permet de continuer à progresser dans sa relation à soi et à l'autre. La douceur n'empêche pas la lucidité, bien au contraire, elle est je pense plus objective que la brutalité qui exacerbe les défauts et masque les qualités...
Avant d'être en couple (ce qui suppose de parvenir à aimer l'autre), il est primordial de parvenir à s'aimer soi-même, car cela donne la force d'aimer l'autre de manière juste et harmonieuse...
Je te souhaite de trouver en toi cet amour, afin de le partager ensuite avec la femme que tu aimeras :)
Belle route à toi!

MiRale 29 mars 2020 à 13:04

@Vamprada Hello, je ne sais pas où tu en es.
J'ai deux expériences à partager.

La 1re : J'ai fait une rencontre dans un objectif amoureux ici. Ca a été très simple, on a échangé rapidement mais l'échange était intéressant, puis l'occasion a fait qu'on s'est vite rencontré.

Oui, une relation "amico-sentimentale-sociale" a débuté, mais n'est-ce pas simplement la phase de séduction?
Le moment qu'il est nécessaire de prendre pour comprendre et ressentir si notre coeur, notre intuition et notre intellect nous dirigent vers une relation sociale (une connaissance plus ou moins intéressante), une relation amicale (une personne que l'on veut découvrir et pourquoi pas en faire un ami, un vrai) ou une relation amoureuse ?
Pour ma part, cette rencontre m'amène vers une relation amicale (on verra dans le temps sil elle perdure) et nous avons eu l'honnêteté et la sagesse d'être clair assez rapidement.
Parfois les douleurs viennent du fait qu'on n'est pas assez au clair avec soi même concernant ce qui nous fait vraiment du bien (dans un objectif d'épanouissement amoureux). Quand je dis pas assez au clair avec soi, c'est que cette quette n'est pas évidente. Pour ma part il m'a fallu un certain temps et pas mal d'expériences sentimentales (avec ses lots de douleurs - une rupture, une déception, ce n'est jamais facile à vivre) pour comprendre. D'ailleurs, ai-je vraiment compris? La suite me le dira 😉
C'est en tous cas ce que j'ai appris de moi avec le temps, et ce que j'ai su faire cette fois ... et ce que j'ai envie de partager dans ce fil de discussion.

La 2nde : J'ai récemment passé mes tests QI justement pour savoir si mes particularités et attentes, étaient liées à une possible "zébritude". Le savoir me permet de m'accepter dans mes particularités et ne pas m'infliger une injonction inconsciente mais permanente d'être dans la norme. J'ai toujours multiplié des connexions sociales variées pour me sentir complète. En amour, j'ai toujours culpabilisé de m'ennuyer un peu, d'avoir envie de tellement de choses... je me demandais si je n'étais pas trop exigeante et une éternelle insatisfaite. Et bien oui, mais je sais pourquoi! A moi de voir ce que j'en fais bien sûr. 🙂

Bref, je peux enfin faire la part des choses. Suivant moi même une thérapie depuis... 4 ans (mon test QI date d'il y a 6 mois), je comprends aujourd'hui que mes douleurs, le fait de me sentir plus ou moins "monstre", n'est pas du au fait d'être zèbre (ou pas uniquement).
Mes douleurs sont surtout liées aux stratégies que j'ai mises en place face à ce que j'ai vécu.. ces stratégies de protection (ou d'adaptation) m'ont donné certaines croyances (ou mon comportement s'est programmé selon ces croyances) qui sont devenues de facteurs limitants dans ma vie.
Je travaille à défaire ces stratégies limitantes (pour le pro et le social, ça y est - mais elles sont plus tenaces en amour). Se savoir HPI aide pour affiner la compréhension de soi même, mais n'explique pas tout. C'est au final beaucoup plus subtil et complexe que ça.

Bien sûr, c'est un vécu personnel que je te livre, je ne peux pas prétendre que c'est comme ça pour tout le monde. Mais si ça te permet de te positionner et ouvrir des pistes dans tes recherches et souhaits de compréhension, tant mieux.

Bon courage, et oui, je trouve que nous sommes plutôt bienveillant sur Apie ! 😀 J'en profite pour saluer tout le monde, j'espère que le confinement se passe bien.

Juliette...le 29 mars 2020 à 13:15

Coucou @MiRa! C'est exactement ça qu'il faut faire, et on sent, dans ton témoignage, que tu avances à grands pas. Sinon, oui, moi je "gère" le confinement jusque là 🙂

Maverickle 29 mars 2020 à 18:03

Bonjour @Vamprada,

Je rejoins les commentaires de @Juliette..., @Florus, @Kundun, @catmiss et toutes les autres personnes que j'oublie.

Tel que je comprends ce que tu essaies d'exprimer, tu as d'abord un gros travail à faire sur toi-même. Que ce soit passer un test de QI pour confirmer si tu es HP, ou entamer/poursuivre une psychothérapie, tu dois d'abord travailler sur ta colère. La comprendre, retrouver ses racines, les extirper de ton inconscient, les verbaliser, peut-être la laisser sortir tout simplement ...

Pour répondre à ta première question, comme @Fropop et d'autres, le site lui-même n'est pas en cause dans tes premières déceptions. Donc mon conseil : RESTE ! Et écris, échange, discute, communique ... ne reste pas seul à remâcher ta colère. Extériorise-là autant que tu peux par l'écriture, ici ou ailleurs.

Tu pourras ensuite plus facilement aborder les autres, normo-typiques ou pas, parce que tu sauras mieux détecter dans tes propres irritations ce qui vient de ton passé/passif et ce qui est vraiment le fait de l'autre. Si tu as évacué une part importante de ta colère, tu seras aussi mieux à même de considérer que le "quelque-chose" de l'autre qui lui revient bien et qui t'énerve n'a pas tant d'importance que cela. Et tu sauras aussi mieux ce que tu cherches, et le "prix" que tu es prêt à payer pour l'avoir. Dans bien des circonstances, pour pouvoir être bien avec l'autre, tu devras "t'asseoir" sur de grandes convictions ou plus souvent des petits détails qui te crispent, mais qui n'en valent pas la peine par rapport à l'enjeu.

Je t'en parle assez confortablement, parce que je crois que je suis dans une situation assez proche de la tienne. Je suis toujours habité d'une grande colère, que mes progrès récents ne m'ont pas encore permis d'évacuer. Je redoute encore, chaque jour, qu'elle prenne le pas sur toutes les bonnes choses qui m'arrivent depuis 3 mois que je suis sur le site.

Je me visualise depuis quelques années comme un Dr Jekyll, "éduqué", présentable et avec de bonnes manières, "propre sur lui", le gendre idéal, mais qui dissimule un Mr Hyde très dangereux. Cette vision s'est encore renforcée depuis 3 mois, parce que le travail réalisé m'a permis de comprendre quand et pourquoi dans mon enfance Mr Hyde est apparu, et surtout pourquoi et comment Dr Jekyll lui a collé un couvercle sur la tête et l'a confiné aussi longtemps. Il faudra qu'une ou un psy m'aide à confirmer ou infirmer mes hypothèses, mais elles tiennent assez bien la route, me semble-t-il. Grâce à son emprise, Dr Jekyll a réussi à s'établir comme caméléon dans la société, en respectant en apparence les règles de la normalité. Mais Mr Hyde est resté bien vivant dessous. Quand Dr Jekyll a commencé à se sentir mal à l'aise ou malmené par les "normo-pensants", il a repris du poil de la bête 😈 et a commencé à ressortir par les fissures. Depuis 2 ans et demi, ça se fissure de partout, le gentil couple bourgeois, le gentil boulot de cadre sup', le gentil bénévole d'association ... tout a fini par péter ! Comme j'ai la chance de m'être bien organisé, c'est libre de toute attache mais très solitaire que j'ai abordé 2020 ... en ayant tout juste découvert le site APIE !

C'est mon point d'appui depuis 3 mois, et même si beaucoup de choses restent compliquées et beaucoup de problèmes à résoudre, je me sens dans une excellente dynamique, prêt à soulever le monde. Et accessoirement, à laisser Mr Hyde sortir du bois, à le canaliser, à faire en sorte qu'il prenne sa place de la façon la plus harmonieuse possible, et sans faire de mal à personne autour. Parce que les autres, ces autres si difficiles à capter et à comprendre, n'ont pas à payer les pots cassés. J'espère au contraire leur donner le meilleur de moi-même, encore meilleur parce que Hyde libéré sera créateur ... une intuition, comme ça ...

Quand tu écris que "tu représentes un stéréotype de merde contemporain", excuse-moi, mais tu es dans l'interprétation de ce que les autres pensent de toi (ou alors, je n'ai rien compris à ce que tu veux dire). Le 3ème accord toltèque t'invite à "ne faire aucune supposition" sur ce que voient ou pensent les autres en te considérant. Travaille dessus, et aussi sur le 1er, à faire en sorte que "ta parole soit impeccable". Car dans tes écrits, tu es parfois à la limite du dérapage.

Essaie par exemple de ne pas considérer l'autre d'emblée comme "normo-pensant" ou "normo-pensante", ni même HP d'ailleurs. C'est un être humain et une personne, point. Commence par là. Découvre la personne pour qui elle est, pas pour les étiquettes qu'elle se donne ni celles que tu lui colles. Oublie ces foutues étiquettes. Considère-là plutôt comme un miroir : Tu souffres ? Il ou elle aussi. Tu es déchiré par la solitude ? Il ou elle également, sans trop de doutes. Tu as peur (peu importe de quoi) ? Pareil pour l'autre. Parle, et il ou elle t'écoutera. Écoute à ton tour quand il ou elle parlera. Et écoute vraiment ! car c'est souvent dur d'empêcher son cerveau de repartir en roue libre sur ses propres préoccupations quand il faut au contraire s'intéresser à l'autre.

Et pour paraphraser Kennedy : Ne te demande pas ce que l'autre peut faire pour toi, demande-toi ce que tu peux faire pour l'autre. Cherche ce que tu peux lui apporter qui va te rendre indispensable, et qui va le ou la motiver à te donner son meilleur dans l'autre sens. Et réfléchis à tout ce à quoi tu es prêt à renoncer pour pouvoir le recevoir encore et encore, quand ce te sera devenu indispensable à toi aussi.

Souris et il ou elle sourira. Écoute, et il ou elle t'écoutera. Donne, et il ou elle te donnera. Ouvre-toi, et il ou elle s'ouvrira.
N'attends rien, et tout ce qui t'arrivera sera une surprise, et il te faudra toute ton intelligence d'humain, et tout ton potentiel intellectuel et émotionnel, pour en faire quelque chose de bénéfique.

Je ne pensais pas en écrire autant, et je me trouve très emphatique en me relisant, mais je ne renie rien.

Porte-toi bien.
Maverick


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?