Témoignages

Etre "bien" avec quelqu'un... c'est-à-dire ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Etre "bien" avec quelqu'un... c'est-à-dire ?
Etre "bien" avec quelqu'un... c'est-à-dire ?
InconvenientTruthle 15 octobre 2019 à 22:21

Différents événements et la captation d'une expression ("les gens avec qui je suis "bien") lors d'une conversation dans laquelle je ne suis pas intervenu m'amènent à cette "réflexion".

Etre bien avec quelqu'un...

Cela veut-il dire que ce quelqu'un vous fait oublier vos problèmes, vous aident à les régler, ou bien ne vous en crée pas d'autres à défaut de les régler ?

Cela implique-t-il que ce "quelqu'un" ne vous mette jamais en face de vos problèmes, de vos contradictions ?

Cela implique-t-il qu'il n'y ait aucun effort à faire avec cette personne, ou bien que le sens, la valeur de ces efforts faits avec celle-ci tranchent suffisamment avec ceux que vous faites avec les "autres" ?

Est-ce au final un "bien" qui dure, ou un "bien" bien éphémère ?
Un "bien" léger, ou un "bien" profond ?


Qu'en pensez-vous ? Que ressentez-vous avec ces personnes avec lesquelles vous vous sentez "bien" ?

zebreperdule 15 octobre 2019 à 22:39

Les personnes avec qui je suis bien sont celles pour qui je ressens une complete confiance.
La confiance est le fondement même de ce que je suis.
Je suis par consequant bien avec peu de monde.
J'ai besoin de pouvoir m'abandonner...

Fropople 15 octobre 2019 à 23:11

Sujet très intéressant,
réflexion en cours 🤔 🤔 🤔

emanule 15 octobre 2019 à 23:25

Je pense que ca dépend de ce qu'on attend de la personne que l'on à en face.
Je ne vais pas attendre la même chose venant de ma mère que venant d'un ami.
Je me sentirai bien avec ma mère car elle ne me jugera pas,m'acceptera tel que je suis.
Je me sentirai bien avec un ami car il me fera rire.
Ce n'est pas la même chose.
Chaque personne que je connais peut m'apporter un bien être différent.
C'est ce qui donne tout le sel a la vie!

Siryackle 16 octobre 2019 à 03:42

Sans rentrer dans la profondeur des sentiments ou relations, "être bien avec quelqu'un" veut tout simplement dire avoir un bon feeling avec la personne...
Je ne parle pas obligatoirement d'amis, ou de famille.
"Etre bien avec quelqu'un", plutôt "se sentir bien avec", est fugace, ne touche pas obligatoirement la profondeur de sentiments, exprime une certaine compréhension intuitive réciproque du moment -à mon sens. Ne pas se sentir devoir être sur la défensive. Quelque chose de ce genre...

Et pour te répondre @InconvenientTruth, c'est comme si avec la personne avec qui on se sentait, était bien, il n'y avait pas ou peu d'efforts à faire. Quelque chose de fluide, de naturel, coulant... où justement le questionnement perpétuel ne s met pas en question.

Par contre là où j'ai du mal à te suivre, c'est quand tu évoques la notion de problème :
"Cela veut-il dire que ce quelqu'un vous fait oublier vos problèmes, vous aident à les régler, ou bien ne vous en crée pas d'autres à défaut de les régler ?
Cela implique-t-il que ce "quelqu'un" ne vous mette jamais en face de vos problèmes, de vos contradictions ?"

Est-ce que nécessairement une relation, une rencontre -en allant plus loin que le simple fait "d'être bien avec quelqu'un"- se construit autour de cette notion de "problème" (les siens exclusivement ?!) ?!
Je ne comprends pas trop...

Juliette...le 16 octobre 2019 à 07:16

Pour moi, si je me sens bien avec quelqu'un, et que ce quelqu'un se sent tout aussi bien avec moi, je vais être naturelle, et c'est ce qu'il y a de plus plaisant pour moi. Oui, ON a confiance, ON peut parler de NOUS sans retenue, ON se fait rire, ON peut rester silencieux sans gêne, qu'ON n'est pas jugé, bref, l'impression qu'ON n'a pas à en rajouter. Mais après, je fais quand même une distinction entre une personne qui me plaît "juste"(entre guillemets parce-que c'est déjà ENORME) humainement et une personne qui me plaît humainement et qui m'attire...
Et puis, ta question est bien plus précise que ça @InconvenientTruth. Et donc, la réponse va différer selon chacun. Alors moi par exemple, j'aime la franchise mais elle passe beaucoup mieux avec du tact et de l'intelligence de coeur. Donc, oui, je préfère qu'on enrobe un peu les critiques que l'on veut me faire, et qu'elles ne viennent (les critiques) que bien après le déploiement des encouragements à ce qu'on a de bon, de positif. Pour la résolution de mes problèmes, tant qu'on m'en ajoute pas, j'ai l'habitude de gérer seule... Et en général je demande par moi-même si j'ai besoin de conseils, d'aide, de soutien.
Quant aux efforts, il est illusoire de penser qu'on n'aura jamais à en faire avec les personnes qu'on aime et qui nous aiment. Mais effectivement, dans une belle relation, les efforts prennent plus la forme de cheminements naturels, de quêtes passionnantes du mieux-être de chacun, et ne se ressentent donc pas vraiment comme des efforts. Les efforts se convertissent en une sorte de joie d'avancer ensemble 🙂

Asacksle 16 octobre 2019 à 09:18

Alors ça c'est trés beau @Juliette, j'aurais pu écrire tout à fait la même chose sur tous les points avec la beauté des mots en moins.

Wahou, cette dernière phrase, je suis fan 😀 : " Les efforts se convertissent en une sorte de joie d'avancer ensemble"

Siryackle 16 octobre 2019 à 10:05

C'est vrai que c'est une belle manière de dire les choses et si vrai, @Asacks. :)
Juliette a l'âme d'une poétesse. 😉

Juliette...le 16 octobre 2019 à 12:07

Merci, merci, n'en jetez plus! 😄

Siryackle 16 octobre 2019 à 12:17

😄

Berengerele 16 octobre 2019 à 16:12

Se sentir bien avec quelqu'un ?
Personne ne me fait oublier mes problèmes, que je range dans un coin, pour pouvoir être à 100% avec l'autre, pendant le moment que je lui consacre. Personne ne peut non plus régler mes problèmes. S'il advient que l'on puisse néanmoins discuter de "problèmes", je n'attends pas forcément une aide mais plutôt une écoute, un questionnement qui m'aidera à réfléchir. Me sentir bien donc avec une personne, c'est pouvoir communiquer sur tout, avec une certaine fluidité et de la bienveillance. Je rejoins Syriack et Juliette sur la nécessité de non-jugement, de naturel et d'intelligence du coeur. Il me semble que nos valeurs aussi entrent en ligne de compte pour pouvoir s'abandonner en quelque sorte avec quelqu'un et se sentir bien.

Framboisele 16 octobre 2019 à 17:09

Pour ma part--mais c'est assez récent-- "être bien" avec quelqu'un passe de plus en plus par le ressenti corporel et énergétique.
Plus précisément : quand je suis avec quelqu'un, que j'échange avec lui/elle ou que je marche à ses côtés, est-ce que je me sens à l'aise, relax, ou est-ce que je ressens des tensions ? Après quelques heures ou une journée passée avec quelqu'un, est-ce que je me sens pleine d'énergie ou au contraire vidée ?
Je m'attache désormais à rester à l'écoute des signaux que m'envoie mon corps plutôt que ce que me dit mon mental.
Sinon bien sûr, être bien c'est aussi pouvoir avoir une conversation fluide (mais pas seulement, car je connais des gens avec qui c'est hyper fluide, ça rebondit, c'est riche, MAIS au bout de 2 heures avec eux je me sens épuisée... Là c'est plus une question de fréquences/énergies incompatibles, je pense).
Etre bien c'est aussi se sentir accueillie, être face à quelqu'un qui fait l'effort d'être réellement présent.

Evaderhaindile 18 octobre 2019 à 12:19

Etre bien avec quelqu'un?
D'abord un étonnement...On se dit glups,c'est dingue....On ne veut pas y croire on se dit ...bon ben je vais attendre pour voir si je ne rève pas.On s'écoute et la des sourires pour dire je te comprends.Ensuite jusqu'où pouvons nous échanger dans cet accord des coeurs des yeux.On a juste envie de penser c'est pas possible...Il existe quelqu'un qui me comprend?On a peur..Et si une phrase un mot pouver casser cette belle harmonie?et l'on se rassure....Non ca n'est pas possible,j'ai confiance,j'y crois,je ne rêve pas.J'ai envie de penser,d'être sur sa route qu'il m'accompagne.Il me rassure.,me sécurise,m'emene dans des univvers inconnus de la pensée.Suis fascinée.Je ressens un boulversement dans mon corps,ça me fait un peu peur Je regarde mieux ses yeux ,ses mains sa joie de vivre,son énergie...Est ce que je tombe amoureuse?
Eva

Gwenouillele 18 octobre 2019 à 22:47

Etre bien, pour moi, ça veut dire que je peux faire et dire tout ce que je veux sans être gênée. Autrement dit je ne suis bien avec personne d'autre que mon mari et ma fille, pas même ma famille... Gloups :') Je ressens une gêne permanente avec plus ou moins tout le monde, et plus ou moins forte, mais souvent c'est une gêne qui s'apparente à minima à celle qu'on peut ressentir à embrasser qqn sur la bouche et qu'on est timide, en mode H24.

Fropople 18 octobre 2019 à 23:25

Ça doit pas être confortable ça comme gêne de fond 🙁

emanule 19 octobre 2019 à 08:51

😀 Pourquoi tu embrasse tout le monde sur la bouche aussi?😉
Je rigole hein gwenouille.
Bon d'accord je sors !

Gwenouillele 19 octobre 2019 à 21:03

@emanu parce que j'aime trop rouler des pelles :D

@Fropop en même temps je m'estime déjà très heureuse d'avoir 2 personnes avec qui je peux être moi sans gêne :) Mais sinon rassure-toi, je ne m'en rends pas bien compte, car pour moi c'est ma norme, donc j'imagine même pas ce que ça doit être de ne pas se sentir comme ça... !

Fropople 19 octobre 2019 à 22:53

@Gwenouille, de l'habituation à la gêne, tu en deviendrais gênée de te sentir à l'aise avec quelqu'un d'autres 😂
vaut mieux en rire qu'en pleurer mais je trouve ça quand même vachement triste

emanule 19 octobre 2019 à 23:25

@Gwenouille,je suis content que tu n'es pas mal pris ma vanne enfin je crois ).
Mais tu sais il y avait un fond derrière aussi.
Ca voulais dire aussi que tu n'est pas obligé de bien t'entendre avec tout le monde pour être heureuse.
Comme tu dis,2 personnes c'est déjà très bien.
Des fois on essaye de plaire et de s'entendre avec tous et n'importe qui,parce que la société en à décidé ainsi.
Mais on est pas obligé.
Si tu te sens bien dans ton "cocon",c'est tout ce qui compte.
Pas besoin de chercher plus,surtout si tu n'en ressens pas le besoin !
Ben dis donc,il y avait tout ca dans ma vanne! 🙂

Gwenouillele 20 octobre 2019 à 21:38

@emanu Heureusement que t'as précisé, car sinon j'aurais franchement pas deviné 😵 😂

@Fropop pas besoin d'être triste, je le vis très bien ! haha

emanule 20 octobre 2019 à 21:54

😉 Je sais @Gwenouille,je commence à te connaître un peu !

ouestlebonheurle 21 octobre 2019 à 23:13

Je suis comme gwenouille. Je suis bien avec quelqu'un si je me sens moi même et pas à apprêter un masque.
Alors personne en fait
Mon mari c'est la loose en ce moment.
Mes enfants j'essaye 80% de faire un cadre éducatif et qu'il me devienne instinctif mais compliqué. Heureusement ya des moments où je me sens moi quand je suis avec eux. Mais je dois être attentive à leur comportement alors que j'aimerais être dans ma bulle
Mes parents bah j'ai le poids de la relation enfant qui me pèse
Mon frère pas de lien et c'est un poids de jalousie
Ma famille je la vois très très peu et il faut faire les convenances
Au boulot je me sens de temps en temps moi mais là ça dérive et on me juge ...
Pas d'amis. De temps une sortie avec une connaissance boulot pour rigoler ça fait du bien.
Bref j'essaie d'être bien avec moi même vu qu'il ne reste plus que moi 😍

Ce soir c'est un soir sans. Mes enfants sont partis hier et je me sens seule

Evaderhaindile 22 octobre 2019 à 10:10

Moi le forum et les discussions sur apie me font me sentir moins seule.se retrouver avec soi meme je le recherche de plus en plus.Mes enfants me font douter de mes certitudes.Du style .Maman tu te fais des films .Papa était dur et pas si cool avec nous.Et la tout se ramasse...Est ce que j'ai cru seulement que j'étais heureuse?Qu'il ne soit plus là,le rend t'il à mes yeux quelqu'un d'autre que ce qu'il était vraiment?Et là je ne sais plus.je doute.Bon faut que je passe à autre chose.Ouf j'ai mes chiens .Un petit calin et ça va mieux..Avoir confiance c'est difficile.Il m'aime .Il m'aime pas? J'AI 3 Amies tres sinceres et spontanées et d'enfance.Oui avec elle je suis bien.Avec ma mere non.conflit.Elle est autoritaire et moi rebelle.En plus j'ai un frere handicapé.Donc jalousie.Elle ne s'est occupé que de lui.A 62 ans je sens encore l'enfant bléssee en moi .C'est pour ça que j'ai un psy .Pour arreter de soufrir.Ca commence a venir car je me comprends mieux mais faut pas rever.Il y aura toujours des hauts et des bas.C'est la vie.Et puis je ne peux me plaindre .J'ai déja beaucoup....

ClaudiaSmithle 22 octobre 2019 à 12:15

Je me pose maintenant les questions de savoir quand, avec qui je « me sens bien »

C'est étrange quand j'y réfléchis je me sens souvent gênée je pense de ne pas contribuer aux échanges, ou d'avoir de faibles échanges

Je vais y réfléchir davantage 🙄

Seble 22 octobre 2019 à 18:59

Ben je dirais que c'est des gens avec qui on peut arriver comme on est pour parodier une grande firme.
On arrive avec ses doutes, ses joies, ses émotions et on repart avec autre chose sans s'en être rendu compte que sans se forcer, naturellement . Aucun jugement, on arrive à être là, dans l'instant. Pas de crainte d'être jugé si on ne parle pas, si on dit un truc décalé, si on pense différemment et qu'on a envie de le dire

Gwenouillele 23 octobre 2019 à 21:49

@ClaudiaSmith On se complète, moi je me sens gênée de trop parler, je voudrais arrêter, et j'y arrive pas ;'D


@ouestlebonheur Calin virtuel 😵 😍

ouestlebonheurle 23 octobre 2019 à 22:46

Merci @Gwenouille ! Vu la déconfiture dimanche, ça a été cinéma en solo lundi soir (donne moi des ailes ça m'a fait du bien) et soirée à l'improviste mardi avec un ancien collègue 😄 ce soir plateau TV repas solo, je me repose 😄

Gwenouillele 24 octobre 2019 à 18:32

@ouestlebonheur S'est passé quoi dimanche soir ? ;( Tu as raison, être seule de temps en temps ça fait du bien ! Moi je préfère rester chez moi en revanche XD

ouestlebonheurle 24 octobre 2019 à 18:37

@Gwenouille réponse en MP

ClaudiaSmithle 24 octobre 2019 à 21:14

@Gwenouille oui c'est ca, il faut trouver le juste milieu 😋 bon je t'avoue que parfois je m'étale mais je ne sais pas mener une conversation héhé

Etoilele 20 novembre 2019 à 09:36

Pour ma part c'est une question de fréquence, de longueur d'ondes, ce qui amène la confiance, la complicité, la simplicité et du coup je peux enlever mon masque car je sais que je ne serai pas jugée. Rien que d'y penser, je me sens soulagée.... ça donne envie.... être bien avec quelqu'un... je sais au fond de moi que plus je me tourne vers moi pour me découvrir en profondeur et plus je me rapproche des gens avec qui je suis bien. En attendant, je suis bien avec moi même, et avec certains animaux, c'est déjà ça 🙂

Lespetitsbonheursle 02 décembre 2019 à 22:52

Être bien avec quelqu'un pour moi c'est la possibilité d'être soi même ( soi m'aime)

Aurelheele 29 décembre 2019 à 21:19

C'est peu être un peu « réchauffé » à présent mais ce sujet m'interpelle parce que j'aimerais tant rencontrer plus de personnes avec lesquelles « je me sens bien » !
Pour moi, ce genre de personne est authentique : pas de masque, pas de jeu social (= parler de la météo ou des chats), et sait donc entrer en relation, en parlant de façon congruente depuis son coeur plutôt que depuis son cerveau.
Elle sait voir les choses depuis mon point de vue et comprend très vite tout ce que je peux exprimer parce qu'elle est empathique, cultivée et intelligente.
Elle partage généreusement ce qu'elle vit et ce qui l'anime parce que sa vie est riche et palpitante.
Elle sait me voir telle que je suis et non pas ce que je donne seulement à voir, et est même capable d'avoir une idée de ce dont je suis potentiellement capable ; elle pose sur moi un regard qui me permet de persévérer dans mon être, d'être plus libre.
C'est aussi et surtout une personne que je n'ai pas à prendre en charge, pour qui je n'ai pas à décider à sa place, mais qui est capable de gérer une situation de groupe, ou les choses à ma place.
Bref, comme il été déjà dit, c'est une personne avec qui tout est fluide et facile, comme une évidence, qui apporte de l'énergie positive qui restaure. Dit autrement, c'est une personne qui répond de façon optimiste, positive et satisfaisante à un besoin dont nous avons conscience ou que nous ignorons.

Juliette...le 29 décembre 2019 à 21:40

Rien que ça?! 😄 Oui, tu as raison @Aurelhee, convoitons l'idéal! Sinon, quoi?

p695le 29 décembre 2019 à 22:04

Une personne avec qui je me sens bien ? C'est une personne qui sait ce que je suis et qui s'en fout ... Pour ça, les enfants sont assez chouettes : comme ils n'ont pas encore assimilé les codes sociaux, ils se foutent pas mal que je ne m'y conforme pas ... Pour ce qui est des adultes, c'est plus compliqué. À part la famille et une poignée d'amis que je connais depuis plus de 20 ans, ça ne fonctionne pas ... Je suis sans arrêt obligé de porter un masque ... En vie de couple, ça donne un truc explosif, mais le port du masque est chez moi un réflexe (en tout cas quand je ne suis pas en confiance ... En général ça prend 2-3 ans ...) et c'est pour ça que je refuse d'habiter avec quelqu'un d'autre que ma fille ...

Kezedjle 29 décembre 2019 à 22:45

Une personne de qui émane une forme d'énergie (qui n'est pas nécessairement perçue par les 5 sens, même si pour beaucoup, cette énergie impalpable se trouve dans la profondeur du regard), et dont on est pourtant certain de la présence: ça c'est une personne authentique, vivante, consciente. Pour ma part, les gens avec qui je me sens bien ont forcément cette caractéristique. Ensuite, parmi ceux-là, il y a les gens qui ont une énergie avec laquelle la mienne résonne, et d'autres avec qui elle interfère - et ça aussi, ça se sent très vite, comme deux animaux sans pensées conceptuelles qui sentent, et donc qui savent, immédiatement.

Les gens avec qui je me sens bien sont donc des gens animés d'une énergie qui résonne avec la mienne; et j'utilise le mot résonance car en général, le sentiment est réciproque et s'amplifie de part et d'autres. En conséquence de cela, on retrouve des propos présents dans les réponses antérieures à la mienne dans cette discussion: pas de masque; pas de faux-semblants; pas de jugement; une empathie immédiate (parfois, c'est comme si on se connaissait depuis toujours); la non-nécessité d'utiliser les mots pour se faire comprendre - et poussé à son paroxysme, le délice de la communication dans le silence, que certains nomment "la communion"; des gens avec qui le temps passe (trop) vite; des gens avec qui le flux incessants des pensées cesse, sans aucun effort; des gens qui ne s'intéressent pas tant à la forme, mais plus au fond, et à la structure sous-jacente de la forme; des gens avec qui malheureusement, parfois, on pousse tellement le bouchon du jeu sans masque qu'on fini par les blesser violemment, sans le vouloir.

Je connais des gens très drôles, ou des nanas mignonnes qui me font les yeux doux, avec qui je me sens mal ou juste indifférent; je connais aussi de gens très sombres, ou très instables psychologiquement, avec qui je me sens bien. Et pour conclure, il y a une majorité de gens sans énergie, avec qui le jeu des masques que nous connaissons tous, est le quotidien (et j'ai peine à le dire, mais l'expérience est ainsi: le jeu des masques perdurera sûrement indéfiniment :s).

A me relire, je me dis qu'on pourrait sentir un "soupçon de pointe d'amertume" dans ma réponse, alors je termine sur une note plus joyeuse et entrainante: j'ai rencontré en quelques mois via ce site autant de gens avec qui je me sens bien, que par les simples hasards de la vie. J'adresse à ce propos un petit bisou à @Aurel, qui a mis en place le forum et veille à son bon fonctionnement, et qu'on oublie parfois tellement il se cache :p

Fropople 29 décembre 2019 à 23:06

Je n'avais pas senti de pointe d'amertume dans ta réponse @Kezedj, juste un constat d'une triste réalité concernant les masques de la comédie (ou plutôt tragédie) sociale ainsi que le fait qu'on ne peut pas "plaire à" et apprécier tout le monde, même avec les meilleurs intentions...
Mais peut-être n'est-ce là que la projection de ma pensée sur la tienne (après tout nous interprétons les dires d'autrui via le prisme de nos connaissances et expérience) 🤔

Kezedjle 29 décembre 2019 à 23:23

Ah, le piège c'est peut-être le micro-conditionnement subliminal de voir ma photo de profil (en mauvaise qualité, c'est un scandale, mais j'ai pas mieux sous la main #MonTéléphoneDateDuSiècleDernierEtLesSmartphonesMeFontPeur) sur laquelle je souris. Du coup, ça doit donner l'impression que je suis de bonne humeur - même moi j'y ai cru en me relisant à l'instant. De plus, j'ai plutôt l'habitude de mettre 3 smileys par phrase pour qu'on sache un peu dans quel état d'esprit je suis en écrivant, mais là j'ai dû en mettre seulement 2 en l'espace de 15 lignes - ce qui est normalement un signe que je fais la gueule, mais que je veux pas le montrer :D


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?