Témoignages

épuisement émotionnel.

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. épuisement émotionnel.
épuisement émotionnel.
Solmyrle 04 novembre 2022 à 17:36

Bonjour vous autres. 🙂

Est-ce que les HPI sont plus sujet à l'épuisement émotionnel?

Ce que j'entends par là, c'est avoir une période de montagne russe. Passer de la joie à la tristesse, de la statisfaction à la frustration... Plusieurs fois par jour. Faire le yoyo entre je me sens bien, et j'ai envie de tout foutre en l'air !

Puis finir épuisé, par nos émotions, nos pensées. Après la montagne russe, et les insomnies qui l'accompagne. Être complétement vidé, avoir besoin de beaucoup se reposer. Tellement besoin, qu'on supporte plus aucune émotion un peu trop forte limite, même positive. Envie de rire ok, mais pas trop. 😉

Cela vous parle? Cette période de grand n'importe quoi intérieur, qui se fini par un épuisement.

Sans que ce soit forcément lié à un moment de vie vraiment difficile. Je veux dire, je viens de le vivre, alors que je suis en vacance. Ok je fais une introspection particulière profonde, mais c'est tout ce que j'ai a supporter. Moi-même ! 🤔

zozottele 04 novembre 2022 à 20:08  •   88150

Se supporter soi même c'est peut être le plus grand des défis !
Oui ça m'est arrivé souvent cet épuisement émotionnel.
Et finalement,si c'est nous qui le créons, c'est que c'est aussi à nous de le stopper.
C'est la que les difficultées commence,mais l'important au final, c'est de s'en sortir vainceurs et grandis.
Bon courage pour ça @Solmyr,et patience et écoute de toi même surtout.

paradoxle 04 novembre 2022 à 22:11  •   88155

Oui, régulièrement, rien de bien grave, je me suis habitué.

Solmyrle 04 novembre 2022 à 23:24  •   88165

@zozotte Oui c'est nous qui le créons, en se lançant dans des réflexions très stimulantes, qui deviennent invasives. Et on arrive plus à arrêter la machine, qui pense, analyse, étudie très profondément. Et on est tellement absorbé, que nos émotions débordent.

Oui c'est difficile, oui c'est épuisant. Mais je pense que cela arrive, parce qu'on en a besoin. Donc oui, on en sort grandi.

Merci pour ton soutien.

@paradox Régulièrement !! Genre plusieurs fois par an? Pas grave, oui et non, cela dépend de la personne, car cela peut déraper en dépression ou en burn-out quand même.

Maverickle 05 novembre 2022 à 00:55  •   88167

Bonsoir @Solmyr,
Marrant, ton sujet fait écho à ma situation de milieu de journée...
Celles et ceux qui me connaissent un peu ici (mais y en a-t-il ? je m'illusionne certainement sur ma "célébrité" 😄) savent que j'évoque régulièrement ces "synchronicités", qui m'épatent toujours (suis-je facile à épater ? 🤔)

Oui, assez fréquemment, sans crier gare, je me retrouve face à une journée catastrophe, commencée correctement, et qui bascule d'un coup à cause d'un détail, d'un mot de trop dans un courriel, un paragraphe de pas assez dans un document, une pichenette de l'environnement qui m'envoie balader dans le flipper, brinquebalé de réminiscences négatives en réflexions toxiques... Car généralement, il n'y a rien de très positif dans ces stimulations, fort invasives comme tu le dis.

Parti pour une journée de travail organisée et structurée, je me retrouve à marcher de long en large en remuant les bras et brassant de l'air, pour évacuer la pression mentale, pour tenter de débrancher l'agitation psychologique par l'agitation physique. Le tout en bafouillant des imprécations à peine articulées... Heureusement que je suis dans le confort de l'isolement du télétravail, au boulot je serais déjà sous camisole...

Ce genre d'événement n'est pas fréquent, mais pas rare non plus, et a le chic pour mettre par terre des semaines de comportement raisonnable et relancer la machine à fantasmes (depuis "c'est décidé, ce coup-ci, je vais ENFIN sauver le monde" jusqu'à "tant pis pour lui, demain je mets un bourre-pif à Duschmol"). Et tout comme toi, me remettre en mode "insomniaque" pour plusieurs jours...🥴

Chaque fois épuisant, et malheureusement, jamais vraiment une aide pour grandir... (ou alors j'ai pas encore trouvé le mode d'emploi pour décrypter 😶).

paradoxle 05 novembre 2022 à 00:56  •   88168

@Solmyr Non, pas plusieurs fois par an, enfin pas aussi dur que ce que tu racontes. Des aussi costauds, c'est pas si souvent, j'avoue. Et c'est rare que je tombe en dépression. Ma tactique un jour a été de laisser faire, d'accepter, parce qu'on en a besoin, comme tu dis, ça passe plus vite que quand je combattais contre. Et d'en faire quelque chose, écrire m'est particulièrement apaisant et il en sort un truc chouette (enfin, c'est subjectif). Composer, ça marche bien aussi.
Difficile et épuisant oui, mais bon, c'est la vie, moi je suis blasé de toute façon.

Minairalele 05 novembre 2022 à 10:51  •   88174

Bonjour à tous, vaste sujet ...lorsque cela se manifeste, je fais une activité sportive ou créative, bien souvent, je me rends compte que c'est un trop plein d'énergie à évacuer via une action physique, le sac d'emotions étant en surrégime surrénalienne...? Désactivation..restauration...

Kobayashile 05 novembre 2022 à 18:44  •   88179

Tout est en nous. Et le mental en pilote une bonne partie.
Ce manque d'énergie pourrait-il provenir d'une codépendance, semble-t-il une grande propension des HP.

Solmyrle 05 novembre 2022 à 22:12  •   88184

Merci pour vos réponses. 🙂

@Maverick Peut-être je me trompe. Mais tu semble décrire une explosion émotionelle. N'aurais tu pas tendance a refouler ce qui est dérangeant, jusqu'à ce que ça saute comme le champagne?

Après les deux sont sûrement liés. L'explosion amorçant le départ de la machine a ruminer, penser, qui part à 200 à l'heure.

@paradox Oui s'occuper l'esprit en écrivant, c'est une bonne idée. Cela a le mérite de canaliser une partie de l'énergie.

@Minairale Oui, canaliser l'énergie est une bonne solution. Mais pas toujours suffisante.

@Kobayashi Toujours à mettre le doigt où il faut ou pas. ?

C'est souvent lié à une relation de dépendance. C'est une des causes de l'amorçe, je pense.

Ceci dit, l'énergie dépenser n'est pas forcément dirigé dans cette relation. Cela peut partir dans tous les sens.

Ele76le 07 novembre 2022 à 11:42  •   88210

Personnellement entre l'autisme et le syndrôme de stress post traumatique je te raconte pas la galère pour gérer mes émotions
J'ai énormément de montagne russe émotionnelles (sans compter les hormones bien sûr 😂 😂)

Mais j'ai aussi des explosions émotionnelles

Naweez_Heerle 07 novembre 2022 à 20:00  •   88234

@Solmyr

Comme le mentionne @Ele76, "autisme", "syndrome de stress post traumatique", "hormones"... et combien d'autres facteurs impactant notre état émotionnel ! Environnementaux, et aussi ceux, propres à notre individualité propre...
On ne sait plus par où commencer ! Mais il existe un domaine sur lequel on peut agir, dès maintenant : faire le tri, parmi celles de nos pensées, qui nous tirent vers le bas, nous apportent de la tension, de la peur, injustifiées, ces ruminations toxiques, les loopings mentaux qui maintiennent notre attention focalisée sur des sujets qui sont des pertes de temps totale. A force d'observer nos pensées, et d'identifier celles dont on souhaite se débarrasser, on y arrive.
Nettoyer son esprit, comme on sort ses poubelles !

https://jiuliname.blogspot.com/2022/11/mediter-ne-signifie-pas-arreter-de.html

Succubettele 07 novembre 2022 à 20:17  •   88236

@Solmyr une amie complice la montagne russe des émotions🙂 comme l'a bien dit @Minairale c'est ça oui un "trop plein d'énergies" j'aime bien son expression de "sac à émotions"🙂 , cela provoque depuis toujours l'incompréhension,voire l'irritation de mon entourage...j'ai donc été vigilante à mon côté "éponge" car bien souvent j'emmagasine tout un tas d'émotions qui ne m'appartiennent pas...tu sais la personne grise en arrivant et qui repart guillerette après t'avoir parlé (même au tèl) et toi tu te retrouve "assommée"...je suis donc vigilante aux ambiances et parfois m'isole lorsque ça vibre trop et que cela me fatigue...

Et lorsque je suis seule ces montagnes russes se manifestent par une intense refléxion, propre à qui je suis avec mon cerveau tourmenté, et dans ces réflexions tout se mélange et je "vis" alors ce que je pense, je le ressens dans mon corps, en positif comme en ruminations...ça m'épuise au bout d'un moment, il n'y a que lorsque j'arrive à dormir sans réveil, au bout de plusieurs nuits agitées, que je peux enfin récupérer...

Il y a a des périodes plus intenses que d'autres, actuellement c'est le cas, le répit est de courte durée, un trop plein...

Comme l'a également très justement souligné @Kobayashi codépendance et fuite d'énergie vont de paire...je n'en guéri pas, je fais avec, compose avec, laisse monter la vague et attends patiemment le retour au calme...et j'essaie de travailler sur ces codépendances...

Bon courage, force et persévérence à toutes et tous pour ces moments parfois pénibles !🙂

gildele 28 novembre 2022 à 20:23  •   88919

Bonsoir à vous tous ...
Je découvre ce fil de discussion ...et voudrai vous y partager mon témoignage sur le sujet ... en essayant de ne pas trop rentrer dans les détails,pour une fois !
Jeune,puis jeune adulte, avec le recul, je sais que je n'avais pas accès à mes émotions ...incapable , alors, de les conscientiser .Excessives, en positif comme en négatif ...elles m' envahissaient et me vampirisaient ... entraînant d'incryables " yoyos d'énergie" .
Artiste de profession, pour ma famille et mon entourage, ces fortes variations étaient interprétées comme parties inhérentes à une " sensibilité artistique '" ... donc recevables ... même si parfois franchement pour eux ..." casse- bombons "
Avec le temps, les coups de blues sont devenus deprimes...puis celles- ci véritables dépressions.
Je sais, Aujourd'hui,. que ces phases de dépressions n'étaient que des " positions de survie" ...
Le hiatus, dans mon parcours de vie , est que lors de mon premier rendez vous avec un psychiatre ... Mes dires + dépression lourde ( suite à un divorce ) = diagnostic de trouble bipolaire = coktail d'antidépresseurs à abattre un éléphant ! .... Et me vl'a parti pour 15 ans de vie de zombie ...CMP et quelques longs séjours en cliniques privées, pudiquement appelées " Maisons de repos"

Il y a 4 ans, mon généraliste, perturbé de me renouveler tous les mois une telle dose d'antidépresseurs depuis si longtemps et sans aucune amélioration, me propose un sevrage dégressif, m'accompagnant grandement dans cette fenêtre thérapeutique.
Depuis ? ...Si je met dans un shaker :
- un peu ... beaucoup ? ... de développement personnel ( faut bien que 15 ans de rendez-vous réguliers avec infirmiers psy, psychologues et psychiatres servent à quelque chose ....mdr )
- la révélation ... puis l'intégration d'être HPI , HPE et TDAH et les relectures de mon passé, avec ces éclairages
- in chouia de spiritualité selon une recette toute personnelle ...
Et ben , il n'y a pas besoin de beaucoup secouer pour être désormais conscient quasi à chaque instant de l'émotion et de l'état énergétique dans lequel je suis....et de tout faire pour ... les accueillir, les accepter et surtout les respecter.
Hier soir, une réflexion m'a rendu fou de rage ... interne, la rage ...je crois en avoir compris rapidement le ,"pourquoi" ..., l'effet miroir dont cette réflexion faisait échos chez moi ..
Et donc ai " lu" ..." decripte" ...sans " être dedans " , " envahi par"
difficile pour moi de vous faire partager ces ressentis de l'ordre de l'intime sur mes,toujours présentes, variations d' émotions et d' energie.

gildele 28 novembre 2022 à 21:57  •   88924

Et voilà pourquoi mes montagnes russes sont devenus "dos d'âne et cassis" .... espérant bien que ma vie ne soit jamais d'une morne platitude ... désespérément sans relief !

Avec des mots de "pro" ....
Quelques liens pas inintéressant ...
voir la vidéo

Kobayashile 28 novembre 2022 à 22:14  •   88926

Du grand n'import nawac, le DSM5 s'adresse aux psy, pas à M. tout le monde ! 😂 A minima 8 ans d'études.
Et mélanger cela avec le HP, autant faire des ronds dans l'eau.
Le pb est plutôt inverse, la détection des HP et déclinaisons, qui ne sont justement pas dans le DSM5, n'étant pas des affections de l'esprit, ouf !
Bref...


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?