La communauté • Témoignages

"Bande de gamins !"
Abderianle 25 janvier 2019 à 00:29

"Aux âmes bien nées la valeur *n'atteint* point le nombre des années..."

Franchement, vu les quelques zouaves du forum et les discussions qui partent... en joie, comme dirait LibertEchErie, cette question assez évidente : comment se fait-il que vous soyez aussi gamins ? Trente, quarante ans et même plus et vous vous amusez comme de petits adolescents... et je fais la même chose !

Alors, dans la vie aussi ? Une immaturité flagrante ? Un sens de la dérision, de la blague et de la légèreté total ?

Kalimaliciale 25 janvier 2019 à 00:32

Je pense que c'est un besoin aussi, cela permet de lâcher un peu la bride, de pouvoir être tout simplement sans avoir à trop ruminer, fulminer, tourner en rond, réfléchir. C'est soulageant quelque part ^^ Et puis cela créé des liens aussi. D'ailleurs enfant tout était bien plus facile quand il s'agissait de socialiser (Enfin cela dépend c'est vrai, je généralise un peu mais c'était moins difficile dans le sens où l'on n'avait pas toutes ses pensées "d'adultes" et ce vécu derrière.)

Sanjurole 25 janvier 2019 à 00:34

J'ai toujours tenu à rester un gosse, une part d'innocence qui me permet de clairvoyer les choses plus facilement.. Et les chiens attaquent moins surtout..
Après avec les cousins et frères on a 15 ans d'âge mental à nous 5.. et quand mon père est là on tombe à 2..
Ca rend les repas familiaux éternels..

Kalimaliciale 25 janvier 2019 à 00:36

Ah ben c'est sympa dans ta famille ! La mienne est pas aussi fun... Je peux venir? XD

Kalimaliciale 25 janvier 2019 à 00:38

Toute blague à part, tu as raison, c'est important de garder sa part d'inno-fance et ce malgré toutes les torgnoles que nous met la vie dans la figure. ^^

Sanjurole 25 janvier 2019 à 01:07

Oui :)

patrickle 25 janvier 2019 à 10:38

j'ai adoré ma vie d'enfant. c'est probablement la meilleure partie de ma vie. adulte, c''est pas mal non plus. ca a des bons côtés. pour ma part, j'aime alterner les moments sérieux et les moments de franches rigolades, j'aime aussi de temps en temps (moins parce que le corps ne le permet plus) à faire totalement n'importe quoi (en général c'est en soirée et l'alcool aide un peu)

Pixle 25 janvier 2019 à 12:32

C'est un moyen de lâcher du lest, de retrouver une période plus "innocente", de rire.
Quand en plus on le fait dans un endroit où l'on est pas jugés (normalement^^) c'est l'explosion du n'importe quoi qu'on contrôle en permanence.. (enfin pas toujours :D) de la bienséance qu'on doit garder en public..
Des trucs qu'ils ne faut pas prononcer sous peine d'être mis dans une case de débile, de puéril. Alors que n'est puérile que la puérilité..

Pour ma part, le rire, le portenawak, la franche convivialité sans retenue (ou beaucoup moins), l'excès de poutoux virtuels avec Kali pour un exemple concret, c'est meilleur qu'un anti dépresseur !! Peut être justement grâce à notre "trop" si souvent cité dans les posts !

Garder sa part de gaminerie, c'est aussi (pour moi) ne pas trop se prendre au sérieux, dédramatiser, s'auto-dérisionner avec humour (bas certes mais humour tout de même), le Peter Pan syndrom, y compris pour une petite geek comme moi, c'est ma soupape, et c'est inné, instinctif, c'est dans mon caractère, ma souche génétique.

Mon père est de la même trempe, même s'il doit faire plus attention parce qu'à 75 ans on peut vite croire que c'est de la sénilité 😂 😂 mais quand il s'y met, je suis tellement secouée de spasmes de rire que je ne peux plus reprendre ma respiration.

Nous c'est sans alcool (mon père et moi) ma mère il lui en faut parce qu'elle a une barrière de bienséance un peu plus haute (pas beaucoup mais bon) pour le déclic il faut un pti coup d'alcool dans le système sanguin, et alors là !! XD!!

Mon frangin s'est beaucoup calmé (merci la beuh et le teuteu) mais il était comme moi... maintenant il me dit "chut" quand on se croise.. je me marre..

Ma soeur est une gameuse, geek, la plus calme des enfants, mais elle a l'esprit Peter Pan, et même si elle ne se fera jamais diagnostiquer, c'est une Utain de HPI..

Donc oui pour moi ces pétages de plombs, stupides, puérils, crados, trasho, permettent de contrôler les explosions et les noirceurs de revenir parfois. Alors comme dirait Sanjuro "ON S'EN FOUT DES AUTRES ou de ce que pense les autres pardon je ne sais plus XD" !!

Ps ; J'ajouterais si je puis-je, que ce côté de ma personnalité (très souvent raillée, critiquée, est qui m'a valu des moments de tristesse intenses) a vraiment pété des barrières de bienséance (pardon je bug sur les mots aujourd'hui, c'est pas celui que je cherche mais bon) sur mes collègues de travail, qui aujourd'hui s'autorisent à être plus familière, entre collègue, à confier plus ouvertement leurs ressentis, à rire de choses totalement teubés que Pix fait quand elle doit lâcher sa soupape, et d'en rajouter par dessus le marché !
J'ai tenté que parfois les règles, les lois, les principes de siècles passés n'avaient plus lieu d'être, et que par conséquent ce qu'on ne pouvait pas faire il y a encore 30 ans, déshumanisation, administration à outrance, politesses théâtrales et comportements hiérarchiques à vomir, n'étaient plus obligatoires, ou plus de la même manière.. Je ne sais pas du tout si je m'exprime bien, parce que j'ai un mal fou à faire réveiller mes neurones aujourd'hui.. en plus j'ai la dalle.. et je dois aller me préparer.

A très vite les coupines et coupains MOUACK MOUACK MOUACK (et un rhoooo poutoux à Kaly (un vrai parce que je la kiiiiiiiiffe XD et un bien dégueu à Abderian juste pour l'enquiquiner!)

myselfle 25 janvier 2019 à 13:31

Est ce que quelqu'un a un jour décrété qu'être adulte c'était ne plus s'amuser... Ne rire que d'un certain rire...qu'il y a un âge limite pour faire un château de sable ou avoir envie de faire un dessin, etc, s'émerveiller etc etc

Les rayons développement personnel regorge de bons conseils pour retrouver son enfant intérieur... J'ai jamais eu la sensation de l'avoir perdu... D'avoir dû l'étouffer sur les bon conseils... de mes chers parents...

Il semble que si tu fais un château de sable alors tu ne peux pas être un adulte responsable par ailleurs ou un professionnel de ton métier... Il y a des raccourcis étranges...

Kalimaliciale 25 janvier 2019 à 14:10

En fait personne ne l'a décrété mais d'un regard tout sociétal c'est généralement mal vu. Pourquoi...? Bonne question, surement parce que montrer que l'on a gardé notre "regard d'enfant" donne l'impression que nous ne sommes pas adultes/matures donc pas productif, pas de bons éléments pour la bonne société du métro boulot dodo.
Ceci étant dit et paradoxalement en plus on nous conseille vivement de savoir s'émerveiller de tout, de protéger notre innocence et patin coufin. Un peu comme une permission mais sans trop en faire bien sur, parce que si tu dépasses les limites, c'est là que tu es mis hors des clous, marginalisé.
(Je généralise bien entendu)

patrickle 25 janvier 2019 à 14:21

quand mes enfants vont à la plage avec mes parents, je prévois 3 pelles : une pour ma fille, une pour mon fils et une pour mon père.

myselfle 25 janvier 2019 à 14:39

@patrick J'adore tellement l'idée ! Jai offert son premier kit seau-pelle-arrosoir-moule à mon filleul cet été, à moins que c'était pour être sûre de pouvoir jouer aussi...

@Kalimalicia tout à fait d'accord. J'ai fait le tri ma tête... Mais bon pour reparler delà plage quand j'y vais seule... Je ne ferai pas un pâté toute seule.

Pixle 25 janvier 2019 à 16:16

hahaha trop bien Pat !!

Oui c'est vrai kali c'est LA société, ptain de société.. qui créé les lois.. Mais en effet moi non plus je ne l'ai jamais perdu !! Ct'enfant en moi ! XD !

Aluminele 25 janvier 2019 à 21:53

Ce débat m'évoque les théories de la néoténie chez l'humain
La néoténie étant la persistance de traits typiques des individus juvéniles après que la maturité sexuelle soit atteinte. On l'observe principalement sur les espèces domestiquées : les chiens adultes se comportent comme des louveteaux toute leur vie, les chats domestiques jouent et ronronnent toute leur vie alors que les chats sauvages adultes ne le font plus... Bien sûr lors de leur domestication on les a sélectionnés pour leur douceur et tolérance à l'homme, et il semblerait que ces traits tiennent eux aussi de la néoténie, de sorte que tout est venu ensemble.
Parlons maintenant de l'humain. Anatomiquement certains le rapprochent du foetus de singe ! Pas de pilosité, une vraie débilité physique et sensorielle par rapport à des animaux adultes... Serions nous une espèce apprivoisée ? Apprivoisée par elle même de telle sorte que les critères de domesticabilité remplacent ceux de survivabilité lors de la sélection naturelle ? Un mot encore sur les individus néoténiques : leurs caractères juvéniles leur donnent beaucoup plus de plasticité cérébrale et d'adaptabilité sociale. Ils dépendent davantage de leurs relations (en particulier la dépendance aux parents, plus longue chez eux que chez les autres (à rapprocher d'un fonctionnement de meute où les jeunes restent ensemble pour se protéger et former une ébauche de société, alors que les adultes deviennent solitaires-un stade que l'humanité, très sociale, n'atteint plus)) et sont plus curieux !
Alors, est-ce que nos HPI et autres resideraient dans la conservation de nos caractères juvéniles / de la néoténie ?

*smiley satisfait d'avoir posé son pavé dans la mare*

Abderianle 25 janvier 2019 à 23:41

Excellent Alumine !
C'est tout à fait vrai, mais pour rester exact, toute l'espèce humaine est néoténique, mais les HPI le seraient simplement plus, ou, il y aurait moins de mécanismes inhibiteurs au niveau des connexions possibles et d'un certain "surmoi" intellectuel (car pratiquement il peut être plus présent que dans la moyenne). D'ailleurs la dépendance aux parents a fait les religions (c'est un peu long et facile, mais c'est aussi la thèse de "Et l'homme créa les dieux").
Une question qui mériterait une véritable étude. Si on prend Pix ou Kali, clairement, les caractères juvéniles sont indélébiles, mais, paradoxalement, les gamins HPI sont aussi plus matures que les autres et parfois aussi plus autonomes dans leurs réflexions voire dans leur indépendance à certains égards. Peut-être des réactions à ce sujet aideraient à préciser la situation, car là moins, je sèche (et je retourne au bar).

Kalimaliciale 25 janvier 2019 à 23:57

Vous avez parfaitement raison, et d'ailleurs mon juvénilisme (quoi comment ça que ça ne se dit pas? Meuh si voyons 😄), se voit même sur ma trogne, alors pour dire... J'ai été bien trop domestiquée, voilà le problème... 😡 😂
Plus sérieusement; le point mentionné est exacte, mais ce trait de caractère est aussi alimenté par mon vouloir (je parle pour mon cas hein), pour la simple raison que j'ai grandis beaucoup trop vite, je n'ai pas eu d'autres choix et que cela me permet d'oublier un peu que je me sens trop vieille dans ma tête ^^. Je peux le faire facilement, alors pourquoi m'en priver , après tout c'est de se servir de ses capacités propres :D
(Tu sens la justification là? XD)

Aluminele 26 janvier 2019 à 09:57

Intéressant Kali ! Pour ma part j'essaye aussi volontairement de donner plus de place à mon moi enfant, tout simplement parce que je le perçois positivement. De mon point de vue les adultes (pardon pour vous tous !) sont des êtres désenchanté, blasés, fonctionnant en mode automatique sur des habitudes qu'ils ont trop d'inertie pour pouvoir changer... Donc oui, un choix conscient de ma part, mais penserais-je ainsi si je n'étais pas véritablement encore enfant en dedans ?

Pour te répondre Abderian ma situation correspond exactement à ce que tu décris. On m'a toujours considérée comme mature pour mon âge (au niveau de la rationalité, de la prise de recul et d'une vision à long terme de la vie je pense) mais aussi comme vraiment immature (au niveau émotionnel je crois : j'arrive à peine à donner un nom à ce que je ressens, mais aussi parce que tout ce dont les gens prennent l'habitude est toujours pour moi source d'émerveillement : nos capacités à s'exprimer, créer, la couleur du ciel, l'ingéniosité d'un dispositif...)
Je me retrouve ainsi dans un statut très ambigu en ce qui concerne la maturité ! 😄

Kalimaliciale 26 janvier 2019 à 12:22

Plussoyance d'Alumine 😄

Abderianle 26 janvier 2019 à 14:17

Méta-plussoyance d'Alumine et de Kalimalicia.

D'ailleurs, le problème d'un "manque de maturité" ou d'une "immaturité", c'est que l'on voit ça comme un défaut, une tare, un retard de croissance ("mais regarde ta soeur, elle au moins..." 😜), alors que je suis bien d'accord, je trouve que c'est un plus, et c'est un confort cérébral et psychologique qui n'est pas optionnel. Et en plus, c'est un état constant. Du coup, on ne peut même pas dire que l'on triche, et... on n'a pas non plus le syndrome de Peter Pan au point de dormir avec son doudou, hein ?
Remarquez, si je pouvais sortir avec une peluche, je m'éclaterais franchement à converser tout seul. Mais bon, après, j'aurais l'air d'un fou, et j'imagine que fou est toujours l'adulte qui pense et se réjouit comme un enfant (l'imbécile peut aussi le faire, mais il est plus limité).

Cela me fait penser à Héraclite, qui a tout dit : "Man is most nearly himself when he achieves the seriousness of a child at play"

patrickle 26 janvier 2019 à 17:34

intéressant cette analyse. cela expliquerait pourquoi, alors que je suis plutôt quelque de sérieux voir chiant, j'aime de temps en temps faire le con (parfois à l'excès).
cela dit l'aspect juvénile, plutôt dans son esprit que sur sa peau.
et pour ajouter l'analyse sur les chats : les chats domestiques ont même un miaulement ressemblant au pleurs d'un bébé humain pour qu'on soit plus poussé à s'en occupé.
remarque qu'y n'a rien à voir mais j'ai pas envie de chercher le bon chapitre : Kalimalicia, au départ je préfèrerais ta première photo mais avec le temps je m'y suis habituée et donc j'aime tout autant.

Kalimaliciale 26 janvier 2019 à 21:53

XDDD euh merci Patrick? XD Je prends note xD

J'ai eu un doudou ou plutot un nin-nin jusqu'à mes dix ans, je piquait des crises terribles lorsque je le perdais, inconsolable durant des heures. x)
Ceci dit j'ai des peluches (je ne dors pas avec cependant) et je m'éclate à jouer avec des fois. Parce que ça me fait bien triper !

patrickle 26 janvier 2019 à 21:57

m'en parle pas. mon fils de 11 ans a un doudou depuis ses deux ans. et maintenant, il est tellement vieux qu'ils se défait. ca été le drame quand on lui a dit qu'on ne savait plus le recoudre et qu'il valait mieux qu'il ne prenne plus dans son lit. on lui a donc acheté une boite en fer (qu'est un peu travaillé en plus)et en plexi pour qu'il le range dedans. il lui a a fait un petit matelas, a mis la boite sur sa table de nuit éclairé par sa lampe de chevet, j'ai l'impression d'avoir le mausolée de lenine dans sa chambre.

Kalimaliciale 26 janvier 2019 à 22:03

xD Nan mais je comprends... C'est un attachement émotionnel qui doit se défaire de lui même XD

patrickle 26 janvier 2019 à 22:05

oui c'est l'avantage de savoir qu'il est particulier, sinon. on on l'aurait peut-être pas fait et ca aurait été pire pour lui

Abderianle 26 janvier 2019 à 22:40

Toi aussi patrick tu as eu une longue histoire de dépendance affective avec un objet de grande importance ? (A)

patrickle 26 janvier 2019 à 22:43

oui j'ai aussi gardé des peluches à mon avis jusque 10-11 ans. ma fille en a récupéré une pour elle, je trouve ca sympa mais sans plus.
par contre, je suis très attaché aux livres que j'avais quand j'étais petit et qui sont maintenant à mes enfants.

Aluminele 28 janvier 2019 à 08:47

Pour rebondir sur la citation d'Abderian, je dirais qu'il ne faut pas confondre les jeux des enfants et ceux des ados : pour un enfant c'est très sérieux de jouer (comme tout le reste : quand on le gronde il se sent en danger de mort, quand il se fâche il frappe violemment...), puisque le jeu n'en est pas vraiment un, pour eux c'est la réalité. En revanche là où l'ado prend de la maturité, de mon point de vue, c'est qu'il prend du recul : il fait semblant d'y croire lorsqu'il joue par exemple avec ses jeunes frères et soeurs, sinon il préfère des jeux différents, avec des règles pré établies (deux exemples : jeu de cartes, foot)
Il joue vraiment "pour le fun", consciemment

C'est peut-être là qu'on se détache de ces fameux objets émotionnels, quand on réalise que tout ce qu'on projetait dessus venait en fait de nous même ?

Pixle 28 janvier 2019 à 11:47

J'arrive encore après beaucoup d'échange.

Mais Kali je peux dire un grand OUI à ce que tu as écrit plus haut. J'ai été mûre et j'ai compris tout très tôt, y comprit souffrances de mes parents, de ma famille, j'ai tout compris très vite !! Et au fond de moi je suis hyper mature, et très sérieuse.. D'ailleurs les gens hallucinent quand ils me voient ou m'entendent parler sérieusement, dans le cadre du boulot, ou même sur le peu de présentation ou conférences où j'ai pu intervenir..
Du coup l'envie de se lâcher est très forte... (pour le coup je ne parle pas de bulles...)

Stickle 12 mars 2019 à 07:42

L'humour pour les atypiques est parfois un moyen de s'intégrer dans un groupe, et de masquer notre peur.
On met un masque.
Mais notre humour, nos jeux de mots ne sont parfois pas compris, et ne fait rire que nous même.
Souvent on me demade d'arrêter mes blagues à deux balles.

patrickle 12 mars 2019 à 07:47

Oui moi aussi. Alors je les propose a 1 balle. Et puis si y a pas preneur, je la remet dans ma culotte. J'ai appris a être mon propre spectateur, comme ça, quand il y en a un deuxième, c'est pure benef.

Abderianle 12 mars 2019 à 23:06

Ce que tu veux dire patrick, c'est que tu comptes double.

patrickle 12 mars 2019 à 23:08

sauf quand je vois double

LibertEchEriele 12 mars 2019 à 23:15

🙂 Vous êtes trop bons en duo

Abderianle 12 mars 2019 à 23:18

😄
@patrick : Donc tu comptes alors pour quatre ? Ne te plie quand même pas de trop.

@LibertEchErie : Encore un peu et on va trioliser.
(Amen)

patrickle 12 mars 2019 à 23:19

sauf quand je vois quadruple

Pixle 13 mars 2019 à 11:09

C'est vrai qu'un petit duo sur scène ça enverrait du pâté de foie ! 😂

Etoilele 13 mars 2019 à 12:07

Sujet interessant.
La question, comme souvent, c'est que met-on derrière le mot "enfant" ?
Pour ma part, un enfant c'est avant 5 ans, un être qui vit dans l'amour, la bienveillance, qui ne juge pas et qui n'est pas encore conditionné par des peurs ou autres.
Donc retrouver son âme d'enfant n'a absolument rien d'immature, loin de là.
L'immaturité, se laisser manipuler/envahir par ses propres émotions.
Je fais une nette distinction entre les 2. Savoir s'amuser comme un enfant est finalement plus mature qu'un être qui se cache derrière des peurs/préjugés et donc n'ose pas être qui il est au fond.

patrickle 13 mars 2019 à 12:18

perso, j'aime bien osciller entre les deux. avoir le côté amusé de l'enfant et le côté 'intellect' de l'adulte. et quand j'analyse le fonctionnement de pole-emploi tout en faisant l'hélicobite, je vous dite pas comme je prends mon pieds

patrickle 13 mars 2019 à 12:24

et si je continue. quand j'étais enfant ( si ca tombe j'avais déjà un petit adulte en moi), j'avais l'impression que les adultes n'avaient pas le droit de jouer ou de faire des trucs drôles. au mieux, il fallait faire des jeux sérieux comme les échecs ou le scrabble ou lire des bouquins sérieux, ou regarder des trucs sérieux ,.. j'ai l'impression que ca je ne veux pas (ou du moins je ne veux plus).

Etoilele 13 mars 2019 à 13:00

L'un n'empêche pas l'autre.
En tout cas, je suis dépassé par votre humour patrick.... 😶

Pixle 13 mars 2019 à 13:13

@patrick : Mais quelle patate celui là ! C'pas drôle ! Aller je te mets juste une grosse claque derrière la tête, mais réchéflis avant d'écrire didiou !

J'aime beaucoup retomber dans la simplicité de l'enfance, le droit d'exprimer mes sentiments simplement, voire très bruyamment (ah mais en fait je suis tout le temps comme ça 😂) J'aime oublier pendant un temps les petits (et gros) tracas, me fondre dans mon moi petite, devant un dessin animé, ou avec des copains copines pendant l'heure du déjeuner ou on rit de bêtises, sans tabou, et fusent les sentiments "bisounours". C'est bon.. c'est si bon !

Cette enfant ne me quitte jamais vraiment en fait ^^ Même quand je me dois d'être plus sérieuse, ou focus sur un boulot, elle continue de s'éclater, en attendant que je sois dispo. Et quand je suis au plus mal, la position recroquevillée, les larmes et le cousin de réconfort m'aident à passer le cap. Avant de remonter sur ma licorne et repartir au galop dans les airs !!! 😋

Etoilele 13 mars 2019 à 13:22

Ahhhh la position du foetus et le coussin bien douillet... quel reconfort !

Pixle 13 mars 2019 à 13:33

😋 ouiiiiiiiiiiiiiii et les chats bien sûr ! A défaut d'un gars !! 😂 😭 (hahahahahahaha!!! rire démoniaque mais rigolo)

Pixle 13 mars 2019 à 13:34

et bien sûr.. coussin et non pas cousin... 😜

Etoilele 13 mars 2019 à 13:50

😄 😄 et les chats, cela va sans dire !

Pixle 13 mars 2019 à 16:00

😂

Gargarinele 14 mars 2019 à 19:34

Par peur de se dévoiler et que le jugement des autres ne corresponde pas avec ce que l'on pense être. Alors par fainéantise de se remettre en question (c'est chiant aussi), c'est plus simple de ne pas prendre de risque.
Je parle pour moi avant tout bien sûr. Je prend tout très sérieusement. Même quand je ri, je me poile sérieusement.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?