Témoignages

désespoir

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Désespoir
désespoir
Equalizerle 25 août 2021 à 16:58

Partout ou je passe, j'ai l'impression de semer le malheur et de faire du mal😭 😨 (comme le petit pouçet le fait avec des cailloux) c'est vraiment une putain de malédiction 😡

Vagabondle 25 août 2021 à 17:08   •  

Je ne sais vraiment pas quoi te dire, je vis sur une sinusoïde infernale de haut et de bas... et je n ai pas encore trop trouvé de solution... par contre, je crois que je ressent ce que tu vis.

Equalizerle 25 août 2021 à 17:21   •  

Disons qu'en fait je suis qqun d'extrêmement (sec, et cinglant), et de par mon handicap j'ai une tendance à la susceptibilité (à la limite de la paranoïa 😭 😨 ). Et même si je pense qu'une bonne partie des humains sont des c.... qui n'acceptent pas la différence et que la terre se porterai mieux sans nous!!!!! Bein je me rend bien compte que partout ou je passe, j'ai avec les gens des relatouvent (houleuses limites conflictuelles) 😭 😨

Equalizerle 25 août 2021 à 17:23   •  

Ce qu'il y a c'est que quand j'ai des crises de colère, je m'en rend pas compte . Mais quand je réfléchi de manière calme et lucide comme maintenant. Là je le perçoit

zozottele 25 août 2021 à 18:46   •  

Equalizer je crois que le fait de t'en être rendu compte, c'est peut être déjà le plus grand pas à faire.
Je ne suis pas un grand fan de psys,mais il parait qu'il y en a des bons.Mais tu en as déjà vu non je crois ?
Ou alors je me trompe.
Enfin soit tu en as vu qui ne t'on pas compris,soit tu peut en trouver un bien,qui pourra t'aider ?
Mais je vais faire quand même mon psy ici!
Tu as fait un grand pas en te rendant compte que tu avais un problème avec ta colère.
Ensuite il faudrait comprendre pourquoi.
Tu trouves les gens c..?
Tu n'es pas le seul tu sais🙂
Enfin tu es sec du coup,ça n'aide pas pour créer des liens c'est sur.
Susceptible je connais oui, j'en suis un très grand,mais je me suis pas mal soigné,comme quoi c'est possible.
Comprendre le pourquoi de ta colère,ce sera le deuxième plus grand pas.
Ensuite,le dernier, d'arriver à la canaliser.
Mais il ne doit pas y avoir trop de mal pour toi je crois,car tu as l'air d'être quelqu'un de lucide.
Je fais donc mon psy,oui,mais j'ai surtout envie de te dire ça,que déjà,ici,tu peux écrire ce qui te passe par la tête,ce qui t'énerve, ça peu faire du bien souvent.
Alors n'hésite pas,tu auras toujours quelqu'un pour te répondre ici!

paradoxle 25 août 2021 à 20:56   •  

" la terre se porterai mieux sans nous!! "
La Terre se porterait surtout mieux sans tous ces cons !

La colère, ouais, c'est un truc vraiment pas évident à gérer quand on a pas l'habitude mais ça s'apprend, @zozotte t'a sorti des bonnes pistes.
Moi, c'est ado que j'ai dû apprendre à canaliser parce que c'était un vrai problème en famille ou à l'école. Quand tu sens le truc monté, apprends à le reconnaître déjà (ça a pas l'air facile pour toi, on dirait. Mais c'est la première étape), respire fort, inpire le maximum d'air et souffle par la bouche, t'as un peu l'air con mais moins que de péter ton boulon. Et dis-le en te forçant à pas crier "ça y est, je sens la colère qui monte, je sens la colère qui monte, faut pas que je m'énerve". Tu vas voir, déjà ça, ça apaise. Et te permettra petit à petit de réussir à dire ce qui t'énerve sans grosse montée de colère.

Et sinon, cette colère qui est en toi, fais-en un truc. Moi je fais de la musique de bourrin, ça m'évite de casser des trucs comme avant. Dessine en t'énervant sur le papier, écris des trucs trash, trouve un endroit tranquille et crie (un tunnel qui résonne, c'est excellent). Bref, passe ta colère dans n'importe quelle créativité en l'exprimant avec force. C'est déjà ça qui sera sorti et t'envahira moins.

"Partout où je passe, j'ai l'impression de semer le malheur et de faire du mal".
J'ai plutôt l'impression que c'est les autres qui te rendent malheureux et qui te font du mal. Renverse pas le truc. Et respire !

Ambre31le 25 août 2021 à 22:12   •  

En fait, le petit poucet, il ne fait pas du mal, bien au contraire 🙂.
La colère, c'est utile aussi, c'est un message qui t'alerte de ta limite. Tu peux l'entendre comme un signe que tu as besoin de t'occuper de toi. Et petit a petit repérer ce qui la fait monter et prendre soin de toi avant qu'elle ne monte.
En tout cas, déjà, tu peux l'accepter cette colère, comme un gentil indicateur plutot que d'en culpabiliser.

Enfantducosmosle 26 août 2021 à 00:24   •  

Est-ce que cette colére ne serait pas simplement le fruit de ne jamais être entendu?

Et que, du coup, tu ressens un rejet global de ta personne par une grande partie de la société?

Equalizerle 26 août 2021 à 07:04   •  

@Enfantducosmos

Oui c'est tout à fait çà

Equalizerle 26 août 2021 à 07:09   •  

@zozotte

Le problème avec les psys c'est que oui j'en vois, mais comme vous pouvez toutes et tous le constatez je n'ai aucun problème pour extérioriser les choses, la preuve!!!! ;) Je suis suivi par une psychologue, çà m'aide pour mes angoisses et mes névroses, mais voilà j'aurai besoin d'aide pour entre guillement exorciser 😂(les traumatismes plus en pronfondeur) . Comme je disais à une connaissance à moi , tous les thérapeutes que j'ai vu jusqu'à présent j'ai l'impression qu'ils se rendent pas compte que :" Je suis effrayé par tout !!! (les gens en voiture sur la route, habiter tout seul et être autonome, peur de l'abandon, peur des femmes/filles , peur des accidents, peur de la maladie, peur des rats et des insectes, peur de la mort , peur de la vieillesse, peur de vivre en société etc...).😨 😱

@Enfantducosmos

J'ajouterai peut être la peur de l'autre, également

Equalizerle 26 août 2021 à 08:16   •  

Après ce serait peut être intéressant de voir, pour des thérapies qui traitent vraiment le mal en profondeur 😱 😨

(EMDR, Psychanalyse, Hypnose) 🤔 🙄

Surderienle 26 août 2021 à 08:24   •  

Bonjour @Equalizer
"Ces gens qui ont peur d'avoir peur"
L'hypersensibilité à fleur de peau...
Ce livre m'avait été inspirant
http://www.sogides.com/medias/2/2/ext_9782761936293.pdf
Çà et " l'homme parano" d'Olivenstein.
Depuis, j'ai découvert l'hypnose ondulante.
🙂

paradoxle 26 août 2021 à 12:11   •  

À propos de psy.
La psychanalyse peut-être aussi benéfique que dangereuse suivant les personnes, faut vraiment tomber sur quelqu'un de fortiche ("une psychanalyse s'arrête quand le patient comprend qu'elle pourrait durer indéfiniment" (Sazs, un disciple de Freud).
L'EMDR est très efficace et incroyablement rapide pour les traumatismes mais il faut connaître son trauma et le travail se fait dessus.
L'hypnose (ou les hypnoses d'ailleurs) aussi c'est très bien. Mais c'est plus efficace avec un vrai psychothérapeute. Et c'est l'hypnose éricksonienne qui a, statisquiquement, les meilleurs résultats.

Equalizerle 26 août 2021 à 14:10   •  

Je parle pas forcément pour toi @paradox 😉 . Mais j'ai remarqué que de nos jours c'est de bon ton de critiquer la psychanalyse!!!! 😱 😨 Alors oui, y'a (eut des escrocs, de l'exagérations au niveau des résultats , et des théories fumeuses)!!!! Je pense notamment à Freud qui était persuadé que l'autisme était dut à un traumatisme venant de la mère!!!! Mais à côté de çà, ils ont fait de très bonne chose (Freud avait très bien compris les phénomènes d'hystéries collectives, et pensait que pour guérir un trouble psychologique quelconque, il fallait développer l'empathie et l'écoute vis à vis du patient)!!!! C'est lui aussi le premier qui a théorisé les phénomènes de schizophrénie et de personnalités multiples (en parlant de la ou des personnalités refoulés)!!!! Par contre Jung a je trouve était beaucoup plus loin notamment avec ses travaux sur (les rêves, l'inconscient collectif, les souvenirs de traumatismes refoulées voire de vies antérieures via la régression, la prémonition, la transe) ainsi que les travaux de lui et Freud sur le poltergeist et les phénomènes astraux!!!!

paradoxle 26 août 2021 à 15:52   •  

Oui, le problème de la psychanalyse est vaste. Ce n'est pas une mode de critiquer la psychanalyse, cela fait 50 ans que beaucoup de choses en psychanalyse sont remises en question. Surtout sur la thérapie, sur la façon de faire. Moi, j'aime bien Freud mais il se retournerait dans sa tombe s'il voyait à quel point sa discipline est devenu un dogme qui a du mal à se réinterroger elle-même, surtout en France. Il a posé les bases, inventé des concepts mais avait pourtant dit que la théorie est une fiction à remodeler sans cesse en fonction de la pratique (Maud Mannoni, La théorie comme fiction). Emphatie et écoute, oui bien sûr, c'est une base que personne ne remet en cause, quelle que soit l'approche.
Jung, j'en parle pas, il me fait carrément peur. Mais pour les gens proches de la mystique, il parait qu'il fait du bien.

Personnellement, en théorie psychanalytique, j'aime bien Mélanie Klein, Winnicot, Ballint (l'école anglaise en fait). Laing est intéressant aussi sur la régression. Ils ont tous remis en question beaucoup de thèses freudiennes et jungiennes.

Mais comme le dit Carlos Tinoco, peu importe l'approche, il faut trouver quelqu'un prêt à t'accompagner dans ta recherche plutôt qu'à te regarder du haut de son autorité, c'est pour ça que je disais qu'il faut quelqu'un de fortiche.

Euh, pour la théorisation de la schizophrénie, Freud est assez à côté de la plaque, l'approche systémique (l'école Palo Alto) est mille fois plus pertinente. Ou l'approche de la psychothérapie institutionnelle de Oury et Guattari.

Tout ça, c'est du débat sans fin. Il faut avoir les moyens de tenter plusieurs psys et de garder le bon pour toi.

Je rajouterais que l'EMDR aussi, il faut la pratiquer avec un bon psy qui déterminera avec toi le problème à cibler.

zozottele 26 août 2021 à 18:36   •  

Je ne jette pas la pierre à la psychanalyse hein,ni a personne d'ailleurs.
Mais je ne sais pas,tu es aidé par une spécialiste @Equalizer,mais elle ne comprends pas tes peurs ?
Il te faudrait trouver une autre approche oui alors.
D'ailleurs je parirais bien que tu peux avancer énormément en participant comme tu le fais ici!😄
Sinon moi j'avais essayé l'EFT a une époque,j'en parle un peu sur le forum.
Je ne sais pas si tu connais,mais ça marche bien,pour comprendre nos émotions,les calmer,et se calmer.
Ça prend 5 minutes a faire,et ça apaise vite.
Il y a a boire et à manger sur le net,on peu essayer sans passer par un spécialiste,mais c'est mieux d'en voir un au moins une fois,pour qu'il nous mette sur de bons rails.
Regarde si tu en as près de chez toi, ça peu valoir le coup d'essayer.

authentiquele 27 août 2021 à 13:26   •  

Comme tu le dis @Equalizer, une impression. Juste une impression peut-être ?.

Enfantducosmosle 27 août 2021 à 13:46   •  

Apprend le discours usuel des politesses, juste pour interagir avec la plupart des gens, et garde ta personnalité pour ceux qui écoutent. Tu éviteras la négativité du mauvais contact et tu garderas ton plaisir de la vrai conversation pour tes vrais amis. Ne cherche pas à obtenir des choses des gens qui ne peuvent pas te les donner pour des raisons intrinsèques à leurs fonctionnemements.

Equalizerle 28 août 2021 à 08:04   •  

@authentique

Oui mais fondé en grande partie!!!!!

Equalizerle 28 août 2021 à 08:04   •  

🙂

Laurent...le 28 août 2021 à 17:39   •  

Salut, puisque qu'il y a des Psy à 2 balles, je vais me faire le Psy à 1 balle... et ça va déballer !

Tout ces propos n'engagent que son auteur et ne se veulent en aucun cas comme LA solution ultime. Il s'agit seulement de propos d'un apprenti sorc(psy)er.

L'autre

Concernant les cons, tes échecs sociaux avec l'autre, cet imbécile qui ne comprend rien, celui qui fait parti "des gens"... Déjà là, je crois qu'on tient un bon biais (au passage, pas mal le petit cours sur le post "réfléchir par soi-même" @zozotte, biais cognitifs by @paradox), je recommande.
Je pense pas que ça soit en partant du principe que l'autre est bête, que tu vas réussir à en tirer du bon. Tu vas juste chercher à confirmer ce que tu penses, parce que ça fait du bien d'être aprouvé par les autres... et par soi ! (ne nous le cachons pas).
Je crois plutôt qu'il faut croire en l'autre, et chercher le consensus plutôt que la divergence... la compréhension plutôt que le jugement arbitraire, la tolérance plutôt que l'intolérance... Surtout dans le cadre ou on s'enflamme souvent sur certains sujets, on parle à coeur ouvert. Je vais la jouer anecdocte (vécues) pour illustrer mes propos :

Je vais passer une radio dans une clinique :
Après les formalités d'usage (bonjour Messieurs Dames), je m'addresse à la sécrétaire médicale.
- Bonjour Monsieur, vous venez pour quoi ?
- Je viens faire une échographie
- Quelle partie ?
- Parties molles au niveau du périné selon l'ordonnance, dis-je à voix basse.
- Elle ont du répéter 2 ou 3 fois ce terme, avec les autres patients à cotés qui entendaient bien sûr...
Aucune finesse, aucun respect de l'intimité, de la vie privée, bravo pour avoir étalé mes petits problèmes perso à toute l'audience présente... Faut avouer qu'elles n'ont pas fait beaucoup d'études, et ce sont des femmes, elles parlent à voix haute, ça jacasse... Ca traite les patients comme du bétail...

Autre anecdocte :
J'achète 2 moustiquaires dans une grande surface, j'explique à la caissière que la semaine dernière, j'en avais pris une pour essayer...
- Et alors, c'est efficace ? Me demande la caissière ?
- Ben non, lui ai-je répondu, c'est pour ça que j'en prend 2 autres... Dis-je sur air désepéré...
Encore une qui a raté ses études et qui se retrouve à la place qu'elle mérite, à poser des questions équivalentes à son degré d'intelligence... Sans blagues, que les gens sont bêtes...

En fait rien de celà ne s'est passé ainsi, je voulais juste mettre en valeur un jugement attif, une condamnation d'emblée selon des préjugés de genre, et de niveau d'étude, par exemple... un peu comme dire en préjugé "les gens sont cons" (donc s'il ils sont cons, par opposition, je ne le suis pas)...héhé, trop facile, et la facilité mène au coté obscur de la force jeune Jedi !

Ma réponse à la clinique sur le fait qu'elles aient répété 3 fois "parties molles au niveau du périné" a été :
- Parties molles, parties molles...et oh...c'est pas toujours mou hein ??? (sur un faux air offusqué)
Elles ont éclaté de rire en même temps, et pan, un point pour l'humour, connexion avec l'autre effectuée.
- On l'espère bien pour vous, à votre âge, m'ont-elles répondu en essayant de calmer leur fou rire...

Au super marché, à la question "est-ce que ça marche ?" :
- Ah oui, c'est très efficace, et au delà de mes espérances, vous voyez cette photo sur l'emballage avec un moustique qui n'arrive pas à rentrer, et une jeune femme souriante derrière la moustiquaire ?
- Oui...
- Et bien non seulement les moustiques ne peuvent plus rentrer dans la maison, mais EN PLUS, ma femme ne peux plus sortir de la maison, et garde le sourire en prime ! Comme l'indique la photo...
Ca a pas loupé, fou rire, et à chaque fois que je passe à sa caisse désormais, c'est grand sourire derrière son masque.

Là ou je veux en venir d'une part, c'est que l'image que l'on laisse de soi aux autres, conditionne les futures intéractions (ainsi que l'image que l'on se fait des autres, des "gens"...). Si on cherche un consensus (tout le monde aime rire par exemple), plutôt qu'une divergence (les autres sont bêtes), on ouvre bien plus le champ de la communication, de la compréhension de l'autre, de l'empathie (le bonheur quoi, la joie). Et c'est avant tout en progressant dans la relation sociale, que les sujet divergent peuvent être abordés.
D'autre part, quand je vois ou entend "les gens sont ci, les gens sont ça...", je peux pas m'empêcher de penser que puisque ce fait est acquis et sans cesse confirmé, on apréhendera l'autre systématiquement avec angoisse, avec adversité, avec peur... Et ça, ça n'aide personne à avancer, ni l'autre, ni toi...

Je crois qu'il faut s'attacher avant tout au fait que tout le monde aspire au bonheur (de soi et des autres), et que tout le monde souhaite rencontrer des "gens bien".

Prenons l'exemple de mes intéractions avec @paradox concernant le vaccin, le passe sanitaire. On est pas du tout d'accord, et je l'accepte, mais comment je fais pour l'accepter ? (et je pense que c'est plus ou moins réciproque pour lui). Je m'intéresse au fond, et non à la forme. Je pars du principe que ce n'est pas un monstre (ou du moins tout autant que moi), ses choix et ses convictions n'ont qu'un seul but : le bien de l'autre. Et moi aussi, je veux le bien de l'autre, on se chicane sur la forme, mais je suis bien plus attaché au fond du sujet (le bien des autres) qu'à sa forme. Il veux le meilleur pour moi, et moi aussi ! En fait on se "dispute" pour notre bien commun...(paradoxal non ?!)

Ce que je dis, c'est qu'il faut plutôt chercher à trouver des "excuses" à autrui, plutôt que de le condamner, et garder à l'esprit que "ta" vérité et toute relative, comme "la vérité". Un mec qui met pas son clignotant par exemple, ça agaçe, mais ça t'es déjà arrivé d'oublier de le mettre, soit parce que tu sortais d'une séance psy révélatrice, soit parce que tu as rencontré une nana qui te faisais vibrer... en fait, il y a des millons d'excuses... Mais quand l'autre à vu que tu n'avais pas mis ton clignotant cette fois ci, il t'as catégorisé dans les trous de balle qui ne mettent pas leur clignotants, les égoistes. L'exercice de trouver des excuses, c'est pas évident, ok, mais ça marche plutôt pas mal dans mon cas.

L'empathie comme le dis Freud, la tolérance, c'est la clé pour TOUT ! L'amour saperlipopette !!!

Ca c'était le volet "intéractions avec les autres"

Pour un psy à 1 balle, je compte bien t'en donner pour ton argent ! 😂

Les peurs

Je dirai que la peur panique nous pousse à rester dans notre zone de confort. Et en restant dans notre zone de confort, on devient esclave de notre peur... et c'est la raison qui te pousse, je présume, vers un psy et à en parler ici, tu ne veux plus être un esclave (et qui veux l'être d'ailleurs ?).

Brises tes chaînes, sors de ta zone de confort, essayes des choses nouvelles. C'est un peu brut, un peu direct, plus facile qu'à dire qu'à faire, mais je pense que c'est l'objectif que tu vises, et que ta psy vise pour toi.

Sortir de sa zone de confort, c'est prendre le risque de s'émerveiller de soi même, réaliser des choses que l'on ne se croyait pas capable de faire, se dépasser, contre toute attente.

Tu as peur du vide ? Va faire de l'escalade (je vais t'envoyer en mp un témoignage en rapport avec ton post sur la tanatophobie)
Tu as peur de l'eau ? Va nager
Peur des rats ? Achète un rat en peluche et regarde en boucle Ratatouille jusquà que ça passe...(excuse moi, je commence à faire le pitre, j'ai un TDS, un Trouble du Discour Sérieux).
Peur des filles ? Bon moi aussi, un peu, mais on va y aller quand même : "Bonjour Madame, j'ai un gros manque de confiance en moi, et j'aurais aimé savoir comment vous me trouvez physiquement ? Ensuite je vous embêterai plus". Phrase à apprendre par coeur, puis à mettre en application !
Peur de vivre seul ? Essaye une coloc, c'est moins cher et tu ne seras pas seul.

...Aïe, je sens que je te perds, et que rien que le fait d'évoquer cela, ça te terrorise encore plus, je me trompe ? ... Alors je vais te parler d'autre chose, le sentiment de satisfaction, la sensation du dépassement, cette douce bouffée de chaleur qui envahit ton corps, qui allège ton esprit et fait apparaître sur ton visage un sourire symptomatique. Et ce qu'il y a de bien avec cette sensation, c'est qu'elle perdure dans ton esprit, elle est gravée et addictive ! Et en plus, tu connais bien le dealer de cette came, puisque c'est toi, plutôt pratique. C'est vraimment un sentiment formidable, et je souhaite vraimment à tout le monde de connaître cette sensation, d'où mon ton un peu vindicatif peut-être.

C'est bien de théoriser ses peurs à l'aide d'un psy par exemple, mais c'est dans un but de passer à la pratique... Alors pourquoi pas prendre certains devant, et s'appliquer certaines pratiques, en plus d'une recherche "théorique" bien sûr ?

Allez, un dernier exemple, une dernière mise en situation (qui n'est que pure fiction) :

Suite à un commentaires formidable d'un type fabuleux sur ton forum préféré (ça c'est la partie réelle), tu décides de sortir de ta zone de confort, et hop, direction la montagne, une randonnée de 6h, une boucle. Tu commences à marcher, tu apréhendes un peu l'effort physique car tu es plus habitué aux petites ballades, mais que neni, aujourd'hui tu es enragé, tu veux attraper une de tes peurs, un de tes démons, et lui piétiner le visage allégrement, comme il le faisait auparavant pour toi.
Ta rando se passe à merveille, c'est dur, mais c'est beau, tu as tout oublié, tes yeux se perdent dans le paysage magnifique qui défile sous tes yeux. Tu croises des gens, ils te saluent, c'est chouette. Il te reste 15min de marche, ça tombe bien, tu commences un peu à fatiguer tout de même, tu est un peu vidé de ton énergie, mais ça fait du bien parce que ton esprit est reposé lui. Et là, paf, à 15 min de la fin, le cadavre d'un rat au milieu du chemin, impossible de le contourner, va falloir l'emjamber...
Deux options : soit tu fais demi tour, et repart pour 5h45 de marche, soit tu l'enjambes... Tu t'accordes que la nuit tombera d'ici une heure, que 5h45 de marche en plus t'épuiserait, ta batterie de téléphone est vide, et que ta bouteille d'eau aussi... Pas vraimment le choix en fait...
Et bien moi, je suis persuadé qu'à ce moment là, tu vas surmonter ta peur, parce qu'il n'est pas raisonable de s'aventurer de nuit, sans eau, dans une rando que tu n'as fait qu'une fois. Mais je suis encore plus persuadé d'une chose... c'est ce soulagement que tu vas ressentir en arrivant à ta voiture, cette libération, ce dépassement... Au point que en rentrant, tu oublieras surement de mettre ton clignotant au rond point...😉

Surtout que celà ne t'empêche pas d'aller randonner, mais selon moi, le dépassement amène au dépassement, faut juste commencer, et c'est pas si dur au final, tu t'en rendra compte par toi même, je te le souhaite vraimment 😉



Voilà, je vous laisse seuls juge de mon raisonnement, et vous laisse délibérer pour m'accorder mon diplome de psy à un balle, ou pas !

Equalizerle 28 août 2021 à 17:44   •  

@laurent

Pardonenz ma brusquerie, mais que voulez vous que je fasse de ce roman???

Equalizerle 28 août 2021 à 17:46   •  

Et concernant l'empathie, que d'abord les gens en fasse preuve vis à vis des TSA . Après on en reparle!!!!

Equalizerle 28 août 2021 à 17:46   •  

Des TSA et des personnes différentes de manière générale

Equalizerle 28 août 2021 à 17:57   •  

L'exemple typique de la personne qui croit que dans le vie toutes les solutions sont simples!!!! 😡

Laurent...le 28 août 2021 à 18:47   •  

Ah, désolé, je voulais juste essayer d'aider un peu, mais comme vous le dites, c'est pas si simple. Désolé pour ma maladresse, je voulais juste essayer d'aider, rien de plus...

Equalizerle 29 août 2021 à 15:49   •  

pas grave


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?