Témoignages

ça me turlupine...

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. ça me turlupine...
ça me turlupine...
Aurale 06 mars 2019 à 12:28

Est-ce que vous avez parlé de votre "différence" à votre meilleur pote? (qui lui n'est pas zèbre ou autre...)
Merci

patrickle 06 mars 2019 à 12:31   •  

je commence seulement à en parler à moi-même 🙂

Aurale 06 mars 2019 à 12:36   •  

😂
Mais c'est de la pudeur ( 😉 au vue de tes posts)? de ...?

Pixle 06 mars 2019 à 13:03   •  

J'en ai deux, une à qui j'en ai parlé, mais quand j'ai compris qu'elle ne comprenait pas où a cru que je pensais être supérieure.. j'ai cessé.
L'autre a pigé rapidement, puisque je soupçonne qu'elle même soit une atypique..

patrickle 06 mars 2019 à 13:19   •  

on a expliqué au parrain de mon fils qu'il était HP, il a fait un geste de la tête en me montrant (gentillement) et en disant 'comme son père'.
pour le reste non. pour le reste non. mais c'est pas l'aspect surdoué qu'il faudrait expliquer, c'est les autres, les aspect négatif mais froidement pour pas donner l'aspect de quelqu'un qui se plaint...

Pixle 06 mars 2019 à 13:28   •  

Ben oui.. c'est une des réactions des gens. Choper le truc en y trouvant une raison des traits négatifs de la personne ou de sa vie..
Quand je sens que ça commence comme ça, j'écourte. Exceptionnellement si je sens que je peux expliquer que non ça n'apporte pas que du négatif, et que je peux apprendre à cette personne à voir plus loin, je le fais. Sinon Tchao pantin !

Fanny-146le 06 mars 2019 à 13:38   •  

J'ai tendance à le faire, sans doute trop, et je crois que je ne vais pas tarder à lâcher l'affaire. De toutes façons, je pense que ça n'est pas compris. Ou alors, c'est que je ne le comprends pas moi-même... Pour le moment, je ne vis que les aspects négatifs, donc forcément, c'est ce que je mets en avant... Mais faute d'avoir trouvé de l'aide pour apprivoiser tout ça, je fais ce que je peux avec, et le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'en fais rien de bien...

Zebra3le 06 mars 2019 à 14:11   •  

Me concernant, je ne lui en ai pas parlé, je pense que quelqu'un d'autre s'en est chargé. On n'en parle pas...
Il m'apprécie comme je suis donc tout va bien et ça dure.

NonoBZHle 06 mars 2019 à 14:21   •  

Pas de meilleur pote mais des potes de longues dates ou pas, de passage ou pas...
Ceux qui savent, savent...Une de mes potes m'a demandé la semaine dernière, d'arrêter de lui parler comme si je m'excusais d'être qui je suis, et de tout justifier tout le temps sur mes choix, ou mes non choix. Et elle m'a précisé que, je sois Zèbre ou pas, elle m'aimait juste pour ce que je suis. 😍

Justine18le 06 mars 2019 à 14:22   •  

J'ai eu les deux cas de figufe. J'en ai parlé à deux amies pour qui c'était évident (des personnes brillantes, donc ça m'a fait très bizarre parce que clairement on ne joue pas dans la même cour), et d'autres qui je cite "ne croient pas en ces trucs là, suffit d'être cultivé et c'est normal d'être surdoué"... Et là je ne me fatigue pas à expliquer. Pour l'autisme je ne dis rien, c'est trop...

NonoBZHle 06 mars 2019 à 14:28   •  

Marrant ce que tu dis @Justine18. Je discutais justement avec ma coiffeuse hier soir, qui me disait que sa fille avait été diagnostiquée (5 ans). Elle passe une classe, suis des cours aménagés, etc.
J'en parle à mon ex en récupérant mon fils et il me sort : "Ouais ben de toutes façons il y en a à tous les coins de rue maintenant ! Franchement ce truc-là, ça ne veut plus dire grand chose au bout d'un moment."

Justine18le 06 mars 2019 à 14:35   •  

C'est tout le souci... 2% c'est très peu, mais assez pour que tout le monde en connaisse... Ce qui donne une impression faussée de nombre !
Parfois, les gens ne voient qu'un chiffre de QI, et t'as l'impression de leur enlever des points en disant cela... Alors que s'il ne s'agissait que de QI... Et si le QI mesurait l'intelligence. Bref, j'arrête parce que ça m'énerve 🙂

NonoBZHle 06 mars 2019 à 14:58   •  

On est d'accord @Justine18 ! 😉

PauloMalamokle 06 mars 2019 à 15:40   •  

Moi, j'en ai parlé à ma meilleure, et seule, amie dès que j'ai su l'intuition d'une psy à mon propos. Je m'en doutais fortement depuis mon enfance et je lui en avais déjà parlé avant mais comme hypothèse. Elle est zèbre aussi, 100%, mais comme beaucoup, elle a du mal avec les concepts d'intelligence et de supériorité qui polluent la réflexion et la recherche sur les zèbres. Elle a fini par me croire, un peu... et je continue à lui en parler, pour augmenter sa confiance en elle en lui donnant du sens. Et ça m'aide pour ma confiance en moi, qui n'est pas ce que je voudrais...

LibertEchEriele 06 mars 2019 à 16:50   •  

Je pense que, d'une manière générale, au premier abord et avec des gens qui ne nous connaissent pas tant que ça et peut-être ne nous aiment pas tant que ça, notre requête, celle de nous re-présenter, qui plus est avec cette étiquette au packaging présomptueux, est inaudible. Avec certains proches, petit à petit, l'air semi offusqué semi dubitatif laisse place à une reconnaissance de plus en plus largement établie, mais, pourquoi en parler? Si la chose est avérée, et bien, en quoi est ce que ça pourrait poser un problème? Bref, pas la peine d'essayer d'expliquer que ça peut expliquer cela, compliquer ceci... Par contre, certaines personnes m'avaient fait remarquer, avant même que je sois amenée à me poser la question (qui m'est venue depuis mon fils) que je jouissais d'une grande intelligence. Et deux amis proches perçoivent cela avec un grand intérêt, me sont d'un grand secours et me "poussent" à m'installer le plus confortablement possible dans mon nouveau costume qui, à leurs yeux, me sied à ravir 😉

Lahcenle 06 mars 2019 à 17:07   •  

Je l'ai dit à ma soeur qui n'était pas surpris ( elle a 2 garçons HP) et se doutait que je l'étais.
Mais comme j'étais un faux-self, elle hésitait de m'en parler.

patrickle 06 mars 2019 à 17:09   •  

vous savez que turlupine ce divise en deux mots... (oui je sais, je suis hors sujet un chouia vulgaire, j'accepte de me faire censurer, sans pondre de long laïus)

Pixle 06 mars 2019 à 17:15   •  

😂 @patrick toujours le mot pour rire, et c'est bon comme çaaaa (sur l'air de : si c'est bon comme ça")

LibertEchEriele 06 mars 2019 à 18:06   •  

turlupine euh, je vois pas, attends, euh, pinède et turlututu?

NonoBZHle 06 mars 2019 à 19:16   •  

@patrick, fais gaffe, on pourrait avoir le même humour gras. C'est mal ! 😈
@LibertEchErie ^^

Kalimaliciale 06 mars 2019 à 19:23   •  

Hun hun... J'en ai parlé oui xD 😶

patrickle 06 mars 2019 à 19:34   •  

Vu que le gras c'est la vie...

Aurale 06 mars 2019 à 20:31   •  

😂, vous êtes graves!!! ça part en vrille à la vitesse de l'éclair, trop bon.
Moi, ce serait pour en parler à ma super pote. Pour qu'elle comprenne; comme moi je viens de comprendre, mes raisonnements incessants, mes questions existentielles qui ne le sont que pour moi, mes multi-facettes, mon "associabilité", mon hyper-trop-sensibilité, mon attachement inconditionnel...
Enfin pour me justifier d'être... rien que de l'écrire, je trouve la raison profonde toute naze... 😶
Et pourtant je suis sure, que ça lui éclairerait beaucoup de choses et qu'on y gagnerait en complicité. (clairement elle sait que je suis pas une personne qui se la pète, au contraire, elle subit trop d'appels en pleur 😄 de m

Aurale 06 mars 2019 à 20:32   •  

oupsss
de ma part.

LibertEchEriele 06 mars 2019 à 20:34   •  

Alors vas-y Aura, ta super pote, vas-y! Et bon courage 😄

patrickle 06 mars 2019 à 20:38   •  

si c'est ta super pote, si ca tombe elle l'est aussi.

Aurale 06 mars 2019 à 20:39   •  

Et puis là j'ai juste un accès de révolte!!!
Pourquoi on pourrait pas en parler???
Comme si c'était pas bien, sale (bon c'est des arguments de bas-étage OK mais c'est pour le lien avec d'autres sujets...)
Finalement, je trouve que ça ne peut aller que dans le bon sens: donner des clés pour que la communication, et donc le partage, l'amitié, l'amour, la confiance en soi, l'authenticité .....s fasse mieux. Nous, on a bien été supers contents, ou du moins soulagés, d'enfin se comprendre! Pourquoi ça pourrait pas être la même chose avec nos très proches?

patrickle 06 mars 2019 à 20:44   •  

ben... ouais. et même s'il elle comprend pas. c'est ta super pote donc elle devrait l'accepter sans forcément comprendre et ptet se renseigner. par contre s'il elle est sans le savoir ou sans vouloir le savoir, elle fera ptet un rejet (mais c'est ta pote, donc elle reviendra avec le temps...)
tiens le féminin de poteau, c'est potelle ?

LibertEchEriele 06 mars 2019 à 20:46   •  

Nan c'est potiche 😄 😄 😄

LibertEchEriele 06 mars 2019 à 20:48   •  

Ben oui, désolée, des fois j'ai un humour de macho 😄 En fait, bien souvent, j'ai l'impression d'avoir autant de traits masculins que féminins... D

patrickle 06 mars 2019 à 20:48   •  

😄

LibertEchEriele 06 mars 2019 à 20:49   •  

Devrais ptêt ouvrir un fil là-dessus

patrickle 06 mars 2019 à 20:49   •  

(t'as qu'à dire que c'est moi qui t'ai forcé 😉 )

Aurale 06 mars 2019 à 20:51   •  

@Libertéchérie et Patrick, merci pour l'éclat de rire!! 😂
Et c'est somme toute assez rare!

LibertEchEriele 06 mars 2019 à 20:57   •  

Mais, sérieusement, je pense qu'avec le temps mon empathie a fait sauter toutes les barrières et, qu'est-ce que je les comprends aujourd'hui les hommes! Bon, ceci étant, je ne suis ni misogyne, ni androphobe quand je ne suis pas misanthrope. De la même façon, quand j'aime l'autre, il peut sécréter autant d'oestrogènes que de progestérone

LibertEchEriele 06 mars 2019 à 21:01   •  

Mais non, désolée mesdames si jamais vous vous sentiez attirées, je ne suis pas bi, et j'ai arrêté les expériences de ce genre il y a déjà un ptit moment 😮

Abderianle 06 mars 2019 à 21:24   •  

@LibertEchErie : (note dans son carnet secret que ladite personne a fait preuve d'ouverture d'esprit ; pourra être la prochaine héroïne dans une série post-apocalyptique de type les 100... (donc la suite serait... les 200 ?))

@Aura : Pour en revenir au sujet, non.
Non, parce que je n'ai aucun ami. Après, clairement, avec le recul, certains de ceux avec qui je me suis entendu devaient au moins avoir une affinité ou une contiguïté, voire, dans un unique cas, une éligibilité. Mais quand en sus d'un profil déjà particulier on accumule moult autres défauts, ça devient difficile de se retrouver assez en quelqu'un pour tomber sur un alter ego, et, conséquemment, pour pouvoir théoriser sur une même nature fondamentale.
Après, sur la question des surdoués-partout-dans-la-société, c'est quand même hélas vrai. De même que le nombre de dyslexiques a augmenté, les repérages de surdoués se sont multipliés, souvent à cause de parents inquiets de voir leurs enfants rejeter le système. Sont-ce des surdoués dans tous les cas ? Non. Il y a des gamins qui ont des modalités particulières d'examens pour des difficultés lexicales et linguistiques (ou autres) qui sont justifiées, et il y en a quelques autres qui n'ont strictement rien foutu et dont les difficultés sont glorieusement escamotées par des troubles "officiels" qui leur permettent en général de glander encore un peu plus ou de justifier leur inactivité. Ceux qui, dans ce cas-là, ont un handicap réel, préfèrent souvent le cacher. Il en va probablement de même pour les zèbres et autres surdoués. Même encore maintenant, je me vois mal au collège (et lorsque j'y étais plus encore, alors que, au fond, je ne suis presque pas si vieux), aller voir un prof et dire "vous savez, ce livre sur la guerre, c'était terrible. Je suis zèbre vous comprenez, alors après Nuit et Brouillard pendant deux minutes, j'ai arrêté de manger pendant une semaine. Donc votre roman, je crois que je vais passer mon tour".
Ah, mais comme je dévie, je reprends là ce point qui m'irrite : la douance est un phénomène de mode, et comme souvent, ça pollue franchement la douance "réelle" avec ses problèmes réels. Ergo, on se retrouve dans une situation où le cynisme est autorisé, et où beaucoup de surdoués peuvent trouver un diagnostic trop "facile", trop "excusant", et rechignent ainsi à l'endosser, pour les regards qu'il faudrait essuyer et pour l'inefficacité de toute façon pratique d'une telle situation, puisque ni votre futur patron ni vos profs ni vos amis ni votre famille ni votre entourage ne pourront de toute façon amender leur comportement, leurs croyances et leurs facultés pour vous rendre la vie plus simple et plus agréable.
Et de conclure, puisque j'ai l'esprit méchamment polémique (oui, j'ai faim, et chuis toujours comme ça avant de manger (et je mange tous les quarts d'heure T_T)), que ceux qui font le plus de vacarme avec leurs statuts dans la vie courante sont souvent ceux qui sont les moins dignes de confiance. Mais peut-être est-ce parce que je n'ai jamais vu de "surdoués décomplexés", étant donné peut-être, comme je le disais, que la pression sociale ne le permet franchement pas.

Aurale 06 mars 2019 à 22:36   •  

@Abderian, j'ai ressenti beaucoup d'émotions en te lisant...
Et puis ... pour adoucir quand même, peut-être qu'on est pas obligé d'avoir des amis fusionnels (ça doit être bien mais bon... compliqué) mais qu'une simple amitié est possible, juste simple avec une personne qui, même si elle ne nous comprend pas, peut juste être à l'écoute et partager des bons moments. Avec ma pote, on a vraiment rien en commun, si ce n'est d'avoir eu le même patron dégueulasse qui nous a cassé les couilles. Et bien, avec le temps, des petites choses se sont construites, lentement, et je me sens bien dans notre relation improbable.
Je te sens très noir, et je peux comprendre que tu as pu souffrir, ou souffre encore de la relation avec les autres, mais est-ce qu'au fond tu ne vois pas le monde avec un masque de refus, de parti pris, de colère (ou alors c'est juste parce que t'as faim)? C'est pas de la remise en cause de ton ressenti, c'est que je me dis quand même qu'il y a des gens gentils, compréhensifs, et que des bonnes mains peuvent être tendues partout, pour peu qu'on ait envie de les voir aussi..

Abderianle 06 mars 2019 à 23:53   •  

Ah oui c'est vrai, désolé pour l'émoi (et moi, et moi... ^^) !
Mais en fait non, je ne parle pas de moi, comme Merlin le rappelait (je crois) et comme LibertEchErie s'était laissée abuser (il me semble), donc ne prends guère mes messages pour des situations personnelles, mais réellement comme des analyses lyriques de situations sociales. Oh, oui, on dit peut-être souvent ça pour mettre un voile de pudeur après-coup, mais je crois que je peux assez bien faire l'inverse :

"Moi, oui. Je me souviens, au collège, j'avais un pote, on riait pas mal et on avait une position... comment dire ? Bah, pour faire simple, on était rejeté. On arrivait à se comprendre, on vivait les mêmes trucs, et on tolérait aussi les coups de gueule de l'autre (enfin, j'étais quand même plus tolérant ^^). Et pour faire bref, la vie nous a séparé, on a changé de régions (hélas !), mais quand j'ai eu mon diagnostic, assez tard, et avant le grand schisme, j'ai peut-être complètement naïvement voulu le taire, d'abord, et puis comme j'avais manqué quelques heures de cours et qu'il me jalousait, j'ai fini par lui dire, comme ça, au début par galéjade, et c'est bon gré mal gré que je me suis "livré". Et c'est précisément parce qu'il n'a pas ri que j'ai compris qu'on était franchement amis".
Etc.

Donc refus, colère ou parti pris... Mh, qui n'a point de parti, d'emprise, d'état ? Mais je reste le plus froid des monstres froids ; l'homme est comme il est, et j'imagine que c'est lorsque l'on croit sérieusement à ce que pourrait être un autre monde qu'on devient fou, dépressif ou encoléré. Et je tiens mes histoires encore pour trop fantasques pour y mettre un degré de vin (ou de bière) et de sérieux ^^.

Donc, pour être plus neutre dans mon ton, et résumer mon propos, il faudrait donner un nom à cette loi sociale qui fait que toute divergence permettant d'expliquer certaines difficultés est au moins généralement reprise par une petite minorité qui n'est absolument pas concernée et qui emploie un phénomène de manière publicitaire pour s'enrichir ou tenter d'en tirer un parti égoïste sans être soucieux des conséquences sur les personnes réelles concernées par ledit phénomène.
Donc mon propos va autant à l'endroit des zèbres, des dyslexiques, des homosexuels ou de tous ceux qui, pour une raison ou une autre, pourraient souffrir d'un décalage. C'est, en somme, le problème de l'intime : qui peut réellement lire et vivre ce par quoi il n'est pas concerné, et que la société pourtant demande de prendre en compte ?
En revanche, si j'avais à coeur de vouloir que certains mondes plus favorables existent, je pourrais militer pour une géniocratie efficiente, mais comme dit Platon, les philosophes ont bien autre chose à faire que de s'occuper de la politique ! 😄

Kalimaliciale 06 mars 2019 à 23:59   •  

Je ne parviens pas à comprendre comment la douance peut être un effet de mode, ni d'où cela provient et comment cela à commencé en fait. Je ne comprends le principe de vouloir se faire mousser en se faisant passer pour surdoué, hp, zèbre ou qu'importe les termes, à mon sens c'est comme si l'on clamait fièrement être atteint d'une maladie auto-imune.
(Pas taper, j'extrapole à fond). Bien entendu c'est pour l'image comparative puisque en réalité ce n'est pas du tout la même chose, mais c'est pour expliquer l'effet et l'abbération de la chose. D'autant que lorsque l'on sait ce que cela implique ou peut impliquer: isolement social, doute constant de soi, mal être, difficultés à évoluer dans un monde qui nous est autant ennemi qu'un bain d'insecticide pour un moustique, solitude, incompréhension de ce qui nous entoure mêlé étroitement à une surcompréhension de la même chose, sentiment d'imposture constant (s'excuser pour tout en fait parti), souffrances due à l'hyper-émotivité, l'hyper-sensibilité, l'hyper-tout. Fatigue mentale et physique à cause d'un cerveau qui carbure à dix mille à la seconde et qui ne s'arrête jamais... Bref je ne vais pas dresser encore et encore les listes.. Mais honnêtement... la moitié des personnes qui n'ont pas ces caractéritiques ne tiendraient pas un mois dans notre peau.
Alors oui cela me parait totalement abbérant, et pourtant... Je sais qu'il y en a. Je connais même deux personnes qui flirtent comme ça avec le danger et moi... Je ferme ma gueule. Déjà parce que ça m'enerve tellement que si je l'ouvre ça risque de partir en sucette en un quart de seconde et genre... Violent. Tempête du siècle. Mais de plus... Qu'est-ce que tu veux leur dire hein... Franchement. Qu'ils sont cons? Qu'ils devraient s'acheter une personnalité au lieu de pomper tout ce qu'ils trouvent par simple désir de se faire voir?
Ca n'en vaut juste pas la peine. Mais c'est triste... C'est même malheureux parce que justement lorsque tu tentes d'expliquer ce qui se passe chez toi, tu te confrontes à des murs. Des murs de bétons armés hein et à l'envie. L'envie... Sans déconner. Envie/jalousie j'entends.
Et je ne comprends pas leur délire. Enfin si je le comprends de manière analytique, mais je ne comprends pas qu'on puisse vouloir être ainsi à agir de cette manière.
C'est pour cela que lorsque j'ai fais mon "coming out" si on peut dire (j'aime les guillemets) c'était très difficile, parce que j'ai pu voir à ce moment là des facettes de mes proches (que je soupçonnais certes, mais que j'avais préféré ignorer jusqu'à lors.) qui n'auront réussi qu'à me faire me sentir encore plus différente, encore plus inadaptée, encore plus martienne, encore plus seule et extrêmement déçue aussi.

Abderianle 07 mars 2019 à 00:13   •  

En fait, mais tu me corrigeras si je me fourvoie, Kalimalicia, ceux qui s'achètent des atypismes sur-mesure tentent souvent d'en prendre orgueilleusement les bons côtés, et jouent seulement dramatiquement sur quelques "mauvais" côtés, si ces derniers ne peuvent décemment servir des intérêts assez précis.
Mais puisque le débat en arrive là, imaginez que la société lève le "tabou" sur la question. Sur les CV, on verrait très vite fleurir "surdoué", "zèbre", etc, et chacun arguerait de toutes les qualités professionnelles que cela peut impliquer (ils ont pris un résumé (oh oh) sur Internet). C'est précisément parce que le phénomène reste dans la marge et l'intensité que certains peuvent tenter d'en profiter. Mais pensons à Schovannec ; si l'on se faisait l'apôtre de l'autisme ou d'Asperger en insistant sur le fait d'être seulement un indécrottable handicapé, ça ferait SM et mauvaise presse. Si l'on vante les qualités, forcément, certains pour des raisons très diverses voudront avoir les mêmes (comme j'ai longtemps rêvé d'avoir la poitrine d'Ophélie Winter ou le déhanché de Rihanna, mais ça... ^^). Cela poserait (et on pourrait le faire en termes foucaldien) la difficile question de l'acception de l'écart par la norme.

Mais pour rester bref, parler de la douance, c'est forcément ériger et réduire un phénomène dans un cadre très bref imparti par une société du spectacle. En conséquence, le film qui réussira à rendre les milles nuances d'une telle syncope aura mon estime éternelle : toute divergence est trop riche pour être assimilable, et est donc toujours vouée à n'être assimilée. Et donc, faute d'être comprise, elle ne peut qu'être entendue, et ainsi déformée.
Et le pire, par un effet rétro-actif, c'est que l'image même de ceux qui sont réellement concernés est déformée dans le sens des attentes ou des préjugés de la majorité. J'imagine que le premier travail une fois le diagnostic posé est d'arriver à se dépêtrer des préjugés ou du prêt-à-penser, en matière de douance, d'autisme, ou de tout autre phénomène. Raison aussi pour laquelle beaucoup peuvent hésiter à franchir le pas et à devoir se retrouver par-delà les "étiquettes".

Kalimaliciale 07 mars 2019 à 00:41   •  

@Abderian. Et bien non, tu ne te trompes pas. Je te l'ai déjà dit mais, j'aime observer, décortiquer les émotions humaines. Tel un cochon chasseur de truffes. XD
Et c'est d'autant plus facile de le faire lorsque c'est notre entourage directe qui est en pleine ligne de mire, pour la simple raison qu'il finit toujours par se trouver le décodeur du système de codage. XD Ce que je veux dire c'est que chacun à sa manière d'être, de parler, de se mouvoir, de dégager même une atsmosphère qui lui est propre et selon ses humeurs, envies, ect... Finalement on as tous un mode d'emploi qui nous est propre. Et lorsque l'on parvient à comprendre le système exploité, les données sont plus facilement compréhensibles. Et le mensonge dans tout ce joyeux bordel est l'une des choses les plus simple à renifler.
Et en effet non content de se parer d'une arrogance presque absurdement surjouée de traits de caractères qu'ils ne possèdent que de manière minime ou voir pas du tout même et pire que cela même parfois à l'inverse parfaite de ceux qu'ils sont... Il usent et abusent de morceaux choisis de certains traits types de nos "mauvais cotés" comme tu les dis, ou de phases descendantes... Histoire de quoi? De se faire plaindre avec bien plus d'ardeur. Parce que oui... " Tu comprends bien comment je suis trop malheureux et que je ne peux pas y arriver, parce que c'est pas de ma faute, je suis comme ça. " ou alors " Non mais tu peux pas comprendre à quel poit c'est dur pour moi, je suis trop nul, je le sais. " (J'exemple hein)
Et ceux qui ne savent pas, qu'est-ce qu'ils répondent? Allez on met dans le mille, mais tu vas le penser avant que je ne l'écrive :
" Oh mais nooooon... Dis pas des choses pareilles. Tu n'es pas nul! Tu es quelqu'un qui a beaucoup de talent, qui a ceci, qui est comme ça... et nia nia nia. "

Et franchement je suis fatiguée de jouer ce genre de petit jeu. Alors quand je le vois, je mets ma tête dans le sable et je fais comme si je voyais rien, je tente de changer de sujet au plus vite, ou de dire oui bien sur ! Comme ça hop, ils sont content et moi je peux vaquer à des choses plus utiles que d'alimenter l'égo mal placé et, il faut bien le dire nécrosé et nombrilistes de ces personnes.

Quand à la poitrine d'Ophélie... Un petit coup de bistouri, cela devrait le faire XD Et puis pour le déhanché de Rihanna... A coeur vaillant, rien d'impossible! Des cours de danse et hop! XD
Ceci étant dit lorsque l'entièreté du monde se sera approprié la douance, il ne leur restera plus qu'à trouver autre chose. Il faut dire que le véganisme commence à s'éssoufler un peu ces derniers temps... Et la dyslexie tout comme l'hyperactivité ce n'est plus aussi fonctionnel (Pas taper ce n'est que du cynisme xD Mais sur fond de vérité).
Je suis tout à fait d'accord également sur les retombées que cela peut avoir pour ceux et celles (je nous inclue naturellement dans le lot, il faut pas m'en vouloir) qui n'ont rien demandé de plus qu'à se comprendre au mieux (et malgré les étiquettes déjà pas faciles à accepter, d'autant lorsque l'on ne se serait jamais perçu comme tel). D'autant que dans notre secteur, pas encore bien compris d'ailleurs, il existe bien des nuances...

patrickle 07 mars 2019 à 16:30   •  

moi j'aime bien les truffes, et le cochon aussi d'ailleurs...

Kalimaliciale 07 mars 2019 à 18:43   •  

XD j'avoue une petite tranche de cochon roti...

Abderianle 07 mars 2019 à 19:18   •  

Moi, c'est la poitrine d'Ophélie.
Mais bon, des goûts et des formes, hein... ^^

Kalimaliciale 07 mars 2019 à 19:19   •  

😂 Vu sous cet angle XD

Aurale 07 mars 2019 à 19:28   •  

😂

Stickle 18 mars 2019 à 17:19   •  

Suite à mes 3 mois en clinique, j'en ai parlé à mon poto, mais ça ne sert à rien, il ne comprend pas !!
Ni même mon ex femme, alors je n'essaie même plus d'en parler à qui que ce soit.
Mon pote m'a simplement dit que j'avais trop changé, que je m'eloignais plus.
Il ne veut pas comprendre que lorsque l'on a pris conscience de qui nous sommes et que nous sommes dans L'acceptation, pour ma part , nous changeons forcément.
N'y a t'il que les zèbres pour me comprendre ??

Zebra3le 18 mars 2019 à 17:22   •  

Les vrais potes sont rares, Stick, mais ça existe encore... enfin j'espère.
Ce n'est pas toi qui t'éloignes, c'est lui qui ne peut pas te rattraper.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?